• 1Q84 livre 2ème  Juillet à Septembre - Haruki Murakami

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 529 pages / 23,50 €

    Format poche : 495 pages / 9,60 €
     
    Résumé :

    On commence à comprendre que les vies de Tengo de d'Aomamé sont intimement liées mais le but semble encore obscur. Il y a bien eu à un moment précis dans leurs vies respectives un changement d'aiguillage et l'on passe de l'année 1984 "normale" en somme à l'année 1Q84 : année où la caractéristique principale est qu'il n'y a pas une, mais deux lunes !!! Cependant, il semble bien que ces faits étranges ne soient vus que par un petit nombre de personnes, dont bien sûr… nos 2 héros. Pour les autres, la temporalité n'a pas changée, tout est parfaitement normal. Aomamé court un grave danger et doit vivre cachée mais elle est prête à donner sa vie pour sauver Tengo qu'elle aime depuis toujours et qui est impliqué dans toute cette histoire sans même s'en rendre compte ! Ils ont les membres les plus influents de la secte à leurs trousses, vont-ils pouvoir leur échapper ? Et ces fameux "little people" qui sont-ils vraiment ?


    Avis par Lolo :

    Cette suite est toujours très bien, mais : ça ne se déroule plus à cent à l'heure comme dans le premier livre. En fait après la phase "action" du premier on est plutôt dans les phases : "explication" et même "compréhension" qui sont d'ailleurs nécessaires pour le roman mais qui m'ont frustrée. Cependant il y a un vrai rebondissement à la fin qui nous oblige à nous plonger "illico" dans le troisième et dernier volume de cette trilogie… Ce que je vais donc m'empresser de faire...


    votre commentaire
  • La lettre qui allait changer le destin d'Harold Fry arriva le mardi... - Rachel Joyce

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 364 pages / 19,90 €
     
    Résumé :

    Harold Fry vit depuis sa retraite avec sa femme, Maureen, sans que rien ne vienne entacher leur quotidien. Comme de nombreux couples, les deux n’ont rien à se dire, se contentant de partager des formulations d’usage, sans même partager le même lit quand vient la nuit. Mais un jour, Harold reçoit une lettre qui lui retourne l’estomac : Queenie, une de ses anciennes amie et collègue, avec laquelle il a perdu contact depuis bien des années, est mourante. Elle lui envoie un dernier mot pour lui dire qu’il a compté pour elle. Pour assurer, qu’il a été un ami. L’émotion transforme le retraité. Il décide de répondre, mais que dit-on à une personne condamnée par le cancer ? En allant poster sa lettre, il allonge le pas et traverse la ville. Et l’idée lui vient d’une employée de station service : et si sa foi pouvait sauver son amie ? S’il parvenait à traverser l’Angleterre à pied, Queenie serait forcée de l’attendre ! Son geste ne pourrait que sauver la vie de la cancéreuse ! C’est ainsi qu’il se lance, vêtu de simples chaussures bateau, d’une cravate et de sa chemise. Il croisera sur sa route des dizaines de protagonistes différents, tous en deuil, à leur propre manière. Et le passé reviendra le hanter…


    Avis par Jake :

    Ce roman est le premier de l’anglaise Rachel Joyce, ancienne scénariste. Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi beau et fort en émotions. Gros coup de cœur pour cet ouvrage. L’écriture est simple, et le lecteur ne peut que s’immiscer dans la vie d’Harold. L’histoire est intrinsèquement mêlée à des flashbacks, qui nous ramèneront dans la jeunesse d’Harold et Maureen, nous expliquant peu à peu la source de leur malaise et de la scission qui existe entre eux. Lors des rencontres d’Harold, on est tour à tour choqué, troublé et ému. Ce roman est une source d’inspiration, prônant la bonté et la simplicité de la vie. Il encourage également à vivre le moment présent sans laisser la vie passer devant soi, un conseil qui vaut pour tous. Le personnage d’Harold est attachant, très pathétique par moments, car issu d’une génération de baby-boomer très réservée. Harold en vient souvent durant sa vie, à vivre à demi plutôt que dire ce qu’il pense. Sa relation avec Queenie, contée par les flashbacks est une vraie histoire d’amitié qui émeut le lecteur. Pourtant le ton se veut drôle et positif. Ce roman est une merveille qui m’aura arraché de multiples émotions, du rire aux larmes. Je ne peux que vous le conseiller vivement en vous assurant que vous ne pourrez le lâcher, quelque soit l’heure du jour ou de la nuit (d’ailleurs, je suis un peu crevé, du coup !). Une magnifique histoire, simplement sublime : un vrai coup de coeur. A LIRE.

     

    Avis par Lolo :

    Tout commence par le sujet : Il était parti poster une lettre et finalement décide de la remettre en mains propres à son amie Queenie à l’autre bout du pays…Ce livre est un bouleversement total et on passe du rire aux larmes du début à la fin. Comment ne pas être touché et ému corps et âme par les personnages principaux à savoir Harold, sa femme Maureen, Rex le voisin et aussi et surtout Queenie la collègue d’Harold. C’est sa lettre lui annonçant qu’elle a un cancer qui sera le catalyseur et qui fera qu’Harold  va se dépasser et va faire ce long chemin physiquement mais également intérieurement. Lui qui a tellement de mal à communiquer mais qui a une sensibilité terrible va se transformer au fur et à mesure de sa longue marche et de ses différentes rencontres. C’est tout simplement magnifique ! Sa femme elle aussi va réaliser de ce fait beaucoup de choses concernant Harold, leur couple et toutes ces années passées « sans communiquer, sans être capable de partager des sentiments allant de l’amour à la peine ». Rex, leur voisin va aider Maureen car ayant perdu sa femme 6 mois auparavant il connaît la souffrance et le fait de pardonner à ceux que l’on aime. Quant à Queenie cette incroyable femme qui était la collègue d’Harold va les sauver à sa manière…Nous parcourons ce long périple avec Harold, ce renouveau avec la nature, cette foi en l’être humain. Il va rencontrer des personnes vraiment adorables mais aussi quelques une peu recommandables dont il verra pourtant le bon côté. Que dire des cent dernières pages, sinon qu’il s’agit d’une profusion de sentiments qui vont éclater au grand jour et qui sont touchants parce qu’ils sont tellement vrais, tellement remplis d’émotions qu’on ne s’en tire pas sans les larmes. C’est bouleversant et superbe ! Merci à l’auteur de cet incroyable voyage qui nous incite à exprimer ce que nous ressentons plutôt que de vivre avec des non-dits destructeurs.

    Lien direct (extrait disponible) XO Editions


    1 commentaire
  • Sans nom - Amelie Nothomb

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 38 pages

     

    Résumé :

    Un homme part à la recherche de « la dame de ses pensées ». Dans le nord, il est obligé pour se déplacer d’utiliser un traîneau tiré par des chiens. Face à la dure réalité de ce froid polaire et pour sauver sa vie, il va être amené à manger un chien chaque soir qu’il se partagera avec le reste de la meute. Lorsqu’il n’en reste plus qu’un, les deux se toisent, partageant la même pensée : ce soir là, il faut encore manger ! Lequel sera la proie ? L’homme parvient à s’abriter dans un refuge où il fera la rencontre de trois protagonistes des plus étranges qui passent leurs journées à ignorer le monde extérieur. Lorsque vient la nuit, l’homme comprendra pourquoi…  

     

    Avis par Audrey :

    COUCOU ! L’internement d’Amélie Nothomb ne devrait plus tarder maintenant ! Cette nouvelle est vraiment des plus loufoques. L’auteur s’est surpassé dans la bizarrerie. Certains y ont trouvé Dieu, d’autres une grosse blague. Pour ma part, et c’est ce que j’essaie d’expliquer à mon mari : c’est juste une histoire, il n’y a pas de logique ni de philosophie derrière. Pour moi l’étrange est motif à divertissement. Cette nouvelle offerte dans « ELLE Magazine » conviendra aux lecteurs qui n’ont pas le besoin de s’identifier à un personnage ou à se sentir impliqué dans l’histoire. Une trentaine de pages, idéales pour passer un bon moment loin de notre monde. 


    votre commentaire
  • 1Q84 Livre 1 Avril - Juin - Haruki Murakami

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 533 pages / 23,50 €

    Format poche : 550 pages / 9,60 €

     

    Résumé :

    La vie de deux jeunes trentenaires en parallèle et en alternance, au Japon durant l’année 1984. Aomamé, tueuse en série et Tengo, professeur de mathématiques dans une classe préparatoire. Tengo, écrivain à ses heures, s’occupe de recruter de jeunes talents pour un éditeur. Son dernier talent est Erika Fukaeri pour laquelle il va servir de ghost writer en remaniant son roman « La chrysalide de l’air ». Mais dès la publication du livre, des phénomènes bizarres surgissent pour tout ceux ayant un rapport de près ou de loin au livre… Certains de leurs proches vont être confrontés à une secte très fermée et très puissante. Mais souvent la réalité et le monde du rêve semblent se confondre : les fameux « little people » existent-ils vraiment ou bien est-ce onirique ?

     

    Avis par Lolo :

    Le roman démarre sur les chapeaux de roues. Le parallèle entre la réalité de l’année 1984 et celle qui va devenir 1Q(question)84 est très subtil. Le partage de la narration accroche encore plus le lecteur qui ne voit pas où veut en venir l’auteur avec ces deux personnages si différents. Aomamé est un personnage complexe (ses parents étaient témoins de Jéhovah) qui a durant toute sa jeunesse tenté de passer inaperçue. Et puis à un moment, sa vie bascule et le personnage prend d’elle-même un nouveau départ. Contre toutes attentes, la protagoniste est attendrissante et ne s’en prend qu’à des hommes monstrueux méritant leur châtiment. Tengo est un jeune homme très brillant et sans histoire. Lorsque l’on découvre le lien qui les unit tous les deux, on souhaite apprendre plus en détail les circonstances qui les ont rapprochés ! Fukaeri est une jeune femme étrange de 17 ans, dyslexique qui s’est échappée de l’endroit où elle vivait. Ses écrits des plus bizarres seraient-ils autobiographique ? Ce roman qui oscille entre réalité et onirisme est très original. J’ai adoré la façon d’écrire et la notion ambiguë de cette réalité. Le lecteur est confondu du début à la fin.


    votre commentaire
  • Audrey la vagabonde - Danielle Steel

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 383 pages / 6,40 €

     

    Résumé :

    Audrey Driscoll est une jeune femme de bonne famille, intelligente, belle et sûre d’elle… Mais elle est célibataire ! Et dans ce début du XXème siècle, cette condition n’est pas une qualité. La jeune femme est pourtant loin de rêver d’épousailles : pour elle, le bonheur ne peut se trouver que dans les voyages et la découverte du monde. C’est donc pour cela qu’elle décidera finalement de quitter son cocon douillet à San Francisco où vit sa famille pour partir à l’aventure. Lors de son voyage, elle fera la connaissance d’un journaliste reconnu : Charles Parker Scott qui saura l’initier aux joies de l’amour. Les deux partenaires ne se quitteront plus et feront l’expérience de la vie ensemble, à travers l’exploration de nombreux pays. Ce parcours ne sera pas toujours aisé car leur histoire va être bousculée par les idéaux sociaux de l’époque et un contexte politique difficile : en effet, la seconde guerre mondiale fait rage.

     

    Avis par Audrey :

    Ce que j’ai aimé dans ce roman, c’est son ancrage dans une période historique particulière (la guerre mondiale et peu avant). Ce livre répond au plaisir de se plonger dans une époque, ce que je recherche souvent dans mes lectures. Cette histoire nous permet de voyager dans de nombreux pays très bien illustrés par l’auteur, ce qui donne un effet de vraisemblance au récit. Le personnage d’Audrey Driscoll est plutôt attachant : elle renvoie l’image de la femme forte, émancipée et aventurière. Bref, c’est une héroïne pour son époque car elle est très avant-gardiste. Parfois tout de même, on est fatigué par ses idéaux un peu utopiques (le moment où elle laisse l’amour de sa vie pour garder des orphelins en Chine illustre parfaitement cette notion). La trame se déroule sur presque 20 ans ce qui permet au lecteur de suivre véritablement les personnages et donc de s’y attacher. En bref : l’histoire est vraiment bien, mais je trouve que l’écriture est assez plate et manque de dynamisme. Donc pour un premier « Danielle Steel », l’auteur aux millions d’exemplaires vendus, je suis plutôt satisfaite et renouvellerai certainement l’expérience dont je ne manquerai pas de vous faire la critique prochainement !


    2 commentaires
  • Complètement cramé ! - Gilles Legardinier

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 390 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    La vie actuelle d'Andrew Blake ayant perdu à ses yeux toutes saveurs pour diverses raisons, il décide de quitter la tête de sa petite entreprise pour changer radicalement de vie. Par l'intermédiaire d'un ami fidèle, il se fait engager "incognito" comme majordome (à l'essai quelques mois) en France au domaine de Beauvillier. La France étant le pays où il avait rencontré sa femme décédée aujourd'hui.

     

    Avis par Lolo :

    Intrigue très bien menée. En effet, on ne sait pas vraiment où cette aventure va nous conduire, tout comme Andrew Blake. On pense qu'il est fatigué de vivre et qu'il cherche à en finir. En fait, l'auteur va en décider autrement. Grâce aux différents protagonistes qui vivent au domaine de Beauvillier, il va nous entraîner dans des situations drôles voire même farfelues mais aussi poignantes et pleines d'émotions. Le lien étant bien sûr : Andrew Blake. Il joue également des différences de langue, de compréhension et d'expressions qui pour un Anglais ne sont pas évidentes. Ce roman m'a beaucoup plu, il m'a fait rire mais m'a aussi beaucoup touchée. Il nous fait réfléchir sur les sentiments et les rapports humains souvent tellement "simples" vus de l'extérieur mais pourtant "si compliqués" à démêler. Tout simplement magnifique, un pur bonheur à lire, enfin un livre qui "fait du bien".

     

     

    Avis par Jake :

    Je prends les romans de Gilles Legardinier a « rebours », mais cela n’enlève rien à leur superbe magie ! « Complètement cramé ! » est une de ces histoires qui font chaud au cœur, qui vous apportent l’espoir, là où il n’y en a plus. Ce livre m’a permis de sortir complètement de ma vie, pour entrer dans celle pittoresque que partagent ses personnages, aussi affectueux et touchants, malgré leurs nombreuses différences. L’écriture est toujours simple et plonge le lecteur dans un sentiment de proximité dont il se délecte, c’est d’après moi ainsi que l’auteur parvient à nous plonger dans l’histoire. Le panel de personnages réussit forcément à nous impliquer, d’une manière ou une autre… Qui n’a jamais eu de difficultés ? Qui n’a jamais eu besoin de l’aide de quelqu’un pour s’en sortir ? L’humour est omniprésent, telles des petites touches qui parsèment la trame et qui en rapproche ses personnages… C’est une histoire merveilleuse, idéale en cette période de fêtes, car elle fait rêver. Le roman nous plonge dans un sentiment chaud et confortable. J’adore… Merci monsieur Legardinier, et s’il vous plait, continuez à nous combler de cette manière…

    Lien direct : Editions Fleuve noir


    1 commentaire
  • Barbe bleue - Amélie Nothomb

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 83 pages / 16,50 €

     

    Résumé :

    Saturnine décide de vivre en collocation avec un homme qui propose un loyer très bas mais qui a la réputation de « faire disparaître » ses colocataires exclusivement féminines. Ce dernier point n’effraie pas du tout notre héroïne qui décide de tirer partie de cette situation et s’en amuse. La seule condition à cette entente est qu’elle ne doit jamais pénétrer dans une pièce secrète censée être un laboratoire photo. Saturnine se lie même d’amitié avec ce personnage noble et excentrique et ils se retrouvent chaque soir devant un repas et discutent de thèmes plus farfelus les uns que les autres. Bientôt, ces joutes verbales conduisent Don Elemirio à tomber amoureux de la jeune femme qui se refuse à lui. Finalement, il lui révèlera les secrets de la pièce interdite…

     

    Avis par Audrey :

    C’est un Nothomb, si vous n’aimez pas son univers : ne vous plongez pas dans ce roman ! Les personnages sont toujours atypiques, déjantés et irréalistes. Malgré tout, le lecteur se prend au jeu et son intérêt est suscité plus par les interactions des deux personnages que par leurs spécificités. De même, on ne cesse de vouloir apprendre la vérité sur la pièce secrète et sur le destin des femmes disparues. Le roman est facile à lire et c’est un format court (qui se rapporterait à une nouvelle un peu longue), un point que l’on peut critiquer mais qui est pour moi un atout, surtout étant donnée la singularité des histoires de l’auteur. (Si ça avait fait 600 pages, je me serai tirée une balle !). A chaque fois, on est certain d’avoir trouvé la fin, pourtant, Nothomb arrive toujours à nous surprendre. Et là aussi, la finalité ne révèle pas simplement le contenu de la pièce, mais étonne par l’enchaînement bizarre des événements ! Je reprends donc au début : c’est un livre à lire si l’on aime l’univers proposé par Amélie Nothomb car il est à mon sens récréatif. 


    1 commentaire
  • Fifty shades 2-3 Cinquante nuances plus sombres - Erika James

    Caractéristiques :

    Genre : Roman / Erotique

    Grand format : 595 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Malgré ses sentiments pour lui, Anna a quitté Christian car elle ne pouvait pas assumer le mode de vie qu’il lui imposait. Cependant, elle ne supporte pas leur séparation et décide de le revoir après seulement quelques jours. La rupture a mûrement fait réfléchir Christian qui est prêt à faire des concessions et même à renoncer à certains de ses mœurs. Il s’est rendu compte qu’au fond, il nourrissait lui aussi des sentiments pour Anna qu’il tente de définir. Au fur et à mesure de leur histoire, leur relation gagne en profondeur et l’un et l’autre arrivent peu à peu à poser des mots sur ce qu’ils ressentent réciproquement. Malgré tous leurs compromis, leur couple peut-il fonctionner étant données les différences de chacun ?

     

    Avis par Audrey :

    On est heureux de retrouver les deux personnages phares du roman, et surtout de les voir de nouveau ensembles, après une fin de premier tome qui nous laissait plein d’espoir. Les réponses sont apportées aux deux questions principales : « se remettront-ils ensemble ? » et « Christian va-t-il proclamer son amour à Anna ? ». L’écriture de l’auteur est tout aussi bonne que dans son roman précédent. Le personnage masculin est plus que jamais plaisant et séducteur, mais on regrette un peu qu’il devienne presque trop « prince charmant ». On tombe un peu dans le « pathos » et le romantisme un peu mièvre. Tous les problèmes sont résolus, du coup ils sont prêts à filer le parfait amour et c’est un peu gênant pour le lecteur de ne plus se reconnaître dans une relation sans aucun problème. Le seul point qui semble encore réaliste réside dans le fait que les personnages sont toujours amenés à se poser des questions sur leur relation. Arrivé à la fin, le lecteur est à la fois satisfait et embêtée car la conclusion n’est pas celle que l’on pourrait attendre à la lecture du premier tome. Quel intérêt donc à un troisième opus, car ici tout est bien, tout va bien ! Heureusement : le dernier paragraphe ouvre une nouvelle voie qui semble intéressante et certainement plus largement traitée dans le dernier volet : « Cinquante nuances plus claires ».


    votre commentaire
  • Le secret des glaces - Philip Carter

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 689 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Zoé est l'héritière des Gardiennes : des femmes qui se confient de mère en fille un terrible secret. Elle l'apprend lorsque sa grand mère - qu'elle n'a jamais connue - se fait assassiner. Bientôt, Zoé est poursuivie où qu'elle soit. Il va lui falloir découvrir ses origines ancestrales dans un voyage incroyable qui la conduira des Etats-Unis, en Sibérie, en passant par la France. De son côté, Ryland O'Malley, un agent du gouvernement, se retrouve dans une situation similaire lorsque son père meurt et que les hommes de mains d'un milliardaire politique s'en prennent à son frère. Seul "le film" peut lui assurer la sécurité... Les deux se retrouveront bientôt pour partager leur fuite... et un peu plus. 

     

    Avis :

    Le secret des glaces est un roman superbe ! L'histoire est incroyablement rocambolesque, impliquant Kennedy et Marilyn Monroe et remontant jusque dans la guerre froide. Cet ancrage de l'intrigue dans l'Histoire américaine la rend palpitante ! Les personnages sont colorés, et Zoé a beaucoup d'humour. Quant à Ry, c’est un peu un MacGyver en puissance ! Les premières pages peuvent perturber (plusieurs lieux et époques en trois chapitres) mais c'est pour mieux attiser l'intérêt du lecteur. Et c'est chose faîte ! L'autel d'ossements et son secret destructeur sont passionnants : tout le long, on se demande si le roman entre dans le fantastique ou non (un peu à la manière de "Deception Point" avec ses ossements aliens pour la SF). L'écriture est très fluide et imagée, permettant au lecteur de se figurer rapidement les scènes dans son esprit. La romance entre Zoé et Ry n'est pas le point fort du livre et rend la toute dernière partie assez mièvre par rapport à l'énigme principale. A peu de chose près, ce roman devenait un vrai coup de coeur ! Entre l'écriture légère de Marc Lévy et les intrigues mystérieuses de Dan Brown, "Le secret des glaces" est un roman magnifique qui se lit rapidement malgré sa taille, et avec plaisir... Un incontournable !


    votre commentaire
  • Fifty shades 1-3 Cinquante nuances de Grey - Erika James

    Caractéristiques :

    Genre : Roman / Erotique

    Grand format : 560 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Anastasia Steele est une étudiante en lettre qui fait une interview pour le journal de l’université où elle rencontre Christian Grey, PDG d’une grande entreprise. Annastasia est immédiatement impressionnée par tout ce que cet homme représente, mais c’est pourtant lui qui cherche à la revoir. Au retour d’une soirée, leur relation commence. Mais bientôt, Christian lui explique son rapport particulier avec les femmes et lui propose un contrat où lui sera toujours le dominant, et définira précisément son rôle de soumise. Les clauses sont particulièrement tranchantes et ne concernent pas exclusivement leur vie sexuelle. Présentée devant ce véritable contrat, Anastasia devra choisir entre conserver sa vertu ou se soumettre aux penchants déviants de Christian… Ou est-ce que l’amour pourra le faire changer ?

     

    Avis par Audrey :

    C’est une écriture fluide très plaisante, l’auteur sait utiliser des mots poignants qui vous plongent au cœur de l’histoire. Son style est captivant ! Plus que le jeu érotique, ce que j’ai aimé est la relation entre les deux personnages : très complexe. Les personnages sont sans cesse amenés à dépasser leurs limites et à faire des compromis. On découvre au fur et à mesure plein de facettes de leurs personnalités. Et malgré toutes les différences, on sent que quelque chose de profond les unit. Mon âme de romantique est happée : le lecteur attend, espère que derrière l’aspect érotique se cachent de vrais sentiments. Anastasia est un peu une Mme Tout le monde, qui se retrouve face à la complexité de Christian. Lui, fait un peu bête/prince charmant : avec tous ses aspects négatifs. Pourtant, lorsqu’on s’y attend le moins, il surprend en se dépassant ! C’est un peu un conte de fées des temps modernes, ce qui parfois peut rendre l’histoire peu crédible. Et c’est là tout le talent de l’auteur qui permet d’y croire malgré tout ! Les personnages secondaires sont très réussis, autant Kate (exubérante et sans peur, aux antipodes d’Anastasia) que José (le meilleur ami séduisant et attendrissant). Quant à la fin du roman, elle est à la fois satisfaisante et déconcertante : poussant le lecteur à se saisir immédiatement du second tome « Cinquante nuances plus sombres ».


    votre commentaire
  • Les quatre filles du docteur March - Louisa Alcott

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 319 pages / 5,70 €

     

    Résumé :

    Le Dr March est parti à la guerre, laissant sa femme et ses quatre filles : Meg, Jo, Beth et Amy. Meg est la grande,  Jo le garçon manquée, Beth la jolie artiste et Amy la petite dernière. La vie n’est pas simple lorsque l’argent ne coule pas à flot. Mais l’amour et l’amitié que partagent ces quatre demoiselles sont les plus belles des forces. Chacune apprendra à se dépasser, à s’oublier et à faire fi de ses défauts pour devenir une femme dont les parents peuvent être fiers. Laurie est leur voisin, un jeune homme du même âge en qui Jo verra un ami complice. Il est aisé et vit avec son grand-père qui a beaucoup d’estime pour la famille March. Un an passera où l’on suivra les péripéties des quatre sœurs…

     

    Avis :

    « Les quatre filles du dr March » est un classique de la littérature américaine écrit en 1868 et traitant de la condition d’une famille modeste dans la deuxième partie du XIXème siècle. Fort de son succès, le roman a connu plusieurs suites ainsi que de nombreuses adaptations cinématographiques. Et l’on comprend pourquoi… Cette œuvre a beau dater, elle retrace avec brio les relations ‘fraternelles’ des personnages. On ne peut pas parler d’aventures exactement, puisque les événements décrits traitent du quotidien des héroïnes, pourtant, le lecteur ne s’ennuie jamais, se prenant d’affection pour les quatre enfants. La mère est un symbole exemplaire pour ses filles et prêche la bonne parole (c’est la vertu très moralisatrice et plutôt conservatrice du roman, imputable à son siècle d’écriture), néanmoins les filles ont des défauts dans lesquels chaque lecteur se retrouvera un petit peu. La relation amicale qui lit Jo à Laurie est vraiment agréable et marquera certainement le plus les lecteurs. On en vient à souhaiter une idylle entre ces deux. Au final, l’absence du père (qui a pourtant droit à son nom sur la couverture !) ne manquera pas du tout, tant les filles sont équilibrées. Il ne fera son entrée qu’à 20 pages de la fin… Le grand père de Laurie agit un peu en bienfaiteur alors que la tante des filles représente la voie à ne surtout pas suivre. De tous, Jo est celle qui m’a le plus marquée : imposante, sûre d’elle et décomplexée. Ce roman parvient à créer une atmosphère particulièrement réussie grâce à la notion du cocon familial qui est particulièrement bien décrit : tout va bien tant que l’on est ensemble. C’était donc un plaisir de lire un tel ouvrage au milieu des fêtes de fin d’année.


    1 commentaire
  • Un sulfureux secret - Mega Hart

    Caractéristiques :

    Genre : Roman / Erotique

    Format poche : 376 pages / 8,70 €

     

    Résumé :

    Olivia est une photographe de talent au passé compliquée. Noire et adoptée au milieu d’une famille blanche en partie catholique et en partie juive, elle aura son cœur brisé par son fiancé qui lui annoncera à quelques jours du mariage qu’il est gay. Plusieurs années ont passé, et cet ex-fiancé : Patrick, est resté son meilleur ami, et c’est lors d’une de ses fêtes qu’Olivia rencontre Alex, pour lequel l’attraction est immédiate. Sauf que lors de cette fameuse soirée, elle l’apercevra en train de recevoir une gâterie… par un autre homme ! Pourtant, une relation se développera entre les deux protagonistes. Olivia est-elle vouée à reproduire la même relation destructrice ? Ou est-ce que l’honnêteté d’Alex peut rendre leur union possible ?

     

    Avis :

    Tout d’abord, un grand merci au « Boudoir écarlate » qui m’a permis de découvrir ce roman. Parti avec des a prioris sur un roman au caractère érotique appuyé (le nom VO est "Naked"), j’ai été particulièrement étonné. Le seul point négatif est la fin particulièrement abrupte du livre : il manque facilement une cinquantaine voire une centaine de pages pour conclure la relation entre Alex et Olivia et surtout, offrir une réponse à certaines questions restées en suspens tout du long (la relation entre Patrick et Teddy, entre Olivia et Patrick, pourquoi la mère du protagoniste principal déboule chez cette dernière etc…) On a presque l’impression d’avoir affaire au premier tome d’une saga ! Les scènes érotiques sont parfois un peu trop présentes, mais ce n’est pas hors contexte comme dans de nombreuses œuvres. L’écriture est fluide, légère : c’est un réel délice à lire. Les personnages sont entiers et complexes, parfaitement crédibles dans leurs rôles. L’héroïne et sa meilleure amie sont particulièrement attachantes. La narration à la première personne (qui m’incommode si souvent) est simplement parfaite conçue pour le roman. L’humour est omniprésent et l’histoire brillamment maîtrisée dans sa complexité, où des sujets aussi délicats que la sexualité, l’adoption et la religion sont abordés. Ce roman est une perle et a été un véritable coup de foudre pour moi ! A découvrir sans tarder… 


    votre commentaire
  • Le croisière du Dazzler - Jack London

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 170 pages / 10,15 €

     

    Résumé :

    Joe est un jeune garçon de quinze ans, il a une famille aimante et une jeune soeur dans la même classe que lui dont les résultats scolaires dépassent les siens. Avec sa bande de copains, Joe rêve d'aventures et ne parvient pas à se focaliser sur ses cours et ses tests, préférant parcourir la ville en cherchant des cerfs-volants, quitte à se heurter à des clans. Un jour, le jeune garçon fait l'école buissonnière et est intégré à l'équipage du Dazzler, un bâteau pirate où il découvrira la dureté de la vie réelle. Mais il se fera également un vrai ami, qui n'a pas eu la même chance que lui et qui lui fera relativiser la conception de la famille et de l'éducation.

     

    Avis :

    La croisière du "Dazzler" est une des premières oeuvre de l'auteur de "Croc-blanc". On sent la jeunesse et la quête d'aventure dans ce roman, autant celle du personnage que celle de l'auteur. Bien que datant du début du siècle dernier, l'écriture est particulièrement fluide. Evidemment, le lecteur contemporain notera des différences (vouvoiement du père à son fils), mais l'histoire est somme toute intemporelle et pourra toucher les plus jeunes comme les... moins jeunes. Les passages à bords du Dazzler sont très bien écrits et raviront les marins en herbe de leur jargon technique. Ce court roman se lit vite, et apporte une agréable leçon de vie : pas étonnant qu'il soit devenu un classique... 


    votre commentaire
  • Jessie - Stephen King

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 412 pages / 6,40 €

     

    Résumé :

    Pour pimenter sa vie sexuelle, pour se sentir toujours désirée par son mari, Jessie se laisse menotter au lit lors de leurs escapades dans leur chalet près du lac. Mais quand son mari s'impose à elle contre sa volonté, les "voix" en Jessie se réveillent, rappelant une expérience horrible qu'elle a vécue avec son père, lors de son enfance... Après un mauvais coup de pied, son mari meurt dans la chambre, la laissant prisonnière de leur jeu de domination. Jessie va passer plus de 20 heures accrochée au lit, devant se battre contre un chien affamé qui voudra faire du cadavre son repas, mais surtout contre ces "voix", celles qui mettent à nu ses plus atroces souvenirs. Celles qui seront peut-être sa seule chance de salut. Mais avec la soif, la fatigue et la douleur, Jessie ne sait plus si elle peut compter sur ses sens, ou si son imagination a pris le pas sur la réalité... Car depuis quelques heures, Jessie a bien l'impression qu'un autre être rode dans le chalet...

     

    Avis :

    "Jessie" est ma deuxième lecture de Stephen King, après "Charlie", chef d'oeuvre de science-fiction. Mais "Jessie" explore un genre bien différent. Ce roman est exceptionnel, et en voici les raisons : tout d'abord, l'auteur parvient à nous captiver sans jamais que l'héroïne ne quitte une seule pièce (fait incroyable en soi!). Il transforme la pauvre femme en réelle schizophrène qui devra faire le tri dans son esprit pour espérer prendre la décision salvatrice. Mais le roman sort également du lot par sa capacité à piocher dans nos peurs les plus réelles, les plus décalées et à leur faire prendre vie sous nos yeux. Ecrit avec un style parfait, bien que légèrement vieillissant, le texte est un concentré d'angoisse et de terreur qui vous plongera dans une ambiance glauque et dérangeante, sans jamais que l'humour ne disparaisse réellement. "Jessie"... est un chef d'oeuvre !


    votre commentaire
  • 7 ans après... - Guillaume Musso

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 386 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Sebastian et Nikki se sont séparés il y a de cela 7 ans. Elle est rêveuse et laxiste, il est méticuleux et intransigeant. Ils n'ont en commun que leurs jumeaux : Camille et Jérémy. Lors du divorce, ils se partagent le duo d'enfants en gardant chacun celui qui lui ressemble le plus. Dès lors, ils ne sont que des étrangers l'un à l'autre, ne se croisant même plus lors des gardes alternées... Seule la disparition de Jérémy les réunira afin de découvrir si leur fils a fugué ou s'est fait kidnapper... La course poursuite les conduira dans Paris, ville de leur premier voyage ensemble. Est-ce que leur amour commun sera suffisant pour retrouver Jérémy et reconstruire leur couple ?

     

    Avis :

    Ce dernier roman de Guillaume Musso est bien meilleur que le précédent. Même si l'histoire relève tout de même presque du fantastique, tant elle est improbable, elle demeure bien plus crédible que la précédente. La lecture se fait fluide et rapide grâce à une écriture imagée et très agréable. Les personnages eux, sont tout à fait pittoresques et réalistes avec des qualités appréciables et des défauts logiques par rapport à leur personnalité. Cependant et même si les opposés s'attirent, on se demande tout de même comment deux personnes aussi différentes ont pu s'entendre, ne serait-ce qu'un temps, sur les décisions du quotidien. En conclusion, le livre offre un bon moment passé à suivre les aventures de nos (anti)héros et à découvrir le charme de Paris à travers les descriptions détaillées de l'auteur.


    votre commentaire
  • 9782221116807

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand format : 422 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Andrew est journaliste au New York Times et prépare, en plus de son mariage, un article controversé qui devrait lui apporter une renommée sans précédent. Peu avant son mariage, le reporter croise une femme dans un bar et c'est le coup de foudre. Le jour de son union, il met fin à sa relation avec sa femme et quelques temps après, il se fait tuer lors de son footing...
    Le voilà alors projeté près de trois mois en arrière. Il a une chance de tout refaire : ne pas briser le coeur de sa femme et découvrir l'identité de son assassin. Avec l'aide d'un flic à la retraite et de son meilleur ami, Andrew va tenter d'exploiter cette deuxième chance...

     

    Avis :

    Le treizième roman de Levy est décevant. Si l'intrigue policière est particulièrement prenante et bien menée. Rien n'explique son "coup de foudre" exagéré et si une erreur est compréhensible, la façon qu'a Andrew de (mal)traiter sa femme rend le personnage antipathique. La fin n'est pas particulièrement heureuse, ce que l'on n'attend pas d'un roman de Levy. Un choix aurait dû être fait entre traiter la relation amoureuse et l'intrigue, car si lors de son retour en arrière, le reporter tente de trouver son meurtrier, il ne pourchasse pas du tout l'étrangère qui lui fait tant d'effet et se lance sur la même voie désastreuse... Un roman plein de bons points, qui fait pourtant un flop ! 


    votre commentaire
  • r160000125

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 217 pages

     

    Résumé :

    Ils sont tous les deux en fauteuil roulant et se rencontrent dans un établissement spécialisé. L’amour nait de leur combat et de leurs points communs. Seulement, il a une femme et une fille, et elle un amant… D’un commun accord, ils plaquent tout et s’en vont descendre le Nil : pour prouver que c’est possible, pour être ensemble loin de tout.

     

    <o:p> </o:p>

    Avis :

    La narration est excellente, comme toujours avec Cauvin. Mais je n’ai pas du tout accroché. Il me semble très difficile de sympathiser vraiment avec le personnage principal sachant qu’avec une femme aimante, ce qu’il fait est très moralement contestable. Quant à la fin, étant un fan des « happy end », l’optimiste en moi se trouve particulièrement contrarié. Reste que l’histoire est plausible, ce qui est certainement ce qui me dérange le plus dans ma quête d’évasion à travers la lecture.


    votre commentaire
  • 9782253029724fs

    Caractéristique :

    Genre : Roman

    Format poche : 279 pages

     

    Résumé :

    Il est prof célibataire à Paris, approche la cinquantaine et s’apprête à passer ses vacances d’été avec sa fille et une bande de copains de son âge. Rien de mieux pour notre héros pour percevoir l’écart des générations…
    En descendant dans le sud, il rencontre Laura. Elle est belle, bourrée d’humour et d’entrain. Elle est aveugle. Leur amour prend forme, l’un comme l’autre se sent revivre et ils traverseront toute la France pour profiter de leurs vacances…

     

    <o:p> </o:p>

    Avis :

    Une histoire d’amour merveilleusement contée. Toujours positive ou presque. Balayant les préjugés et les différences. Le texte est léger et drôle, mais c’est sa spécialité, Cauvin parvient en quelques lignes à passer d’un extrême à l’autre. On découvre leurs qualités, leurs défauts, leurs faiblesses… Et l’espoir nait pour eux et pour nous : et si les vacances ne devaient pas s’arrêter ? Une histoire sensible et superbe. Emouvante et envoutante, on ne demande qu’à s’accaparer leur idylle.


    votre commentaire
  • r160000123

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 252 pages

     

    Résumé :

    Prisonnier de son destin, un élève de C.A.P. d’une banlieue industrielle échoue dans sa tentative de suicide. Son professeur de français, un doux rêveur prisonnier d’une idylle passée s’attendrit de son étudiant et ne trouve pour empêcher une récidive qu’une solution : réaliser le rêve du jeune et l’emmener aux pays des Incas. De l’autre côté de l’Atlantique, les deux protagonistes rencontreront deux étrangers. Tous viennent pour le dépaysement. Le rêve. L’échappatoire. Tous en ressortiront grandis après cette belle aventure.

    <o:p> </o:p>

    Avis :

    Une nouvelle fois, la magie Cauvin opère. Bien que l’histoire de ce roman soit ancrée dans une France plus vieille, l’essence reste plus que jamais au goût du jour. Peut-on échapper à son destin ? L’avenir est-il tracé pour chacun d’entre nous ? L’auteur prouve que non avec son brio habituel et une histoire drôle et pittoresque. Aussi doué dans les moments dramatiques où il nous porte au bord des larmes, que dans les passages comiques où vous ne pourrez réprimer un rire franc. Patrick Cauvin fait partie de cette poignée d’auteur français hors du commun. Il sait mieux que quiconque créer des moments magiques faire remonter des sentiments oubliés qui pousse le lecteur à la nostalgie.  Un grand auteur au talent incontestable.


    2 commentaires
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 168 pages / 10,00 €

     

    Peut-on souhaiter un titre plus proche de la réalité ? On parlait du blues du dimanche soir, et bien voici le remède imparable. Si ce livre était une fleur, il n'en serait pas une, mais un bouquet de Printemps ! Plein de joie de vivre et de bonne humeur ! Des portraits criants de vérité, surtout la belle soeur pharmacienne (et je suis pharmacien donc bien placé pour le savoir!). Ce livre mérite sa place sur toutes les étagères. Suffisament court (100 et quelques pages). Il vous sortira de la plus noire des déprimes ! Enchanteur ! Comme son auteure qui sait, avec brio, captiver son lecteur ! La vie est belle, ne l'oublions pas !


    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique