• Face à la nuit - Peter Robinson

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 421 pages / 21,50 €

     

    Résumé :

    L’inspecteur Quinn est retrouvé assassiné  près du centre de rééducation pour policiers où il séjournait peu après le décès de sa femme. L’inspecteur Banks en charge de l’enquête retrouve des photos compromettantes dans la chambre de Quinn, qu’on soupçonne alors de corruption. Par conséquent, Banks va être aidé dans son enquête par Joanna Passero qui représente la « police des polices ». Cependant il va tout mettre en œuvre pour démontrer l’intégrité de son collègue en essayant de savoir sur quoi portaient ses dernières investigations. Il semblerait qu’une histoire d’enlèvement vieille de six ans en Estonie soit une piste qui pourrait bien les conduire au meurtrier…

     

    Avis par Lolo :

    Je n’ai pas vraiment « accroché » avec ce roman. Tout d’abord, je l’ai trouvé très long à démarrer (environ la moitié du livre !!!) et l’histoire assez complexe m’a semblé tirée par les cheveux. C’est agréable à lire mais ça manque d’énergie. Même les policiers dont l’inspecteur Banks m’ont semblé banals. Le fait que ce dernier fonctionne « à l’intuition »  m’a semblé bien pratique pour introduire certains faits et rebondissements. Toutefois, j’ai bien aimé la partie du livre qui se passe en Estonie car elle relance l’intrigue bien qu’elle arrive tardivement selon moi. Malgré tout, c’était la première fois que je lisais cet auteur et je retenterai dans quelques temps pour ne pas rester sur une mauvaise impression. Il semblerait en effet que Banks n’en soit pas là à sa première enquête.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Un intérêt particulier pour les morts - Ann Granger

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 379 pages / 7,50 €

     

    Résumé :

    Angleterre 1864, Lizzie Martin va devoir accepter un poste de dame de compagnie à Londres car son père qui vient de mourir la laisse sans un sou. En effet, ce dernier médecin en province et homme très bon soignait souvent les pauvres sans être payé en retour. A son arrivée chez la riche veuve Mme Parris, pour qui elle va travailler, Lizzie est surprise d’apprendre que la précédente jeune dame de compagnie s’est en fait enfuie avec un inconnu. Cependant, quand le corps de la jeune fille est retrouvé dans les décombres d’un taudis qui comme par hasard appartient à Mme Parris, Lizzie trouve cela suspect. Elle sera aidée par l’inspecteur Benjamin Ross qui s’avère être un ami d’enfance. A eux deux ils vont essayer de découvrir ce qui s’est passé avant qu’un autre drame n’arrive.

     

    Avis par Lolo :

    Ce livre m’a rappelé les romans d’Anne Perry qui se passent eux aussi dans le Londres du 19°siècle. C’est très intéressant d’un point de vue historique. On s’y croirait ! De plus il s’agit d’une totale évolution car c’est l’époque de la création des égouts, de la destruction des taudis, bref Londres est en plein chantier. Malheureusement on y voit d’autant plus la grande misère des plus pauvres d’un côté et de l’autre les riches avec leurs immenses demeures dans des quartiers bien entretenus, surveillés et protégés. A travers Lizzie nous prenons connaissance de la condition féminine de l’époque qui était du genre : « soit belle et tait toi ! ». Bien sûr Lizzie est une rebelle car elle décide de son destin et ne mâche pas ses mots. L’inspecteur Ben est attachant lui aussi et les retrouvailles des 2 amis sont bien ficelées. Il y a tout un tas de personnages secondaires tous plus hypocrites et détestables les uns que les autres mais encore une fois ils sont bien représentatifs de la mentalité de l’époque. L’intrigue policière est bien menée et jusqu’au bout on ne sait pas qui est l’assassin. Un bon moment de lecture et on attend la suite des aventures de Lizzie avec impatience.


    votre commentaire
  • Léviathan 2-3 Béhémoth - Scott Westerfeld

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Science-fiction

    Grand format : 473 pages / 19,00 €

                    

    Résumé :

    L’identité d’Alek (le jeune héritier de l’empire Austro-hongrois) est révélée à bord du Léviathan, et les choses se compliquent lorsque son pays entre en guerre avec l’Angleterre. Bien qu’il ait aidé l’équipage, il sait qu’il sera mis aux arrêts dès la prochaine escale, et ne voit donc pas d’autre alternative que de s’échapper. Deryn, toujours travesti en Dylan prend du galon grâce à ses performances sur le Léviathan, mais son amitié (ou est-ce davantage ?) va toujours à Alek qu’il tente de retrouver à Istanbul, où une révolution est en passe d’éclater. Une des créatures du Dr. Barlow a enfin éclos pour s’enticher d’Alek, elle saura rapidement mettre à profit son intelligence. Les forces anglaises devront compter sur le béhémoth pour défaire la nouvelle invention destructrice des Clankers : le rayon Tesla…

     

    Avis par Jake :

    Les aventures d’Alek et Deryn/Dylan se poursuivent, et l’on trouve le jeune hériter beaucoup plus sûr de lui et responsable. Très certainement car son maître est toujours enfermé à bord du Léviathan. En revanche, il est un peu dommage (bien que nécessaire à l’histoire) que les amis soient séparés et que la majorité de l’action n’ait plus lieu à bord du Léviathan, ce vaisseau extraordinaire que l’on a su adopter avec le premier volume de cette trilogie. La trame est cependant très dépaysante avec un Istanbul au bord de la guerre civile et de nouveaux personnages très pittoresques. L’écriture reste très bonne et prenante, et l’on sent enfin poindre l’ébauche d’une romance qui s’annonce compliquée entre la fille travestie et son ami Alek… J’ai toujours autant apprécié l’aspect inventif de cet univers : les Darwinistes ont le chic pour créer de nouvelles espèces toujours plus « pratiques » (dommage que l’on ne pose pas davantage le problème éthique…). Cela me rappelle beaucoup ces vieilles parties d’Alerte rouge devant lesquelles on pouvait passer des heures… Le dernier tome : Goliath, est évidemment sur ma liste à lire !

    Lien direct : Editions PKJ


    votre commentaire
  • Louka Marseille 022

    C'est moi le chroniqueur ! Et aujourd'hui...

     

    1786209942

    Résumé :

    Deux personnages sont dans une barque pour partir en voyage. Il n'y a plus de place pour le lapin, à moins que... Puis plusieurs personnages entrent dans la barque jusqu'à ce qu'il n'y ait vraiment plus de place, et ce n'est surtout pas le gros dinosaure qui va pouvoir y entrer... Mais ce dernier essaie quand même et patatra, c'est tout le monde qui est éjecté du bateau ! Heureusement, monsieur Dino a une solution...

     

    Avis :

    Malgré un format carton idéal pour les plus jeunes, les dessins ne sont pas exceptionnels : on n'arrive pas à identifier les animaux en question. Le texte ne présente pas vraiment d'intérêt. Il manque selon moi de couleur pour un public aussi jeune. Quant à la morale, il n'y en a pas vraiment... Mauvaise pioche avec cet album...

    Lien direct : L'école des loisirs

     

    Louka Marseille 035

    votre commentaire
  • La mousson - Louis Bromfield

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 695 pages / 17, 82 €

     

    Résumé :

    Nous sommes dans les Indes britanniques de l’entre deux guerres, plus précisément dans l’Etat de Ranchipur. Tous et toutes attendent la mousson tout en la redoutant à la fois. Cette fois-ci cependant elle sera apocalyptique car accompagnée d’un tremblement de terre. En effet un malheur n’arrivant jamais seul, cela va déclencher de terribles perturbations et la propagation d’épidémies en tous genres. Malgré tout, cette folie dévastatrice va profondément transformer la façon de vivre et de pensée des différents protagonistes entraînés malgré eux dans ce chaos infernal.

     

    Avis par Lolo :

    Quelle fresque majestueuse de l’Inde de l’époque ! C’est grandiose, nous sommes littéralement transportés au cœur de Ranchipur et ressentons précisément l’atmosphère incroyable des différentes phases engendrées par l’arrivée de la terrible mousson. La moiteur, la chaleur humide, les vêtements qui collent à la peau, nous les vivons nous aussi. Les personnages importants, nombreux certes mais n’oublions pas que le roman fait presque 700 pages sont extrêmement attachants. Pas forcément dès le début. Je pense bien sûr à Thomas Randsome, à Lady Esketh, à Fern et bien d’autres…qui vont se métamorphoser à mesure des drames qu’ils vont être amenés à vivre. « La Mousson » est un livre puissant sur le fait que chacun de nous peut avoir une deuxième chance. On peut devenir meilleur et souvent c’est dans des situations extrêmes qu’on se surpasse et qu’on trouve la force de se relever. « Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir » prend ici tout son sens. La solidarité, le fait de regarder ensemble dans une même direction permettent aux personnages de faire un travail de titan pour vaincre à la fois les éléments et les maladies. Enfin, c’est aussi et surtout le choc entre l’Orient et l’Occident. On se retrouve dans des situations souvent grotesques du fait de la culture Anglaise imposée dans un pays radicalement différent. Ce roman que je voulais lire depuis longtemps m’a vraiment submergée, c’est écrit de manière vivante et prenante et je comprends qu’on ne reste pas indifférent à ce pays riche en contrastes qu’est l’Inde.


    votre commentaire
  • Le sang versé - Asa Larsson

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 470 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    C’est dans un petit village proche du cercle polaire nommé Kiruna, que la pasteure Mildred Nillson est retrouvée morte assassinée, dans son église. Rebecka Martinsson avocate fiscaliste en mission pour son cabinet va se retrouver au cœur de l’enquête. Ce meurtre va réveiller chez elle de terribles souvenirs liés à son passé. Il faut dire qu’elle est originaire de la région et le fait d’y revenir n’est pas simple. Pour l’instant, les 2 inspecteurs Sven-Erick et Anna-Maria dépêchés sur l’affaire n’ont pas vraiment de piste. Cependant il semblerait que la pasteure ait eu beaucoup d’ennemis parmi les hommes du village et des environs. Reste maintenant à la police à découvrir en quoi et pour qui Mildred Nillson était une menace.

     

    Avis par Lolo :

    J’ai beaucoup aimé l’ambiance du roman. Sa proximité avec la nature notamment et l’alternance de chapitres avec l’enquête d’une part et quelques moments de la vie d’une louve d’autre part. Les descriptions des grands espaces, la faune, et les paysages font que nous ressentons vraiment tout avec l’impression d’y être. Le seul problème vient du personnage de Rebecka. En effet, on constate assez rapidement qu’elle a un lourd passif mais on ne sait pas vraiment ce qu’il s’est réellement passé. Est-ce volontaire ? En tous cas c’est assez perturbant par moment pour la bonne compréhension de l’histoire. En revanche la vie de la pasteure était pour le moins intéressante et peu banale… Finalement, sans trop de rebondissements l’intrigue est fort bien menée. Les 2 inspecteurs forment un tandem agréable et sont bienheureusement aidés par Rebecka dans leur enquête. Encore une fois (dans un roman Scandinave), le problème du machisme semble bien imprimé quelques soient les milieux et l’auteur met joliment le doigt dessus. Un bon polar tout en finesse et subtilité qui nous incite à la réflexion.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Magi - Tome 14 - Shinobu Ohtaka

    Résumé :

    La chef des pirates a lancé un sort sur nos amis, mais ils parviennent tous à s'en délivrer, à l'exception d'Hakuryû qui semble plus touché que les autres... L'image de son passé et plus précisément de sa mère l'emprisonne dans le sort de la pirate. Il utilise alors son propre revêtemage pour combattre ses anciens camarades ! Lorsque finalement, il arrive à s'extraire à son emprisonnement, sa vengeance est terrible auprès de son adversaire, et il doit même expliquer à ses amis les raisons noires qui le poussent à retourner dans l'empire de Kô... Le moment fatidique arrive enfin et les quatre amis se séparent donc pour trouver chacun leurs routes. Aladin est parti pour Magnostadt où il souhaite intégrer l'école de magie. Seulement, il doit changer complètement sa façon de faire pour ne plus avoir recours aux rokhs ! Les choses seront plus compliquées que prévues...
     
    Avis par Jake :
    Un tome absolument génial où l'action n'arrête jamais. Hakuryû était particulièrement impressionnant, pourtant ses actions témoignent aussi de la noirceur qui est en lui. Il se pourrait que les choses tournent mal pour lui dans le futur. Sa déclaration d'amour était très belle, et cela manquait au manga. Ajouter à ce super shonen une touche de romantisme n'est pas mal du tout ! Mais le top, c'est simplement Aladin qui gagne enfin Magnostadt ! Ca y est, les quatre amis se sont séparés et c'est l'occasion de découvrir beaucoup plus de sociétés dans le monde de Magi. Tout le passage à Magnostadt est génial : la façon dont Aladin doit se battre pour ne pas utiliser la magie des rokhs, son intégration difficile (car forcément son niveau paraît beaucoup plus bas que ce qu'il est réellement !) et sa découverte de la magnifique cité pleine de magie ! Tous les nouveaux sorts sont l'occasion de très beaux dessins, et les situations se prêtent à l'humour. Vraiment : un des meilleurs opus depuis le début de cette saga !
     

    votre commentaire
  •  

    La cité du gouffre - Alastair Reynolds

     

    Caractéristiques :

    Genre : Science-fiction

    Format poche : 959 pages / 12,80 €

     

    Résumé :

    Sur Sky’s Edge, Tanner Mirabel est un mercenaire. Il accepte les boulots quels qu’ils soient : de la protection au meurtre. Mais son dernier job a mal tourné, et il traque depuis Reivich, l’homme responsable du décès de son précédent employeur. Il n’hésite pas à voyager de planète en planète, jusqu’à en retrouver la trace dans la cité du gouffre, une zone où les gens survivent à peine, après que la technologie a été radiée par une étrange pourriture qui semble émerger de l’énorme trou dans le sol, dont l’origine demeure un mystère pour les habitants de la planète. Touché par un virus issu d’une secte prêchant la vie et la mort de Sky Hassland, un martyr qui aurait conduit les premiers colons sur la planète, Tanner se met à expérimenter des flashbacks de la vie du martyr…

     

    Avis par Jake :

    Je commence à avoir lu pas mal des ouvrages d’Alastair Reynolds, et il semblerait que le style de l’auteur s’améliore à chaque roman ! Cependant, son succès semble continuellement assuré par sa faculté d’être toujours capable de surprendre son lecteur grâce à de surprenants retournements de situations, ou à sa manière de créer et rapprocher des espèces extraterrestres aux modes de vies complètement différents des nôtres. J’ai été un peu surpris de la personnalité de Sky, puisqu’on le suit depuis qu’il est enfant, on a tendance à penser qu’il est/sera gentil. Pourtant, il n’en est rien et l’on assiste à la montée en puissance d’un monstre sans pitié. Heureusement, le personnage de Tanner est bien plus moral. Cependant, l’ouvrage s’assimile plus à un roman policier se passant dans un contexte de SF, plutôt qu’à un space opera. L’écriture est fluide, et étant donnée la complexité de la trame (surtout à la fin), c’est bien nécessaire pour permettre au lecteur de suivre ! Un très bon moment de lecture !

    Lien direct : Editions Pocket


    votre commentaire
  • Silver spoon - Tome 05 - Hiromu Arakawa

    Résumé :

    Ichiro est un des piliers du club de baseball du lycée agricole Ohezo, et ses matchs de qualifications commencent, lui assurant un maximum de pression… Pourtant, il est loin d’être le seul : Yûgo ploie également sous la pression ! Au cours d’une nouvelle séance de nettoyage, il tombe sur un chiot, et en prend immédiatement la responsabilité… Mais ce n’est pas tout, car la fête de l’école approche, et il est également tenu de mettre en avant le club d’équitation. Ce qui semble difficile étant donné que sa relation avec son cheval est très limitée, et qu’il est le seul de son groupe a être incapable de franchir les obstacles… Sans compter que Yugo est incapable de dire non aux services que ses petites camarades peuvent lui réclamer…

     

    Avis par Jake :

    Les aventures de Yûgo reprennent, mais l’on commence à se demander à quel moment le pauvre garçon va nous faire une dépression ! Il subit (et s’impose !) tellement de pression qu’il est difficile d’imaginer qu’il puisse continuer comme ça longtemps… Sa relation avec Aki est un peu secouée par une des réactions du garçon. Les passages traitant de baseball et d’Ichiro semblent un peu décalé : on n’est pas vraiment dedans, même si le personnage nous plait beaucoup… La découverte du chiot (nommé « Vice-président ») est très agréable : légère et bien pensé, complètement dans l’esprit Silver spoon. Etant donnés la couverture du prochain tome et le contenu de ce manga, il semblerait que la mangaka ait choisi une direction très « équestre » pour la suite de l’histoire. Heureusement, on aime toujours autant les catastrophes qui arrivent à Yûgo lorsqu’il monte sur son cheval, qui s’énerve de seconde en seconde. Pour le coup, l’humour est toujours très présent, et c’est certainement ce qui fait le succès de ce manga !

    Lien direct : Editions Kurokawa


    votre commentaire