• Dans le murmure des feuilles qui dansent - Agnès Ledig

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 384 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Anaëlle est une ancienne étudiante en pharmacie dont la vie a été bouleversée par un accident de voiture… Alors qu’elle tente de refaire sa vie et de se lancer dans l’écriture, elle contacte le procureur afin d’avoir des informations juridiques pour son roman. Mais bientôt, une relation insidieuse bien qu’épistolaire commence à se nouer entre les deux. De son côté, Thomas fait son possible pour rapprocher son demi-frère de la nature, alors qu’il est coincé dans une chambre d’hôpital en attendant une greffe de moelle osseuse qui pourrait lui sauver la vie…

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle fois, Agnès Ledig nous sert une histoire extrêmement touchante et dramatique. L’écriture de l’auteure est très fluide, et la narration suit toujours le même modèle. On a l’impression d’avoir davantage affaire à de la poésie qu’à de la littérature véritablement, et de fait, certains dialogues ne font pas crédibles. La trame est touchante, mais on verse malgré tout souvent dans le pathétique, avec des personnages auxquels il arrive majoritairement de grands malheurs. C’est un style vraiment à part, bourré de qualités humaines, mais assez redondant. Heureusement, il y a toujours un rayon de soleil pour éclairer le tout, néanmoins ce n’est pas quelque chose à conseiller un dimanche après-midi par temps de pluie ! ^^ Les protagonistes sont souvent attachants, quoi que parfois énervants car ils donnent l’impression de constamment tendre l’autre joue… c’est une auteure que j’apprécie et suis maintenant depuis un moment, mais j’aimerais beaucoup la voir se renouveler…

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Souvenirs effacés - Arno Strobel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 330 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Sibylle qui se réveille juste d’un coma de deux mois, croit pourtant se souvenir de tout ce qui s’est passé avant. L’enlèvement de son fils Lukas, sa fuite nocturne à travers le parc, le coup sur la tête, son âge et le fait que son mari doit impatiemment l’attendre. Mais, quand le médecin lui affirme qu’elle n’a pas d’enfant, elle prend peur, et s’enfuit de l’hôpital comme si elle avait le diable à ses trousses. Par chance, une automobiliste la prend en stop, et la raccompagne jusqu’à son domicile. Mais, lorsque son mari ouvre la porte, il ne la reconnaît pas malgré tous les détails intimes qu’elle lui livre. Que se passe-t-il ? Et si c’est la vérité, qui est-elle vraiment, et à qui peut-elle faire confiance ?

     

    Avis par Lolo :

    Génial, le thriller psychologique par excellence ! Encore un roman que j’ai lu d’une traite, car il est impossible à lâcher. On est tout de suite happé par cette sorte de course contre la montre que doit effectuer Sibylle pour essayer de découvrir ce qui s’est réellement passé. C’est prenant, haletant, il y a une tension souvent insoutenable car on ne sait jamais qui croire et à qui faire confiance. Les rebondissements sont multiples, et même si ça n’est pas « sanglant », on reste scotché du début à la fin. L’auteur joue avec nos nerfs, et ça marche, car on est complètement perdu : qui est gentil et qui ne l’est pas ? C’est bien écrit, les chapitres s’enchaînent rapidement et on ne souffle qu’à la toute dernière page. De plus le sujet est perturbant…Bref une bonne nuit blanche en perspective !!!

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Un havre de paix - Stanislas Petrosky

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 160 pages / 8,50 €

     

    Résumé :

    Quand l'Embaumeur va pour récupérer un corps dans le centre pénitentiaire du Havre, et que le suicidé lui paraît suspect, il ne peut s'empêcher de remuer la fange à ses risques et périls. Surtout si le taulard décédé est un policier incarcéré pour faire tomber un monstre...

     

    Avis par Lolo :

    Tout d’abord, quand on m’a proposé ce livre, j’ai cru qu’il s’agissait d’une aventure de Requiem, donc j’ai été déçue de constater que ça n’était pas le cas. Comme je n’apprécie pas trop le parler vulgaire, populaire, ce fût doublement difficile. Mais il faut dire que c’est fait avec subtilité et ça m’a fait quelquefois sourire. Quoi qu’il en soit même si le personnage principal est attachant, on n’a pas vraiment de surprise quant à la fin. J’ai bien aimé l’originalité des chapitres qui sont autant de références musicales (qui annoncent du coup la couleur, si je puis dire …). En revanche, j’ai cru qu’il allait me falloir une loupe (en plus de ma paire de lunettes !!!) tellement les caractères sont petits !! On dirait des chiures de mouches, et çà, ce n’est pas cool du tout ! Ca a gâché ma lecture, pas top du tout donc !

    Lien direct : Editions French Pulp


    votre commentaire
  • La nuit de l’ogre - Patrick Bauwen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 500 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Chris Kovak, médecin urgentiste à Paris, prend une jeune femme blessée, en stop  qui s’enfuit au premier feu rouge en lui laissant son sac sur le siège de la voiture. Sauf que dans ce sac, se trouvent du sang, et un bocal contenant une tête humaine. A partir de là, les ennuis vont commencer pour le docteur…

     

    Avis par Lolo :

    Ca y est, pour moi Patrick Bauwen est le maître incontesté du thriller en France ! C’est angoissant à souhait, le sujet est vraiment original il s’agit ici de la « photographie post-mortem » qui était très développée les siècles précédents. Bref, préparez-vous à faire des cauchemars, car l’auteur ne vous laissera aucun répit. L’histoire commence dus les premières lignes et monte de manière crescendo jusqu’au dernier chapitre. Cependant les éléments nous sont distillés au compte-goutte afin que notre inquiétude aille grandissant. L’auteur, urgentiste lui-même connaît bien son sujet et fait souvent des clins d’œil à ses collègues via son héros. Ce roman est en fait la suite du « Jour du Chien » et il est quand même bon de l’avoir lu afin de tout saisir. On retrouve ainsi du côté des flics, l’équipe du commissaire Batista, avec l’inspecteur Valenti qui a eu une relation assez torride avec Kovak. Bref, il y a du frisson, de l’action, des cadavres, mais aussi et au second plan le « Chien », ce tueur en série qui rôde près de nos héros sans que l’on n’arrive à savoir qui il est en réalité. D’ailleurs pour cela il faudra attendre la suite…Vite Monsieur Bauwen, car l’attente est insoutenable ! 

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire