• Fabrika - Cyril Gely

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 410 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    Blessé au cours d’une fusillade entre Russes et Ukrainiens, Charles Kaplan photographe de guerre, se retrouve dans un hôpital de Kiev. Hélas, l’homme qui l’accompagnait est mort. Mais le plus étrange, c’est que son cadavre ainsi que 7 autres ont carrément disparus ! La femme médecin qui l’a soigné, va l’orienter vers un réseau de trafiquants d’organes. Kaplan se lance alors à corps perdu sur les traces d’un chirurgien incroyable nommé Terek Smalko. Se pourrait-il qu’il soit passé du côté obscur ? Il semblerait que lui aussi se soit volatilisé. Kaplan va tout faire pour essayer de découvrir la vérité même si elle est pire que ce qu’il a pu voir durant toutes ces années passées à couvrir les guerres.

     

    Avis par Lolo :

    Epoustouflant, grandiose, je l’ai dévoré d’une traite, impossible à lâcher ! Le livre comprend cinq grandes parties et une petite quarantaine de chapitres, le tout très bien écrit. C’est extrêmement bien documenté et on oscille toujours entre la « fiction », et la réalité. L’auteur nous fait voyager dans une grande partie de l’Europe de l’est et même jusqu’en Chine. Les descriptions sont extraordinaires qu’il s’agisse des paysages, des gens croisés sur le chemin de Kaplan, où des situations de guerre et ce sans jamais tomber dans le mélo. J’ai appris énormément de choses, et j’ai trouvé le roman hyper enrichissant. Les personnages sont charismatiques, et on a du mal à les cerner. Kaplan est un passionné et fait souvent des choix difficiles, qu’il assume pourtant. On est tenu en haleine du début à la fin, et que dire des rebondissements, du suspense et de l’intrigue qui nous scotchent. La fin est tout bonnement hallucinante ! C’est terrifiant de réalisme, poignant et nous laisse sans voix au final ! A lire de toute urgence !   

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Freak island - Tome 02 - Masaya Hokazano

     

    Résumé :

    Takaku et ses collègues étudiants sont coincés sur une île déserte où les malformations semblent avoir touché la faune, et sur laquelle règne un tueur psychopathe qui les pourchasse pour les tuer. Mais lorsqu’un homme les prend sous son aile avant de les conduire jusqu’au tueur au masque de porc, ils réalisent que les deux font partis de la même famille ! Alors que chacun semble déterminer à simplement sauver sa propre peau, Takaku fait son possible pour secourir son amie. Un homme étrange et déterminé débarque alors avec des armes, tentant de tuer les deux psychopathes. Il est même prêt à pousser les étudiants à devenir des meurtriers, tant qu’il peut arriver son objectif : sauver sa fille qui se trouve également sur l’île…

     

    Avis par Jake :

    J’ai été moins emballé par ce volume que par le précédent. La trame a ralenti, même si elle continue de camper l’histoire… La découverte des lieux est belle et bien finie, maintenant on s’intéresse à la famille psychopathe et à la « guerre » qui se prépare contre les nouveaux venus… Les personnages ne sont franchement pas sympathiques, à l’exception de Takaku, donc cela amoindri l’impact des morts (de ces égoïstes) sur le lecteur. Le gore est au rendez-vous et c’est la première fois que je le vois à ce degré dans un manga : j’aime ça. Niveau dessin, je mets un bémol sur certains expressions que je n’ai pas trouvées très soignées, alors que le niveau général est plutôt bon… En revanche, il n’est jamais aussi excellent que sur la couverture, ce qui est bien dommage. Le mangaka veut choquer, perturber son lecteur avec un thème courant (le principe de l’île déserte), mais en corsant le tout avec beaucoup d’hémoglobine et une touche de science-fiction. Alors chapeau, c’est réussi : on est accroché très rapidement…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Kurogane no linebarrels - Tome 17 18 - Eiichi Shimizu & Tomohiro Shimocuchi

     

    Résumé :

    Amagatsu a validé le choix de Hayase, lui permettant de contrôler Linebarrel… C’est une toute nouvelle macchinae en mode over ride qui fait un carnage entre les rangs de Kato. Ces derniers sont obligés de fuir, mais ils ne sont plus que trois. Kato ne parvient pas accepter cela… De son côté, le président de Juda : Ishigami, fait une terrible révélation sur l’existence des macchinaes, sur leur création et leur rôle dans la fin de l’Humanité. En se replongeant dans son passé, tous comprendront que les fondations même de ce qu’ils imaginaient vont s’effondrer pour révéler la Vérité : et si les macchinaes ne venaient pas du futur ?

               

    Avis par Jake :

    Wahou… Il faut vraiment suivre ! A chaque tome, on a une nouvelle explosion ! En partant d’un simple shonen sur des robots qui combattent, le manga est arrivé à un thème de science-fiction poussé parlant de fin d’Humanité, de réalités parallèles, de bonds dans le temps et d’humanisation des robots. Bref, comme je l’ai dit, il faut s’accrocher. En revanche, lorsque cela commence à se décanter, la trame devient à peu près claire et très palpitante : cela pourrait donner un synopsis de film planant ! On ne s’intéresse plus véritablement aux personnages (qui sont un peu trop nombreux pour suivre simplement, de toutes façons), mais davantage à la trame qui ne cesse de se complexifier. C’est pour cela que c’est une très bonne chose que les volumes paraissent très rapidement depuis que Glénat a repris leur sortie ! Quant au fait qu’ils soient doubles, c’est super pour ne pas perdre le fil et s’enfoncer pleinement dans l’histoire ! Quelle nouvelle surprise nous attend ? De nouvelles révélations ? La suite promet de jolies réjouissances…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Les maîtres inquisiteurs - Tome 05 Aronn - Jarry & Bordier

     

    Résumé :

    A Andérion, des mâges ont été assassinés et un grimoire précieux détruit, condamnant la cité à subir le réveil des dragons rouges, créatures hautement destructrices… Le seul être connaissant l’intégralité du livre perdu est un maître inquisiteur déchu, emprisonné car il a tenté de tuer l’empereur. Pourtant, les Hommes n’ont pas le choix… Ainsi, Aronn, maître inquisiteur capable de téléportation, et son partenaire elfe, prennent la responsabilité d’aller chercher le vieux maître afin d’empêcher le réveil des dragons. Mais les responsables de la tuerie n’ont pas l’intention de voir leurs plans échouer…

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle fois, on est transporté dans ce monde incroyable régi par la magie. Le drame est de nouveau au rendez-vous, surtout avec sa fin douce-amère. Le tout promet cependant un final impressionnant, quand on imagine comme la couverture le laisse penser, que tous les maîtres inquisiteurs présentés jusque là vont se retrouver réunis ! Cela fait penser à Avengers, dans le sens où les héros se côtoient… Aronn est un personnage très posé, très réfléchi, qui prend en compte l’étendue de ses responsabilités et ses choix. Son pouvoir est pas mal du tout, surtout dans l’explosion de la dernière bataille contre les dragons. J’ai trouvé que son ami elfe était très bien, davantage mis en avant que ses prédécesseurs jusque là. Il s’agit véritablement d’un binôme dans ce volet… La trame en elle-même est très chouette, et nous présente un méchant (ou un ordre de méchant plutôt) assez charismatique. Bref, cette saga est véritablement un succès et on est pressé d’en découvrir le final !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • La décision - Isabelle Pandazopoulos

     

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Roman

    Format poche : 244 pages / 5,70 €

     

    Résumé :

    Un matin, Louise, fille de terminale dans son lycée quitte la salle de classe pour aller aux toilettes car elle se sent mal. Quelques minutes plus tard, elle accouche seule d’un enfant qu’elle ne savait pas attendre… Assaillie de questions, Louise ne comprend pas comment une telle chose a pu arriver… pas plus que son entourage qui ne sait plus comment réagir. Cet enfant, elle n’en veut pas, elle ne l’attendait pas. Pourtant, il y a bien un père… Mais comment en connaître l’identité lorsque l’on ne se souvient même plus avoir conçu l’enfant ?

     

    Avis par Jake :

    La décision est un roman très fort, avec des caractéristiques assez originales et novatrices. Ce que l’on note immédiatement, c’est l’alternance de narration à chaque chapitre. Cela permet à chacun de montrer son point de vue et son ressenti. Cela permet également au lecteur de se concentrer sur la trame, plutôt que sur un seul personnage. L’écriture est très bonne, elle nous invite à suivre chaque protagoniste de manière très intime. Le roman est profondément dramatique, avec une intrigue bourrée de victimes. Il s’agit d’un livre très court, pourtant il marque. Le sujet est très peu souvent abordé en littérature, et cela est fait là sans non-dits, sans tabous. Ce sont les émotions pures qui sont transcrites et l’on pourrait croire à un témoignage plutôt qu’à une histoire fictive… La vie de Louise est bousculée du jour au lendemain, sans qu’elle ait pu s’y préparer du tout. Mais c’est aussi le cas de celle de ses parents, et évidemment du bébé… C’est très prenant, j’ai vraiment passé un bon moment !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Lovely fridays - Tome 01 - Arina Tanemura

     

    Résumé :

    Ai est une jeune fille qui a hâte d’être au vendredi ! Mais ce n’est pas parce que c’est le dernier jour avant le weekend, non, il s’agit en fait d jour où elle est au CDI et peut passer du temps avec Serizawa, un élève dont elle est folle amoureuse ! C’est aussi le jour où elle donne des cours particuliers à son jeune cousin, Nekota. Alors qu’elle s’apprête à avouer ses sentiments pour Serizawa, qui laisse de son côté entendre qu’ils pourraient bien être réciproques, Nekota l’en empêche, lui disant qu’il est amoureux d’elle depuis un an, et qu’il ne tardera pas à la conquérir et à obtenir d’elle son premier baiser… Si elle rebute immédiatement son jeune cousin, elle doit pourtant bien admettre qu’il ne la laisse pas toujours indifférente…

     

    Avis par Jake :

    La mangaka à qui l’on doit cette nouvelle œuvre commence à être bien connue dans l’univers du shojo avec des titres tels que Kamikaze kaito Jeanne, The gentlemen’s alliance cross et plus récemment I dream of love… Comme c’est souvent le cas, on est vraiment dans un shojo très girly. Si cela choque certains, la culture Nippone est pourtant friande de romances entre membres d’une même famille (je sais : beurk ! ^^)… Le cœur de l’héroïne penche donc entre deux garçons, sensiblement différents. Les deux étant bien décidés à la conquérir, cela donne lieu à des situations cocasses, d’autant que l’âge moins élevé de Nekota lui permet un sacré nombre de coups bas… Côté dessins, l’auteur maîtrise son style sans surprise, et on reconnaît bien son coup de crayon qui remplit souvent les yeux de personnages de nombreuses larmes ! ^^ Quand je vous ai dit qu’il s’agissait de shojo pur et dur ! Pour ma part, j’adore quand les protagonistes arborent des expressions choquées qui sont vraiment marrantes… Nul doute que Lovely fridays, (série finie en 11 tomes au Japon) saura trouver son public !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 576 pages / 24,00 €

     

    Résumé :

    A Helsingborg, ville suédoise à la frontière danoise, 2 petites frappes sont tuées de manière horrible. Auprès des cadavres, leur photo de classe de 3ème, avec leurs visages barrés d’une croix. Il reste dix-huit anciens élèves en vie dont l’inspecteur Fabian Risk, en charge de l’enquête. Ce dernier devine que s’il veut arrêter le meurtrier il devra se replonger dans son propre passé, au risque d’y laisser sa peau…

     

    Avis par Lolo :

    Premier roman exceptionnel à tous niveaux ! Le sujet, l’intrigue, l’enquête, la façon dont c’est écrit, en un mot, c’est génial ! Il y a alternance de chapitres avec les différents protagonistes, mais parfois on ne sait pas forcément qui parle…les policiers suédois forment une équipe très soudée et ont chacun leur domaine de prédilection. La vie privée de l’inspecteur Risk n’est pas simple, et on se pose aussi des questions sur le fait qu’il vient d’être muté. Cela, appelle déjà une suite à ce niveau-là. Mon personnage préféré est Dunja, c’est une personne incroyable qui a énormément de cran. L’auteur prend un malin plaisir à jouer avec nos nerfs, et les fausses pistes et rebondissements sont multiples. C’est passionnant, haletant et monstrueux à la fois. L’écriture est parfaite et on dévore le roman d’un bout à l’autre. A lire de toute urgence !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Kiss him, not me ! - Tome 02 - Junko

     

    Résumé :

    Kae est fan de boys love, et lorsque son personnage préféré est tué dans un anime, elle perd un nombre impressionnant de kilos en l’espace d’une nuit ! Le lendemain, son statut change au lycée et elle devient constamment entourée de quatre garçons fous d’elle… Alors qu’une convention de manga Yaoi se rapproche pour Noël, les quatre garçons décident de l’accompagner et de l’aider à acheter tous les derniers mangas ! Elle est également en charge de créer les costumes des garçons pour le festival culturel et se fait un plaisir de les habiller, en particulier lorsqu’elle peut les travestir ! Les garçons, quant à eux, font leur possible pour tirer leur épingle du jeu

     

    Avis par Jake :

    Ce second volume suit complètement dans la lignée du premier en nous offrant un shojo à l’ambiance très agréable, où il n’est pas question d’amour compliqué voire impossible, mais plutôt de personnages sympathiques et rigolos, qui s’entendent bien et partagent une relation assez figée. Kae est fidèle à elle-même et ne mène pas les garçons par le bout du nez alors qu’elle le pourrait. Elle est simplement fan de ses romances et le reste ! On ne voit pas trop dans quelle direction pourrait aller la trame, même si le seul garçon qu’elle côtoyait avant n’a pas vraiment changé… C’est étrange car la mangaka ne le met pas en avant, pourtant on sent cette différence d’attitude par rapport aux trois autres… Les dessin sont sympas, assez marrants et me font souvent penser à mon coup de cœur shojo : Baby-sitters… En fait, c’est un shojo résolument positif !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  • The new order - Chris Weitz

     

    Caractéristiques :

    Genre : Jeunesse / Science-fiction

    Grand Format : 305 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Alors que les adolescents des Etats-Unis pensaient que tous les adultes et enfants du monde avaient été décimé par le virus, Jefferson et ses amis sont appréhendés par des adultes survivants qui leur expliquent que la majorité du reste de la planète s’en est tiré. Grâce au sang de Jefferson, il est désormais possible de créer un antidote au virus, permettant aux adolescents de grandir sans la menace de mort au dessus de leur tête. Mais alors qu’ils pensent enfin pouvoir souffler, Jefferson et ses amis se rendent à New York pour tenter d’unir les tribus et les sauver, alors que Donna est ramenée en Angleterre, où on l’interroge sur des événements importants ayant eu lieu peu de temps avant que la maladie ne frappe…

     

    Avis par Jake :

    J’avais adoré le premier volume, et je me suis régalé tout autant avec ce second tome ! Evidemment, on le doit à l’histoire hyper prenante qui mêle une atmosphère Young Adult à une trame de science-fiction qui m’a immédiatement convaincu ! Mais c’est également aux personnages, qui font plus vrais que nature, qui parlent comme on s’attend à entendre – insulter, crier – des adolescents de leurs âges placés dans cette situation horrible. Donna et Jefferson sont bien sûr attachants, mais c’est également le cas de Brainbox, et les personnages secondaires sont très réussis. L’histoire est davantage segmentée, puisque les deux protagonistes principaux sont séparés, mais cela donne aussi l’impression que les événements avancent plus rapidement ! On est d’ailleurs incroyablement frustrés que le roman ne soit pas plus long (à peine 300 pages !) et que l’on ne puisse pas découvrir la suite immédiatement ! Que se soient les romances, ou l’aventure, le tout est très bien traité, de manière pittoresque, avec une narration fluide et captivante… Quant à la couverture ? Superbe ! (Dommage par contre que cela trompe l’homogénéité par rapport à la première : maniaque je suis et maniaque je resterai… ^^) Bref, à quand le troisième tome ?

    Lien direct : Editions MSK 


    votre commentaire
  •  

    Résumé :

    Les chuchoteurs ont massacrés douze membres de la communauté de Rick et ont placé leur tête sur des piques au bord de leur territoire. Le sombre avertissement bouleverse tout le monde, et de nombreux mouvements de foules ont lieu : la vengeance est le mot sur toutes les lèvres. Pour éviter de prendre des risques irréfléchis, Rick refuse une attaque immédiate, une position très impopulaire. Il intime également à Carl et Andrea d’emmener la fille d’Alpha, la leader des chuchoteurs, loin du camp pour éviter qu’elle ne subisse les foudres de la foule…

     

    Avis par Jake :

    Je ne connaissais jusque là que la version TV de The walking dead, et encore, je ne l’ai découverte que sur le tard ! Aussi, lorsque l’occasion s’est présentée de découvrir ce qui avait lancé un tel phénomène, j’ai sauté dessus (parfaitement : en attaquant avec le 25ème tome ! ^^). Et je n’ai pas été déçu ! Ce qu’il faut savoir, c’est qu’évidemment, les choses ne se sont pas déroulées de la même manière sur les deux médias ! Cependant, les personnages gardent leur « âme », leur essence. Certains sont très attachants, d’autres pas du tout. Le rythme du comic est semblable à celui de la série. On ne sait jamais ce qu’il va se passer : on peut s’attendre au pire comme au meilleur, côté suspense, c’est top ! Les dessins sont quant à eux particulièrement bons, très précis ! Le noir et blanc choque au départ, je n’ai pour ma part l’habitude de lire que les mangas sans couleurs. Mais l’on s’habitue vite et il y a un tel travail sur les nuances de gris que cela rend très bien (et sans le rouge, c’est quand même bien moins gore ! ^^). Bref, on comprend vite comment le comic a trouvé la voie du succès !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire