• Dolores Claiborne - Stephen King

    Dolores Claiborne - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 324 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Dolores Claiborne est une femme vivant sur une île dans le Maine. La vie y est difficile, en particulier lorsque l’on y travaille pour une veille femme acariâtre et que l’on a épousé un alcoolique qui bat son épouse et a une bien piètre influence sur ses enfants. Pourtant, Dolores fait de son mieux pour assurer un avenir à sa progéniture, et elle ne recule pas devant le travail acharné pour cela… C’est pourquoi, il est difficile de vivre dans ses conditions depuis plus de quarante ans, en particulier lorsqu’on l’accuse d’avoir tué son mari, puis plus tard son employeur. Mais c’est également l’occasion de revenir sur sa vie et d’en faire un récit complet sans mensonge ni censure. Il est temps pour Dolores Claiborne de faire table rase du passé et d’assumer ses erreurs…

     

    Avis:

    Porté à l’écran avec la grande Kathy Bates en tant que Dolores, ce livre de Stephen King est une réussite. A croire qu’il n’a écrit que des best-sellers (mais je pense que ce n’est pas loin de la vérité). L’auteur parvient à créer un personnage criant de vérité, tellement humain qu’il ne peut qu’attiser la sympathie du lecteur. On plaint Dolores pour sa vie difficile, mais en même temps, on est ébloui par la force de ce personnage. Elle ne reculera devant rien pour ses enfants qu’elle aime par-dessus tout. Sa relation avec Vera Donovan (son employeur) est belle et traduit un portrait réaliste de la vieillesse et des difficultés qui vont avec, notamment le fardeau que l’on peut infliger aux gens auxquels nous sommes proches. Joe, le mari de Dolores est un personnage détestable et il mérite chaque seconde de supplice qu’il va vivre. Le parallèle fait avec le roman du même auteur « Jessie » est super ! (Je suis un vrai fan de ce genre de chassés-croisés, un peu fait à la manière d’un cross-over pour les séries TV) L’éclipse de 1963 étant ce qui relie les deux romans. Le livre ne contient aucun chapitre mais ne souffre pourtant d’aucun temps mort, on ne souhaite tout simplement pas lâcher le roman avant d’en avoir lu les dernières lignes. Cette histoire est extraordinaire, mais pas autant que son personnage principal qui restera dans les mémoires… Dans la mienne en tous cas, c’est certain !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :