• L’étoile de Pandore (3/4) Judas déchaîné - Peter Hamilton

    L’étoile de Pandore (3/4) Judas déchaîné - Peter Hamilton

    Caractéristiques :

    Genre : Science-fiction

    Petit format : 704 pages / 9,00 €

     

    Résumé :

    Alors que la grande enquêtrice Paula Myo a été mise à la porte, elle poursuit malgré tout sa recherche des Gardiens, un groupe terroriste qui tente de stopper et mettre en garde la population contre l’Arpenteur : un extraterrestre mythique qui serait tapi dans l’ombre et souhaiterait annihiler l’Humanité. Les Dynasties sont engagées dans une bataille politique afin de décider de l’attitude à adopter envers les Primiens : le génocide est-il tolérable lorsqu’il est la dernière solution ? Mais c’est sans compter les agents cachés de l’Arpenteurs, qui évoluent au sein même de ces Dynasties avec leurs propres desseins…

     

     

    <o:p> Avis :</o:p>

    Le troisième tome échappe un peu à la règle d’excellence de la saga. Contrairement aux deux premiers, la répartition narrative (les sous-histoires en quelques sortes) n’est pas établie de manière équitable. Et alors que la tension est palpable dans les deux précédents, surtout à l’approche de la fin des romans, celui-ci nous laisse sur notre faim en nous refusant un final grandiose auquel l’auteur nous avait habitué… L’histoire stagne un peu, et c’est dommage ! La majeure partie du roman est occupée à traiter de géopolitique pompeuse et alors que les Primiens ont établi un avant poste sur plusieurs des planètes du Commonwealth, la résistance Humaine est très peu exploitée alors que l’on avait là, selon moi, le potentiel de faire bien plus… Hamilton se réserve probablement pour un tome quatre explosif, qui gageons, nous apportera tout le suspense et les réponses que nous attendons !Mais j’ai finalement mis le doigt sur le brio de l’auteur ! Je me trouvais jusque là incapable de définir mon personnage préféré dans ce panel de personnalités… Et c’est tout simplement car le lecteur a dû mal à s’identifier pleinement à qui que ce soit. Toute la qualité de l’écriture prend alors son sens : sans un personnage fétiche, il faut une histoire brillante, un scénario époustouflant et une écriture abordable pour piquer l’intérêt du lecteur. Pari réussi pour Peter Hamilton, avec un 3ème tome tout de même en dessous de la qualité des deux premiers.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :