• Susan Hopper 1- Le parfum perdu - Anne Plichota & Cendrine Wolf

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand format : 396 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Susan est une adolescente de 14 ans vivant dans un orphelinat. A la question : « tes parents te manquent-ils ? », elle se voit obligée de répondre par la négative, puisqu’elle ne les a jamais réellement connus. Les malheureux ont péri dans un feu alors qu’elle n’avait que trois ans. Depuis, elle a été confiée à 22 familles d’accueil différentes, d’où elle faisait son possible pour partir. En effet, Susan ne veut aller qu’à un endroit : là où elle retrouvera le parfum perdu. Le seul vestige de sa vie volée : l’odeur que portait sa mère et qui imprègne toujours une écharpe héritée de sa famille. Ses souhaits sont réalisés lorsqu’elle emménage auprès des Hopper, une riche famille vivant dans un manoir Ecossais. Mais elle y fera la plus effrayante des découvertes : le décès de ses parents n’était pas accidentel… Il semblerait bien qu’une menace pèse sur sa famille depuis plusieurs générations…

     

    Avis:

    « Susan Hopper » est le dernier bijou de jeunesse que nous devons au duo créateur (ou plutôt duo de créatrices !) de la saga Oksa Pollock qui trouve le succès dans de très nombreux pays… Et l’on comprend pourquoi ! L’écriture est impeccable, le style assez agréable et poussé. C’est un roman que je conseillerais bien volontiers à mes enfants, en étant certain qu’ils apprendront beaucoup. L’histoire est très originale (en particulier pour un roman jeunesse) et me rappelle un peu les trouvailles fantastiques de Serge Brussolo. Susan est une adolescente criante de vérité, dont la personnalité n’est pas toute « rose ». Elle a ses défauts et ses qualités, ce qui la rend bien plus humaine que certaines héroïnes peu crédibles. On regrette la fin un peu abrupte, mais elle invite à la lecture de la suite (à quand sa sortie ?). Le public visé (12 à 16 ans environ) aimera le personnage de Georgette, la petite chienne zozotteuse, ainsi que d’Eliot, l’adolescent souffrant d’une maladie contraignante mais qui garde toujours le sourire. Du côté des adultes complices, il y a bien sûr le grand père… « Susan Hopper » saura sans aucun doute conquérir son public ! Je sais que je n’hésiterai pas à lire sa suite.

    Lien direct (extrait disponible) XO Editions


    votre commentaire
  • Glow - Amy Kathleen Ryan

    Summary:

    The Empyrean is a ship heading for a new Earth. Waverly is a strong and smart teenager who lives in it. And so does Kieran, her boyfriend, and future captain of the ship. They know that in this time of need, they’ll have to give children to the human race... Their life is shaken when another ship, the New Orizon (sent few years sooner for the same goal) attacks them. During the fight, the surviving adults are stuck in a contaminated area of the Empyrean and the girls are captured under false pretext. As for the boyes, they are left to decide the fate of the Empyrean. Kieran tries to save the ship, despite Seth’s efforts to take control. But Kieran’s final objective is to find Waverly whose life has became much harder...

     

    Review:

    “Glow”’s cover is gorgeous, and its story is great. Even though it’s designed for a young audience, the originality of the book conquered me ! (I read it in a day) The story reminded me of “Gone” for the adultless part, and of “Remnants” for the wandering in space. The children’s adventures are great, with a main character who is really endearing and mature. The others are darker. We don’t really know where is the politically correct, given the circumstances of the characters’s life aboard. The author talks about sex, religion, and manipulation which are all hard subjects and mixes it all up to come up with an interesting storyline. Very dynamic. I can’t wait to read the sequel: “Spark”!


    votre commentaire
  • Ne t'éloigne pas - Harlan Coben

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 367 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Megan, mère de famille exemplaire pour qui la vie est un long fleuve tranquille, voit tout ça basculer le jour où son ancienne amie Lorraine, la contacte pour la première fois en 17 ans. Son passé la rattrape hélas ! Le temps où elle s’appelait Cassie et était stripteaseuse d’un club d’Atlantic City… Elle avait disparu un soir de Mardi-Gras en compagnie d’un client régulier. Sans prévenir qui que ce soit, elle avait refait sa vie. Mais ce dernier client, Stewart (marié et époux modèle d’un côté, mais brute sadique de l’autre) aurait refait surface 17 ans jour pour jour alors qu’une même disparition se produit exactement au même endroit. Broome, le flic qui suit l’enquête depuis le début va chercher le lien entre ces 2 faits. Lien qui de fil en aiguille, va le conduire à un tueur en série.

     

    Avis par Lolo :

    Adeptes d’Harlan Coben, ceci n’est pas une nouvelle de Myron Bolitar. Il s’agit d’ailleurs plus d’un thriller que d’un polar. Peut-on vraiment repartir à zéro ? Ne sommes nous pas toujours rattrapés par notre passé ? Tous les ingrédients sont réunis pour un aller simple vers l’enfer : Mensonges, photos anonymes, prostitution, vengeances, meurtres mais aussi rédemption… Un thriller percutant du début à la fin. L’intrigue est très prenante et chaque nouveau chapitre nous tient un peu plus en haleine. Nous devenons Megan, nous tremblons pour elle. Surtout quand on sait quel genre de psychopathe est à ses trousses. Chaque personnage est bien dans son rôle en fait. Tout d’abord mon homonyme... Lorraine,  la vieille barmaid, mais aussi l’amie et confidente, puis Broome le gentil flic et Goldberg le ripoux. Ray l’ancien amant de Cassie qui ne s’est jamais remis de sa disparition. Dave le mari de Megan qui ignore le sombre passé de sa femme… Harlan Coben nous comble une fois de plus et nous entraîne vers une nuit blanche. Impossible de lâcher le roman une fois commencé !

    Lien direct : Editions Belfond


    votre commentaire
  • BLOGUEO 0002

     

    L'expérience a plu, nous la renouvellons ! Voici la deuxième vidéo du blog : le format Bloguéo pour vous faire partager les impressions sur mes 5 dernières lectures !

    A découvrir ci-dessous :

     


    - Dolores Claiborne - Stephen King

    - Déjà dead - Kathy Reichs

    - Alchimie - Beth Fantaskey

    - I hunt killers - Barry Lyga

    - 172 heures sur la lune - Johan Harstad

     

    Si ça vous a plu, merci de nous laisser un commentaire, on se fera un plaisir de recommencer !

    Bonne lecture !


    3 commentaires
  • 172 heures sur la lune - Johan Harstad

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Science-fiction

    Grand format : 380 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    Sous prétexte que l’engouement de la population pour l’espace s’est effrité avec les années, aucune mission spatiale d’envergure n’a vu le jour ces dernières décennies. Mais ce n’est pas la seule raison… Lorsque la récupération d’un minerai lucratif est rendue nécessaire sur la lune, les « grands » de notre monde décide de changer l’opinion publique et de dynamiser les nouvelles générations. En effet : une loterie est effectuée. Les gagnants, qui devront avoir entre 14 et 18 ans, auront la chance de passer 172 heures sur la lune, en compagnie d’astronautes qualifiés. Mia (Norvégienne), Midori (Japonaise) et Antoine (Français) ont cette chance… Mais en est-ce vraiment une ? Car lorsqu’ils arrivent sur la lune, ils découvriront la réelle raison pour laquelle plus personne n’y a été envoyé depuis des années… Une raison tout simplement terrifiante… Et il est trop tard pour faire demi-tour !

     

    Avis:

    Nous avons affaire là à un ovni de littérature ! C’est le cas de le dire… C’est un genre assez rare en jeunesse, pourtant, les adolescents en quête de frisson et d’espace dévoreront ce roman ! Ecrit par un auteur norvégien, ce livre se divise en trois parties très différentes, ce qui peut-être dérangeant pour certains. La première traite de chaque personnage de manière individuelle à la manière d’un roman. On apprend ainsi à connaître Mia, Midori et Antoine et le jeune lecteur se retrouvera forcément dans un des trois. La seconde raconte toute la partie espace, qui comblera véritablement les fans du genre ! Moi-même, j’y ai pris beaucoup de plaisir. Il est décrit de façon habile le voyage vers la lune, comme un événement qui pourrait se produire demain. Enfin la dernière partie… La partie horreur, qui pourrait presque rendre jaloux Stephen King lui-même ! Le passage est terrifiant ! On se délecte de cette peur et on regrette simplement que cette partie ne dure pas d’avantage ! Il nous faudra donc suivre cet auteur qui nous a réservé bien des surprises, mais ne pas confier ses romans aux âmes sensibles !

    Lien direct : Wiz Albin Michel


    votre commentaire
  • I am number four - Pittacus Lore

    Summary:

    While their world is being attacked and destroyed by another alien species, the last children of Loric are sent to Earth. They are being hunted down, but a spell protects them: the nine of them can only be killed in the right order. The first three have been found and muredered... Number four is next.

     

    Review:

    After I saw the movie’s preview, (and waiting to actually watch the movie) I could not NOT get this book that seemed so great. And indeed, the story is very good: a hunt, a curse, super powers... The recipe for success! But it here it is: despite some major qualities, it remains a book for teenagers which is weird sometimes given the hard reality of the characters’ lives. The style is upsetting for me, too. The present and the use of first person troubles me. But the end of this book isn’t the end of the story, since it is the first of the Lorien legacies series...


    votre commentaire
  • Nuit étoilée - Les thés bourgeons   by Audrey

     

    Lors du marché de Noël à Marseille, en Décembre dernier, mon chemin a croisé un petit chalet de la boutique des Thés bourgeon, qui proposait une sélection de leurs thés. Parmi ceux-là, un rooïbos intitulé « Nuit étoilée », un nom qui m’a fait rêver ! C’est un mélange à base de nougat, d’amande, de toffee et d’étoiles de chocolat blanc. Par sa composition, vous devinez qu’il s’agit d’un produit très gourmand qui dégage un parfum de gâteau ! On a envie de garder le nez dans la boîte ! (Dommage qu’il y ait des corvées dans la journée !) Même mon bébé de trois mois ne se détache pas de ce parfum, quand je lui mets sous le nez !!!

    Nuit étoilée - Les thés bourgeon

    A la dégustation, on n’est pas du tout déçu ! Le thé est gourmand et sucré à souhait ! Les notes de nougat (miel, amandes) sont clairement présentes. C’est un plaisir, en particulier le soir lorsque l’on se refuse à craquer sur du sucré ! C’est l’alternative parfaite, sans calorie et sans théine ! Idéal avant de vous coucher !

    Nuit étoilée - Les thés bourgeon (1)

    Je l’associerais au livre « Pourvu qu’elle soit rousse », tout simplement car l’aspect de ce mélange me fait penser à une jolie femme rousse par la couleur du rooïbos qui retranscrit la chevelure, et les étoiles de chocolat blanc qui font penser aux peaux diaphanes de ces femmes…


    votre commentaire
  • Gone - Michael Grant

    Summary:

    When Sam looks up in his classroom, his teacher is gone. After he found Astrid “The little genius” and his friend Quinn, the teenagers have to face the truth: all people above 15 years old have vanished from the city. The Zone, whose center is the nuclear reactor, is surrounded by a barrier that no one can cross. The town becomes a bubble cut off from the rest of the world. No more grown ups, and some weird powers seem to appear among the kids. They begin to divide into groups, and the kids from a private school become agressive... Sam has also a secret... And he realises that he’s not the only one. Pete, Astrid’s autistic younger brother has a big connection with what happened. Friendships are tested, and tensions grow. But the main worry is: what happens when you turn fifteen?

     

    Review:

    Gone is writer by Michael Grant, the husband of Katherine Applegate (writer of the great Animorphs, Everworld, Remnants). Immediate best seller, Gone is great from the beginning until the end. After a few dozens of pages, I found myself feeling close to some of the kids (which might have been hard, since I’m no longer a child!). The story is great and we are eager to learn the truth. No wonder it was a hit with the teenagers! The characters are complex, even though they seem quite smart for kids. The truth is raw: we find anorexia, cowardice, autism. It never gets boring: the first words are describing the moment where every adult went missing. One weird thing happened: the animal mutations... Where is the explanation ? (same problem in Remnants, actually). But the others explanations were great and quite logical. Now I want to know where all these powers came from ! Let’s hope the other five books of the series are as good as this one!


    votre commentaire
  • Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de cretins vivent - Eric-Emmanuel Schmitt

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 198 pages / 23,20 €

     

    Résumé :

    Eric-Emmanuel Schmitt nous compte combien Beethoven a pu marquer divers moments de son existence. Il cherche à retracer les moments importants de sa vie, afin de chercher pourquoi aujourd’hui, il s’est détourné de cette figure emblématique. Il s’agira donc ici, pour l’auteur, de faire une introspection qui lui permettra de nous livrer sa vision du monde et des Hommes. Cet ouvrage comporte une deuxième partie qui prend d’avantage la forme d’une petite histoire présentée par l’auteur comme une pièce de théâtre qu’il a écrite. C’est l’histoire d’une vieille femme vivant en maison de retraite qui comme l’auteur trouve un masque de Beethoven et se rappelle qu’étant enfant, elle entendait la musique en voyant cette effigie. Elle aussi se demande pourquoi elle n’entend plus le son de l’artiste en retraçant la même introspection…

     

    Avis par Audrey :

    Que dire de cet ouvrage ? Si ce n’est que je n’ai pas aimé la première partie, à mon sens bien trop différente de l’écriture habituelle de Schmitt. Cette introspection à la fois psychologique et philosophique est pompeuse et ennuyeuse. Le récit devient long et on perd son intérêt. Dans un autre de ses livres, Schmitt clame que le but de l’écriture est de provoquer le plaisir et qu’il ne doit pas y avoir d’autre intérêt. Or, ici il s’agirait presque d’un non sens car le récit expose des idées et essaie de démontrer un point de vu, mais n’est aucunement source de divertissement… L’autre partie heureusement relève le tout. L’histoire est drôle, originale et touchante. On retrouve bien la patte de l’auteur ici. L’amitié qui va naître entre Kiki et Boubaka expose un conflit des générations qui fait sourire. Ce qui est riche dans ce texte est qu’il traite à la fois de choses tragiques (il est question d’Auschwitz, de suicide) et de moments plus légers (conversation des petites vieilles autour de tasses de thé).


    votre commentaire
  • Pandora's star - Peter Hamilton

    Summary:

    The ship « Second chance » is coming back after accidentaly releasing the Primes from their galactical jail. The aliens soon begin to attack the first planets of the Commonwealth. A defensive fleet is set to face the threat. Melanie, a young journalist eager to become famous choses the IA to learn more about the Primes. But the entity isn’t sure whether it wants to get involved in a conflict between species...

     

    Review:

    In France, this is the second book of the Pandora’s star. And it is just as good as the previous one. After the Primes are set free by the Human ship, they attack the Commonwealth, and it’s a perfect chance to make us see the wonders of the author! He exploits many aspects of Humanity through several characters with very different personalities. But he also uses his unlimited imagination to describe alien civilisations, whose ways of life are explained with logic, kind of the way an antropologist would do it! The suspense begins at the very first page and sticks through the whole book. The reader is waiting for the big fight (which unfortunately happens at the very end of the book!). The substories are still very rich and numerous. The only negative aspect is that a fragmented reading of this story is impossible because of the complexity of it. The conclusion is very well writen since you cant’ help but grab the thrid book to keep on reading about Pandora’s star!


    votre commentaire