• Madame Pylinska et le secret de Chopin - Eric-Emmanuel Schmitt

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 126 pages / 13,50 €

     

    Résumé :

     

    Madame Pylinska, quel est le secret de Chopin ?
    - Il y a des secrets qu'il ne faut pas percer mais fréquenter : leur compagnie vous rend meilleur. En suivant les cours de la tyrannique Madame Pylinska, le jeune Eric Emmanuel cherche à comprendre le mystère de la musique de Chopin. La Polonaise a de surprenantes façons d’expliquer le génie du musicien et la leçon de piano devient peu à peu apprentissage de la vie et de l’amour. Dans le cadre de "Le cycle de l’invisible", un conte initiatique plein d’émotion, d’intelligence et d'humour.

     

    Avis par Lolo :

    Encore un petit récit plein d’émotions et très court dont l’’auteur nous régale. Il n’y a que deux personnages, l’auteur lui-même et Madame Pylinska son professeur de musique. Elle nous paraît d’emblée très désagréable et pas sympathique du tout, mais en fait ce n’est qu’une façade. Elle a une façon très personnelle d’enseigner à l’auteur comment jouer Chopin au piano. Pendant plusieurs séances, il ne touche pas du tout le piano. En fait, c’est une belle leçon de vie et d’humanité qu’elle nous enseigne là. Car pour jouer Chopin, il faut de la délicatesse, de la douceur et un certain doigté…Que n’a pas l’auteur au début. C’est comme d’habitude très bien écrit, et les chapitres très courts se succèdent et nous emmène vers la fin tout en finesse. Finalement, on se rend compte que dans la vie il faut réaliser que nous sommes entourés de choses simples que l’on ne voit pas forcément parce que l’on n’y fait plus attention. Un joli conte pour ne pas passer à côté de l’essentiel. Encore bravo à l’auteur !

    Lien direct : Editions Albin Michel 


    votre commentaire
  • Ranma ½ perfect edition - Tome 03 - Rumiko Takahashi

     

    Résumé :

    À l’issue de son duel avec Shampoo, Akané a complètement oublié Ranma ! Pour qu’Akané recouvre la mémoire, Ranma va devoir se procurer un shampooing spécial qui ne se vend qu’en Chine. Comment va-t-il faire pour retourner là-bas tout seul ? À moins que Shampoo ne détienne ce fameux mélange capillaire… Mais le jeune homme n’est pas au bout de ses peines quand arrivent la grand-mère de Shampoo et son prétendant…

     

    Avis par Jake :

    Voici qu’arrivent tous les personnages excentriques et tellement attachants que nous avons pu découvrir avec Ranma ½ ! Shampoo est un personnage en or, probablement la figure féminine la plus puissante à l’exception de Ranma fille. Et cela donne lieu à des situations hilarantes, en plus de combats palpitants ! La grand-mère de Shampoo est la pire des peaux de vache, mais elle a un rôle capital d’un point de vue du scénario, puisqu’elle permet de pousser Ranma vers (contre ?) Akané… bien malgré elle évidemment ! Ce shonen parvient une nouvelle fois avec brio à mêler l’action, l’humour (qui est omniprésent !) et les sentiments ; car sous leurs disputes incessantes, on sent la connexion grandissante qui évolue entre Ranma et Akané. Les bonus de cette édition perfect sont vraiment sympas ; et on se réjouit de bénéficier d’une édition à la hauteur de ce manga, qui reste à ce jour mon préféré !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Ajin - Tome 11 - Tsuina Miura & Gamon Sakurai

     

    Résumé :

    Le camp de Kei Nagai a subi de lourdes pertes suite à l’échec de l’opération menée contre Sato dans les locaux de Forge Sécurité. Le jeune immortel promet pourtant à Nakano, Tosaki et Shimomura de vaincre le leader terroriste. Sato interrompt sa série d’assassinats, “deuxième vague” de ses actes de terreur, et lance les préparatifs de la troisième, qui vise le contrôle de la nation. Kei, l’ayant deviné, s’apprête à intervenir sans plan précis, sans armes et sans renforts…

     

    Avis par Jake :

    Ajin a dépassé la dizaine de tomes et parvient toujours à captiver son audience ! Les personnages deviennent de plus en plus approfondis, et on regrette que l’action ne passe pas plus vite lol. Ca ne s’arrête jamais, mais on aimerait tellement avec immédiatement la suite. On sent les tensions monter à ce qu’on croit être le paroxysme, mais honnêtement on ne sait pas combien de temps pourrait durer le conflit entre Sato et Kei… Le shonen aura-t-il un autre arc narratif ou est-ce là toute l’histoire des Ajins ? Les graphismes sont simples mais magnifiques, c’est vraiment un style qui me plait et qui m’a tapé dans l’œil dès le départ ! Bref, le succès est au rendez-vous et il est complet !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Magnus Chase et les dieux d’Asgard (3/3) Le vaisseau des damnés - Rick Riordan

     

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand Format : 418 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Quelques mois après les évènements relatés dans Le Marteau de Thor, la menace du Ragnarök n’a jamais été aussi imminente : Loki, toujours en cavale, a rejoint Naglfar, le navire des damnés. Le jour du solstice d’été, il prendra la mer et donnera le signal de la bataille finale. Résolus à l’en empêcher, Magnus et ses amis embarquent à bord d’un drakkar gonflable jaune fluo, le Maxi Banane, après avoir suivi une formation nautique accélérée avec un certain… Percy Jackson ! Nos héros vont devoir accomplir un nouveau périple à la croisée des mondes et affronter une suite de monstres issus de la mythologie nordique (géants, nains, divinités marines rancunières, ainsi qu’un dragon schizophrène) sans perdre de vue le but ultime de leur quête : empêcher Loki d’accomplir ses desseins destructeurs et le recapturer.

     

    Avis par Jake :

    Bien qu’il soit loin d’être aussi grandiose que les finaux de Percy Jackson ou même Héros de l’Olympe, voici l’affrontement final (pour le moment du moins ^^) de Magnus Chase ! On passe un très bon moment avec ce héros au cœur léger et plein d’humour. On note un grand décalage d’ailleurs entre les thèmes osés et poussés comme la religion (notamment musulmane), la sexualité (premier roman jeunesse à traiter des transgenres, que j’ai lu) ; et un ton badin qui a toujours fait le succès de Rick Riordan… Et pourtant ça fonctionne ! L’auteur ne prend pas ses lecteurs pour des imbéciles, quel que soit leur âge, et il n’hésite pas à s’engager ce qui est respectable. Les personnages sont touchants, en particulier Magnus, Sam et Alex. Et on passe un bon moment à découvrir les divinités moins connues d’Asgard ! Génial !

    Lien direct : Editions Wiz Albin Michel


    votre commentaire
  • Bjorn le morphir 7-7 - Thomas Lavachery & Thomas Gilbert

     

    Résumé :

    Bjorn le morphir aurait-il perdu ses pouvoirs ? L’expédition en territoire gol a tourné au désastre et Bjorn s’est enrôlé, contraint et forcé, dans l’armée de Batachikhan, le nouveau maître des steppes. Côtoyer le seigneur de guerre n’est pas sans risque. L’homme a l’esprit tortueux, un cœur d’acier, une main de fer. Malheur à celui qui a l’heur de lui déplaire ! Dans le sillage du conquérant, Bjorn prend du galon, apprend l’art de la guerre et de la stratégie militaire. Entre deux combats, il devient même père en adoptant une fillette trouvée dans le désert. Le Fizzland paraît soudain bien loin… Qu’attend Bjorn pour délivrer son peuple et revoir sa chère Sigrid ? Qu’attend-t-il pour redevenir un morphir ?

     

    Avis par Jake :

    Voici la fin des aventures du Morphir ! Et qu’est qu’elles ont été intenses et diversifiées ! Incroyable de suivre la métamorphose d’un personnage depuis son enfance jusqu’à l’âge adulte, alors que tant de péripéties sont arrivées, et que tant de protagonistes ont croisé sa route. Aucun tome ne ressemblait au précédent, et on sent évidemment que l’œuvre est plus grande, avec les romans, ce qui donne la qualité présente dans les BD évidemment ! Depuis le tout début, les graphismes sont très singuliers. On s’habitue vite mais au départ, ça choque car le style est vraiment bizarre… Les couleurs en revanche sont magnifiques. L’œuvre dans sa globalité est vraiment réussie, avec une alternance de qualité et forcément des moments qui parlent plus ou moins au lecteur. Dans tous les cas, c’est une sacrée aventure qui prend fin…

    Lien direct : Editions Rue de Sèvres


    votre commentaire
  • Love hotel princess - Tome 03 - Ema Toyama

     

    Résumé :

    Leila Watanuki , élève brillante et admirée de tous, cache un compromettant secret : elle vit dans un love hotel tenu par sa famille. Un jour qu’elle aide sa mère, elle tombe nez à nez avec un de ses camarades de classe, Owaru Sangatsu ! Pour protéger son secret, la jeune fille va devoir obéir à ce manipulateur qui lui impose un odieux chantage. Sa première condition : le laisser vivre au love hotel ! Pour Leila qui n’a aucune expérience avec les garçons, le quotidien avec Owaru, libéré et habitué des flirts, s’annonce des plus troublants… d’autant que la jeune fille cache un autre secret embarrassant !

     

    Avis par Jake :

    Insupportable ! Mais j’imagine que mon mépris pour cette ouvre joue aussi sur mon manque d’intérêt, car je ne comprends plus qui est qui dans ce méli mélo où les protagonistes sont légions et où les enjeux sont aussi futiles et improbables. Impossible de m’attacher à qui que ce soit, ou de comprendre les intérêts les uns pour les autres. Le tout est surjoué au possible, en particulier par l’arrogant et insupportable Sangatsu, et cela gâche la trame. Les graphismes, eux, sont classiques des shojos et plutôt bien dessinés. Le tout est très girly avec énormément de personnages androgynes, en particulier le « héros ». La touche du sexe est jouée au maximum, mais sans jamais être exploitée pour de bons… A part quelques ados, je doute que ce shojo attire grand monde…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • De la richesse des nations - Adam Smith

     

    Résumé :

    Présentée comme l’un des ouvrages majeurs de la pensée économique moderne, La richesse des nations a posé les jalons de la pensée économique libérale qui présente la concrétisation de l’intérêt personnel au travers de l’intérêt général par le biais de la libre entreprise. Ce manga vous présentera ainsi une introduction à ce classique d’économie à travers divers exemples pratiques et pédagogiques. Nous suivrons ainsi le développement d’une petite entreprise anglaise de textile sur plusieurs années, avec les points de vue prolétaires et du patronat…

     

    Avis par Jake :

    Très intéressant ! Je dois dire que j’aimais particulièrement l’option économique et sociale de ma seconde, et j’ai retrouvé ici des éléments très parlant ! C’était extrêmement ludique, à travers des situations et des exemples très concrets qui permettent de se faire une idée claire des thèmes et des notions présentés en économie. Les personnages ne sont pas foncièrement attachants, puisque c’est surtout l’idée que l’on tente de s’approprier à la lecture, néanmoins le fait de voir les deux castes évoluer de manières interdépendantes… cela ajoutait une certaine réalité. La difficulté de concilier les intérêts de tous étant complexe. Les dessins sont très clairs, ils manquent un peu de cachet, c’est très classique, néanmoins c’est tout à fait approprié pour une œuvre telle que celle-ci !

    Lien direct : Editions Soleil manga


    votre commentaire
  • Say something - Jennifer Brown

     

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 136 pages / 9,90 €

     

    Résumé :

    David Judy sait ce que c'est que le harcèlement. Depuis longtemps. Avec un nom féminin, une voix douce et une apparence timide, il est la proie idéale pour les caïds du lycée. Heureusement, il a une amie, Valérie. Grâce à elle, il fait la connaissance de Nick, et a - enfin- l'impression d'être à sa place. Alors qu'il soupçonne Nick de préparer sa vengeance contre ceux qui les ont fait souffrir, David n'ose rien dire. Crainte de rompre cet équilibre enfin trouvé, ou habitude de taire ses doutes et ses peurs ? Quand il trouve enfin la force de parler, il est trop tard...

     

    Avis par Jake :

    Evidemment, ce roman fait écho au plus grand succès de l’auteure : Hate list. Et il reste dans le même thème, avec un roman très court et pourtant fort qui fera écho à de nombreux jeunes. C’est percutant. La culpabilité est quelque chose de terrible, et cela passe très bien. Les personnages font vrais. La narration est simple et très bonne, on rentre immédiatement dans l’histoire. Et la double temporalité est très intéressante. Forcément, avec la courte durée du roman, on en vient à souhaiter que la trame soit étoffée, de sorte d’en profiter davantage.  L’histoire est évidemment dramatique, même si la fin est plutôt ouverte. Il faut vraiment le voir comme une autre facette de la même trame, un autre point de vue. C’est très vite lu et agréable !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Nuit sans fin - Preston & Child

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 374 pages / 24,00 €

     

    Résumé :

    L’agent spécial Pendergast et le lieutenant Vincent d’Agosta du NYPD ont fort à faire cette fois, avec un tueur en série coupeur et semble-t-il collectionneur de têtes. Mais quel est le lien entre les différentes victimes ? Elles font presque toutes partie des personnes les plus riches de New York et peu recommandables. Les deux enquêteurs vont devoir rivaliser d’intelligence avec ce tueur hors normes…

     

    Avis par Lolo :

    Excellent opus des enquêtes de l’agent spécial Pendergast ! On est tout de suite dans le vif du sujet (c’est le cas de le dire !!), avec la découverte d’un corps sans tête. J’ai beaucoup aimé que la vedette soit plutôt d’Agosta. Bien sûr Pendergast est présent mais on le sent toujours un peu en retrait, même si on sait que c’est parce qu’en fait il a souvent deux coups d’avance sur les conclusions de ses pairs. C’est aussi beaucoup plus réaliste que les précédents tomes et c’est ce que j’ai apprécié. Certaines descriptions au niveau sécurité, surveillance et informatique sont géniales. Les chapitres nous amènent d’une fausse piste à une autre et à aucun moment on peut se vanter d’avoir une idée du tueur. Il faut pour cela toute la logique, les déductions et l’intelligence particulière de Pendergast. Pourtant il paraît toujours si frêle et maladif  qu’on se demande s’il en sortira vivant…Il faut attendre la toute fin pour savoir. Bref, un thriller palpitant, plein de rebondissements et de suspense. Encore une fois, vivement la suite !!

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • La fille dans les bois - Patricia MacDonald

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 320 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Blair n’a pas remis les pieds dans la ville de son enfance depuis quinze ans, depuis que sa meilleure amie Molly a été assassinée près de chez elle. Cependant comme sa sœur Céleste est atteinte d’un cancer, Blair va se débrouiller pour lui rendre visite. Cette dernière sur son lit de mort lui révèle que l’homme emprisonné depuis quinze ans est innocent et qu’elle en a la preuve. Blair va alors se démener pour faire rouvrir l’enquête et pour savoir ce qui s’est passé cette fameuse nuit et essayer de retrouver le vrai meurtrier qui coure toujours…

     

    Avis par Lolo :

    Encore et toujours un excellent thriller ! Cela commence tranquillement, mais la tension est déjà telle que l’on sent qu’un drame se prépare. Ensuite on retrouve Blair quinze ans plus tard qui va être amenée malgré elle à replonger dans ce passé terrible. L’auteur nous balade comme d’habitude d’un suspect à un autre. A chaque fois on croit avoir deviné…et puis finalement ce n’est pas le bon. Les personnages sont toujours atypiques. L’oncle de Blair et de Céleste est un type horrible, mais il n’est pas le seul, hélas ! Les courts chapitres se succèdent et on n’arrive pas à décrocher. L’ambiance est glauque au début, mais ce n’est rien comparé à ce qu’il se passe à la fin. Les rebondissements sont nombreux et tout s’enchaîne à merveille. Blair devenue adulte, est formidable de courage et de ténacité. La justice lui tient à cœur et elle ira jusqu’au bout pour la faire triompher. C’est captivant, rempli de psychopathes et on n’arrive à respirer qu’à la toute fin du livre, tellement on est sous le stress ! Un polar réussi de main de maître…comme d’habitude !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires