• Le bloc-notes de Louise 1- Fan de lui - Charlotte Marin & Marion Michau

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Format poche : 230 pages / 11,90 €

     

    Résumé :

    Cela fait six mois que le meilleur ami de Louise lui a acheté des places pour participer au concert des Connections, un groupe de musique qui l’a rend complètement dingue ! Au concert, entre sa grande sœur et son ami Nathan, son rêve se réalise et elle parvient même à obtenir un autographe à la sortie du boys band par son idole, Ricky. Mais elle est loin de se douter que ce même rockeur va passer la nuit sur son canapé. Louise, 14 ans et demi, est sur un petit nuage, et elle est sur le point de découvrir encore plus de surprises…

     

    Avis par Jake :

    Un roman idéal pour tous les ados ! Les lecteurs se retrouveront probablement dans cette folle furieuse attachante qu’est Louise Mortier ! Le personnage est criant de réalisme : ultra dynamique, toujours à fond, souvent superficielle et complètement Fan de lui ! Retour en enfance obligé avec les aventures de cette ado « in », dont les rêves de grandeur sont sur le point de se réaliser. L’écriture est légère et très fluide, complètement « djeun’s » avec des expressions qui crisperont les plus vieux et parleront aux plus jeunes (les générations intermédiaires, comme la mienne, rigoleront bien en rétrospective). La nostalgie des groupes de notre enfance, de la camaraderie et de l’insouciance vous prendront rapidement avec ce roman court (trop d’ailleurs : le ton est tellement chouette que l’on aimerait que le livre soit plus long !). C’est agréable, léger et fait passer un bon moment pour se sortir du quotidien ! Vivement le second tome qui doit sortir en Octobre 2015… On attend donc avec impatience Golden voice !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Les jeux de garçons - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 448 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    La cours des grandes nous a fait découvrir Mathilde, Alice, Lucie et Eva… Il est temps de découvrir l’envers du décor avec les conjoints, avec les hommes… On découvre l’histoire de Fred, secrètement amoureux d’Alice. De la vie bien rangée et orchestrée de Christophe, dont les horizons s’ouvriront peut-être… De Max, dont la vie de famille explose et qui se trouvera différemment. D’Adrien, qui veut vivre une nouvelle vie en envoyant valser la dernière… Perdus entre le bonheur familial auquel ils aspirent et les passions torrides qui leur rappellent leur jeunesse, voici venir Les jeux de garçons

     

    Avis par Jake :

    Moi qui pensais trouver une suite, il s’agit en fait véritablement des mêmes événements que ceux prenant place dans La cours des grandes, mais en focalisant sur les côtés masculins de toutes ces relations. Même si l’écriture reste bonne et fidèle à celle du premier tome, le ton est résolument différent ! Les sentiments sont toujours pris en compte, et bien décryptés par l’auteur, mais on a droit à nettement plus de scènes de sexe dans cet opus ? (Le sexe aurait-il plus d’importance pour les hommes que pour les femmes ? J’entends les féministes crier d’ici ! ^^). Le tout est un petit peu plus brouillon : alors que j’avais suivi sans mal les péripéties des différents protagonistes du premier volume, je me suis ici perdu entre ces hommes et leur compagne dont le focus change au sein même des chapitres… Je préférais nettement la structure de La cours des grandes, qui suivait tour à tour les quatre filles et leur mode de vie si différent… Si le premier tome connaissait ses drames, cette vision de la même histoire semble plus triste, moins optimiste. Y a-t-il encore une chance pour l’amour et le bonheur ? Je l’apprendrai (du moins l’espéré-je) dans la suite qui révélera ce coup-ci de nouveaux événements…

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Duel masters revolution - Tome 02 - Shisuke Takahashi & Shido Kanzaki

    Résumé :

    Mirai a appris qu’il faisait parti des Prévos, des êtres capables de pratiquement n’importe quoi puisqu’ils parviennent à incarner les créatures et pièges du jeu de cartes Duel Masters. Cela implique également des duels extrêmement dangereux… Mirai conclut d’ailleurs son duel contre Alice qui l’admire depuis toujours, et sa poupée maléfique qui a bien décidé de punir le garçon ! Puis Mirai part à la recherche d’un criminel qui semble utiliser ses pouvoirs de Prévo pour créer des incendies avec les monstres de type feu de Duel Masters. C’est ainsi qu’il tombe sur Len, un ami d’enfance, qui se trouve également être un Prévo et qui a perdu sa sœur au profit d’une organisation diabolique qui vise à anéantir l’Humanité pour y planter un nouveau monde peuplé de Prévos…

     

    Avis par Jake :

    On s’immerge directement dans ce deuxième opus de Duel masters revolution, puisque le duel entre Mirai et Alice touchait à sa fin dans le précédent… Cette partie est vite bouclée et on se lance dans ce qui sera très certainement la trame principale de tout le manga : la mystérieuse organisation qui voit en les Prévos une élite qui mérite d’exterminer le reste de l’Humanité (c’est un peu le Pegasus de Yu-Gi-Oh !). Si l’idée m’a beaucoup plu, j’ai trouvé que les éléments étaient donnés très rapidement : le mangaka aurait pu sans souci étaler un petit peu les révélations afin de conserver davantage de suspense… Le gros méchant de ce volume perd donc en charisme lorsqu’il explique tout (alors que l’accoutrement le rendait plutôt imposant au contraire…). A l’exception de la tête de hérisson (assumé d’après une réflexion d’un personnage ^^), les dessins me conviennent complètement : modernes et plutôt riches… J’espère que Manami reprendra un peu plus d’importance, car elle apporte une certaine légèreté bien agréable…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Kill List - Frédérick Forsyth

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 363 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Sur la « Kill List », figurent les noms des pires criminels et/ou terroristes qui menacent la sécurité mondiale. C’est le gouvernement américain qui la détient. Il n’y a pas de prisonniers, les ordres sont de les identifier, de les trouver et de les éliminer. Un fanatique islamiste surnommé le Prédicateur, est décrété ennemi public n°1. Pour l’éliminer, une seule personne en est capable, c’est le Traqueur. Un ex Marine, qui va devoir mettre tout en œuvre pour essayer ne serait-ce que de le localiser, mais également de savoir à quoi il ressemble vraiment. Une terrible chasse à l’homme s’engage alors à travers le monde. Mais quel en sera le vainqueur ?

     

    Avis par Lolo :

    Un peu long à démarrer, car l’histoire se passe simultanément en diverses parties du globe, et il y a de nombreux personnages. Mais une fois la trame en place, il est alors difficile de poser le livre. La chasse à l’homme est impressionnante, mais le pire c’est qu’à la lecture, on arrive très bien à imaginer que c’est à peine romancé. En effet, l’auteur mêle avec succès des faits réels dans le roman. D’ailleurs je le situe plus dans le genre espionnage et thriller que polar à proprement parlé. Les moyens mis en œuvre pour cette traque sont gigantesques, car les enjeux sont colossaux. Ce qui est parfait, c’est qu’en préambule figure la liste des principaux protagonistes. On peut donc s’y référer de temps en temps. Certaines scènes font froid dans le dos, surtout quand on sait que ce n’est pas que de la fiction. Je suis sûre que les amateurs du genre seront conquis.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Sang pour sang - Barry Lyga

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 435 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Jazz a été touché par une balle, qu’il ne parvient pas à extraire de sa jambe. Son agresseur, au solde de Billy Dent (alias le père de Jazz, alias le plus grand tueur en série de la création), le laisse seul se vider de son sang. De son côté, Howie se réveille à l’hôpital alors que la tante de Jazz a disparu et que la grand-mère du jeune homme est en très mauvais état. Quant à Connie, la petite amie de Jazz, elle a été capturée par Billy en personne… Motivé à tourner la page quitte à franchir la dernière limite, Jazz est bien décidé à retrouver sa mère, à se débarrasser de son père, et à traquer le Roi corbeaux pour le confronter à ses actes terribles…

     

    Avis par Jake :

    Le dernier tome de la trilogie de I hunt killers, que je suis depuis plus de deux ans, et qui nous a offert des moments fantastiques, arrive enfin… Mon premier ressenti est que le tome m’a un peu moins plu que les deux autres. En revanche, il est beaucoup plus intense d’un point de vue dramatique : entre Connie aux prises du père Dent, et la mère de Jazz qui fait son grand retour, on se demande véritablement si Jazz va craquer et devenir le monstre auquel son père aspire depuis toujours en le tuant, justement ! Ce qui m’a un peu moins passionné en fait, c’est que les trois amis (Jazz, Connie et Howie) sont nettement moins rassemblés que par le passé. Chacun doit affronter ses démons, et même c’est très intéressant d’un point de vue psychologique, on regrette la dynamique géniale que les trois jeunes dégagent lorsqu’ils sont unis. D’un point de vue de l’écriture, rien à dire, on égale le niveau extra des deux premiers tomes. On a beau avoir une narration à la troisième personne, cela ne nous empêche en rien de nous immiscer dans la trame ! Enfin, l’histoire en elle-même se clôt de façon magistrale : on garde le côté terrible et dramatique, tout en obtenant des réponses à nos questions et en nous faisant encore surprendre jusqu’à la fin. Une trilogie en or !

    Lien direct : Editions MSK


    votre commentaire
  • Hector 1- Manigances et coups tordus - Marc Dubuisson & Régis Donsimoni

    Résumé :

    Pour Noël, la jeune Luce voulait des encyclopédies… A la place, ses deux papas lui ont offert un drôle d’animal : un parangon capable de parler et penser, nommé Hector. Seul problème avec Hector ? Il est mégalo et n’a qu’un seul objectif : dominer le monde. Chacun de ses plans consiste à prendre le pouvoir et à écraser l’Humanité. Heureusement, chacun de ses plans tombe à l’eau… pour notre plus grand plaisir !

     

    Avis par Jake :

    Une BD qui sort du lot ! Un petit mot d’abord sur l’homoparentalité, que je n’avais jamais croisée en BD, et surtout pas en jeunesse. On ne s’éternise pas sur le sujet dans l’ouvrage, mais c’est une porte ouverte pour expliquer cette situation aux enfants. Sur le contenu propre, je me suis régalé ! Hector est un personnage hilarant, mégalo au possible, égocentrique, mais il parvient tout de même à devenir attachant (pas tant parce qu’il a bon fond que parce qu’il se ramasse régulièrement et a une trop bonne bouille !). Mention spéciale pour la tante débectable qui forme avec Hector un duo simplement à mourir de rire ! Bourrée de références culturelles, la BD plaira aux ados comme aux adultes. Les dessins sont superbes : le paragon est très réussi, et les expressions sont très bien transmises de sorte que l’aspect comique ressorte encore mieux. Les couleurs sont très lumineuses et belles. Le tout est un succès et on espère un second tome très rapidement !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Peacemaker - Tome 13 - Ryouji Minagawa

    Résumé :

    Le premier tour du Guns of domination est passé. La première nuit arrive alors que les participants sont tous regroupés dans le même hôtel… Une secte en profite d’ailleurs pour tenter de les assassiner tous d’un coup ! Ainsi, ils projettent du gaz à base d’opium dans toutes les chambres et prévoient d’enlever Nicola ! Mais les criminels n’avaient pas anticipé la force des participants au tournoi, car la majorité parvient à quitter leur chambre pour venir affronter l’adversaire ! La nuit est pour le moins mouvementée, et le deuxième jour de la compétition se lève bientôt avec notamment un affrontement entre Adrian et sa propre mère…

     

    Avis par Jake :

    J’ai découvert ce seinen avec le précédent tome, et j’ai de suite apprécié. Et ce nouvel opus vient confirmer ce ressenti, d’ailleurs, je suis très agréablement surpris qu’il ne s’agisse pas simplement d’une suite de duels ! Les batailles à huit clos qui ont lieu durant la nuit entre les criminels et les participants du Guns of domination sont simplement géniales ! Les pièges sont innombrables, et on adore voir les personnages trouver des moyens de s’en tirer ! J’ai trouvé également super le fait de s’attacher à des personnages secondaires dont le sort est malheureusement triste (puisqu’ils affrontent les héros, et que certains sont donc condamner d’avance à mourir !). Le dessin est singulier, mais cadre parfaitement avec le genre du manga, en particulier dans les scènes d’action (les réactions des personnages sont un peu moins réussies lorsque l’on se retrouve dans des scènes figées). Un volume qui me donne de découvrir la suite mais surtout de me plonger dans les précédents tomes !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Ennemie intime - Christime Drews

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 292 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Venant d’emménager récemment à Münster, avec son mari qui travaille beaucoup et un petit Léo de 3 ans, Katrin se retrouve esseulée. C’est pourquoi, après avoir fait la connaissance de Tanja, la mère de Ben, meilleur copain de son fils, les deux femmes sympathisent de suite. Par conséquent, quand le père de Katrin meurt brutalement, cette dernière demande à sa nouvelle amie de garder Léo le temps des funérailles. Mais, quand elle va rechercher Léo, ce n’est pas Tanja qui ouvre la porte, mais une parfaite inconnue. Où est Tanja ? Qui est-elle ? Et pourquoi a-t-elle kidnappé Léo ?

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, captivant, dévoré dans l’après-midi ! L’ambiance est tendue dès le début, car on sent bien que quelque chose de terrible va arriver. Ensuite on tremble, car au fil des pages on se demande pourquoi Léo a été enlevé. On imagine le pire, et le suspense va crescendo. C’est psychologiquement implacable, et on découvre que les personnages cachent de noirs secrets. L’histoire nous est contée par les trois femmes principales du roman, à savoir Katrin, Tanja et Charlotte en charge de l’enquête. Cette dernière est d’emblée attachante, et on espère vivement la retrouver dans d’autres enquêtes. Mais, plus que la disparition elle-même, c’est réellement les motivations profondes de cet acte tragique, que l’auteur cherche à nous faire comprendre. Ce thriller s’inscrit directement dans la lignée de ceux écrits par Patricia MacDonald, la référence en la matière ! A lire sans hésiter !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Woodstock - Tome 10 - Yukai Asada

    Résumé :

    Yotsuya a volé la chanson de Gaku, écrite pour Charlie, et l'a utilisée pour son propre groupe : Sleep watch. C'est un incroyable succès, mais lorsque Gaku y assiste, cela le détruit et sa vision du monde change. C'est principalement grâce à Psy qu'il parvient à reprendre le dessus ! Le Punk Spirit s'apprête à commencer et Charlie doit se démarquer d'autant plus que Sleep watch participe avec la chanson de Gaku remaniée. Heureusement, ce dernier a un nouveau plan qui inclut la participation de Sue. A la clé de tout cela, il y aura peut être un CD pour celui des deux groupes qui se démarque… Mais Gaku a un but bien plus important : il souhaite marquer les gens grâce à son amour du rock !

     

    Avis par Jake :

    Woodstock, c’est dément ! On est vraiment attaché à ses membres, et la peine de Gaku nous touche forcément lorsqu’il se fait trahir. Mais la façon dont il parvient à passer outre est fantastique : on sent son énergie alors qu’il réintègre complètement Charlie pour atteindre son nouvel objectif. C’est également génial de revoir les anciens groupes que l’on a pu croiser par le passé lors du festival Punk Spirit ! C’est d’autant plus impressionnant de voir le chemin parcouru par les personnages. On arrive au dixième tome, et franchement : je n’ai pas vu le temps passer tellement je me suis régaler ! Les dessins sont également très réussis dans ce volume, avec un niveau plus élevé que celui habituel. Le groupe en tant qu’unité (et Gaku en particulier) est au centre de ce numéro, et son leader est véritablement l’âme de Charlie. Il y a encore huit tomes avant la fin de ce seinen, et un long trajet devant les personnages. L’élipse temporelle est un moyen sûr qu’a (à priori) choisi le mangaka pour s’aider !

    Lien direct : Editions Glénat

    votre commentaire
  • Le ciel est partout - Jandy Nelson

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 413 pages / 7,75 €

     

    Résumé :

    Lennie a perdu sa sœur, sa moitié, son âme sœur. Elle vit avec sa grand-mère et son oncle alors que sa mère a disparu depuis des années sans laisser de traces… Chaque moment de sa vie lui rappelle sa sœur. Notamment Toby, le petit-ami en deuil qui passe régulièrement chez elle… Puis un jour, Lennie rencontre Joe, qui partage sa passion de la musique, et semble détenir un optimisme et une joie à toute épreuve. L’attraction est immédiate, et Lennie culpabilise de ressentir de nouveau des émotions positives. Son deuil, sa peine… tout tend à l’éloigner de Joe. Pourtant, il est celui qui pourrait lui permettre de crever la surface et continuer à vivre…

     

    Avis par Jake :

    J’étais pratiquement tombé amoureux du roman suivant de l’auteur, à savoir Le soleil est pour toi, et c’était donc un devoir de découvrir ce qu’elle avait pu écrire d’autre. En premier lieu, Le ciel est partout ne m’a pas plus autant. Non pas que l’écriture ne soit pas bonne, car la qualité est la même de ce côté-là : les personnages sont authentiques et l’on croit immédiatement à leur histoire, on s’attache ! En revanche, l’œuvre reste très dramatique et triste. Le roman connaît de beaux moments, avec des pointes d’optimisme heureusement ! Néanmoins le sujet du livre est clairement le deuil : c’est très bien décrit de l’incompréhension à la façon de tenter de le surmonter, avant simplement d’apprendre à vivre avec. Mais ça reste un roman très triste ^^. La complicité familiale de Lennie est ce qui m’a le plus plu : c’est particulièrement touchant et profond comme relation. C’est en grande partie pour cela que le roman sonne aussi vrai…

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire