• Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 305 pages / 13,90 €

     

    Résumé :

    Nobody Owens n’est pas un garçon comme les autres… Il est l’unique survivant d’une famille qui a été éliminée par un étrange « Jack ». Seul et pourchassé, Bod est recueilli alors qu’il n’est qu’un bébé par les habitants – morts – d’un cimetière, ainsi que par les autres créatures bizarres qui peuplent cet endroit. Au sein du cimetière, il est en sûreté, et il apprend tout ce que les défunts veulent bien lui expliquer. Son tuteur Silas est un des seuls à pouvoir franchir les frontières du cimetière, mais il ne souhaite pas que le jeune garçon le suive… Car une fois à l’extérieur, ce dernier pourrait être la proie du Jack, un être cruel qui ne l’a jamais oublié.

     

    Avis par Jake :

    Ce livre est magnifique et incroyablement original ! Bien que proposé à la jeunesse, il plaira à la plupart des adultes adeptes du genre… Mais il est difficile de parler de genre lorsque l’on croise un roman tel que celui-ci, qui sort véritablement de la norme. Par moment, la trame n’est pas sans rappeler celle (plus adulte) de « Docteur Sleep », le dernier Stephen King. Au départ, chaque chapitre correspond à une petite histoire pratiquement indépendante qui raconterait la jeunesse de Bod (pour Nobody) au sein du cimetière. Mais bientôt le garçon rêve de liberté et la trame se complique. Les personnages, au même titre que cette histoire, sont fantastiques ! J’ai adoré Liza, la sorcière noyée puis brûlée qui devient l’amie au caractère de cochon, mais toujours là dans les moments graves. Silas, est également très énigmatique… Quant aux parents adoptifs (et morts) de Bod, ils sont très touchants. Leur amour semble sans limite, et c’est particulièrement flagrant en début et fin de livre. Bod est un garçon au sens moral important, il est élevé avec de vraies valeurs et devient un adolescent mature et intelligent. Cette œuvre sort vraiment du lot, et parvient à amener un panel de sentiments à travers une écriture très agréable, et des événements inattendus… Superbe.

    Lien direct : Wiz Albin Michel


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 384 pages / 16,00 €

     

    Résumé :

    Salvation a été attaqué par les monstres. Les créatures ont évolué et s'organisent, adoptant presque la même organisation que les Humains... Même si une scission semble se révéler entre la Horde et les autres monstres... De leurs côtés, Trèfle et ses efforts ne suffisent malheureusement pas pour empêcher la tragédie. La jeune femme et ses amis gagnent un village voisin et tentent d'organiser la résistance contre la menace à venir... Mais peu de personnes les prennent au sérieux et Trèfle doit regarder la vérité en face : si elle souhaite lever une armée, elle doit faire ses preuves. Avec l'aide de Bandit, Del et Tegan, elle se battra pour sauver la race humaine.

     

    Avis par Jake :

    Depuis le début de cette trilogie, les magnifiques couvertures de Black Moon m'attirent : je les trouve sobres et classes. Mais en attaquant ce dernier opus, je pensais découvrir une saga fantastique alors que ce n'est qu'un soupçon de fantasy que nous y retrouvons. Cela dit, j'ai apprécié l'histoire. Pour une héroïne de livres Young Adults, Trèfle n'est ni égocentrique, ni surpuissante : c'est seulement une guerrière aguerrie qui fait de son mieux. Les personnages autour sont plaisants également, j'ai beaucoup aimé le caractère tranché de Bandit, et la sensibilité de Tegan. La trame est assez simple et traite de résistance et de combat, avec - légèrement en retrait - la romance entre Del et Trèfle. L'écriture est relativement bonne, même si parfois le vocabulaire fait défaut à l'auteur (les personnages ont plus de 5 fois "pleuré à chaudes larmes", ça m'a un peu saoulé...). Une histoire sympathique qui passe le temps...

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 306 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Ari n’a pour ainsi dire aucun souvenir de sa mère. Elle a passé sa jeunesse à errer d’une famille d’accueil à l’autre… Lorsqu’elle tente finalement de découvrir ses origines, elle apprendra que sa mère s’est suicidée juste avant son 21ème anniversaire. Elle ne lui a laissé qu’une lettre la mettant en garde contre une malédiction qui s’en prend aux femmes de sa famille depuis la nuit des temps. Pour en apprendre davantage, elle se rend à New 2, le nouveau nom de la Nouvelle Orléans, après que deux ouragans l’ont ravagée. Désormais, neufs familles régissent la vie dans cette ville… Une ville étrange qui a accueilli toutes les créatures surnaturelles de la planète. Une ville où Ari trouvera des réponses sur ses origines.

     

    Avis par Jake :

    Des débuts prometteurs avec un personnage principal fort, qui n’a pas sa langue (ou sa pensée !) dans sa poche. Un postulat de départ assez intéressant avec ses recherches sur sa famille… Malheureusement, le roman a vite perdu de son intérêt à mes yeux pour plusieurs raisons : la première est que si le jargon de charretier colle avec le personnage et ce que quelqu’un pourrait penser, cela choque un peu de le lire dans un bouquin. La seconde est que je n’aime pas du tout les relations qui fleurissent par magie : « on se connaît depuis un jour et ça y est, on est amis pour la vie ! ». Et enfin, j’ai trouvé étrange le mélange des mythologies (Dieux grecques, sorciers, vampires, métamorphes)… Attention, le roman n’est pas dénué de qualité, j’ai beaucoup aimé Ari, et encore plus sa relation avec la petite Violet. L’idée de réincarnation est très bonne également. En revanche, Sebastian, dans le genre bad boy ne m’a pas du tout convaincu… Ce premier tome comblera sûrement beaucoup de gens (jeunes ?), mais pas moi.

    Lien direct : Editions Fleuve noir


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 584 pages / 25,00 €

     

    Résumé :

    Danny Torrance a bien grandi depuis les déboires que sa famille a vécus dans l’hôtel Overlook. Mais le fardeau de son Don associé à une touche de mauvaise génétique fait que Danny doit combattre le désir de boire chaque jour… Il parvient à se stabiliser en même temps qu’il est contacté à travers son Don, par Abra, une jeune fille qui a encore plus de pouvoirs que lui ! Mais les cauchemars de la petite fille sont bien réels… Le Nœud-vrai est une compagnie de créatures nomades se nourrissant des enfants possédant un Don. Et lorsqu’ils apprennent l’existence d’Abra, ils pensent avoir trouvé la poule aux œufs d’or… En son temps, Danny avait reçu l’aide providentielle de Dick pour le guider… Il est temps pour le garçon devenu homme d’incarner le rôle de mentor…

     

    Avis par Jake :

    Plus de trente ans après la sortie de « Shining », Stephen King nous conquiert avec la suite : « Docteur Sleep » qui nous présente Danny Torrance depuis sa sortie de l’hôtel Overlook jusqu’en 2013. Que dire sinon que comme à son habitude, King parvient à nous séduire avec son écriture fluide, son imagination débordante (à défaut d’un mot plus fort…) et ses personnages qui nous touchent à tous les coups. Il est également le roi de la nuance, et sait nous faire accepter l’inacceptable et l’inconcevable. La première partie survole un peu les années. Cela correspond aux années noires de Danny Torrance et de ses déboires avec l’alcool. C’est la partie qui m’a le moins plu… Heureusement, on en apprend rapidement plus sur Abra, une petite fille incroyable et tellement « vraie », et justement sur le Nœud-vrai qui intrigue… Leur particularité, leur don propre, même s’il est sombre, attise forcément la curiosité du lecteur, et la petite parcelle mauvaise qui donnerait également beaucoup pour vivre pour l’éternité… De vrais bons méchants, car ils représentent le croquemitaine que rien ne peut arrêter. Seule la chance permet ou non de leur échapper… Puis les routes d’Abra et Danny se croisent, et l’histoire devient simplement passionnante. Impossible alors de se souscrire à la lecture… Et pourquoi s’en priver ? C’est si bon !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Femmes de l'Autremonde 4- Magie d'entreprise - Kelley Armstrong

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 625 pages / 9,00 €

     

    Résumé :

    Paige, la sorcière et son petit-ami Lucas, un mage, sont dépêchés par le père de ce dernier afin de traquer un meurtrier qui s’en prend aux enfants des membres des différentes cabales. Sachant qu’il s’agit de jeunes, au même titre que Savannah, les deux défendeurs des opprimés n’hésitent qu’un bref instant avant de se lancer dans la chasse. Ils auront pour les aider Jaime Vegas, une nécromancienne qui anime sa propre émission, mais qui est bien plus compétente qu’il n’y paraît. Malheureusement, la route de nos amis croisera une nouvelle fois Cassandra, la vampire, car il semblerait bien que quelqu’un de son espèce soit impliqué dans les meurtres… Tout du long, le père de Lucas et PDG de la plus grande cabale du monde, ne cessera de s’inquiéter pour son fils et de tenter de s’immiscer dans la vie de celui-ci…

     

    Avis par Jake :

    Un très bon roman de fantastique qui ne fait qu’explorer davantage la lignée de créatures surnaturelles mises en place par son auteur : Kelley Armstrong. En revanche, cet opus souffre selon moi d’un critère à double tranchant : d’une part, la diversité des personnages nous permet de découvrir de nouveaux êtres surnaturels (la nécromancienne, les chamans, on retrouve les vampires…), mais c’est également un aspect qui rend la trame plus complexe et qui donne lieu à des passages de longueurs inutiles. Alors qu’il s’agit à la base d’une simple enquête, les persos se multiplient, les pistes se croisent, et l’on ne sait plus trop où donner de la tête. La qualité d’écriture est en revanche irréprochable, mais on regrette ce qui a fait le succès de l’opus précédent, à savoir la relation entre Savannah et Paige. En effet, la jeune sorcière est pratiquement absente de ce tome ! Il n’empêche que je continuerais de lire « Femmes d’Autremonde » sans hésiter !


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre :Fantastique

    Grand format : 636 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Ambre a été capturée, et Tobias semble avoir péri dans l’explosion du vaisseau vie... Quant à Matt, il s’est retrouvé secouru par une bande de Pans résistants… Et il les suit dans leur convoi vers Nerverland, l’équivalent Européen d’Eden ! Il y rencontre d’ailleurs un leader avec lequel il partage des ressemblances effrayantes… Matt obtiendra l’aide d’un vieil ami qu’il n’avait pas revu depuis la tempête, et parvient à retrouver la trace d’Ambre, dont les pouvoirs sont bridés par un collier maléfique. Mais la carte qui pourrait les guider tous vers le troisième Cœur de la Terre est entre les griffes du Buveur d’innocence, qui se fait passer pour l’empereur Oz… L’alliance des trois a-t-elle une chance de se reformer ? Le temps presse, car Entropia s’est liguée aux Ozdultes afin de retrouver le dernier Cœur de la Terre…

     

    Avis par Jake :

    Un sixième opus passionnant qui renoue avec le succès des deux premiers tomes qui pour moi sont le summum de la saga « Autre-monde » ! On y retrouve l’aventure et le pittoresque qui font justement le succès de ce nouveau monde : Matt traverse l’Europe et sa nouvelle faune, ses nouvelles créatures telles que les Elémentaires sont de superbes ajouts. Découvrir Neverland a le charme que l’on a trouvé lorsque l’on est entré dans Eden avec Matt, Tobias et Ambre. Le voyage en bateau vers le sud nous permet de changer de décor et de mode de vie. C’est sans conteste le meilleur attrait du roman ! Mais j’ai également adoré le retour aux sources, notamment le personnage de Newton. La tentative d’Ambre de s’échapper confirmait le cachet médiéval des terres d’Oz que j’avais déjà ressenti à la lecture du livre précédent. Les déconvenues sont nombreuses, mais l’espoir est toujours présent. Ces deux aspects sont toujours très bien maîtrisés. De plus, la relation entre Matt et Ambre grandit. Les deux peuvent le sentir et les inquiétudes croissent avec : Matt sait ce qui risque de se produire s’il devient adulte, s’il cesse d’être un Pan… Et cela semble inévitable à mesure que le désir augmente au sein du couple. Un roman des plus prenants qui nous prépare à la fin de la saga « Autre-monde »  dont on espère le dernier tome aussi palpitant que celui-ci !


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 400 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    L’alliance des trois prend la voie maritime pour traverser l’océan Atlantique et essayer de gagner la France où est sensé reposer le second Cœur de la Terre. Mais alors qu’ils pensaient laisser Entropia derrière eux, l’entité envoie ses émissaires, et un traître au sein même de l’équipe de Matt… Une tragédie frappe bientôt Ambre, qui pourrait bien bouleverser sa relation avec Matt. Mais le pire se produit lorsqu’ils réalisent la tournure que les choses ont prises en Europe… Les Pans n’y sont que des esclaves, et leur sang est distillé pour permettre aux Ozdultes d’utiliser les altérations… Coincée entre le seigneur Oz et les sbires d’Entropia, l’alliance des trois devra être la plus rapide pour retrouver le Cœur de la Terre…

     

    Avis par Jake :

    Un roman qui relève largement le niveau de son prédécesseur, qui m’avait fortement déplu ! On retrouve ici ce qui a fait la force des premiers tomes : l’union de nos trois amis, l’originalité de leurs déboires et l’écriture fluide de Chattam. Sa description de la situation en Europe donne un certain cachet presque Moyen-ageux avec ses échoppes, ses gardes, et la façon dont les Pans sont traités en esclaves. L’accident d’Ambre la rend plus fragile, pourtant elle gagne encore prestance, comme si l’auteur essayait de la monter en martyre… (Est-ce la direction qu’il souhaite prendre ?). Un Tobias légèrement en retrait, dommage… Mais l’idée de la distillation du sang des Pans est aussi horrible qu’ingénieuse ! Cela risque de rééquilibrer le combat entre l’alliance des trois et leurs ennemis… Quant à la fin, sans vouloir trop vous en dire, attention aux déconvenues ! Il reste bien du travail à Matt, Ambre et Tobias pour s’en sortir vivants contre Entropia ! A très bientôt pour sa suite qui est sur ma table de chevet : « Neverland »…


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre :Fantastique

    Format poche : 224 pages / 16,00 €

     

    Résumé :

    Le soir du nouvel an, sur Time square, l’ambiance est à son comble. Quand sonnent les douze coups de minuit, Lucie et Aren, deux inconnus l’un pour l’autre vont être amenés à échanger un baiser. Tout aurait pu s’arrêter là, mais sentant bien que quelque chose se passe entre eux, ils décident de faire un peu plus connaissance. Cependant, quand la soirée touche à sa fin, la réalité les rattrape. Ce n’est pas le moment idéal pour Lucie de faire une rencontre. Ainsi, ils se fixent une semaine de réflexion avec à son terme, un rendez-vous au sommet de l’Empre State Building s’ils décident de se laisser une chance. Leur histoire n’était pas vraiment écrite comme ça : en effet, Shirley, Goodness, Mercy et Will, leurs anges gardiens ont un peu dérapé ce soir là… Ils n’auraient pas du se rencontrer si tôt alors que tant d’impératifs les poussent à se séparer. Les anges feront alors tout ce qui est en leur pouvoir pour aider le jeune couple à se retrouver.

     

    Avis par Audrey :

    C’était pour moi un grand plaisir de découvrir un nouveau livre de Debbie Macomber dont j’avais adoré un de ses romans publié aux éditions Charleston : « La maison d’hôtes ». Cependant, dès les premières pages, j’ai été plutôt surprise. Je ne m’attendais pas à un registre fantastique, du moins pas aussi prononcé avec des anges commandés par Gabriel… Cela étant dit, après l’étonnement est venu le plaisir de lire l’histoire de la rencontre entre Lucie et Aren qui se passe dans une ambiance très particulière (le nouvel an, esprit de fêtes, environnement chaleureux). J’ai apprécié le récit de la romance entre les deux personnages, même si à mon sens c’était quelque fois un peu trop « romantique » justement. La chose avec laquelle j’ai eu un peu plus de difficulté est l’aspect fantastique qui enlève toute vraisemblance à l’histoire. Toutefois j’aimerais noter un point qui me parait important : en quatrième de couverture, on peut lire « un roman romantique plein d’espoir digne des plus beaux miracles de Noël ». Et je pense en effet que ce roman peut avoir un véritable charme s’il est lu au moment des fêtes de fin d’année, avec toute la magie qui entoure ces soirées hivernales…

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • The mortal instruments 1- La cité des ténèbres - Cassandra Clare

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 571 pages / 18,15 €

     

    Résumé :

    Clary et son meilleur ami Simon sortent en boite… Et la jeune femme assiste à un meurtre mystique de ses yeux, alors que personne ne semble capable de voir la scène… C’est ainsi que Clary finit par rencontrer Jace, un chasseur d’ombre. Un être – non Terrestre, comme le commun des mortel – dont le rôle est de défendre la planète contre ses maux, venus d’autres dimensions, contre les démons, certains vampires et loups-garous… Mais lorsqu’elle rentre chez elle, Clary découvre que sa mère a été kidnappée et la jeune femme se retrouve face à face avec un démon qu’elle doit combattre seule… Bientôt, c’est tout son univers qui vole en éclat lorsqu’on lui conte la vérité sur ce qu’elle est, ainsi que sur ses origines… Car bien qu’elle ait toujours vécue comme une Terrestre, Clary est en réalité une Chasseuse d’ombre, et elle est prête à tout pour sauver sa mère !

     

    Avis par Jake :

    Un livre à la mythologie florissante. En effet, les espèces non « Terrestres » pour reprendre le terme du roman, sont nombreuses et donnent un certain attrait à l’œuvre. J’ai beaucoup apprécié le personnage de Simon, le meilleur ami normal (un personnage si souvent éloigné de la trame centrale dans ce type de bouquins !). Dans les points positifs, il y a également les anti-romances… Et c’est le cas de le dire, car rien ne se passe précisément comme on l’imaginait, notamment entre Clary et Jace, mais cela inclut également (et surtout) Alec, le « frère d’arme » de Jace. Malheureusement, si l’écriture du roman est correcte, j’ai trouvé la cohérence un peu tirée par les cheveux : Clary se fait en l’espace de 5 minutes à une vie extraordinairement complexe et fantasque… La crédibilité prend forcément un coup, et on se demande si cette écriture n’est pas seulement proposée pour un public très jeune… Sinon, le livre se termine un peu en queue de poisson (normal, les suites foisonnent), ce qui conduit à un sentiment d’inachevé… notamment pour les romances ! J’avais été attiré par la sortie cinéma de cet ouvrage, mais je ne sais pas si je me plongerai dans ses suites… Dommage, il y avait un très bon potentiel…

    Lien direct : Editions PKJ


    votre commentaire
  • Kraken - China Miéville

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 558 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Billy Harrow est un employé du musée passionné par les mollusques. C'est lui qui s’est occupé de l’installation du calmar géant dans son aquarium et lui qui commente les visites. Justement au cours de l’une d’elle il découvre l’impossible : le calmar de 8 mètres de long à disparu avec son contenant sans aucune effraction. Il remarque alors que Londres est remplie de sectes étranges (l’Eglise du Dieu Kraken entre autres…), les membres de la police chargés de l’enquête sont très bizarres et tout un tas de choses surnaturelles vont apparaître autour de lui. Commence alors une incroyable aventure pour Billy qui ne verra plus jamais le monde qui l’entoure comme avant…

     

    Avis par Lolo :

    J’ai lu les 80 premières pages avec joie en me disant : « chic un bon polar un tantinet original ! ». C’est ensuite que les choses ont dérapé mais c’est normal car ce n’est pas un polar mais un roman fantastique ce qui n’est pas ma tasse de thé. Néanmoins je suis allée au bout et « God bless » on dirait le livre sans fin… presque 600 pages ! Enfin je vais essayer d’être objective quant à ma perception de l’histoire. Déjà l’originalité de commencer par une intrigue à peu près normale genre enquête policière… Du coup on rentre facilement dans le roman. Ensuite j’ai trouvé que tout se déroulait de manière « ubuesque ». Arrive une foule de personnages très complexes et tous plus farfelus les uns que les autres, des policiers des illuminés de tous bords, bref : une sorte de quatrième dimension avec quelques incohérences qui m’ont laissée perplexe. Je n’ai pas du tout apprécié le foisonnement de néologismes d’un côté et la façon de parler de certains personnages de l’autre. Malgré tout il y a une foule de références à des artistes, des auteurs, des scientifiques mais hélas sans un minimum d’explications qui pourraient nous aider à mieux comprendre où veut en venir l’auteur. Je suis persuadée que ce roman plaira aux amateurs du genre mais pour les autres, accrochez-vous car c’est une course vraiment folle « à la recherche du calmar perdu » qui vous attend.

    Lien direct : Editions Fleuve noir


    2 commentaires
  • Femmes de l'Autremonde 3- Magie de pacotille - Kelley armstrong

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 544 pages / 8,00 €

     

    Résumé :

    Depuis la mort de sa mère Eve, adepte de la magie noire, Savannah vit avec Paige, une sorcière chef de son convent depuis la mort de sa propre mère. Dur de se retrouver avec une ado à charge, pourtant les choses ne se passent pas trop mal et Paige profite de la fougue et du talent de Savannah en magie pour tenter de faire évoluer la philosophie de son convent… Mais les problèmes retrouvent les deux sorcières lorsque Léah, la demi-démone qui avait assassiné la mère de Paige s’associe aux pouvoirs d’une cabale afin d’obtenir la garde de Savannah. Délaissée par son convent qui ne voit pas d’un bon œil d’avoir récupéré la fille d’une sorcière pratiquant la magie noire, Paige n’aura d’autres choix que de faire confiance à un mage jurant être avocat. Le très professionnel Lucas est pourtant le fils de la plus puissante des cabales… Alors souhaite-t-il réellement aider Paige et Savannah ? Ou n’est-ce qu’une machination pour tromper les deux sorcières ?

     

    Avis :

    Une réussite ! Au lieu de suivre Elena Michaels, la seule femelle loup-garou qui nous avait conté ses aventures dans les deux premiers tomes de cette saga « Femmes de l’Autremonde », c’est sur Paige que l’objectif est tourné. J’ai beaucoup aimé le rapport entre Paige et Savannah : une relation pas simple qui oscille entre mère/fille et amies. Paige, de même qu’Elena (mais c’est un trait de caractère propre aux héroïnes de Kelley Armstrong) est une personne très forte, parfois un peu cynique mais relativement optimiste. Son amour pour Savannah est touchant, et on sent qu’elle cherche un peu à transposer la relation qu’elle-même avait avec sa mère. La trame est assez bonne et signe le retour de Léah l’opportuniste. Elle est également l’occasion d’en apprendre plus sur les cabales et les semi-démons (une ouverture sur de prochains tomes ? Probablement). Aucune longueur et l’écriture est parfaite et fluide. La romance n’est pas au centre de l’intrigue mais s’intègre parfaitement. Lucas est un personnage assez complexe, mais j’aime beaucoup son calme et son doigté. Il est réfléchi et cela contraste bien avec le caractère impulsif des sorcièrs. Avec sa saga, Armstrong parvient à créer des histoires qui se ramifient et nous offrent toujours des personnages attachants. On aime réellement entrer dans cet univers surnaturel. Tous les ingrédients du succès !


    votre commentaire
  • Les yeux du dragon - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 381 pages / 6,10 €

     

    Résumé :

    Delain est un royaume où vit un roi apprécié de tous. Il n’est pas très intelligent, pourtant son peuple tient à lui, et grâce à son épouse, une femme bonne et douce, il élève ses deux enfants Peter et Thomas avec beaucoup d’amour. Seulement, son conseiller et magicien Flagg, complote depuis de très nombreuses années dans un seul but : créer le chaos dans le royaume de Delain. Il ne renoncera devant rien, pas même à se débarrasser de la reine, toujours présente pour contrecarrer ses plans démoniaques. Mais une autre épine est plantée dans son pied : le prince aîné Peter. Le jeune homme a hérité de la bonté de sa mère, de son intelligence et d’un sens aigu du devoir et de la justice. En revanche, son jeune frère Thomas, bien plus semblable au roi, ne peut que jalouser la perfection de son frère… Un sentiment qu’il sera facile d’utiliser par le sombre magicien Flagg…

     

    Avis :

    Ce roman de Stephen King rend son auteur encore plus brillant à mes yeux. Pourquoi ? Car plutôt que d’exploiter le même filon (sa recette à succès) : King parvient en changeant de registre à écrire une nouvelle fois une histoire palpitante qui tiendra en haleine son lecteur de la première page à la dernière. En effet, « Les yeux du dragon » est en faîte un récit médiéval qui nous est délivré par un conteur anonyme… Le conte ! Un genre pourtant peu en vogue ces dernières années, qui revêt pourtant une simplicité incroyable en nous dévoilant une histoire passionnante ! Les personnages sont entiers et très souvent attachants : le prince Peter et sa mère sont des exemples criants de sympathie. Thomas en revanche, est quelqu’un de très contrasté dont le conteur semble parfois prendre la défense… Flagg est un vrai bon méchant machiavélique trempant dans la magie noire. La trame n’est pas franchement originale car justement, le texte est assez manichéen : le gentil prince et le méchant sorcier. Mais l’écriture est tellement bonne et les personnages si « réussis » que le lecteur veut absolument connaître le fin mot de l’histoire et la façon dont les événements vont se jouer ! Ma conclusion ? Elle est simple : Stephen King est un Dieu vivant et je ne m’arrêterai jamais de lire avant d’avoir découvert toutes ses œuvres !

    Lien direct : Editions Pocket


    votre commentaire
  • Le mystère du Dô - Cédric Mossaz

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 332 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Solal vit sur la Terre dans une ère bien loin de la nôtre, après que la civilisation a créé un cataclysme qui aura eu raison de la plupart des terres émergées, laissant des contrés désolées. La technologie a été effacée en même temps que l’ancien monde, et seules quelques civilisations ont évolué pour survivre… Solal fait parti des Descendeurs, il accomplit un rite de passage dans les montagnes, lorsque son Don, un sentiment étrange qui le poursuit depuis son plus jeune âge, le pousse à rentrer chez lui. Il n’y trouve que chaos et désolation. Pour retrouver sa petite sœur Eloa, il devra joindre ses forces à ses alliés de toutes les civilisations, et en apprendre plus sur son Don. Car son pouvoir a un rôle à jouer dans le destin de ce nouveau monde. Il faudra à Solal trouver les autres élus, ceux qui comme lui, présentent des capacités extraordinaires…

     

    Avis :

    « Le mystère du Dô » n’est pas sans rappeler « Le seigneur des anneaux ». En effet, de nombreuses similitudes existent : tout d’abord, bien que se fixant sur un fond de réalité (on part du même monde que le nôtre, ce qui aurait pu en faire un roman de SF), le texte se classe sans aucun doute dans le registre de la Fantasy. Les divers peuples et races sont bien présents, et l’imagination de l’auteur fait plaisir (coup de cœur pour les Aérolfiers, ces créatures qui font penser à des anges). De même, l’écriture est n’est pas légère (parfois même un peu lourde) et suit les aventures des héros, comme dans une grande épopée. Le début du roman manque un peu de dialogue, mais cela est vite rectifié lorsqu’enfin Solal rencontre ses nouveaux compagnons. J’ai personnellement apprécié le récit de la fin de nôtre ère : on est plongé dans un genre de Terminator (une vision futuriste contée d’un point de vue encore plus éloigné). Même si la fantasy n’est pas mon genre préféré, « Le mystère du Dô » présente de belles qualités et ravira sans aucun doute les fans du genre ! A noter que la couverture est magnifique et illustre parfaitement les pouvoirs de Solal… qui d’ailleurs, seront certainement à l’honneur lorsque le tome 2 de cette saga sortira ! La quête du Dô ne fait que commencer…


    votre commentaire
  • Le cercle des jeunes élues - Sara Elfgren & Mats Strandberg

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 473 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Le train-train quotidien des habitants d’une petite ville de Suède est bouleversé par le suicide d’un de ses élèves de lycée. Seulement, Linéa, la meilleure amie du défunt Elias ne croit pas à cette théorie… Qui plus est, plusieurs filles du lycée vivent de drôles de rêves… Certaines ont même l’impression de développer des capacités surnaturelles ! Tout s’éclaire lorsque durant une nuit où la pleine lune est rouge, elles se retrouvent toutes les six conduites au même endroit par une force mystérieuse. Elles découvrent alors qu’elles (et Elias) constituent le cercle. Elles sont des élues choisies pour combattre les forces du mal dans une guerre qui approche à grand pas. Elles ne se connaissent que très peu et ne s’apprécient franchement pas pour certaines… Il leur faudra tout de même apprendre à se connaître et à s’unir, afin de développer leurs pouvoirs et échapper à leur funeste destin.

     

    Avis :

    Dès le début, l’écriture atteste des origines étrangères du roman. En effet, il m’a fallu un peu de temps pour m’habituer au style très particulier (peut-être « Suédois », mais je n’ai pas assez de recul pour juger ! ^^) des auteurs. En effet, le texte au présent paraît de prime abord assez saccadé. Pourtant, les pages allants, on se retrouve propulsé dans une histoire passionnante ! On pourrait la rapprocher en plus sombre (et plus intéressant !) de la série « The secret circle » qui traite également d’un groupe d’ados sorciers. Mais, comme je l’ai précisé, l’ambiance de ce roman est bien plus adulte et sombre : les faux suicides foisonnent, et certains détails vous font froid dans le dos… Mais du coup, la trame est passionnante ! On va de rebondissement en rebondissement ! Le suspense est omniprésent et les personnages font « vrais » avec leurs personnalités pleines de défauts. Les sorcières sont toutes différentes, et le lecteur trouvera forcément des points communs avec sa propre personne. Les relations ne sont pas en reste, car si la magie est au centre de l’intrigue, elle ne fait pas tout. En effet, qu’elles soient sentimentales, ou familiales, les jeunes filles ont de nombreux problèmes qui les rendent d’autant plus attachantes… Vous l’aurez compris : j’ai adoré ce roman, qui je l’espère, ne sera que le premier tome d’une future saga !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Grimoire 1- L'exorde - Julien Légat

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 342 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Alors qu’un mage n’a aucun souvenir de sa vie passée, il se retrouve plongé dans sa propre histoire. Il s’appelait Zac, et n’avait que quinze ans. Il n’était qu’un étudiant en magie et passait son temps avec ses amis et son grand-père. Mais lorsqu’il est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis et forcé à l’exil, il ne pourra compter que sur une chose : le grimoire. Un livre magique qui lui permet de poser une question et d’en obtenir une réponse à tous les coups… Mais il y a un prix : chaque réponse lui coûtera un de ses souvenirs… En même temps, un mal commence à gagner la planète et se fait de plus en plus menaçant… Zac est peut-être le seul à pouvoir le stopper.

     

    Avis :

    Pas de surprise lorsque l’on commence ce roman après avoir lu la 4ème de couverture : l’auteur dit aimer Rowling et Tolkien, et bien c’est un peu un mélange des deux genres que nous retrouvons dans l’ouvrage. L’histoire est très originale et s’insère parfaitement entre fantasy et fantastique. Le personnage principal est attachant et il ne se pose pas en victime malgré son isolement et les injustices qu’il endure. Le texte nécessiterait parfois des ajustements (trop de points d’exclamations, un personnage qui se parle au lieu de simplement penser), mais la trame est assez intéressante. On regrette l’absence d’humour, un personnage comique aurait été un bon ajout… Quant à la partie « exil », elle est un peu rapide (on fait tout de même un bond de 70 ans dont on aurait bien aimé savoir plus !). Mais j’ai été agréablement surpris par la qualité du roman pour un auteur « amateur ». Comme quoi : il ne faut jurer de rien et parfois s’ouvrir à des lectures moins connues… La fin de l’histoire laisse le lecteur sur sa faim, alors à quand un tome 2 ?

    Lien direct : Mon petit éditeur


    votre commentaire
  • Le protectorat de l'ombrelle 1- Sans âme - Gail Carriger

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 324 pages / 16,75 €

     

    Résumé :

    Dans un monde ou les vampires et loups garous sont parfaitement intégrés à la bonne société londonienne d’une époque victorienne à la sauce steampunk, Mademoiselle Alexia Tarabotti est une Sans Ame. Cela, le fait qu’elle est toujours célibataire et sa toute récente agression fort discourtoise par un vampire font qu’elle ne mène pas une vie facile. Surtout lorsqu’elle tue accidentellement le vampire et que le très écossais, séduisant et loup-garou Lord Maccon, envoyé de la reine Victoria se mêle de l’affaire. Qui pourrait bien vouloir du mal à une personne pouvant par un contact physique rendre la mortalité aux créatures surnaturelles ? Tout le monde apparemment… Alexia risque de bien avoir besoin de sa fidèle ombrelle.

     

    Avis par Mathilde :

    J’ai eu un peu de mal à me tourner de nouveau vers le fantastique mais l’ambiance steampunk de ce livre et l’humour omniprésent ne m’ont pas fait regretter mon choix ! Cela faisait longtemps qu’un livre ne m’avait pas accroché comme ça ! L’intrigue est bien menée et les personnages vraiment attachants. Le fantastique avec ses détails triviaux comme la nécessité de boire du sang pour les vampires et la transformation à la pleine lune des loups-garous mélangé à une bonne société guindée typiquement londonienne à la Jane Austen donne vraiment un résultat explosif ! Le tout avec une bonne touche de l’humour corrosif d’Alexia en donne vraiment une série addictive. J’ai enchaîné tout de suite après avec les 3 autres tomes et attend le 5eme (pour le mois de mai) avec impatience…


    votre commentaire
  • Bilbo le Hobbit - J. Tolkien

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 504 pages / 15,95 €

    Format poche : 320 pages / 6,00 €

     

    Résumé :

    Bilbo, comme tous les hobbits est un petit être paisible qui n'aime pas être dérangé quand il est à table. L'aventure lui tombe dessus comme la foudre, quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse, et du dragon Smaug... qu'il va affronter. Car Bilbo doit partir avec eux ! Et le plus extraordinaire, c'est que le hobbit affrontera tous les dangers, sans jamais perdre son humour, même s'il tremblera plus d'une fois!

     

    Avis par Aurélie :

    De la pure poésie !! Une évasion de l'esprit dans la comté, voilà ce que vous vivrez en lisant ce merveilleux livre. Je n'imaginais pas retrouver la magie de mon enfance dans un livre écrit en 1937 !! C'est bien la beauté de ce livre, ce n'est pas notre monde, ce n'est pas notre temps !!! Je vous promets : en lisant ces lignes vous oubliez les heures qui défilent, les vicissitudes de la vie et la routine. Vous allez vous attacher aux personnages et comme moi ressentir une petite nostalgie quand vous l'aurez fini. Bonne lecture à tous.


    2 commentaires
  • Femmes de l'Autremonde 2- Capture - Kelley Armstrong

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Grand format : 601 pages / 8,20 €

     

    Résumé :

    Elena Michaels est la seule femme loup-garou de la planète. Et elle pense que son espèce est la seule surnaturelle… Jusqu’à ce qu’une sorcière : Paige, la convie à un sommet. Elena, ainsi que son alpha Jeremy et son compagnon Clayton, découvrent l’existence des sorcières, des mages, des vampires et des semi-démons. Et la raison de ce rassemblement, est que quelqu’un tente de capturer tous ces êtres extraordinaires. Un groupe secret les capture et les enferme dans un bâtiment puissamment gardé. A l’intérieur, toutes formes d’expérimentations sont pratiquées sur ces créatures. Le secret de tous – leur seule protection envers le monde extérieur –  est donc mis en danger. Mais les choses se corsent encore lorsqu’Elena elle-même est capturée. Elle tentera par tous les moyens de s’enfuir, avec l’aide des autres captifs. De leurs côtés, Clay, Jeremy et Paige feront leur possible pour trouver la localisation précise du centre, et sauver Elena… De préférence avant qu’elle ne participe à une partie chasse où elle est la proie.

     

    Avis:

    Une nouvelle fois, Kelley Armstrong nous épate en créant une histoire passionnante. Forte de son écriture fluide et addictive, l’auteur reprend les personnages de la meute créés dans « Morsure » et les met en contact avec de nouvelles créatures surnaturelles (qui serviront de base aux tomes suivants de la saga). L’histoire devient encore plus riche et prenante : les personnages de Paige et de Savanna (la jeune sorcière) sont très sympathiques, au contraire de la très spéciale vampire… Quant à Adam, le semi-démon pyromane, il est simplement génial ! L’idée de l’enfermement dans le centre est très bonne, et un parallèle amusant est fait avec la 4ème saison de Buffy (où un bâtiment similaire était conçu par le gouvernement). L’atmosphère est alors conduite vers un « Prison Break » surnaturel où les créatures doivent s’entraider pour sortir, et ce malgré une sécurité alarmante. Mais ce qui fait clairement le succès de ce tome, c’est le caractère d’Elena, la narratrice. C’est une femme forte et poignante, dont l’ironie et le sarcasme sont les points forts. Le lecteur est donc happé dans l’histoire vue à travers ses yeux. Les scènes d’amour entre Clay et Elena plairont certainement à certains, mais ne sont pas suffisamment importantes pour parler de bit-lit (ce qui m’arrange ^^). On regrette que le personnage de la seconde femme loup-garou ne survive pas, ce qui aurait très certainement ajouté du piquant à la suite des aventures de Femmes de l’Autremonde. Pour conclure : cette merveille est à lire sans plus tarder !


    5 commentaires
  • L'âge du feu 4-6 L'attaque du dragon - E. Knight

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 340 pages / 8,20 €

     

    Résumé :

    AuRon a trouvé le bonheur sur l’île de glace. Il y vit heureux avec sa compagne et ses quatre dragonnets qu’il a élevés loin des humains. Wistala, la bibliothécaire continue de parcourir le monde dans l’optique d’en apprendre toujours plus et de, peut-être, retrouver son frère, AuRon. RuGaard, le cuivré est devenu le Tyr : chef des dragons dans le monde d’En-bas, un royaume où la vie est rythmée par la politique. Mais bientôt, AuRon doit quitter son île pour trouver des métaux, nécessaires à sa progéniture. Il va apprendre que sa sœur est en vie et va tout faire pour la rencontrer. En chemin, Naf son ancien ami croisera sa route, et le dragon gris se retrouvera en face de la Reine Rouge, une femme énigmatique qui contrôle une partie du territoire au-dessus du monde d’En-bas. Wistala, elle sera sauvée par les sœurs du feu, la garde du Tyr, et sera conduite dans le monde d’En-bas. Lorsqu’AuRon est envoyé par la Reine Rouge dans le monde d’En-bas, les trois membres de la même couvée se retrouvent… à l’aube d’une guerre.

     

    Avis :

    Pour la première fois dans la saga, ce tome ne nous reconduit pas à la naissance des trois drgaonnets, mais commence plutôt alors qu’AuRon élève les siens. Cette première scène fait chaud au cœur en rappelant le long voyage qu’il lui aura fallu parcourir pour en arriver là. Malheureusement, la suite du roman n’est pas à la hauteur de ses prédécesseurs. L’âge du feu, construit depuis ses débuts la retrouvaille des trois dragonnets que l’on suit de tome en tome. Mais au lieu de retrouvailles, de disputes et de réels dialogues entre les trois, nous n’avons qu’un malheureux concours de circonstances qui ne prendra pas plus de quelques pages. Bientôt, ils s’en vont chacun de leur côté, passant manifestement à côté d’émotions qui auraient pu – auraient du ! – être d’avantage développées à travers une réelle confrontation. On notera dans les points positifs la touchante amitié entre Naf et AuRon, ainsi que l’implication de Wistala dans l’ordre des sœurs du feu où elle trouvera un mentor. Mais c’est surtout le cuivré qui est au centre de l’intrigue, ainsi que son rôle de leader dans le monde d’En-bas. Ainsi, le lecteur devient confus au milieu de tant de personnages issus des trois premiers tomes et dont l’importance n’est pas capitale. De même, le conflit opposant les dragons au territoire de la Reine Rouge n’en est pas un comparé aux combats qu’avaient pu vivre nos trois héros dans les précédents livres. Alors même si l’écriture est de qualité, le roman est en dessous du niveau des autres, et n’ouvre pas vraiment de voies évidentes pour la suite de l’intrigue. Espérons qu’avec ses deux derniers tomes, l’auteur aura su nous garder de bonnes surprises…


    votre commentaire
  • Waylander - David Gemmell

    Caractéristiques :

    Genre : Fantastique

    Format poche : 433 pages / 7,10 €

    Grand format : 352 pages / 20,30 €

     

    Résumé :

    A la suite de la mort de sa famille, Waylander est devenu un assassin. Responsable de la mort du roi Drenaï, il s’attire les foudres de son propre peuple ainsi que des Vagrians, en guerre contre ceux-ci. Ce n’est qu’après la rencontre avec le prêtre Dardalion, que l’assassin va changer pour regagner une partie de son Humanité. Epaulé par Danyal, une jeune femme au caractère bien trempé, il va tenter de retrouver l’armure du roi qui signifierait la victoire des Drenaïs. Sa dextérité et son arbalète seront ses meilleures armes contre ses ennemis, alors que Dardalion utilisera les pouvoirs de la Source qui le conduiront à rompre ses principes. De la haine et du mépris, les sentiments de Waylander et de Danyal évolueront jusqu’à devenir un amour… Synonyme de faiblesse en ces temps de guerre.

     

    Avis :

    Waylander est un roman de fantasy écrit en 1986 ayant particulièrement bien vieilli. Le texte est fluide et se lit avec beaucoup de facilité. Le récit est parfaitement partagé entre descriptions et dialogues. Les personnages sont attachants et humains, évoluant dans des nuances de gris et forcés de faire des compromis. Le phénomène qui conduit aux âmes de Dardalion et Waylander de déteindre l’une sur l’autre est particulièrement intéressant et constitue certainement le moment pivotant de l’histoire. La relation entre Danyal et Waylander est par contre moins bien menée : les sentiments de la jeune femme pour l’assassin arrivent sans prévenir, où il n’existait que de l’aversion quelques pages plus tôt. Les guerriers à la tête des Drenaïs auraient gagnés à être d’avantage connus et individualisés et l’on regrette leur tragique destin. Les combats sont bien décrits et le lecteur est très vite happé par l’histoire. Enfin, le prologue est constitué d’un résumé qui décrit les futurs des personnages principaux ce qui a pour point positif d’apporter des réponses sur chacun des héros ! En somme, Waylander est un roman très bien écrit pour les fans du genre, comme pour les novices ! Il a d’ailleurs bénéficié de plusieurs suites…


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique