• Woodstock - Tome 02 - Yukai Asada

    Résumé :

    Gaku et Shiina sont désormais deux membres du groupe Charlie... Mais il leur manque encore un bassiste. Pour Shiina, le choix est évident : cela ne peut être que Kaname, ancien bassiste d'un grand groupe de rock sous le pseudo de Psy... Mais Gaku a peur de blesser un de ses seuls amis en lui révélant si tard qu'il est à l'origine du groupe Charlie. Il faut également que Gaku fasse le choix entre la guitare et le chant, ce qui n'est pas une mince affaire pour quelqu'un qui faisait jusqu'alors tout sur son PC ! Le groupe rencontre aussi Sue, la petite fille d'un entraîneur de karaté, qui dégage une puissance incroyable...

     
    Avis par Jake :
    Je dois dire que j'ai été un peu déçu de ce second tome dont la dynamique change véritablement par rapport au premier. Certes, il était difficile de conserver le suspense qui m'a tant plu (et surpris !) dans le volume un, mais je regrette tout de même que tout ait été si prévisible (il était évident que Kaname deviendrait le bassiste du groupe). Mais peut-être que les choses vont changer grâce à l'arrivée de Sue, un personnage jeune qui a l'air assez tranchant. Maintenant que le groupe est "prêt", l'intérêt va certainement grandir... L'opus souffre de quelques répétitions (notamment lorsque Kaname joue) mais le dessin est toujours assez bon, et l'on s'immerge de plus en plus dans le monde du rock, surtout avec toutes les références historiques sur les groupes de rock... Très cool ! Donc on va continuer pour juger mieux...
     

    votre commentaire
  • Le tapis du roi Salomon - Ruth Rendell

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format poche : 448 pages / 12,50 €

     

    Résumé :

    Jarvis est passionné et même obsédé par les métros. D’ailleurs il vit dans une ancienne école londonienne à deux pas du métro bien sûr et il a décidé d’écrire l’histoire des trains « souterrains ». Il est incollable sur le métro de Londres, sur ses dangers, ses secrets, et tout ce qui s’y rapporte. Pour rédiger son livre, il doit s’absenter régulièrement pour partir à la découverte d’autres métros ailleurs dans le monde. Pour financer ses différents voyages, il loue les chambres de sa grande « école » à des personnages tous plus farfelus les uns que les autres. Alice, qui a abandonné son mari et son bébé pour essayer de devenir violoniste au conservatoire, Un homme qui vit avec son faucon, des musiciens découverts dans le métro justement et Axel un mystérieux personnage qui va chambouler le semblant d’ordre de la maisonnée.

     

    Avis par Lolo :

    Pour ceux qui ne connaissent pas encore Ruth Rendell il faut mieux ne pas commencer par ce livre là. En effet, il ne faut pas s’attendre à un bon polar avec intrigues et meurtres…C’est ici un polar purement psychologique (qu’elle affectionne de toute façon) mais qui n’en fini pas de traîner en longueur. Les personnages sont tous très complexes, très perturbés et dès le début on se rend compte que tout ça va mal finir…Le point commun entre tous est le métro et le fait qu’ils aient des problèmes (mais qui n’en a pas ?). Tous ces destins se croisent au fil du roman et tout est suggéré plutôt qu’énoncé clairement. Comme d’habitude dans les romans de Ruth Rendell, les rencontres et l’association de certaines personnes entre elles font souvent que les choses dérapent. Mais cette fois ci j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup trop de pages et de détails inutiles. J’avais vraiment hâte de finir le livre non pas pour la conclusion (prévisible) mais pour vite passer à autre chose. Cela reste bien écrit mais ça n’est vraiment pas mon préféré d’ailleurs elle l’a publié sous le pseudonyme de « Barbara Vine » et le titre était « Le Tapis du Roi Salomon ».


    votre commentaire
  • Gangsta - Tome 01 - Kohske

    Résumé :

    Nicolas est un ancien mercenaire sourd au caractère assez introverti. Worick est un gigolo excentrique borgne. A deux, ils forment une équipe d'hommes à tout faire dans la ville d'Ergastulum qui grouille de truands et connait la pression de la pègre. Ils acceptent presque tous les travaux, du boulot de livreur à celui de tueur... Alors qu'ils sont sensés faire disparaître tout un clan à la demande de la police, ils recueillent Alex, une prostituée qui s'habitue progressivement au train de vie de l'équipe, en servant accessoirement de secrétaire et d'appât ! Mais dans une ville où c'est le crime qui paie, ils sont peut-être les deux êtres avec le plus d'intégrité...

     

    Avis par Jake :

    Une superbe nouveauté à découvrir chez Glénat ! Je trouve que la couverture ne rend pas hommage aux magnifiques dessins précis et sombres du contenu. On retrouve un peu le coup de crayon de Zep dans ce manga pour adultes bourré d'humour. L'histoire est bonne, et les personnages attachants. C'est une version un peu dark de "City hunter"... avec peut-être un poil moins de morale ! Nicolas est un personnage très énigmatique, la surdité le rend encore plus sympathique. Worick est hilarant : il franchit les règles, les limites, mais toujours avec un grand sourire. L'ajout d'Alex est excellent : elle représente le lecteur qui découvre ce monde pittoresque... Les apartés sont hilarants, et l'on sent un grand potentiel dans le passé des deux protagonistes. Les personnages secondaires sont nombreux et promettent de belles trames à venir... "Gangsta" est un seinen original et déroutant qu'il faut découvrir sans plus tarder !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Sacrée famille - David Safier

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 347 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Emma Wünschmann pense avoir sacrifié sa carrière dans l’édition au profit de ses enfants et le regrette désormais. Sa librairie à Berlin n’attire personne et dans sa famille c’est finalement chacun pour soi. Son mari se réfugie dans son travail, sa fille ado a honte d’elle et son fils est un petit surdoué incompris de tous. Alors quand une amie lui propose de rencontrer une romancière de « fantastique » célèbre elle voit une belle opportunité pour relancer sa boutique. Toute la famille se rend à la réception déguisée en monstres mais ils sont les seuls, Emma ayant mal compris…Evidemment ça se passe mal et sur le chemin du retour, les Wünschmann vont croiser une étrange vieille femme qui va leur jeter un sort et les condamnerà devenirréellement les monstres dont ils portent le costume. Le sortilège se brisera à condition qu’ils redeviennent une vraie famille, unie et solidaire.

     

    Avis par Lolo :

    J’avais beaucoup aimé son premier roman « Maudit karma », pour son originalité entre autre, et je me suis donc plongée avec bonheur dans celui-ci. Cependant je ne l’ai pas autant apprécié. C’est surtout le côté « fantastique » que j’ai trouvé « too much » avec des situations trop loufoques à mon goût. Il y a aussi beaucoup de références aux films des monstres représentés à savoir : « La Momie, Dracula et Frankenstein ». Mais bon cette famille est attachante et nous fait passer du rire aux larmes à de nombreuses reprises. Bien sûr on retrouve le côté moralisateur cher à l’auteur à travers les moult péripéties de la famille. Le livre se lit facilement et rapidement de manière agréable mais j’ai trouvé l’histoire légère et bien entendu insensée ! Mais bon il faut savoir mettre un peu de fantaisie dans nos vies de temps en temps et c’est ce qu’il arrive aux Wünschmann.  Finalement si c’était justement ça la recette du bonheur ? 

     

    Avis par Jake :

    Voilà un roman qui défie les genres ! Il commence comme un roman traditionnel, et s'intéresse à la vie d'une femme qui ne semble plus trouver le bonheur dans sa vie courante... et se termine en plein roman fantastique avec monstres et transformations ! C'est original, et très "familial". Le sujet posé est quelque chose de connu et répandu, mais c'est ce petit côté fantastique qui fait la différence avec les autres romans. J'ai adoré le fait que les chapitres soient tour à tour contés par des personnages différents de la famille. L'écriture est bonne et bourrée d'humour, notamment lorsque l'adolescente est au micro ! Le livre est un peu difficile à classer, et cela peut choquer... Pour ma part, j'ai trouvé cela très sympathique, et cela m'a fait découvrir un auteur très prometteur !

    Lien direct : Editions Pocket


    votre commentaire
  • Bleach - Tome 56 - Tite Kubo
    Résumé :

    Le Hueco Mundo a été attaqué par les Quincy, et sa population semble incapable de repousser Quilge, le superviseur des chasses. A la demande de Nel, Ichigo se rend dans le Hueco Mundo et commence un violent combat contre Quilge… En parallèle, la Soul Society se fait attaquer par une armée de Quincy. Les shinigamis paraissent n’avoir aucune chance, car dès qu’ils essaient de les utiliser, les Quincy volent leur bankai ! Seul Ichigo semble immunisé contre cette pratique… Alors que les shinigamis se font exterminer, l’explication sur la nature exacte des Quincy apparaît : une guerre qui semble vieille comme le monde, avec comme enjeu la survie des deux mondes…

     

    Avis par Jake :

    Pas de Rukia dans ce tome, malheureusement ! Son personnage plein de peps et d’ironie me manque un peu… L’opus manque un peu de texte a mon goût, même si une partie de moi est très heureuse que cela soit au profit de combats. Mais ceux-ci sont dessinés un peu trop rapidement et son durs à suivre. Seul celui d’Ichigo et de Quilge est véritablement mis en avant. Le Quilcy (en couverture) est particulièrement bien dessiné et sa transformation est superbe ! La technique du « Quincy vollständig » en fait pratiquement des anges, et cela contraste bien avec les formes plus « samuraïs » des shinigamis. Côté histoire, le lecteur sera comblé par l’explication sur les Quincy : on reprend l’histoire de leurs origines, et de ce qui les oppose diamétralement aux shinigamis. Enfin, on est très surpris que l’attaque sur Soul society prenne une telle ampleur : les shinigamis ne semblent pas avoir l’ombre d’une chance envers leurs ennemis… Cette bataille sent même la fin du manga : on sent l’apothéose arriver…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Un endroit où se cacher - Joyce Carol Oates

    Caractéristiques :

    Genre : JeunesseRoman

    Grand Format : 300 pages / 13,90 €

     

    Résumé :

    La vie de Jenna était normale, jusqu’à ce qu’un accident de voiture dont elle se sent responsable prenne la vie de sa mère, et la condamne à de grandes douleurs pour les années à venir. Vouant une rancœur tenace envers son père qui les a abandonnées, elle et sa mère, Jenna déménage pour aller vivre chez sa tante. Mais la vie n’est plus la même : comment exprimer ce que l’on ressent lorsque tout a volé en éclat et que le simple fait d’exister parait si difficile ? Le seul endroit où Jenna se sente bien est « dans le bleu », un état induit par les premières drogues utilisées à l’hôpital pour soulager sa douleur. Un état, qu’elle fera tout pour retrouver, quels qu’en soit le prix ou les conséquences…

     

    Avis par Jake :

    L’écriture st très fidèle et réaliste, dans le sens où ce qui est écrit est véritablement ce qu’une personne pourrait penser après de telles épreuves. Les idées sont souvent mal coordonnées, perdues, comme Jenna d’ailleurs. C’est une fille qui ne sait plus du tout où elle en est, et le texte est véritablement un journal intime de ce personnage qui a de sérieux problèmes psychologiques. Le lecteur est plongé dans l’horreur des conséquences de « la survie ». Si la trame se conclut plutôt bien, c’est à prendre avec des pincettes car les événements sont tout de même assez horribles : mort de la mère, drogues, tentative de suicide… Ce n’est pas ce que l’on pourrait appeler un livre optimiste ! De ce fait, il conviendra très bien aux gens qui lisent pour le drame, ou pour les situations horribles et les personnages à plaindre… Personnellement, je préfère quelque chose d’un chouya plus positif ! ^^

    Lien direct : Wiz Albin Michel


    votre commentaire
  • Automne - Jan Henrik Nielsen

    Caractéristiques :

    Genre :JeunesseScience-fiction

    Grand Format : 330 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Nanna et sa petite sœur Fride vivent dans un bunker sous une île avec leur père, depuis qu’une catastrophe écologique a transformé notre planète. Les animaux ont disparu, les humains sont tombés malades… La plupart sont morts et le reste a perdu le peu d’humanité qui leur restait… Les filles n’ont pas le droit de sortir du bunker, malgré leur envie… Finalement, elles franchissent un jour le pas à l’insu de leur père et sortent sur l’île. Mais lorsque l’homme se met à tomber malade, les filles sont contraintes de quitter l’île seules, dans le but d’aller trouver des médicaments dans la ville fantôme qu’elles ont fuie des années plus tôt…

     

    Avis par Jake :

    L’écriture au présent m’a quelque peu perturbé au début, ainsi que le personnage principal qui est assez jeune… Mais passées les premières pages, l’histoire m’a complètement envoûté ! Chapeau au responsable de la couverture qui a parfaitement retranscrit l’ambiance de ce roman. Les filles sont un symbole très fort de famille. Leur lien est touchant, pourtant, elles évoluent dans un monde qui n’est plus sur, et où chaque instant emmène son lot potentiel d’horreur, de peur et de crainte… La trame est très bonne, et explore plutôt les suites d’un scénario catastrophe (plutôt que le début, comme chaque blockbuster américain !). On fait face aux conséquences, aux retombées… L’écriture, qui pour ma part me gênait au départ, nous plonge aux côtés de deux adorables filles très courageuses qui doivent faire face à l’absence d’une mère et à la crainte d’un futur sans leur père. Très beau, très touchant, et véritablement original… J’ai été conquis !

    Lien direct : Wiz Albin Michel


    votre commentaire
  • La cité des âmes - Neal Shusterman

    Caractéristiques :

    Genre : JeunesseFantastique

    Grand Format : 503 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Mickey sombre avec Nick – l’ogre en chocolat – jusqu’au cœur de la Terre, mais il fait son possible pour les tirer tous les deux de ce mauvais pas. Mary Tourcéleste est tombée dans un coma de six mois sous la forme d’Illunymphe, et ce sont ses hommes qui prennent sa suite en conduisant le train par delà les frontières connues, jusqu’au domaine de la cité des âmes, où le roi gouverne… Allie fait son possible pour empêcher Milos de tuer d’autres enfants, afin de les transformer en Illumières pour gonfler l’armée de Mary. Jix, un émissaire du roi de la cité des âmes et amoureux des félins, prend contact avec Jill… un contact explosif !

     

    Avis par Jake :

    Neal Shusterman, auteur de la célèbre saga des Fragmentés, conclut ici sa trilogie sur les Illumières avec brio ! Ce beau pavé parvient à donner une fin très satisfaisante à chacun de ses personnages… Jix est un très bon ajout et sa relation avec Jill est très drôle et pleine de piquant ! Mickey mûrit énormément et devient un des personnages phare, quant à Nick, sa renaissance est très touchante : il se cherche… Mary est fidèle à elle-même, et non, ce n’est pas une qualité ! Quant à Allie, elle est toujours l’aventurière au grand cœur que nous avons su apprécier. Ce tome revient sur les bases pour permettre au lecteur qui aurait pris le train en cours de route, de comprendre. Mais heureusement, il pousse bien plus loin l’histoire. La trame est incroyablement originale, et l’écriture de Shusterman est brillante ! C’est fluide, mais suffisamment complexe pour ne pas prendre son lecteur pour un idiot ! En fait, il n’y a vraiment rien à rejeter dans ce livre ! Tout n’est pas rose, et tout ne « finit pas bien », pourtant on ne peut s’empêcher d’éprouver un sentiment d’accomplissement… Difficile de dire adieu à l’éternéant malgré une si belle conclusion !

    Lien direct : MSK


    votre commentaire
  • Balefire 3-4 Plume de pierre - Cate Tiernan

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand format : 240 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Clio et Thais semblent toujours être les cibles d’un des membres des Treize, de nouveau tous réunis à la Nouvelle Orléans. Le nouveau cercle approche et les avis sont très divergents… Daedalus met la pression sur tous les autres pour que tout se passe selon son souhait. Mais si Clio se laisserait bien tenter par la vie éternelle, ce n’est pas le cas de Thais… Richard développe son étrange attirance pour Clio, mais cela n’empêche pas d’être la cible de Petra qui pense qu’il veut du mal aux deux jumelles… Pendant ce temps, les deux sœurs revivent ce que les Treize ont expérimenté il y a plus de deux cents ans, et découvrent les plans de chacun…

     

    Avis par Jake :

    Un troisième tome extrêmement décevant. L’histoire n’avance pas et ne semble que prétexte à faire durer le suspense jusqu’à l’ultime opus. C’est bien dommage, alors que les Treize sont enfin réunis. Certains personnages ont d’ailleurs un fort potentiel, notamment Claire qui semble avec un tempérament explosif… pourtant rien n’advient véritablement hormis les mésaventures des jumelles. Idem sur le plan amoureux, c’est au point mort et les trames n’avancent pas. L’écriture est bonne – heureusement ! – mais ce volume n’a malheureusement rien de commun avec les deux premiers… Même au niveau de la couverture, c’est la déception : la même image utilisée depuis le tout premier tome. Quand on voit que MSK est capable de faire des chefs d’œuvres (avec « La cité des âmes » qui sort en même temps, pour ne citer que lui), on se dit qu’il y a eu un problème ici… Enfin, espérons que le final relève le niveau !

    Lien direct : MSK


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 256 pages / 6,60 €

     

    Résumé :

    Mélie, âgée de soixante douze ans apprend qu’elle a un problème de santé. Elle vit seule à la campagne, alors quand elle sait que sa petite fille Clara vient passer tout l’été chez elle, cela devient sa priorité et elle va vouloir lui fabriquer plein de jolis souvenirs.

     

    Avis par Lolo :

    Encore un petit bijou que nous offre là Barbara Constantine. Pas de surprise par rapport à ses autres romans. Tout est dans le même style et état d’esprit pour notre plus grande joie. Que l’on soit jeune ou vieux, riche ou pas, seul ou en couple, on a tous droit au bonheur. Tous les personnages, de Mélie à Clara, en passant par Marcel ou Fanette, sont hyper attachants et nous donnent une belle leçon de vie. L’optimisme est le maître mot de ce roman car même si nous connaissons tous des hauts et des bas, un petit plaisir simple peut se transformer en grand bonheur. Il suffit de le vouloir ! Encore un livre qui fait du bien et qui nous rassure dans un monde où tout est tellement incertain. A consommer sans modération !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires