• Nom de code : Martin - Tome 01 Constantine - Duval & Créty & Maffre

     

    Résumé :

    Martin est un membre d’une cellule sensée être inexistante et que l’on ne peut rattacher à un quelconque organisme… Pourtant, il est bel et bien utilisé en tant que mercenaire pour éliminer certaines cibles ennemies du gouvernement français… Alors qu’il est en Algérie, en route vers l’aéroport de Constantine afin de rentrer chez lui, il est attaqué et laissé pour seul survivant avec un ancien militaire algérien, Ahmed. Les deux hommes ne se font pas confiance, pourtant ils doivent fuir ensemble les hommes qui tentent de les tuer. En parallèle, le gouvernement français tente de retrouver leur homme et de le sortir de ce mauvais pas… Heureusement, Monsieur Martin sait se débrouiller…

     

    Avis par Jake :

    Une BD qui n’est pas sans rappeler OSS 117 ou James Bond, le glamour en moins ! ^^ Le personnage principal est un malin et entouré de mystères… J’ai beaucoup aimé la façon qu’a eu la recherche de Monsieur Martin par le gouvernement, de permettre de retracer son chemin, afin d’en apprendre plus au lecteur par des flashbacks. La trame se déroule progressivement et nous en apprend davantage… Personnellement, ce n’est pas mon genre préféré car cela mêle énormément de données politiques, géographiques et historiques (or je suis une brêle dans les trois matières… ;-P). L’histoire concernant Ahmed en revanche, m’a un peu déboussolé, mais peut-être le second tome en révèle-t-il plus ? Côté graphisme, cela donne un effet un peu vintage, quoi que le style soit très soigné. Cela fait très authentique et l’on a l’impression d’être plongé dans l’Algérie avec ces couleurs « sableuses »… Avis aux amateurs du genre !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Kirito et Asuna se sont séparés pour l’instant. Alors que l’une s’entraîne pour améliorer son niveau avec certains joueurs ; l’autre se voit proposé de s’allier afin de tenter de battre le boss du niveau 2. Les choses se corsent lorsqu’ils rencontrent finalement leur ennemi… Heureusement, un ami inattendu viendra prêter main forte, et l’alliance de Kirito et Asuna leur permettra de triompher. Cela les rapprochera aussi dans leur intimité naissante…

     

    Avis par Jake :

    Un tome hyper agréable ! Pas de tension dans ce volume, et malgré le boss (relativement) costaud de la fin, on ne doute pas une seconde de la capacité des joueurs à le battre. Ce qui est chouette, c’est de voir Asuna et Kirito séparés… pour enfin se retrouver ! Bien sûr, les duels et attaques sont agréables, mais ce qui m’a le plus plu, c’est cette alchimie qu’ont les deux personnages ! Ils sont tour à tour hyper proches et très gênés de cette intimité, alors qu’ils ressentent clairement la même chose… Pour la suite, j’espère qu’il ne s’agira pas simplement d’une succession de « battles » contre les créatures les plus puissantes à chaque niveau (sinon les 100 risquent de devenir vite ennuyeux), mais plutôt que des trames secondaires vont se constituer. Côté dessin, c’est superbe, en particulier les attaques combinées d’Asuna et Kirito. Un shonen très plaisant !

    Lien direct : Editions Ototo


    votre commentaire
  •  

    Bloguéo : Te posséder - Sarah Crowley


    votre commentaire
  • L’île de Néra - Elisabeth George

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 397 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Chaque année à la même date, un incroyable événement survient sur l’île de Whidbey. En effet, un phoque entièrement noir baptisé Néra par les habitants vient tout près des côtes de l’île. Il y a les « guetteurs », qui suivent ses moindres faits et gestes, mais aussi les scientifiques comme cette Anny Taylor, biologiste marine, venue de Floride pour étudier ce phénomène. Sa théorie implique la terrible marée noire surgie dix-sept ans auparavant qui aurait fait de Néra une sorte de mutant. Anny demande alors de l’aide à Jenn de prendre des cours de plongée afin de l’assister dans ses recherches. C’est exactement ce que demande Ivar Thorndyke le président de l’association des « guetteurs » à Becca. Malgré tout ce qui oppose Jenn et Becca, les deux adolescentes vont faire front face à l’incroyable mystère qui rode autour de Néra et qu’elles entendent bien découvrir…

     

    Avis par Lolo :

    Voici la suite de Saratoga Woods qui m’a bien plus emballée d’ailleurs. On est tout de suite dans l’histoire, mais c’est normal car le décor et les personnages sont déjà bien campés dans le premier tome. C’est toujours aussi bien écrit, avec cette ambiance mystérieuse et psychologique qui entoure la plupart des personnages. Becca semble plus adulte que dans le précédent roman et contre toute attente Jenna nous devient sympathique, elles sont attachantes toutes les deux. En revanche, j’ai trouvé Derric détestable et égocentrique. Mais bon, il faut dire que tous ces habitant de l’île se battent en quelque sorte avec leurs propres démons. Ils ont tous des circonstances atténuantes (notamment les ados) car leurs vies sont assez compliquées. En revanche, j’aurais aimé que l’auteur se documente un peu mieux sur le monde de la plongée sous-marine. En effet, les bouteilles ne sont pas remplies d’oxygène, mais d’air, et la plongée en « étanche » requiert un peu plus de pratique que 2 ou 3 leçons si vous n’avez jamais plongé de votre vie ! Enfin que dire des paliers de décompressions qui sont inexistants si l’on reste moins d’un quart d’heure dans la zone des 15 mètres. C’est bien dommage qu’un auteur de cette qualité soit passé à côté de ces points essentiels. J’ai trouvé le dénouement un peu rocambolesque, mais toutefois, et malgré ces quelques « couacs », j’attends quand même la suite avec impatience.


    votre commentaire
  • La sœur de la tempête - Lucinda Riley

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 512 pages /  €

     

    Résumé :

    A la mort de Pa Salt, ses sept filles adoptées se retrouvent à Atlantis, dans la demeure privée familiale suisse. Chacune des filles se voit accordée des éléments de réponses afin de trouver, si elle le souhaite, les origines de sa propre famille génétique… Ally ne pense pas utiliser ce savoir, alors qu’elle vient de rencontrer son grand amour, au moment même où son père décède, pourtant le destin s’acharne parfois et elle se retrouvera malgré elle lancée sur les traces de sa propre Histoire ! C’est ainsi qu’elle remontera la piste jusqu’en Norvège, où dans les années 1870, au même endroit, grandissait une jeune Anna à la voix incroyable… Repérée par un riche homme de la ville, elle le suivra pour démarrer une carrière impressionnante. Pourtant, les revers sont durs, et la vie sera loin d’être toujours belle pour la jeune femme. L’amour, le succès, les jalousies… mais plus que tout : la musique, semblent rythmer le futur d’Anna et de ses descendants…

     

    Avis par Jake :

    Passons rapidement sur le titre La sœur de la tempête, qui n’est malheureusement pas dans la suite logique du premier volume et ne semble pas montrer d’appartenance à cette grande saga majestueuse… (J’avoue qu’un simple Les sept sœurs – Tome 02 Ally, me semblait plus adapté, mais bon ^^) Je suis loin d’être fan des romans sur fond historique, mais l’écriture du premier volet m’avait tellement emballé, nous entraînant par la même dans un Brésil authentique et inconnu… que je me devais de découvrir les aventures de la sœur suivante ! Et bien une nouvelle fois, je n’ai pas été déçu ! Le lecteur doit cependant se préparer, car comme pour celui de Maïa, le passé d’Ally est particulièrement dramatique. Par moments, on se dit que le destin s’est largement acharné et cela peut être frustrant, car on est vraiment pris aux tripes par le roman ! Ally est un personnage agréable, mais pour être honnête, j’ai été encore plus captivé par Anna. Une fille simple à la base, qui devient forte, surtout étant donné le contexte. J’ai haï son époux, à qui elle donne une chance et qui la trahit… L’histoire en Norvège m’a énormément plu, même si celle du petit fils d’Anna est encore plus terrible (le but de l’auteure est peut-être de pousser le lecteur au suicide ? lol)… J’ai adoré découvrir ce pays qui donne très envie ! Cela donne l’impression que le pays est très ouvert, très porté sur la musique et les arts… L’écriture est parfaite : pas une fois on ne sort de cette immersion dans les  trames des personnages, à condition bien sûr d’être partant pour un texte lourd et posé. C’est une grande œuvre, et cela donne très envie de se plonger dans la suite, qui contera cette fois l’histoire de la très réservée Star, la troisième sœur…

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Tout est sous contrôle - Sophie Henrionnet

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 384 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Olympe est une mère célibataire qui vit avec sa fille très mature, et doit malgré tout cependant traiter avec un ex-mari très consciencieux et sa nouvelle femme « adorable » ! Mais Olympe passe une très mauvaise journée lorsqu’en sauvant un homme qui tente pour la énième fois de se suicider, elle se retrouve virée de son boulot de photographe professionnelle spécialisée en cuisine ! Pour joindre les deux bouts, elle supplie son meilleur ami Hugo de l’embaucher pour un temps, et rejoint donc l’équipe de détectives privés de l’agence de ce dernier… Voilà en gros comment Olympe se retrouve devant son premier homicide… Heureusement, elle peut compter sur sa vie amoureuse rocambolesque, entre un ancien camarade de classe devenu policier, et un nouveau voisin de palier pratiquant le même métier, pour la sortir de ce… merdier !


    Avis par Jake :

    Génial ! Je me suis marré du début à la fin ! On adore beaucoup de choses dans ce roman, mais c’est principalement le personnage principal bourré d’auto-dérision (qui nous fait une narration exemplaire et bourrée d’humour) qui empoche la palme ! Les personnages sont drôles, en particulier ceux de la famille d’Olympe (on pensera à sa mère et sa grand-mère). Les multiples petites trames trouvent des réponses, bien que l’on sente qu’une suite serait la bienvenue pour savoir qui saura conquérir le cœur d’Olympe ! Sa fille hyper responsable et maligne apporte une touche en plus au roman. On se prend d’affection pour toute cette petite clique et on adore partager leur quotidien, même s’il leur arrive un paquet d’embrouilles ! Drôle, léger, hyper agréable à lire… C’est tout à fait le genre de Charleston dont on se régale ! On en veut encore !!!

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Les infortunes conjugales (1/?) L’épouse insaisissable - Callie Hutton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 320 pages

     

    Résumé :

    Jason Cavendish est le nouveau comte de Coventry, depuis que son père est décédé. Mais il partageait avec son défunt paternel une relation bien compliquée qui le poursuit jusqu’après son décès, car ce dernier a mis une clause particulière à l’héritage de son fils : si Jason souhaite hériter de l’argent laissé, il devra se marier avec une femme qu’il n’a jamais vue, choisie par son père. Complètement opposé aux mariages arrangés depuis qu’il a été témoin de celui de ses parents, et plutôt attaché à sa vie de célibataire passant d’une relation à une autre, Jason se rendra complètement ivre à son mariage, avant de partir le lendemain sans prendre la peine de rencontrer sa femme. Il tombera pourtant sous le charme de Lady Olivia, qu’il croise en société, sans savoir qu’il s’agit là de sa nouvelle épouse ! Parfaitement vexée et outrée de l’attitude de Jason Cavendish, cette dernière se refusera à lui sans pour autant pouvoir nier le désir qu’elle lui porte…


    Avis par Jake :

    L’écriture est bonne, et nous nous retrouvons transportés dans cette époque où les us et les coutumes étaient terriblement différents des nôtres… et heureusement ! Bien qu’il s’améliore avec le roman, le personnage de Jason est méprisable ! On le déteste d’emblée avec ses différentes liaisons et ses caprices : il tombe désespérément amoureux d’Olivia et veut la faire sienne alors qu’il ne la connaît même pas ! Evidemment, c’est un livre, du coup cette dernière finit par céder, mais je dois quand même reconnaître avoir adoré la force de ce personnage féminin ! Elle apparaît d’ailleurs comme un précurseur du féminisme, puisqu’elle se refuse à ce mariage de raison. Elle est courageuse et n’hésite envoyer bouler le comte. Je l’ai beaucoup appréciée ! Mais la trame en elle-même ne nous apporte aucune surprise, et le pire vient à une trentaine de pages de la fin, lorsque tout s’apprête à bien finir, et qu’un cousin inconnu vient kidnapper Olivia… Assez peu crédible. Pourtant, lorsque j’ai raconté l’histoire à ma femme, elle a immédiatement été emballée, m’assurant qu’elle voulait le lire après moi ! Comme quoi, la lecture est très suggestive ! ^^ Ma femme, comme les lectrices de romances historiques, se retrouvera probablement transportée par ce malotru qui s’est pointé bourré à son mariage ! ^^

    Lien direct : Editions Charleston 


    votre commentaire
  • Belles de Shanghaï - Amy Tan

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Grand Format : 560 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes au début du XXième siècle à Shanghaï et Violet Minturn est la fille de Lulu, américaine qui tient une maison de courtisanes. Violet se croit invincible et est une vraie petite peste qui espionne et embête comme elle peut les courtisanes. Elle se sent supérieure du haut de ses sept ans et va connaître une terrible désillusion en apprenant qu’elle est à moitié chinoise par son père. Elle est donc métis, ce qui à l’époque ne pouvait être pire… Alors qu’avec sa mère, elle s’apprête à rentrer à San Francisco, elle est kidnappée et vendue comme courtisane vierge... Sa descente aux enfers commence…

     

    Avis par Lolo :

    Incroyable saga familiale mère / fille qui se déroule de 1905 à 1939. C’est un énorme pavé d’une quinzaine de chapitres avec plus ou moins quatre grandes étapes de la vie de Violet surtout. Il m’a fallu un moment avant de rentrer dans l’histoire car il y a de nombreux personnages différents au début. Ensuite, difficile de décrocher, car la vie de Violet est vraiment mouvementée. Sa naïveté m’a souvent énervée, surtout après tout ce qu’elle a vécu. En revanche, sa fidèle amie Citrouille magique m’a beaucoup plu, ainsi qu’Edward. L’auteur nous éclaire sur les nombreuses différences de cultures entre américains et chinois à l’époque. Les us et coutumes sur fond de situation politique instable, problèmes de mixité, grippe espagnole et début de seconde guerre mondiale… Tout y passe ! L’auteur fait de telles descriptions, vraies et crues, que certaines m’ont mise m’a mal à l’aise. Notamment les violences faites aux courtisanes à peine sorties de l’enfance qui sont intolérables. Malgré tout il y a de magnifiques histoires d’amour et d’amitié porteuses d’espoir et remplies d’émotions très fortes dans ce livre. Le mot « destin » prend ici tout son sens. Magistral.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Audrey Hepburn, la vie et moi - Lucy Holliday

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Grand Format : 384 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Libby Lomax est une jeune actrice… ou presque, qui a quelques difficultés à percer dans le métier. Un jour de tournage, où elle adosse enfin son premier « grand rôle », elle fait la rencontre du célèbre et très séduisant Dillon O’Hara. Mais aucune chance que celui-ci remarque une personne aussi banale qu’elle… Et pourtant, c’est cette rencontre qui va mettre le feu aux poudres. A partir de cet instant, tout va aller de travers pour Libby, du moins jusqu’à ce que Audrey Hepburn, son idole de toujours se matérialise comme par magie dans son petit appartement pour lui prodiguer ses précieux conseils afin de remettre un peu d’ordre dans sa vie et l’aider à prendre enfin confiance en elle.

     

    Avis par Audrey :

    Léger, drôle et piquant ! Voilà comment je définirais en trois mots ce roman que j’ai adoré. Je ne vous cache pas que ce qui m’a tout d’abord attirée est en réalité le titre : je suis moi-même une admiratrice d’Audrey Hepburn à qui je dois d’ailleurs mon prénom, mon Papa étant tombé sous son charme en visionnant Diamants sur canapé. Au-delà du titre, je dois dire que l’histoire est drôle et très bien menée. L’héroïne, qui n’a rien d’une Miss Parfaite, est terriblement attachante, tout comme son meilleur ami Olly. L’apparition d’Audrey paraît un peu loufoque, mais elle est très bien intégrée dans le récit et ne semble donc pas absurde : je dirais même que c’est une Audrey plus vraie que nature qui nous est présentée, elle est telle que je me la représente moi-même (élégante, intelligente, douce et généreuse, avec une pointe d’espièglerie). Je me suis régalée à la lecture qui est idéale pour les vacances grâce à sa légèreté et son humour. On passe un bon moment, et peut-être y aura-t-il une suite ? Du moins la fin le laisse suggérer…

    Lien direct : Editions Mosaïc


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires