• L'ère des cristaux - Tome 04 - Haruko Ichikawa

     

    Résumé :

    Phos a perdu ses deux bras et en a acquis de nouveaux en alliage métallique pendant l’hiver. Les nouveaux sont très lourds à porter, mais lui permettent des mouvements inédits chez les Cristaux, ce qui fait de lui une star lorsqu’il rencontre les autres. C’est également l’une des raisons qui poussent Bort à lui proposer d’être son nouveau binôme. Alors que les deux se trouvent en patrouille, un Sélénien d’un aspect nouveau se présente… Ce dernier, capable de se diviser semble avoir un lien avec Maître Vajra…

     

    Avis par Jake :

    Cet ovni en matière de seinen confirme son statut. C’est un manga pour le moins innovant. Les pages semblent parfois vierges de conversations, les graphismes pour le moins épurés en matière de paysages… Et pourtant, on ne peut s’empêcher d’être intrigué par cet univers incroyable, par ces personnages étranges et leurs sombres aspects. Chaque numéro convainc un peu plus son lecteur en posant de nouvelles questions. Le personnage principal Phos, gagne en assurance et à mesure qu’il se transforme, on le sent changer… C’est un protagoniste très complexe et c’est surtout par curiosité que l’on suit ses péripéties… Côté graphismes, là encore c’est très spécial. Mais on s’habitue vite à se rythme. La seule frustration honnêtement, c’est la différence entre les couvertures qui sont à tomber avec leurs couleurs chatoyantes et l’intérieur du manga où on perd ce qui fait des Cristaux leur particularité première : leur couleur…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Knights of Sidonia - Tome 15 - Tsutomi Nihei

     

    Résumé :

    Une fois le professeur Ochiai repoussé à grand peine, la grande armada de Sidonia a appareillé. Hélas, la seconde flotte d’assaut est pratiquement anéantie par une attaque gauna et Tsumugi portée disparue dans la bataille. Comble de malheur, des essaims s’approchent également de la première flotte d’assaut et de Sidonia. Nagate confie alors la défense du vaisseau à Norio avant de s’élancer à bord du dernier modèle de sentinelle, le Yukimori ! L’heure du combat final est arrivée !

    Avis par Jake :

    Je n’avais pu découvrir que le premier volet de ce seinen, et m’étais dit que l’histoire était assez complexe, étant donné le nombre de créatures qui peuplaient cet univers. Le thème à la base me plaisait bien : un monde futuriste qui se passe dans l’espace, avec des aliens et un peuple qui tente de survivre. Je me suis donc dit qu’il était tant de retenter l’expérience… sans réaliser qu’il s’agissait du tout dernier volume de ce manga ! C’était donc une occasion super… J’ai pu assister à la conclusion… sans véritablement tout saisir évidemment ! Certains personnages semblent être des hybrides entre les aliens et les humains ! Quoi qu’il en soit, les combats ne sont pas mauvais et les enjeux assez importants. Côté graphisme, cela manque un peu de détail, mais surtout, on ne voit pas de noir ! Il ne s’agit que de teintes de gris, et c’est assez perturbant, surtout étant donné que l’histoire se passe dans l’espace… Peut-être est-ce une question de timing, mais je n’ai donc pas été transcendé par ce seinen…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Les devoirs de vacances - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 481 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Mathilde, Alice, Lucie et Eva ont traversé les tempêtes de l'année scolaire écoulée avec courage et passion. De leur côté, Christophe, Max, Jacques, Fred, Vincent et Adrien ont fait leur mue, subi ou décidé de grands changements qui ont bouleversé leur vie. Finalement, tous semblent avoir recouvré un équilibre professionnel et amoureux. Les vacances tombent à point, elles viendront fermer la parenthèse de la crise que notre petite bande de pré-quarantenaires a dû affronter. Et pourtant... Alors que tous se réjouissent de ces congés ensoleillés partagés dans une immense bâtisse bretonne, ponctués de joyeuses parties de pêche, d'après-midis à somnoler sur les plages de sable fin pendant que les enfants s'amusent, de soirées à refaire le monde sous le ciel étoilé de cet été tant attendu, la mort subite de l'un d'entre eux va venir bouleverser ce bel équilibre retrouvé. 

     

    Avis par Jake :

    Il s’agit du dernier volume de cette trilogie entamée avec La cour des grandes… Si la suite Les jeux de garçons était en fait la même histoire revisitée côté homme, et n’avait pas réussi à me convaincre, c’est un retour aux sources qu’opère ce dernier tome ! Les vacances arrivent et avec elles un nouveau rythme, qui voient de nouvelles (més)aventures tomber sur la petite bande de quarantenaires… Certains événements sont criants de vérité, et touchent énormément le lecteur, même si d’autres tombent plus dans l’incroyable soap opera (test de paternité, adoption cachée et tromperies révélées ^^). Mais on se détend, et on passe un bon moment car si certains de ces protagonistes sont plus émouvants que d’autres, ils sont tous bourrés de qualités et de défauts, ce qui en fait réellement des êtres humains… L’écriture est très bonne, même si je la préfère habituellement un peu plus aérée par des dialogues, et une nouvelle fois, les narrations alternent, suivant tour à tour les personnages. Voici la conclusion des quarantenaires que l’on espère ne jamais devenir ! ^^

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Un baiser à la vanille - Tome 02 - Rina Yagami

     

    Résumé :

    Banri a proposé à Kokoa de sortir avec lui. Mais la jeune femme ne l’a pas pris au sérieux jusqu’à ce que ce dernier la conduise à sa mère adoptive malade. A ce moment, Kokoa comprend que Banri ne sort avec elle que pour rassurer la personne qu’il aime le plus au monde : sa mère. Folle de rage, Kokoa préfre rester seule que sortir pour les mauvaises raisons avec quelqu’un qui ne l’aime pas. Mais lorsqu’un garçon qui veut attirer l’attention de Banri, fait du rentre dedans à Kokoa, Banri fait preuve de jalousie… Se pourrait-il qu’il ait de réels sentiments pour Kokoa ?

     

    Avis par Jake :

    Le premier tome m’avait complètement désintéressé en cumulant tous les clichés du shojo et en ne faisant preuve d’aucune originalité. J’ai donc appréhendé ce second volume avec un mépris évident… Et peut-être était-ce cette absence d’envie qui m’a permis de relativiser… Effectivement, il n’y a rien de nouveau sous le soleil, mais les pages se tournent tout de même très simplement et les textes ne sont pas ennuyeux et trop présents. Les personnages ne sont pas franchement attachants, mais au moins Kokoa se réveille-t-elle en n’acceptant pas une relation avec Banri simplement pour dire qu’elle est avec lui… La jalousie de Banri est une nouvelle fois un grand classique, mais bon… Il y a des filles qui n’attendent que ça, autant quand elles saisissent un manga que quand elles cherchent un petit ami ! ^^  Côté graphisme, cela me semble assez inégal : parfois je les trouve très classes, et à d’autres moments j’ai l’impression que les visages ne sont pas très homogènes (comme le profil de Kokoa sur la couverture). Pour les fans du genre, donc…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • La valse des arbres et du ciel - Jean-Michel Guénassia

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 300 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Auvers-sur-Oise, l’été 1890 et Marguerite Gachet étouffe sous l’autorité de son père et de la condition des femmes en cette fin de siècle. Elle s’adonne mollement à la peinture cherchant désespérément sa voie sans y parvenir réellement. Son père, alors ami des impressionnistes se fait souvent payer en tableaux. C’est alors qu’un nouveau peintre débarque au village, et va bouleverser la vie de cette famille notamment la jeune Marguerite. Elle va rapidement tombée amoureuse et de son art et de cet homme qui voit les choses d’un œil nouveau, nommé Vincent Van Gogh…

     

    Avis par Lolo :

    Ah, quel superbe roman ! C’est écrit de manière fluide et on se laisse porter par l’histoire d’amour entre Marguerite et Vincent. Bien sûr, c’est romancé et basé sur des suppositions, mais et si c’était vrai ? Si l’auteur avait réellement deviné ce qui s’était passé le dernier été de Van Gogh ? J’ai beaucoup apprécié le fait que ce soit Marguerite Gachet la narratrice du roman car elle décrit magnifiquement ce nouveau courant de peinture, incroyable et magique qu’est l’impressionnisme. Les descriptions du peintre en action et en totale communion avec la nature, nous révèlent sa vision des paysages sous un angle incroyable. On est transporté dans cette campagne d’Auvers-sur-Oise qui devient magique grâce aux toiles de Van Gogh. D’ailleurs Marguerite est avant-gardiste. Elle rêve de liberté, d’Amérique, de faire les Beaux-Arts, alors interdit aux femmes, et souffre de l’attitude de son père à son égard. Van Gogh apparaît ici comme un homme fort, aimant son art plus que tout et ayant des projets plein la tête. On apprend une foule de choses sur son état d’esprit de l’époque et ce qui fut son dernier environnement. L’auteur met en parallèle, l’accent sur la condition de la femme en cette fin de dix-neuvième siècle. La conclusion est surprenante et finalement, si certaines vérités étaient fausses ? A méditer !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Dragon ball Z - 7ème partie 2- Le réveil de Majin Boo - Akira Toriyama

     

    Résumé :

    Le tournoi commence avec les affrontements enfants qui voient évidemment Trunks et Goten arriver en finale ! Le duel des deux jeunes Saïyen est très impressionnant et effraie Satan qui doit se battre contre le vainqueur… Côté adulte, en plus des amis de Goku, se qualifient deux hommes à l’air mauvais qui ont changé mystérieusement du tout au tout depuis la dernière fois qu’ils ont été vus en public. Et également deux étranges créatures non humaines qui semblent même laisser Petit Cœur abasourdi… Les combats sont sur le point de commencer !

     

    Avis par Jake :

    Retrouver un tournoi, c’est un peu repartir à la base de Dragon ball, lorsque Goku et Krilin étaient enfants ! C’est une véritable bouffée de nostalgie. On sent la tension qui monte doucement alors que les possibles adversaires de nos amis se dévoilent ! On garde surtout l’humour présent avec les combats simples de Krilin, ou les jeunes qui donnent un côté très bon enfant à la situation. La fin, lorsque Gohan s’énerve et se transforme (cela faisait longtemps ^^) en super saïyen m’a évidemment beaucoup plu ! Si les deux molosses tatoués du « M » passent pour des méchants évidents, on se pose la question pour les deux extraterrestres au look étrangement familier… Vivement la suite avec un combat Goku / Vegeta que les fans attendent depuis très très longtemps !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Kokkoku - Tome 08 - Seita Horio

     

    Résumé :

    Sagawa a perdu le gros de son corps et de sa force, mais il s’est installé au dessus du sol, tendant des fils coupants qui puisent dans la matière afin de se reconstituer. Alors que Juri et sa famille réfléchissent à un plan pour en finir une bonne fois pour toute avec lui, Juri commence à sortir les survivants du monde statique. Son grand père refuse cependant de la quitter, souhaitant qu’à deux ils trouvent un moyen de rentrer ensemble. Mais les deux protagonistes sont aussi têtus l’un que l’autre… Qui sortira vivant de cette incroyable épreuve ?

     

    Avis par Jake :

    Voilà la conclusion de cet épique seinen de science-fiction ! Et bien, elle ne déçoit pas ! Les réponses aux questions qui nous restaient trouvent des réponses. Les protagonistes trouvent chacun une fin propre et satisfaisante. Le volume est plus épais que les autres et on a envie de rester un peu plus dans le monde statique (malgré ses terribles règles). La réelle question qui taraude le lecteur et le reste des protagonistes est évidemment : que va-t-il advenir de Juri si elle vit seule dans le monde statique ? Rassurez-vous, vous trouverez une réponse très satisfaisante que l’on était loin d’imaginer (moi en tous cas ^^). Pour revenir sur la globalité de l’œuvre, Kokkoku est un manga très original qui ne subit aucune longueur avec ses huit tomes très satisfaisants. Les personnages sont très intéressants et très différents. On est passé par à peu près tous les sentiments au fil de la trame, pour découvrir un monde incroyable auquel on aurait pourtant envie de croire… Bref : Kokkoku est un franc succès !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Sang-de-lune - Charlotte Bousquet

     

    Caractéristiques :

    Genre : Science-fiction

    Grand Format : 312 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Alta est une cité dans laquelle les femelles – les Sang-de-lune – sont soumises aux Fils-du-soleil. Gia doit donc se plier au conseil des Sept et obéir à chaque règle étiquetée pour les femelles qui renferment l’obscurité, le mal. Les punitions sont terribles, et alors qu’elle assiste à la lapidation d’une femme qui a préféré tuer sa fille plutôt que la soumettre à cette vie, Gia se rend compte qu’elle doit fuir. Ainsi, la jeune femme prépare son départ avec sa jeune sœur, encore innocente. C’est l’imminence de son mariage qui décide Gia à sauter le pas. La Sang-de-lune devient alors prête à tout pour quitter cette société où les femelles n’ont même pas le rang d’humain…

     

    Avis par Jake :

    Si Charlotte Bousquet change de registre en passant du roman historique avec le superbe et dramatique Là où tombent les anges à la dystopie de SF légère, elle conserve pourtant un thème qui doit lui être très cher : le féminisme. C’est la trame de fond de cet ouvrage, qui voit Gia, une jeune femme qui pousse sa réflexion un peu plus loin que la majorité, et franchit le cap en tentant de fuir. Sa relation avec sa jeune sœur est particulièrement touchante, et on aurait souhaité qu’elle dure plus longtemps dans la trame. Le roman pourrait être découpé en trois phases en fait : la première qui consiste en la description de cette société injuste, la seconde qui décrit la fuite de Gia et sa sœur, et enfin la dernière qui présente la vie en dehors d’Alta… La dernière partie aurait pu servir de conclusion en étant un poil plus courte à mon sens, mais on passe un bon moment. L’écriture est très bonne, mais il faut aimer les textes un peu lourds, riches en récit et pauvres en dialogue. C’est la force des personnages, et le drame des situations qui accrochent véritablement le lecteur. C’est une belle œuvre, mais profondément triste…

    Lien direct : Editions Gulf Stream


    votre commentaire
  • Les heures les plus sombres de notre histoire - Hugues Serraf

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 160 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Il a 50 ans, et a refait sa vie après un divorce très difficile. Il est cool, mais pas très responsable. En plus, il est chauve – enfin se rase le crâne – et ronfle, ce qu’elle lui reproche constamment. Elle a 10 ans de moins, est américaine, belle et en pleine forme. En revanche, il faut manger sans gluten, pas parce qu’elle est allergique mais « parce que c’est mieux ». Mais plus que tout, elle voudrait un enfant de lui… A part quelques éléments à corriger, c’est l’amour fou ! Cette drôle de relation amoureuse peut elle fonctionner ?

     

    Avis par Jake :

    Bon, on ne vous spoilera pas sur la relation, en revanche on peut vous dire que ce roman fonctionne parfaitement ! On rigole du début à la fin, principalement grâce aux rapports entre ces deux protagonistes si différents qui se chamaillent gentiment tout le long de l’œuvre ! L’écriture est hyper fluide, et cela rend l’ironie des personnages encore plus agréable à lire. On dévore les pages parce que c’est léger, et que l’on retrouve forcément des gens de nos vies dans ces protagonistes. Les situations suivent souvent la vie de tous les jours, et c’est pour cette même raison que le lecteur est touché. Bien que la conclusion – quoi que facile à anticiper – m’ait déplu, j’ai trouvé que c’était un roman très plaisant, très drôle et qui fait passer un vrai bon moment… contrairement à ce qu’indique son titre ! N’hésitez pas !

    Lien direct : Editions L’aube


    votre commentaire
  • Androides - Tome 02 Heureux qui comme Ulysse - Peru & Geyser & Lamirand

     

    Résumé :

    Au XXVème siècle, l’ISS Oxygen est le premier vaisseau spatial lancé à but d’exploration avec des familles incluant des enfants. AC7+ est un androïde programmé pour s’occuper de ces enfants et leur conter des histoires. Après une pluie d’astéroïdes, le sort du vaisseau est grave : il se voit condamner à traverser l’espace pendant près de 1000 ans, condamnant ses passagers survivants à mourir avant de retrouver la Terre. Le seul à avoir une chance est Ulysse, un enfant né lors du voyage. Mais alors qu’il arrive finalement sur Terre, 1000 ans plus tard, devenu un vieillard, il découvre une planète dont il a beaucoup entendu parlé… mais qui a beaucoup changé. La technologie a disparu et l’Humanité a régressé jusqu’à former des tribus souvent agressives…

     

    Avis par Jake :

    J’avais adoré le premier volume, et pour cause : l’idée de développer 4 histoires indépendantes ayant toutes pour thème les androïdes… est une idée de génie ! Ici, la trame est assez sombre, mais bien menée. Elle a l’avantage de pouvoir garder une touche de légèreté grâce à son personnage principal (AC7+ et non Ulysse) qui est foncièrement sympathique et a l’avantage d’être presque immortel… La conception de l’histoire est bonne, même si le sort de l’Humanité n’est pas des plus attrayant ! ^^ Côté graphismes, le dessinateur m’était inconnu, mais c’est proprement somptueux ! Les dessins sont de grandes qualités, les traits très précis, et les coloriages magnifiques. Que ce soit dans les décors ou dans les détails d’un personnage ou même d’un visage, le rendu est superbe ! Bref, encore une réussite pour cette saga originale !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire