• Les ferrailleurs 1-3 Le château - Edward Carey

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 453 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    La demeure des Ferrayor se trouve au milieu d’un océan de détritus… C’est une famille pour le moins étrange, dont chaque membre se voit, à sa naissance, attribué un objet qu’il ne doit jamais quitter de toute sa vie. Clod, est encore plus bizarre, car depuis qu’il est né, il entend ces objets si spéciaux parler et clamer leur nom… Mis à part par les siens, son don se révèle intéressant le jour où la poignée de porte de Tante Rosamud disparaît… En parallèle, Lucy, une jeune orpheline est recueillie par l’équipe d’assistance du château, qui vit en reclus dans les niveaux les plus bas. La rencontre de Clod et Lucy pourrait bien bouleverser l’équilibre précaire des Ferrayor…

     

    Avis par Jake :

    Tragique, bizarre, perturbant… et étrangement convainquant ! Autant de mots pour décrire cet ouvrage. Le ton est donné avec la couverture, qui met mal à l’aise, tout comme cette famille de Ferrayor, aux meurs étranges qui vivent en marge de la réalité. L’ambiance est toujours embarrassante et perturbante, pourtant, on s’attache à Clod, ce personnage aussi maladroit que foncièrement bon. Lucy a un caractère plus fort : elle est la pièce ajoutée, la parcelle de réalité et de logique dans cet univers fantasmagorique. A juste titre, l’œuvre est comparée au travail de Tim Burton… Aucun doute la dessus : vous n’avez jamais lu un roman comme celui-ci. Qu’il plaise ou non, il est pour le moins original ! Et c’est le cas aussi de l’écriture… Pour ma part, j’ai trouvé cela très prenant : la curiosité poussant à tourner les pages les unes après les autres sans jamais vraiment imaginer la suite de l’histoire… Il me tarde de découvrir la suite, car pour une fois, je ne saurais parier sur l’évolution de la trame ! Avis aux amateurs…

    Lien direct : Editions Grasset


    votre commentaire
  • Red queen - Victoria Aveyard

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 444 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Le monde est divisé en deux groupes : ceux dont le sang est argent, qui possèdent des pouvoirs fantastiques, capables de contrôler les éléments ; et il y a ceux dont le sang est rouge… Les premiers ont accédé à la monarchie alors que les seconds vivent comme des rats dans des bidonvilles. Mare Barrow est l’une de ses dernières, elle vit avec sa nombreuse famille dans une toute petite maison qui perd un peu plus d’électricité chaque jour. Ses grands frères ont déjà été embarqués pour la guerre, car comme elle, ils n’ont pas de don particulier. Les jours sont comptés avant qu’elle-même soit envoyée au front… mais c’était avant qu’elle révèle des pouvoirs dignes des Argents, et qu’elle soit enfermée dans la prison dorée de la cours, où elle doit cacher son rang de Rouge… Promulguée princesse, Mare a tout pour devenir la reine rouge… la « red queen ».

     

    Avis par Jake :

    Voilà une nouvelle série qui va pour sûr faire parler d’elle et devenir culte ! Red queen s’appuie sur des bases très solides : des héros humains, bourrés de faiblesses et d’espoirs, un monde dystopique dont les personnages sont pourvus de capacités incroyables, et un fond de guerre civil en attente… L’écriture de Victoria Aveyard, qui ne va pas tarder à se faire un nom, est extrêmement riche. Le tout est parfois un peu lourd, mais cela campe à la perfection l’ambiance pesante que doit supporter le personnage de Mare à la cour. Les personnages secondaires sont nombreux et enrichissent l’œuvre en la rendant plus complexe et réaliste. Avec un univers complètement différent, Red queen fait tout de même penser à Hunger games, par son héroïne forte, son personnage masculin résolu et investi, et son monde empli d’injustices. La deuxième moitié du roman fait la part belle aux pouvoirs spéciaux des Argents, et c’est un côté passionnant de l’histoire ! Ce premier tome fait donc un boum énorme et laisse une forte impression après lecture. Ados, adultes, tout le monde y trouvera son compte. On a qu’une envie : découvrir la suite !

    Lien direct : Editions MSK


    1 commentaire
  • Odysseus 2- Le retour d'Ulysse - Valerio Manfredi

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 392 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Odysseus est ressorti vainqueur de la guerre de Troie, mais cette dure bataille lui a pris dix ans… Dix ans loin de son très jeune fils et de sa femme. A présent, le jeune roi n’a plus qu’à rentrer chez lui, où l’attend son peuple… Mais les choses sont plus compliquées qu’il n’y parait ! Le Dieu de la mer semble lui en vouloir, et c’est ainsi qu’Ulysse se retrouvera confronté au Cyclope, aux sirènes et à d’autres monstres et Dieux qui se mettront sur sa route. De sa troupe entière, il sera le seul à en réchapper vivant… Mais une nouvelle épreuve l’attend à son arrivée, car plus de vingt années se sont écoulées, et il n’y a plus que sa très chère femme Pénélope qui attend encore son retour…

     

    Avis par Jake :

    Si le premier opus faisait la part belle à Odysseus, le montrant sur la pente ascendante, réussissant chacune des tâches, ce deuxième tome le voit confronté à énormément de problèmes. C’est un ouvrage beaucoup plus dramatique et triste qui s’offre au lecteur. Le tout est très bien conté, et l’on a l’impression de suivre le grand Ulysse dans chacun de ses troubles… C’est désespérant de le voir s’éloigner de plus en plus de sa famille et des siens. La fin est particulièrement tragique, d’ailleurs ! Le tout est toujours teinté de nostalgie… Mais l’auteur utilise toute cette tragédie et parvient avec brio à toucher son lecteur. Il lui fait véritablement ressentir l’espoir amoindri d’Ulysse. C’est sa femme et son fils qui le font tenir, et c’est particulièrement beau ! Néanmoins, j’ai trouvé le final très frustrant, on a l’impression que toute l’histoire n’a pas été dite, et qu’il manque un point final, même s’il est horrible…

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Chronique d'au-delà du seuil 1- La quête du prince boiteux - Paul Carta

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 367 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Alors qu’il est recherché par des cavaliers, le jeune prince Khimaï prend refuge dans une auberge où il assistera à des combats opposants de courageux passants au géant Borhôn. Ce dernier fut d’ailleurs son maître d’arme à l’époque où il vivait encore au château. Reprenant la route tous les deux, Khimaï va tenter de grandir pour récupérer le siège qui est le sien depuis la mort de son père, tout en se remémorant ce que sa famille et ses maîtres lui ont appris pour le préparer à sa tâche, et devenir le grand Pourvoyeur, rôle auquel il est destiné…

     

    Avis par Jake :

    Je n’aime pas la fantasy… J’ai donc largement appréhendé la lecture de cet ouvrage lorsqu’on me l’a donné. C’est donc sans surprise que je n’ai pas passé le meilleur des moments, pourtant je dois admettre qu’il réjouira sans aucun doute les fans de ce genre. Comme à l’époque où je m’étais contraint à découvrir Le seigneur des anneaux, j’ai retrouvé cette narration si spécifique où la description est quasi omniprésente et les détails sont foisonnants. Les dialogues, permettant d’aérer le discours, sont plutôt rares… Mais l’histoire est sympathique, et le partage entre la trame et les années « jeunesse » de Khimaï est très bien géré. C’est d’ailleurs ce qui m’a le plus plu : l’évolution de Khimaï et ses découvertes dans ce monde fantastique. Il a une relation touchante avec son père, alors que les patriarches (et rois de surcroît) sont habituellement insensibles à leur progéniture. Le suspense n’est pas insoutenable, même si l’on se pose quelques questions durant la lecture, et c’est bien les personnages et leur caractère qui rend le livre intéressants. Avis donc aux amateurs !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Femmes de l'Autremonde 6-13 Rupture - Kelley Armstrong

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 475 pages / 7,00 €

     

    Résumé :

    Elena et Clay attendent un enfant. Une première pour une femme loup-garou… C’est d’autant plus délicat qu’Elena s’obstine à vouloir remplir une mission : afin d’obtenir des informations sur un cabot, elle accepte de voler la lettre « From hell », qui aurait été envoyée à la police plusieurs siècles plus tôt et émanant de Jack l’éventreur en personne ! Mais un faux pas avec la lettre permet à un portail dimensionnel de s’ouvrir, d’où émanent des zombies bien décidés à récupérer la lettre et à tuer son possesseur. Clay, Jeremy, ainsi que Jaime la nécromancienne ne seront pas trop nombreux pour protéger Elena et son bébé…


    Avis par Jake :

    Retour dans l’univers des loups-garous avec ce sixième tome des Femmes de l’Autremonde. Ce n’est pas les créatures que je préfère dans le panel que nous offre Kelley Armstrong, probablement car il trop question de dominance et de « sexer » toutes les deux secondes (oui, même enceinte, peu importe !). A part ça, l’histoire est sympa mais sans plus. Clay devient un peu moins cabochard à l’approche de la naissance de son enfant, il gagne en maturité et du coup son couple avec Elena est plus solide. J’aime beaucoup le personnage de Jaime, la nécromancienne, qui apporte du sang neuf et une attitude et un caractère bien plus contrastés que ceux des loups-garous. L’écriture est très bonne, il y a (comme toujours) une note d’humour sous jacente, c’est très agréable. Bref, sans être transcendant, on passe un bon moment !


    votre commentaire
  • Filles des cauchemars 1- Anna - Kendare Blake

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand Format : 336 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Cas a pris la suite de son défunt père : il est le seul à pouvoir se servir de l’athamé familial, une arme antique passée de génération en génération et permettant d’éliminer les fantômes. Cela fait maintenant plusieurs années qu’il parcourt l’Amérique du nord avec sa mère, passant de ville en ville afin de se débarrasser pour de bon des spectres qui ne cessent de s’en prendre aux vivants, leur faisant revivre les circonstances de leur propre mort. Mais alors qu’il arrive dans une nouvelle ville du Canada, Cas va tomber sur un fantôme comme il n’en a jamais vu : Anna. C’est le fantôme d’une jeune fille assassinée alors qu’elle allait partir pour son bal. Elle n’est pas comme les autres spectres… Capable de raisonner, Anna est prise entre son désir de vengeance, et sa gentillesse intrinsèque. Pour l’aider, Cas pourra compter sur un jeune télépathe et la fille la plus populaire du lycée.

     

    Avis par Jake :

    Un livre absolument génial qui comblera, et les ados, et les adultes ! C’est un peu une version plus jeune de la série américaine Supernatural. Si Cas est un personnage un peu frimeur, il est également plein d’humour. Les personnages secondaires sont forts et importants : que ce soit la mère du héros, son ami télépathe ou toutes les aides extérieurs. Mais ce que j’ai préféré dans cette œuvre, c’est Anna : il s’agit d’un personnage extrêmement contrasté, véritablement attachée et qui développe une relation très prenante avec Cas… La narration du personnage principal est très plaisante, on est vite immergée dans la trame et on dévore les pages sans les voir défiler ! Difficile d’en dire plus : il n’y a pas de points négatifs à ce roman, il me tarde simplement de découvrir la suite de cette saga, et j’espère qu’elle maintiendra le niveau de qualité imposé par ce premier tome !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • La main de la nuit - Susan Hill

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 192 pages / 14,95 €

     

    Résumé :

    Adam Snow, libraire à la recherche de livres anciens et rares se perd dans la campagne anglaise. Il se retrouve alors dans le vaste jardin d’une incroyable demeure abandonnée. Intrigué, il va pousser le portail, et ressentir une étrange présence. Presque en même temps, une petite main d’enfant va se glisser dans sa main droite, sans que l’enfant soit visible… Pourtant, Adam est persuadé que tout cela est bien réel…

     

    Avis par Lolo:

    Ce livre est entre le roman policier et le fantastique. J’ai adoré l’ambiance, qui m’a tout de suite fait penser aux romans de Carlos Ruiz Zafon. D’ailleurs on retrouve ici aussi la magie des livres et des bibliothèques. C’est à la fois magique, étrange, angoissant et prenant. L’auteur écrit à la première personne, et c’est Adam qui nous raconte son aventure. Du coup, cela crée un lien  assez fort, et on à l’impression d’être « avec lui ». L’intrigue est excellente, et le dénouement incroyable. Tout se tient vraiment et c’est pour cela que c’est à mon sens limite fantastique. Le roman se lit d’un trait, il est court, bien écrit et aéré. Il y a le parallèle, entre « ce qui arrive à Adam », et son travail. C’est très bien fait, et cela nous permet en quelque sorte de « souffler » et de sortir pour quelques instants de cette atmosphère tendue et stressante. Un agréable moment de lecture qui ravira à la fois les amateurs de fantastique, de polar, de bon roman tout simplement !

    Lien direct : Editions L’archipel 


    votre commentaire
  • Spiridons 2- La prisonnière du Kremlin - Camille Von Rosenschild

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 362 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Victor a découvert qu’il avait le Don : c’est la raison pour laquelle il a été choisi par la Tzigane Olga. Accompagné de ses Spiridons : les esprits qui composent sa propre âme, il tente d’échapper aux Tziganes qui refusent que le Don soit possédé par un membre de la gent masculine. Mais il devra également fuir les moines borgnes aux effroyables objectifs ! Pourtant, son destin est bien de les contrecarrer. Au travers de son voyage, il va en apprendre davantage sur ses incroyables capacités… En parallèle, le plan d’Olga est dévoilé à travers des flashbacks nous contant la vie de cette femme hors du commun…

     

    Avis par Jake :

    Une fois n’est pas coutume : voici un second tome qui est bien meilleur que le précédent ! Si l’auteur conserve sa narration un peu lourde, elle parvient cependant à l’aérer grâce à deux éléments clés : des chapitres plus courts et une trame plus aérée grâce à différentes lignes temporelles. Les flashbacks sont géniaux et on se passionne réellement pour l’histoire d’Olga, personnage dont on regrette forcément la mort (dans le premier opus). On comprend beaucoup plus les enjeux personnels des protagonistes et on se prend même d’affection pour certains (ce qui manquait à mon sens au premier livre). La trame avance également plus rapidement et on est plus vite au sein même de l’aventure. Les rebondissements sont nombreux, et la fin assez surprenante : on se demande comment l’auteur compte poursuivre avec la suite…

    Lien direct : Editions Don Quichotte


    votre commentaire
  • Spiridons 1- - Camille Von Rosenschild

     

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 382 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Victor part à Moscou pour rendre service à un vieil homme dont il s’occupait en France. Mais à peine arrivé, se rend-il compte qu’on lui a menti, et que la vie en Russie est bien plus dure qu’il n’y parait… Coincé et sans argent, le jeune homme se liera d’amitié avec Horace, avant que ce soit Olga, une vieille Tzigane singulière qui vienne lui sauver la mise en lui proposant un travail incompréhensible de recopiage informatique… Mais sa vie bascule réellement lorsque Olga décède, et qu’elle laisse derrière elle un message hallucinant, et surtout cinq Spiridons… Des créatures qui sont le secret de l’inconnu après la mort…

     

    Avis par Jake :

    Difficile à classer, ce roman a l’avantage de présenter une forme de fantastique que l’on croise très rarement. C’est la toute première fois que je découvre cette théorie pour « la vie après la mort », et on ne peut pas dire qu’elle ne manque pas d’originalité, même si elle aurait tendance à rendre paranoïaque ! Pas vraiment le temps de s’attacher particulièrement au personnage principal, même s’il n’est pas pour autant antipathique, mais c’est sa relation fraternelle avec Horace qui m’a beaucoup plu. Certaines Spiridons sont touchants, surtout les femmes, alors que j’ai plutôt trouvé leurs compagnons masculins ennuyeux, voire même énervant pour Anatoli… L’écriture est très bonne, soutenue mais également soutenue et assez pauvre en dialogues. Le tout donne un rendu assez lourd, surtout qu’il dépeint une Russie sombre et glauque (qui est, ou non, le reflet de la réalité, je n’en sais rien, mais en tous cas ça ne donne pas envie ! ^^). Il est difficile de s’immerger complètement car la lecture est de fait plutôt ardue, et il manque pour moi une véritable quête dans le scénario… Son originalité est ce qui me poussera tout de même à découvrir sa suite.

    Lien direct : Editions Don Quichotte 


    votre commentaire
  • Rachel Morgan 1- Sorcière pour l'échafaud - Kim Harrison

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 576 pages / 8,00 €

     

    Résumé :

    Rachel Morgan est une sorcière débrouillarde qui bosse pour une organisation importante visant à arrêter les créatures mystiques qui causent des troubles dans la société. Mais avec un boss détestable, Rachel est rapidement dégoûtée par sa tâche et décide d'ouvrir sa propre boîte, avec l'aide de sa collègue vampire et de son compagnon Pixie. Mais la nouvelle pose rapidement problème, car on n'est pas sensé quitter ses anciens employeurs... et la tête de Rachel est bien vite mise à prix... De nombreux soucis sont en perspective.

     

    Avis par Jake :

    Si le roman souffre de quelques longueurs en faisant traîner l'histoire un peu plus longtemps qu'il ne faudrait, il a tout de même le talent de nous immerger dans une ambiance très sympathique où les personnages sont intéressants et divers. C'est un univers qui m'a beaucoup plu où les créatures mystiques sont mêlées entre elles et se combattent avec leurs propres règles, que la narration établit pour le lecteur. Le trame en elle-même n'est pas extraordinaire : il est question de vendettas, de marché noir et d'épanouissement personnel... En fait, ce sont vraiment les personnages qui font l'histoire et c'est pour eux que le livre est à découvrir, même s'il ne restera pas dans mes préférés...


    votre commentaire
  • Sorceleur 1- Le dernier voeu - Andrzej Sapkowski

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 382 pages / 7,00 €

     

    Résumé :

    Geralt de Riv est un Sorceleur. Mal vu par le reste du monde, il s’agit en réalité d’une caste maudite qui a pour but de débarrasser les terres des monstres qui portent atteinte à l’Humanité. Pourtant, ce n’est pas toujours pour cette raison là qu’on les aborde… En effet, les gens les voient souvent comme le meilleur moyen de tuer un tiers qui importune… que ce soit un monstre, ou non ! Mais Geralt a une éthique parfaite, et son intelligence couplée à sa force en font un homme d’exception, malheureusement trop souvent jugé sur son physique original et son statut inquiétant…

     

    Avis par Jake :

    Ce roman a obtenu en 2009 l’award du meilleur roman de fantasy. Si je ne le classerais tout de même pas à ce niveau étant données quelques erreurs de vocabulaire, qui choquent un peu en dénotant par rapport au contexte, j’ai tout de même passé un très bon moment. Le livre est segmenté en plusieurs nouvelles assez légères et agréables à lire. Le personnage est rapidement sympathique, ainsi que certain(e)s de ses alliés. Les histoires sont originales et bien pensées, nous confrontant souvent à des problèmes complexes et éloignés de la vision manichéenne répandue dans la fantasy habituelle. Un très bon moment de lecture, dans ce genre que je n’affectionne pourtant qu’à petite dose ! ^^


    votre commentaire
  • Les gardiens de l'éternité 1- Dante - Alexandra Ivy

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique / Erotique

    Format poche : 382 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

    Abby Barlow était une jeune femme banale avec une enfance difficile. Mais lors de la mort surnaturelle de son étrange employeur, elle va se rendre compte d’un monde fantastique dont elle devient un des pivots. En effet, elle se trouve propulsée en tant que réceptacle du Phoenix, et sous la protection de Dante, un collègue qu’elle avait toujours trouvé imbuvable mais incroyablement sexy. Dès lors, la nature de leur relation change et un désir incommensurable les dévorera tous les deux, alors qu’ils essaieront en parallèle d’échapper à la mort.

     

    Avis par Jake :

    « Ridicule ! » En tous cas, c’est ce que j’ai ressenti durant tout le roman. J’ai vraiment du mal à concevoir que cela puisse être le premier tome d’une saga à succès, même si j’admets très volontiers que tous les goûts puissent être dans la nature. Si le scénario ressemble vaguement au manga Vampire chronicles, et se détache un petit peu du lot surnaturel habituel, j’ai trouvé l’écriture bien trop exagérée et littéralement « incroyable ». La relation des deux protagonistes est complètement tirée par les cheveux, ainsi que leurs personnalités d’ailleurs ! « Erection » par ci, « érection » par là, l’auteur nous prouve qu’il n’y a pas besoin de s’apprécier pour sexer ensemble… Belle morale. Je ne trouve pas qu’il soit très réaliste de tomber du jour au lendemain amoureux d’une personne que l’on a haï par le passé, ou très sage de s’unir pour l’éternité avec cette même personne que l’on aime depuis plus de 24 heures… Mais j’imagine que nous avons trouvé là la source de la majorité des divorces ? Next.


    votre commentaire
  • La tour sombre 1-8 Le pistolero - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 254 pages / 6,10 €

     

    Résumé :

    Le pistolero est un homme étrange qui possède un incroyable talent pour le tir. Sa poursuite de l'homme en noir, aux pouvoirs magiques surprenants, tend à le conduire vers la Tour sombre, une étrange structure susceptible d'être le pivot des univers... Sur sa route, il rencontrera Jake, un garçon provenant d'un autre monde, auquel il va s'attacher. Mais son obsession sera bien plus forte...

     

    Avis par Jake :

    Une fois n'est pas coutume : je n'ai pas (du tout) apprécié ce roman de Stephen King. Premièrement car il ne semble pas entier (même si j'ai conscience qu'il n'est que la 1ère partie d'une saga en 8 tomes). Ensuite, car il est entre deux genres que je n'affectionne pas particulièrement : le western et la fantasy ! On n'a pas vraiment le temps de s'attacher aux personnages. Il est difficile de suivre la trame tant les réponses sont rares et les flashbacks inclus sans explication... Bref : je ne lirai sûrement pas la suite, même si le King considère cette grand oeuvre comme celle de sa vie... Dommage !


    2 commentaires
  • Insatiable - Meg Cabot

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 668 pages / 8,90 €

     

    Résumé :

    Meena Harper est dialoguiste pour un soap opera. Mais voilà que son pire cauchemar s’apprête à se réaliser : des vampires sont sur le point d’être introduits dans la sérié télévisée ! Et très bientôt, sa vie bascule lorsqu’elle rencontre un Prince venu d’un pays de l’est, dont la nature se révèle bientôt semblable à celle des créatures fictives de sa série ! Meena va vite intriguer Lucien, car elle-même a un pouvoir : elle est capable de prédire la mort des gens… Sa vie va vite être chamboulée, entre les sentiments qu’elle développe pour le vampire, et l’apparition d’un chasseur qui a bien l’intention de s’en débarrasser. Et cela sans compter les soucis de la vie personnelle, telle qu’un frère au chômage ou une meilleure amie enceinte jusqu’aux yeux…  

     

    Avis par Jake :

    C’est la première fois que je découvre Meg Cabot dans un genre fantastique, et je dois avouer que j’ai des sentiments mitigés sur cette œuvre. Si on retrouve la légèreté habituelle de l’écriture de l’auteur, j’ai trouvé que cela détonnait avec le genre : difficile de prendre au sérieux des menaces de mort, des envoyés du Vatican tueurs de démons ou des vampires assoiffés de sang, quant il est toujours question d’une jeune femme confronté à des petits problèmes amoureux. Les personnages sont comme toujours très agréables et sympathique, c’est la grande force de l’auteur, mais la trame n’est ni très originale ni véritablement passionnante. C’est donc une lecture légère qui conviendra davantage à des adolescents fans de romances difficiles, plus qu’à des inconditionnels du genre vampirique à la Van Helsing…

    LLien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Odysseus Les rêves d'Ulysse - Valerio Manfredi

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 450 pages / 21,50 €
     
    Résumé :
    Odysseus, alias le très connu Ulysse, fait ses premières expériences dans le monde. Né dans un archipel comptant plusieurs îles, il est le fils de parents aimants qui n'aspirent qu'à son bonheur, et qui lui donnent une éducation qui lui permettra à terme de monter sur le trône afin de devenir le nouveau roi d'Ithaque. Riche de l'expérience d'Argonaute de son père, Odysseus apprendra aussi beaucoup de son grand-père, un homme réputé plein de hargne qui vit en autarcie. Il deviendra un très brillant stratège qui se fera de nombreux alliés à travers les contrés qu'il visitera. C'est ainsi qu'il trouvera l'amour, et sera malheureusement arraché à sa famille par le devoir : la guerre contre Troie étant inévitable, à cause des caprices d'une seule femme, la célèbre et sublime Hélène...
     
    Avis par Jake :
    Tout le monde connaît bien sûr les aventures d'Ulysse... Ne serait-ce qu'à travers toutes les séries / films qui ont pu en découler ! Je pensais tomber sur un roman historique un peu pompeux, et j'ai eu très peur avec les premières pages qui semblaient tirées directement du texte original ! Mais honnêtement, j'ai passé un très bon moment : l'imagination d'Homère est tout bonnement incroyablement et l'écriture de Manfredi est très bonne, à la fois respectueuse et fluide. Cela vaut vraiment le coup de se pencher sur un tel mythe ! Le personnage d'Odysseus est très attachant, et c'est également le cas de sa famille : on ne retrouve pas les conflits propres aux familles royales, mais véritablement un soutien. L'ambiance est très bonne et les aventures prenantes. J'arrive à court de compliments, mais vous l'aurez compris : ce livre est très bon et je le conseille à tous les férus d'Histoire ou de mythes ! 
     

    votre commentaire
  • Femmes de l'Autremonde 5- Hantise - Kelley Armstrong

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 574 pages / 8,00 €

     

    Résumé :

    Eve Levine est la mère de Savannah. Elle est un demi-démon, et une sorcière… Ah, et elle est morte également. Mais cela ne la dérange pas outre mesure, étant donné qu’elle peut toujours voir sa fille. Elle habite le monde des esprits avec son ancien compagnon, et père de la jeune Savannah. Bientôt, les Parques lui proposent un marché : elles ont besoin de son aide pour mettre la main sur une nixe, une créature démoniaque échappée d’une dimension et qui répand les meurtres atroces sur son passage à travers les siècles. N’ayant peur de rien, Eve ne tarde pas à accepter, surtout si en récompense elle peut obtenir le statut d’ange, statut qui lui permettrait d’aider les humains… notamment sa fille. Mais rien ne se passe comme prévu, et malgré l’aide de Jaime – la nécromancienne – Eve sera obligée de reconsidérer son choix.

     

    Avis par Jake :

    La suite des aventures des Femmes de l’Autremonde, une série toujours aussi bonne, voire meilleure de tome en tome ! Et dans l’univers de la bit-lit, ce n’est pas peu dire ! J’en fait les frais actuellement au gré de mes lectures : peu nombreuses sont les sagas capables de se renouveler et de conserver l’intérêt que vous leur porter, sans pour autant se transformer en chiffon plein de scènes de sexe dépourvues de sens. Ici, c’est drôle et malin, tout comme le personnage principal qui est loin d’être une victime ! Au contraire, Eve a de la réparti, elle est maligne et relativement indépendante. C’est un plaisir de retrouver les vieux personnages comme Paige, Lucas et Savannah. Et d’en explorer de nouveaux comme Jaime et Eve. Cet opus s’est classé dans mes préférés de la saga, et outre l’écriture qui est toujours géniale, c’est très certainement la force du personnage qui y a fait… Un très bon moment de lecture, dans cet univers génial et captivant !


    votre commentaire
  • Riley Jenson 1- Pleine lune - Keri Arthur

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique / Erotique

    Format poche : 416 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

    Riley Jenson est une hybride : une dhampire. Elle a du sang de vampire et de loup-garou. Lorsque son frère – sa seule famille – disparaît et qu’elle pressent qu’il court un danger, elle se lancera à sa poursuite. Pour l’aider, elle pourra compter sur un vampire millénaire qui ne la rend pas indifférente. Mais il est loin d’être le seul, car la pleine lune approche et sa libido explose : chez les loups-garous, les partenaires sont multiples (tout comme les orgasmes, apparemment…). Riley va découvrir qu’il se trame quelque chose de bien plus sombre qu’un kidnapping…

     

    Avis par Jake :

    La trame en elle-même est pas mal du tout : si l’histoire n’est pas très originale, le monde décrit pas l’auteur est assez sympa, surtout pour les fans du genre. L’écriture est correcte, on suit un personnage pas trop bête, c’est agréable. La narration est réussie et le suspense pas mal. Le souci est que le roman ferait la moitié de sa taille si l’on supprimait les scènes de sexe qui ont lieu toutes les cinq secondes. Et si je n’ai rien contre un peu de piquant au sein d’un livre, je trouve qu’il vaut mieux ouvrir un Playboy si l’on recherche à se faire décrire des scènes de coïts ininterrompues, menées par des personnages à la plastique parfaite et aux meurs discutables (citons que Riley n’hésite pas à négocier son corps contre des informations… Un peu p*te sur les bords pour une héroïnes…). Le roman (et j’imagine cette saga) est donc plus pour les gens dans le même état que les loups-garous : « en chaleur ». ^^


    votre commentaire
  • Le jour où le diable m'a trouvée - April Genevieve Tucholke

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 332 pages / 16,00 €

     

    Résumé :

    Violet a dix sept ans et vit avec son frère dans la luxueuse maison de sa famille. Seulement deux choses manquent : l’argent, dilapidé par leurs parents férus d’art, et les dits parents qui ont plus important à faire que prendre soin de leurs enfants. Un jour, Violet loue une chambre et c’est un jeune homme très charismatique qui vient s’y installer : River West. Mais bien vite, Violet va se rendre compte que River n’est pas un garçon comme les autres… Autour de lui, les gens se mettent à avoir des visions d’horreur, ou à commettre l’impensable ! Pourtant, malgré cette crainte qui monte en elle, Violet ne peut s’empêcher de ressentir une attraction pour cet inconnu qui semble débiter mensonge sur mensonge… Quel est donc le pouvoir de River ?

     

    Avis par Jake :

    Un avis très partagé sur ce roman… Tout d’abord, il peut aussi bien convenir aux ados qu’aux adultes, car l’écriture est très précise et la narration très aboutie. De même, les personnages quasiment adultes sont loin d’être stupides ou naïfs. L’ambiance dans laquelle nous plonge l’auteur est délectable ! C’est noir et sombre, j’ai adoré ! En revanche, j’ai trouvé que l’histoire n’avançait pas, et malgré certains événements « choquants », le rythme ne change pas, ce qui est vraiment dommage… J’ai aussi trouvé que le titre portait préjudice au roman : on s’attend véritablement à ce que le diable débarque, à ce que les ténèbres surgissent etc… alors qu’en fait, il s’agit « simplement » d’un pouvoir de persuasion un peu démoniaque. Côté personnages, j’ai beaucoup aimé la relation entre Violet et son frère. Elle sonne vraie : ils se tirent dans les pattes mais sont pourtant présents l’un pour l’autre, d’autant plus qu’ils ne peuvent pas compter sur leurs parents. Il est dommage que la trame s’accélère aussi près de la fin, le livre avait pourtant un très bon potentiel…

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Le petit mensonge de Dieu - Cyril Massarotto

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 297 pages / 17,90 €

     

    Résumé :
    Notre héros est ami avec Dieu depuis 30 ans. Il a vu sa femme mourir lorsque son petit Léo n'avait que 4 ans, et près  de 20 ans après c'est son tour, et il se doit de laisser son fils et sa petite fille... Mais si Dieu lui a toujours assuré qu'il n'y avait rien après la mort... et bien Il lui a menti ! S'il n'est point de paradis ou d'enfer, il y a bien en revanche quelque chose après la vie comme on l'entend. Une existence qui lui permettra de suivre celle de sa famille, restée sur Terre derrière lui. Mais est-ce une bénédiction ou plutôt une malédiction ?
     
     
    Avis par Jake :
    "Le petit mensonge de Dieu" est la suite de "Dieu est un pote à moi", que je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de lire. C'est un roman très original dont l'écriture légère parvient tout de même à toucher le lecteur à travers certains discours ou situations dans lesquelles on ne peut que se retrouver. La perte d'un être cher est malheureusement quelque chose de très commun. Parfois, les dialogues sont un peu pompeux, mais après tout, l'un des deux protagonistes est Dieu... La lecture se fait très rapidement et l'on s'évade donc facilement. Le postulat en lui-même est très bon, et cela donne envie ! La relation entre Dieu et le personnage principal est très intéressante, et cela donne véritablement envie de découvrir le premier roman de l'auteur ! Très sympathique donc...

    votre commentaire
  • Gagner la guerre - Jean-Philippe Jaworski

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 992 pages / 13,30 €

     

    Résumé :

    Gagner la guerre, c’est l’histoire de Don Benvenuto, assassin de son état, qui travaille pour l’un des dirigeants de la République de Ciudalia, le Podestat Ducatore. On est donc dans une république style Grèce antique avec un Sénat et trois grands dirigeants élus (les podestats). Des l’ouverture du roman le lecteur est catapulté sur un navire en plein milieu d’une bataille navale et Benvenuto a pour mission de contacter l’ennemi afin d’y mener de secrètes négociations au nom de son patron. Après d’âpres pourparlers et de non moins âpres châtaignes dispensées par ses hôtes, notre ami rentre en ville. C’est à partir de ce moment que le thème principal du livre se met en place, à savoir que le pire dans la guerre, ce n’est pas nécessairement de la gagner, c’est ce qui se passe après. Surtout dans une république. Benvenuto va se retrouver au milieu des querelles de sénateurs, de complots, d’alliances et de trahisons…Ce qui a beau représenter son fond de commerce n’en est pas moins périlleux. Difficile d’en raconter plus sans en dévoiler trop ! Je laisse soin au lecteur d’en découvrir la suite.

     

    Avis par Mathilde :

    Cela faisait assez longtemps que l’on me disait de lire « Gagner la guerre », que c’est un bouquin exceptionnel et de fantasy française en plus ! A raison. C’est vraiment un livre extraordinaire ! L’ambiance et l’atmosphère y sont superbement décrites et la gouaille avec laquelle Don Benvenuto nous conte son histoire est proprement géniale ! Benvenuto est certes un assassin mais aussi un artiste et un homme instruit, ce qui se ressent dans sa manière de parler et d’agir. Les personnages sont hauts en couleur avec notamment Léonide Ducatore, sénateur, opportuniste, intelligent, menteur et rusé… peut être même plus encore que Benvenuto lui-même qui pourtant possède tous les atouts de l’antihéros. Enfin, l’univers est très bien ficelé en un mélange de renaissance italienne et de république antique. On voit que Jaworski a fait un très gros travail de recherches historiques pour que tout soit aussi cohérent et cela rend à merveille. Bien évidemment, il y a quelques défauts, minimes, notamment des longueurs sur certaines scènes. Mais cela reste très secondaire face à la maestria avec laquelle l’auteur gère les intrigues, imbriquées savamment les unes avec les autres. En bref, la réputation de ce formidable roman n’est pas usurpée et l’on a sans aucun doute affaire à l’un des piliers de la fantasy française !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique