• Bloody cocktail - James Cain

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 308 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes dans le Maryland des années 1950. Joan Medford est soupçonnée d’être la cause de l’accident de voiture de son mari alcoolique. Afin de récupérer son fils installé provisoirement chez sa belle-sœur qui la déteste, elle trouve, grâce à un policier bienveillant, un travail de serveuse. Là, elle rencontre 2 habitués du « bar à cocktails ». L’un est Tom Barclay, jeune, beau et ambitieux. L’autre est Earl K.White III, vieux, malade, et très très riche. Même si elle a un faible pour Tom, elle va accepter la demande en mariage de White. En effet, il se montre prévenant et lui laisse de généreux pourboires...

     

    Avis par Lolo :

    Un vrai polar noir des années 1950 comme je les aime ! Tout y est ! La femme fatale, le jeune et bel amant et le vieux mari richissime. Sans oublier, la perfide belle-sœur, et les 2 policiers chargés de l’enquête, avec bien sûr…le gentil et le méchant ! La couverture du livre est superbe et nous met tout de suite « dans le bain ». Les thèmes sont osés pour l’époque ! Car il est question ici de luxure, de vice, de cupidité, dans une Amérique très puritaine. Le roman est écrit à la première personne. C’est Joan qui fait une sorte de confession enregistrée. Elle est vraiment attachante, et on a beaucoup de compassion pour cette femme si jeune et pourtant si peu épargnée par la vie. Elle nous raconte sa version des faits, et c’est là tout l’art du polar, car on l’a croit sans l’ombre d’un doute. Les chapitres sont courts, bien aérés ce qui donne envie de ne pas lâcher le livre. Sans compter le suspense, car finalement nous n’avons ici qu’un son de cloche… Est-ce le bon ? A vous de le découvrir…

    Lien direct : Editions L'archipel


    votre commentaire
  • Riches à en mourir - Frédéric Andréi

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand format : 528 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Ancien révolutionnaire gauchiste ayant grandi dans une communauté hippie, Nicholas Dennac est passé de journaliste d’investigation à charpentier. Alors qu’il est en charge d’une cabane pour une jeune et jolie épouse de milliardaire, ce richissime succombe à une crise cardiaque, après avoir reçu des menaces de mort. Nicholas, dans le collimateur du FBI, va devoir essayer de résoudre ce terrible complot qui vise à éradiquer les quelques 11 millions de milliardaires de la planète. Une option s’offre à eux toutefois, à travers une lettre bleue identique pour tous, à savoir : céder une partie de leur fortune aux nécessiteux… et à la fiscalité, s’ils veulent avoir la vie sauve…

     

    Avis par Lolo:

    L’auteur comédien de profession, signe ici son premier roman et je l’ai trouvé excellent ! C’est un thriller décapant, haletant, dont le sujet est plus qu’original. Il réussi le pari d’un polar tellement réaliste que ça fait peur. Il nous transporte de la Californiepost soixante-huitarde des communautés hippies « peace and love », au monde hyper sophistiqué et « branché » des multi- millionnaires. Le héros va de surprise en surprise et nous avec ! Tina, celle qui va l’aider dans ses investigations par rapport à cet incroyable « complot », est géniale ! Elle est sans conteste mon personnage préféré. Il va sans dire que les agents du FBI sont traités comme étant assez incompétents et cela avec beaucoup d’humour. L’action se déroule en Californie, plus précisément dans la magnifique baie de Sausalito. Les descriptions de ce lieu composé de « house-boats » nous font rêver. L’intrigue nous tient en haleine jusqu’à la toute fin. C’est un livre à découvrir absolument !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Pétronille - Amélie Nothomb

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 180 pages / 16,50 €

     

    Résumé :

    Amélie cherche un compagnon de beuverie. Elle rencontre, au cours d’une séance de dédicace, Pétronille, jeune femme originale à l’allure de garçon manqué qui a tout l’air de savoir apprécier une bonne coupe de champagne. C’est sur cette passion commune et l’amour des belles lettres qu’elles construisent donc leur nouvelle amitié. Mais  l’image de ces deux femmes de caractère et de l’inconstance qu’offre l’alcool, leur entente connaîtra des hauts et des bas et il se pourrait même qu’à terme, l’une d’elle ne s’en relève jamais.

     

    Avis par Audrey :

    En rédigeant mon résumé, j’ai eu l’impression qu’il n’avait aucun sens, mais c’est très souvent ce que l’écriture de Nothomb me fait ressentir. Par exemple, ici je ne suis pas bien sûre d’avoir saisi le sens de la fin de l’histoire. Alors peut-on vraiment dire que l’on a apprécié un livre si on n’en a pas entièrement saisi le sens ? Je ne saurais le dire. En tous cas, j’ai trouvé du plaisir à la lecture, comme à chaque fois avec les livres de cet auteur, mais j’en suis ressortie l’esprit confus (je pense d’ailleurs que vous pouvez le remarquer à la vue de cet article ^^). On retrouve l’esprit Nothomb : des personnages complexes, la « louffoquerie », la magnification et l’intellectualisation du rien. L’auteur parle ici à la première personne et se met clairement en scène. Cela parait un peu présomptueux mais pourquoi pas ? Un roman non sans intérêts, plaisant, mais qui m’a laissée… perplexe (d’ailleurs peut-être cela est-il voulu ? Avec Nothomb, on ne sait jamais…).

     

    Avis par Lolo :

    Rafraîchissant, comme le champagne qu’elle boit tout au long du roman ! Enfin, on retrouve ici l’Amélie Nothomb des débuts. C’est original, divertissant, amusant et malicieux. Bien sûr, l’auteur un brin narcissique, ne peut s’empêcher de trouver l’inspiration au sein même de sa propre vie. Cependant, j’ai noté pas mal d’autodérision et beaucoup d’humour dans ce roman. Ma préférence va quand même à cette Pétronille, compagne de beuverie qui ne s’en laisse pas compter. Elle est à l’opposé d’Amélie et c’est ce qui l’a rend fascinante à ses yeux. Un tandem pas banal ! Bémol pour la fin de l’histoire qui est conclue en quelques lignes, trop vite fait et trop facile à mon goût. C’est malgré tout récurent chez cet auteur et cela fait partie de son charme… En conclusion, c’est un bon cru tout comme le Cristal de Roederer qu’Amélie affectionne particulièrement. Je dois dire que je suis fan également et que si d’occurrence elle cherche une autre compagne pour partager sa passion je me porte volontaire. A bon entendeur… Salut !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Retour en terre - Jim Harrison

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 323 pages / 23,00 €

     

    Résumé :

    Donald, métis indien souffre à 45 ans d’une sclérose en plaques qui ne lui laisse plus que quelques semaines à vivre. Réalisant qu’il n’aura pas le temps de transmettre toute l’histoire et surtout les origines indiennes à ses enfants, il va tout dicter à sa femme Cynthia. Commence alors un récit sur plusieurs générations. Cela se passe dans le Michigan, au cœur d’espaces grandioses et raconte en outre, le lien magique qui unit encore certains hommes à la Nature.

     

    Avis par Lolo :

    Un livre magnifique à la fois triste et porteur d’espoir, comme souvent dans les romans de Jim Harrison. Il y a quatre récits correspondants aux 4 principaux personnages du roman. Chacun nous faisant part tour à tour, de son ressenti face à la situation. Les sentiments exprimés ici sont terribles car il s’agit en fait de notre capacité à affronter la mort dans ce qu’elle a de pire, à savoir la maladie. Surtout quand on connaît cette maladie invalidante et sournoise qu’est la sclérose en plaques. C’est ce qui est très dur à vivre. Donald qui était une force de la nature, se voit diminué de manière irréversible. Dans quel état d’esprit sommes-nous lorsque l’on sait que la fin est là ? Ce livre raconte l’accompagnement des proches, de la maladie à la mort. Comment chacun arrive ou non à faire son deuil. Comment s’en sortir après ? Mais ce livre nous parle aussi de la Nature, si belle, si sauvage, si grandiose ! Cette terre si chère à Donald, peuplée de croyances et empreinte de spiritualité. Cette terre qu’il n’a pas peur de rejoindre, car il l’a toujours respecté.


    votre commentaire
  • La collection Brading - Patricia Wentworth

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 348 pages / 7,50 €

     

    Résumé :

    Quand Lewis Brading vient lui demander de l’aide car il craint pour sa célèbre collection de bijoux, Miss Silver refuse parce qu’il lui est très antipathique. Mais quand ce dernier est retrouvé mort peu après, Maud Silver, rongée de remords, va tout faire pour découvrir le meurtrier.

     

    Avis par Lolo:

    Un excellent Patricia Wentworth, mais je dois dire que j’adore !!! Ils sont tous géniaux ! A commencer par leur héroïne, l’inimitable Maud Silver, détective privée. Elle est incroyable ! Elle résout les enquêtes l’air de rien, toujours dans le cliquetis joyeux et régulier de ses aiguilles à tricoter. L’ambiance qui règne autour d’elle, la façon que les gens ont de se confier à cette ancienne institutrice est géniale. Ses enquêtes se passent toujours dans la campagne anglaise, tellement bien décrite qu’on s’y croirait ! De retour de la lande, à se réchauffer autour d’une « nice cup of tea », so british ! Avec ce roman nous partageons le monde étrange et fermé des collectionneurs, pour notre plus grand plaisir. Quoi qu’il en soit quand on découvre les romans de Patricia Wentworth on n’a qu’une envie c’est de tous les lire. C’est pertinent, bien ficelé et cette Miss Silver vaut vraiment le détour ! A consommer sans modération !


    votre commentaire
  • Les mille et une gaffes de l’ange gardien Ariel Auvinen - Arto Paasilinna

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 224 pages / 20,50 €

     

    Résumé :

    Chaque année, en Finlande a lieu un séminaire de formation des anges gardiens. Ils sont environ 500, et l’ange Gabriel et ses aides doivent leur apprendre à guider et protéger un mortel. Ariel Auvinen a donc la lourde tâche de s’occuper d’Aaro Korhonen homme très respectable, qui en fait n’a pas vraiment besoin de quelqu’un pour veiller sur lui. Cependant, Ariel prend son job vraiment à cœur. Mais il est aussi maladroit que zélé ! La vie d’Aaro va être alors semée d’embûches, grâce ou plutôt à cause de l’ange Ariel qui va de catastrophe en catastrophe…

     

    Avis par Lolo :

    Une mention vraiment très spéciale pour la couverture de ce livre. Quand on voit à quoi ressemble un ange selon Paasilinna, on a tout compris ! La sortie de ses livres est pour moi source de joie et j’attends cela avec impatience chaque année. Celui-ci n’est pas mon préféré, mais c’est parce que l’auteur a placé la barre tellement haut qu’on en devient exigeant. Malgré tout, c’est drôle, plein de malice et comme d’habitude d’originalité. C’est distrayant au possible et encore une fois il nous trimballe dans un monde complètement farfelu. Toutefois, et sans en avoir l’air, il aborde ici des sujets graves, comme le bien et le mal ; la vie après la vie ; le libre-arbitre mais aussi la solidarité. Les chapitres s’enchaînent au fil des bévues d’Ariel mais cela reste assez prévisible. Les personnages sont truculents, c’est ce qui donne cette magie propre aux romans de l’auteur. La fin est assez raide même si elle semble logique… Enfin je parle bien sûr de la logique… des anges !!!


    votre commentaire
  • Lune de miel, lune de sang - Patricia Elrod

     

    Caractéristiques :

    Genre : Nouvelles / Fantastique

    Format poche : 480 pages / 8,00 €

     

    Résumé :

    Sept nouvelles qui nous entraînent dans des lunes de miel extraordinaires... A comprendre littéralement : le fantastique est le maître mot dans ces histoires de divers auteurs connus de Bit-lit. Loups-garous, sorcières, chasseurs de vampires... La majorité des créatures surnaturelles sont au rendez-vous pour ce recueil.

     

    Avis par Jake :

    Plusieurs auteurs impliquent forcément une qualité très hétérogène. Certaines nouvelles sont géniales, j'ai personnellement adoré la dernière avec le jeune couple marié dont l'homme est maudit. C'était également super de retrouver les personnages de Femmes de l'Autremonde dans la toute première nouvelle. Certains récits comme celui des pirates, me sont passés complètement au-dessus. Pour une autre, la narration à la troisième personne était trop riche en détails et donc plutôt étouffante. Somme toute, c'était un recueil très sympathique qui avait l'avantage de nous présenter et de nous faire découvrir de nombreux auteurs, ce qui peut donner envie de se plonger dans leurs oeuvres plus longues ;-).


    votre commentaire
  • Du sang sur la Baltique - Viveca Sten

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 376 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Nouveau meurtre sur l’île de Sandhamn ou il s’agit cette fois d’Oscar brillant avocat, tué « en pleine gloire ». L’inspecteur Thomas Andreasson, aidé de son amie Nora, vont être confrontés au monde « huppé » des régates et de ceux qui en font partis. L’enquête sera de ce fait très délicate et compliquée. De nombreuses pistes plus déroutantes les unes que les autres vont surgir. Le coupable sera-t-il démasqué, ou est-ce là le crime parfait ?

     

    Avis par Lolo:

    On retrouve dans ce roman les héros de « La reine de la Baltique » précédent livre de l’auteur. Ce qui n’est pas un problème, malgré les nombreuses allusions. J’ai trouvé beaucoup de ressemblances avec les livres de Camilla Läckberg. Les lieux (en Suède), les descriptions, la façon de procéder des policiers et la trame psychologique des personnages. Et bien, malgré cela, l’impression et le rendu sont différents. L’action se déroule principalement dans le monde fermé des régates. On en apprend encore de « belles » sur la société suédoise, surtout parmi les nantis. Les nombreux chapitres (91), assez courts, nous amènent tranquillement à un dénouement plus que surprenant. La vie personnelle et professionnelle des héros nous pousse à croire qu’une suite ne saurait tarder… En conclusion, un polar très agréable à lire, dans la pure tradition des auteurs Scandinaves. Une belle réussite !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Fermeture éclair - Carl Aderhold

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 331 pages / 18,50 €

     

    Résumé :

    Ouvrier depuis plus de 20 ans dans la même usine, Laurent ainsi que quelques autres se retrouvent licenciés pour cause de délocalisation dans un pays de l’est. Auparavant, ils vont séquestrer leur patron afin d’obtenir une prime extraordinaire. Peine perdue, non seulement le chantage ne prend pas mais de plus sa femme, le quitte en emmenant leur fils (adolescent) avec elle. Laurent est perdu sans elle et se laisse aller, jusqu’au jour où le Conseil Régional propose à ses collègues et à lui-même de disputer la Coupe de Monde de Football des « sans-emploi »…

     

    Avis par Lolo :

    L’auteur dépeint ici une fresque sociale malheureusement terriblement d’actualité. Une usine qui ferme à la vitesse « de l’éclair » et d’un seul coup comme une « fermeture éclair », donc double jeu de mot dans ce titre. Le roman comporte grosso modo 3 grandes parties. La présentation de l’usine, de ses ouvriers et des dirigeants. Ensuite vient le licenciement avec tout ce qu’il entraîne de négatif : perte d’emploi, problèmes dans le couple, et avec les enfants… Car, bien sûr, un malheur n’arrive jamais seul… Puis la reconstruction des licenciés qui retrouvent leur dignité. Ce n’était pas ce à quoi je m’attendais, mais bien que ça soit pathétique, les personnages principaux sont crédibles du début à la fin. Ils sont attachants et nous prouvent qu’on peut se sortir de situations dramatiques en étant solidaires. Les sentiments de Laurent pour sa femme sont très forts et émouvants. L’écriture est simple, accessible avec une bonne dose d’humour. Cette équipe « bancale » ressemble beaucoup à celle du « Full Monty » qui fait face à une gravité économique de manière « digne et pratique ». A lire donc… et à méditer !


    votre commentaire
  • La nuit des salamandres - Graham Masterton

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 324 pages

     

    Résumé :

    Lloyd apprend que sa fiancée se serait immolée par le feu sur le parking d'un McDo. Ne comprenant pas les raisons qui auraient pu pousser cette jeune femme aux allures normales et heureuses à se suicider, il va étudier la thèse du meurtre. Mais en remontant cette piste, il tombera sur la véritable vie de Célia, qui lui cachait de nombreux éléments, y compris concernant sa santé... Il apprendra également qu'un bus entier de gens a brûlé peu de temps auparavant, et qu'une collègue de Célia semble avoir subi le même sort que cette dernière. Les feux meurtriers se multiplient... Et s'il y avait une raison et une origine extraordinaires à ces phénomènes ?

     

    Avis par Jake :

    Plus je découvre Graham Masterton et plus j'adhère ! On a affaire à un savant mélange entre une enquête pleine de mystère (qui me réconcilie avec les thrillers) et du fantastique qui côtoie sans mal l'horreur. Ses "méchants" sont toujours (ou presque) fous, et il y a un rapport évident à la sexualité la majorité du temps (c'est le cas ici). C'est assez passionnant, très prenants. Les personnages sont vraiment sympathiques, on s'identifie très vite et cela rend la trame géniale ! Les références à la guerre et aux nazis sont supers et s'immiscent dans l'histoire avec brio. Vous l'avez compris : j'ai trouvé ce roman génial !


    votre commentaire