• Crazy zoo - Tome 04 - Kohei Horikoshi

    Résumé :

    Il est temps pour Hana de retourner à l'école, mais ce n'est pas de tout repos car le directeur du zoo la suit et elle doit passer son temps à le cacher... Pour lui, il ne s'agit que d'une banale partie de cache-cache ! Mais la jeune femme apprend par un autre élève qu'un cirque s'est installé en ville, et le jeune homme lui confie qu'il pense avoir entendu l'ours brun parler... Immédiatement, Hana se demande s'il ne s'agit pas d'un animal enchanté, comme ses amis du zoo. Après en avoir discuter avec le directeur, une équipe va visiter le cirque, bien décidée à ramener avec elle tous les animaux qui le désirent... Mais l'ambiance là-bas est loin d'être la même que celle bon enfant qui règne au zoo...

     

    Avis par Jake :

    Avant dernier tome des aventures du Crazy zoo, et on n'arrive pas à réaliser que l'on est aussi proche de la fin ! On s'est vraiment attaché aux personnages principaux, que ce soit Hana, et même le directeur, ou certains des animaux du zoo (le lion et la femme serpent étant mes préférés). Pour l'instant, la conclusion ne se sent pas. On a l'impression de revivre un peu l'histoire de l'aquarium, avec un côté plus "fou psychopathe", le clown et patron du cirque ayant l'air un peu cinglé... Ce n'est pas pour autant répétitif. On regrette que cet opus finisse à ce moment, puisqu'en terme de combat il ne nous offre que le duel attendu lion vs. tigre... Côté dessin, c'est superbe, je suis émerveillé par les hybrides entre humains et animaux. En bonus, ce tome contient l'histoire originelle de Crazy zoo, celle qui n'a pas été acceptée avant remaniement, qui n'est pas mal non plus : le thème aurait été légèrement différent... A bientôt pour la toute fin, snif...

    Lien direct : Editions Delcourt

    OUMAGADOKI DOBUTSUEN © 2010 by Kohei Horikoshi / Shueisha


    votre commentaire
  • Ca peut pas rater ! - Gilles Legardinier

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 421 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Marie vient de se faire jeter comme une malpropre par son petit ami de longue date. Cet homme égoïste qui n’a jamais voulu s’investir et concrétiser leur relation la trompait, mais c’est pourtant Marie la grande perdante de ce drame. Forcée à déménager, elle réalise enfin quel type de personne elle a supporté et aimé, et se promet de ne pas réitérer. Seulement rien ne va, car la société dans laquelle elle travaille, menace de licencier ses employés sans considération aucune pour leurs vies personnelles. C’est un véritable bras de fer qui commence entre la direction et les collègues de Marie. Mais ces deux situations la pousseront à s’ouvrir aux autres et à développer de nouvelles relations, beaucoup plus saines que sa précédente…

     

    Avis par Jake :

    Malheureusement, lorsqu’un auteur commence à être connu et à vendre, il se passe souvent quelque chose de désastreux : un livre par an qui tombe de façon régulière et perd peu à peu de sa qualité initiale. Si Gilles Legardinier reste un très bon écrivain, avec un talent incontestable pour lier les gens grâce à de touchantes déclarations ou preuves d’amour et d’amitié, il signe ici le roman qui m’a le moins plus. Le personnage principal est tout de même très négatif, elle se pose en victime tout le long du livre, ce qui en fait une œuvre pas vraiment optimiste ! Si la narration est plutôt bonne, les comparaisons ridicules se multiplient (de tête, il y avait quelque chose comme : « elle est tombée, comme une boule de glace de son cornet… » non mais WTF ?). Enfin, la trame part un peu dans tous les sens (tour à tour, Marie tombe amoureuse de tous ses collègues) et manque parfois de morale (vol de chat auprès d’une personne très bien). J’ai donc été vraiment déçu et croise les doigts pour que le prochain livre de monsieur Legardinier retrouve l’aisance et la bonne humeur qui caractérisaient les trois premiers titres portant des minets en couverture…


    votre commentaire
  • Prisonnier Riku - Tome 03 - Seguchi Shinobu

    Résumé :

    Rénoma est toujours en isolement, et c’est Tsubaki, le leader d’un gang rival qui s’en prend à tous les membres de la 27ème menuiserie. Après avoir fracassé isolément deux de ses membres, il attend que les gardes de la prison tourne le dos pour organiser une bagarre générale qui n’épargne aucun des hommes de la 27ème ! le physique de Tsubaki et son statut de boxer en font un adversaire extrêmement coriace à la rapidité incroyable ! Riku va se retrouver à l’affronter, encouragé par Shirô, le chef de la 26ème surnommé « Le géant de l’île du Paradis ». Immédiatement, l’homme va reconnaître les qualités de Riku et lui apporter son soutien…

     

    Avis par Jake :

    Prisonnier Riku s’avère être un shonen plutôt sanglant centré sur le milieu carcéral. Comme dans les précédents numéros, la morale est également à l’honneur avec Riku en premier plan, mais également avec le nouveau personnage : Shirô (en couverture). Un très bon ajout d’ailleurs, puisqu’il rejoint le héros sur pas mal de point, et semble attacher beaucoup d’importance à la justice. Dotée d’une force implacable, il écrase la majorité de ses ennemis, mais respecte les choix de Riku. Il me tarde de découvrir les interactions entre lui et Rénoma (deux fortes têtes !). On se laisse entraîner par la trame sans aucun souci, c’est pour ainsi dire un manga qui se lit tout seul ! ^^ Ce tome, bien que tout aussi agréable, est un peu moins palpitant que les précédents, car il est exclusivement rempli de « baston »… Malgré tout, on s’attache aux personnages et on s’interroge sur la suite. Rien à redire sur les dessins. Un vrai shonen musclé (comme la majorité de ses personnages d’ailleurs ^^) !

    Lien direct : Editions Akata


    votre commentaire
  • Les pommes miracle - Tsutomu Fujikawa

    Résumé :

    Akinori Kimura aime depuis son plus jeune âge la mécanique, et plus généralement régler les problèmes en faisant son possible pour comprendre ! Bien qu’il soit fils d’agriculteur, il se destine à partir en ville pour étudier… Mais la force des choses le pousse retrouver la campagne alors qu’il se marie. Lorsqu’il réalise que sa femme fait de violentes allergies aux nombreux insecticides utilisés pour traiter les vergers de pommiers, il va faire le maximum afin de produire des pommes 100 % naturelles, sans utilisation d’insecticides. Mais les premiers testes sont loin d’être concluants. Grâce au soutien de ses amis et de sa famille, Kimura va passer toute sa vie à essayer de nouvelles méthodes afin de produire « les pommes miracle »…

     

    Avis par Jake :

    Je crois que c’est la toute première fois que je lis un « one shot » (à savoir une histoire complète en un tome), car à la base, j’aime justement le principe d’une manga car il s’agit d’une saga qui nous permet de connaître et d’apprécier au fur et à mesure les personnages de l’histoire. Pourtant, cet unique opus parvient à nous toucher avec beaucoup de force ! C’est sûrement le fait que l’on voie pratiquement toute la vie de son héros défiler devant nous. Ses choix, ses convictions et sa ténacité en font quelqu’un d’incroyable ! Il ne recule pas devant l’adversité, mais fait tout de même preuve de la même humanité, des mêmes faiblesses que chacun d’entre nous. Le soutien dont font preuve ses amis et sa famille est également assez touchant… Le thème de l’agriculture à le vent en poupe ces derniers temps, notamment avec Silver spoon, et c’est effectivement quelque chose de passionnant ! Les dessins sont magnifiques, il participe activement à transmettre tout ce que le mangaka veut faire passer. Les traits sont précis et les décors très réussis. Une histoire très émouvante !

    Lien direct : Editions Akata


    votre commentaire
  • Orange - Tome 02 - Ichigo Takano

    Résumé :

    Naho continue à découvrir chaque jour la lettre de son futur « soi-même » qui lui donne des conseils pour sauver la vie de Kakeru, mais bientôt, elle se rend compte que certaines différences commencent à apparaître entre les deux réalités… Un cours de physique au lycée lui donnera à réfléchir aux univers parallèles et au retour dans le temps. Son rapprochement envers Kakeru se fait en même temps que ses sentiments, alors que Suwa est clairement amoureux de Naho. Pourtant, ce dernier n’hésite pas à s’effacer pour que ses deux amis soient heureux… Dans le futur, on apprend ce qui est réellement arrivé à Kakeru, et Naho tente de découvrir quelle est la relation avec la mort de la mère du garçon. Enfin, Naho se demande si elle parviendra à sauver Kakeru seule…

     

    Avis par Jake :

    Le premier tome m’avait très rapidement accroché, et ça y est : je suis devenu dépendant de cette histoire ! Incroyable qu’un shojo m’ait autant passionné ! La simple touche de science-fiction mêlée à la candeur des personnages donne une explosion de sentiments. On s’attache de suite, et chaque personnage nous démontre une sensibilité très attendrissante : que ce soit la dévotion de Naho, l’altruisme de Suwa ou la fidélité de Taka… La fin de cet opus donne lieu à une révélation incroyable et prouve que les shojos sont aussi capable de nous offrir des renversements de situation. Ichigo Takano maîtrise son sujet à la perfection ! L’alternance entre présent et futur est assez déroutante, mais l’effet est réussi ! Les dessins transmettent beaucoup et n’étouffent pas de sentiments « à l’eau de rose ». C’est dosé parfaitement, comme l’est ce manga au sens large. Une réussite à conseiller à tout le monde !

    Lien direct : Editions Akata


    2 commentaires
  • Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire 1-13 Tout commence mal... - Lemony Snicket

    Caractéristiques :

     

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 192 pages / 6,00 €

     

    Résumé :

    Violette est une fille de 14 ans capable de construire toutes sortes de machines grâce à son imagination, son petit frère âgé de 12 ans, Klaus, est pour sa part capable de retenir absolument chaque livre qu’il a déjà eu l’occasion de lire. Enfin, leur petite sœur Prunille croque tout ce qui arrive à sa portée. Les trois enfants sont des Baudelaire… et récemment, des orphelins Baudelaire, depuis que leurs parents ont péri dans l’incendie qui a dévasté leur maison. C’est un de leur cousin très éloigné qui hérite des trois enfants, alors qu’il espère en fait hériter de leur argent, intouchable jusqu’à la majorité de Violette… Alors qu’ils vivent désormais avec un être ignoble qui les fait travailler à longueur de journée et ne leur a laissé qu’un lit pour trois, Violette, Klaus et Prunille devront faire preuve de tous leurs atouts pour espérer s’en sortir…

     

    Avis par Jake :

    J’avais vu l’adaptation cinéma voilà des années, et j’avais eu un coup de cœur pour cette œuvre qui sortait de l’ordinaire et qui était si bien mise en scène ! Depuis le temps, ma femme m’avait assuré que j’adorerais également les romans… Et bien voilà qui est chose faite : je me suis lancé dans le premier et l’ai dévoré en l’espace d’une heure et demi tant il était (court et) plaisant ! On retrouve la magie du film, qui tient certainement à l’union des trois enfants, qui est pour le moins touchante… L’imagination débordante de l’auteur parvient à créer un univers (antérieur au nôtre) qui frustre évidemment, car les enfants vivent des événements tragiques, mais qui émerveille aussi. C’est fluide et parfaitement écrit, et les personnages sont vraiment conçus pour toucher l’affect du lecteur. Bonne nouvelle pour les fans : cette saga devrait être adapté en série américaine ! En attendant, je ne compte pas attendre des années cette fois pour découvrir le second tome !


    votre commentaire
  • Dance in the vampire bund - Scarlet order - Tome 01 - Nozomu Tamaki

    Résumé :

     

    En 2020, Tokyo possède une forte population de vampires… A l’occasion de l’ouverture des Jeux Olympique dans un stade fermé, Mina est invitée pour faire un discours… C’est l’occasion pour une nouvelle secte, ennemie des vampires, de prendre en otage la totalité des invités : 100 000 personnes, qu’ils ne libèreront contre l’assurance que tous les vampires quittent le pays ; sans quoi, un gaz mortel ne tardera pas à tuer tout le monde… Puis des survivants sont retrouvés dans des galeries enfouies sous terre depuis plusieurs années, mais comment les vampires émergeant ont pu survivre tant d’années sans boire une goutte de sang ?

     

    Avis par Jake :

    Dance in the vampire bund est désormais une saga à succès qui a même connu la création d’un spin off : Dive in the vampire bund. La trame est assez sympa : les vampires sont parmi les humains et commencent à s’organiser, ils ont leur quartier attitré, au même titre que la plupart des minorités ethniques dans un pays qui n’est pas le leur. Les personnages sont intéressants, notamment la relation entre Mina et son garde du corps personnel. Je découvreà peine ce manga, mais étant issu d’une autre série, les relations sont déjà établies et donc plutôt claires. La mythologie a l’air assez cool (je pense justement au garde du corps qui semble capable de se transformer en loup-garou) et cela me fait regretter de ne pas avoir un résumé un peu plus clair en début de tome, ou d’avoir simplement lu la précédente saga ! Les dessins sont entre le trait habituel du manga et les formes « sans défaut » des jeux vidéo. Le rendu est superbe et c’est vraiment chouette à lire. Cet opus se divise en deux petites histoires (la seconde qui n’est pas encore finie), mais la première pourrait très bien servir de One shot. Dance in the vampire bund n’a pas volé son succès…

    Lien direct : Editions Tonkam 

    © Nozomu Tamaki / MEDIA FACTORY, INC.


    votre commentaire
  • Adam & Thomas - Aharon Appelfeld

    Caractéristiques :

     

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand format : 151 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    La mère d'Adam le lève à l'aube avant de l'amener dans la forêt. Une fois là-bas, elle lui demande de se cacher, d'y passer la journée, et lui assure qu'elle reviendra le soir venu pour le ramener à la maison. Mais alors que la nuit tombe, il est toujours tout seul. C'est la guerre, et les juifs sont de moins en moins bien vus... Heureusement, Adam est débrouillard et il connaît bien la forêt. Après quelques jours, il rencontre Thomas, qui allait à l'école avec lui mais dont il n'était pas proche. A deux, ils devront survivre à l'été puis à l'automne, seuls dans la forêt... Tout commence par une cabane dans les arbres, avant de se transformer en une bataille pour la survie en ces temps de guerre...

     

    Avis par Jake :

    Adam et Thomas est un roman jeunesse qui a obtenu le prix de l'année du magazine Lire. J'ai beaucoup aimé la partie qui concerne la survie. Adam est un garçon très adroit et malin, il parvient à tirer son épingle du jeu et à garder le sourire. Son optimisme est très agréable et son caractère amène un joli contraste avec Thomas, qui est plus terre à terre, plus instruit. En revanche, la partie religieuse est très appuyée et m'a plutôt ennuyé. Il s'agit presque de dévotion, de croire que tout arrive pour une raison et cela est trop loin de mon opinion pour que je puisse apprécier. La narration est originale, parfois utilisant un vocabulaire et des tournures très poussés pour de jeunes enfants... Cela est certainement du à la traduction depuis la langue d'origine : l'hébreu. C'est pas mal, mais je ne sais pas si c'est ce que je conseillerais aux parents qui choisissent de ne pas imposer la religion à leurs enfants... C'est très engagé.

    Lien direct : L’école des loisirs


    votre commentaire
  • Returners - Tome 03 - Sakurako Gokurakuin

    Résumé :

    Grâce à son combat, Ibuya parvient à récupérer certains de ses souvenirs (comme c'est le cas pour tous les Returners), ainsi il se rappelle qu'il a été renvoyé pour protéger Himuka. Cette dernière espère de tout coeur que c'est son frère qui est à l'origine de cette initiative... Ibuya quant à lui, à plutôt tendance à croire qu'il est le roi rouge. En tant qu'appât du roi, Ibuya attire les Reiju, c'est pourquoi une jeune Returner qui ne se rappelle même pas son nom lui demande de l'aide. Elle souhaite en affronter le plus possible... Mais est-elle réellement capable de les affronter ?

     

    Avis par Jake :

    L'histoire avance bien dans ce tome. Le but d'Ibuya est révélé, mais le doute plane sur l'identité du roi rouge. Est-ce réellement le frère d'Himuka ? Cela semble difficile à croire qu'aussi tôt dans la trame, on nous annonce une telle nouvelle... La jeune Returner en quête d'identité est très sympathique et le lecteur s'y attache immédiatement : c'est un très bon coup de mangaka étant donné ce qui lui arrive... L'ambiance est très sombre, sauf pour les deux derniers chapitres qui sont plutôt humoristiques. Côté dessin, c'est pas mal. C'est un style qui fait assez "jeux vidéo", avec peu de décors. Les traits sont très clairs et les personnages vraiment fins (un peu trop selon mes goûts). Pourquoi l'auteur tient à se point à les exposer nus très régulièrement ? Cela entache un peu la qualité du scénario, qui est vraiment pas mal du tout ! C'est un shonen futuristique sympathique, même s'il n'est pas extraordinaire...

    Lien direct : Editions Tonkam 

    RETURNERS - AKA NO KIKANSHA © 2004 by Sakurako Gokurakuin / SHUEISHA Inc.


    votre commentaire
  • Ludwig fantasy - Tome 01 - Kaori Yuki

    Résumé :

    Le prince Ludwig, dit Louis, manque de modestie, et il est à la recherche d'un épouse... Et il faut qu'elle soit belle et à forte poitrine ! Il est accompagné de son valet Wilhelm et de la sorcière Dorothéa, et les deux lui servent de souffre douleur ! Sur le chemin, Ludwig va rencontrer une sirène qui a des sentiments très contradictoires envers le garçon qu'elle a sauvé, et elle n'a pas sa langue dans sa poche et fait preuve d'énormément de vulgarité ! Pas vraiment le cliché de chez Disney ! Puis en poursuivant sa route, il tombera sur une femme blonde aux yeux bleus prétendument magnifique issue de la lune : Kaguya...

     

    Avis par Jake :

    Ludwig fantasy fait suite au manga en quatre tomes Ludwig revolution... Les personnages sont donc bien connus des fans et possèdent leur propre dynamique. Cela se sent immédiatement et c'est franchement rafraîchissant ! Il n'y a pas de période de latence, on est de suite dans l'action. C'est bourré d'humour, même si la première partie est carrément vulgaire avec la "petite sirène" (j'ai adoré ! ^^). Le personnage de Ludwig est mégalo au possible et c'est hilarant de le voir martyriser ses deux compagnons ! Les dessins sont bons, même si un peu trop stylés shojo à mon goût. Les textes sont vraiment bons et l'histoire est très agréable à suivre. C'est un thème et un style qui font franchement le lien entre shonen et shojo (personnellement, je l’aurais plus classé dans la première catégorie !). Quoi qu'il en soit, c'est une véritable réussite et j'ai adoré !

    Lien direct : Editions Tonkam

    LUDWIG GENSOUKYOKU © 2013 by Kaori YUKI / HAKUSENSHA Inc.


    votre commentaire