• Yamada kun & the 7 witches - Tome 02 - Miki Yoshikawa

    Résumé :

    Yamada continue d’embrasser ses collègues du groupe de recherche sur les phénomènes surnaturels et se rend rapidement compte qu’il peut échanger son esprit avec n’importe qui, permettant donc un nombre incalculable de changement de corps avec garçons et filles… Il est également découvert par plusieurs personnes, dont le président du comité des élèves qui peut choisir d’allouer au club de recherche du surnaturel une certaine somme d’argent. Yamada, qui rêve de voir un four micro-onde installé dans leur salle de groupe, n’hésite pas à accepter un deal qui l’obligera à se servir de ses pouvoirs… En parallèle, son rapprochement avec Shiraishi continue…

     

    Avis par Jake :

    Avec ce deuxième tome, Yamada kun & the 7 witches confirme son succès et annonce un manga qui vaut le détour ! Se basant sur le pouvoir du personnage principal, on s’éloigne finalement rapidement de l’échange simple de corps pour voir évoluer un groupe d’élèves qui vit dans un lycée où les rebondissements sont nombreux et très différents ! Sur la simple base de la vie lycéenne, se crée une belle mythologie dont on imagine sans mal qu’elle peut pratiquement s’allonger à l’infini ! Aucune annonce sur le caractère magique de l’ouvrage (contrairement au nom même de ce shonen), sauf que la pub pour le troisième numéro nous promet quelques explications… Les personnages sont hyper attachants, bourrés d’humour pour la grande majorité, et carrément pervers pour certains ! Quant aux dessins, je les avais comparés à ceux de Fairy tail lors de ma première chronique… et je viens de découvrir que la mangaka aux commandes de l’œuvre n’est autre que l’ancienne assistante de Hiro Mashima (créateur de Rave et Fairy tail !). Bref, on frise franchement la perfection avec une œuvre qui vous met du baume au cœur et vous fait passer un super moment !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  •  

    L'île de l'oubli - Melissa de la Cruz

    votre commentaire
  • Freak island - Tome 01 - Masaya Hokazano

    Résumé :

    Les six membres d’un groupe de jeunes membres du club d’archéologie se rapprochent en bateau d’une île qui ne semble apparaître sur aucune carte… Alors qu’un individu est repéré sur la plage près d’un feu, un des garçons plonge et rejoint l’île… seulement pour se faire fracasser le crâne par un fou furieux au masque de porc ! Pour couronner le tout, le bateau s’échoue et les 5 jeunes sont obligés de gagner l’île… Entre tueurs psychopathes, prison pour les ennemis des Yakuzas et décharge nucléaire, l’île en question semble bien être l’enfer sur Terre ! Y a-t-il un moyen pour les six jeunes de s’en sortir, où leur destin est-il de mourir dans d’atroces souffrances ?

     

    Avis par Jake :

    Avis à tous les fans de gore et de films d’horreur, vous avez trouvé ici le manga idéal pour vous ! Ayant, comme la majorité des gens, eu ma phase horreur, je dois admettre que Freak island se pose en élite des mangas horrifiques. Tout d’abord : il mêle la grande majorité des angoisses naturelles : le tueur en série psychopathe, les mutations génétiques, l’isolement, et bien sûr, la certitude que la fin va arriver et qu’elle sera atroce… Il vaut mieux ne pas lire ce seinen une fois la nuit tombée, car il remplit parfaitement son rôle et saura vous foutre la trouille ! La part glauque de notre esprit ne peut s’empêcher de se demander comment vont finir par mourir les personnages, car on ne peut pas décemment imaginer une fin positive… Côté dessin, c’est du classique mais les décors sont très travaillés, davantage que les personnages qui sont plutôt simples et très clairs (ce qui peut surprendre étant donné le genre du manga…). Bref : ça fout les jetons, mais on ne peut s’empêcher de dégommer l’ouvrage !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  •  

    Angel - Lee Weatherly

    votre commentaire
  • Les maudits 2- Le pouvoir du destin - Edith Kabuya

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Fantastique

    Grand Format : 362 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Robin est devenue une Maudite. Elle doit désormais cacher sa véritable nature au reste du monde, et boire du sang de cochon en cachette alors que la mère de Vince, qui l’a transformée, cache à peine son mépris pour elle. Quant à sa propre famille : la voisine est en train de s’installer chez elle, et la relation de cette dernière avec le père de Robin est de plus en plus difficile à supporter, d’autant que le fantôme de la défunte mère de Robin fait son possible pour expulser sa remplaçante… En parallèle, Zach, un maudit qu’elle pense responsable de bien des maux, fait son grand retour en ville. Et c’est également le cas d’une très étrange jeune femme, qui pourrait bien éclairer Robin sur son héritage de bohémienne…

     

    Avis par Jake :

    J’avais aimé l’originalité du premier volume, mais comme je l’avais bien noté : il me manquait un aspect pour que l’œuvre me parle complètement… C’est chose faite avec ce second tome qui est bien au dessus du niveau du premier ! En fait, il explore davantage les caractéristiques fantastiques des personnages de cet étrange univers. En plus, Vince est en retrait, ce qui recadre la trame sur son personnage principal. De fait, il se passe énormément d’événements en même temps, et on ne perd aucune seconde. Il n’y a pas de répit : on accroche immédiatement à la trame et on suit Robin avec énormément d’intérêt. Une nouvelle fois, le suspense est superbement conservé jusqu’à la fin et chaque page réserve son lot de surprises. Quant à l’écriture, elle demeure excellente. Sincèrement, il a fallu que je me fasse violente pour quitter ce roman (il faut bien travailler ^^). Avec un opus passionnant, l’auteur a su piquer mon intérêt, et me donner très envie de découvrir la suite… Alors c’est dit : à quand le troisième volume ?

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Meurtres low cost - Saison 1 Le lundi au soleil - Isabelle Bouvier

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Kindle : 120 pages / 0,00 €

     

    Résumé :

    Anna, la quarantaine, épouse et mère de famille exemplaire décide de se reconvertir, car le style « desperate housewife », n’est pas vraiment pour elle. Pour ce faire, elle va créer sa petite entreprise… connaît pas la crise, comme dirait Bashung avec un concept assez nouveau, et une qualité de service irréprochable. Anna va devenir tueuse à gages… low cost. Cependant elle doit jongler entre sa vie professionnelle (pas banale) et une vie de famille « bien rangée ». Son mari est pompier et passe son temps à sauver des vies, son fils fait des études de psycho et sa mère avec qui elle avait plus ou moins coupé les ponts décide de venir s’installer chez eux. Anna va avoir du pain sur la planche surtout que sa devise est : « Soldes, tout doit disparaître »…

     

    Avis par Lolo :

    La série Pulp des éditions la Bourdonnaye est carrément géniale ! On pense tout de suite au cultissime « Pulp Fiction » de Quentin Tarantino et on a raison. Le livre se lit en moins de trente minutes. C’est fluide, et ça part sur les chapeaux de roues, on est tout de suite dans le vif du sujet. C’est drôle, original et bourré d’humour… noir de préférence. Anna est une sorte de justicière des temps modernes et on l’adore instantanément. Officiellement elle dirige un cabinet de coaching en bien-être, où elle reçoit à merveille ses clients, car il est vrai qu’elle élimine les problèmes en un rien de temps. Mike, son fils, est lui aussi très sympathique, mais mon personnage préféré après Anna bien sûr est Martine sa « femme de ménage ». Elle est vraiment au top ! Erwan, le mari d’Anna est celui qui essaie souvent de sauver sans le savoir des cibles d’Anna, car il est pompier. Il en découle des situations cocasses et incroyables. Tous les ingrédients sont au rendez-vous d’un excellent polar noir, à savoir : de l’action, des aventures et des meurtres « borderline », mais surtout une imagination et une répartie débordantes dont fait preuve l’auteur. On n’a qu’une seule envie à la fin du livre, c’est de lire la suite en vitesse !   

    Lien direct : Editions La Bourdonnaye


    votre commentaire
  • The originals 2-3 La perte - Julie Plec

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand Format : 280 pages / 16,50 €

     

    Résumé :

    Plus de quarante ans ont passé depuis l’ouragan. Depuis que Klaus et Rebekah ont perdu leurs amours. Les vampires ont pris le contrôle de la Nouvelle Orléans, et loups-garous et sorciers ont été écrasés. Seulement, Klaus n’a pas renoncé à l’idée de retrouver sa belle Vivianne. C’est ainsi qu’il fait un pacte avec la nouvelle dirigeante des sorciers. Elle l’a ramènera d’entre les morts, contre le sang du vampire des origines et du médaillon de la mère de ce dernier. Si tout semble parfait lorsque Vivianne revient à la vie, la Nouvelle Orléans ne tarde pas à s’emplir de créatures mortes vivantes qui ne sont autres que les sorciers et sorcières décédés depuis la nuit des temps…

     

    Avis par Jake :

    Je m’étais régalé avec le premier tome, et le succès ne se dément pas avec le deuxième volume de la trilogie sur les Originals ! L’écriture est très fluide, et le ratio dialogue / récit est idéal. On se plait à s’imaginer dans cette période de l’Histoire fascinante (en particulier dans ce milieu surnaturel). Les personnages sont fidèles à eux-mêmes : très attachante pour Rebekah, noble et calculateur pour Elijah, égoïste et stupide pour Klaus. Enfin, on a tous nos préférences ! ^^ L’histoire est très sympa, elle aurait sans aucun problème pu servir de scénario à un arc de plusieurs épisodes télévisés. Le roman est relativement court (moins de 300 pages) et se lit très vite, d’autant plus que l’on passe un moment génial ! Il me tarde de découvrir la conclusion de cette trilogie, mais j’avoue regretter que la saga ne gagne pas davantage en ampleur ! Il est aisé de comprendre comment ces personnages ont pu obtenir leur propre série TV, et cela me donnerait presque envie de la découvrir ! (si ce n’est que j’aime autant suivre leurs aventures en romans ! ^^)

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Dragon Ball Z - Film 13 L'attaque du dragon - Akira Toriyama

    Résumé :

    Un étrange vieillard raconte à Gohan l’histoire d’un ancien héro enfermé dans une boîte à musique. Afin de libérer le sauveur et prévenir une menace, nos amis invoquent Shenron. Mais lorsque Tapion sort de la boîte à musique, il cherche à s’isoler alors qu’une créature commence à terroriser la ville. Trunks se rapprochera de Tapion et découvrira la malédiction qui l’étreint et qui prend son origine dans un autre monde, où des sorciers cruels ont déchainé les pouvoirs d’une chimère atroce… Il faudra toute la puissance de Goku et ses amis pour venir à bout d’Hildegarn, un monstre aussi puissant que rapide.

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle fois, cet OAV nous marque par son originalité ! On note la trame bien trouvée, mettant en scène un ancien héro, aux allures de martyres (ça passe toujours bien). Mais c’est surtout le personnage de Tapion en lui-même qui est génial. Immédiatement sympathique, avec un design qui en jette, on s’attache immédiatement au gardien qui a tenté de sauver sa planète et qui a été séparé de son jeune frère. Sa relation avec Trunks est très belle, et le clin d’œil au Trunks du futur (notez l’épée ^^) est un plus ! Le monstre en lui-même n’est pas mal non plus, l’idée de le diviser était très bonne. En revanche, on déplore que ce soit le sempiternel Goku qui sauve encore la situation. Puisque la trame de cet OAV place l’histoire juste après celle de Buun Mystic Gohan ou même Gotenks 3 devrait être plus puissant que Goku en SSJ 3, mais bon, il est le héro de la saga, et il semblerait que cela soit aussi ancré chez les fans que chez les concepteurs ! Quoi qu’il en soit, les dessins sont magnifiques et valent ceux de l’OAV Fusions. On comprend que les deux histoires aient anciennement été associées : leur qualité reste irréprochable !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Dragon Ball Z - Film 12 Fusions - Akira Toriyama

    Résumé :

    Lorsqu’un incident se produit dans le royaume des morts, un simple et jeune démon se trouve transformé en un monstre qui emprisonne les employés du roi Enma, ce qui conduit tous les morts à se retrouver libérés sur Terre… y compris d’anciens ennemis comme Freezer ! Gohan, Goten et Trunks sont sur le coup. Quant au royaume des morts, tout ce grabuge interrompt le grand tournoi qui oppose notamment Goku à Pai Ku Han. Les deux guerriers retrouve rapidement la créature monstrueuse nommée Janemba qui risque fortement de perturber le monde des morts, comme celui des vivants. Mais c’est l’arrivée de Vegeta qui permettra peut-être de vaincre…

     

    Avis par Jake :

    Forcément une aventure qui restera dans les annales. Tout d’abord, c’était le seul OAV sorti en cassette vidéo associé à un autre (L’attaque du dragon) et en faisait un très long film… Mais c’est évidemment pour la fusion de Goku et Vegeta, et la naissance de Gogéta (dont le nom n’est jamais mentionné !) que l’on retiendra. L’histoire est très sympa, elle sort de l’ordinaire, et le fait que cela se passe dans l’autre royaume, et bien cela ajoute un certain cachet à la trame. En plus, on suit sur Terre la nouvelle génération qui se débarrasse avec facilité des anciens ennemis (j’ai particulièrement apprécié l’épisode Gohan vs. Freezer !). Le duo Gogéta, Gotrunks est évidemment la cerise sur le gâteau ! ^^ Les dessins sont superbes : l’univers des morts est magnifique, surtout une fois transformé par la « gélatine » colorée de Janemba. Quant aux attaques de Cogéta, elles sont, au même titre que le personnage : mythiques…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Là où tombent les anges - Charlotte Bousquet

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 392 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Solange a gagné Paris avec ses amies Clémence, qui rêve de grand amour, et Lili dont les lendemains sont imprévisibles. Elle a rejoint la capitale pour échapper à son père, qui lui battait, mais ne tarde pas à faire une grosse erreur en se mariant sans aimer son conjoint, un homme qui devient bientôt très directif, possessif et jaloux. Alors que la première guerre mondiale commence et que les hommes sont envoyés au front, les destins se mettent en branle… Solange reste avec la tante de son époux qu’elle apprend à connaître derrière ses barrières protectrices. Clémence voit l’amour de sa vie partir se battre et vit le déchirement et la peur de ne jamais le retrouver. Lili laisse parfois de longs mois sans donner de nouvelles, suivant ses envies à travers l’Atlantique… Les sorts sont souvent très durs, et personne n’est épargné en ces temps cruels…

     

    Avis par Jake :

    J’avais énormément hésité avant de commencer ce roman, tout simplement car les ouvrages sur fonds historiques ne me plaisent habituellement pas. Mais c’est le coup de cœur monstrueux pour Brainless, le précédent livre publié par cette nouvelle collection de l’éditeur qui m’a convaincu à tenter le coup ! Et effectivement, j’ai mis une petite centaine de pages à rentrer véritablement dans l’œuvre, ne trouvant pas de lien entre les personnages et mon propre vécu. Mais bientôt, gagné par l’écriture fluide et très visuelle du roman, j’ai appris à les apprécier, et à me demander quels allaient être les destins de chacun des personnages. Ils sont tous très forts, parfois terribles, souvent assez pathétiques, à la manière de Solange, qui ne devient maître de son future que vers la fin de l’histoire. Mais ils sonnent très justes, et on aime la façon dont l’auteure tissent les liens entre chacun d’eux. La pression qui suit toute cette situation de guerre est brillamment retranscrite : la peur de ces femmes laissées hors du front est presque palpable ! J’ai beaucoup apprécié la valeur féministe de l’ouvrage, et les risques pris par l’auteur de développer des sujets habituellement tabous (homosexualité, femmes battues, drogues…), tout cela dans une période vieille d’un siècle maintenant… En bref, Là où tombent les anges est très différent de ce que je lis habituellement, mais cela a été une bien belle surprise…

    Lien direct : Editions Electrogène


    votre commentaire