• La corde - Stefan aus dem Siepen

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format Poche : 190 pages / 6,80 €

     

    Résumé :

    A l’orée d’une immense forêt, vivent quelques villageois dans leur hameau isolé. Ils mènent une vie paisible et bien rythmée par les saisons et le travail des champs. Tout bascule un beau jour, lorsque l’un d’entre eux découvre une solide corde dont l’extrémité s’enfonce dans la forêt. Qui donc l’a mise là ? Et jusqu’où va-t-elle ? Les hommes décident alors de partir la journée pour voir jusqu’où elle mène, et laissent les femmes au village. Ils commencent leur périple et suivent la corde qui s’enfonce toujours plus dans les bois. Le lendemain, seulement deux d’entre eux décident de retourner au village, laissant les autres s’enfoncer toujours plus loin dans la forêt qui devient hostile et soudain menaçante…

     

    Avis par Lolo :

    Etonnant, inquiétant et terriblement révélateur du phénomène de groupe. C’est une sorte de conte philosophique qui nous fait réfléchir sur les comportements humains dans certaines situations. Comment une société bien rythmée et organisée peut-elle partir en vrille à ce point ?  L’apparition d’une simple corde dans leur petit univers bien réglé, va tout perturber. On se rend compte de la transformation de certains en leader, alors que d’autres vont laisser libre cours à leurs pulsions primaires. C’est extrêmement bien rendu ici. La façon dont les villageois vont changer au fur et à mesure de leur progression et du changement d’environnement. Cela m’a fait penser à Sa majesté des mouches de Golding et des comportements qui se modifient, au plus on s’éloigne de toute civilisation. Il y a aussi le symbolisme de la forêt qui ajoute à l’angoisse. La peur ancestrale avec les loups et tous les bruits alentours nous font visualiser avec terreur cette insondable forêt. La fin m’a surprise et comment ne pas l’être ! Enfin, cette corde nous tient en haleine et l’auteur réussit avec brio à nous mener… par la corde !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Femme de Vikings 1- - Carl Royer

    Caractéristiques :

    Genre : Erotique / Roman

    Grand Format : 280 pages / 12,50 €

     

    Résumé :

    Nora appartient à un petit village Saxon. Lorsqu'un jour, les siens se font attaquer, elle a peur de se faire tuer (ou pire) par les Danois ! Un de ces terribles Vikings parvient même à rentrer chez elle, pourtant de près, il semble tout sauf désireux de lui faire du mal... Bientôt pris au piège par les villageois, le Viking est condamné à rester enfermé sur la grande place, nu, aux vues de tous. Nora ne cesse de lorgner sur la superbe sculpture du Danois. Jusqu'à ce qu'un soir, elle franchisse le pas et le rejoigne dans sa prison... C'est une révélation sexuelle ! Elle n'hésite donc pas à s'enfuir avec lui, et partir rejoindre son armée. Elle devient une reine parmi eux, ne parvenant jamais vraiment à assouvir son appétit sexuel... Lorsque son premier petit-ami Saxon se retrouve de nouveau devant elle, bien plus tard, il ne la reconnaît pas... Elle n'est plus la même, et fera même preuve d'une grande cruauté envers le peuple qu'elle a déserté...



    Avis par Jake :

    Chaud chaud chaud ! Le livre commence plutôt doucement, en nous présentant une jeune femme un peu niaise, avec des expressions plutôt usées, et souvent redondantes, ce qui est assez désagréable dans la lecture... Mais très vite, la narration dépasse ces problèmes en plongeant le personnage principal (et avec elle, le lecteur !) dans une tornade sexuelle ! Tous les clichés y passent, mais également les fantasmes les plus sauvages et vicieux ! Les plus tordus sexuellement trouveront sans aucun doute une scène pour les réjouir ! ^^ Le texte est cru, et pourtant riche en synonymes et descriptions afin d'embarquer son lecteur dans les affaires torrides des Vikings et de leurs esclaves sexuelles ! Un roman tout à fait cochon, à ne surtout pas lire à l'extérieur, sans devoir cacher une vilaine érection... ^^

    Lien direct : Editions La Musardine


    votre commentaire
  • Hospice & love - Thiébault de Saint Armand

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 236 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    La fille d'Armand Bouzies et sa famille déménagent, et cette fois ci, ils ne veulent pas s'encombrer de l'ancien commissaire parisien octogénaire. Ainsi, Armand est placé dans un "établissement collectif de séjour pour personnes dépendantes" ou plus simplement : un hospice ! Profondément blessé et doté d'une grande gueule, Armand va pousser chacun de ses colocataires à partir... Toujours contre leur gré et souvent sans s'en rendre compte. Jusqu'au jour où une octogénaire particulièrement maligne vient s'installer dans la résidence perdue. Elisabeth a une vie entourée de mystères, et Armand va se prendre d'affection pour là vieillards. Tant et si bien qu'il va imaginer un plan pour s'échapper à deux de l'hospice !

     

    Avis par Jake :

    Entre comédie et tragédie ! La grande majorité du roman est composé de l'humour noir, sarcastique et bourré de cynisme de son personnage principal, Armand. Le personnage est blasé, frustré et se venge sur tout le monde. On ne l'apprécie pas trop, même si on le plaint un peu... Mais lorsqu'Elisabeth débarque, leur dynamique est palpitante ! Lui devient plus malin, marrant. Elle est intelligente et le manie avec brio. Leur road trip est passionnant, surtout que le mystère d'Elisabeth s'épaissit et nous offre de manière régulière des réponses (et d'autres questions). La fin est particulièrement triste, comme on pouvait s'y attendre... Mais assez touchante. L'écriture est bonne et fluide : tout est mis en œuvre pour faire d'Armand la pièce maîtresse de l'œuvre...

    Lien direct : Editions Hugo & Cie.


    votre commentaire
  • Te posséder - Sarah Crowley

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 269 pages / 17,90 €

     

    Résumé :

    Mila Nixon est une trentenaire journaliste très charmante et avec énormément d'ambition. Dernièrement, elle a appris qu'elle ne pouvait que compter sur sa meilleure amie, après avoir retrouvé son fiancé avec une de ses meilleures copines ! Quant au poste qu'elle convoitait, il semblerait qu'il soit prévu pour un de ses collègues masculins ! Un soir, alors qu'elle traîne dans un bar, elle se fait accoster par deux hommes très sexy : l'un est un footballeur célèbre, l'autre la challenge énormément sur le plan intellectuel. Ce dernier reviendra plusieurs fois vers elle, et se montrera très convainquant ! Mais autant sur le plan professionnel que sur le plan personnel, l'arrivée des deux hommes dans sa vie pourrait bien tout bousculer !


     
    Avis par Jake :

    Ce roman fait assez comédie romantique de Chicklit... Avec une grosse composante sexuelle en prime ! En effet, les scènes de sexe sont nombreuses autant avec le politicien qu'avec le footballer. C'est typiquement le genre de roman que les lectrices émoustillées adoreront ! ^^ Côté scénario, c'est pas mal : la trame n'est pas extraordinaire car on sait immédiatement avec qui Mila va finir ! Mais j'ai bien aimé le côté professionnel du personnage, qui rappelle un peu Bridget Jones avec en plus l'aspect british ! J'ai aussi adoré la meilleure amie haute en couleurs et au langage bien trempée qui mériterait son propre livre ! Dommage qu'elle ne soit pas davantage présente ! L'écriture est nickel, rien à redire au rythme prenant de la narration et des dialogues piquants et dynamiques ! Pas mal du tout...

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • Un sacré numéro ! - Sarah Clain

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 254 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Aurore est une jeune parisienne travaillant avec sa mère, la fondatrice d’une très grande marque de macarons, et côtoyant régulièrement son frère, un horloger de renom. Elle, en revanche, a l’impression de vivre en retrait et de cumuler les échecs amoureux… Alors qu’elle a perdu son téléphone, Aurore envoie un jour un SMS à son frère… Ou c’est ce qu’elle croit ! Car c’est bientôt un inconnu qui lui répond, et les deux commencent à construire une relation via leurs échanges… Alors que tout se bouscule dans sa vie professionnelle et dans sa vie familiale, il se pourrait bien que le côté sentimental en prenne également un coup !

     

    Avis par Jake :

    Un livre de chick lit très agréable ! C’est un roman type comédie romantique, qui suit un personnage un peu spécial, parfois candide et égoïste, assez en marge des réalités de la vie, mais qui a bon fond. On s’intéresse à son relationnel : sa famille est complexe, mais j’ai adoré sa relation avec son frère, envers qui elle voue un véritable culte ! Ses échanges avec ses parents sont assez classiques des familles pleines de non-dits. La relation amoureuse passe donc parfois au second plan, et c’est aussi bien ! L’écriture est bonne, légère et sans prise de tête, à l’image de toute l’œuvre d’ailleurs : on se laisse porter par la prose simple, les rythmes courts et les dialogues prenants. C’est un roman, assez court et sans prétention qui parvient brillamment à nous sortir du quotidien ! Très agréable donc…

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • Tempête sur Nogales - Thierry Berlanda

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 166 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Nogales, petite ville frontière entre le Mexique et l’Arizona. Et puis il y a Jess la belle qui tient un snack miteux en plein milieu du désert. Ses clients, des routiers, habitués pour la plupart s’y arrêtent pour boire un verre au cours de leurs périples. Mais il y a aussi « le gosse », qui est amoureux transi de Jess, et qui passe son temps à la regarder et à l’écouter chanter. Il boit de la tequila du matin au soir et n’a qu’un seul ami, Holly un vieux routier, qui est une sorte de père pour lui. Un jour, alors qu’une terrible tempête se prépare, arrive une grosse Pontiac en ville. Jess est terrifiée. Pourquoi ? Que craint-elle ? C’est ce que « le gosse » et Holly vont essayer de découvrir.

     

    Avis par Lolo :

    Voici un livre qui nous montre encore, combien l’auteur a de nombreuses cordes à son arc. En effet, le style est complètement différent de « l’insigne du boiteux », et « la fureur du prince ». Au départ, c’est un roman, sorte de road movie, qui m’a beaucoup rappelé l’ambiance du film « Bagdad Café » : Un snack paumé au milieu de nulle part avec des personnages un peu déjantés, à l’avenir incertain. Le roman se déroule en quatre donnes. Un peu comme une partie de cartes, sans que l’on sache vraiment ce que l’on va découvrir. En avançant le malaise s’accroît et on imagine que la tempête va tout emporter sur son passage. D’ailleurs, la tension monte et pour finir on se retrouve pris au piège d’un polar noir. Les personnages sont impressionnants et certains « foutent même les jetons », tant par leur physique, que par leur comportement. C’est pour cela, que Jess apparaît vraiment comme un ange aux yeux de tous, et du « gosse » en particulier. Ce « gosse », narrateur de l’histoire fait de la peine. On le devine très jeune et déjà alcoolique et paumé. Les descriptions de Nogales, de ses routes poussiéreuses, de cet endroit perdu dans le désert sont tellement réalistes que l’on s’y croirait. L’ambiance et le décor ne font plus qu’un. La fin est incroyable, surprenante…Un livre qui sort résolument de l’ordinaire, et ne laisse pas indifférent.


    votre commentaire
  • De sabres et d'utopies - Mario Vargas Llosa

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 560 pages / 26,40 €

     

    Résumé :

    Ce livre, nous décrit le parcours politique et intellectuel de cet extraordinaire écrivain péruvien qu’est Mario Vargas Llosa, des années 1960 à l’an 2009. C’est le journaliste et écrivain espagnol Carlos Granés qui s’est occupé de la recherche des textes primordiaux concernant l’évolution de la pensée de Vargas Llosa. Dans sa préface, il nous explique que son but était trouver des réponses aux questions, telles : « La position de l’auteur face à la réalité latino-américaine », « Les dangers et les espoirs pour ce continent ». Aussi et surtout, « Comment ses idées et ses engagements ont pris forme ». On trouve également dans la dernière partie du livre,  des articles concernant un grand nombre d’écrivains et d’artistes latino-américains, comme Gabriel Garcia Marquez, Botero, mais aussi Jorge Luis Borges, Frida Khalo et bien d’autres.

     

    Avis par Lolo :

    Tous ces articles mis bouts à bouts, font de ce livre, un pavé monumental qui a dû demander un travail gigantesque de recherche pour son élaboration, tant il paraît complet. Même si cela commence véritablement avec l’engagement politique de l’auteur, on a des notions de ce qu’a été son enfance et son environnement. On constate que cet auteur hors du commun, a côtoyé bon nombre de dirigeants d’Amérique Latine et qu’il sait par conséquent, de quoi il parle. Sa préoccupation première étant de trouver une solution, politique, économique et sociale en vue de sauver ce continent pourvu de tant de richesses. Il dénonce bien sûr, les dictatures militaires successives, et toutes les horreurs qui en découlent. Nous en apprenons beaucoup sur d’autres écrivains et poètes d’Amérique Latine, mais également sur Jean-Paul Sartre qui était une sorte de maître à penser pour Vargas Llosa, du moins au début. C’est très complet et détaillé mais au final, cela nous donne une version différente de l’auteur. On le comprend d’autant mieux quand (comme moi), on a lu tous ses romans. J’ai bien apprécié la dernière partie du livre consacrée à tous ces remarquables artistes latinos américains. Un livre essentiel donc, enrichissant, qui nous donne une vision de l’Amérique Latine souvent insoupçonnée.


    votre commentaire
  • Elle & lui - Marc Levy

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 396 pages / 21,50 €

     

    Résumé :

    Paul, écrivain extrêmement populaire en Corée du Sud, vit maintenant à Paris. Son meilleur ami Arthur et sa femme Lauren viennent lui rendre visite et l’inscrivent à son insu sur un site de rencontres. C’est sur ce quiproquo, qu’il va avoir rendez-vous avec Mia. C’est une star du grand écran, mais il ne le sait pas. Ils se sentent seuls tous les 2, bien qu’étant chacun dans une relation. Ils vont devenir amis, et faire un bout de chemin ensemble.

     

    Avis par Lolo:

    Nous retrouvons dans ce roman, les personnages de : « Et si c’était vrai ? », avec Paul, Arthur et Lauren. C’est une histoire d’amour/amitié composée principalement de dialogues. C’est bien écrit, sans fioriture, ni faux semblant. Il y a beaucoup d’humour, avec de nombreuses situations rocambolesques, qui m’ont fait sourire. Les personnages sont attachants, surtout Paul, qui fait presque peine parfois. Voilà, c’est une comédie agréable, plaisante à lire. J’ai quand même eu une impression de déjà vu, mais on passe un bon moment et cette légèreté fait du bien, en ce moment. Malgré tout, l’auteur aborde ici un thème plus grave, que je vous laisse le soin de découvrir pour ne pas dévoiler l’intrigue… En résumé, une belle histoire qui finit bien, que demander de plus ?


    votre commentaire
  • Un monde pour Stella - Gilles Boyer

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 344 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Dans les années 2050, Esther Andersen est une jeune économiste spécialisée dans les questions de développement durable, et engagée dans l'organisation "OnePlanet" qui pousse l'humanité à s'intéresser à des solutions économiques, sociales et écologiques pour contrer les nombreuses catastrophes qui s'accumulent en peu de temps... Elle est bientôt accostée en secret par le prédisent des États Unis et le leader Chinois, tous les deux en fin de mandat. Les deux lui font une offre incroyable : ils s'engagent à mettre leurs deux superpuissances au service d'Esther et de ses décisions économiques, écologiques et sociales. Elle a deux semaines pour préparer de nouvelles références politiques concernant ces domaines. A travers ses confrères et un voyage à travers le monde, Esther va faire son possible pour laisser à sa fille Stella, un monde viable...

     

    Avis par Jake :

    Dès les premières pages, j'ai été captivé par ce roman ! Il est vraiment riche en réflexions et pourtant parfaitement compréhensible pour des personnes n'ayant aucune compétence en la matière. C'est évidemment un manifeste sur l'état actuel horrible de la situation écologique, problème qui nous concerne tous. Je l'ai trouvé très positif au départ, poussant le lecteur à améliorer à son échelle les choses... J'ai eu envie d'installer directement des panneaux solaires sur mon toit et une éolienne dans le jardin ! Et j'ai aimé les lettres d'Esther pour sa fille. Malgré tout l'œuvre est un bon mélange entre le roman et la thèse ! Le livre est intense, et au fur et à mesure... Un peu désespérant. Le plus dur est la fin qui m'a franchement démoralisé ! C'est peut être la réalité actuelle, mais après avoir lu avec passion toute l'œuvre, j'étais assez effondré de voir la fin choisie par l'auteur...

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Pointe - Brandy Colbert

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 346 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Théodora dite Théo a eu beaucoup de problèmes d'ordre psychologique lorsque son premier vrai petit ami a rompu, voilà quatre ans; puis lorsque son meilleur ami a disparu. Elle a réussi à reprendre le dessus grâce à une famille aimante et à une passion inconditionnelle pour la danse, dont le niveau lui permet de croire à l'intégration dans une très bonne école... Lorsque Théo tombe de nouveau amoureuse, elle recommence à croire qu'elle peut tout faire... Mais c'est sans compter le retour de Donovan, son meilleur ami, qui a été séquestré pendant 4 ans...


    Avis par Jake :

    J'ai adoré ce roman ! L'écriture est très bonne et nous embarque directement dans l'univers si particulier de Théo. C'est un personnage incroyable, elle est forte et vraiment courageuse. Je l'ai adorée dès les premiers instants ! Elle porte le livre à elle seule… Sa passion pour la danse aurait pu faire un roman passionnant, ou même la trame la mêlant à son meilleur ami Donovan. Mais le mélange des deux, avec sa vie amoureuse en plus, donne un mélange addictif ! On ne veut pas lâcher ce livre tant la tension est forte ! Les derniers cinquante pages sont d'ailleurs d'une très forte intensité ! On adorerait connaître la suite de l’évolution des personnages, notamment Theo et Donovan, ce dernier étant un peu sous-exploité… C'est un livre qui marque et laisse une sacrée impression... J'ai trouvé cela très fort. Génial !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Le château de Cassandra - Dodie Smith

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 557 pages / 8,65 €

     

    Résumé :

    Cassandra est une jeune anglaise dans les années 1930, qui vit avec sa sœur, son père et sa belle mère. Sa passion pour l’écriture la pousse à conter sa vie à travers des journaux intimes. Elle y est d’ailleurs poussée par son père, qui a connu le succès international avec un ouvrage, avant de replonger dans l’oubli, incapable d’écrire après un événement traumatisant. Sa vie est plutôt monotone, et sa famille ne roule pas sur l’or, peinant alors à payer le loyer du château en ruine qu’elle habite, dans le fond de l’Angleterre… quand des américains viennent s’installer dans le manoir voisin. La vie de sa famille change du tout au tout…

     

    Avis par Jake :

    Ca ne m’arrive que très rarement (heureusement), mais je n’ai même pas pu terminer ce roman. Arrivé à la 200ème page, (sur 557 quand même) j’ai laissé tombé, et ce malgré le fait que la grande J.K. Rowling ait trouvé le personnage de Cassandra incroyablement charismatique… J’ai simplement trouvé l’histoire plate et sans intérêt. Une ambiance étrange transparaît du roman : on a l’impression d’errer au milieu de ce vieux château décrépi, et d’y voir les personnages vagabonder comme des fantômes. Dans son contexte, cela m’a fait penser aux Quatre filles du docteur March, mais ce dernier roman m’avait plu pour son côté pittoresque. Ici, Cassandra m’a semblé inexistante, et sa sœur plutôt égocentrique. Le père a complètement lâché prise, et seule la belle-mère qui vit dans ses rêves m’a semblé avoir un brin de caractère. Lorsque les américains arrivent finalement, cela ne change pas grand-chose… Certains livres ont besoin de prendre leurs marques pour véritablement démarrer, mais 30 % des pages est bien trop grand à mon goût (si tant est que la trame démarrât à un quelconque moment…). L’écriture quant à elle se prête à l’histoire : lourde et très économe en dialogue. Vous l’aurez compris : c’est l’inverse d’un coup de cœur…

    Lien direct : Editions Gallimard


    votre commentaire
  • Gengis Khan, l’homme qui aimait le vent - José Frèches

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 350 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Dès son enfance, le jeune Temüdjin, futur Gengis Khan, rêve de grands espaces. Son précepteur chinois nommé vieille Cime lui raconte les exploits d’Alexandre le Grand. Le jeune Temüdjin décide alors qu’il le surpassera en tout. Quand son père meurt, il prend logiquement la tête de leur clan (les Quiyat) pour être finalement élu chef des Mongols en 1206. Son rêve est d’unir toutes ces nombreuses tribus nomades, afin de vivre en paix sur une terre très hostile. Mais hélas, ici plus qu’ailleurs : Si vis pacem, para bellum ! Gengis Khan va devoir se montrer plus impitoyable que les barbares qui lui font face.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, intéressant, enrichissant du point de vue historique. L’auteur nous raconte avec brio le destin incroyable de ce jeune Mongol qui va devenir le grand Gengis Khan. Ce que j’ai vraiment apprécié, c’est qu’il ne s’étend pas sur les barbaries, mais qu’il essaie plutôt de nous montrer la transformation du jeune Temüdjin. Ses longues années d’apprentissage afin de devenir un valeureux guerrier capable de rallier tout un peuple composé d’une multitude de tribus derrière lui. J’ai adoré la première partie consacrée à son enfance intitulée : « Comment naît un chef », qui nous fait voir les choses sous un autre angle. Bien sûr, il ne faut pas oublier le contexte. Nous sommes au fin fond de la Mongolie, peuplée de barbares, au treizième siècle ! Mais c’est là le grand talent de l’auteur, que de nous amener à penser que malheureusement Temüdjin a fait ce qu’il fallait pour les siens. D’ailleurs les proches fidèles qui l’entourent et notamment sa femme Börte seront une aide inestimable pour lui et le futur royaume. En conclusion, un roman très agréable à lire, dépaysant et je dois dire que j’attends avec impatience la suite à paraître en janvier prochain sur Gengis Khan, le conquérant.

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Aliénor, un dernier baiser avant le silence - Mireille Calmel

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 506 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Richard Cœur de Lion n’étant plus, Eloïne Rudel, sa compagne illégitime, est forcée de se réfugier au cœur de la forêt de Brocéliande qui a abrité son illustre ancêtre Merlin. Dans ce refuge, elle va écrire le récit de ses aventures afin que leurs enfants puissent connaître toute l’Histoire, mais surtout toute la vérité concernant l’ascension au pouvoir de Jean Sans Terre, le fils maudit d’Aliénor. Seule cette vérité pourra permettre à la famille d’Eloïne de faire face à Jean et de se protéger…

     

    Avis par Audrey :

    15 ans après Le lit d’Aliénor, voici le dernier chapitre des aventures de la reine d’Aquitaine, de sa fidèle comparse Loanna de Grimwald et de leurs proches. J’ai découvert le récit de la vie trépidante de ces femmes alors que je n’étais qu’une adolescente en quête de rêves, de romances et d’aventures et je clos cette lecture alors que ma vie a bien changé : épouse, femme active, maman. Peut-être est-ce la maturité, qui ne me permet plus de m’enchanter autant qu’autre fois, de la magie de Brocéliande, des aventures épiques de jeunes femmes courageuses et de l’amour profond qui unit chacun des protagonistes ; ou peut-être me suis-je lassée d’écouter toujours le même récit où seul le narrateur change. A mon sens, Le lit d’Aliénor n’avait pas besoin de suite, il se suffisait à lui-même mais je comprends le besoin de l’écrivain de donner un avenir à ses personnages qui lui sont chers. Je ne renierai pas le talent de Mireille Calmel qui reste à ce jour l’un de mes auteurs préférés, parce qu’elle demeure toujours de ceux qui me font rêver avec leurs belles histoires ; mais il me tarde de la découvrir dans un nouveau registre… Peut-être cela sera-t-il pour l’année prochaine ? J’ai hâte…

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • La jeune fille sur la falaise - Lucinda Riley

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 512 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Après la perte de son enfant durant sa grossesse, Grania Ryan quitte New York pour retrouver sa famille en Irlande. Elle se rapprochera très rapidement d’Aurora Lisle, une jeune fille spéciale et intelligente, qui vit à côté de la propriété de sa famille… Mais la mère de Grania met en garde cette dernière, car les deux familles ont des Histoires très compliquées et maudites, lorsqu’elles viennent à se croiser. Néanmoins, à la demande du père d’Aurora, souvent en déplacement, elle s’occupera de la jeune fille jusqu’à s’en rapprocher au point de l’aimer comme si elle était sienne… En parallèle, la mère de Grania lui présente des lettres datant de 1914 et lui compte l’histoire tragique de son ancêtre, qui avait également pris sous son aile une petite fille Russe orpheline qui deviendrait elle-même une Lisle…

     

    Avis par Jake :

    Rien que la conception du résumé a été compliquée à faire, pour la simple raison que le récit connaît de nombreux retours en arrière. On a ainsi quatre trames qui se jouent dans le roman : l’histoire de Grania et Aurora, celle de Mary, l’ancêtre de Grania, celle de la mère de Grania lorsqu’elle était enfant, et finalement celle très distincte du compagnon de Grania resté en Amérique… Le tout est interrompu par des commentaires de « l’écrivain » qui n’est autre qu’Aurora… Commençons donc par dire que l’écriture est très agréable, c’est grâce à elle que l’on tient sans perdre le fil ! Les personnages sont majoritairement attachants, il s’agit de femmes fortes, parfois au caractère très difficile… En revanche, le ton est résolument dramatique ! Pour un inconditionnel des happy endings comme moi, le tout est profondément déprimant ! Les trames sont bonnes, intéressantes et pittoresques, mais tellement, tellement tristes ! Tout est matière à drame, et cela fait un peu trop : on a vraiment l’impression qu’une malédiction plane au dessus de ces deux familles ! La fin est triste, belle aussi à sa manière, car elle délivre un message d’espoir… Je dois dire (et je suis le premier étonné !) que j’ai particulièrement apprécié l’histoire de Mary, qui se joue pendant la première guerre mondiale et légèrement après. Ce personnage est vraiment bon, et courageux… Mais elle non plus ne vivra pas le destin qu’elle mérite…

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • J'ai construit la grande pyramide - Christian Jacq

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 401 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Il était enfant unique et aurait du être paysan, comme son père. Mais alors qu’il avait des difficultés avec l’injustice et incapable de garder son sang froid, il se révolte contre un scribe qui jure de le faire payer. Renié par sa famille, il est condamné à quitter son village du sud de l’Egypte, afin de gagner la capitale. Là, il y rencontre le Vieux, un homme sage épaulé d’un âne très intelligent, et mandaté par le pharaon pour construire ce qui sera la Grande Pyramide de Khéops. Le Vieux le prend sous son aile et lui offre une chance… La chance d’appartenir à quelque chose de grand, quelque chose qui perdurera à travers les siècles et les millénaires. Il y a cinq mille ans, il a écrit l’Histoire en bâtissant la grande pyramide, dernière des sept merveilles du monde encore visible…

     

    Avis par Jake :

    C’est le sixième roman de Christian Jacq que je lis, et si l’on peut lui reprocher de ne pas vraiment changer d’époque (^^), on ne peut en revanche pas critiquer sa connaissance du monde Egyptien ! J’ignore si c’est le thème précis de cet ouvrage, ou le fait que j’ai eu l’occasion de le lire en un jour (c’est vrai que les conditions de lecture influencent beaucoup l’expérience en elle-même…), mais j’ai trouvé que c’était mon préféré jusque là ! Le personnage n’est pas franchement attachant, car il s’emporte très facilement, en revanche on adore le Vieux, son âne ou même le chien Geb. D’ailleurs, tomber sur des personnages que j’avais déjà découverts dans sa précédente saga était génial, j’ai adoré le clin d’œil… L’Histoire avec sa majuscule, est très chouette à suivre, c’est un monde qui fascine et on adore se retrouver impliqué dans la construction de ce monument incroyable ! Côté trame, le mélange est bon avec la relation amoureuse, la jalouse, le Méchant (lui aussi à sa majuscule, car on ne lui souhaite que du mal…) et il y a un petit côté « destin » qui entre en jeu. Le tout étant teinté de magie… Enfin, il y a l’écriture de Christian Jacq qui est vraiment singulière, son style, parfois déroutant, très sec… Quoi qu’il en soit, ce fameux mélange fonctionne car j’ai passé un très bon moment !

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Moi, Surunen, libérateur des peuples opprimés - Arto Paasilinna

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 336 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    C’est parce qu’il en a marre de se contenter de signer des pétitions, que le très honorable professeur Surunen décide d’aller sur le terrain. Il est membre finlandais d’Amnesty International, et veut se rendre au Macahraguay afin d’en libérer quelques prisonniers politiques. Ce petit pays d’Amérique Centrale est dirigé par un dictateur militaire fasciste et sanguinaire. Cela ne fait pas peur à Surunen, et rien ne l’arrêtera. D’ailleurs, si tout se passe bien, il envisage ensuite de se rendre en Vachardoslavie, petit paradis communiste, pour voir comment sont traités les prisonniers en Europe de l’Est. Il se prépare alors à vivre d’incroyables aventures…

     

    Avis par Lolo :

    Inconditionnelle de Paasilinna, la sortie d’un nouveau roman de sa part est toujours source de joie. Là encore, aucune déception. Il est fidèle à lui-même. C’est jubilatoire, loufoque, caricaturé au possible, mais au final on a une vraie réflexion sur les systèmes politiques, qu’ils soient menés par les USA ou l’URSS. Il faut dire que le livre a été écrit en 1986  époque ou l’URSS n’était pas encore « éclatée ». Le roman se compose en 3 parties. Le Macabraguay qui est en fait la plus longue. Viennent ensuite Vachardoslavie, et enfin la Finlande qui tient en quelques pages seulement. Surunen est incroyable, extraordinaire, on dirait un doux rêveur mais il va faire des exploits…On pourrait presque parler de miracle. Les difficultés qu’il va rencontrer sont énormes !!! Qu’à cela ne tienne, il doit réussir ! Il faut dire qu’il sait s’entourer, et ses relations sont toutes aussi improbables que lui. Quel éclectisme !!! A noter la remarquable prestation de son ami journaliste américain ivre du matin au soir. La deuxième partie située en Vachardoslavie m’a fait beaucoup rire. C’est ubuesque ! Bref, l’auteur nous régale encore une fois avec sa façon d’écrire « l’air de rien », un roman qui va nous faire rire par son côté ironique et déjanté. Terrible pourtant quand on sait que ce qu’il décrit est malheureusement bien réel. Même si les discours sont différents, on constate hélas, que les dictateurs ont tous le même but. A méditer !


    votre commentaire
  • Coups de foudre - Mélanie Rose

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 404 pages / 8,15 €

     

    Résumé :

    Alors qu'elle se balade en plein milieu d'un orage près de Londres avec son chien, Jessica Taylor est frappée par la foudre ! Elle se réveille dans le corps d'une autre : en effet, lorsqu'elle ouvre les yeux, elle est devenue Lauren Richardson : mère de famille de quatre enfants, et épouse d'un dentiste assez possessif... Lauren est loin de la femme qu'est Jessica : elle passe peu de temps avec sa famille, fait très attention à sa personne et ne travaille pas... Pourtant, elle va devoir s'y habituer car la personnalité de Jessica passe d'un corps à l'autre au rythme de ses endormissements ! Difficile pour la jeune femme de gérer les deux vies, d'autant plus qu'avant d'être frappée par la foudre, Jessica avait rencontré Dan, un homme très gentil et attendrissant qui ne la laisse pas indifférente...

     

    Avis par Jake :

    Le synopsis du roman me donnait énormément envie de découvrir ce livre, d'autant plus que ma maman a eu un coup de coeur pour l'autre ouvrage de l'auteur : Retour sur terre... Et je ne regrette pas, car j'ai effectivement passé un bon moment ! Tout d'abord, le personnage de Jessica est vraiment chouette : elle est gentille, généreuse et fait passer les enfants de Lauren en premier. J'ai également adoré sa relation de complicité avec Karen, la soeur de Lauren dont cette dernière n'était justement pas proche... La narration et l'écriture sont bonnes, et nous invitent à nous immiscer pleinement dans les péripéties des personnages. Seul petit regret sur la question : le style parfois un peu trop soutenu à mon goût... La fin est un poil trop précipitée quoi que très satisfaisante en soi... L'idée, elle, est clairement la grande force du roman : cela ferait un thème génial pour un film. La petite touche de fantastique est juste ce qu'il faut pour pimenter l'ouvrage, qui est sinon un roman très agréable qui nous permet d'oublier nos soucis...

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Retour sur terre - Mélanie Rose

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 418 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Afin d’apporter des fonds à une œuvre caritative, Michaela Anderson, jeune anglaise de 25 ans et quelques autres collègues décident de tenter un premier saut en parachute. C’est elle qui doit sauter la dernière, et au moment de s’élancer dans le vide, elle est éloignée des autres par une drôle de bourrasque de vent… Quand elle atterrit enfin quelques minutes plus tard, il fait nuit, l’aérodrome est désert, sa voiture a disparu, bref elle se demande, ce qu’il s’est passé. En marchant, elle se retrouve dans un bar et découvre avec stupeur sa photo sur des affiches prétendant qu’elle est portée disparue depuis… Six ans et demi !! Est-ce une blague ? Est-elle devenue amnésique ? A-t-elle été kidnappée par des extra-terrestres ? Et où sont donc passés ces six années et quelques ???

     

    Avis par Lolo :

    Je découvre avec joie cet auteur car j’ai non seulement adoré son roman, mais je l’ai littéralement dévoré ! Impossible à lâcher ! C’est fluide, bien écrit, de nombreux chapitres courts nous font rentrer à chaque fois un peu plus dans l’histoire. C’est à la fois un roman d’amour, d’amitié mais je dirais aussi un super bon polar « l’air de rien » qui nous tient en haleine d’un bout à l’autre. C’est Michaela qui parle ce qui nous la rend accessible et proche. Elle est attachante et on se dit qu’elle est rudement forte pour affronter la vie qui l’attend avec un trou de plus de six ans. Les autre personnages principaux sont tous bizarres et l’auteur arrive à merveille à nous faire douter tour à tour des uns et des autres. L’histoire est vraiment originale, passionnante et haletante à la fois. Un excellent moment de lecture qui donne envie de connaître les autres romans de Mélanie Rose. Un vrai coup de cœur !

     

    Avis par Jake :

    J’avais beaucoup aimé Coups de foudre, alors je me suis forcément jeté sur ce nouveau roman de Mélanie Rose ! On trouve les mêmes ingrédients qui avaient fait son succès précédemment. A savoir, un personnage principal foncièrement bon qui se retrouve dans une situation compliquée ; une flopée de personnages secondaires extrêmement complexes qui oscille entre le sympa et manipulateur avec tout un tas de problèmes ; et un mystère qui frôle le fantastique (ou ici, la science-fiction, mais ce n’est qu’une question de sémantique…). Le roman se lit très vite, de part la qualité et la légèreté de l’écriture de l’auteure. Par des moyens toujours un peu bizarres, Mélanie Rose parvient à fournir un happy ending, tout en s’éloignant volontairement de tout ce qui est clichés. Si l’on sait auprès de qui Michaela va finir, on tourne les pages en espérant comprendre comment elle s’est retrouvée plus de 6 ans dans le futur… Avec une trame qui sort des clous, Mélanie Rose nous propose un roman, par certains aspects dramatiques, aux limites du policier par moment, toujours agréable à lire !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Coeurs brisés, têtes coupées - Robyn Schneider

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 404 pages / 8,15 €

     

    Résumé :

    Ezra était la coqueluche du lycée : prom king, capitaine de l’équipe de tennis, la plus belle petite amie… Jusqu’au jour où au sortir d’une fête étudiante, il a un accident de voiture qui lui coûte une partie de la mobilité de sa jambe, le condamnant à abandonner le sport et à marcher avec une canne. Cette épreuve le force à sortir de son petit groupe populaire, et lui donne l’occasion de côtoyer de nouveau son ancien meilleur ami Toby, qui n’a pas été cool au bon moment. Il intègrera également groupe de débat du lycée. Mais ce qui va le changer le plus, c’est la nouvelle du lycée : Cassidy Thorpe, une jeune femme qui n’entre dans aucun moule, et dont l’humour acerbe entrera parfaitement en écho avec le sien…

     

    Avis par Jake :

    Quel roman génial ! Le thème est quelque chose de plutôt banal, exploité en littérature et surtout dans l’univers cinématographique à plusieurs reprises ! Mais alors, quelle belle surprise que ce style ! Les personnages sont en or ! L’humour caustique utilisé est hilarant ! Le groupe composé par Toby, Phoebe, Cassidy, est simplement génial ! Ils se soutiennent et plaisantent en permanence, pourtant ils savent répondre présent le moment venu. Ezra ne cesse jamais d’être cool, mais il prend conscience d’énormément de choses. Il fait des choix qui le définissent. La romance entre Cassidy et Ezra est belle, on se retrouve dans nos premiers amours. En fait, tout ce livre fait écho à la jeunesse que l’on a pu avoir ! Je me suis rappelé pour ma part avec énormément de nostalgie mes années de collège ! L’écriture est parfaite, et nous immerge très rapidement dans cet univers… dont on ne veut pas sortir ! Le roman se lit d’une traite ! (dans la matinée en fait ^^). Petit bémol sur la fin qui est un peu triste, mais qui reflète bien la réalité et garde (heureusement !) des aspects positifs… Gros coup de cœur pour le personnage de Toby, qui forme avec Ezra un duo d’amis en or ! J’ai adoré ce roman, qui est une pure merveille au ton incroyablement juste et à l’humour dévastateur !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Les iris jaunes - Lionel Stoléru

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 150 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Madame de Saint-Fulgent est veuve avec deux enfants. Elle travaille pour les Editions Delmont. Elle reçoit un matin un bouquet d’iris jaunes (ses fleurs préférées), accompagné d’un petit mot la remerciant pour la soirée de la veille. Mais, l’incroyable, c’est que la veille elle est restée tranquillement chez elle ! Du coup, elle va voir son médecin généraliste  qui la connaît depuis longtemps afin de lui demander ce qu’il en pense. Devient-elle folle ou est-ce sa mémoire qui lui joue des tours ? Comme d’autres incidents du même genre lui arrivent encore peu après, elle accepte que le médecin, aidé d’un psychiatre se penche sur son cas. Commence alors une sorte de psychanalyse qui va faire remonter à la surface de nombreuses choses que son inconscient avait occulté.

     

    Avis par Lolo :

    Un roman très bien écrit par un homme remarquable qui a de nombreuses cordes à son arc. En effet, homme politique connu et reconnu, économiste sous plusieurs présidents, en passant par chef d’orchestre, Lionel Stoléru nous montre avec ce roman qu’il est également un écrivain talentueux. C’est à mi-chemin entre la pièce de théâtre et le huis clos. Les dialogues s’enchaînent à merveille, c’est pertinent et à certains moments, on a bien du mal à discerner le vrai du faux. C’est le médecin généraliste qui raconte l’histoire. J’ai trouvé cette façon de faire très « vivante », et très proche du lecteur. On a l’impression de voir la scène se dérouler sous nos yeux. On visualise bien les personnages notamment Madame de Saint-Fulgent, et on l’imagine facilement être dans tous ses états avec ce qui lui arrive. Les références littéraires sont un plus, et l’ombre de Sigmund Freud jamais très loin. Un livre qui fait du bien… comme un bouquet de fleurs !  

    Lien direct : Editions Anne Carrière


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique