• Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Grand Format : 363 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Jeremy vit avec deux pères, il aime l’art et vit dans la solitude, seulement épaulé par un professeur très proche de ses élèves. Sa double rencontre avec Sebby et Mira va changer sa vie ! Elle a du mal à quitter son lit, et son père la traite comme si elle agissait par flemme. Lui est homosexuel et défie toutes les limites, refusant toute forme d’autorité et jouant un jeu dangereux dans sa famille d’accueil très pieuse. Pourtant, lorsque ces trois là se retrouvent ensemble, ils sont bien. Mais l’amour est-il possible ? Et leurs tendances auto destructrices ne risquent-elles pas de bouleverser cet équilibre précaire ?

     

    Avis par Jake :

    Un roman tout à fait juste qui envoie promener tous les non dits et les tabous ! Certes, cela fait une sacrée proportion de personnes homosexuels (garçons et filles) regroupées, mais cela compense aussi pour toutes les fois où ces protagonistes sont tus ou oubliés… Si Sebby m’a énervé par son excentricité et son caractère je-m’en-foutiste qui l’empêche de voir sur le long terme, j’ai vraiment adoré Mira et Jeremy… Tant que j’aurais beaucoup aimé les voir ensemble, surtout que pendant un moment Jeremy semble se chercher sur le plan émotionnel. Les deux ont vécu des moments difficiles, mais ils sont équilibrés, gentils bien que réservés. Jeremy est quelqu’un que l’on aimerait vraiment rencontrer et côtoyer, et c’est le cas de Mira également qui a du répondant : c’est une fille forte et indépendante ! L’écriture est très bonne, elle donne vie à toutes ces personnes et nous entraîne dans une histoire où se mêlent les sentiments, la maladie et la sexualité. C’était un roman vraiment passionnant qui s’adresse autant aux ados qu’aux adultes !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Un démon habite le corps de Yukihiko et se nourrit des âmes de certaines personnes afin de garantir la survie de son hôte. Et Chizuru qui s’occupe de lui est désormais au courant… pourtant ça ne l’empêche pas de l’aimer profondément. Et c’est ce qu’elle lui fait comprendre en lui disant qu’elle ne partira jamais. Ne pouvant réfréner leurs sentiments réciproques, les deux héros vont partager la plus intime des relations, avant qu’une nouvelle menace ne se profile : Chizuru va rencontrer la famille de Yukihiko, des gens qui n’ont jamais caché leur mépris pour le « petit canard de la famille »…

     

    Avis par Jake :

    Je n’accroche pas du tout avec ce sheinen. La touche fantastique pourrait être intéressante mais elle est complètement oblitérée par la relation entre les deux personnages. Ok, ils sont amoureux, mais cela s’arrête à peu près là. On ne comprend pas les raisons d’une telle dévotion réciproque et leurs faiblesses et sacrifices respectifs me donnent plutôt la nausée qu’envie de ce genre de relation de co-dépendance ! L’arrivée de la famille de Yukihiko n’amène aucune surprise : évidemment qu’en plus du reste, sa famille ne l’aime pas, c’était mathématique ! Les dessins ne sont pas mauvais mais n’ont pas grand-chose d’extraordinaire non plus. C’est en fait bien trop fade à mon goût…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Les enfants du Cap - Michèle Rowe

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 448 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Persy Jonas, jeune inspectrice noire issue des townships, est en charge d’un meurtre qui la renvoie à sa propre histoire. Cependant il y a une condition à cela, elle doit collaborer avec Marge Labuschagne, ancienne psychologue criminelle qui a découvert le corps. Entre elles, le courant ne passe pas, mais elles devront faire fi de leurs différents pour le bien de l’enquête. Surtout qu’au final, elles ont beaucoup de points communs, et cachent chacune de lourds secrets. A qui profite ce crime ? Qui est derrière tout cela ? Avec toute la corruption ambiante, il ne sera pas facile pour les deux femmes de démêler le vrai du faux.

     

    Avis par Lolo :

    Excellent premier roman qui nous emmène à Cape Town. Tout se met en place tranquillement mais très vite on n’arrive plus à décrocher. C’est captivant, bien écrit et dépaysant. Les descriptions des paysages sont à couper le souffle, et malgré le taux hyper élevé de violence, de peurs et de corruption, cela nous donne envie de découvrir l’Afrique du Sud. Même si l’apartheid est terminé, on voit bien que le racisme et les préjugés ont toujours la vie très dure. Les riches sont très riches et vivent dans des endroits méga sécurisés, alors que les pauvres sont parqués dans des zones insalubres et dangereuses. Par conséquent on imagine que Persy et Marge vivent dans deux mondes diamétralement opposés. Elles ont des personnalités très marquées, et sont toutes les deux très attachantes. L’enquête est prenante et vers la fin les rebondissements affluent. J’ai adoré l’ambiance et j’espère vraiment retrouver très prochainement l’inspectrice Jonas dans de nouvelles aventures…

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Lorsque la femme et le fils de Conrad sont assassinés, ce dernier fait son possible pour identifier le coupable et le faire payer. Après s’être isolé et bourré tout son saoul, il se mettra à traquer le responsable et ne fera preuve d’aucune pitié pour tous ceux qui se dresseront sur son chemin. Il se retrouvera finalement coincé entre une guerre ouverte entre « Lola » et Arno. Mais Conrad n’est pas forcé de choisir un camp et il trouvera sa propre voie… Les choses ne sont pas toujours ce qu’elles semblent être, et les amis se révèlent parfois nos pires ennemis…

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle saga parfaitement inconnue que je découvre en cours de route, et j’ai très vite accroché ! Il faut le temps de découvrir les personnages et leurs relations, évidemment, mais cela est très clair assez rapidement. Le personnage de Conrad est génial : fort, courageux, assez impétueux mais également très réfléchi. La trame est pas mal, hyper dynamique, parfois violente… très prenante ! Les graphismes sont irréprochables, tout à fait mon genre : les expressions faciales sont bien définies, les traits sont marqués, les couleurs ont des encrages magnifiques et les décors sont travaillés. Vraiment du super boulot. Il faut dire qu’à la tête de ce comic-book, on a quand même le créateur d’Outcast et Walking dead, et Martinbrough qui bosse pour Marvel et DC Comics. Bref, si vous ne connaissez pas encore Le maître voleur, il est temps de s’y mettre !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Autre

    Grand Format : 250 pages / 12,00 €

     

    Résumé :

    Manuel entièrement revu et remis à jour. 512 propositions et conseils pour « voir la vie en rose », quel que soient les circonstances. Par exemple : « Ne gagnez pas du temps, utilisez le à fond », ou encore, « apprenez à dire NON plus souvent ». Un opus pour apprivoiser le bonheur de manière naturelle.

     

    Avis par Lolo :

    Une multitude de conseils faciles et à la portée de tous pour voir la vie en rose. On le lit très vite mais on peut cogiter certaines informations. Bien sûr il s’agit d’en prendre et d’en laisser mais vu le grand nombre, chacun trouvera son compte. L’idéal, c’est de le lire de temps en temps quand on est déprimé ou triste et de piquer une ou plusieurs recommandations pour se filer la pêche ! C’est amusant, pratique, plein de bon sens et de petites choses toutes simples que l’on a tendance à oublier. Un petit livre qui fait du bien à lire, relire et offrir sans modération, pour réaliser que finalement le bonheur c’est vraiment peu de chose !  

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Fox-boy, le justicier breton va dans un premier temps devoir survivre à une rencontre incroyable. En effet, il se retrouvera face à une autre créature fantastique alors qu’il part à la recherche d’une enfant disparue en montagne lorsque la tempête se déchaîne. Puis ce sont ses origines qu’il va découvrir alors que quelqu’un lui envoie une lettre assurant qu’il connaît sa véritable identité et les acteurs qui l’ont fait devenir Fox-boy. Ainsi, il découvrira son créateur et les autres membres de l’univers incroyable dont il est issu… Malheureusement, cela coïncide avec une menace imminente sur Terre. Car les héros ont toujours affaire à des méchants…

     

    Avis par Jake :

    Je ne connaissais absolument pas ce héro typiquement français, et j’ai trouvé cela assez sympa ! Il y a de nombreuses références aux héros de comics américains, et c’est une manière plutôt sympa de se moquer gentiment du genre. La première est la meilleure : sans prise de tête et nous présentant un personnage foncièrement bon qui essaie d’aider, tout en se coinçant dans des situations difficiles. La seconde aurait pu être passionnante, si j’en avais su beaucoup plus sur les origines du héro. Car plutôt que les expliquer, cela nous complique la tâche en nous donnant un millier d’informations sur les univers parallèles, les créations de l’esprit d’un auteur. Du coup, on perd de vue l’origine des pouvoirs et c’est seulement à la fin lorsque le « méchant » attaque le monde que l’on se retrouve véritablement précipité dans la trame. Côté graphisme, j’ai trouvé que c’était assez irrégulier : certaines images sont vraiment magnifiques et très réussis, et par moments, on ne reconnaît pas tel ou tel visage, comme si le style changeait en cours de route. C’est moins linéaire que dans un comic classique… Mais je ne suis pas du tout fermé à l’idée de découvrir d’autres œuvres de Fox-boy !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Masked noise - Tome 01 - Ryoko Fukuyama

     

    Résumé :

    Nino est une jeune fille qui adore chanter. Pour supporter les aspects difficiles de la vie, elle se retrouve à sa fenêtre avec son voisin et chante à tue-tête ! Mais lorsque Momo, ce dernier, disparaît de sa vie lorsque sa famille déménage, elle est effondrée et porte un masque pour s’empêcher de hurler sa peine. Elle découvre pourtant Yuzu, sur une plage, un petit garçon aux airs de fille qui écrit des musiques et boit du lait en permanence. Elle retrouve goût à la vie et se remet à chanter… Jusqu’au jour où lui aussi disparaît du jour au lendemain ! Des années après, alors qu’elle devient lycéenne, Nino va retrouver Yuzu, et avec lui, l’espoir de retrouver un jour son amour de jeunesse : Momo…

     

    Avis par Jake :

    Je n’ai pas du tout accroché, autant avec l’histoire qu’avec les graphismes. Les personnages sont difficilement accessibles, très excentriques et donc peu crédibles, même lorsqu’ils n’étaient qu’enfants. Ces enfants se baladent sans supervision (et deux disparaissent du jour au lendemain). Nino n’est pas franchement sympathique, au contraire elle fait plutôt capricieuse et semble n’avoir aucune relation avec ses propres parents dont on entend à peine parler… Les deux amis garçons disparus coup sur coup est la touche « too much », et l’on ne parvient pas à savoir s’il faut se centrer sur leur relation (qui se résume à chanter…) ou sur leur disparition, ou sur la musique… Les dessins quant à eux sont très limitatifs. Certes, cela sort du shojo classique, mais les visages sont à mon sens trop anguleux, les décors inexistants et les textes trop peu nombreux. Bref, pour moi, c’est un bide complet… Inintéressant au possible, ce qui est finalement très rare dans les mangas !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Choubi-choubi, mon chat pour la vie - Tome 01 - Konami Kanata

     

    Résumé :

    Choubi-Choubi continue de grandir doucement avec sa maîtresse, bénéficiant de son amour inconditionnel. Il fait également de nombreuses découvertes, en extérieur et en intérieur. Révèle son caractère joueur et malin… parfois un peu froussard mais toujours curieux ! Finalement, c’est très chouette de grandir et de faire de nouvelles expériences !

     

    Avis par Jake :

    Voici le second volet qui conclue la jeunesse de Choubi-choubi… Et c’est une œuvre tout en douceur, qui met en avant le caractère chaud et aimant de cette maîtresse et de son bébé chat. C’est que du positif, des histoires qui nous font souvent sourire, autant par le côté espiègle de l’animal que par l’amour que lui porte sa maîtresse. Il n’y a pas de trame à proprement parler, plutôt tout un tas de petites découvertes, de petits gags. Les dessins sont très simples et limitatifs au niveau des décors. La mangaka profite du côté mignon de l’animal pour exploiter au maximum les mimiques et expressions de Choubi-choubi à chaque fois qu’il se retrouve dans une situation cocasse. Sans prétention, c’est un manga qui fait du bien, tout simplement !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 464 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Lorsque Raphaël insiste auprès de sa fiancée pour connaître le moindre secret de son passé, cette dernière finit par lui montrer une photo de trois corps calcinés en lui assurant qu’elle est responsable de cela. Une fois le choc passé, Raphaël tente de retrouver Anna. Mais cette dernière a disparu. Ce qui ressemble d’abord à une fuite se révèle être un kidnapping ! Aidé par son voisin et ami, Raphaël se penchera donc dans le passé horrible de sa femme en devenir, découvrant des couches de complots au fur et à mesure qu’il se rend compte de ses précédentes identités… Emportant avec lui son très jeune garçon, Raphaël remontera les traces d’Anna, jusqu’aux Etats-Unis, afin de tenter de retrouver la femme qu’il aime : la fille de Brooklyn…

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle année, un nouveau Musso ! L’écriture est une nouvelle fois assez irréprochable, nous invitant au cœur même de l’intrigue. C’est fluide, bien écrit, on tique juste à certains moments sur le français parfait de personnages qui le sont un peu moins… ^^ L’histoire en elle-même est agréable, même si peu réaliste. Le côté enquête à travers les âges est super chouette à suivre : on a envie de découvrir les débuts du complot, car c’est exactement de cela qu’il s’agit ! En revanche, les coïncidences sont légions (trop pour être crédibles) et l’auteur à le chic pour conférer à chaque chose un caractère tragique (spoiler : les femmes tuées ou kidnappées sont toujours enceintes, c’est quand même malheureux, non ?). Raphaël est un personnage hyper attachant, et son côté papa poule fait sourire, bien que le jeune Théo n’apporte rien à l’intrigue (Monsieur Musso serait-il jeune papa ?). Il est un peu dommage que dans ses deux derniers livres, le protagoniste principal soit un auteur (n’oublions pas le caractère imaginaire qu’est sensé revêtir le roman ^^), il n’empêche que l’évasion et la qualité d’écriture sont deux valeurs sûres en vous lançant dans cette fameuse fille de Brooklyn

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Le 14 Avril 1912, le très connu Titanic heurte un iceberg et sombre à plus de 3000 mètres sous la mer, entraînant la mort de 1500 passagers. Les conditions météorologiques du paquebot, et son nombre insuffisant de canots de sauvetage sont incriminés… Mais il faut bien trouver un coupable pour éviter que la compagnie si chère à l’Angleterre ne sombre sous la mauvaise publicité… Le bateau le plus proche sera-t-il reconnu comme étant coupable d’avoir ignoré les signaux de détresse ? Ou y a-t-il une autre explication, bien plus sombre, tenue secrète jusque là pour éviter un esclandre international ? En bref : y a-t-il un complot ?

     

    Avis par Jake :

    Je trouve vraiment géniale l’idée d’avoir conçu une série de BD basée sur l’idée de complots, même si cela signifie que l’on est donc sûr de ne pas revoir les mêmes personnages entre chaque volume. De plus, je ne pouvais pas rêver mieux comme sujet, car pour notre génération en particulier (grâce au film, évidemment), le Titanic reste un bateau extrêmement emblématique et une histoire bourrée de mystère ! La trame est donc pas mal du tout, on a envie d’y croire. Le lien avec la première guerre mondiale à venir m’a beaucoup plu. En revanche, je trouve dommage d’y avoir mêlé un autre bateau qui serait passé à proximité… (mais est-ce la partie réelle de l’histoire ? Je ne m’y connais pas assez pour trancher !). Les personnages sont bien conçus, en revanche et il faut s’y attendre devant chaque complot : la fin est évidemment peu réjouissante, ainsi que le sort des rares protagonistes à avoir eu le fin mot de l’histoire ! Les dessins ne sont pas mauvais, un peu « old school » à la Blake & Mortimer… Une idée très originale…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire