• Misery - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 391 pages / 7,60 €

     

    Résumé :

    Paul Sheldon est un écrivain célèbre pour sa série de livres sur Misery Chastain, une héroïne romantique qu'il ne peut plus supporter, et qu'il a d'ailleurs tuée dans son dernier opus... Paul se réveille après un accident de voiture dans une maison qu'il ne connait pas. Ses jambes sont brisées et des médicaments très forts le clouent au lit et crée progressivement une dépendance... Il a été secouru par Annie Wilkes, une ancienne infirmière qui vit seule et cache un très sombre passé, et pousse régulièrement des colères effrayantes ! Bientôt, la bonne femme va le forcer à écrire une suite aux aventures de Misery Chastain, qu'elle idolâtre. Le pauvre homme, complètement coincé et dépendant sera obligé d'obtempérer, sous peine de mourir... ou pire, car Annie Wilkes a une conception bien personnelle de la justice.

     

    Avis par Jake :

    Avant même de le lire, je savais que Misery était une des oeuvres majeures de Stephen King. Il reprend beaucoup de l'ambiance oppressante de Jessie, et utilise la même idée où le personnage principal est coincé. Au final, il s'agit pratiquement d'un huit clos, puisque Paul ne peut absolument pas quitter la maison. Au fur et à mesure que les pages défilent, on découvre un personnage (Annie) complètement dérangé, qui suit sa propre logique et qui parvient à s'en sortir aux yeux de la justice... Les personnages sont très forts, on a envie de voir Annie brûler et de voir Paul s'en sortir, mais il devient très vite évident que s'il y parvient, ce ne sera pas entier... L'écriture est géniale et on se délecte du raisonnement de Paul qui se fait dans le même temps que le nôtre. Le roman a beau faire près de 400 pages, on ne s'ennuie pas une seconde !


    votre commentaire
  • Résumés et avis :
     
    Journal d'une toquée - James Patterson & Lisa Papademetriou
    Je peux très bien me passer de toi - Marie Vareille
    Ici et maintenant - Ann Brashares
    Atlantia - Ally Condie
    Dangereuses trahisons - Kami Garcia & Margaret Stohl
     

     
     
    Journal d'une toquée - James Patterson & Lisa Papademetriou
    Ici et maintenant - Ann Brashares
    Je peux très bien me passer de toi - Marie Vareille
     
    Atlantia - Ally Condie
    Dangereuses trahisons - Kami Garcia & Margaret Stohl

     


    votre commentaire
  • Les nuits de Reykjavik - Arnaldur Indridason

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 260 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en Islande en 1974, et nous suivons le jeune Erlendur Sveinsson qui débute dans la police de proximité. Il va être le seul à faire le lien entre un SDF retrouvé noyé, et une femme disparue sans qu’on retrouve le corps, à peu près au même moment. Il va se mettre en tête de résoudre cette affaire compliquée, en parallèle de ses patrouilles de nuit, dans la froide Reykjavik.

     

    Avis par Lolo :

    Ce livre revient sur les débuts dans la police de ce qui deviendra le commissaire Ellendur. Ce dernier qui était déjà terriblement attachant, l’est encore plus à travers ce roman. Il va jusqu’au bout de ses enquêtes même si ses collègues ont classé l’affaire. Il est tenace et a une grande empathie pour les laissés pour compte. C’est vraiment ce qui domine dans ce roman, le comportement exemplaire et la psychologie d’Erlendur, obsédé, à juste titre d’ailleurs par les cas de disparitions. C’est extraordinairement bien écrit et on a l’impression qu’il nous est proche. L’intrigue est rondement menée. Pas à pas, on arrive à une fin pleine de rebondissements. A côté de cela, nous avons une vision de ce qu’étaient les nuits de la capitale Islandaise dans les années 1970, avec son lot de drames conjugaux et les ravages de l’alcool. Un roman très intimiste et sensible, qui nous démontre qu’un polar noir peut aussi concilier tout cela.


    votre commentaire
  • Angel - Lee Weatherly

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand Format : 493 pages / 8,15 €

     

    Résumé :

    Alex connaît la vérité : il sait que les Anges viennent en réalité d’un autre monde et se nourrisse de l’énergie vitale des Humains alors que ceux-ci ressentent une béatitude telle qu’ils en redemandent ! C’est ainsi que depuis son enfance, il a été entraîné à les tuer. Willow, elle, parvient à voir des bribes du futur des gens rien qu’en les touchant. Elle vit avec sa tante et sa mère, qui souffre d’une déficience psychologique qui ressemble beaucoup à la brûlure des anges. Alors qu’une nouvelle vague d’anges est sur le point de débarquer sur notre planète, Alex est envoyé pour tuer Willow. Mais lorsqu’il rencontre la jeune femme, le chasseur ne se rend pas seulement compte qu’elle n’est pas un ange… Il réalise également qu’elle pourrait être la meilleure arme pour les détruire !

     

    Avis par Jake :

    J’ai découvert ce livre complètement par hasard alors que je devais commencer une autre saga Young Adult. Mais quelle révélation ! L’écriture est absolument géniale, mais ce n’est même pas la plus grande force de ce roman ! C’est la trame qui est tout bonnement palpitante ! On a l’impression de se retrouver dans une saison entière de Supernatural ! Le ton est très vite donné avec un postulat simple et efficace : une invasion silencieuse contrée par une poignée de rebelles, les chasseurs. L’alchimie est immédiate entre Alex et Willow, mais leur relation est tenue suffisamment en retrait pour ne pas oblitérer l’histoire principale des anges et des pouvoirs de la jeune femme. Le genre du livre, ainsi que sa narration en fait un roman complètement abordable par les ados et les adultes. L’humour n’est pas aussi développé que dans Supernatural, mais tous les fans de cette série accrocheront obligatoirement avec Angel ! On a très envie de découvrir la suite de cette trilogie car les possibilités sont très nombreuses, et on aimerait beaucoup découvrir d’autres personnages, même si le duo principal est très attachant… Vite, la suite !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire 7-13 L'arbre aux corbeaux - Lemony Snicket

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 166 pages / 6,00 €

     

    Résumé :

    Les orphelins Baudelaire n'ont plus de parents capables de les prendre chez eux, suivant leur intuition et à la recherche de leurs amis les Beauxdraps, ils vont devenir pupilles d'une ville où les adorateurs de corbeaux sont nombreux. Les milliers de règles dictant la conduite des gens font rapidement de Prunille, Klaus et Violette des enfants à tout faire pour le reste du village ! Seul un homme, gentil mais incapable de tenir tête à ses pairs, sera prêt à les aider. Evidemment, le comte Olaf n'a pas dit son dernier mot et les retrouvera même dans cet endroit isolé où les corbeaux sont plus nombreux que les hommes !

     

    Avis par Jake :

    Un très bon opus ! A mesure que l'histoire avance, elle se complexifie et devient plus prenante. Les personnages nous sont désormais vraiment proches, et on les apprécie de plus en plus ! Les amis Beauxdraps ne cessent de se faire recapturer et c'est dommage qu'ils ne puissent véritablement porter main forte aux trois orphelins. Les références aux tomes précédents sont nombreuses et cela construit une grande mythologie assez agréable. Pas du tout ennuyeux, ce nouveau tome nous pousse à continuer au plus tôt !


    votre commentaire
  • Emily Lockhart - Nous les menteurs

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 273 pages / 14,50 €

     

    Résumé :

    Cadence est l’aînée des petits-enfants Sinclair, une famille plus qu’aisée qui se retrouve tous les ans durant l’été, sur leur île privée. Elle fait partie des « menteurs », les trois petits enfants, ainsi que Gat, pièce rapportée de cette grande famille, avec qui Cadence vit une relation récente. Mais lors de l’été 15, un terrible accident changera la donne. Cadence passera près de deux ans sans voir les menteurs. Souffrant de terribles migraines et ne parvenant pas à se souvenir le drame qui a eu lieu sur l’île, c’est avec beaucoup d’appréhension mais également de soulagement qu’elle revient enfin « chez elle » pour l’été 17. Les choses ont changé, et il y a des moments de flottement… Pourtant, elle retrouve ses menteurs, et parviendra progressivement à se rappeler la tragédie qui les a tous frappés…

     

    Avis par Jake :

    Tout d’abord, ce qui est notable dans ce roman, c’est le style d’écriture qui est si singulier. On sent les troubles de Cadence, notamment psychologique, qui transparaissent à travers sa narration si spéciale (mais très agréable à suivre). Ensuite, le genre : on n’est pas spécifiquement dans un roman jeunesse, car de nombreux adultes s’éclateront avec ce livre ! En plus, on a parfois l’impression qu’il s’agit d’un roman, mais les cent dernières pages le classeraient plus dans le thriller ! J’en avais littéralement des frissons ! Les personnages sont très chouettes, tous particuliers, pleins de défauts. Et je ne parle pas des deux premières générations de Sinclair qui sont rongés par l’envie et la vanité, mais bien des Menteurs, qui ont tellement de qualités et de défauts, et dont l’union est si belle. On a beau apprécié les pages, on reçoit véritable une baffe à cinquante pages de la fin ! C’est un choc incroyable que l’on ne voit pas venir ! Tout bascule, et c’est franchement bien mené ! Nous les menteurs est un roman qui se lit vite, et qui parvient pourtant à vous immerger avec brio dans cet univers où toutes les faiblesses sont cachées, et les non-dits complètement tus ! Génial.

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Moyasimon - Tome 06 - Masayuki Ishikawa

    Résumé :

    Sawaki et ses amis se sont rendus en France pour tenter de retrouver leur collègue Hasewaga, promise par sa famille à Ryuta. Tout ce beau monde se retrouve en Bourgogne, dans une région particulièrement viticole où Sawaki rencontre Marie, une fille très râleuse qui le renverse alors qu’il est en vélo. La jeune femme se retrouve à les héberger dans le domaine viticole familial, qu’elle refuse de reprendre. C’est d’ailleurs à cet endroit que Ryuta feint de s’y connaître en vin, et pousse même le vice en le faisant accompagner de cuisine Japonaise ! Sawaki parviendra cependant à approfondir la relation entre Marie et le vin, et il y retrouvera beaucoup de son propre rapport avec la fermentation…

     

    Avis par Jake :

    Un tome (assez long) que j’ai trouvé vraiment sympathique ! Cela provient peut-être du fait que les personnages se retrouvent en France (parce que personnellement, le vin je n’en bois pas) et que le thème est tout de même beaucoup plus proche de notre culture que celui de la fermentation. Ou peut-être cela vient-il de Marie, un personnage forcément temporaire, qui parvient pourtant à s’attirer immédiatement la sympathie du lecture par sa candeur et sa franchise. De même, on découvre une Hasewaga beaucoup plus délicate que d’habitude, presque touchante. Je crois que c’est la première fois qu’elle règle ses problèmes de façon plutôt discrète… Quoi qu’il en soit, ce volume ne manque pas d’humour et possède quelques passages franchement drôles ! Il y a une très bonne dynamique dans ce numéro qui pousse le lecteur à le lire d’une traite ! Les dessins sont égaux à eux même, mais il faut bien avouer que notre région Bourguignonne a beaucoup de charme !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Toxic Phnom Penh - Mathias Bernardi

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format poche : 350 pages / 7,90 €

     

    Résumé :

    Phnom Penh, 2006. L’Oncle, criminel réputé, et Rainsy, jeune voyou khméro-canadien, se lancent dans la production de faux médicaments de qualité, a priori inoffensifs pour leurs utilisateurs. Quatre ans plus tard, la Division IV, service de police spécialisée dans la contrefaçon, est informée d’un fait alarmant : dix personnes sont décédées après avoir ingéré du Lexomil. Les policiers Alexis et Sonn sont sur le coup. Mais leurs investigations les conduiront à croiser le fer avec de dangereux criminels et à toucher de près un trafic complexe, tentaculaire... toxique. Dans un Cambodge à la croisée des chemins, objet des convoitises de ses voisins, défier les puissants est un jeu dangereux et faire confiance à quiconque revient à mettre sa vie en danger. Le pays du sourire peut se transformer en piège mortel pour qui ne veut plus obéir à ses règles.


    Avis par Aurore :

    C'est très difficile de dire ce qu'on pense de ce genre de livre sans raconter l'histoire et spolier la fin!!! Comme on s'y attend de l'édition Le masque, c'est un roman policier. J'ai été attirée par ce livre car, étant dans le milieu de la pharmacie, j'ai été curieuse d'en savoir un peu plus sur la contrefaçon des médicaments. Et même si c’est une fiction, j'ai trouvé ce livre très réaliste. On apprend également  beaucoup sur le Cambodge et son histoire, ce qui nous donne une petite compréhension de la mentalité des cambodgiens. Je suis néanmoins obligé de signaler qu'il y avait deux erreurs où les noms des personnages principaux étaient inversés et comme ils ne sont pas dans le même camp, ça m'a un peu perdu au début. Je n'ai pas noté les pages et je le regrette ! L'histoire est une double enquête. La police : la division 4, qui enquête sur la mort provoquée par un certain lot de Lexomil et qui recherche les trafiquants. Et ces derniers qui enquêtent pour savoir si c’est un de leur produit qui est défectueux et qui font tout pour gagner du temps pour éviter que l'on remonte jusqu’à eux. C'est une course contre la montre. Au fur et a mesure des deux enquêtes, les coupables deviennent des victimes et les forces de l'ordre ne sont plus si innocentes que ça. On comprend au fil de la lecture que derrière cette "double enquête" ne se cache qu'un seul personnage. Je suis un peu resté sur ma faim. On attend beaucoup de savoir comment ça se termine et cela en devient même long, on a une petite idée en tête mais finalement ça ne prend pas la tournure à laquelle on s'attendait, avec des rebondissements de dernière minute. Ca fini vite et mal (à mon goût) : on nous donne des détails, qui nous donnent envie d'en savoir plus comme un personnage qu'on ne c ite que quatre ou cinq fois, une mystérieuse F., une personne dont est épris l'un des personnages principal Alexis mais qu’on ne rencontrera finalement jamais dans l'histoire (je ne vois pas trop à quoi ça sert d'en parler). De plus, les vrais coupables restent spéculatifs et finalement pas arrêtés. L'enquête est abandonnée en arrêtant quelques acteurs responsables.
    Donc, pour conclure, je dirais : à lire car l'histoire est intéressante mais je mets un veto sur la fin, qui, à mon goût, n'est pas assez travaillée.

    Lien direct : Editions Le masque


    votre commentaire
  • Jabberwocky - Tome 04 - Masato Hisa

    Résumé :

    Lily et Sabata ont une nouvelle mission à exécuter pour le Château d’If, mais cette dernière les conduit dans un endroit que Lily Apricot pensait avoir rangé derrière elle pour toujours : Londres. En effet, là bas, elle y est persona non grata à cause de certains actes orchestrés par sa famille… Un mystérieux tueur qui se fait appeler Jack l’éventreur terrorise la ville en jouant avec la peur des gens. Il semblerait d’ailleurs que le meurtrier soit un dinosaure, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agirait en fait d’un Vélociraptor ! Les deux agents seront aidés par un protocératops local qui leur fera découvrir l’envers d’une des villes les plus importantes du monde…

     

    Avis par Jake :

    Je suis décidément devenu complètement fan de ce seinen ! Et dire que j’avais des réserves au départ quant aux dessins exclusivement en contrastes noir et blanc… C’est désormais un style que j’apprécie beaucoup et qui ne m’empêche absolument pas de suivre l’histoire. Au contraire, cela lui ajoute un certain cachet que j’aime beaucoup ! Je trouve simplement dommage que l’on ne puisse pas bénéficier de la couleur par moments car les couvertures sont hyper groovie avec leurs couleurs pétantes à la Seventees ! Au niveau de l’histoire, il y a désormais une super complicité (et même les semblants d’un début de relation amoureuse !) entre les deux personnages principaux. Ils se complètent très bien, entre la force vive de Lily et la calme efficacité de Sabata. Cette trame était sympa, comme c’est souvent le cas, en mixant événements historiques et une vision plus funky mêlant les dinosaures… Franchement, c’est à regretter que ce manga ne compte que 7 tomes !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Coup de mistral sur la cuisine provençale - Gui Gedda

    Caractéristiques :

    Genre : Cuisine

    Grand Format : 224 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Des recettes (aïoli, farcis provençaux, daube de bœuf, bouillabaisse…) et des anecdotes nous sont révélées par Gui Gedda, cuisinier de tradition provençale, dans ce ravissant recueil aux couleurs du Sud. Retrouvez tous les plats qui font la fierté des provençaux : pieds paquets, fleurs de courgette farcies, fougasse, tarte aux pignons, soupe au pistou, bagna-cauda, moules marinières…

     

    Avis par Audrey :

    Certains la trouvent dépassée, voire complètement « has been », pourtant elle inspire toujours autant, même les plus grands chefs et surtout elle régale de ses mille saveurs ensoleillées les palais de plusieurs générations de familles méditerranéennes et autres. Pour moi, la Provence, ça évoque le chant des cigales, les champs de lavandes mais aussi les pieds paquets de mon père, ainsi que la salade de poivrons et les tomates farcies de maman. Des plats qui, à leur simple évocation, me mettent l’eau à la bouche. En vraie fille du sud, c’est avec plaisir que j’ai redécouvert les recettes de mon enfance, et c’est avec étonnement et satisfaction que j’ai pu en découvrir de nouvelles (comme le toti). D’ailleurs, si vous aussi vous ne savez pas ce que signifie ce mot, je vous conseille de lire ce livre bourré de petites anecdotes qui racontent l’origine des plats et de leur appellation. Une vraie mine d’or de la cuisine provençale, telle que l’on aime la savourer, au son du chant des cigales dans le jardin de mon enfance.

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire