• L'ère des cristaux - Tome 01 - Haruko Ichikawa

    Résumé :

    Les Humains ont disparu. Les seules créatures ayant survécu sont des êtres qui se sont réfugiés au sein des océans, et qui avec les années et la présence de micro-organismes sont devenus les Gemmes. 28 individus aux corps immortels, qui se régénèrent quels que soient leurs dommages. Revenus sur la terre ferme, les Gemmes combattent les Séléniens, leurs ennemis lunaires. Chacune des gemmes est différente : leurs pouvoirs se ressemblent, mais leur plastiques, leurs couleurs et leurs densités diffèrent. Phos ne parvient pas à trouver sa place auprès de ses amis. Cinabre sécrète une substance toxique et se voit isolé et cantonné aux rondes de nuit. Diamant possède la plus forte densité, et donc la plus grande résistance, pourtant cela ne l'empêche pas de craindre les attaques... Ceci est leur histoire...



    Avis par Jake :

    Un seinen assez déroutant. Les dessins sont loin d'être des plus classiques. En effet, l'environnement dans lequel évoluent les Gemmes est particulièrement vide. Donc les décors sont assez pauvres en détails. Quant aux personnages, leurs plastiques semblent se mouvoir, et on obtient un résultat étrange avec des êtres se ressemblant beaucoup, à l'exception de leur coupe de cheveux. Par certains aspects, les personnages m'ont fait penser à ceux de Sailor Moon. Côté scénario, l'idée est hyper originale ! J'aurais adoré voir les années passer pour découvrir l'évolution de cette espèce, plutôt que de me l'entendre raconter. Pareil, on n'en sait pas beaucoup pour l'instant sur leurs ennemis et les raisons qui les poussent au conflit. On apprend à connaître les personnages, puisque chaque chapitre nous en présente un nouveau, pourtant on a du mal à s'attacher, tant ils semblent différents des critères que l'on connaît... Il me faudra en découvrir davantage sur L'ère des cristaux pour savoir si j'accroche réellement ou non...

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Journal d'une ado déjantée - Candy Harper

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 280 pages / 12,50 €

     

    Résumé :

    Victoire est une adolescente qui se retrouve séparée de sa meilleure amie Meg à cause de Mme Fortescu, un professeur particulièrement désagréable qui semble avoir la jeune fille à l'oeil ! En plus, Victoire doit supporter son petit frère, et une fille qui se met constamment en avant à l'école : Aurore, dite Horreur. Pendant la chorale, Victoire essaie de se rapprocher du sublime Finn, un garçon de son école... Mais la vie d'adolescente n'est franchement pas chose aisée, surtout lorsque l'on se fait remarquer par ses professeurs, et que les conflits sont légions à la maison !

     

    Avis par Jake :

    D'habitude, j'adore me perdre dans les romans de jeunesse, surtout lorsqu'ils mettent en avant un personnage féminin farfelu, comme çà a pu être le cas avec Le bloc-notes de Louise qui était assez hilarant... Le souci ici, c'est que Victoire représente tout ce que l'on méprise chez les adolescents. Elle n'a franchement rien pour elle ! Elle est égoïste, limite vulgaire, mauvaise et égocentrique. L'écriture n'est pas mauvaise, mais cela accentue le ton bourré d'ironie de Victoire... Les personnages secondaires pourraient être intéressants, comme Finn ou Meg, s'ils n'étaient pas autant éclipsés par leur acolyte... Ce n'est pas drôle, ce n'est pas du second degrés : j'ai trouvé simplement que c'était méchant. Victoire est simplement détestable. Le roman aurait tout aussi bien pu s'appeler Le cauchemar des parents... !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Star wars - Icones 1- Han Solo

    Résumé :

    Capitaine du très célèbre Millenium falcon, Han Solo est un homme très malin, taquin, et particulièrement intrépide ! Heureusement, son copilote est un Wookie souvent plus malin que lui, le non moins célèbre Chewbacca ! A deux, ils vont prendre part à la résistance, et aider l'ordre Jedi à ressurgir en combattant l'Empire. Bien avant la bataille finale, Han Solo et Chewbacca transportaient des marchandises et jouaient parfois des tours à l'Empire en jouant les contrebandiers. La jolie Princesse et Sénatrice Leia ne tardera pas à faire tourner la tête du beau capitaine, mais les femmes sont nombreuses à aimer les qualités si particulière de cet homme au grand coeur !

     

    Avis par Jake :

    Avec la sortie du septième opus, et du retour de Harrison Ford dans l'un des plus grands rôles de sa vie (et probablement celui qui a le plus fait parler de lui...), il est évident que Star wars a le vent en poupe ! C'est l'occasion de se replonger dans la saga d'origine, et ici, c'est tout près des événements de Un nouvel espoir, que se joue la trame. On retrouve Han Solo à ses débuts, soit complètement cavalier et intrépide ! L'ouvrage est magnifique, et il est composé de plusieurs histoires toutes indépendants (et d'auteurs différents) qui parviennent à donner très simplement le caractère de Han. L'album est centré sur lui, même s'il est indissociable de son meilleur ami Chewie, mais ce n'est pas pour autant que l'on ne croise pas Leia ou Luke au détour des certaines de ses péripéties. On s'immerge avec plaisir à l'époque où la Résistance est quasiment écrasée par l'Empire, dans une galaxie très très lointaine... Un ouvrage franchement agréable ! 

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Invisible - James Patterson & David Ellis

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 374 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Depuis que sa sœur a péri dans l’incendie de sa maison, Emmy Dockery fait toujours le même cauchemar : A savoir qu’elle se retrouve prise au piège dans sa chambre en flammes…elle est la seule à penser qu’il ne s’agit pas d’un accident, mais d’un meurtre. Se mettant en quête de preuves dans le même genre d’incendies, elle réussit à convaincre son ex fiancé l’agent Bookman dit Books, qu’il ne s’agit pas de simples coïncidences. Il se pourrait bien qu’un serial killer « pyromane », se balade tranquillement d’un bout à l’autre des Etats-Unis, en choisissant ses proies, et en maquillant ses crimes atroces en accidents. Emmy en bonne analyste du FBI qu’elle est, n’aura de cesse de le traquer et d’essayer de le localiser, afin de stopper le massacre.

     

    Avis par Lolo :

    Excellent, palpitant, un thriller impossible à lâcher ! C’est impressionnant comment James Patterson arrive non seulement à toujours se renouveler, mais à ce que ses romans soient toujours meilleurs que les précédents… qui sont déjà géniaux ! Son imagination m’époustoufle littéralement. Tout est vraiment top. Le serial killer, les héros, la trame, l’enquête, les rebondissements, les descriptions, c’est monstrueusement  ingénieux. Le meurtrier est non seulement original, mais en plus le fait d’alterner les chapitres en lui donnant la parole nous rend accro à ne pas lâcher le livre. Tout est réaliste à souhait et en plus, on se sent proche d’Emmy parce qu’on partage son quotidien et qu’elle nous livre ses pensées. Elle m’a d’ailleurs beaucoup fait penser à Kinsey Millhone la détective privée, héroïne des polars de Sue Grafton. Que dire des rebondissements, sinon qu’ils sont nombreux, incroyables et la fin est tout simplement plus que génialissime !!! Bref, qu’il s’agisse de l’écriture parfaite, fluide, avec des descriptions qui vont de pair avec l’enquête, des personnages… Du début à la fin, il s’agit là d’un des meilleurs thrillers que j’ai lus dernièrement !

    Lien direct : Editions L’archipel

    votre commentaire
  • Outcast 2- Souffrance - Robert kirkman & Paul Azaceta

    Résumé :

    Kyle Barnes est tourmenté depuis son enfance par les possessions démoniaques. Séparé de sa femme et de sa fille depuis qu’il s’est immiscé entre les deux lors d’une possession, sans jamais pouvoir dire la vérité à ce sujet, il poursuit sa route avec un révérend persuadé du pouvoir de Kyle. En effet, ce « banni » a un étrange pouvoir sur les possédés, pouvant précipiter les choses dans un sens ou dans un autre grâce à son énergie. Incapable de tirer un trait sur sa famille, il accepte tout de même de les laisser en paix, jusqu’au jour où il pourra définitivement clore ce terrifiant chapitre de sa vie. Mais dans sa quête de rédemption avec le révérend, un être infâme et maître de tous les possédés entend bien utiliser Kyle comme il l’entend pour la « fusion » prochaine…

     

    Avis par Jake :

    On doit Outcast au scénariste de Walking dead ! On n’a donc pas affaire à un amateur, qui s’attaque ici bien davantage à l’aspect psychologique qu’à l’horreur pure et dure… Evidement, on nage dans le surnaturel, mais le tout est fondé dans un monde très crédible. Kyle est on ne peut plus humain et on s’attache profondément à lui, surtout à cause de la douleur qu’il peut ressentir. La scène avec sa femme est l’une des plus touchante que j’ai eu le loisir de découvrir en BD. Attaquant avec ce second volet, il m’a fallu un petit moment avant de rentrer complètement dans la trame, surtout que l’auteur joue de nombreuses interrogations, en profitant ainsi pour cultiver son suspense. Le côté « familial » de son personnage m’a donc finalement plu d’avantage que son combat fantastique, même si ce dernier est assez palpitant et mystérieux. Côté dessin, c’est réussi. Cela manque parfois un peu de détails à mon goût, mais c’est tout de même de qualité, et basé sur une ambiance sombre qui colle parfaitement à l’intrigue. J’aimerais beaucoup découvrir la suite, surtout que l’adaptation TV est déjà lancée pour 2016 sur Cinemax…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Vengeances - Bernhard Aichner

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 350 pages / 20,99 €

     

    Résumé :

    Brünhilde Blum déteste son prénom, mais ça n’est rien comparé à la haine qu’elle voue à ses parents adoptifs. Ces derniers, qui dirigent une entreprise de pompes funèbres sont en effet, sans pitié avec elle. C’est pourquoi, lors de l’annuelle croisière en Croatie sur leur voilier, elle décide qu’il est temps d’en finir avec eux, elle a 24 ans et veut enfin profiter de la vie. Huit ans plus tard, elle file le parfait amour avec Mark et leurs deux magnifiques fillettes. Ils nagent dans le bonheur, jusqu’au jour où Mark, qui est policier, se fait renverser par un gros 4x4. Il meurt, et Blum comme elle se fait désormais appelée, est désespérée. C’est alors qu’en faisant le tri dans les affaires de Mark, elle tombe sur des enregistrements de sa dernière enquête. Une terrible histoire d’enlèvement et de torture. Quand Blum réalise que la mort de Mark n’est peut-être pas accidentelle, elle va tout faire pour retrouver ses assassins et le venger coûte que coûte.

     

    Avis par Lolo :

    Alors là, je crois bien que c’est LE MEILLEUR thriller que j’ai lu récemment, et « God knows », que j’en ai lu un paquet !! Fabuleux, énormissimme, génial, grandiose !! C’est prenant dès les premières lignes et cela ne s’arrête jamais. Tout de suite on se prend d’affection et de compassion pour Blum, qui est une sorte de Dexter au féminin. D’ailleurs j’ai trouvé qu’elle avait un cran terrible et franchement il en faudrait plus des comme elle dans la vraie vie. Mark est quelqu’un de vraiment bien, mais, hélas ! Les bons partent souvent les premiers. J’ai adoré le personnage de Reza, et sa relation avec Blum et sa famille. Quant aux tortionnaires, ce sont vraiment des individus de la pire espèce. L’écriture est parfaite, fluide sans temps mort ni longueur. J’ai ouvert le livre et ne l’ai refermé qu’à la toute fin. Il est impossible de le lâcher ! C’est à la fois original, fort en émotions, souvent glacial et plein de rebondissements. Que penser de la fin, qui m’a laissée sous le choc ? Encore bravo à l’auteur et merci car ce livre est le premier d’une trilogie, c’est donc un réel bonheur, de penser que deux autres tomes sont à venir !!!

    Lien direct : Editions L’archipel

    votre commentaire
  • Le voleur d'estampes - Tome 01- Camille Moulin-Dupré

    Résumé :

    A la fin du XIXè siècle au Japon, alors que la société est en crise, un voleur dévalise les plus riches par des moyens incompréhensibles pour les forces de l’ordre. Le gouverneur et sa fille viennent emménager dans la région, et lorsqu’ils sont à leur tour volés par le cambrioleur, le gouverneur ordonne à un de ses hommes de capturer le brigand, contre la main de sa fille. Cette dernière, refuse de tout son cœur l’arrangement, et lorsqu’elle se retrouve face au voleur, les deux s’envoleront ensemble…

     

    Avis par Jake :

    Un manga français, ça ce n’est pas banal ! Le style est très particulier, comme on peut l’observer d’abord grâce à la couverture. Son aspect graphique est singulier, il fait un peu penser à XXXholic, notamment par ses jeux entre le noir et le blanc, et également par la qualité dont l’édition à fait preuve lors de la mise en page. C’est simple, mais imposant et majestueux, même si les personnages s’éloignent des designs habituels Japonnais. Côté intrigue, c’est une saga en deux tomes, donc on ne part pas sur quelque chose de très compliqué, mais c’est très poétique, cela touche au fantastique du bout du doigt… Le voleur reste très mystérieux, en revanche le père est la jeune héritière est très antipathique. On plaint sa fille dès le départ… J’ignore ce que le dernier volume du diptyque nous réserve, mais l’œuvre sort vraiment de l’ordinaire !

    Lien direct : Editions Glénat

    1 commentaire
  • Fièvre - Megan Abbott

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 350 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Deenie cache un secret qu'elle a honte de partager avec ses meilleurs amies, même a Lise qui pourtant lui dit tout. Surtout pas Lise… Soudain, une épidémie commence à toucher ses plus proches amies. Lise est la première. Qui sera la suivante? Sera-t-elle la prochaine ? Les unes après les autres, ses amies tombent malade avec de violentes crises de convulsions et finissent dans le coma. Des théories de plus en plus farfelues commencent à circuler pour expliquer la cause de cette épidémie. Deenie se sent responsable, devra t'elle avouer son lourd secret ?

     

    Avis par Aurore:

    Personnellement, j'ai bien aimé ce livre. Il est simple et se lit rapidement. C'est clairement un livre d'ado et c'est agréable de changer de registre. J'aime beaucoup le jeu d'écriture de Megan Abbott. L'intrigue est pas mal car jusqu'à la fin du livre, on ne comprend pas la cause de cette épidémie. On finit par comprendre dans les derniers chapitres mais certains détails restent flous et on imagine bien que l'enquête se poursuit, ce qui rend l'histoire réaliste. On se met dans la tête des ados en se rappelant leur principale obsession, leur stress et préoccupations, et l'influence qu’ils s'exercent les uns sur les autres. Ce livre nous replonge donc au lycée, et chaque personnage de l'histoire mène sa propre enquête et arrive à une conclusion. Chacun amène à un nouvel indice qui ne nous rend que plus perplexe. Et à chaque nouvelle théorie on croit avoir deviné l'origine de cette épidémie, mais on se méprend de nouveau. Ce n'est qu'à la fin que tout se dénoue et d'une façon inattendue, mais tellement rationnelle qu'on se demande comment on ne l'a pas vu venir. Je conseille donc ce roman que j'ai adoré, car on se laisse vraiment prendre dedans ! 

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Les nouvelles aventures de Sarkozix 1- Sur le retour - Pothier & Rudowski & Sauvêtre‏

    Résumé :

    Le chef Sarkozix a été évincé par Hollandix voilà plusieurs années. Pourtant, dans son exil, plusieurs signes montrent à Sarkozix que le moment du retour est peut-être venu ! Ainsi, il rentre à Lutèce et réunit ses troupes, tentant par la même d'adopter une nouvelle tactique politique qui lui permettra peut-être de revenir au pouvoir ! Mais de nombreux obstacles se dressent devant lui, à commencer par ses adversaires politiques qui sont légions... Et c'est sans compter les électeurs qui n'oublient pas ce qu'ils ont vécu lorsque Sarkozix était leur leader la première fois.

     

    Avis par Jake :

    C'est probablement parce que je ne suis absolument pas la politiques, et donc que la majorité des personnages me sont complètement inconnus, que cet ouvrage m'est complètement passé au dessus. Bien sûr, on reprend les caricatures (et les faits réels !) de la vie politique française afin d'en faire des blagues. Mais je n'ai pas véritablement accroché à ce type d'humour. C'est dommage parce que les dessins en eux-mêmes m'ont plu : les caricatures sont très bien exécutées et les graphismes bénéficient de couleurs magnifiques. C'est une bonne BD sur le côté des dessins, mais il faudra cibler une population branchée politique pour satisfaire les lecteurs... Donc ça m'exclut !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Tous nos jours parfaits - Jennifer Niven

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 371 pages / 17,50 €

     

    Résumé :

    Lorsque Finch monte sur le toit du lycée, c'est en se demandant s'il va finalement mettre fin à ses jours... Mais quand il y trouve Violet, qui a perdu sa soeur près de neuf mois plus tôt, il se retrouve à l'empêcher de commettre l'irréparable. Pourtant, l'intégralité du lycée pense que c'est elle qui l'a empêché de sauter, et aucun des deux ne dément cette version. Finch va trouver en Violet un but, une raison de rester en vie : il ne cessera de se rapprocher de la jeune femme, faisant équipe avec elle pour un projet sur leur état. Progressivement, Violet réapprendra tout ce qu'elle a perdu depuis la mort de sa soeur. Mais Finch souffre d'un mal bien différent, et ses épisodes maniaco-dépressifs auront forcément un impact sur sa relation avec Violet...

     

    Avis par Jake :

    C'est un roman très dur, assez bouleversant, parfaitement imprévisible. Violet est une fille charmante, que l'on apprécie dès le départ malgré l'autarcie dans laquelle elle s'est enfermée depuis la mort de sa soeur. Pour Finch, c'est plus compliqué... Dès le départ, on comprend que le personnage souffre d'épisodes maniaco-dépressifs et subit donc des hauts et des bas. Bien sûr, c'est une pathologie dont il souffre, donc indépendante de sa volonté, pourtant cela le rend parfois (souvent vis à vis de sa mère) assez antipathique ! L'écriture est bonne et traite d'un thème particulièrement dur, à savoir le suicide... Ce n'est pas à proprement parler un livre "positif", et il vaut mieux être bien dans sa peau avant de le commencer. Le suspense est entier jusqu'à la fin, car justement la forme de dépression dont souffrent les deux jeunes est quelque chose de complexe. Le jeu de piste de la fin m'a particulièrement plu, même si les dernières pages sont loin d'être les plus optimistes...

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire