• A un détail près - Kristan Higgins

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 454 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Faith Holland filait le parfait amour depuis ses années de lycée : son futur mari, un médecin, avait tout pour plaire. Gentil, attentionné, il était son meilleur ami et son confident. Mais le jour du mariage, Jeremy lui fait son coming out, poussé par Levi, son meilleur copain. Détruite, Faith décide de quitter Manningsport pour tourner la page et parti vivre à San Francisco. Près de trois ans plus tard, Faith est de retour dans sa ville natale avec pour objectif de transformer la grange familiale en une superbe aire de fête. C’est aussi l’occasion pour elle de renouer avec sa famille : ses grands-parents qui ne s’entendent pas toujours, son père qui semble déterminer à rester seul, son frère et ses sœurs… Mais c’est également l’opportunité de retrouver un semblant d’amitié avec Jeremy. Et ce serait franchement plus facile si Levi, nouveau policier de la ville, ne commençait pas par lui mettre une prune pour excès de vitesse !

     

    Avis par Jake :

    Une comédie romantique comme on les adore ! A un détail près est fantastique : il parvient à profondément toucher son lecteur. On rit, on pleure : on est ému car les personnages font « vrai » et nous touche. L’écriture est géniale et la narration parfaite, avec une alternance entre le présent et les éléments passés qui sont distillés dans le roman. On accroche évidemment avec Faith, qui a quelque chose de Heather Wells, l’héroïne d’Une irrésistible envie de sucrée de Meg Cabot. Elle est attachante, maladroite et pleine de répartis ; préférant se protéger et cacher ses sentiments que tout étaler… Sa relation avec Jeremy est superbe, et je crois que c’est elle qui est la plus belle. Bien que l’amitié entre lui et Levi (notamment durant leur jeunesse) ait quelque chose de très fort également. La famille de Faith est géniale, et on les apprécie tous ! Difficile d’en dire plus, c’est un gros roman, mais on se délecte de chaque page. C’est un livre qui pourrait sans mal être adapté en un film, qui serait sans aucun doute un vrai succès !

    Lien direct : Editions Mosaïc


    votre commentaire
  • La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel - Romain Puértolas

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 252 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Un jeune homme raconte à son coiffeur l’histoire de sa factrice, Providence Dubois, qui doit se rendre au Maroc afin d’y ramener sa fille adoptive, Zahera, atteinte de mucoviscidose. C’est sans compter sur un volcan Islandais au nom imprononçable, qui va paralyser tout le trafic aérien européen. Providence n’aura alors qu’une seule solution, celle d’apprendre à voler.

     

    Avis par Lolo :

    J’avais adoré son précédent roman (L’extraordinaire histoire du fakir…), mais celui-ci ne lui arrive malheureusement pas à la cheville ! Il faut dire que l’auteur avait mis la barre très haut avec son premier livre. Bien sûr, le roman est bien écrit, avec 4 grandes parties, de courts chapitres et le tout se lit rapidement. Il y a aussi beaucoup d’humour, mais je n’ai pas vraiment ri parce que cela m’a semblé vraiment trop irréel. Je pense que c’est ce qui m’a dérangé le plus, du coup je n’ai pas pu adhérer à l’histoire. Pourtant le sujet est grave, une maladie orpheline d’un côté, une belle rencontre de l’autre, des personnages attachants, malgré cela, la mayonnaise n’a pas pris. Tout est trop invraisemblable (sauf la fin). Selon moi, c’est trop moralisateur et imaginaire, dommage !   


    votre commentaire
  • Les jeux de garçons - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 448 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    La cours des grandes nous a fait découvrir Mathilde, Alice, Lucie et Eva… Il est temps de découvrir l’envers du décor avec les conjoints, avec les hommes… On découvre l’histoire de Fred, secrètement amoureux d’Alice. De la vie bien rangée et orchestrée de Christophe, dont les horizons s’ouvriront peut-être… De Max, dont la vie de famille explose et qui se trouvera différemment. D’Adrien, qui veut vivre une nouvelle vie en envoyant valser la dernière… Perdus entre le bonheur familial auquel ils aspirent et les passions torrides qui leur rappellent leur jeunesse, voici venir Les jeux de garçons

     

    Avis par Jake :

    Moi qui pensais trouver une suite, il s’agit en fait véritablement des mêmes événements que ceux prenant place dans La cours des grandes, mais en focalisant sur les côtés masculins de toutes ces relations. Même si l’écriture reste bonne et fidèle à celle du premier tome, le ton est résolument différent ! Les sentiments sont toujours pris en compte, et bien décryptés par l’auteur, mais on a droit à nettement plus de scènes de sexe dans cet opus ? (Le sexe aurait-il plus d’importance pour les hommes que pour les femmes ? J’entends les féministes crier d’ici ! ^^). Le tout est un petit peu plus brouillon : alors que j’avais suivi sans mal les péripéties des différents protagonistes du premier volume, je me suis ici perdu entre ces hommes et leur compagne dont le focus change au sein même des chapitres… Je préférais nettement la structure de La cours des grandes, qui suivait tour à tour les quatre filles et leur mode de vie si différent… Si le premier tome connaissait ses drames, cette vision de la même histoire semble plus triste, moins optimiste. Y a-t-il encore une chance pour l’amour et le bonheur ? Je l’apprendrai (du moins l’espéré-je) dans la suite qui révélera ce coup-ci de nouveaux événements…

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Les virevoltants - Leila Meacham

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 432 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Catherine Ann, jeune orpheline recueillie par sa grand-mère, part vivre au Texas. Elle fait alors la connaissance de deux jeunes garçons, Trey et John qui décident de la prendre sous leurs ailes. Les trois amis grandiront ensemble et connaîtront leurs premiers émois. Cependant ce triangle amoureux sera la source de nombreux dangers qui vont mettre en péril cette belle amitié pourtant solide. Tout dérive à la veille d’un important match de football dont Trey et John sont les champions : une mauvaise blague va mal tourner et les trois inséparables devront alors bientôt faire face à de nombreux conflits… Que leur réserve l’avenir ? Vont-ils se séparer à jamais ?

     

    Avis par Audrey :

    Ce roman est très bien écrit. Il représente la fresque de toute une vie, on suit les personnages de l’enfance à l’âge adulte… jusqu’à leur mort même pour certains. On s’attache ainsi plus profondément aux protagonistes qu’on a l’impression de connaître intimement. Leila Meacham a le don de dépeindre de remarquables histoires d’amitiés, puissantes mais toujours très complexes, rendant ainsi le récit passionnant et émouvant. En plus de l’histoire de ces trois amis, il y a un fond d’enquête policière dans la dernière partie du roman qui le rend d’autant plus haletant ! A l’image de ses précédents romans : La plantation et Les roses de Somerset, Les virevoltants est une œuvre remarquable sur les liens ambiguës qui unissent les êtres et les sentiments puissants qui dirigent nos vies.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Les quatre saisons de l’été - Grégoire Delacourt

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 268 pages / 18,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes le 14 juillet 1999 au Touquet, et certains prédisaient que ce serait le dernier avant la fin du monde. C’est l’histoire de quatre personnes ou plutôt quatre couples à l’âge des quatre saisons de la vie. Ils vont se rencontrer sans le savoir, chacun vecteur de sa propre histoire d’amour.

     

    Avis par Lolo :

    Magnifique, poignant, émouvant ! De superbes histoires d’amour qui nous font réfléchir sur le seul et unique « grand amour ». Un moment de pur bonheur que la lecture de ces quatre destins. D’ailleurs je l’ai lu d’une seule traite, car on est tellement transporté, que l’on passe d’une histoire à l’autre sans s’en rendre compte. C’est poétique, et l’auteur nous initie au langage des roses qui ont un lien fort avec chacune de ces quatre nouvelles. Les personnages sont attachants et nous semblent tellement proches et vrais. D’ailleurs c’est propre à l’auteur cette proximité avec les protagonistes. Les deux dernières nouvelles sont admirables et la fin à la fois belle et bouleversante. De plus, Francis Cabrel, avec sa chanson « Hors saison », est présent, au fil des pages. Ajouté à cela quelques descriptions du Touquet, de ses plages et de ses villages environnants et vous aurez l’ambiance magique de cette œuvre. Merci monsieur Delacourt de nous donner là encore de quoi méditer sur la vie, l’amour, le bonheur en général.

    Lien direct : Editions JC Lattès


    1 commentaire
  • Les enquêtes de Setna 4-4 Le duel des mages - Christian Jacq

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 265 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Le prince Setna est sur le point de retrouver sa fiancée Sékhet, mais le père de cette dernière, Kékou le mage noir, parvient à la retrouver avant... Il s'apprête à tuer sa propre fille pour s'emparer de son âme et utiliser une arme ultime qui détruira l'Egypte. Mais Setna décide de s'allier à son frère Ramésou pour lancer une attaque avec la police pour secourir la belle. Le sort de l'Égypte va se jouer entre le bien et le mal. Seule la magie pourra décider du vainqueur ! L'amour de Setna et Sékhet parviendra t'il a triompher envers et contre tout ?

     

    Avis par Jake :

    Voici la conclusion de la dernière quadrilogie de Christian Jacq. Jusque là, la saga a eu une qualité plutôt aléatoire, mais ses deux derniers opus m'ont vraiment plu ! Ce dernier volume est même mieux que le précédent ! Il n'est composé uniquement d'actions puisque l'auteur a construit toute son histoire pour ce dénouement. Les personnages nous sont désormais familiers et le vieil homme et son âne sont plus marrants que jamais ! La magie est également présente ici et on est carrément dans du fantastique (ce qui est évidemment un plus pour moi ^^). L'idéal serait de lire les quatre romans d'un coup afin de s'imprégner au mieux de l'ambiance de l'Égypte à cette époque incroyable !

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Un été 42 - Herman Raucher

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 345 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Hermie a 15 ans. Son meilleur ami s’appelle Oscy, il est plutôt frimeur et le pousse à franchir l’étape. La grande étape : « baiser ». Il est temps pour eux deux et leur ami un peu simple, Benjie, de devenir des Hommes. Mais alors qu’il est difficile de savoir exactement en quoi cela consiste, il y a la Femme. Dorothy, que rencontre Hermie alors qu’elle fait ses courses. Hermie tombe immédiatement amoureux. Alors que de l’autre côté de l’océan, la guerre fait rage en cet été 1942, les trois garçons vont grandir et vivre un été qui les changera pour toujours…

     

    Avis par Jake :

    Ne faîtes pas attention à mon résumé : c’est bien trop dur de résumer cette œuvre… Il m’a fallu un petit moment avant de rentrer dans l’histoire, mais lorsque cela a été fait, elle ne m’a pas quitté… C’est à la fois beau et tragique, en faite, l’ambiance m’a fait penser à celle de Forrest Gump ! Les personnages sont des adolescents, souvent stupides, parfois touchants. La narration bouge beaucoup, à la manière d’Hermie qui, comme ses amis, passe d’un extrême à l’autre. Leur histoire, c’est une histoire de rites de passages, de morceaux de vie. Le dernier chapitre est particulièrement touchant et reflète parfaitement la jeunesse, et le ton du livre. Rassurez-vous, il y a également des passages tout simplement hilarants ! J’ai bien cru que j’allais mourir de rire à la lecture de l’épisode du cinéma ! Incontestablement, Un été 42 possède un côté ancien et historique : on sent que le roman a bien été écrit en 1971… Pourtant, à la manière des premiers ouvrages de Stephen King, il y a une vérité intemporelle qui émane des lignes… C’est un livre qui s’inscrit parfaitement dans la collection La belle colère… A découvrir !

    Lien direct : Editions La belle colère


    votre commentaire
  • 9782226257789g

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 468 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Colleen est en classe de terminale au prestigieux lycée pour filles de St Joan. La pression est énorme pour entrer dans les meilleures universités américaines, et certaines filles commencent à avoir des crises et à présenter d'étranges symptômes... La nouvelle se répand vite à mesure que le nombre de malades augmente. En parallèle, une personne inconnue envoie des textos a Colleen pour la pousser à comparer l'histoire des sorcières de Salem a leur pièce de théâtre. Alors que ces étranges événements se déroulent à l'endroit même où plusieurs siècles plus tôt des innocentes ont brûlées, les causes de l'épidémie restent sombres : répercutions d'un vaccin, stress ou sorcellerie ? 

     

    Avis par Jake :

    Un livre assez déroutant a plusieurs niveaux... Côté écriture, il n'y a pas grand chose à redire : la narration est bonne et on s'immerge facilement au côté de Colleen. En revanche, l'alternance entre les mésaventures de la jeune femme et celles des « sorcières » de Salem n'apporte pas grand chose : les événements du XVIIIème siècle ne sont ni très prenants ni très importants pour la trame. Bien qu’il traite d’adolescents, le livre convient tout aussi bien aux adultes qu’aux enfants… Colleen est une jeune étudiante intelligente, mais on ne se prend pas vraiment d'affection pour elle... Ou pour aucun des personnages. En fait, on attend des réponses qui n'arrivent jamais vraiment. Le roman est long mais avance très lentement pour une conclusion plutôt simple et un peu décevante. Pour moi, le mélange ne prend pas et l'histoire ne m'a pas emporté...

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Les sept soeurs 1-7 Maïa - Lucinda Riley

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 509 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Maia et ses sœurs se retrouvent toutes dans la maison famille de Genève, nommée Atlantis, lorsqu’elles apprennent la mort de leur père. Le patriarche avait adopté les six filles, aux quatre coins du monde, et c’est seulement dans son testament qu’il leur donne une piste pour retrouver leurs origines. Maia est la première à se lancer sur la chasse de ses ancêtres, et c’est ainsi qu’elle parcourt plusieurs milliers de kilomètres pour atteindre Rio, au Brésil. Son voyage la conduira à travers le temps, quand, en 1928 le Cristo était en pleine construction… Lorsque son arrière grand-mère Izabela s’est retrouvée prise au piège entre un mariage de convenance, et le grand amour… Maia se trouvera de nombreux points communs avec son ancêtre, et trouvera peut-être dans le passé la clé de son futur…

     

    Avis par Jake :

    C’est habituellement ma femme qui lit les romans traitant de femmes fortes, de romances sur fond de décors historiques… mais je dois avouer que l’histoire d’Izabela m’a beaucoup plu ! J’appréciais dès le départ Maia, et j’adorais son environnement à Genève, aussi, lorsque la trame s’est vu transportée près d’un siècle plus tôt, dans une région du monde dont je ne suis pas vraiment fan, j’ai eu un peu peur de décrocher… Mais il n’en a pas été question très longtemps, car l’écriture est tellement bonne que l’on est happé par l’histoire et ses personnages. Ces derniers, sont complexes et passionnants ! Izabela s’avère une femme très agréable, qui a tenté de faire son mieux étant données les circonstances difficiles… Maia est pratiquement reléguée au second plan tant l’histoire de son ancêtre est forte et tragique… Première grosse saga pour les éditions Charleston ? On nous invite à découvrir sept tomes (pour six sœurs connues) dans des épopées incroyables qui dévoilent ses mystères au fur et à mesure. Pari réussi pour ce premier opus qui me donne clairement envie de découvrir la suite !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Le club des incorrigibles optimistes - Jean-Michel Guenassia

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format Poche : 736 pages / 8,60 €

     

    Résumé :

    Michel Marini a une douzaine d’années, quant il va fréquenter le « club des incorrigibles optimistes » qui comprend plusieurs dissidents d’Europe de l’Est. Qu’ils soient Russe, Grec, Hongrois ou Tchèque, ils ont fui leur pays, pour sauver leur peau, en laissant tout ce qu’ils avaient derrière eux. Ils prennent l’habitude de se retrouver dans l’arrière salle d’un bistrot parisien, le Balto, que fréquentent également Sartre et Kessel. A coup de parties d’échecs et d’alcools, ils vont se prendre d’amitié pour le jeune Michel, champion de baby-foot, lecteur acharné et photographe amateur. Nous sommes au début des années 1960, le rock’n roll fait son apparition et les événements commencent à faire rage en Algérie. Michel, qui se réfugie auprès de ces « incorrigibles optimistes » dès qu’il le peut, pour s’éloigner des problèmes familiaux, va découvrir au fil des années ce terrible secret qui unit ses nouveaux amis.

     

    Avis par Lolo :

    Magnifique roman qui nous tient scotché du début à la fin, et pourtant il frise les 800 pages ! Aucune longueur cependant et il oscille entre la fiction et la réalité de manière parfaite. Tous les personnages présents ont leur importance. Tous, sans exception. Bien entendu, Michel est le pilier central de cette histoire, avec bien sûr les réfugiés politiques qui représentent « les incorrigibles optimistes ». Au fur et à mesure des chapitres on avance dans la vie de chacun justement, avec en parallèle Michel qui va passer de l’enfance à l’adolescence. De nombreuses émotions sont décrites. On va de l’amitié, à l’amour en passant par les drames familiaux. Il y a aussi beaucoup d’humour et d’optimisme, malgré la gravité des choses. Tout se passe sur fond d’Histoire, avec la rencontre d’écrivains célèbres comme Jean-Paul Sartre et Joseph Kessel. Mais on découvre de façon incroyable, qu’en fait on ne sait pas vraiment ce qui se trame de l’autre côté du rideau de fer. A travers le regard de Michel, nous allons être plongés dans le Paris des années 1960, on est dans l’ambiance car les descriptions sont fidèles à la réalité. Ce livre nous donne à réfléchir, il est poignant, mais en même temps porteur d’espoir. La fin est tout simplement magistrale, et émouvante. Ce roman est un pur chef-d’œuvre !


    votre commentaire
  • Au secours ! J'ai 40 ans depuis 4 ans - Gaëlle Renard

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 222 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Véro est dans la quarantaine… C’est bien de dire « la quarantaine » : c’est large comme tranche d’âge… Bien sûr, ça n’empêche pas de se prendre du « madame » et des « vous êtes ménoposées » en pleine face… Avec les enfants à éduquer, l’amour à retrouver et la société à affronter, Véro a du boulot ! Et cela n’aide pas d’avoir des amies parfaites qui semblent se bonifier avec le temps tandis que les rides s’accentuent sur votre propre visage ! Véro dénonce la vie typique d’une quarantenaire, en gardant toujours le moral et l’espoir !

     

    Avis par Jake :

    Entre le roman et les sketchs, le livre de Gaëlle Renard (que ma propre Maman regardait dans Les maternelles ! ^^) m’a beaucoup déridé (trop facile, le jeu de mots !) même s’il ne correspond pas à ma catégorie (étant un jeune homme plein de vie dans sa vingtaine !). Le ton se veut résolument positif, malgré les aléas de la vie (décès, divorce… prise de poids ?) et le personnage est très sympathique d’entrée de jeu en nous prenant comme confident. Parfois, l’œuvre parvient même à être touchante, lorsque le personnage (l’auteure ?) nous parle de ses enfants, ou de sa grand-mère… Par moment, j’avais l’impression d’assister à un sketch d’Anne Roumanoff, ce qui n’est pas un mince compliment puisque j’adore cette humoriste ! Le tout est bourré de références culturelles : musiques, TV, tout y passe (certaines me sont d’ailleurs passées au dessus de la tête, parce que – désolé Mme Renard – nous ne sommes pas de la même génération ! ;-)). Quoi qu’il en soit, c’est un ouvrage très agréable, que l’on peut fragmenter grâce à ses petits chapitres, ou lire d’une traite pour relativiser les tracas du quotidien ! Très sympa…

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Un site nommé désir - Lou Borgia

    Caractéristiques :

    Genre : Roman/ Erotique

    Format poche : 326 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Adèle est DJ dans une boîte de filles et doit se prétendre lesbienne pour rentrer dans le moule. Victoire, elle, rêve de podium et joue les Maîtresses SM pour un homme connu. Lou est la troisième membre du groupe, et avec ses deux amies, elle a fondé Un site nommé désir, site internet qui parle sans tabou de sexualité. D’ailleurs, le dernier sujet sur le flirt la pousse a tenter une nouvelle expérience : avec un internaute inconnu, elle va pousser le flirt à son paroxysme, sans jamais avoir le droit de passer à l’acte… Mais entre son désir d’expérimenter avec une femme, et l’attraction qu’elle développe bientôt pour le nouvel inconnu… Rien n’est gagné !

     

    Avis par Jake :

    Nouveau venu de La Musardine, dans la collection qui manie avec audace (et génie !) le côté roman et le côté érotique… avec toujours beaucoup d’humour ! J’avais adoré Sex and the kitchen et sa suite, ainsi que Rayon hommes. Ici, on retrouve les mêmes ingrédients, avec un petit peu moins de piquant cela dit… Mais les scènes sexy sont quand même présentes !J’ai été assez dérouté au départ car le personnage principal porte le même nom et prénom que l’auteur (un p’tit peu mégalo, Mme Borgia ?). Si l’ouvrage était parti en journal intime, ou au moins à la première personne, je m’y serais fait… Mais là on est un peu entre deux styles et cela peut perturber… Les personnages sont sympathiques, bien que Victoire et Adèle eussent pu être davantage mises en avant. Lou est cool, elle ne se prend pas au sérieux et profite de la vie sans prise de tête. Seul gros bémol : il manque une conclusion digne de ce nom et on reste un peu sur notre fin ! (bien que le dernier chapitre soit génial). C’est un roman léger, très agréable à lire qui nous donne envie de découvrir les prochains bijoux de cette collection !

    Lien direct : Editions La musardine


    votre commentaire
  • La regrettable importance de la beauté - Amanda Filipacchi

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 311 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Barbara est une femme absolument superbe des pieds à la tête. Seulement, seuls ses meilleurs amis et sa mère le savent, car depuis le suicide de son meilleur ami, elle porte un costume qui la grossit, de fausses dents et une perruque grise afin de séparer les gens intéressés par son physique, des autres… Dans son groupe d’amis, il y a également Lily, au physique très ingrat, qui est éperdument amoureuse d’un ancien collègue de travail et qui semble incapable de tourner la page. Il y a Jack, un ancien flic ; Pénélope qui vend des objets cassés, et la très intelligente Goergia… L’équilibre précaire des membres du groupe des « Chevaliers de la création » est perturbé lorsqu’il reçoive une lettre d’outre tombe, leur expliquant que l’un des leurs est un meurtrier…

     

    Avis par Jake :

    J’avais très peur d’être déçu par ce roman. En fait, ce n’est pas du tout mon genre de littérature habituelle, et j’avais un peu d’appréhension en pensant que peut-être, il serait trop orienté « psychologie & philosophie »… Mais je l’ai trouvé absolument génial ! Il sort clairement du lot. Evidemment, il fait réfléchir à l’importance du physique dans notre société, mais pas au détriment de la trame qui est particulièrement originale et captivante. On ne sait pas du tout dans quelle direction va aller l’auteur, donc les mystères restent entiers. Les personnages sont prenants, j’ai eu un gros coup de cœur pour Georgia. C’est une femme si intelligente, et clairvoyant, sans pour autant qu’elle ne manque de cœur. La cohésion de ce groupe fait rêver, ce sont de vrais amis : des gens que l’on aimerait connaître dans nos vies. L’écriture est très bonne et on se fait rapidement embarquer dans l’histoire ! Une pointe de fantastique souligne le tout. C’est un roman super, qui me donne très envie de découvrir cette auteure…

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Le soleil est pour toi - Jandy Nelson

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 468 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Noah et Jude sont jumeaux, et depuis toujours, ils partagent un lien que personne ne peut comprendre. Ils sont fusionnels, et dans leur temps libre, ils jouent à se partager le monde. Jude est exubérante et pleine de vie, quant à Noah, c’est l’artiste qui dessine la vie et souhaite entrer dans une prestigieuse école d’art… Lorsque Brian emménage dans la maison d’à côté, Noah est perturbé par ce qu’il ressent. Trois ans plus tard, la mère des deux jumeaux a disparu. Les choses n’on pas du tout tourné comme prévu… Pourtant, au bout du compte, Noah et Jude sont toujours tout l’un pour l’autre…

     

    Avis par Jake :

    Difficile de faire un résumé qui soit à la hauteur du roman ! Où était la collection Scripto toute ma vie ? D’abord subjugué par Sans prévenir, dans la même collection j’ai simplement trouvé en Le soleil est pour toi, un véritable coup de cœur ! Pour ados, pour adultes… La narration en deux temps est géniale : on suit Brian à 13 ans, puis en alternance sa sœur à 16 ans (donc trois ans plus tard) et la trame se met en place en révélant toujours plus de mystères. La narration est extraordinaire, toutes les facettes de ces deux adolescents transparaissent de manière vraie. La façon dont Noah devient conscient de son homosexualité, la culpabilité des deux jumeaux face à leurs parents. Et surtout, cette connivence qu’ils partagent malgré les engueulades. C’est un roman très fort, parfois extrêmement dur, mais tellement bien écrit et si touchant ! L’auteur a également écrit Le ciel est partout, qu’il me faudra d’ailleurs découvrir au plus tôt ! Un coup de cœur dévoré en une journée pour ce magnifique roman…

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Murmurer à l’oreille des femmes - Douglas Kennedy

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 247 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Douglas Kennedy, nous offre dans ce livre, une douzaine de nouvelles. Toutes relatent la vie de plusieurs couples en perdition. Les différents thèmes qui tournent autour sont bien sûr abordés. L’amour, mais aussi les rencontres qui s’offrent à nous, et qui nous amènent à nous poser des questions sur notre propre vie. Fuir, prendre un nouveau départ ou s’enliser dans un quotidien devenu intolérable ?

     

    Avis par Lolo :

    Toutes ces histoires traitent de la vie de couple et les différentes façons de l’aborder. Le sujet, est vraiment d’actualité, car aujourd’hui, il est plus facile de fuir quand ça va mal plutôt que d’essayer de faire face. Ces nouvelles se passent dans le milieu des classes américaines assez fortunées. Mais bon, les problèmes sont les mêmes, chez les autres aussi. Toutes les questions que l’on se pose, à savoir si finalement c’est bien l’âme sœur que nous avons trouvé, sont analysées à travers ces couples. Si nous avions la possibilité de changer de vie, le ferions-nous ? Ces faits nous  font réfléchir à notre propre existence, forcément. C’est écrit de manière fluide et on enchaîne les histoires rapidement sans presque s’en rendre compte. L’auteur a gardé la meilleure pour la fin, qui est une belle leçon d’humanité et de totale remise en question…Mais je n’en dis pas plus, à vous de découvrir ces réflexions bien pertinentes sur la difficulté de faire durer son couple aujourd’hui.


    votre commentaire
  • Jules - Didier Van Cauwelaert

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 288 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    Zibal est un génie, et ses inventions, fantastiques. Hélas, il s’est fait doubler par son ex-femme. C’est pourquoi il se retrouve vendeur de macarons Ladurée (tout de même !) à l’aéroport d’Orly. Un jour, apparaît Alice, une jolie aveugle et son chien Jules devant son stand. Elle vient acheter des macarons avant d’embarquer pour Nice, afin de subir une intervention qui lui rendra la vue. Zibal va l’aider alors que la sécurité ne voulait pas que Jules embarque en cabine avec sa maîtresse. Le chien lui en sera éternellement reconnaissant. Comme l’intervention est un succès, Jules est affecté à un autre aveugle. Ce dernier est horrible, alors Jules fugue, retrouve Zibal et parvient à lui faire comprendre qu’ils doivent retrouver Alice coûte que coûte.

     

    Avis par Lolo :

    Rafraîchissant, drôle et émouvant à la fois. Bien sûr le héros du roman est incontestablement Jules et tout ce qu’il représente. En tant que chien et animal fidèle tout d’abord. Mais surtout en tant que chien guide d’aveugle, et le lien magnifique qui l’unit à sa maîtresse. C’est un roman qui se lit avec bonheur et qui tient le rythme, grâce à la fougue de Jules. Qui connaît un peu les chiens retrouvera l’incroyable pouvoir qu’ils ont de toujours savoir dans quel état d’esprit nous sommes. Il y a aussi Zibal qui est attachant. Même si Jules lui apporte de nombreuses catastrophes, il va lui faire confiance. D’ailleurs il a vite compris qu’il valait mieux faire confiance aux animaux plutôt qu’aux humains. On imagine assez comment on aimerait que tout cela se termine ! C’est divertissant, sans prise de tête, et comme le dit l’auteur en quatrième de couverture et je confirme : un livre qui rend heureux !

     

    Avis par Jake :

    Evidemment, en amoureux des animaux, j’ai trouvé que Jules était le véritable héros de ce roman ! Il est incroyablement attachant et ne manquera pas de rappeler aux gens qui ont (ou ont eu) un chien, leur compagnon… C’est la grande force de ce livre, cet aspect touchant. Je pense qu’il est très difficile pour quelqu’un qui n’a jamais eu de chien de comprendre la force de ce lien. Quoi qu’il en soit, ses amis humains sont aussi très sympathiques ! Il n’y a pas de méchant, dans cette œuvre, et cela aussi contribue au ton très joyeux du roman. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas des pincements au cœur : l’histoire est dramatique par moments… Mais sommes toutes, c’est effectivement un livre qui vous touche et qui vous fait mourir de rire ! J’ai adoré !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    2 commentaires
  • Maybe someday - Collen Hoover

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 389 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Sydney a 22 ans et croit vivre la vie parfaite puisqu’elle vit en colocation avec sa meilleure amie, et pense sortir avec le mec parfait. Le seul petit plaisir coupable qu’elle s’octroie, c’est passer une partie de ses soirées sur son balcon, où elle peut observer à loisir le voisin d’en face jouer de la musique avec sa guitare. Sauf que Sydney apprend pour son anniversaire que sa dite meilleure amie couche avec son petit ami ! Ni une ni deux, elle quitte son appartement, pour se retrouver chez le voisin d’en face : Ridge. Ce dernier est encore mieux qu’elle ne l’imaginait, et c’est en grande partie grâce à sa gentillesse qu’elle parviendra à tourner la page… Sauf que très rapidement, les sentiments des deux jeunes gens deviendront évidents et viendront compliquer leur amitié…

     

    Avis par Jake :

    J’avais un petit peu d’appréhension avant de découvrir ce roman, car il fait assez girly avec son fond de guitariste à gueule d’amour… mais en fait, c’est vraiment très agréable ! La lecture est légère, et la narration bourrée d’humour (souvent noir) puisque ce sont les deux personnages principaux qui alternent le récit. La trame n’est pas extrêmement originale, mais c’est quelque chose qui parlera à de nombreuses personnes, surtout des jeunes, et cela se suit donc naturellement. Les personnages sont bien conçus, et on rit énormément avec les persos secondaires, comme Bridgette (que l’on aimerait bien gifler), Warren (qui est hilarant) ou Maggie (qui est une fille géniale). La fin est bien trop mélo à mon goût, mais le dosage est parfait pour le reste de l’ouvrage. Le côté musical est assez agréable et donne un fil conducteur durant tout le roman. C’est un texte aéré et une histoire très sympathique !

    Lien direct : Editions Hugo Roman


    votre commentaire
  • La cour des grandes - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 470 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Elles sont quarantenaires, et ont toutes des problèmes qui concernent la majorité des gens… Que ce soit le désir d’avoir des enfants sans y parvenir, ou la difficulté à concilier une vie de famille avec une carrière professionnelle, ou encore le souhait de continuer à faire vivre son couple, au-delà de ses enfants. Mathilde, Alice, Lucie et Eva n’ont pas toujours la vie facile, portant, elles peuvent toujours compter les unes sur les autres pour un soutien psychologique et émotionnel. Ces quatre amies sont toutes à la recherche du bonheur, même s’il vient sous différentes formes…

     

    Avis par Jake :

    J’ai adoré La cour des grandes, et savoir qu’il bénéficiera d’une suite (on vous spoile direct :) Les jeux de garçons, m’enchante ! Il y a du Desperate Housewives, dans ce livre, même si justement, les héroïnes sont « desperate » mais pas femmes au foyer ! Il y a aussi toujours une belle dose d’humour et une touche d’espoir, malgré certains drames qui surviennent et teintent le roman de tristesse. Ce qui est touchant, et rend l’œuvre d’autant plus captivante, c’est son authenticité : on se retrouve dans ces personnages, même si on n’a pas leur âge… Car si vous avez des enfants, un conjoint et un boulot, vous reconnaîtrez forcément la difficulté de concilier les trois : on a forcément des priorités, et des rêves… il est simplement très difficile de tous les réaliser. La narration est géniale, on souhaiterait lire le roman d’une traite pour ne pas quitter cette ambiance. L’alternance des personnages est très agréable, et leur cohésion fait chaud au cœur. C’est un livre génial, à la BridgetJones en un peu plus grave et réaliste… Vivement la suite, je suis ravi d’avoir pu découvrir une nouvelle auteure française qui m’a passionné avec son œuvre !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Le facteur émotif - Denis Thériault

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 176 pages / 16,00 €

     

    Résumé :

    Bilodo est un facteur canadien qui n’échangerait son métier pour rien au monde. Cependant, pour pimenter un peu sa vie, il ouvre certaines lettres destinées à d’autres, et s’invente des histoires. C’est comme cela, qu’il va intercepter la correspondance entre  un dénommé Grandpré et Ségolène, la belle guadeloupéenne. Il aime cette dernière en secret, et se passionne pour sa façon d’écrire. Il s’agit en fait de poésie japonaise plus connue sous le nom d’haïku. Jusqu’à ce que le destin s’en mêle et donne à Bilodo l’opportunité de devenir poète à son tour, ce qui va radicalement bouleverser sa vie…

     

    Avis par Lolo :

    Ce petit roman se lit d’une seule traite et se dévore en un rien de temps. C’est bourré d’humour, drôle et mystérieux à la fois. De plus, nous en apprenons beaucoup sur les haïkus, avec de nombreux exemples à l’appui ! On baigne vraiment dans l’ambiance japonaise. J’ai adoré l’histoire pas banale, un brin loufoque, qui nous entraîne dans une aventure pas croyable. C’est à la fois littéraire et poétique ce qui donne un résultat très harmonieux et agréable à lire. Bilodo est attachant, plein de ressources malgré un caractère pourtant solitaire. J’ai bien aimé Tania, la jeune serveuse qui est dans la « vraie vie » et amoureuse de Bilodo. Malheureusement pour elle, ce dernier ne s’en rend même pas compte. Voilà, c’est une sorte de conte moderne avec une fin que je qualifierais de prodigieux. Un auteur à découvrir, avec un roman magnifique qui sort de l’ordinaire !

    Editions Anne Carrière


    votre commentaire
  • Je n’ai pas toujours été un vieux con - Alexandre Feraga

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 250 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Le vieux Léon se retrouve dans la maison de retraite : « Les Primevères », à cause de l’incendie qui a ravagé son appartement. Il y a juste son antique transistor qui a pu être sauvé. Il va devenir ami avec Jack et Roger deux personnes complètement différentes de lui-même. Mais tout le monde ne l’apprécie pas, premièrement parce qu’il est grincheux, et deuxièmement parce que son franc-parler n’est pas toujours le bien venu.

     

    Avis par Lolo :

    Je dois avouer que ce livre m’a laissé une impression très bizarre et un avis mitigé à la fin. Le roman est construit avec une alternance de chapitres sur la vie de Léon avant et après son arrivée à la maison de retraite. Pour moi, s’il « n’a pas toujours été un vieux con », en tous cas, c’était « un jeune con ». Le personnage « vieux » n’est pas très sympa, mais c’est sans comparaison avec ce qu’il était étant jeune !!! D’accord, il a eu une enfance difficile mais cela n’excuse pas toutes les choses horribles qu’il a faites. J’ai donc eu du mal à accrocher avec le personnage. En revanche les autres pensionnaires de la maison de retraite, eux sont émouvants et attachants. Cependant, Léon a quand même une bonne dose d’humour et certaines répliques sont amusantes. Mais il est difficile d’apprécier un livre quand on trouve son personnage principal si antipathique. Et, la vieillesse n’est pas l’excuse des erreurs passées. J’ai malgré tout bien aimé la touche finale du roman, qui ne laisse certes pas indifférent.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique