• Crimson wolf - Tome 01 - Seishi Kishimoto

    Crimson wolf - Tome 01 - Seishi Kishimoto

    Résumé :

    Yôichi est un lycéen plutôt doux qui ne cesse de se faire harceler par des camarades de classe. Sa seule réponse est le silence : il n’ose pas se défendre, ni même prévenir qui que ce soit. Il fait pourtant de très étranges cauchemars qui le plongent dans un univers où les loups sont des démons destructeurs… Un jour, Ayame, une jeune fille très mystérieuse au franc-parler débarque dans sa classe et annonce en le regardant qu’elle se méfie des gens qui cachent leur réelle nature… Alors qu’une créature - « un loup » - attaque un jour Yôichi dans la rue, Ayame débarque et utilise un poing américain pour révéler la vraie nature du jeune homme. Elle est le petit chaperon rouge qui utilise l’âme de Yôichi - son agneau - pour combattre les loups… Mais elle n’est pas la seule, et si Ayame tente de détruire simplement la part du démon en chacun de nous, certains sont prêts à tuer toute forme de mal, quelques soient les conséquences pour leur hôte…

     

    Avis par Jake :

    Une nouvelle saga du célèbre mangaka, frère jumeau du créateur de Naruto : Seishi Kishimoto ! On doit principalement à cet auteur les excellents shonens : Satan 666 (une véritable perle !) et Blazer drive… Kishimoto confirme une fois de plus son affection pour les genres étranges qui plongent le lecteur dans un monde bizarre où mal et bien sont difficilement cernables et délimitables. On est à la frontière de la réalité, les monstres pullulent, et ce n’est qu’en s’accrochant bien que l’on peut comprendre les tenants et aboutissants de l’œuvre. Le scénario est hallucinant, incroyablement original et en même temps très « dans l’air du temps » puisqu’il reprend les origines d’un conte de Grimm très connu : le petit chaperon rouge. Il est difficile pour l’instant de s’attacher aux personnages, car il semblerait qu’ils cachent tous bien leur jeu ! (à l’exception de la meilleure amie de Yôichi qui apparaît immédiatement comme quelqu’un de très bien). Côté dessin, que dire à part que le mangaka, grâce à son monde excentrique, montre tout ce qu’il sait faire à travers un coup de crayon monstrueux (c’est le cas de le dire !) et très précis. Un seul regret, mais il est de taille : il semblerait que ses mangas soient de plus en plus court, puisque après Blazer drive en 9 volumes (Satan 666 en comptait 19), Crimson wolf n’en aura que 4 !

    Lien direct : Editions Kurokawa


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Kiba-chan
    Jeudi 1er Mai 2014 à 13:53
    En lisant ton avis j'y ai mieux compris certaines chose, je l'ai aussi lu mais j'avoue préféré attendre la suite pour vraiment me prononcer.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :