• Sorry - Zoran Drvenkar

    Summary:

    The story sets place in Berlin, nowadays. Four young people who knew each other in high school come together when they’re about to turn thirty. They all went through some hard jobs and situations... Their dreams didn’t really come true... That’s when they have a great idea: they want to create an agency named “Sorry” whose purpose will be to apologize in the name of others. The success is immediate! Everything goes according to plan until a murderer uses the “Sorry” services in order to release his guilt. It’s the beginning of a hard time for the four friends who are going to try and find out who is the killer... Besides, it looks like He knows them quite well...

     

    Lolo’s review:

    The story isn’t simple. It takes a lot of chapters to know what the author is trying to share. Some parts are too long, even though I must admit: the concept is very original! The narration is too complicated (different people and different times). Yes, it’s hard to get the link between the killer and the four friends, but it’s also very complicated to understand what connects him to his victims! Besides, I liked the killer more than the four driends who seemed completely out of reality! It’s a very dark thriller, and it gets even heavier with the story. I’m not quite satisfied with the ending which happened too quickly (and was kind of weird). As to the tone of the book, it’s terrible, but then again: it’s a thriller!


    votre commentaire
  • Choisissez votre genre préféré :

     

    - Shojo

     

     

    - Shonen

     

     

    - Seinen


    votre commentaire
  • Dolores Claiborne - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 324 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Dolores Claiborne est une femme vivant sur une île dans le Maine. La vie y est difficile, en particulier lorsque l’on y travaille pour une veille femme acariâtre et que l’on a épousé un alcoolique qui bat son épouse et a une bien piètre influence sur ses enfants. Pourtant, Dolores fait de son mieux pour assurer un avenir à sa progéniture, et elle ne recule pas devant le travail acharné pour cela… C’est pourquoi, il est difficile de vivre dans ses conditions depuis plus de quarante ans, en particulier lorsqu’on l’accuse d’avoir tué son mari, puis plus tard son employeur. Mais c’est également l’occasion de revenir sur sa vie et d’en faire un récit complet sans mensonge ni censure. Il est temps pour Dolores Claiborne de faire table rase du passé et d’assumer ses erreurs…

     

    Avis:

    Porté à l’écran avec la grande Kathy Bates en tant que Dolores, ce livre de Stephen King est une réussite. A croire qu’il n’a écrit que des best-sellers (mais je pense que ce n’est pas loin de la vérité). L’auteur parvient à créer un personnage criant de vérité, tellement humain qu’il ne peut qu’attiser la sympathie du lecteur. On plaint Dolores pour sa vie difficile, mais en même temps, on est ébloui par la force de ce personnage. Elle ne reculera devant rien pour ses enfants qu’elle aime par-dessus tout. Sa relation avec Vera Donovan (son employeur) est belle et traduit un portrait réaliste de la vieillesse et des difficultés qui vont avec, notamment le fardeau que l’on peut infliger aux gens auxquels nous sommes proches. Joe, le mari de Dolores est un personnage détestable et il mérite chaque seconde de supplice qu’il va vivre. Le parallèle fait avec le roman du même auteur « Jessie » est super ! (Je suis un vrai fan de ce genre de chassés-croisés, un peu fait à la manière d’un cross-over pour les séries TV) L’éclipse de 1963 étant ce qui relie les deux romans. Le livre ne contient aucun chapitre mais ne souffre pourtant d’aucun temps mort, on ne souhaite tout simplement pas lâcher le roman avant d’en avoir lu les dernières lignes. Cette histoire est extraordinaire, mais pas autant que son personnage principal qui restera dans les mémoires… Dans la mienne en tous cas, c’est certain !


    votre commentaire
  • Jekel loves Hyde - Beth Fantaskey

    Summary:

    After the murder of her father – who was a chemist – Jill Jekel realises that he spent all of her college monney. Tristan Hyde, son of a psychiatrist whose wife is missing, is a teenager suffering from blackouts and flushes of aggressivity. Aside from their name, these two have a gift: they excel at chemistry. When a contest might allow Jill to win a scholarship, they combine their skills and use the formulas of the real Dr. Jekyl, allegedly Jill’s ancestor. But before he died, Tristan’s grandfather told him about the curse set upon his family... And when feelings begin to spurt between the two teenagers, the infamous Dr. Jeckyl’s potion might turn out to be very dangerous...

     

    Review:

    I read it in less than a day! This book is for young adults buyt suited me rather well. Taking the myth of Dr. Jeckyl and Mister Hyde was a great idea and immediatly spoke to me. The potion is going to help Jill to become more balanced and confident. Tristan is endearing because he’s just a boy who’s looking for a solution to his problem. We can actualy see him fight against his fate to stay with Jill. The writing is great and the chapters quite small which always give you the need to turn the next page. Some parts are rather obvious but the characters and their love story is well writen! The alternate narration between Jill and Tristan is interesting. In a nutshell, it’s great!


    votre commentaire
  • Magie rose - Cookme shop  by Audrey

     

    J’ai pu découvrir Magie rose grâce à ma belle sœur à l’occasion 100 % filles. C’est un thé blanc composé de roses, cranberries et grenade. Lorsque je l’ai senti pour la première fois, j’ai été immédiatement séduite et envoûtée par son parfum très prononcé de fruits. Visuellement, ce thé est très joli. De longues feuilles de thé blanc avec des bourgeons et de vrais morceaux de fruits séchés apparaissent. Après infusion, le mélange offre une liqueur claire et ambrée.

     

    Magie rose - Cookme shop

    A la dégustation, je n’ai pas été déçue : la boisson est très douce, sans amertume, fruitée à souhait. Ce breuvage a quelque chose de pétillant ! (certainement grâce à l’acidité des fruits le constituant). Seul bémol : son prix. En effet, il faut compter 7 € pour 50 grammes, soit le prix habituel pour 100 gr dans la plupart des autres fournisseurs de thé…

    Je dégusterais ce thé en lisant Quatre filles et un jean d’Anne Brashares. La seule différence avec ces filles est que nous ne nous échangeons pas un jean, mais du thé !


    votre commentaire
  • Ne lâche pas ma main - Michel Bussi

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 374 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Tout semblait parfait pour Martial Bellion, sa femme Liane et leur fille Sofa. Un voyage en amoureux dans un magnifique hôtel de l’île de la Réunion : piscine, soleil, farniente…Le bonheur ! Pourtant tout bascule quand Liane disparaît et que tout semble accuser son mari. Ce dernier n’a pas le choix s’il veut espérer la retrouver vivante, il doit s’enfuir en embarquant sa petite fille avec lui. Va débuter une implacable chasse à l’homme parsemée de cadavres, à travers toute l’île.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, original, haletant. La manière d’écrire tout d’abord car c’est la fillette qui « parle » presque tout le temps ce qui rend le livre bien plus poignant. Nous vivons littéralement cette course poursuite avec Martial et sa fille à travers les magnifiques paysages de l’île de la Réunion. Nous sommes transportés sur l’île, le dépaysement est total. Les deux principaux flics atypiques de surcroît sont attachants : le capitaine Aja Purvi et le lieutenant Christos. Que dire de la petite Sofa qui nous fait vivre cet horrible cauchemar du haut de ses 6 ans. Enfin Martial Bellion son père personnage trouble et ambigu. Est-il le monstre, l’assassin même qui a toutes les polices de l’île aux trousses ? Nous allons de surprises en surprises, le suspense est total. On retient son souffle du début à la fin du livre. Magistral !


    1 commentaire
  • La famille Fang - Kevin Wilson

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 392 pages / 21,50 €

     

    Résumé :

    De tout temps, la vie d’Annie et Buster a été difficile… Connus du public sous les noms anonymes de « enfants A et B de la famille Fang », les deux enfants ont dû depuis leur plus jeune âge, suivre leurs parents dans des « happenings ». Cette forme d’art consistant à produire une réaction originale de la part d’un public non averti, à partir d’une situation parfaitement décalée. Les années ont passé, et après un nouvel excès de leurs parents, Annie et Buster ont quitté la maison. L’une est devenue actrice et l’autre écrivain, deux formes d’art inférieur selon l’avis des parents Fang. Suite à des déconvenues professionnelles, les deux enfants se voient forcés de revenir vivre temporairement chez leurs parents. Après plus de dix ans loin d’eux, que leur réserve ce futur incertain ? Car la famille Fang est de nouveau au complet…

     

    Avis :

    Brillantissime ! Et complètement décalé ! Que dire de ce roman si étrange et ensorcelant… L’histoire est vraiment originale, tout comme les parents Fang. Si la mère est un personnage contrastée, partagée entre son sens de l’art et son amour de ses enfants ; son mari n’est qu’un bourrin épris uniquement de sa passion et prêt à tout sacrifier pour celle-ci. Annie et Buster sont deux personnages extrêmement attachants qui ont forcément des problèmes dus à l’éducation dérangée de leurs parents. Ils font de leur mieux, et se prennent à retourner chez leurs parents, comme pour leur offrir une énième chance, mais sont toujours déçus. Et c’est là la force de ce roman extrêmement profond… Il établit la limite du lien entre les parents et les enfants lorsque ces premiers ont à cœur quelque chose de plus fort que leur amour familial. Bien sûr, la situation et les sentiments sont exagérés pour prouver une théorie, mais je pense que le problème établi est bien celui-ci… et il est malheureusement d’actualité dans de nombreuses familles. Le roman est très intimiste et permet une immersion total du lecteur dans l’histoire. Quand au style, il est tout simplement parfait. L’écriture est fluide et agréable, et le lecteur ne s’attend pas à ce final. Je prédis un beau futur pour cette nouveauté que l’on doit aux « Presses de la cité ». Génial, tout simplement.

    Lien direct : Editions Presses de la cité


    1 commentaire
  • Fallen dragon - Peter Hamilton

    Summary:

    Lawrence is a young man full of dreams who lives through his TV shows. His goal is to go far away and become, like his heroes, someone who will travel through the universe to discover unhabited planets and aliens. He lives on one a the numerous planets who have been conquered by mankind. But his life won’t turn out the way he expected it and he’ll become a mercenary for a huge company which loans money to new worlds, in order to collect later... with strengh. Sometimes things go well, but most of the times, the resistance in the attacked world strikes back turning the conflict into a war. The book tells the story of Lawrence as a teenager and as an adult.

     

    Review:

    Like all Hamilton’s books, this one has a precise structure. Careful not to get lost in it, because the author doesn’t give any date. Hard to say when you are (it took me like four chapters to get that it was both Lawrence young and adult...) Lawrence’s youth is great: he lives in a strange world and yet resembles any human teenager. His love story is wonderful and it takes you back to your first crushes. I found the fights a little long, and it’s not my favorite part. Although, his bonds with the other mercenaries are quite touching. As to the last hundred pages... Waoh ! As usual, he author reveals everything and surprises his reader ! You just can’t leave the book until the very end. “Fallen dragon” isn’t his best novel, (it’s one of the only one so “short”: there’s no sequel) but it’s a good SF book, that the military type readers will enjoy very much...


    votre commentaire
  • Tu n'raurais pas dû ! - Natacha Rime

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 290 pages / 21,30 €

     

    Résumé :

    Chloé, Dorothée et Laurie sont enfin en vacances. Les 3 copines se rendent comme à leur habitude à la Presqu’île Rousse pour enfin profiter de la plage, de la piscine et des bon petits restaus du coin. Mais tout en faisant une sieste sur la plage Chloé la curieuse va surprendre une conversation qui de fil en aiguille va entraîner les 3 amies dans une enquête policière. Une très riche famille locale serait impliquée ! Heureusement Dorothée lieutenant de police de son métier va se lancer dans l’aventure suivie par ses 2 amies et par ses collègues de la région.

     

    Avis par Lolo :

    Ce roman se lit très bien. De nombreux chapitres, une écriture claire font qu’il se lit rapidement. D un côté, nous avons les 3 amies dont l’une Dorothée lieutenant de police, (fait qui sera bien pratique pour l’enquête). Ses collègues de la région dont le commissaire Etienne Farvel ami de sa famille de longue date, et de l’autre la famille Laniole chez qui le drame est arrivé. Les policiers sont hypers attachants « hauts en couleur » plein d’humour et souvent drôles. Leur description fait qu’on les visualise très bien avec leurs mimiques et leur façon de parler : Je pense notamment au lieutenant Claire Bertillon. Les personnages qui forment la famille Laniole avec leur entreprise familiale sont crédibles : Très unis en surface mais avec des tensions et des secrets ce qui va compliquer l’enquête. Le parallèle entre l’enquête elle-même et les amitiés qui vont naîtrent font de ce roman un agréable moment de lecture, c’est léger, amusant et très rafraîchissant !

    Lien direct : Société des écrivains


    votre commentaire
  • Three men in a boat (to say nothing of the dog -  Jerome Jerome

    Summary:

    Three friends: Geroge, Harris and Jerome are fed up with their work in London. So they decide to take a break and sail accross the river Thames in a little boat. The dog will also be part of the trip. After getting ready, they’re finally ready for adventures...

     

    Lolo’s review:

    This book is kind of old (first published in 1889) and I think that the situations might have been very laughable bach then are just not any longer... You barely smile. Yet, it seemed to be good at first, I loved the beginning and found it funny. And then it was over. When the journey actually begins, many “kind of funny” situations occur: how to prepare tea on a boat, how to open a can without a can opener... It’s kind of boring. This is the famous britsh humor which isn’t for everyone. I found most situations absurd rather that comical, I guess it’s a book that didn’t age well… The descriptions of the villages and historical places are interesting, but the whole thing is just average. Too bad!  


    votre commentaire