• Calico Joe - John Grisham

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 264 pages / 17,90 €

     

    Résumé :

    Pour ce roman, John Grisham commence par essayer de nous expliquer de manière simple les règles du baseball cela aura son importance car le sujet du livre raconte la rapide carrière de Joe Castle en tant qu’étoile montante du baseball. Ce fut la révélation des années 70 et il pulvérisa tous les records. Aimé de tous, il était l’idole de générations entières d’amateurs du genre. Parmi eux, Paul Tracey, jeune garçon à l’époque l’avait lui aussi comme héros. Il en connaissait un rayon sur le baseball car son père Warren était lui aussi joueur professionnel. Cependant, Warren était un père et un mari violent, une personne vraiment horrible et détestable. Lors de la rencontre qui opposa les 2 équipes, et du face à face des 2 joueurs, Warren va mettre un terme à la carrière de Joe en le visant à la tête. Pour Paul, l’acte de son père est impardonnable. Ce n’est que 34 ans plus tard quand son père est mourant qu’il monte un projet insensé…

     

    Avis par Lolo :

    D’abord il ne s’agit pas d’un polar mais bien d’un roman sur le baseball. D’ailleurs l’auteur consacre grosso modo les 20 premières pages à nous en expliquer les règles. J’avoue que j’ai essayé en vain d’y comprendre quelque chose ! J’ai déjà du mal avec le foot alors là, c’est sans espoir ! Mais ce n’est pas grave car heureusement il s’agit plus d’une relation père/fils que de jeu. Ce côté de l’histoire m’a bien plu et en plus d’être très touchant m’a semblé crédible. Paul devenu adulte nous raconte ce qu’a été son enfance avec en parallèle la carrière peu glorieuse de son père d’un côté et de l’autre celle de sa véritable idole à savoir Joe Castle. Beaucoup de moments forts avec des sentiments difficiles à vivre mais parfaitement retranscris. J’ai beaucoup moins aimé les trop nombreuses et trop détaillées façons de jouer car c’est extrêmement difficile de les imaginer quand on n’y comprend rien ! Mais je suis sûre que les amateurs se régaleront. Cela donne une belle histoire poignante, avec le baseball en toile de fond.


    votre commentaire
  • Les univers multiples 1-3 Temps - Stephen Baxter

    Caractéristiques :

    Genre : Science-fiction

    Grand format : 552 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Reid Malenfant est un génie rejeté par la Nasa. Il est également obstiné et égocentrique... mais c'est un cerveau qui permet à l'humanité de découvrir qu'elle n'a plus que deux cent ans avant qu'une catastrophe à l'échelle planétaire ne survienne pour balayer l'Homme... Cela ne plait pas à tout le monde, pourtant l'évidence probabiliste semble irréfutable... Pour empêcher cela, Malenfant élabore deux théories : la première est que grâce aux neutrinos, il y aurait une possibilité de discuter avec les gens de l'aval, le futur. La seconde est que l'exploitation des astéroïdes est la clé pour que les Hommes peuplent l'univers, échappant ainsi au triste sort de la planète Terre. Pour ses projets, Malenfant devra faire avec son ex-femme avec laquelle il travaille toujours, avec un mathématicien hors-pair : Cornelius Taine. Mais il devra également faire avec une vague d'enfants surdoués qui pourraient bien avoir un lien avec la fin du monde...

     

    Avis par Jake

    Un nouvel auteur de science-fiction qui a fait ses preuves. Le découpage des micros chapitres, suivant ainsi le point de vue des différents personnages, n'est pas sans rappeler celui de la saga Starfish de Watts. Heureusement, l'écriture est plus abordable ! L'imagination de Baxter est incroyable, et j'ai particulièrement adoré l'histoire des calmars intelligents et des enfants bleus. Toutes les intrigues se mélangent et se retrouvent pour un final explosif (c'est le cas de le dire, vous me comprendrez en lisant le roman ^^). A priori, cette saga compte deux autres tomes (bien que je ne voie pas vraiment de quoi ils pourront traiter...). Les personnages sont très intéressants, à défaut d'être véritablement attachants, comme c'est (malheureusement) souvent le cas en SF. Le livre est un gros pavé, pourtant une fois que la trame démarre véritablement, cela devient passionnant et on se met à tourner machinalement les pages ! C'est une très belle découverte, et j'espère pouvoir dévorer les autres romans de cet auteur bientôt ! 

    Lien direct : Editions Fleuve noir


    votre commentaire
  • Rédemption - Matt Lennox

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 411 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Après avoir passé 17 ans derrière les barreaux, Leland King (Lee) revient dans sa petite ville de l’Ontario où sa meurt se meurt d’un cancer et où son beau-frère lui a trouvé un travail. Pete, le neveu de Lee âgé de 18 ans ne sait pas pour quelle raison son oncle a fait autant d’années de prison et s’en fiche à vrai dire. Mais, dans ce bled où on ne parle que de Dieu et de la loi, personne n’a oublié le passé criminel de Lee et certains flics comme Stan Maintland  y voient même un lien avec le cadavre récent d’une jeune femme. En l’espace de quelques mois, le destin de ces 3 hommes va être inextricablement lié.

     

    Avis par Lolo :

    Le problème ici est celui de la réinsertion dans la vie réelle d’un ancien criminel. On comprend vraiment bien que sorti de ses 4 murs de prison, Lee n’a plus aucun repère. Malgré son terrible passé, on à de l’empathie pour lui car il fait tout son possible pour repasser du bon côté de la loi. Mais ce n’est pas si simple. Le jeune Pete est attachant et à la tête sur les épaules. Il ne juge pas son oncle mais au contraire fait ce qu’il peut pour l’aider. Stan, policier à la retraite est lui aussi dans cette optique. Il y a à mon goût trop de références à la religion mais avec un tel titre, il fallait s’y attendre et cela va avec l’environnement des personnages de cette petite ville de province. L’histoire va crescendo et il y a 5 grandes parties. J’ai regretté l’absence de chapitres intermédiaires car on a environ 100 pages par partie pour les 4 premières ce qui est long alors que la dernière ne fait qu’une douzaine de pages. L’écriture est agréable, et l’histoire bien menée. La fin est à la fois surprenante et attendue. Un bon roman sur un sujet pas facile. 

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Gendarmes et voleurs - Donald Westlake

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 255 pages / 8,00 €

     

    Résumé :

    Tom et Joe sont flics à New York depuisun bout de temps et se laissent aller à rêver à faire « un gros coup » pour en finir avec la routine. Ils décident alors de braquer un agent de change à Wall Street et ne trouvent rien de mieux que de s’adresser à Vigano célèbre parrain de la Mafia pour écouler leur marchandise. Mais c’est à ce moment là que les choses vont se compliquer…

     

    Avis par Lolo :

    Comme d’habitude, un roman de Westlake est forcément un excellent roman. Drôle, original, burlesque, percutant bref ce ne sont pas les adjectifs qui manquent ! En effet, des flics déguisés en flics pour faire des braquages encore fallait-il y penser ! De plus nos deux héros, à savoir Tom et Joe, nous sont très sympathiques et bien qu’ils soient flics, ils sont relativement candides et débonnaires. Comme dirait quelqu’un de connu, c’est presque « aux innocents les mains pleines ». C’est ce qui me plaît dans les romans de Westlake cet aspect quelquefois un peu amoral de certaines situations. Un chapitre, il s’agit de Joe, le suivant de Tom ou alors de Vigano, ce qui nous pousse à ne pas lâcher le livre. L’idée du « gros coup » qui naît tranquillement, l’air de rien dans la tête de nos deux flics est typique de la méthode « Westlake ». C’est ce qui fait le charme de ses romans et je ne m’en lasse pas ! A savourer donc sans modération !


    votre commentaire
  • Gone 1 - Micheal Grant

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Science-fiction

    Format poche : 665 pages / 8,10 €

    Grand format : 19,00 €

     

    Résumé :

    Lorsque Sam relève les yeux, son professeur a disparu dans la salle de classe. Après avoir retrouver Astrid « Le petit génie » et son ami Quinn, les adolescents doivent se rendre à l’évidence : tous les gens âgés de plus de 15 ans ont disparu de la ville. La Zone, dont le centre coïncide avec la centrale nucléaire de la ville, est entourée d’une barrière infranchissable qui forme une bulle les séparant du monde extérieur. Plus d’adultes, et d’étranges pouvoirs qui se développent chez certains élèves. Une ségrégation ne tarde pas à se faire entre les enfants de la ville et les élèves à problèmes d’une école spécialisée. Sam a également un secret… Et il se rend compte qu’il est loin d’être le seul : Pete, le jeune frère autiste d’Astrid pourrait bien avoir un grand rôle dans la disparition des adultes. Les tensions augmentent et les amitiés sont testées. Mais une inquiétude plus pressante se fait sentir : qu’arrive-t-il lorsque les enfants restant atteignent l’âge fatidique de 15 ans ?

     

    Avis :

    On doit la saga « Gone » à Michael Grant, mari de Katherine Applegate (écrivain d’Animorphs, Everworld, Les survivants). Best seller immédiat, Gone a le mérite de tenir son lecteur en haleine du début à la fin. Conquise par l’histoire, il n’a fallu qu’une petite centaine de pages pour me retrouver dans certains personnages enfants (une identification qui pourrait sembler très difficile étant donnée la différence d’âge avec les lecteurs). Aucun doute que ce roman sera donc un succès chez les moins de 18 ans ! Les personnages sont complexes, bien que très matures et pragmatiques pour la plupart. Toutes les nuances sont abordées ainsi que des sujets particulièrement délicats (lâcheté, autisme, anorexie). Il n’y a pas de longueur : les premières lignes décrivent le moment précis où les adultes disparaissent. Seules quelques extravagances dans les mutations animales peuvent éventuellement être reprochées (quelque chose qui s’était avéré embêtant dans la série « Les survivants »). Mais l’explication de la disparition des adultes (car elle est bien donnée dans ce premier tome) est particulièrement originale et « réaliste ». Reste à savoir d’où proviennent tous ces pouvoirs émergeants… Espérons que cette saga en 6 tomes soit aussi réussie que le premier roman !

    Lien direct : Editions PKJ


    votre commentaire
  • Jennifer Strange, dresseuse de quarkons - Jasper Fforde

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand format : 308 pages / 16,50 €

     

    Résumé :

    Jennifer Strange est retombée dans l’oubli depuis qu’elle n’est plus la dernière tueuse de dragon. Cela dit, les ennuis ne l’ont pas oubliée, eux ! Elle est toujours à la tête d’une des deux seules sociétés pratiquant la magie contre rémunération. Et justement, alors qu’une série d’incidents touche ses sorciers, un challenge est lancé entre iMagie et l’équipe de Jennifer… Un défi qui menacera la vie de tous les sorciers. En parallèle, les quarkons font leur retour en ville, et cela n’est pas bien vu par la population ! Pour essayer de trouver des solutions à tous ces problèmes, Jennifer Strange tentera de retrouver la trace de son chef disparu. Heureusement, elle pourra compter sur les visions (à peu près) exactes de certains sorciers…

     

    Avis par Jake :

    C’est après un premier opus qui m’avait laissé perplexe (Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragon) que je me suis plongé dans ce tome, en n’attendant simplement de passer un bon moment léger… Et c’est ce qui s’est produit ! Sans attente particulière, je me suis retrouvé dans le monde particulièrement loufoque de Jennifer Strange. Le personnage est toujours responsable et intelligent, ses comparses (ceux sur lesquels elle peut réellement compter !) sont fidèles et serviables. L’histoire de challenge est pas mal trouvée, et c’est avec plaisir que nous retrouvons les quarkons ! Bon, le titre est un peu exagéré, car ces gentilles (quoi que mortellement dangereuses !) créatures n’apparaissent qu’en milieu de roman ! En revanche, j’étais très heureux de revoir celui de Jennifer ! C’était une très bonne surprise… On nous annonce également que les histoires de Jennifer Strange connaîtront une conclusion avec un dernier livre !

    Lien direct : Editions Fleuve noir


    votre commentaire
  • Muchachas - Katherine Pancol

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 450 pages / 19,80 €

     

    Résumé :

    C’est un peu la suite des aventures de la famille Cortès. On y retrouve Hortense qui s’est installée à New-York, Joséphine la mère qui vit à Londres avec sa cadette, et on a un aperçu de leurs nouvelles vies. Il y a cependant l’arrivée de nouveaux personnages aux antipodes des Cortès qui vivent dans un petit village de Bourgogne : Stella une ferrailleuse qui élève seule son fils Tom, sa mère Léonie qui est « l’instrument » de Ray son mari violent et violeur et d’autres personnages qui gravitent auteur d’eux dans un climat de terreur collective.

     

    Avis par Lolo :

    Tout d’abord la trame met un temps fou à se mettre en place et je n’ai pas compris tout de suite où l’auteur voulait en venir. Ensuite, on saute littéralement du coq à l’âne ! On passe d’une histoire à une autre sans jamais y revenir !!!??? C’est terriblement frustrant et je n’aime pas du tout cette façon de découper un livre en trois. On attend désespérément de savoir ce qu’il va arriver aux différentes héroïnes… Mais non, ça sera dans le prochain livre… Enfin j’ose espérer ! De plus, j’ai trouvé le sujet très perturbant car je n’y étais pas préparée de la part de Katherine Pancol. C’est un sujet très grave sur la violence conjugale et certains passages sont très durs. Ce qui est sûr, c’est que son découpage du livre est original mais encore une fois trop frustrant à moins d’avoir l’intégralité des histoires. Rien à voir avec sa précédente trilogie même si l’on y retrouve les membres de la famille Cortès.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Comment je vais tuer papa - Carina Bergfeldt

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 426 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Julia et Ing-Marie font partie d’un journal Suédois, quant à Anna, elle est flic à la crim. Toutes les trois tentent d’élucider une mort étrange : une femme a été retrouvée prisonnière des glaces. Jusque là, on pensait à une fuite volontaire… Mais les preuves s’amassent pour prouver le contraire. Mais ces trois femmes partagent également une ressemblance : toutes les trois ont un passé très difficile. L’une d’elle nous conte même sous couvert d’anonymat les violences verbales et physiques de son père pour elle et le reste de sa famille. L’une d’elle a commencé à mettre au point un plan pour se débarrasser définitivement de son paternel. Mais laquelle ? Et y parviendra-t-elle ?

     

    Avis par Jake :

    Je ne suis absolument pas branché thrillers habituellement, mais j’avoue bien volontiers que j’ai passé un moment génial avec celui-ci ! Peut-être est-ce l’écriture Suédoise qui est bien singulière ? Ou la trame en elle-même qui fait penser à la série américaine Dexter ? Le sujet m’a pris aux tripes : la narratrice retranscrit superbement les colères noires du « père ». Progressivement, chez le lecteur, la même haine vorace grandit et croît jusqu’à ce que l’on n’ait plus qu’un espoir : que la fille parvienne à tuer son géniteur et s’en tire sans se faire prendre ! Il faut un petit moment avant de connecter l’enquête au premier plan à tous les flashbacks qui retracent l’enfance du narrateur, mais cela donne un rythme très agréable. Cela nous permet également d’assimiler des indices pour tenter de deviner laquelle des trois femmes est celle qui nous raconte l’histoire de son père… Le suspense est génial, et on se rapproche beaucoup de la narratrice, notamment lorsqu’elle parle de ses sentiments, de ce qu’elle a pu ressentir lorsque ses frères ou belles-mères ont pu subir. Une vraie réussite ! A découvrir…

     

    Avis par Lolo :

    Le roman commence par le fait qu’une des 3 héroïnes (on ne sait pas laquelle) projette de tuer son père. C’est une manière peu banale de commencer un thriller mais on y adhère d’emblée. En parallèle ces 3 jeunes femmes vont devoir se pencher sur le suicide/meurtre (?) d’une femme retrouvée prise dans les glaces. On trouve aussi une alternance de flash-back afin de comprendre pourquoi une des 3 veut tuer son père. Encore une fois le thème principal ici est la maltraitance et les violences conjugales, tant verbales que physiques. Ce qui m’avait interpellé déjà à la lecture d’autres polars « venus du Grand Nord ». Force est de constater que la Scandinavie détient là un bien triste record (une femme sur 2 est victime de ces violences !!!). L’auteur décrit parfaitement la réaction des enfants, et des femmes face à ces violences, c’est très dur et nous aussi, on a envie de tuer ce genre de monstre, trop souvent impuni par la justice. Les chapitres se suivent sans temps mort et s’enchaînent de manière fluide. La psychologie des personnages principaux et secondaires est admirablement racontée, et on attend la fin avec impatience. Un excellent thriller pour cet auteur et une mention spéciale pour la couverture !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Le livre du roi - Arnaldur Indridason

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 364 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    En 1955,Valdemar, jeune étudiant Islandais part faire ses études à Copenhague et pour cela se présente au « Professeur » éminent spécialiste en littérature ancienne Islandaise. Ce dernier va l’entraîner à la recherche d’un manuscrit inestimable à savoir : « Le livre du roi ». Ensemble, ils vont parcourir une partie de l’Europe pour essayer de le retrouver mais ils seront poursuivis par d’anciens nazis qui veulent eux aussi mettre la main sur le fameux livre. En effet, la trame du livre étant à l’origine des grands mythes fondateurs germaniques, les nazis y voyaient là les symboles de leur doctrine.

     

     Avis par Lolo :

    Il ne s’agit pas là d’un roman policier à proprement parler, mais plutôt d’un livre d’aventures. Même si le sujet semble passionnant : partir à la recherche d’un livre ancien volé pendant la deuxième guerre mondiale et remonter ainsi le cours de l’histoire, j’ai trouvé qu’il mettait du temps à démarrer. Le début est très long et bourré de noms Islandais imprononçables et rébarbatifs dont on aurait pu se passer. Ensuite il y a la course poursuite à travers une partie de l’Europe et notamment en Allemagne avec des péripéties plus rocambolesques les unes que les autres. Le duo Professeur/Etudiant fonctionne bien malgré tout et nos deux héros sont très attachants. Cela reste un peu mou dans l’ensemble même si c’est bien écrit et intéressant quant à la culture et la mythologie Islandaise. L’auteur soulève une question choc : Jusqu’où doit-on aller, jusqu’à quel sacrifice pour sauver un livre si précieux soit-il ? 


    votre commentaire
  • Angélique marquise des anges - Anne Golon

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 684 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Epoque grand siècle, le roi Louis XIV est alors un jeune homme en passe de faire ses épousailles. Dans une des contrées de son royaume, à la campagne, le baron de Sancé vit modestement avec femme et enfants. Parmi ces derniers : Angélique, une jeune femme à la beauté renversante, intrépide, fougueuse et insaisissable. Au cours d’une manifestation mondaine, Angélique va déjouer un complot visant un membre de la cour. A cet instant, elle est loin de se douter que cet acte aura de graves répercussions sur son avenir. En effet, peu après cela, elle apprend que son père la destine en mariage au Compte Joffrey de Peyrac, le sorcier, boiteux et laid mais affreusement riche grâce à son procédé de fabrication de l’or. La belle Angélique acceptera bon grés, mal grés cette union en se promettant de ne jamais appartenir à cet époux qu’elle n’a pas choisi. Cependant, le compte De Peyrac est plein de surprises et d’attentions pour sa belle, qui se laissera finalement charmer puis aimerAlors que tous deux filent le parfait amour et vivent dans le plus grand luxe, le Roi et l’Eglise prendront ombrage de ces richesses et feront arrêter Joffrey accusé de sorcellerie. Angélique fera alors tout ce qui est en son pouvoir pour innocenter son mari même si cela doit lui coûter sa fortune, son honneur et même sa vie…  

     

    Avis par Audrey :

    Voici un grand classique de la littérature écrit par Anne et Serge Golon ; fresque plus largement connue du grand public grâce à ses adaptations cinématographiques en cinq volumes. A l’occasion d’un remake du film, une réédition a été proposée par les éditions L’archipel, qui permet ainsi à la nouvelle génération de découvrir cette fantastique épopée. J’ai toujours été une grande fan des films, et ne m’étais jamais vraiment plongé dans les romans jusque là… J’ai été ravie de pouvoir redécouvrir cette héroïne, encore plus en profondeur et d’en découvrir des aspects qui n’étaient pas retranscrits dans les films ! J’adore son personnage : une femme forte et indépendante prête à tout par amour… C’est une belle histoire qui mêle amour, passion, histoire, complots, aventures… C’est très complet et cela permet une évasion complète ! C’est un livre très documenté, bourré de références historiques justes. Je suis particulièrement contente d’avoir lu le premier et je lirai avec plaisir tous les autres volumes pour découvrir la suite des aventures d’Angélique !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires