• Yamada kun & the 7 witches - Tome 08 - Miki Yoshikawa

     

    Résumé :

    Yamada est bien décidé à connaître l’identité de la septième et dernière sorcière… Mais grâce à la sœur de Miyamura, le jeune homme apprend que la contrepartie est très chère : s’il apprend l’identité de la dernière sorcière, il perdra tous ses souvenirs liés aux sorcières. Lorsqu’il explique cela à ses amis, et se rend compte qu’il ne fera plus parti du club de recherche sur le paranormal, et plus particulièrement qu’il n’aura jamais rencontré Urara, cette dernière lui assure qu’elle sera la première à l’embrasser, comme il l’a été pour elle. Après avoir pris ses précautions pour redécouvrir au plus tôt ses amis, Yamada franchit le cap… Mais rien ne se passe comme prévu…

     

    Avis par Jake :

    Quand je dis que « rien ne se passe comme prévu », je ne mâche pas mes mots ! Impossible évidemment de vous spoiler en vous expliquant ce qui se produit réellement, mais je peux vous assurer que j’ai été pour ma part très déstabilisé. Ce volume amène une déferlante de sentiments, il est assez magnifique quoi que très cruel… La relation Urara / Yamada ne cesse de m’émouvoir, mais les liens que le garçon a tissé avec ses amis sont également magnifiques et font montre de magnifiques amitiés. Difficile de dire dans quelle direction va partir le manga à partir de maintenant, car il peut aussi bien reprendre le même rythme que partir dans une direction complètement différente (auquel cas, je me tirerai une balle.). Les scènes « d’au revoir », donnent lieu à des images absolument superbes avec une double page simplement magique à la fin. Si vous ne l’avez toujours pas compris, il s’agit bel et bien d’une relation amoureuse qui me lie à ce shonen incroyable ! ^^

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Altaïr - Tome 12 - Kotono Kato

     

    Résumé :

    Si d’un côté les états de la régions se soumettent les uns après les autres au joug de l’Empire, qui fait avancer de plus en plus sa terrible armée ; Mahmud, de son côté, rallie de plus en plus de forces afin de constituer une ligne de front anti-impériale. C’est ainsi qu’il se rend sur Cielo, une cité bâtie sur un pic escarpé. Si la cité rallie très rapidement Mahmud grâce à son leader, un homme foncièrement bon, Cielo subit aussi un siège de la part de l’armée de l’Empire arrivée en force ! C’est Khalil Pacha en personne qui dirige le corps expéditionnaire türk qui vient porter assistance à Cielo… Mais cela suffira-t-il à vaincre les manigances de l’Empire ?

     

    Avis par Jake :

    La majorité des volumes d’Altaïr se concluent par une cuisante victoire pour le côté de Mahmud. De mémoire, cela n’a pas été le cas lors d’un seul tome, alors qu’une cité côtière se faisait annexer par l’Empire. Ici, c’est une nouvelle fois une défaite pour Mahmud, et ce coup-ci, elle est particulièrement personnelle. Aussi, le tome est très différent : on est immergé dans la bataille, mais on sent très rapidement que tout ne tourne pas rond. La dynamique est différente et cela met la puce à l’oreille du lecteur aguerri. Cela permet également de ne pas tomber dans un cycle répétitif. Cela change, et rend l’histoire plus crédible. Les personnages sont secoués et on les voit en position de faiblesse… La suite promet donc d’être intéressante. Au niveau des graphismes, on a moins de paysages et de panoramas que d’habitude, puisque batailles obligent, les combats sont à l’honneur…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Ligue 1 managers - Tome 01 Ouvertures - Derrien & Torregrossa

     

    Résumé :

    Alessandro, Meryl, Geoffroy, Tom et Fabien aiment tous le foot. Ils finissent tous leurs études supérieures avant d’entrer dans la vie active. Comme tous les ans, ils se sont retrouvés pour suivre le championnat de la ligue 1, probablement pour la dernière fois, comme ils le soulignent d’ailleurs… Mais lorsque Septembre arrive, Tom n’accepte pas que la vie les sépare. Ils proposent donc à ses amis de créer une ligue imaginaire à travers un jeu, relié au véritable championnat ! Football et vies privées se mêlent alors intrinsèquement…

     

    Avis par Jake :

    Je n’aime pas du tout le foot… mais j’ai adoré cette BD ! Avant de parler de ballon, elle parle surtout d’humains, et j’ai trouvé génial la structure de l’ouvrage. D’abord, on a le principe du jeu, qui est super : chacun conçoit sa propre équipe et en fonction des résultats des vrais footballers, gagne des points contre ses opposants. Ensuite, il y a le côté amitié et amour qui est particulièrement bien développé et qui donne envie de continuer à suivre ses protagonistes et leurs relations. Ils sont touchants lorsque l’on sent cette fraternité… Enfin, il y a ce que j’appelais l’« Humain » : des flashbacks nous renvoient eux premières expériences des personnages, celles qui leur ont donné la passion du football. Niveau graphique, c’est pas mal du tout : très clair, avec un jeu sur les couleurs pour les flashbacks, et un trait assez français dans sa rigueur. Très chouette !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Vertical - Tome 15 - Shinichi Ishizuka

     

    Résumé :

    Une femme raconte comment elle a rencontré son premier amour, un garçon de la ville vu dans le train alors qu’il allait faire une ascension… Un homme qui a perdu sa femme deux ans plus tôt doit se raccrocher à quelque chose pour ne pas se laisser mourir de froid en montagne… Toshi est devenu père. Depuis, il a demandé à Sanpo de l’entraîner car il ne peut imaginer laisser sa famille seule… Ainsi, il veut devenir plus fort. Mais alors qu’il remplace Kumi dans un sauvetage, un accident arrive… Quelque chose qui va traumatiser les sauveteurs de la police autant que Sanpo…

     

    Avis par Jake :

    Si les deux premières histoires sont classiques, la troisième, qui prend tout le reste de l’ouvrage est particulièrement marquante. On touche à quelque chose de très sensible : si le drame n’est pas pire que ce que l’on a pu voir par le passé dans Vertical, il est présenté de manière bien différente, en mettant la composante personnelle en avant. En cela, c’est clairement le tome le plus abouti de toute la saga ! Les personnages se remettent en question. Il y a une évolution : le statut quo est bouleversé. A partir de là, tout peut se produire… Autant dans les graphismes que dans la trame, tout est très bien géré. On tourne les pages avec rapidité pour savoir ce qu’il va advenir des protagonistes : quels seront leurs choix et quels seront leur destin ? Un numéro très fort à découvrir… Avec seulement trois volumes restants, s’agirait-il du début de la fin ?

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Un enfant plein d’angoisse et très sage - Stéphane Hoffmann

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 263 pages / 18,50 €

     

    Résumé :

    Antoine n’a que 13 ans, mais est très mature pour so n âge. Ses parents très riches et très égoïstes ne le calculent même pas. Quand il n’est pas en pension, il passe ses vacances chez sa grand-mère, une ex chanteuse qui vit tranquille auprès de ses nombreux chiens. Antoine va essayer le temps d’un été de réunir son père dandy londonien et sa mère qui veut devenir ministre. Il ne sera pas au bout de ses surprises, et de ses peines face à ces adultes manipulateurs et calculateurs.

     

    Avis par Lolo :

    C’est à la fois poignant et émouvant. Mais, ce qui est magnifique, c’est que l’auteur traite des sujets très durs sur le ton de l’humour. Le jeune Antoine porte le livre à bout de bras, tant sa vision des adultes, et notamment celle de sa famille est juste. Il ne se sent ni désiré, ni aimé de ses parents, et cherche à se préserver. Ces derniers sont horribles dans leur façon de se comporter avec lui, mais aussi avec leur entourage. Sa grand-mère maternelle lui apporte l'amour et certains repères. Elle paraît sympathique, mais on constate qu’elle a élevé sa fille comme celle-ci agit avec Antoine…L’écriture est géniale, car les répliques et les pensées d’Antoine sont drôles et percutantes. Un roman plein de tendresse, dans lequel on se demande souvent qui est vraiment « adulte ».

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • La famille Treski (1/?) La guerre de la limonade - Jacqueline Davies

     

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 180 pages / 12,90 €

     

    Résumé :

    Jessie et son frère Evan s’entendent généralement très bien et jouent continuellement ensemble. Mais depuis quelques jours, Evan en veut à sa sœur, et refuse de lui avouer que c’est parce qu’elle saute une classe et se retrouve dans la sienne. Une chose en entraînant une autre, et voilà que les frère et sœur se retrouvent à se dire des méchancetés. Le défi est lancé : celui qui parviendra à gagner le plus d’argent en vendant de la limonade dans le quartier pourra asseoir sa suprématie sur l’autre ! Tous les coups sont permis, et si Jessie n’a pas trop d’amies sur qui compter, elle peut en revanche compter sur ses talents en mathématiques pour l’aider à gagner la guerre de la limonade !

     

    Avis par Jake :

    C’est un roman jeunesse très sympathique ! Les personnages sont attachants parce qu’ils n’ont vraiment pas mauvais fond, malgré certaines maladresses. J’ai adoré le côté terre à terre de Jessie qui est très mure pour son âge, mais souffre de lacunes sur le plan social. La petite guerre qui se joue sur le plan financier est géniale et nous faire regretter de ne pas avoir lancé un commerce lorsque l’on avait l’âge des deux jeunes ! Pas de suspense évidemment, mais un happy end assuré avec valeurs familiales à l’appui. L’écriture est très bonne, c’est vraiment fluide et complètement adapté aux plus jeunes. La narration nous permet de suivre tour à tour les sentiments des deux membres de cette fratrie. C’est donc le premier tome d’une saga sûre de conquérir son public dès 10 ans !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • L'ère des cristaux - Tome 04 - Haruko Ichikawa

     

    Résumé :

    Phos a perdu ses deux bras et en a acquis de nouveaux en alliage métallique pendant l’hiver. Les nouveaux sont très lourds à porter, mais lui permettent des mouvements inédits chez les Cristaux, ce qui fait de lui une star lorsqu’il rencontre les autres. C’est également l’une des raisons qui poussent Bort à lui proposer d’être son nouveau binôme. Alors que les deux se trouvent en patrouille, un Sélénien d’un aspect nouveau se présente… Ce dernier, capable de se diviser semble avoir un lien avec Maître Vajra…

     

    Avis par Jake :

    Cet ovni en matière de seinen confirme son statut. C’est un manga pour le moins innovant. Les pages semblent parfois vierges de conversations, les graphismes pour le moins épurés en matière de paysages… Et pourtant, on ne peut s’empêcher d’être intrigué par cet univers incroyable, par ces personnages étranges et leurs sombres aspects. Chaque numéro convainc un peu plus son lecteur en posant de nouvelles questions. Le personnage principal Phos, gagne en assurance et à mesure qu’il se transforme, on le sent changer… C’est un protagoniste très complexe et c’est surtout par curiosité que l’on suit ses péripéties… Côté graphismes, là encore c’est très spécial. Mais on s’habitue vite à se rythme. La seule frustration honnêtement, c’est la différence entre les couvertures qui sont à tomber avec leurs couleurs chatoyantes et l’intérieur du manga où on perd ce qui fait des Cristaux leur particularité première : leur couleur…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Knights of Sidonia - Tome 15 - Tsutomi Nihei

     

    Résumé :

    Une fois le professeur Ochiai repoussé à grand peine, la grande armada de Sidonia a appareillé. Hélas, la seconde flotte d’assaut est pratiquement anéantie par une attaque gauna et Tsumugi portée disparue dans la bataille. Comble de malheur, des essaims s’approchent également de la première flotte d’assaut et de Sidonia. Nagate confie alors la défense du vaisseau à Norio avant de s’élancer à bord du dernier modèle de sentinelle, le Yukimori ! L’heure du combat final est arrivée !

    Avis par Jake :

    Je n’avais pu découvrir que le premier volet de ce seinen, et m’étais dit que l’histoire était assez complexe, étant donné le nombre de créatures qui peuplaient cet univers. Le thème à la base me plaisait bien : un monde futuriste qui se passe dans l’espace, avec des aliens et un peuple qui tente de survivre. Je me suis donc dit qu’il était tant de retenter l’expérience… sans réaliser qu’il s’agissait du tout dernier volume de ce manga ! C’était donc une occasion super… J’ai pu assister à la conclusion… sans véritablement tout saisir évidemment ! Certains personnages semblent être des hybrides entre les aliens et les humains ! Quoi qu’il en soit, les combats ne sont pas mauvais et les enjeux assez importants. Côté graphisme, cela manque un peu de détail, mais surtout, on ne voit pas de noir ! Il ne s’agit que de teintes de gris, et c’est assez perturbant, surtout étant donné que l’histoire se passe dans l’espace… Peut-être est-ce une question de timing, mais je n’ai donc pas été transcendé par ce seinen…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Les devoirs de vacances - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 481 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Mathilde, Alice, Lucie et Eva ont traversé les tempêtes de l'année scolaire écoulée avec courage et passion. De leur côté, Christophe, Max, Jacques, Fred, Vincent et Adrien ont fait leur mue, subi ou décidé de grands changements qui ont bouleversé leur vie. Finalement, tous semblent avoir recouvré un équilibre professionnel et amoureux. Les vacances tombent à point, elles viendront fermer la parenthèse de la crise que notre petite bande de pré-quarantenaires a dû affronter. Et pourtant... Alors que tous se réjouissent de ces congés ensoleillés partagés dans une immense bâtisse bretonne, ponctués de joyeuses parties de pêche, d'après-midis à somnoler sur les plages de sable fin pendant que les enfants s'amusent, de soirées à refaire le monde sous le ciel étoilé de cet été tant attendu, la mort subite de l'un d'entre eux va venir bouleverser ce bel équilibre retrouvé. 

     

    Avis par Jake :

    Il s’agit du dernier volume de cette trilogie entamée avec La cour des grandes… Si la suite Les jeux de garçons était en fait la même histoire revisitée côté homme, et n’avait pas réussi à me convaincre, c’est un retour aux sources qu’opère ce dernier tome ! Les vacances arrivent et avec elles un nouveau rythme, qui voient de nouvelles (més)aventures tomber sur la petite bande de quarantenaires… Certains événements sont criants de vérité, et touchent énormément le lecteur, même si d’autres tombent plus dans l’incroyable soap opera (test de paternité, adoption cachée et tromperies révélées ^^). Mais on se détend, et on passe un bon moment car si certains de ces protagonistes sont plus émouvants que d’autres, ils sont tous bourrés de qualités et de défauts, ce qui en fait réellement des êtres humains… L’écriture est très bonne, même si je la préfère habituellement un peu plus aérée par des dialogues, et une nouvelle fois, les narrations alternent, suivant tour à tour les personnages. Voici la conclusion des quarantenaires que l’on espère ne jamais devenir ! ^^

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Un baiser à la vanille - Tome 02 - Rina Yagami

     

    Résumé :

    Banri a proposé à Kokoa de sortir avec lui. Mais la jeune femme ne l’a pas pris au sérieux jusqu’à ce que ce dernier la conduise à sa mère adoptive malade. A ce moment, Kokoa comprend que Banri ne sort avec elle que pour rassurer la personne qu’il aime le plus au monde : sa mère. Folle de rage, Kokoa préfre rester seule que sortir pour les mauvaises raisons avec quelqu’un qui ne l’aime pas. Mais lorsqu’un garçon qui veut attirer l’attention de Banri, fait du rentre dedans à Kokoa, Banri fait preuve de jalousie… Se pourrait-il qu’il ait de réels sentiments pour Kokoa ?

     

    Avis par Jake :

    Le premier tome m’avait complètement désintéressé en cumulant tous les clichés du shojo et en ne faisant preuve d’aucune originalité. J’ai donc appréhendé ce second volume avec un mépris évident… Et peut-être était-ce cette absence d’envie qui m’a permis de relativiser… Effectivement, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, mais les pages se tournent tout de même très simplement et les textes ne sont pas ennuyeux et trop présents. Les personnages ne sont pas franchement attachants, mais au moins Kokoa se réveille-t-elle en n’acceptant pas une relation avec Banri simplement pour dire qu’elle est avec lui… La jalousie de Banri est une nouvelle fois un grand classique, mais bon… Il y a des filles qui n’attendent que ça, autant quand elles saisissent un manga que quand elles cherchent un petit ami ! ^^  Côté graphisme, cela me semble assez inégal : parfois je les trouve très classes, et à d’autres moments j’ai l’impression que les visages ne sont pas très homogènes (comme le profil de Kokoa sur la couverture). Pour les fans du genre, donc…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires