• Dan Machi - Tome 04 - Fujino Omori & Kunieda

     

    Résumé :

    Bell est finalement parvenu à atteindre le 10ème sous-sol, où il se rend en compagnie de sa porteuse Liliruka… Et c’est le cœur léger qu’il descend, puisque pour la première fois, il est parvenu à apprendre un sort de magie. Il est cependant rapidement mis au courant des conséquences de la magie… Mais le danger qui le guette au 10ème sous-sol est plus interne qu’externe… Belle survivra-t-il à cette épreuve ?

     

    Avis par Jake :

    Dan Machi continue son petit tour de piste avec une fantasy très abordable et agréable ! Alors bien sûr, on a parfois envie de rouler des yeux devant certains clichés comme la trahison regrettée, ou les conséquences de la magie… Il n’empêche qu’on se régale à suivre un personnage foncièrement bon et positif, qui ne parvient pas à voir le mal même s’il est en face de lui ! Pour ma part, j’adore voir le niveau de Bell s’élever alors qu’il commence à taper dans des sorts de magie, qui rendent l’histoire bien plus palpitante ! Dans ce volume, la relation entre lui et sa déesse est au second plan, mais cela permet d’agrandir la mythologie du shonen. Les graphismes sont magnifiques et nous projettent bien volontiers dans cet univers magique… On en redemande !

    Lien direct : Editions Ototo


    votre commentaire
  • Brocéliande - Tome 04 Le tombeau des géants - Betbeder & Frichet

     

    Résumé :

    Saltipius ordonne l’ouverture du tombeau des géants afin de prouver que les géants sont des êtres de légende. Un gnome s’oppose à cette profanation. Pour les départager, on propose un défi. Si le gnome convainc Saltipius de l’existence des géants, alors il sera démontré que ses écrits sont inutiles et la bibliothèque de Saltipius sera brûlée. S’il ne le convainc pas, la tombe sera ouverte, et les ouvrages savants prendront une place centrale dans l’éducation du petit peuple.

     

    Avis par Jake :

    Je trouve le niveau de la saga très inégale. Selon le volume, ce n’est pas vraiment le thème qui change, mais plutôt le ton, passant de choses douces à des idées très sombres et parfois assez dramatiques. Si on est loin du troisième tome qui était profondément triste, on reste sur une note assez amère avec un climat de conflits et dévolution des ères… Certains personnages sont attachants, mais ils se fondent au milieu d’une foule de protagonistes un peu trop nombreuse. C’est dommage parce que la mythologie est assez agréable et riche. Côté graphismes en revanche, c’est une pure réussite : tous les peuples sont mis en avant avec de belles couleurs et des traits fins et précis. On retrouve vraiment la beauté des œuvres telles que Nains, Elfes de la collection Soleil. Au final, cette saga me laisse vraiment un goût mitigé…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Card captor Sakura - clear card arc - Tome 02 - Clamp

     

    Résumé :

    De nouvelles apparitions se révèlent être des cartes du jeu que Sakura se met à récupérer grâce à la clef qu’elle a reçue en rêves… Shaolan semble en savoir plus que ce qu’il ne laisse paraître… En parallèle, une nouvelle élève intègre l’école de Sakura et ces deux cherchent immédiatement à devenirs de bonnes amies…

     

    Avis par Jake :

    On garde le même ton qu’avec le premier volume : beaucoup de positivité et un univers magique grandissant. Pour l’instant, les informations distillées sont très peu nombreuses et on assiste à chaque chapitre à l’apparition d’une nouvelle carte, bientôt utilisée par Sakura pour capturer les suivantes. La nouvelle élève aura a coup sûr une importance dans la trame qui se joue… Ce qui cultive surtout le mystère sont les quelques rares scènes de personnages importants au caractère magiques (type Shaolan) qui lancent des phrases assez évasives nous montrant qu’ils en savent davantage que Sakura… Les graphismes sont toujours aussi mignons et ont clairement la patte des CLAMP avec des expressions très humaines sur des visages magnifiques… J’attends bien sagement la suite !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • J’ai perdu Albert - Didier Van Cauwelaert

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 220 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    « Je suis la voyante la plus en vue du pays et, depuis hier midi, je ne vois plus rien ». Voici la conclusion de Chloé, après avoir eu son esprit parasité pendant vingt-cinq ans par un esprit. Masi pas n’importe lequel…Il s’agit d’Albert Einstein lui-même. Le pire, c’est qu’il a quitté sa tête, pour hanter celle de Zac, garçon de café, apiculteur à la dérive qui ne croit plus en rien. Ce dernier va se retrouver avec une multitude d’informations sur tout et tout le monde, à ne savoir qu’en faire…

    Avis par Lolo :

    Excellente comédie romantique dans la lignée de Jules. Il s’agit encore une fois d’un triangle amoureux ou le troisième personnage est en fait l’esprit d’Albert Einstein. On a vraiment l’impression qu’il fait partie du roman et d’ailleurs à un moment c’est lui le narrateur, et du coup on apprend un peu mieux ce qui s’est réellement passé le concernant. Bien sûr on est dans le domaine « fictif », étant donné la situation, mais c’est tellement bien mené, que l’on se prend au jeu et que tout cela nous semble bien réel. Les deux autres personnages sont très attachants même si par moment ils nous tapent un peu sur les nerfs. Le sujet est original et on y croit tout de suite. C’est bien écrit, aéré, avec des chapitres assez courts qui font qu’on ne peut pas lâcher le livre. L’auteur soulève un problème colossal, à savoir la disparition prochaine des abeilles et avec elle le genre humain. Le roman est agréable et on passe un magnifique moment de lecture. Encore bravo !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire