• La promeneuse - Didier Fourmy

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 300 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Frédérique dit Fred, a l’incroyable don de comprendre les animaux et ils le sentent. Quand Victor son ami d’enfance devenu comportementaliste animalier, lui propose de le remplacer quelques mois, elle accepte. Le job consiste en fait à promener les amis à quatre pattes de maîtres assez fantaisiste, mais également de rétablir l’harmonie entre eux. Fred, qui affirme parler « chien et chat », va assister à des confidences assez drôles sur ce que les animaux pensent de leurs maîtres.

     

    Avis par Lolo :

    Drôle, tendre, positif, un agréable moment de lecture ! C’est relativement court, bien écrit et ça se lit d’un trait. L’auteur se met carrément dans la tête des chiens et des chats et leur prête la parole pour notre plus grande joie. Fred va servir d’interprète entre ces derniers et leurs maîtres car elle comprend leur langage et leur comportement. Elle va également découvrir des affinités entre certains de ses clients. Les personnages sont tous plus originaux les uns que les autres, mais ma préférée reste Anita qui est une femme vraiment incroyable. D’ailleurs qui a un animal de compagnie se reconnaîtra sûrement à certains moments. Les animaux sont au top et leurs dialogues trop drôles ! L’auteur soulève à travers ce roman la question de la solitude et aussi l’intérêt de se tourner vers les animaux qui ne sont jamais décevants. Un bon roman qui fait du bien au moral.  

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire
  • Les michetonneuses - Rose Emilien

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 360 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Le monde selon Heaven Alighieri se résume à trouver un « pigeon » bien riche de préférence pour l’entretenir. Elle est d’ailleurs stripteaseuse la nuit et baby-sitter le jour. Pour essayer de trouver l’oiseau rare, elle va avec trois copines, de soirées branchées en boîte de nuit prête à tout pour se faire offrir un sac Chanel ou une paire de Louboutin. 

     

    Avis par Lolo :

    La couverture rose flashy m’a séduite quand j’ai choisi le roman… Mais « that’s all ». En effet je n’ai pas accroché avec ces quatre filles tellement superficielles, désœuvrées, ne sachant même pas faire une phrase correctement. Ne parlons pas de Heaven l’héroïne et de son état d’esprit. L’écriture et le langage utilisés sont à la fois vulgaires, parlés et vides de sens. L’auteur est très calée en grandes marques c’est indéniable, mais trop c’est trop ! J’ai eu un mal fou à aller jusqu’au bout du roman, c’est dire. C’est sûrement parce que ce n’est absolument pas mon genre d’histoire. Les fans du parler « d’jeuns, dans le vent » devraient apprécier…

    Lien direct : Editions Don Quichotte


    votre commentaire
  • The end of the world running club - Adrian Walker

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 560 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Edgar Hill, dit Ed, est à 35 ans, un père et un mari absent. Il boit d’ailleurs pas mal et ne fait plus de sport depuis longtemps. Pourtant, le jour où un cataclysme terrible fait basculer l’univers tout entier, il va devoir faire face pour sauver sa famille, et leur prouver qu’il est encore digne de confiance. Hélas ! Un malheur n’arrivant jamais seul, quand ils vont être séparés, Ed va traverser le Royaume-Uni en courant afin d’essayer de les rejoindre pour ne pas les perdre à tout jamais. Mais dans ce monde apocalyptique il va devoir se battre pour survivre, et trouver en lui des ressources jusqu’alors insoupçonnables…

     

    Avis par Lolo :

    Incroyablement réaliste, prenant, une belle leçon de courage. C’est très bien écrit et c’est Ed qui raconte son périple. L’auteur campe les personnages au début, mais très vite on se retrouve dans un monde post-apocalyptique. J’ai trouvé les descriptions des paysages, des personnages et surtout de leurs réactions, que l’on se place du côté des bons ou des méchants d’une réalité effrayante. Ed, qui est un héros sans l’être, va finalement avec quatre autres personnes se dépasser complètement. Il est prêt à tout pour retrouver les siens avant qu’il ne soit trop tard et va avec ses amis d’infortune viser l’impossible. Leur petit groupe est très uni, c’est un bel exemple de solidarité, et d’amitié bien qu’ils soient tous très différents.  Ils vont affronter des dangers réels et permanents, mais aussi faire de belles rencontres malgré tout. C’est donc un roman porteur d’espoir malgré les difficultés d’un environnement devenu des plus hostiles. On les accompagne dans leur périple de fin du monde, on ressent les émotions avec eux car c’est admirablement décrit. Le roman est riche en sentiments et au fil des pages on se pose des tas de questions que soulève cette aventure de l’extrême. A lire, et à méditer !

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire
  • En finir avec Monica - Candace Bushnell

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 357 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Pandy Wallis est la créatrice des romans à succès portés par le personnage fort de Monica, une fille adorée du public qui ne se mariera jamais et restera toujours positive quoi qu’il arrive ! En l’espace de quelques années, Monica s’est vue adulée par des millions ! Ses romans ont été adaptés en films, et son interprète SondraBeth a été pendant un moment la meilleure amie de Pandy. Mais désormais, Pandy Wallis souhaite devenir plus : elle veut écrire à propos d’autre chose. Mais pour ce faire, elle doit d’abord se débarrasser de Monica… Et autant ses fans que ceux qu’elle rend riches sont pour le moins contre…

     

    Avis par Jake :

    Génial ! J’ai adoré… Je n’avais pas du tout accroché avec Sex and the city (le roman évidemment, parce que la série TV est extra), mais j’avais trouvé très chouette le boulot de l’auteure en jeunesse avec Le journal de Carrie. Ici, on a affaire à de la chicklit, mais franchement accessible à tous ! C’est un roman agréable, très bien écrit : on s’immerge complètement dans l’intrigue. On trouve immédiatement Pandy sympathique, même lorsqu’elle fait des erreurs. Ses malheurs, qu’ils soient en matière d’amitié, d’amour, ou même professionnels parleront à tous. La narration est géniale, et l’ordre chronologique a beau être un peu perturbant parfois, on s’y retrouve toujours. Bref, c’est hyper agréable et on est sûr de passer un bon moment… Comme moi, cet aprèm, au bord de la piscine ! ^^

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Albert sur la banquette arrière - Homer Hickam

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 413 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Elsie n’est pas vraiment une femme heureuse… Son mari Homer a beau être le mari le plus aimant et attentionné qui soit, acceptant pratiquement toutes les requêtes de son épouse, cette dernière préfère s’imaginer ce qui aurait pu être… Son seul vrai bonheur est l’alligator qu’elle a reçu en cadeau de mariage… Mais ce dernier commence à être grand, et un voyage en Floride s’impose pour le ramener là d’où il vient, et où il pourra couler des jours heureux. Le road trip plongera le couple (l’alligator et le coq) dans de nombreuses aventures et désillusions… mais il les éclairera également sur ce qu’ils souhaitent dans la vie.

     

    Avis par Jake :

    Une œuvre bien singulière ! C’est un road trip assez incroyable, qu’il faudrait pouvoir prendre au second degré si les parties dramatiques n’étaient pas si intenses… Evidemment, l’alligator est très drôle et franchement sympathique. On se prend aussi dès le départ d’affection pour Homer, qui est un homme sincèrement bon. Mais le tout est quand même très dur par moment, et ce « à cause » d’Elsie. Cette dernière est une femme qui regrette sa vie, qui ne parvient pas à s’en contenter ou même à l’apprécier. Tout le long du roman, et du road trip, elle est à la recherche de mieux, de différent. Evidemment, cela peut s’expliquer à une partie de la vie, mais c’est une frustration durable que contemplait jusque là Homer… Les choses s’arrangent quand même… et heureusement ! L’alternance entre le passé (le road trip) et le temps présent avec Elsie vieille qui raconte l’histoire à son fils, est assez bien menée. La fin est particulièrement touchante. C’est un livre qui touche, à sa manière, et en cela, il m’a fait penser à l’incroyable Forrest Gump… Avis aux amateurs…

    Lien direct : Editions Mosaïc


    votre commentaire
  • Les amants maudits de Dorliac - Martial Maury

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 300 pages / 17,90 €

     

    Résumé :

    Tout le village de Dorliac dans le Périgord est troublé. Le maire est accusé de corruption par un mystérieux corbeau, qui évoque un meurtre qui a eu lieu des décennies plus tôt. Antonin, journaliste va tout faire pour résoudre ce mystère. Il va se tourner vers les anciens du village, pour essayer d’en savoir plus sur le drame qui s’est joué juste après la guerre. Scipion, riche paysan et Horace notaire amis depuis toujours étaient tous les deux fous amoureux de Violette…Quel est donc le lien entre cette affaire qui date, et le maire actuel du village ? Quelle tragédie s’est jouée à l’époque, pour que les répercussions soient encore d’actualité ?

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, roman dans lequel passé et présent se rejoignent. Le livre est très bien conçu, car il alterne entre Dorliac aujourd’hui, et dans la foulée, mais en italique, le Dorliac des années 1930. Du coup, on n’a pas envie de lâcher le livre. Il y a de nombreux personnages dans les deux époques, mais les principaux sont Scipion, Horace et leurs familles respectives. Les plus sympathiques n’étant d’ailleurs pas toujours ceux à qui l’on pense de prime abord. L’auteur nous dévoile ici de grandes passions. D’amitié, tout d’abord, mais aussi d’amour, puis de haine, et de jalousie autour de quoi se mêle le rang social qui était primordial à l’époque. Tous ces sentiments traversent le temps, alors arrive un mystérieux corbeau qui veut rendre justice lui-même en faisant ressortir le passé. Il est très difficile de deviner son identité et le lien avec le maire. J’ai préféré la partie relative aux années 1930 où l’auteur fait monter la tension au fur et à mesure du récit et dont on craint l’issue. Mais je n’en dirai pas plus ! A vous de le lire, et découvrir ainsi les terribles secrets, que cache ce petit village si tranquille d’aspect.

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • L'été des secondes chances - Morgan Matson

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Format poche : 416 pages / 7,90 €

     

    Résumé :

    Taylor a une manière assez lâche de gérer ses conflits : elle fui. C’est ainsi qu’elle a laissé son petit ami et sa meilleure amie cinq ans plus tôt, alors qu’elle quittait la maison de vacances dans laquelle elle passait ses étés avec sa famille. Mais lorsque son père, atteint d’un cancer, se sait condamné, Taylor est obligée d’accompagner sa famille dans la maison de vacances pour y passer un dernier été… Taylor se retrouvera une nouvelle fois confrontée à Henri, le premier garçon qu’elle a jamais aimé… Et à Lucy, la meilleure amie qu’elle a trahi par lâcheté. C’est également sa dernière chance pour partager le plus de choses avec son père…

     

    Avis par Jake :

    Superbe ! Je refuse de cantonner ce roman à la jeunesse, car il parlera à tout le monde. Attendez-vous à pleurer en commençant ce livre, car il est des plus touchants ! Le ton est juste, les personnages sont attachants et la narration est parfaite ! Taylor plait immédiatement par sa simplicité, malgré sa lâcheté évidente. Son père est incroyable, et sa relation avec sa fille fait particulièrement chaud au cœur. Henri est un gentil pur et dur. Lucy a du répondant et beaucoup d’humour. La famille de Taylor est unie, quoi que ses membres sont très différents les uns des autres, et cela donne encore plus de crédibilité à l’histoire. C’est triste, c’est beau, c’est vraiment un roman exceptionnel ! Alors ne vous laissez pas berner par sa couverture un peu girly et fleur bleue, parce que L’été des secondes chances est une pépite… Quelque chose qui vous touche vraiment. Magnifique !

    Lien direct : Editions Le livre de poche jeunesse


    votre commentaire
  • La nuit, nous grandissons - Ben Brooks

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 544 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Jasper a 17 ans… Il est dans cet âge critique où l’on est sensé bâtir les bases de son avenir. Pourtant, ce n’est pas franchement ce qui le préoccupe le plus ! Au lieu de réviser pour ses examens, il préfère passer du temps avec sa meilleure amie, chercher à participer aux plus de fêtes possibles, boire, fumer, se droguer un peu et emballer des filles ! Mais derrière cette façade, Jasper est en réalité quelqu’un de sensible, qui craint plus que tout de gâcher sa vie et préfère en imaginer une où sa dernière conquête tombe enceinte, où son beau père est en réalité un meurtrier psychopathe, et où il se joue de ses rencontres avec sa psy…

     

    Avis par Jake :

    Un roman assez marrant, à prendre impérativement au second degré ! Jasper est un personnage attachant, qui multiplie cependant les erreurs de jeunesse classiques. J’ai adoré le personnage de sa meilleure amie, et plus particulièrement leur amitié : cette complicité m’a rappelé de très bons souvenirs ! L’écriture est très agréable : c’est fluide et tellement bien décrit que l’on a franchement l’impression de voir un film. C’est un portrait de la vie d’adolescent… dans un contexte plutôt dur. Bien sûr, si l’on prend la trame au premier degré, c’est affligeant : on suivrait alors un ado au futur peu prometteur qui se laisse porter par la vie et fait des choix plutôt mauvais… En fait, c’est un peu dommage de ne pas aller plus loin avec ces personnages : j’aurais adoré lire une suite qui aurait pu nous mener quelques années plus tard… Quoi qu’il en soit, les passages hilarants étaient légions, et j’ai passé un super moment !

    Lien direct : Editions La belle colère


    votre commentaire
  • La poupée cassée - Elisabeth Alexandrova-Zorina

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 368 pages / 23,00 €

     

    Résumé :

    Iva Nova est une jeune et jolie Moscovite qui exerce un réel pouvoir sur les gens. Elle est psychologue, et coach de vie, pour les jeunes cadres de la nouvelle société russe. Elle soutient que chacun peut s’il le souhaite ardemment, devenir maître non seulement de sa propre existence, mais aussi de celle des autres. Sauf qu’un jour, elle va être victime des circonstances, et sa vie va basculer, suite à un incident insignifiant. Elle va tomber si bas, qu’elle va se poser des questions sur sa vie d’avant et essayer de partir à la recherche d’elle-même.  

     

    Avis par Lolo :

    Le roman m’a laissée complètement perplexe ! Je me suis souvent posé la question de savoir si Iva souffrait de schizophrénie ou bien si tout cela n’était en fait qu’un horrible cauchemar. D’un côté, on a le récit de sa vie en tant que businesswoman et de l’autre, sa vie en tant que SDF. Mais le pire, c’est que je n’ai eu aucune compassion pour son histoire. Je trouve qu’elle réagit de manière complètement idiote et déraisonné suite à ce qui lui arrive.  Je n’ai pas aimé l’ambiance générale du roman, ni les personnages quels qu’ils soient et tout cela m’a paru surréaliste ! Malgré ce, je n’hésite pas à me remettre en question, car je n’ai peut-être tout simplement pas compris le message et la conclusion de l’histoire. Je dois dire que j’avais adoré le précédent roman de l’auteur, Un homme de peu, magnifique et prenant. Chacun se devra donc de se faire sa propre opinion, quant à « la poupée cassée ». 

    Lien direct : Editions de L’aube


    votre commentaire
  • Deux-pièces - Eliette Abécassis

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 95 pages / 12,00 €

     

    Résumé :

    Lors d’un défilé, la France de 1946 découvre la véritable bombe atomique du couturier Louis Réard, à savoir, le bikini. Dans le public, Gaby, une jeune fille frêle et chétive prend des notes. Soudain, un jeune homme l’interpelle. C’est Antoine, son grand amour qu’elle n’a plus revu depuis l’exode. Il a participé à la conception du maillot de bain, et tout heureux de la revoir, lui demande ce qu’elle a fait durant ces dernières années.

     

    Avis par Lolo :

    Voici un roman qui se lit en moins d’une heure, mais que j’ai trouvé très riche en émotions. Sur fond de défilé, il s’agit en fait de comment la guerre a transformé les gens. L’histoire entre Antoine et Gaby est très belle, mais on se demande s’ils vont pouvoir reprendre là où ils en étaient. Le symbole du bikini est celui de la libération de la femme et le début d’une nouvelle époque. On lit beaucoup entre les lignes et c’est vraiment bien écrit. Je me suis laissé porter par l’histoire et la fin que je n’ai pas vu venir, m’a scotchée. Une véritable leçon d’humanité, et d’humilité !

    Lien direct


    votre commentaire
  • Paradise (1/?) - Simone Elkeles

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 391 pages / 1,90 €

     

    Résumé :

    Un an après l'accident qui a failli lui coûter la vie, et qui a fait voler en éclat son entourage, Maggie peut finalement retourner au lycée. Pourtant, elle n'a qu'un objectif : trouver suffisamment d'argent pour quitter Paradise et rentrer dans un programme étranger. Les choses se corsent davantage quand Caleb, le garçon qui vient de passer un an dans un centre pour jeunes détenus, le garçon même qui a causé l'accident, rentre à son tour à Paradise. Ce nouveau départ est dur pour les deux, surtout lorsque les secrets de leurs anciennes vies se mêlent à ce qu'ils essaient de construire...

    Avis par Jake :

    Un roman YA très agréable. Les personnages principaux sont sincères et ne jouent pas de jeux. Ils ont justement eu un an pour apprécier les véritables valeurs, et bien qu'ils aient choisi deux chemins très différents, on aime suivre les deux. La relation amoureuse en elle-même est bien traitée, on se dit au départ qu'il est impossible que la victime nourrisse des sentiments pour son bourreau, mais c'est bien mené et on tombe à notre tour dans le panneau ! Bien sûr, certains clichés sont exploités, mais de manière logique et assez intelligente... Il ne s'agit là que d'un premier volume, donc l'histoire ne s'achève pas... Cela reste donc un poil frustrant, mais pousse également à découvrir la suite !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 320 pages / 7,90 €

     

    Résumé :

    Lisa est une psychiatre de renom appelée à l'institut de Saint-Vincent. Du côté personnelle, elle est la compagne d'un homme aimant, mais ne parvient pas à être complètement épanouie car dans l'impossibilité d'avoir un enfant par elle-même... C'est une des raisons qui la pousse à la perplexité face à son nouveau as : Judy. Mais ce n'est que le haut de l'iceberg, car quand elle commence à découvrir l'histoire de cette jeune femme, qui fait preuve de tant de discernement lorsqu'elle conte sa folle histoire, Lisa s'embourbe dans les questions. C'est dans les racines familiales de Judy, en Angleterre, que la psychiatre trouvera des ébauches de réponses... Judy est-elle folle ? Ou victime d'une incroyable histoire surnaturelle ?

    Avis par Jake :

    J'accroche très rarement avec la littérature française, et cela a été un véritable plaisir de découvrir cette nouvelle auteure ! J'ai accroché immédiatement et ai dévoré le roman dans la journée ! Il faut dire que l'écriture est abordable, et le thème très vite passionnant ! On se prend d'affection pour Judy et Lisa très vite, bien que la psychiatre puisse être parfois frustrante par son aspect psychorigide (en particulier dans sa vie de famille). On oscille entre réalité et fiction, et en cela, le livre m'a fait pensé à l'excellent (mais peu connu) Le garçon qui voyait des démons ! Le tout est rondement mené et l'on passe un super moment ! Je n'ai qu'un bémol à donner : le roman s'achève un chapitre trop tôt ! La frustration étant immense de ne pas savoir ce qu'il advient des personnages après...

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • On dirait nous - Didier Van Cauwelaert

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 360 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Soline est violoncelliste et va rencontrer Ilan qui s’occupe vaguement d’immobilier, dans le train. Ils ne vont plus se quitter. Un jour qu’ils se promènent dans le parc près de chez eux, ils aperçoivent deux petits vieux qui se tiennent la main. George, professeur à la retraite, et Yoa son épouse tlingit ont l’air fou d’amour. Soline s’exclame alors : « On dirait nous, à leur âge » et cette phrase va changer leur vie. George et Yoa, vont ainsi s’immiscer dans la vie du jeune couple en leur faisant une étrange proposition…

     

    Avis par Lolo :

    Avis mitigé pour ce nouveau roman de Didier Van Cauwelaert. D’abord les points positifs. La couverture qui m’a fortement séduite et l’histoire d’amour en elle-même qui est très forte et vraiment belle entre George et Yoa. Ensuite concernant les personnages, j’ai beaucoup apprécié Ilan qui est quelqu’un d’authentique. J’ai trouvé Soline un peu fofolle, mais c’est sûrement parce qu’il s’agit d’une artiste (j’ai quelquefois un peu de mal à les comprendre…). Quant à George et Yoa je les ai trouvés un peu envahissant. Le thème principal du roman est la réincarnation et à certains moments, cela m’a semblé  « trop gros ». Il y a aussi énormément de sexe dans ce roman et de manière assez crue, avec un côté un peu voyeur qui ne m’a pas emballé. Sinon, heureusement, il y a beaucoup de tendresse et d’humour. C’est extrêmement bien écrit, aéré avec des chapitres courts et l’histoire se lit en un rien de temps. Un roman agréable, mais pas mon préféré de cet auteur. 

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 448 pages / 7,90 €

     

    Résumé :

    Mélissa tient la rubrique people d’un petit journal à New York. Le jour où sa voisine d’en face est agressée et tombe dans le coma, Mélissa prend volontiers la place de la vieille dame pour s’occuper de ses deux chats et de son grand Danois. La jeune femme parvient finalement à joindre la seule famille de sa voisine : un photographe de renom, connu pour être un Don Juan. Mais Max, le photographe égocentrique et imbu de sa personne ne souhaite pas faire le déplacement, et utilise la faveur qu’une de ses anciennes connaissances lui doit… En effet, c’est John, journaliste dans un quotidien concurrent, qui va prétendre être Max et emménager dans l’appartement de la vieille dame. Un plan qui ne pouvait que mal tourner… Surtout que l’attraction entre Mélissa et John est immédiate. Est-ce que ce mensonge sera fatal à leur relation ?

     

    Avis :

    « Le garçon d’en face » est un roman très original. En effet, sa narration est exclusivement composée d’e-mails ! Au départ, cela m’a un peu perturbé, m’empêchant de me rapprocher des personnages. Mais finalement, l’écriture de Meg Cabot est telle que l’histoire est légère, toujours drôle et vraiment agréable à lire. C’est un parfait roman de voyage. John et Mélissa sont très sympathiques et pleins de compassion, mais les personnages secondaires (nombreux) ne sont pas en reste ! En effet, l’humour vient souvent d’eux : on pense aux mails des ressources humaines, aux potins d’une collègue délurée, de la meilleure amie fidèle qui stresse pour son mariage à venir. L’histoire d’amour est très bien écrite, quant à la petite enquête, elle ajoute du piquant à la trame… Au final, ce roman m’aura donné envie de lire d’autres livres de la très célèbre Meg Cabot, tout simplement pour son écriture légère, drôle et prenante !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Beautiful idols (1/?) Rivalité - Alyson Noël

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 391 pages / 1,90 €

     

    Résumé :

    Ira est un homme très puissant et riche qui détient plusieurs clubs. Layla, elle, rêve de devenir reporter et tient un blog très tranché sur les stars. Aster est une étrangère, coincée dans une famille qui cherche à la marier, alors qu’elle désire devenir populaire et célèbre. Tommy rêve de s’offrir une guitare bien particulière et d’envoyer en pleine face à Ira qu’il est son père, alors que ce dernier ne connaît même pas son existence… Le point commun entre ces trois dernières personnes, outre leur niac, est qu’ils vont participer à un concours organisé par Ira : le but est de dynamiser les night clubs en faisant rentrer un maximum de monde, et le plus de popularités possibles… Chaque semaine, un concurrent sera éliminé. Seul le vainqueur pourra accéder à l’argent.

     

    Avis par Jake :

    Bon, le résumé est assez chaotique, je l’admets, et il faut quelques dizaines de pages pour dépatouiller chaque personnage. Il n’empêche, que l’on se laisse très rapidement entraîner dans cette ambiance Hollywoodienne, où les personnages tentent de s’évincer à chaque page. On n’apprécie pas franchement qui que ce soit : même les personnages qui ne tiennent pas à la gloire sont prêts à trahir et mentir pour arriver à leurs objectifs. Mais c’est très entraînant, et on se complet à les voir galérer ! L’écriture est très bonne, c’est fluide, et cela nous donne une touche de Gossip girl ! L’histoire constitue un premier arc, et ne répond donc pas à toutes les questions, c’est un peu frustrant… Surtout que la fin est un véritable cliffhanger ! Mais cela donne très envie de découvrir la suite, donc mission accomplie !

    Lien direct : Editions Mosaïc 


    votre commentaire
  • Les lettres de Rose - Clarisse Sabard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Grand Format : 384 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Adoptée étant bébé, Lola âgée désormais d’une trentaine d’années, voit son quotidien bien huilé basculer, lorsque le notaire d’un petit village perdu l’informe de l’héritage de sa grand-mère biologique. En fait, outre une maison, elle va recevoir toute une correspondance, qui va finalement lui apprendre ses origines qu’elle ne connaît pas. Seulement, les habitants d’Aubéry le fameux village la voient comme une étrangère lorsqu’elle surgit afin d’en savoir plus. Dans le nombre, il y a même son propre cousin Vincent, et le meilleur ami de celui-ci le beau et troublant Jim…

     

    Avis par Lolo :

    Pour un premier roman, c’est plus que réussi, je l’ai trouvé magnifique ! Il m’a fait d’emblée penser à ceux de Barbara Constantine. C’est à la fois romantique, prenant, et terriblement positif. Pourtant, tout n’est pas rose (c’est le cas de le dire…) dans la vie de Lola. Elle est à une période charnière de sa vie. Et finalement, cet héritage va être l’élément déclencheur qui va l’aider à prendre vraiment sa vie en main. C’est bien écrit, agréable à lire, et l’alternance d’époques entre la grand-mère Rose, l’arrière-grand-mère Louise et l’époque actuelle avec Lola font qu’on ne lâche pas le livre. De nombreux sentiments jalonnent le roman. De profondes amitiés, mais aussi l’Amour avec un grand « A », du courage, des rancœurs le tout sous forme de terribles secrets de famille que l’on a hâte de découvrir en même temps que Lola. Les descriptions sont parfaites et j’étais vraiment transportée au gré des différentes époques à suivre le fabuleux destin de cette famille. On sent d’ailleurs que Lola ne fait pas exception à la lignée de femmes exceptionnelles qu’étaient ses aïeules. C’est vraiment un livre qui fait du bien, et dont on quitte l’ambiance et les personnages à regret. Un petit bijou, une bouffée de bonheur !     

    Lien direct : Editions Charleston

     


    votre commentaire
  • La légende Belonore - Philippe Carrese

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 392 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    1945, le projet de construction d’un barrage, abandonné pendant des années, menace à nouveau la survie de San Catello, village situé dans le nord de l’Italie. Ce projet est porté par le condottiere Tancredi Crevaldore et vise à anéantir la famille Belonore, et notamment son ennemi juré le patriarche Volturno Belonore. 1964, un petit groupe composé d’un couple d’américains, d’italiens et de Français se lance dans une visite des ruines de San Catello. Addolorata mène ce petit groupe de visiteurs et conte l’histoire de la famille Belonore et de San Catello. Passé et présent vont se croiser et nous révéler le destin croisé des familles Belonore, Crevaldore… et des participants de ce groupe de visiteurs.

     

    Avis par Kiki :

    Virtuoso ostinato (le premier tome de la trilogie), nous avait fait découvrir dans l’Italie du début du XXème siècle, Volturo Belonore, paysan dur doté de valeurs fortes et ses enfants. Dans Retour à San Catello (deuxième tome) nous retrouvons Volturo dans l’Italie des années 30, mais également Marzio, Vittoria et bien d’autres personnages dont la personnalité marquée est superbement mise en valeur par l’auteur. On retrouve dans La légende Belonore les nombreux protagonistes des précédents tomes, dont le destin se croise. L’ajout d’un « aide-mémoire» en fin d’ouvrage permettra aux lecteurs qui se seraient perdus au fil de la trilogie, de s’y retrouver. Ce dernier tome vient clore superbement une fresque à la fois, historique, populaire et dramatique. La légende Belonore peut toutefois être découverte sans avoir lu les précédents tomes …Mais quel dommage de ne pas se délecter des trois…

    Lien direct : Editions de L’aube


    votre commentaire
  • Trois jours et une vie - Pierre Lemaitre

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Grand Format : 288 pages / 19,80 €

     

    Résumé :

    Aux alentours de Noël 1999, une série d’événements tragiques va s’abattre sur la petite ville de Beauval, avec en premier lieu, la disparition d’un enfant âgé de six ans. Dans cette région entourée de part et d’autre de forêts, et où tout le monde se connaît,  les mauvais présages vont arriver. Pour le jeune Antoine qui fut aux premières loges, tout cela commença par la mort du chien de son voisin…

     

    Avis par Lolo :

    Entre le roman et le polar, ce livre est vraiment différent. On connaît dès le début le tragique de l’histoire, mais on est pris dans une spirale infernale, et comme Antoine, il faut aller jusqu’au bout. C’est bien écrit, avec une foule de sentiments ressentis selon les personnages. La psychologie des principaux protagonistes est exceptionnelle. On se met à leur place, et notamment celle d’Antoine pour lequel on tremble de ce qui va lui arriver. D’ailleurs il est question de trois époques de sa vie. C’est angoissant et l’auteur soulève de nombreux sujets délicats, comme la justice, et la culpabilité notamment. Il y a de nombreux rebondissements et on ne sait pas comment tout cela va se terminer. Captivant et original, à lire et à découvrir.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 440 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Cela fait quatre ans, que Justin Campbell a disparu alors âgé de onze ans. Depuis, sa famille essaie de faire face chacun à sa manière. Le père Eric, entame une liaison, la mère Laura, fait du bénévolat pour la protection des dauphins, et le frère cadet Griff passe ses journées à faire du skateboard dans la vieille piscine désaffectée d’un motel. Quand la police retrouve Justin cela relève du miracle. D’autant plus qu’on apprend qu’il était séquestré tout près de chez lui, par un pédophile. Les parents de Justin culpabilisent alors de n’avoir pas réussi eux-mêmes à le retrouver. Comment faire pour survivre à ce retour ? Justin arrivera-t-il à surmonter ce traumatisme ? Mais le pire, c’est que le coupable est assigné en résidence en attendant son procès. Comment dans ce cas ne pas vouloir faire justice soi-même ?

     

    Avis par Lolo :

    Roman peu banal étant donné que la victime réapparaît au bout de quatre ans. L’auteur dresse ici le portrait d’une famille en crise et complètement désemparée par le kidnapping d’un de leurs enfants. Chacun des personnages va réagir de manière différente. En tant que personne tout d’abord et en tant que famille. Le roman est chargé d’émotions justes et fortes à la fois. On perçoit la douleur de chacun des membres de la famille, durant les quatre années du rapt, mais aussi et surtout une fois le retour de Justin. En effet, ces quatre années les ont tous changé, et ils vont essayer de retrouver un équilibre au jour le jour. L’auteur passe au crible les sentiments de chacun et on a l’impression que le plus fort dans l’histoire est Justin. C’est émouvant et bouleversant à la fois. L’écriture est profonde et finalement revient également le thème de faire justice soi-même surtout quand le coupable est quasiment votre voisin…Un roman terriblement humain.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • On a dévalisé la queen - Jean-François Quesnel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 239 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Darcy est récemment divorcée, et elle décide ainsi de poser ses valises en Ecosse où elle achète une vieille villa riche d’histoire. Ainsi, elle se rend rapidement compte que l’endroit est célèbre pour avoir été hanté, et également pour être le lieu où la reine aurait égaré une bague inestimable… Une histoire dont sa propre ancêtre lui parlait lorsqu’elle était enfant. Envoûtée par l’Histoire (et surtout par la faune masculine du lieu !), Darcy va se prêter au jeu afin de tenter de retrouver le précieux bijou ! Un siècle plus tôt, la mystérieuse histoire de la bague, d’un arnaqueur et de la fille d’une prostituée se déroule au même endroit…

     

    Avis par Jake :

    Un livre relativement court, où l’humour est de rigueur. En revanche, on le vantait comme quelque chose d’hilarant, et c’est tout de même plus subtil que cela. En fait, le ton détonne énormément avec l’époque, et c’est en cela que l’œuvre est drôle. J’ai particulièrement aimé la fille de la prostituée devenue une Lady, qui garde parfois son ancien jargon… Mais Darcy est également un personnage piquant, quoi que fortement dirigée par ses hormones ! L’écriture n’est pas mal, mais manque au début de dialogue : on sent que le récit est un peu trop présent et donc un peu lourd. Mais on oublie ce petit défaut rapidement en nous plongeant dans un univers tout british qui a énormément de charme ! Le fait de suivre les deux trames en même temps aère beaucoup le texte, et donne un rythme assez agréable. Bref, c’est une histoire sympa !

    Lien direct : Editions City


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique