• Bungô stray dogs - Tome 05 - Kafka Asagiri & Harukawa 35

     

    Résumé :

    Atsushi et Kyôka partent pour leur première mission depuis que cette dernière a rejoint les Détectives armés. Mais ils sont rapidement attaqués par Kôyô Ozaki, membre de la mafia portuaire qui met Atsushi KO dans l’optique de convaincre Kyôka de revenir dans l’organisation malhonnête… Mais le conflit prend beaucoup plus d’ampleur alors que la Guilde s’en mêle. En parallèle, la mafia attaque directement le cargo de la Guilde. Bientôt, c’est un conflit ouvert et total qui éclate entre les trois puissances !

     

    Avis par Jake :

    Montée en puissance des conflits entre les trois groupes. Si je pensais à la base que les Détectives armés seraient la seule cible de leurs deux ennemis, j’ai été très agréablement surpris de voir que la guerre était bien triangulaire. Les combats sont assez classes, avec des attaques originales et des pouvoirs très chouettes. C’était également bien agréable de voir le big boss des Détectives armés sortir de ses retranchements. J’étais surpris en revanche qu’Atsushi trime autant avec ses ennemis : le pauvre s’est fait exploser par Kôyô. La trame avance donc plutôt bien, et le rythme n’est jamais relâché ! Les graphismes sont magnifiques, ils ont un côté rétro que je trouve excellent et qui colle parfaitement avec le thème de ce seinen ! J’adore…

    Lien direct : Editions Ototo


    votre commentaire
  • Freaky girls - Tome 03 - Petos

     

    Résumé :

    L’inspecteur Ugaki s’intéresse aux para-humains, et plus particulièrement à la succube du lycée : la prof de maths, Melle Satô. Il tente de découvrir pourquoi elle n’a pas de vie amoureuse active, et le discours devient bientôt constructif alors que cette dernière parle de celui qu’elle aime… En parallèle, les autres « Demi » continuent leurs aventures dans la vie du lycée, avec test des bras les plus attrayants pour la jeune vampire, catastrophe pour la Dullahan et autres trames…

     

    Avis par Jake :

    S’il n’y a pas vraiment de fil conducteur pour l’instant dans ce shonen, on prend pourtant beaucoup de plaisir à le suivre. La raison est principalement l’ambiance de ce manga. On n’est pas véritablement dans un huit clos, mais tout se passe dans le lycée et cela donne un cadre très ado à toute cette histoire. De plus, les protagonistes sont très attachants. Comme ils sont isolés, avec leurs pouvoirs et leur statut de Demi, ils sont pour la majorité relativement réservés. On a envie de les aider, de leur faciliter la vie. Certaines scènes sont marrantes et font sourire. Les graphismes sont très simples. Si les visages des personnages sont très réussis, les décors sont très pauvres en détails, ce qui est un peu dommage… On se demande juste s’il va s’agir d’une suite de petites histoires, ou si une plus grande trame façon Soul eater va en découler…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Les maîtres inquisiteurs - Tome 07 Orlias - Cordurié & Cuneo

     

    Résumé :

    Suite aux derniers événements et à la guerre, les maîtres inquisiteurs ont vu leur nombre revu à la baisse ! C’est pour cette raison qu’Orlias gagne un lieu reculé où les « recalés », les « dangereux » et tous les autres étudiants qui n’ont pas pu devenir maîtres inquisiteurs mais qui possèdent un don, séjournent. Là-bas, il tentera de leur faire dépasser leurs limites et contrôler leur potentiel afin de les amener à leur objectif final. Malheureusement, quelqu’un va attenter à sa vie, et lorsqu’Orlias réalisera qu’il s’agit d’un des apprentis, il lui devra découvrir l’identité et la raison du tueur en devenir…

     

    Avis par Jake :

    Mes prières ont été exaucées ! Mais comment aurait-il pu en être autrement ? On nous avait promis une saga en 6 volumes, mais au regard de la qualité de ces récits, de cette trame palpitante et de ces héros charismatiques, évidemment qu’il fallait poursuivre l’aventure ! On découvre alors un 7ème tome inédit en nous présentant un nouveau protagoniste pour le moins impressionnant et sage : Orlias. J’ai adoré cette nouvelle histoire, et cela permet de redonner un coup de jeune à l’intrigue en invitant de nouveaux personnages avec des pouvoirs différents. L’enquête et les combats, bourrés de magie, sont phénoménaux et nous donnent tellement envie de lire la suite ! Les graphismes sont superbes ! Des traits précis, de l’originalité dans les pouvoirs et une mise en scène géniale de ces derniers. Bref, on a l’impression de suivre un film tellement c’est prenant ! Longue vie aux Maîtres inquisiteurs !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Le chant des souliers rouges - Tome 03 - Mizu Sahara

     

    Résumé :

    Kimitaka est devenu ami avec Hana et Tsubura. Le premier ne parle pour ainsi dire plus, depuis qu’il a mué alors qu’il chantait avec une belle voix aiguë. Le second souffre d’embonpoint et ressent toujours le besoin d’aider les autres par manque de confiance en lui-même. Ce petit groupe tente de se soutenir alors que Kimitaka et Tsubura essaient de convaincre leur nouveau camarade de chanter pour les besoins d’un événement flamenco. En parallèle, Kimitaka poursuit ses cours de flamenco en tentant de s’épanouir…

     

    Avis par Jake :

    Un seinen magnifique aux couvertures encore plus belles encore ! J’adore la touche émouvante de ce manga. On dirait que l’on prend des tranches de vie et qu’on les décortique. Les protagonistes sont tout en contrastes, tout en faiblesses dévoilées. Il n’y a pas de jeux, on les sent vrais, avec un véritable désir d’évoluer. Hana est touchant par la façon dont il a été blessé après avoir mué. Tsubura dans son envie de toujours prêter assistante. Kimitaka qui semble tellement fort et qui est pourtant poussé à se dépasser… Chaque petite victoire est accueillie comme quelque chose d’énorme… C’est vraiment original et touchant. Les dessins sont spéciaux, presque lyriques, parfois très simples… On regrette qu’ils ne soient pas en couleurs comme les couvertures, car ce ton pastel sied parfaitement au style de ce seinen qui sort du lot !

    Lien direct : Editions Kazé


    votre commentaire
  • Eté - Cadène & Safieddine & Duvelleroy & Surcouf

     

    Résumé :

    Abel et Olivia sont amoureux, et avant d’avoir trente ans et de se marier, ils décident de se séparer le temps d’un été. Juste un été, deux mois durant lesquels ils ne se verront pas, ne se donneront pas de nouvelles et ne se devront aucun compte. Et pendant ce temps, ils exploreront tout ce qu’ils n’ont jamais eu l’occasion de découvrir, tout en rêvant de le faire pourtant dans leur vie… Mais comment appréhender ce changement ? Et peut-on réellement en sortir indemne ?

     

    Avis par Jake :

    J’ai adoré cette BD très originale dans son concept ! Il faut avouer que c’est parfois un peu triste, et que l’on s’interroge beaucoup sur la fin, sans pouvoir véritablement trancher. Mais cela à quelque chose de poétique qui reflète pas trop mal la réalité finalement… Il y a des moments très drôles, et d’autres qui sonnent vraiment justes ! Cela fait beaucoup réfléchir, aux choses importantes de la vie, et à celles que l’on souhaite absolument faire avant qu’elle ne prenne fin. Cela fait penser à l’importance de l’engagement et aux priorités de la vie. Au niveau des dessins, c’est assez original également. Les cases sont souvent petites et pourtant bien pleines, on regrette de ne pas avoir un support plus grand. Mais la qualité est bien présente malgré ce genre à part… A découvrir !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Spice & wolf - Tome 14 - Isuna Hasekura & Keito Koume & Jyuu Ayakura

     

    Résumé :

    Lawrence a pris la décision de s’installer avec Holo à Lesco, nouvelle ville florissante où il fait bon investir, malgré le risque. C’est là qu’il souhaite acheter une boutique. Mais lorsqu’il franchit finalement le pas, les deux amis sont abordés par un lapin capable de parler qui leur demande de l’aide… Il vient en effet pour le compte des comptoirs de Devau et fait son possible pour éviter une guerre…

     

    Avis par Jake :

    Nous sommes au 14ème volume, et je suis toujours aussi heureux de retrouver Lawrence et Holo. Si les premiers tomes présentaient des rapports souvent conflictuels ou électriques entre les deux protagonistes, ils forment désormais une belle équipe très soudée, où ils apparaissent très complémentaires et disons le : amoureux. Les combats et les transformations de Holo sont bien moins courants, mais la complicité des deux héros rend l’œuvre incroyablement attachante. A cela se greffe le côté politique / marchand, qui classe immanquablement ce manga dans les seinens… Les graphismes sont vraiment magnifiques. C’est sûrement le manga qui possède le plus de détails au niveau de ses décors et des personnages ainsi que de leurs expressions. On sent que l’on se rapproche de la fin de l’œuvre, sans vraiment savoir à quelle moment elle s’achèvera : avec l’ouverture d’une boutique ? Quoi qu’il en soit, je suivrai ces deux là jusqu’à la fin !

    Lien direct : Editions Ototo


    votre commentaire
  • Distopiary - Tome 04 - Fumitaka Senga & Tellmin'

     

    Résumé :

    Alors que Tolza se remet de son terrible affrontement contre certains des membres du Cirque du mal ; un nouvel exterminateur entre en scène. Il s’agit d’Azoth, l’exterminateur aux flacons. Son pouvoir incroyable lui permet de créer des homoncules, genre de clones partiels de personnes dont il a recueilli la chair… Mais lorsque l’on attribue une nouvelle observatrice, c’est sans savoir qu’il s’agit de l’amie de sa dernière… Celle-là même dont il utilise la chair pour créer des clones et gonfler son pouvoir…

     

    Avis par Jake :

    On se rapproche de la fin de la saga avec cet avant-dernier tome, et pourtant on continue à nous présenter de nouveaux protagonistes. C’est étrange que la série n’ait pas duré plus longtemps, car elle comporte plusieurs points très intéressants et innovants. Tout d’abord, la morale douteuse des exterminateurs est quelque chose qui interpelle immédiatement ! Dès lors, on débat du bien fondé de chaque action des personnages… Là, on apprécie beaucoup de suivre les conflits moraux de la nouvelle observatrice d’Azoth. Les combats sont sympas, et la myriade de pouvoirs des « héros » est très diversifiée…  On se demande comment l’histoire peut être bouclée avec seulement un volume restant ! Car si l’on imagine bien un duel final entre le roi du mal et Tolza, on aimerait des réponses suffisantes concernant tous les autres protagonistes secondaires… Les graphismes très modernes sont assez décalés, comme l’est toute cette histoire dans le fond ! Bref, ça sort vraiment de l’ordinaire et c’est agréable à suivre… Suite et fin au prochain numéro !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Elfes - Tome 18 Alyana - Peru & Bileau & Goux

     

    Résumé :

    La fille de Tenashep et du défunt Fall est née ! Tous les animaux ont senti qu’il s’agissait là d’un événement très spécial, vis-à-vis de la magie, et se sont regroupés. Et effectivement, entre les origines diverses de ses parents et l’âme sombre de Lah’saa qui n’a pas complètement disparu ; la jeune Alyana grandit très vite et parle dès sa naissance ! Avec la croissance rapide de sa magie, les elfes autour d’elle la considèrent rapidement comme une menace, et intègre son inconscient pour tenter de découvrir la cause de ces caractéristiques. Mais ce qu’ils découvrent et libèrent est plus dangereux que tout ce qu’ils auraient pu imaginer !

     

    Avis par Jake :

    Avec la mort de Lah’saa, j’avais très peur que Elfes ne connaisse pas une nouvelle trame conductrice qui s’étalerait sur de nombreux volumes… Heureusement, les auteurs ont compris que cela plaisait énormément à leur lecteur, et nous offrent donc une histoire dans la continuité de la dernière, en nous présentant le début d’un nouvel arc narratif qui s’avère assez captivant ! Tout commence un peu vite, certes, avec une Alyana qui grandit très vite et devient sacrément puissante. Pareil : on peut penser que c’est un peu simple de réunir en elle toutes les races d’Elfes. Passés ces quelques accrocs, on se régale avec la mythologie qui est dévoilée et les créatures à venir ! Les dessins sont magnifiques. Ils suivent parfaitement le rythme en sachant être par moments très sombres et ténébreux, alors qu’ils s’illuminent aux bons instants. Les traits sont très précis et les rendus des divers monstres magnifiques ! Longue vie aux Elfes !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • La méthode japonaise pour vivre 100 ans - Junko Takahashi

    Caractéristiques :

    Genre : Autre

    Grand Format : 304 pages / 17,50 €

     

    Résumé :

    Le Japon est le pays qui compte le plus de centenaires, mais le plus étonnant, c’est la qualité de vie de ces personnes très âgées. L’auteur, journaliste, est allé à leur rencontre afin de les interroger sur leurs habitudes. Nous allons faire la connaissance par exemple de Mieko Nagaoka (100 ans) qui a battu le record du 1500 mètres nage libre dans sa catégorie, mais aussi de Hidekichi Miyazaki (104) qui court le 100 mètres et qui rêve de courir aux côtés d’Usain Bolt, et de bien d’autres centenaires tous aussi passionnants et incroyables…

     

    Avis par Lolo :

    Captivant, une leçon d’humanité belle et touchante à la fois. Ce livre se lit comme un roman, tant ces supers centenaires sont émouvants et attachants à la fois. Il y en a même plusieurs qui ont dépassé les 110 ans et qui ont un degré d’autonomie hors du commun pour leur âge. Le livre est très bien conçu. Il comprend neuf chapitres avec à chaque fois un décalogue, qui reprend les grands principes du chapitre, sous forme de commandements. Au milieu du livre se trouvent les photos d’une dizaine de ces supers seniors, afin de mieux faire leur connaissance. Même s’il n’y a pas de recette miracle pour atteindre cet âge et même le dépasser, il y a certes de nombreux points communs sur leur façon de vivre et surtout leur hygiène de vie. Pourtant, ils ont tous connus des guerres plus terribles les unes que les autres, sans parler des bombes atomiques, mais aussi des tremblements de terre, et des conditions de vie terribles dans leurs jeunesses, mais ils n’ont jamais renoncé. Ce livre est porteur d’espoir et nous devrions nous inspirer de la philosophie de ces centenaires. Non seulement, ils ont une histoire, mais ils sont l’Histoire.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Lila - Tome 02 T'es belle et tu sens bon ! - De la Croix & Roland

     

    Résumé :

    Lila a décrété qu’elle avait passé un été horrible, mais ce n’est rien comparé à la rentrée qui se prépare ! Non comptant de devoir assister au mariage entre son père et sa nouvelle belle-mère, elle doit également supporter de voir une « copine » de classe qui a développé plus de poitrine qu’elle ! Et en plus du reste, Violette, la pimbeche de la classe gonfle tout le monde avec le concours de beauté de sa grande sœur !

     

    Avis par Jake :

    J’étais ravi de découvrir le second volet des aventures de Lila, car il s’agit là d’une BD très rafraîchissante et agréable ! On retombe avec plaisir en enfance en suivant les déboires de cette jeune fille qui comme tous les ados, adore se plaindre ! Les protagonistes sont tous (ou rpesque) très attachants. Les problèmes qu’affrontent les filles sont courants, et bien que certains puissent paraître frivoles, ils nous parlent, et on accroche véritablement ! Côté graphisme, j’adore ! C’est drôle, plein d’humour, et cela colle parfaitement avec l’ambiance de l’ouvrage ! Les couleurs sont excellentes, très modernes. Là encore, on retrouve ce trait à travers toute la BD puisqu’elle se veut très ludique avec des apartés de l’auteure pour ses lectrices. Bref, autant pour les jeunes que pour les… moins jeunes, Lila garantit de passer un bon moment !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires