• Christine - Stephen King

     

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 416 pages / 7,90 €

     

    Résumé :

    Arnie craque immédiatement lorsqu’il aperçoit sur le terrain délabré d’un vieil homme, une vieille Plymouth. Son meilleur ami, Dennis, se rend compte en revanche que la voiture est un tacot, et qu’il faudra – si tant est que cela fonctionne ! – des années et beaucoup d’argent pour la retaper… Mais comme hypnotisé, Arnie se fait avoir par le vieil homme qui lui demande d’ailleurs une somme énorme. Chacun a un mauvais feeling lorsqu’il rencontre Christine, la nouvelle voiture d’Arnie. Pourtant, lui semble conquis par cette entité qui va le faire évoluer étrangement : lui permettant d’avoir davantage confiance en lui, avant d’accaparer chacune de ses pensées… Les accidents se succèdent autour de Christine, tant et si bien que Dennis commence avoir une intuition que la voiture en elle-même, n’est pas étrangère aux phénomènes étranges qui punissent les gens qui ont fait du mal à Arnie…

     

    Avis par Jake :

    Après avoir été accroché par les derniers romans du King, on ne peut que se plonger dans ses plus anciens livres. Christine est l’un d’entre eux, et je me suis régalé à le lire ! Ce n’est pas tant le sujet, car on comprend très vite qu’il traite d’une voiture psychopathe qui change son conducteur et a des désirs propres… C’est surtout la façon qu’à Stephen King de raconter les éléments, et plus particulièrement les relations entre les personnages. Dennis est un personnage en or, mais on se prend également d’affection pour le père d’Arnie, et de pitié pour ce dernier… La narration est géniale, elle alterne entre les personnages principaux. Et comme toujours, il est impossible de savoir qui l’auteur va épargner, et qui passera sous les roues de Christine ! Le suspense est donc très intense ! Ce n’est pas mon préféré, dans la longue bibliographie de l’auteur, mais c’est à coup sûr un moment très agréable que j’ai passé !


    votre commentaire
  • Another (2/2) La fille à l’œil de poupée - Yukito Ayatsuji

     

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Grand Format : 293 pages / 14,95 €

     

    Résumé :

    Une malédiction plane sur la classe de 3ème-3. Tous les ans, des gens proches des élèves ou du professeur meurent, de diverses manières possibles – suicide, meurtres, accidents. Chaque année, un système a été mis en place qui porte plus ou moins ses fruits : une personne est ignorée complètement par le reste de la classe. Mais suite à un transfert, il y a une personne de plus dans la classe cette année. Aussi, un garçon vient s’ajouter à Mei – la fille à l’œil de verre – en tant que second ignoré de la classe. Mais les morts continuent, la malédiction ne s’arrête pas… Il est temps de trouver « l’élément en trop », et de trouver une solution pour arrêter les morts…

     

    Avis par Jake :

    Wahou ! Je suis resté skotché ! Je n’avais jamais eu l’occasion de lire des ouvrages Japonais en matière de littérature. C’est impressionnant ! Ce volume a beau être le second, on peut le lire indépendamment car les points principaux sont expliqués. Les personnages sont sympas, mais ce qui est absolument génial, c’est la trame ! On a l’impression de se retrouver dans un film d’horreur, pour le côté angoissant et la sensation thriller-fantastique. L’écriture est vraiment bonne, un style que l’on ne connaît pas trop en France. Pourtant ça fonctionne à la perfection ! On a envie d’en apprendre plus. Les éléments sont distillés avec parcimonie, mais c’est fait pour que l’on ne soit pas trop frustré tout en gardant le suspense le plus longtemps possible. Petit regret que la malédiction ne soit pas complètement levée (est-ce seulement possible ?), mais les réponses sont parfaites pour « cette année ». Quoi qu’il en soit, c’est une réussite et cela me donne très envie de découvrir d’autres ouvrages Japonais !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Le démon des morts - Graham Masterton

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 480 pages

     

    Résumé :

    Près de Salem, dans un petit village, John Trenton a perdu sa femme enceinte dans un malheureux accident de voiture. Mais certaines apparitions effrayantes font suite aux décès, exposant John à des visions déformées de sa femme défunte. Et il n'est pas le seul, car plusieurs personnes dans le village semblent persécuter par leurs défunts êtres chers qui tentent de les faire basculer dans la mort... Cela pourrait être lié à une épave située non loin de là, qui renfermerait l'esprit d'un démon enfermé, qui fait tout son possible pour sortir... et récolter de nouvelles âmes.

     

    Avis par Jake :

    Encore un Masterton génial qui diffère par sa narration à la première personne. Comme souvent, l'histoire est fondée sur une mythologie démoniaque qui remonte à des centaines années, mais qui prend appui sur des faits réels. Le personnage principal est vite sympathique à son lecteur, contrairement aux personnages secondaires dont on reste éloigné. Certains passages traînent un peu, mais le tout est quand même très agréable, et j'ai pour ma part adoré l'esprit "épave à récupérer sous la mer" qui émane de ce roman effrayant... A lire près du feu crépitant, lors d'une soirée d'hiver où le vent vient faire frapper les branches contre vos fenêtres... Effet garanti ! ^^


    votre commentaire
  • La nuit des salamandres - Graham Masterton

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 324 pages

     

    Résumé :

    Lloyd apprend que sa fiancée se serait immolée par le feu sur le parking d'un McDo. Ne comprenant pas les raisons qui auraient pu pousser cette jeune femme aux allures normales et heureuses à se suicider, il va étudier la thèse du meurtre. Mais en remontant cette piste, il tombera sur la véritable vie de Célia, qui lui cachait de nombreux éléments, y compris concernant sa santé... Il apprendra également qu'un bus entier de gens a brûlé peu de temps auparavant, et qu'une collègue de Célia semble avoir subi le même sort que cette dernière. Les feux meurtriers se multiplient... Et s'il y avait une raison et une origine extraordinaires à ces phénomènes ?

     

    Avis par Jake :

    Plus je découvre Graham Masterton et plus j'adhère ! On a affaire à un savant mélange entre une enquête pleine de mystère (qui me réconcilie avec les thrillers) et du fantastique qui côtoie sans mal l'horreur. Ses "méchants" sont toujours (ou presque) fous, et il y a un rapport évident à la sexualité la majorité du temps (c'est le cas ici). C'est assez passionnant, très prenants. Les personnages sont vraiment sympathiques, on s'identifie très vite et cela rend la trame géniale ! Les références à la guerre et aux nazis sont supers et s'immiscent dans l'histoire avec brio. Vous l'avez compris : j'ai trouvé ce roman génial !


    votre commentaire
  • Carrie - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Grand format : 288 pages / 6,60 €

     

    Résumé :

    Carrie White est une jeune lycéenne persécutée depuis toujours par les autres filles de l'école. Elle doit son isolement à une mère puritaine plongée avec excès dans une religion qui voit en tous des pêcheurs indignes du pardon du Seigneur. Sue, une des lycéennes qui s'est moquée aux dépends de Carrie, regrette et met en scène une surprise afin que, pour une fois, Carrie se sente bien au milieu de ses pairs. Mais ce n'est pas du goût de certains, qui feront tout pour punir la jeune victime lors du bal du Printemps. Mais c'est sans compter le pouvoir télékinétique de Carrie, qui de jour en jour devient plus fort et dangereux...

     

    Avis par Jake :

    Carrie est un des plus grands classiques de Stephen King, et il était plus que temps que je le découvre, même si son histoire est bien connue. Comme souvent avec le King, c'est un sujet délicat mêlant adolescence, pouvoir étrange, isolement social et vengeance... Car cela aurait également pu être le titre du roman. Carrie et Sue sont deux personnages que l'on apprécie beaucoup, la première car elle fait réellement de la peine, la seconde car elle a l'empathie nécessaire pour expier ses fautes et tenter de se racheter auprès de sa camarade. Le texte est composé d'une multitude de témoignages, ce qui est une forme de récit assez originale, et je ne saurais dire si cela profite ou non au roman. Cela reste une histoire très dramatique qui laisse un petit côté amer... C'est certainement la force de l'écriture de cet auteur


    votre commentaire
  • Cujo - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Format poche : 442 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

    Maine, dans une petite contrée perdue d’Amérique, peu d’habitants et pourtant une histoire déjà très lourde à porter pour tous les citoyens. En effet, il y a de cela quelques années, un tueur cruel a sévi en éliminant froidement femmes et enfants. Tous pensaient alors que le malheur était loin derrière eux, cependant aujourd’hui, il semble s’être réveillé… Un abominable monstre dans le placard, des rêves étranges et maléfiques, des personnes en proie à la folie, et surtout un chien : Cujo, qui jusque là était le meilleur ami de l’homme, se transforme en un monstre sanguinaire qui persécutera sa propre famille…

     

    Avis par Audrey :

    Encore une fois, Stephen King nous montre qu’il est bel et bien le maître de l’angoisse en surfant toujours entre réel et imaginaire. L’histoire de Cujo en elle-même (un chien atteint de la rage) est déjà effrayante, mais elle ne serait rien sans l’aspect surnaturel ajouté par la signature de King. En effet, le lien établi entre le chien et le monstre caché dans le placard de l’enfant, fait froid dans le dos. Les personnages ne sont pas particulièrement attachants, et pourtant l’histoire suscite de l’intérêt, ce qui prouve le talent de l’auteur. Seul bémol, tout l’aspect lié à la campagne publicitaire de Vic n’apporte selon moi aucun intérêt à la trame… Un bon roman, mais certainement pas le meilleur de l’auteur à mon sens… Cela reste cependant un roman d’intérêt public (bon pour votre culture générale) étant données les nombreuses références dans les films / séries / livres… Au moins vous saurez de quoi on parle ! ^^


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Format poche : 284 pages

     

    Résumé :

    Mason, plombier de son état, est appelé par ses amis qui s’interrogent sur l’eau de leur puits. En effet, l’eau est devenue jaunâtre et dégage une odeur désagréable de poisson pourrie… Lorsqu’il fait examiner la composition du liquide par son collègue Dan, les deux compères se rendent compte que des micro-organismes inconnus pullulent dans ce milieu, et y déversent une substance étrange qui donne ces caractéristiques étranges à l’eau… Les deux ne sont pas au bout de leur surprise, car quelque chose d’horrible semble arriver à quiconque – homme ou animal – qui ingère l’eau provenant des puits de la région… Une nouvelle espèce semble émerger, liée à un secret terrifiant gardé depuis des siècles. Et cette civilisation semble bien décidée à annexer la nôtre…

     

    Avis par Jake :

    Un roman qui oscille entre l’horreur et la science-fiction. La première partie, lorsque les personnages ignorent encore tout des transformations, et ne font qu’imaginer le pire est géniale. On gravit avec eux les escaliers de la maison des gens disparus, sans avoir ce que l’on est sur le point de découvrir (on sait simplement que l’on va avoir peur ^^). Masterton semble adepte de ce style, ce qui me convient parfaitement ! Sans que ses personnages soient particulièrement attachants (souvent même borderline antipathique, avec un paquet de défauts), la trame les entraînent dans des histoires incroyables et l’on en vient à les prendre en pitié. Le scénario est incroyable et s’inscrirait parfaitement dans un épisode de the X-Files (d’où pour moi son succès !). Les lieux sont très bien décrits, notamment les grottes et cavernes, ce qui nous embarque immédiatement dans les mésaventures des personnages. L’écriture est fluide, avec une traduction malheureusement à parfaire, étant donné que le livre date de 1991 (pour la version que j’ai lue)…


    votre commentaire
  • Image hébergée par servimg.com

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Grand format : 320 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Quel est le secret du cow boy mystérieux qui laisse sur son chemin des gens mourrant de tumeurs agressives ? Que cachent Miss Froom et son jardin aux roses somptueuses ? Quel est le revers de la médaille, lorsque l’on obtient une bourse dans une prestigieuse école anglaise qui ne réunit normalement que l’élite ? Que renferme la plage de sable noir d’un village d’adorateurs de dieux païens primitifs ? Quelle est la créature qui se terre au fond d’une grotte, en haut des montagnes, et qui fait disparaître les rares moutons qui s’y aventurent ?

     

    Avis par Jake :

    « Nocturnes » était la première œuvre de John Connolly qu’il m’ait été donnée de lire, et je ne le regrette pas, car peu nombreux sont les auteurs qui manient aussi bien l’horreur… Ce format de nouvelles donne lieu à de belles trouvailles : j’ai particulièrement aimé celle sur le cow-boy cancéreux qui aurait tout à fait pu être un épisode de The X files, ou celle beaucoup plus courte du prêtre qui a eu le malheur de creuser sous l’église… Bien sûr, les nouvelles ne permettent pas totalement d’apprécier les personnages, mais c’est peut-être aussi bien car leurs destins sont funestes, 9 fois sur 10 ! En revanche, c’est un format qui permet de laisser libre court à l’imagination de Connolly que l’on peut qualifier de florissante, sans se tromper ! La couverture traduit parfaitement l’ambiance qui ressort de chaque nouvelle : c’est noir, sombre. Sur la quatrième de couverture, on peut décrypter : « ne pas lire tout seul », et effectivement, au même titre que certains (la majorité ?) livres de Stephen King, les thèmes sont angoissants, et l’écriture l’est également ! On oscille entre le thriller, le fantastique et l’horreur… Mais j’adore ce style, et je pense qu’il ravira tous les fans du genre ! Cela donne très envie de se lancer dans un des romans de l’auteur…

    Lien direct : Editions L'archipel


    votre commentaire
  • La part des ténèbres - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Format poche : 541 pages / 7,60 €

     

    Résumé :

    Thad est père de famille : il a deux jumeaux en bas âge, et une femme aimante. Ce qu’il ignore, c’est que lorsqu’il avait 11 ans et qu’il a été opéré au cerveau, ce n’est pas une tumeur que les médecins ont excisée… Mais un jumeau qu’il avait absorbé in utero ! Thad est également auteur, mais il a eu beaucoup plus de succès sous le nom emprunté de Georges Stark à qui il doit trois romans très durs et sanguinolents, que sous son propre nom… Mais écrire sous le nom de Georges Stark l’a conduit à boire, l’a rendu plus sombre, plus grave… C’est pourquoi, lorsque quelqu’un découvre la double identité de l’auteur et décide de le faire chanter, Thad et sa femme font le choix de « tuer » publiquement Georges Stark. Une page se tourne… Sauf que Georges Stark, fou psychopathe, n’a aucune envie de rester mort. Il veut être bel et bien vivant et continuer ses aventures… Et quelques meurtres atroces ne lui font pas peur…

     

    Avis :

    Stephen King est le maître de l’horreur, il est également le maître du gore ! Cet auteur a un talent fou pour décrire des scènes qui vous glacent le sang ! On se contorsionne littéralement alors que les victimes tentent d’échapper à leur poursuivant. Le personnage de George Stark est délicieux : un fin psychopathe à la répartie acerbe qui ne laisse aucune chance à ses proies. Au contraire, il est extrêmement facile de s’identifier au bon Thad, père de famille et mari aimant. Cependant, la dualité est une nouvelle fois au centre de la trame. En effet, bien qu’il tente de le nier, George Stark est une part (même infime) de Thad… L’histoire est très bien conçue : on se demande durant le roman si Stark est une incarnation de l’imaginaire de l’auteur, s’il est son jumeau séparé à l’âge de 11 ans (par un quelconque miracle) ou s’il est simplement un psychopathe désaxé… Le personnage du shérif Alan est un peu le septique de l’histoire qui hésite à croire Thad. J’ai bien aimé leur relation, ils sont très complémentaires. Quand à l’épouse de Thad, elle est géniale : bonne mère en plus d’une femme qui soutient son mari… Mon personnage préféré, je pense. La composante des « moineaux » est une super idée, ou comment transformer un animal tout mignon et inoffensif en témoin d’une mort imminente ! « Les moineaux volent de nouveau » sont le leit motiv du livre et accroissent la tension… Bref, Stephen King n’est pas maître du genre pour rien, et ce roman est une pure réussite !

    Lien direct : Editions Pocket


    votre commentaire
  • Simetierre - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur

    Grand format : 474 pages

    Format poche : 636 pages / 8,10 €

     

    Résumé :

    Louis est médecin. Il traverse bientôt le pays avec sa femme, sa jeune fille et son bébé pour s’installer dans un village tranquille. Ou du moins, c’était ce qu’il croyait… Une fois sur place, il se prend d’amitié pour le couple de voisins âgés en face. A leur arrivée, le vieillard montre à la nouvelle famille le « Simetierre » : un endroit reclus dans la forêt où les enfants du village vont, depuis la nuit des temps, enterrer leurs animaux de compagnie décédés. Mais alors qu’un jeune homme cliniquement mort est amené dans le cabinet de Louis, il n’a le temps de lui délivrer qu’un message : de ne jamais dépasser la limite du Simetierre… Pourtant, lorsque le chat de la famille meurt dans un accident, Louis va être conduit par son voisin au-delà du Simetierre, dans un endroit aussi sombre et vieux que la mort elle-même. Le lendemain, le chat refait surface, vivant, mais plus comme avant… La question germe alors dans l’esprit de Louis : que se passe-t-il si l’on enterre en ce même endroit, un être humain ? Et pire… Qu’est-ce qui en ressort ?

     

    Avis :

    Le seul résumé de l’histoire à ma femme, a suffi à la terroriser ! Et bien que la peur ne fut pas aussi intense pour moi durant la lecture, je dois admettre que la troisième et dernière partie de ce roman est tout bonnement terrifiante ! L’écriture de Stephen King est bonne, il rend les personnages extrêmement humains et attachants. Cette petite famille devient réellement celle que nous avons dans le quartier, tout près de chez nous… L’histoire est originale, l’humour est toujours présent. Et surtout, l’auteur parvient à nous faire croire, espérer et regretter. Ce livre a très bien vieilli, comme la majorité du répertoire de l’auteur. Louis est un bon médecin et un père très attentionné. La découverte du passé de sa femme est particulièrement intéressante : le destin tragique de sa sœur, et surtout « le gwand, le tewwible Oz », synonyme de mort… Ce roman vous donnera des frissons dans le dos, et saura vous conquérir jusqu’à sa dernière ligne qui est profondément effrayante et laisse un sentiment de mal être qui perdure… surtout pendant la nuit !  


    2 commentaires
  • Le diable en gris - Graham Masterton

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 378 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

    Des gens sont tués dans d’atroces conditions, comme si quelqu’un suivait un rituel vaudou. Ce qu’elles ont en commun ? A priori rien, à part leur mystérieux agresseur qui semble invisible à tous, à l’exception de Sandra, une jeune fille trisomique qui décrit un être ténébreux vêtu comme un ancien soldat. Decker est un policier ayant perdu sa femme deux années plus tôt ; et c’est lorsque cette dernière revient pour le prévenir d’un danger imminent qu’il découvre les racines mystiques de cette série de meurtre. Il découvrira qu’il est également sur la liste du tueur…

     

    Avis :

    En maître de l’épouvante, Masterton décrit avec précision des meurtres tout bonnement ignobles. Si la recherche de frissons vous a conduit à ce roman, alors vous ne vous êtes pas trompés : les passages horribles donnent la chair de poule ! L’histoire semble récente mais le style de l’auteur est intemporel. La petite Sandra est un personnage très attachant, bien plus que le « héros » Decker, qui a perdu pieds depuis la mort de sa femme. La relation avec cette dernière aurait gagnée à être approfondie car très émouvante. Le titre du roman peut induire en erreur, car s’il est bien question de religion, la divinité en question n’a rien à voir avec le christianisme. Encore une fois, les recherches culturelles établies par Masterton sont impressionnantes et dévoilent la « santeria » une religion issue de l’Afrique. Le fond de guerre de Sécession est également très enrichissant. En bref : un très bon roman pour les amateurs de sensation forte, même s’il ne vaut pas le génial « Démence » du même auteur.


    votre commentaire
  • Manitou - Graham Masterton

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 384 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

     

    Harry Eskrine est un médium charlatan mais sympathique qui utilise son « don » pour réconforter les vieilles femmes que l’ennui exaspère. Mais un jour, lorsqu’il voit Karen sonner à sa porte, il sait que quelque chose de bien réel et surnaturel se trame… Karen est une jeune femme qui fait toutes les nuits le même cauchemar sordide, et depuis que ces étranges songes ont commencé, une tumeur grandit de jour en jour au niveau de sa gorge. Après des examens, il s’avère que la tumeur est un fœtus qui grandit… Il s’agit en fait d’un sorcier vieux de plusieurs siècles qui revient prendre sa vengeance contre l’homme blanc. Pour s’opposer à lui et sa magie, il n’y a qu’un vieux shaman indien de notre temps, Harry et le médecin de la jeune Karen…

     

    Avis :

    « Manitou » est le premier roman de Graham Masterton, maître de l’horreur. Son livre, best seller,  a été adapté en film « Le faiseur d’épouvantes » (The manitou en VO). Le récit connaît deux fins différentes (toutes les deux proposées dans certaines versions) : l’originale et celle qui a été publiée la première (allongeant le livre de plusieurs dizaines de pages). Le roman est bien écrit et l’idée de départ très intéressante avec une réflexion sur l’extermination des indiens et l’installation des colons Américains. La trame en elle-même est un peu exagérée (des esprits pour chaque objet, c’est le manitou d’un ordinateur géant qui parvient finalement à tuer le manitou du sorcier indien), et on sent notamment l’expérience acquise par l’auteur lorsque l’on compare « Manitou » à « Démences » largement plus construit. Néanmoins, les personnages sont attachants, en particulier Harry et l’idée très originale !


    1 commentaire
  • 200901demences

     

    Caractéristiques :

    Genre : Horreur / Fantastique

    Format poche : 448 pages / 7,10 €

     

    Résumé :

    Il y a plus de soixante ans, à l'approche de la nuit, plus de cent patients d'un asile de fous disparaissent en même temps. Les portes des chambres sont toujours fermées de l'extérieur mais personne n'a jamais revu les patients. Du jour au lendemain, l'établissement "Les Chênes" ferme ses portes... Alors qu'il rentre chez lui un soir, Jack est attiré à l'intérieur de la maison tombée en désuétude. Lorsqu'il amène sa famille pour visiter les lieux, son fils disparait à son tour... Il ne faut pas longtemps à Jack pour comprendre que quelque chose de très étrange se produit dans cette demeure. Les fous meurtriers sont prisonniers des murs, mais cela ne leur empêche pas de tuer...

     

    Avis :

    "Démences" est un livre d'horreur. Et effectivement, il est flippant ! Très bien écrit, il rappelle un genre dont Stephen King est le maître. Ce roman parfaitement mené a une intrigue originale : des tueurs capables de surgir des murs pour vous tuer. Très bien écrit, le roman vieillit bien. Malgré un fond de magie celte, le plus important reste son personnage principal, qui cherche à sauver son fils. Le "chef" des tueurs est un personnage très intéressant : le psychopathe dans toute sa splendeur. Les meurtres sont décrits de manière très précise, ce qui exacerbe sans conteste l'horreur du roman. Donc pour un moment de frayeur, n'hésitez pas ! 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique