• La regrettable importance de la beauté - Amanda Filipacchi

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 311 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Barbara est une femme absolument superbe des pieds à la tête. Seulement, seuls ses meilleurs amis et sa mère le savent, car depuis le suicide de son meilleur ami, elle porte un costume qui la grossit, de fausses dents et une perruque grise afin de séparer les gens intéressés par son physique, des autres… Dans son groupe d’amis, il y a également Lily, au physique très ingrat, qui est éperdument amoureuse d’un ancien collègue de travail et qui semble incapable de tourner la page. Il y a Jack, un ancien flic ; Pénélope qui vend des objets cassés, et la très intelligente Goergia… L’équilibre précaire des membres du groupe des « Chevaliers de la création » est perturbé lorsqu’il reçoive une lettre d’outre tombe, leur expliquant que l’un des leurs est un meurtrier…

     

    Avis par Jake :

    J’avais très peur d’être déçu par ce roman. En fait, ce n’est pas du tout mon genre de littérature habituelle, et j’avais un peu d’appréhension en pensant que peut-être, il serait trop orienté « psychologie & philosophie »… Mais je l’ai trouvé absolument génial ! Il sort clairement du lot. Evidemment, il fait réfléchir à l’importance du physique dans notre société, mais pas au détriment de la trame qui est particulièrement originale et captivante. On ne sait pas du tout dans quelle direction va aller l’auteur, donc les mystères restent entiers. Les personnages sont prenants, j’ai eu un gros coup de cœur pour Georgia. C’est une femme si intelligente, et clairvoyant, sans pour autant qu’elle ne manque de cœur. La cohésion de ce groupe fait rêver, ce sont de vrais amis : des gens que l’on aimerait connaître dans nos vies. L’écriture est très bonne et on se fait rapidement embarquer dans l’histoire ! Une pointe de fantastique souligne le tout. C’est un roman super, qui me donne très envie de découvrir cette auteure…

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • L'héritière - Melinda Salisbury

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand Format : 327 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Twylla est Daunen, l’élue des Dieux censée apporter la justice dans le royaume de Lormere. Quiconque la touche, à l’exception de la famille royale, meurt dans les quelques secondes par empoisonnement… Elle est d’ailleurs promise au prince héritier. Mais elle doit supporter la reine, une femme sans pitié et égocentrique qui n’hésite pas à utiliser Daunen pour empoisonner les traîtres au royaume. L’isolation est terrible pour Twylla, jusqu’au jour où Lief remplace son garde du corps. Le jeune homme rebelle issu d’un royaume voisin ne tardera pas à briser la carapace que Twylla a du se forger avec les années…

     

    Avis par Jake :

    L’héritière doit être un des très rares romans Young Adult de fantasy que j’ai vraiment apprécié ! Ce n’est pas l’univers qui m’a passionné (c’est d’ailleurs plutôt ce que j’aime moins dans ce genre), mais les personnages. Twylla est très bien, plutôt forte et dotée d’une grande morale. Le prince est un personnage nettement plus complexe, et on s’interroge sur lui jusqu’à la fin du livre. Lief est quant à lui beaucoup plus tranché, il a un caractère entier et plutôt rebelle, c’est agréable ! La reine est clairement le personnage que l’on déteste (et que l’on espère voir disparaître !). L’écriture est bonne et la lecture est facile. En revanche, le roman peut tout à fait se suffire à lui-même : s’il n’était pas précisé qu’il s’agissait d’un premier tome de trilogie, je ne l’aurais jamais deviner (c’est dire si la fin me convient ! ^^). Mais j’avoue être étonné de savoir dans quelle direction souhaite partir l’auteur avec le prochain opus. Je me demande également si la maison d’édition saura garder le niveau de qualité de la couverture, car ne nous leurrons pas : c’est superbe image de couverture est clairement la raison qui m’a poussé à découvrir le livre !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Labyrinthe fatal - Douglas Preston & Lincoln Child

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 470 pages / 23,95 €

     

    Résumé :

    Alors qu’il passe une soirée paisible à son domicile New Yorkais, L’inspecteur Pendergast est dérangé par un individu qui sonne à sa porte. Le temps que Constance, sa jeune protégée aille ouvrir, il ne reste plus qu’un cadavre sur le pas de la porte. Qu’elle ne fut pas leur surprise de découvrir en fait, Alban l’un des deux fils de l’inspecteur. Pendergast va alors faire tout ce qui est en son pouvoir, pour se lancer à la poursuite des assassins de son fils. Son enquête va le mener tout droit aux portes de l’enfer…

     

    Avis par Lolo :

    Il m’a fallu plusieurs dizaines de pages avant de rentrer dans l’histoire. Ca démarre lentement, le temps que tout se mette en place et que l’on se familiarise avec les personnages. Ensuite, ça file à cent à l’heure ! Tout s’enchaîne, l’action part de tous les côtés, et il y en a pour tout le monde. C’est terrible, car les méchants sont sans scrupule ni pitié, et prêts à tout pour arriver à leurs fins. L’inspecteur Pendergast, n’est nullement épargné, et va devoir se battre comme jamais auparavant. Heureusement, il est aidé par Constance, sa protégée qui irait jusqu’à donner sa vie pour lui. Ainsi que Margo, une jeune et brillante scientifique. Malgré tout, mon personnage préféré reste le lieutenant d’Agosta, qui en plus d’être efficace est vraiment humain. Le roman est bien écrit, avec de nombreux courts chapitres, et l’intrigue incroyable. Ca fait froid dans le dos ! Une histoire implacable, qui nous prouve encore que la vengeance est bien un plat qui se mange froid.

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Le soleil est pour toi - Jandy Nelson

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 468 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Noah et Jude sont jumeaux, et depuis toujours, ils partagent un lien que personne ne peut comprendre. Ils sont fusionnels, et dans leur temps libre, ils jouent à se partager le monde. Jude est exubérante et pleine de vie, quant à Noah, c’est l’artiste qui dessine la vie et souhaite entrer dans une prestigieuse école d’art… Lorsque Brian emménage dans la maison d’à côté, Noah est perturbé par ce qu’il ressent. Trois ans plus tard, la mère des deux jumeaux a disparu. Les choses n’on pas du tout tourné comme prévu… Pourtant, au bout du compte, Noah et Jude sont toujours tout l’un pour l’autre…

     

    Avis par Jake :

    Difficile de faire un résumé qui soit à la hauteur du roman ! Où était la collection Scripto toute ma vie ? D’abord subjugué par Sans prévenir, dans la même collection j’ai simplement trouvé en Le soleil est pour toi, un véritable coup de cœur ! Pour ados, pour adultes… La narration en deux temps est géniale : on suit Brian à 13 ans, puis en alternance sa sœur à 16 ans (donc trois ans plus tard) et la trame se met en place en révélant toujours plus de mystères. La narration est extraordinaire, toutes les facettes de ces deux adolescents transparaissent de manière vraie. La façon dont Noah devient conscient de son homosexualité, la culpabilité des deux jumeaux face à leurs parents. Et surtout, cette connivence qu’ils partagent malgré les engueulades. C’est un roman très fort, parfois extrêmement dur, mais tellement bien écrit et si touchant ! L’auteur a également écrit Le ciel est partout, qu’il me faudra d’ailleurs découvrir au plus tôt ! Un coup de cœur dévoré en une journée pour ce magnifique roman…

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Cuisine du monde 250 recettes testées, goûtées et appréciée

    Résumé :

    250 recettes testées, goûtées et appréciées pour vous faire voyager à travers les 5 continents : escales méditerranéennes (lasagnes bolognaises, flans ricotta légumes chorizo…), parfums d’orient (cigare à l’agneau et à la menthe, loukoums à la rose…), notes d’Afrique (poulet yassa, pépé soupe de poisson aux ignams…), saveurs d’Asie (nems au porc, pad thaï…) et délices made in America (véritables hot dogs, cinnamon rolls…). Des recettes faciles et dépaysantes pour épater vos familles et amis !

     

    Avis par Audrey :

    Un livre de recettes très bien construit présentant des photos absolument alléchantes. Elles sont faciles à réaliser et la variété des saveurs proposées pourra sans nul doute satisfaire le plus grand nombre. J’ai beaucoup apprécié le fait que les recettes soient classées selon les 5 continents. Il est ainsi plus facile de s’y repérer et de réaliser des plats selon nos envies du moment. Mention spéciale pour la recette de « Phô de bœuf » qui a en effet été testée et approuvée… par moi ! Les petits plats made in America me font aussi beaucoup saliver ! Je pense que je vais donc bientôt devoir repasser derrière les fourneaux. Bref, j’adore ce livre que je vous recommande vivement si vous désirer faire un peu varier les saveurs de vos plats tout en réalisant un voyage culinaire riche en goûts et en couleurs.

    Lien direct : Editions First

    votre commentaire
  • Les nuits de la Saint-Jean - Viveca Sten

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 368 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Sandhamn et au cours d’une nuit, la jeune Lina Rosen est portée disparue. L’inspecteur Thomas Andreasson et ses collègues, après avoir passé l’île au peigne fin sans la trouver, concluent à une noyade ou un suicide. Plusieurs mois ont passé, et Nora Linde qui a une maison sur l’île, décide de s’y rendre avec ses deux enfants, pour réfléchir à sa situation, car son mariage bat de l’aile. En jouant dans la forêt, ses deux garçons découvrent des restes humains. Serait-ce une partie du corps de Lina ? L’assassin est-il toujours dans les parages ? Amie d’enfance de l’inspecteur, Nora va essayer de son côté, d’en savoir plus sur ce meurtre.

     

    Avis par Lolo :

    Fabuleux ! Impossible à lâcher ! Je l’ai dévoré et lu d’une traite, tellement c’est prenant. En effet, le style est efficace, et les chapitres très courts défilent à toute allure. C’est d’ailleurs ce qui fait la force du roman. Cette alternance de chapitres avec ce qui se passe au moment de l’enquête, et ce qui est arrivé un siècle auparavant sur cette petite île, où tout le monde se connaît. On retrouve avec joie l’inspecteur Thomas Andreasson et son amie de toujours, Linde. Leur situation a encore évolué depuis l’enquête précédente et on avance un peu plus dans leur vie privée. L’intrigue est terriblement bien menée, et le suspense à son comble. Le portrait que fait l’auteur de ces vieilles communautés de l’île de Sandhamn est monstrueux. Certains comportements sont intolérables. Bref, que ce soit au niveau des descriptions de paysages de cette froide Suède, ou de ses habitants, le dépaysement est total ! L’ambiance est pesante, et effrayante. Encore une fois, le dénouement est totalement imprévisible avant la fin. Ce qui nous laisse d’ailleurs présager une suite, qu’il sera difficile d’attendre…

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Darkmouth 1- La légende commence - Shane Hegarty

    Caractéristiques :

                Genre : Jeunesse / Fantastique

                Grand format : 415 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Les Légendes sont des monstres qui peuplent un autre monde et parviennent à passer dans le nôtre via des portails. Heureusement, on ne retrouve plus de Légendes dans notre monde… A l’exception d’une petite ville d’Irlande quasi introuvable qui semble toujours dévier de sa localisation : Darkmouth. Là bas, la famille de chasseurs de Légende évolue depuis toujours… Le dernier sur la liste est le jeune Finn, qui suit au mieux les conseils de son père pour prendre la relève. Seulement, Finn est perdu : incapable de tuer une Légende, il semble être le pire chasseur de tous les temps… En plus, il n’a pas réellement envie de subir ce sort et d’endurer la solitude qui va avec. L’arrivée d’une jeune fille dans son école pourrait bien tout changer…

     

    Avis par Jake :

    Darkmouth est une nouvelle saga destinée aux jeunes ados (de 10 à 14 ans). Le style fait donc très jeunesse et ne captivera pas les plus grand, en revanche, les magnifiques dessins qui ornent le roman parleront beaucoup aux plus jeunes et leur donnera un coup de pousse pour suivre l’imagination débridée de l’auteur. La trame est plutôt sympa, et elle est (au même titre que les personnages) assez loufoques. Finn est d’emblée attachant, et on sent dans quelle direction va partir l’histoire. L’écriture est aéré, comme le sont les chapitres plutôt courts qui permettront aux jeunes de lire sans s’ennuyer. Il manque pour moi un petit peu de « voyage », chose qui à priori sera corrigée dans le second volume (mais je ne vous spoile pas !). Ce roman fantastique s’adresse principalement aux ados qui aiment les personnages un peu gauche, et s’évader dans des rêves et des aventures incroyables…

    Lien direct : XO Editions


    votre commentaire
  • Tokyo ghoul - Tome 11 - Sui Ishida

    Résumé :

    Les colombes et Ken sont tous à la suite du Dr Kano qui s’est associé aux goules afin de créer des mi humains, mi goules qui semblent détenir des pouvoirs impressionnant. Malheureusement, le médecin parvient à s’enfuir avec Lize. Mais il laisse derrière lui deux jumelles, anciennes membres du CCG qui se retrouvent à affronter les colombes, leurs anciennes alliées… Ken, lui, combat les colombes dont l’inspecteur Amon et son supérieur, avec l’aide du Gourmet et de Banjo. Mais les derniers événements et le fait de s’être nourri de goules afin de gonfler ses capacités ont commencé à faire perdre la tête à Ken. Il devient pratiquement une goule de feu et parvient à faire de gros dégâts chez les colombes, en faisant de son mieux pour se contenir. Il a d’ailleurs du mal à faire la différence entre ennemis et amis…

     

    Avis par Jake :

    Le compte à rebours commence avec seulement trois tomes restants avant la fin de ce shonen fantastique ! Au fur et à mesure que l’on se rapproche de la conclusion, les événements s’accélèrent et les personnages que l’on connaît le mieux prennent de l’importance. Tout le monde se rejoint autour du mystérieux Dr. Kano et il est impossible de dire comment les choses vont évoluer. Ken est de plus en plus intéressant, en même temps qu’il devient complètement imprévisible. Son fond positif fait pourtant de lui un personnage que l’on apprécie beaucoup ! Les combats sont spectaculaires entre goules et colombes et c’est un plaisir de les suivre, on trépigne en lisant le manga ! Seul petit bémol pour moi : l’absence de Toka. Mais Banjo a le même effet plutôt apaisant sur le lecteur (par contre il ne peut rien contre la romance que l’on espère entre Ken et Toka ^^). Incroyable mais vrai : le Gourmet devient un personnage central de la trame… Tokyo ghoul est une perle !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire 6-13 Ascenseur pour la peur - Lemony Snicket

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 176 pages / 6,00 €

     

    Résumé :

    Après leurs péripéties au collège, les trois Baudelaire sont envoyés chez un énième tuteur : un ancien ami de leur mère. Mais si lui est plutôt gentil, sa femme est très superficielle et n’accepte autour d’elle que ce qui est « in »… comme les orphelins, en ce moment semblerait-il ! C’est également la raison pour laquelle les enfants ne peuvent pas utiliser l’ascenseur alors qu’ils sont au tout dernier étage d’un immense immeuble ! En plus d’échapper au comte Olaf, Violette, Klaus et Prunille font leur possible pour retrouver la trace de leurs amis Beauxdraps kidnappés…

     

    Avis par Jake :

    Un des meilleurs tomes car il change complètement la donne : les Baudelaire ont un nouvel objectif et ne cherchent plus simplement à échapper à Olaf. Le rôle de Prunille dans ce roman est génial : on sent que la petite grandit et prend de l’importance. Côté Olaf, cela s’étoffe et c’est également le cas de la trame : de nombreux éléments sont ajoutés quant à l’incendie chez les Baudelaire, et cela les rapproche une nouvelle fois des Beauxdraps. Le narrateur est bel et bien un personnage, bien que l’on ignore encore tout son rôle, ainsi que celui de la mystérieuse « Béatrice » ! Les opus sont de plus en plus palpitants à mesure que l’on se rapproche de la fin (qui se trouve être également le titre du tout dernier volume de cette saga !).


    votre commentaire
  • Baby-sitters - Tome 07 - Hari Tokeino

    Résumé :

    Alors que Usaida est malade et que Ryuchi doit aller en cours, c’est M. Saiwaka qui est tout désigné par la directrice pour s’occuper de la crèche en l’absence des deux gérants… Alors que Yuki n’est pas loin de la crèche, elle en profite pour jeter un œil à Ryuchi pour qui elle nourrit des sentiments… mais Maria la pousse à passer la journée avec les petits, car elle sait que la jeune femme n’aime pas trop les bébés ! Kotaro insiste pour planter des fraises dans le jardin de la directrice, qui pense que c’est une bonne idée et va tenter d’aider…Ryuchi a réussi à faire craquer un garçon lorsqu’il portait une perruque ! Quant à Hayato, il se fait enfermer sur la terrasse à l’extérieur en plein hiver sans moyen de prévenir qui que ce soit…

     

    Avis par Jake :

    Dans les différents chapitres de ce tome, deux histoires sortent complètement du lot… La toute première, qui est d’ailleurs en couverture avec M. Saiwaka qui prend soin des petits à lui seul. On adore ce personnage, son flegme et sa bienveillance font de lui un personnage très drôle et résolument positif ! Ses dialogues (si l’on peut dire ainsi puisque Kotara ne fait que des « Mmh ») avec le bébé sont à mourir de rire ! On aimerait le voir davantage d’ailleurs, tout comme la directrice. C’est d’ailleurs sa présence qui permet de faire de l’histoire des fraises de Kotaro une trame particulièrement touchante ! C’est beau, et on retrouve là la complicité des deux frères. C’est la magie Baby-sitters qui officie une nouvelle fois ! Les dessins ne pâtissent pas de la suite des volumes et parviennent toujours à capturer le charme des bébés qui unis, forment une bande charmante ! Après 7 tomes, Baby-sitters reste mon indétrônable gros coup de cœur shojo…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire