• Mon amour à tout jamais - Kou Yoneda

    Résumé :

    Lorsqu'il rencontre Onoda, Deguchi tombe immédiatement sous le charme. Devenant ami avec le jeune homme hétérosexuel,Deguchicache ses sentiments et son homosexualité. Pourtant, il doit supporter de voir son nouvel ami avec sa petite copine, et jalouser l'emprise qu'elle a sur lui. Deguchi a beau cumuler les conquêtes, son coeur appartient à Onoda... Et lorsque ce dernier confie qu'il trouve un homme de son travail mignon, Deguchi se prend à imaginer qu'une romance est possible entre eux deux... Finalement, le jeune homme confie à son ami ses sentiments...

     

    Avis par Jake :

    C'est la toute première fois que je lis un Yaoi, et je le découvre sur les conseils d'une amie, véritable addict de ce type de manga. Ce titre est un spin off du Labyrinthe des sentiments, mais il peut se lire de manière complètement indépendante... Je dois dire que j'ai été agréablement surpris : les scènes osées entre hommes sont peu nombreuses, et tout est traité de façon subtile sans images choquantes. On ne peut que trouver cette romance touchante : c'est très triste, surtout dans la première partie de voir les sentiments de Deguchi qui sont à sens uniques... Pourtant, l'amitié des deux garçons est belle, et bien que l'on souhaite que Deguchi se libère de son fardeau, on a peur avec lui que leur relation se détériore... Les dessins sont de qualité, même si les décors sont très sobres au profits des expressions faciales : le mangaka met en avant les sentiments des personnages et focalise son histoire dessus. Le seul véritable reproche sur les graphismes concerne les bulles de texte : par moments, surtout au début, on ne sait pas qui "parle". Le tout reste soft et l'histoire est belle... Peut-être me laisserais-je tenter par un autre titre !
     

    votre commentaire
  • Cuisine d’Asie en 80 recettes testées
    Résumé :

    Les éditions FIRST vous propose un livre de recettes selon le principe de cuisine avec la présentation de 10 techniques pour cuisiner illustrées afin de réaliser vos plats pas à pas ; ainsi que pas moins de 80 recettes testées et photographiées, originales et faciles à réaliser. Le thème de cet opus est : la cuisine d’Asie. Au menu, des tonnes de recettes salées comme : bœuf sauté à la citronnelle, Pad thaï, Bo bun, california malibu, … .

     

    Avis par Audrey :

    Coup de cœur absolu pour ce livre de recettes ! C’est bien simple, je veux toutes les tester !! Tous les plats me font follement envie. Il faut savoir que les mets asiatiques sont de loin mes préférés. Je cuisine d’ailleurs déjà quelques plats aux notes sucrées salées dont je me régale mais je manque quelques fois un peu d’imagination pour varier les plaisirs. Ce livre est donc une véritable mine d’or pour moi : les recettes sont alléchantes, mais surtout elles paraissent vraiment réalisables (ingrédients aisément trouvables en épicerie asiatique et même en grandes surfaces ; pas trop de manipulations compliquées et des instructions très claires). Bref, j’adore ! D’ailleurs je dois vous laisser parce que j’ai mon bœuf sauté, sauce saté à préparer…

    Lien direct : Editions First


    votre commentaire
  • Ménage à trois - Tome 01 - Yuki Shiraishi

    Résumé :

    Yori, Subaru et Shizuku se sont promis de devenir des super stars lorsqu'ils seraient grands. Mais Yori a déménagé, et lorsqu'il regagne le lycée où se trouvent ses deux anciens amis, les choses ont bien changé... Si Subaru est devenu acteur et Shizuku un mannequin, lui n'a plus aucune envie de devenir une star. Au contraire, il serait plutôt intello sur les bords... Mais ses sentiments pour Shizuku vont le pousser à retrouver sa voie initiale, notamment pour aider son amie à progresser en parallèle. Seulement, si Shizuku ne voit pas d'inconvénient à ce que son ancien ami accède à la gloire, il n'a aucune intention de lui laisser la jeune mannequin... Le talent inné et incroyable de Yori lui permettra-t-il d'accéder à l'amour ?

     

    Avis par Jake :

    Ayant des goûts très spécifiques en shojo, j'étais hésitant à découvrir celui-ci : le thème est tout de même très girly et l'idée du triangle amoureux à été usé jusqu'à la corde... Mais je dois dire que Ménage à trois à des arguments convaincants... Si les garçons sont filiformes comme c'est toujours le cas dans le genre, Shizuku est en revanche magnifique et les talents de dessinatrice de la mangaka sont exploités au maximum avec elle. Les décors sont très légers en revanche et les nombreuses cases et les textes éparpillés sont fidèles au genre (ce qui me plait moins). Dans les innovations, on note que le personnage principal est un garçon, ce qui amène un changement agréable. Yori est un peu le switch boy ! Il a un talent incroyable et passe d'intello à acteur de génie ! Ce qui est vraiment agréable, c'est la légèreté de l'oeuvre : on le lit sans se prendre la tête et les personnages sont sympathiques, surtout Shizuku qui est pleine d'humour ! Pas mal du tout, voyons si l'auteure parvient à garder cette fraîcheur par la suite !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  • Red queen - Victoria Aveyard

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 444 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Le monde est divisé en deux groupes : ceux dont le sang est argent, qui possèdent des pouvoirs fantastiques, capables de contrôler les éléments ; et il y a ceux dont le sang est rouge… Les premiers ont accédé à la monarchie alors que les seconds vivent comme des rats dans des bidonvilles. Mare Barrow est l’une de ses dernières, elle vit avec sa nombreuse famille dans une toute petite maison qui perd un peu plus d’électricité chaque jour. Ses grands frères ont déjà été embarqués pour la guerre, car comme elle, ils n’ont pas de don particulier. Les jours sont comptés avant qu’elle-même soit envoyée au front… mais c’était avant qu’elle révèle des pouvoirs dignes des Argents, et qu’elle soit enfermée dans la prison dorée de la cours, où elle doit cacher son rang de Rouge… Promulguée princesse, Mare a tout pour devenir la reine rouge… la « red queen ».

     

    Avis par Jake :

    Voilà une nouvelle série qui va pour sûr faire parler d’elle et devenir culte ! Red queen s’appuie sur des bases très solides : des héros humains, bourrés de faiblesses et d’espoirs, un monde dystopique dont les personnages sont pourvus de capacités incroyables, et un fond de guerre civil en attente… L’écriture de Victoria Aveyard, qui ne va pas tarder à se faire un nom, est extrêmement riche. Le tout est parfois un peu lourd, mais cela campe à la perfection l’ambiance pesante que doit supporter le personnage de Mare à la cour. Les personnages secondaires sont nombreux et enrichissent l’œuvre en la rendant plus complexe et réaliste. Avec un univers complètement différent, Red queen fait tout de même penser à Hunger games, par son héroïne forte, son personnage masculin résolu et investi, et son monde empli d’injustices. La deuxième moitié du roman fait la part belle aux pouvoirs spéciaux des Argents, et c’est un côté passionnant de l’histoire ! Ce premier tome fait donc un boum énorme et laisse une forte impression après lecture. Ados, adultes, tout le monde y trouvera son compte. On a qu’une envie : découvrir la suite !

    Lien direct : Editions MSK


    1 commentaire
  • The world is still beautiful - Tome 01 - Dai Shiina
    Résumé :

    Niki est l’une des quatre princesses du royaume de la pluie, et c’est en perdant à pierre-feuille-ciseau qu’elle a hérité du rôle de prétendante… Elle va ainsi devenir la femme de Licius Ier, le jeune prince du royaume du soleil. Forte du pouvoir de faire tomber la pluie, Niki ne va pas tarder à se faire harceler par son nouveau fiancé pour utiliser son don… Mais derrière les prétendus caprices du souverain, se cache un jeune garçon épuisé sous les responsabilités laissées par le décès de sa mère… Une intense complicité naîtra rapidement, cachée sous les insanités et les piques que les deux personnages s’envoient mutuellement !

     

    Avis par Jake :

    Pour un shojo, The world is still beautiful ne manque certainement pas d’humour ! C’est tellement agréable de trouver des personnages hauts en couleur mais crédibles, qui n’ont pas peur de s’envoyer des vannes. Niki est directe et n’a que faire du statut de roi de son fiancé (elle se fait d’ailleurs reprendre à plusieurs reprises par le majordome, qui ajoute au comique de l’histoire). La trame reste classique : le très jeune roi victime de l’isolation et du poids des responsabilités, secouru par la fille aux pouvoirs magiques. D’ailleurs, ici la magie est au second plan, et c’est plus la relation entre les deux protagonistes qui est au centre de l’intrigue. Le tout est traité sans niaiserie, et c’est nécessaire pour que j’apprécie vraiment un shojo ! Les dessins, sans fioritures sont réussis, même si la patte du shojo favorise les gros plans et limite les décors. Les visages sont réussis, et la qualité du dessin est parfaitement reflétée par la couverture ! Je suis curieux de voir dans quelle direction va aller la mangaka, en espérant qu’elle ne tombe pas dans le piège de la spirale amoureuse. En tous cas, ce premier tome est réussi !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Jojo's bizarre adventure - Battle tendency - Tome 01 - Hirohiko Araki

    Résumé :

    Voilà près d’un demi-siècle que Jojo est parvenu à débarrasser le monde de Dio, qui utilisait le terrifiant masque Aztèque pour se transformer en une créature quasiment imbattable… En 1938, Joseph Joestar, petit fils de Jonathan (et lui aussi renommé Jojo !) maîtrise également l’onde et débarque à New York. Très susceptible, il n’a qu’une frayeur : faire de la peine à sa grand-mère, dernier membre de sa famille. Dans des vestiges Mexicains, Speed Wagon découvre une entité vivante enfermée dans la pierre, qui serait la créatrice du terrible masque de pierre portée cinquante ans plus tôt par Dio… Une révélation qui se transformera en cataclysme lorsque les Nazis vont tenter d’utiliser les pouvoirs de la créature…

     

    Avis par Jake :

    Même si l’action ne se passe qu’en 1938, on est tout de même bien plus proche de notre période contemporaine, et c’est également le cas du nouveau Jojo qui tranche particulièrement par rapport à son grand père… Cette nouvelle version est loin d’être un gentilhomme, et cela rend la trame bien plus comique ! Il est plutôt coureur de jupons, et ne manque pas de se prendre des vents… C’est un peu un Nicky Larson vintage ! A côté de cela, la baston est toujours au rendez-vous, et le côté mystique est conservé puisque l’auteur va même jusqu’à plonger dans les origines du masque Aztèque… J’ai trouvé l’idée de l’intervention des Nazis très bonne, et cela permet d’ancrer davantage les aventures dans l’Histoire. Les dessins sont toujours très bons, même s’ils font assez vieux (normal, rappelons que cette œuvre date de plus de 25 ans !). Il y a un souci du détail au niveau des visages, même si les personnages (autant sur leur physique que sur leur morale) sont souvent très tranchants… Le tome est généreux avec plus de 250 pages, et les aventures de Jojo sont bien agréables à suivre… Cette saga là, est en tous cas mieux que la précédente à mon goût !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  • Le ciel après la pluie - Clara Sanchez

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 360 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    L’histoire commence lors d’un vol New-Dehli Madrid. Patricia est une jeune femme mannequin à qui tout sourit dans la vie. Alors que l’avion traverse une terrible zone de turbulences, sa voisine Viviana lui prend la main. Alors qu’elles viennent juste de sympathiser, Viviana lui révèle qu’une personne de son entourage veut sa mort. Arrivée à Madrid, Patricia oublie l’avertissement et profite à nouveau de sa vie idyllique. Jusqu’à ce qu’une troublante série d’accidents pousse Patricia à partir à la recherche de Viviana, afin de connaître le fin mot de cette mise en garde.


    Avis par Lolo :

    Passionnant roman à mi-chemin entre le polar, l’aventure et le mystérieux. Une écriture fluide, des chapitres courts font que je n’ai pas pu lâcher le livre. Il y a de nombreux rebondissements et tous les personnages gravitant autour de Patricia sont passés au peigne fin. Patricia est mannequin, mais on ne s’attarde pas trop sur le sujet, tout y est dit avec subtilité. D’ailleurs c’est parfait pour l’intrigue, car c’est un monde de rivalités, de paraître, où la compétition est poussée à l’extrême. Patricia est tout de suite sympathique car consciente de sa chance. Viviana est très mystérieuse, et bizarre, surtout au début. Elias le mari de Patricia est détestable. C’est une sorte de peintre, parasite, égoïste, vivant aux crochets de son épouse. Tous ceux qui travaillent avec Patricia ont aussi leur importance et reflètent bien le monde du mannequinât. Il y a aussi sa sœur Carolina, ses parents, et Daniela la femme de ménage qui font partie du décor. Un bon suspense, un bon sujet, sur la rançon du succès et de la gloire, et des jalousies qu’ils peuvent susciter. Captivant !

    Lien direct : Editions Marabout

     

     

    NB : Clara Sanchez est conviée par Le livre de Poche sur le stand L64 le vendredi 20 mars pour une séance de dédicace de 16h à 18h au salon du livre de Paris !


    votre commentaire
  • One piece - Film Z Tome 02 - Eiichiro Oda

    Résumé :

    Le vice amiral Garp explique comment Z est passé d’un membre honorable de la marine, à un maître apprenant à ses disciples à devenir les héros de demain… puis finalement à la menace qui pèse aujourd’hui sur le Nouveau Monde. Z a déjà détruit deux des trois Endpoint, s’il parvient à faire exploser les dynarocks sur le dernier, l’océan du Nouveau Monde se transformera en une mer de flammes et tout le monde périra ! Luffy est parvenu à se remettre de la balle en granite marin qui avait permis à Z de vaincre lors de leur précédent combat. Il est plus que jamais décidé à vaincre son adversaire non pas pour sauver le monde… mais pour récupérer le chapeau de paille confié par Shanks le roux et volé par Z ! Le Sunny et des escadrons de la marine se dirigent vers le dernier Endpoint… Le dernier combat va commencer.

     

    Avis par Jake :

    Cette deuxième moitié de l’anime comics sur le film Z est beaucoup plus concentrée sur le combat final… Ce qui est un peu dommage car les dessins rendent moins bien la rapidité des coups et des attaques. De plus, le tout se situant au sommet d’un volcan, les couleurs sont bien plus ternes que dans le premier opus… En revanche, la première partie explicative est géniale : on y découvre l’évolution de Z, et on ne peut s’empêcher de compatir. Il y a d’ailleurs un travail génial qui est fait sur ce personnage ! Je ne pensais pas que One Piece pouvait s’avérer aussi touchant, mais la fin de l’histoire est une ode à Z avec un superbe flashback dans le passé qui explique son nom. L’arrivée des Pacifistas qui sont légèrement différents de ceux croisés dans la trame originale fait que l’on pourrait parfaitement intégrer cette histoire à la saga générale… L’humour est également au rendez-vous et ce film retranscrit très bien l’ambiance du manga One Piece !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Immense comme la mer - Nguyên Ngoc Tu

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 192 pages / 16,80 €

     

    Résumé :

    Recueil de plusieurs nouvelles qui ont toutes en commun le fleuve. Nous sommes au Vietnam et au gré de l’eau, les sampans sont occupés par des hommes et de femmes qui luttent pour survivre. Leurs conditions de vie sont difficiles, mais  pour rien au monde ils ne quitteraient le monde de l’eau au profit de celui de la terre.

     

    Avis par Lolo :

    Nous avons ici 8 nouvelles sur la vie à bord des sampans au Vietnam, sur le Mékong. L’auteur, nous fait partager à travers ces quelques récits, l’amour qu’elle a pour son pays. En effet, la vie de ces paysans vietnamiens sur leurs sampans est originale et méconnue. C’est d’ailleurs magnifiquement raconté de manière simple et vraie. Ce fleuve est pourtant la source de tous leurs malheurs (noyades, crues…), mais c’est un élément sans lequel ils ne pourraient pas vivre. Paradoxalement, c’est sur l’eau qu’ils sont heureux. L’auteur nous montre la condition des femmes dans cette société très dure et archaïque. Ces femmes qui se battent chaque jour pour leurs familles, mais dont la vie est terriblement difficile. C’est un pan du Vietnam qu’il est intéressant de connaître, et qui nous permet de relativiser quant à notre façon de vivre. Finalement qu’est ce que le bonheur ? Une vie simple mais pas facile avec peu de richesses ? Ou au contraire accumuler sans cesse, en perdant de vue nos objectifs premiers ?

    Lien direct : Editions de l’aube


    votre commentaire
  • One piece - Film Z Tome 01 - Eiichiro Oda

    Résumé :

    Un ancien amiral qui se fait appelé « Z » dérobe plusieurs dynarocs dans un entrepôt de la marine, des armes qui rivaliseraient en puissance avec les anciennes armes antiques ! L’amiral Kizaru lui impose une farouche résistance mais ne parvient pas à s’en débarrasser… Justement, en route sur le Nouveau Monde, Luffy et son équipage portent assistance à Z, mais lorsque ce dernier se rend compte qu’il a affaire à des pirates, lui et ses équipiers attaquent le Sunny ! Luffy a beau être puissant, il ne peut rien contre le poing en granite marin de Z ! Nos amis parviennent à s’enfuir, et Luffy promet de retrouver Z… Car en plus, l’ennemi de tous les pirates à pour objectif de détruire tout le Nouveau Monde en faisant exploser les Endpoints…

     

    Avis par Jake :

    C’est la première fois que je découvre Luffy en couleur, et c’est également la toute première fois que je lis un long métrage de ses aventures… Et je dois dire que cela rend super bien ! Tout d’abord, c’est un équipage qui est très coloré, et pas seulement au sens figuré du terme ! Comme la couverture du manga l’illustre parfaitement, les couleurs sont très bien utilisées. Cela fait un peu bizarre car la forme des visages est légère différentes : un peu plus arrondie pour Sanji et Zoro, un peu moins angulaire pour Robin… En revanche, il y a bien moins de texte que dans les tomes originaux de la saga, et cela rend l’œuvre beaucoup plus fluide ! C’est un des rares reproches que je fais au célèbre One Piece d’Eiichiro Oda… Le scénario est très chouette : on a l’impression de vivre une des quêtes de Luffy en légèrement accéléré puisque l’on sait que l’histoire sera bouclée en deux tomes. Les « guest stars » sont nombreux puisqu’en plus de l’équipage principal, on note des apparitions des amiraux Aokiji et Kizaru… Bref, c’est une réussite !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires