• Un safari arctique et autres racontars - Jorn Riel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format Poche : 157 pages / 6,10 €

     

    Résumé :

    Plusieurs trappeurs se retrouvent au Groenland pour différentes raisons. Etant donné que la nuit dure 6 mois et le jour aussi…La vie n’y est pas facile tous les jours (c’est le cas de le dire !!!). Ils vivent donc de chasse et de pêche mais surtout d’histoires un peu délirantes en attendant le passage annuel du bateau qui les ravitaille. Qu’elle n’est donc pas leur surprise lorsque celui-ci fait un deuxième passage, afin d’y laisser une vieille anglaise venue là pour chasser le bœuf musqué…

     

    Avis par Lolo :

    Voici un auteur que je viens de découvrir et je suis d’emblée conquise ! Il s’agit en fait ici du tome 2 de la série des « racontars », mais on comprend quand même ce qui se passe. Les héros sont les mêmes et il leur arrive des histoires pas croyables ! C’est en fait un recueil de plusieurs petites nouvelles où ils connaissent tour à tour leur instant de gloire. On perd volontiers la notion de temps (vu la durée de la nuit !!!), et on se rend compte que le plus important est bien de survivre, dans une nature si belle, mais si hostile. Les personnages sont tous différents mais tous attachants. De plus, c’est dépaysant au possible, et les descriptions des paysages sont superbes. Il y a énormément d’humour et je me suis vraiment bidonnée à certains moments. Surtout concernant l’histoire de celui qui se fait poursuivre par un ours…Je n’en dirai pas plus !!! En tous cas, une chose est sûre, je vais me procurer vite fait les autres tomes de cette étonnante série !


    votre commentaire
  • Trois baisers - Katherine Pancol

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 850 pages / 24,90 €

     

    Résumé :

    Tous les personnages des deux premières trilogies sont de retour dans ce nouveau roman de Katherine Pancol. Les histoires se croisent, car finalement tous ces personnages sont intrinsèquement liés. On retrouve surtout les filles de Joséphine, à savoir Hortense et Zoé, mais aussi sa demi-sœur Stella et tous ceux qui gravitent autour d’elle.

     

    Avis par Lolo :

    Je dirais en préambule que j’avais vraiment adoré la première trilogie de l’auteur qui était à la fois originale, émouvante et j’en passe. Quand est arrivée celle des Muchachas j’ai vraiment moins aimé. Mais alors avec ce roman-là, je dis carrément : « trop, c’est trop ! ». On a l’impression que l’auteur est en manque de sujet, pour revenir encore et encore sur les mêmes personnages depuis des lustres. Surtout que certains sont tellement horribles que cela m’a tapé sur les nerfs. De plus, que dire de Junior, cet enfant de sept ans qui serait un mélange d’Einstein et de Dieu… Complètement ridicule, insupportable et peu crédible ! En outre, il y a des faits dont on ne connaît pas le fin mot, et qui n’apporte rien à l’histoire de toute façon (qu’à fait Zoé de son argent ???). Le roman est trop long avec des détails inutiles, mais comme par hasard la fin arrive à toute vitesse. Pitié dites-moi qu’il n’y aura pas encore une énième suite  et que l’auteur va se ressaisir et passer à autre chose, il est tellement vrai que « le mieux est l’ennemi du bien ».

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • L’écossais - Anna Briac

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 318 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Alicia, 26 ans, élève seule son fils Samuel dont le père est aux abonnés absents depuis la naissance. Entre les petits tracas du quotidien et un boulot de traductrice plutôt prenant, on ne peut pas dire qu’Alicia mène une vie vraiment exaltante. Alors lorsque sa meilleure amie la met au défi de tout quitter pendant quelques temps pour mettre un peu de piment dans sa vie, Alicia prend le premier avion pour l’Ecosse, avec pour seul bagage son fils Samuel. Ce court séjour risque bien de lui réserver quelques surprises… des mauvaises comme des bonnes !

     

    Avis par Audrey :

    Une histoire divertissante et une belle love story, certes un peu clichée mais néanmoins touchante. Ce roman présente sur un ton léger les aléas d’une vie de parent isolé où solitude et contraintes sont souvent les principaux compagnons. Il offre aussi un bel espoir : celui de pouvoir retrouver encore l’amour et d’être à nouveau heureux. L’écriture fluide et bien maîtrisée permet une lecture aidée. On file à travers les pages en s’attachant toujours un peu plus aux personnages, quelques fois singuliers et originaux, mais terriblement émouvants. J’ai été transportée par cette romance fraiche et dépaysante qui a su apporter un peu de légèreté à mon quotidien.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Trois filles en colère - Isabelle Pandazopoulos

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 330 pages / 13,50 €

     

    Résumé :

    1966, un vent de révolte commence à souffler sur le monde. À Paris, Suzanne l'insoumise étouffe dans une famille bourgeoise qui n'attend que de la voir bien mariée. À Berlin-Ouest, la timide Magda espère éperdument retrouver sa famille qui vit de l'autre côté du mur, à l'Est. Au même moment, dans une Grèce écrasée par la dictature, la farouche Cléomèna tente de gagner sa vie en faisant la servante alors qu'elle rêve d'université et de lecture sans fin. Dans cette Europe meurtrie, elles ont un rêve commun : tracer leur chemin, découvrir l'amour et devenir des femmes libres.

     

    Avis par Jake :

    J’avais beaucoup aimé le précédent roman de l’auteure, à savoir La décision, qui traitait déjà d’un thème assez compliqué. Ici également, on se tourne vers une période qui a fait couler beaucoup d’encre. Habituellement, je ne suis pas du tout attiré par les romans se plongeant dans le passé, mais autant le thème du féminisme que la qualité d’écriture de l’auteure m’ont convaincu de tenter le coup ! Mais si Isabelle Pandazopoulos n’a rien perdu de son talent, les choix de ce roman m’ont quelque peu perturbé. En premier lieu, on a le nombre de protagonistes, assez important, qui s’envoient tous des lettres et nous perdent très facilement. En outre, le style exclusivement épistolaire de l’ouvrage a conclu ma déception. J’ai trouvé l’immersion dans la trame trop difficile à cause de ces deux points, et malgré une époque très intéressante et des personnages féminins très forts, je n’ai pas pris beaucoup de plaisir à la lecture… Dommage, mais cela ne m’empêchera pas de me tourner vers le prochain livre de l’auteure !

    Lien direct : Editions Gallimard jeunesse


    votre commentaire
  • Préjugés et orgueil - Lynn Messina

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 346 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    New York, de nos jours. Au cours d’une soirée événementielle où la riche héritière Charlotte Bingston dit « Bingley », sa meilleure amie, la très réputée et non moins riche Darcy fait la connaissance du séduisant Bennet, employé du musée Longbourn. Même si ces deux derniers n’ont à priori rien en commun et ont même l’air de se mépriser ouvertement, ils sont pourtant loin d’être indifférents l’un à l’autre. L’organisation d’un bal à l’hôtel Netherfield sera alors l’occasion pour eux de creuser un peu plus derrière ces faux semblants…

     

     

    Avis par Jake :

    Vous l’aurez sans doute compris, il s’agit ici d’une réinterprétation moderne de la célèbre œuvre de Jane Austen Orgueil et préjugés. Le titre est assez équivoque d’ailleurs… Ce dernier me laisser présager le meilleur puisque je suis une fan inconditionnelle des classiques d’Austen. Pourtant, autant vous l’avouer immédiatement : ma lecture s’est arrêtée à la page 157. Malheureusement, je n’ai pas été séduite par cette version de l’histoire. A mon sens, les personnages ne sont pas touchants ou attachants. L’auteur se perd en descriptions et détails insignifiants. Contexte et prétexte (l’organisation du bal et les discussions qui en découlent) sont sans intérêts. Là où je voyais les intentions, la pensée derrière les mots et regards des personnages originaux d’Austen, ici je n’ai ressenti que du vide. Bien sûr, notre tête fait sans cesse des comparaisons entre l’histoire originale et la réinterprétation, ce qui dessert peut-être l’auteur vu l’envergure et la notoriété du classique. Cependant cette explication me semble insuffisante quand je sais que j’ai pu adorer par le passé Austenland, un livre paru il y a quelques années chez Charleston également et qui m’avait littéralement conquise. Je pense que vous aurez donc saisi mon point de vue. Désolé grand monde Austenien, chéri à mon cœur, mais là je passe mon tour…

    Lien direct : Editions Charleston 


    votre commentaire
  • L’ange de Marchmont Hall - Lucinda Riley

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 539 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Greta était une danseuse dans un club pendant la guerre. Elle s’éprend d’un soldat américain qui la demande en mariage… Mais lorsqu’il apprend ce qu’elle fait dans la vie, il l’abandonne avec un cadeau inattendu. Forcée de cacher sa grossesse, Greta est aidé par son ami David, éperdument amoureux d’elle, qui lui permet de s’installer à Marchmont Hall, le domaine familial à la campagne. C’est l’oncle de David, qui rêve d’avoir un héritier, qui épouse Greta faisant des jumeaux de la jeune femme, les siens… Mais lorsque les choses tournent mal pour l’un des deux enfants, Greta se voit contrainte de retourner à Londres et d’élever seule sa progéniture…

     

    Avis par Jake :

    Difficile de vous faire un résumé complet sans vous donner les détails ! Sachez en tous cas que l’histoire subit plusieurs retours dans le temps et s’étend en tout sur 4 générations ! Sachez également que je n’aime normalement pas les ouvrages « historiques », mais que je suis simplement tombé amoureux de l’écriture inégalable de Lucinda Riley et de sa capacité incroyable à nous faire tomber amoureux de ses personnages pittoresques ! Le drame est au rendez-vous et c’est terrible tout du long, bien que passionnant ! La narration est incroyable, on a l’impression de suivre un (très très long) film entraînant tellement c’est bien écrit ! Greta est attachante, et sa petite fille également. David est simplement le garçon parfait et la propriété de Marchmont Hall fait rêver ! Les funestes destins se succèdent, mais avec Lucinda Riley, vous pouvez être assurés qu’il y a de la lumière au fond du tunnel. Bref, encore un succès tonitruant pour l’auteure irlandaise qui fait sûrement la joie des éditeurs Charleston avec des livres toujours aussi spectaculaires !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La fin des mystères - Scarlett Thomas

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 500 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Ariel fait sa thèse sur un sombre scientifique victorien peu connu du nom de Thomas Lumas. Alors que son directeur de recherche disparaît de façon bizarre, elle met la main sur un ouvrage du fameux Lumas intitulé : « La fin des mystères ». Cet ouvrage introuvable et réputé maudit va une fois en sa possession, la propulser dans une aventure incroyable, dont elle ne sortira pas indemne.

     

    Avis par Lolo :

    Je suis désolée de dire que je n’ai pas compris grand-chose à l’histoire, ni où l’auteur voulait en venir. Et pour cause, on y parle de physique quantique, de big bang, de foi, bref, des concepts qui ne m’intéressent pas vraiment, et c’est sûrement pour cela que j’ai rapidement décroché. Tout est trop bizarre et à la limite du réel dans cette histoire, sans parler du personnage principal Ariel. Je ne l’ai trouvé ni sympathique, ni intéressante. Pourtant le concept de s’introduire dans la pensée des gens semblait original, mais au final c’est trop abstrait et métaphysique pour moi. Je pense que les vrais adeptes apprécieront ce qui ressemblât à du chinois dans mon cas.   

    Lien direct : Editions Anne Carriere


    votre commentaire
  • 9, rue Drouot - Isabelle Yafil

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 200 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Bernstein, expert et marchand d'art de génie, vit seul, parmi ses nombreux chefs-d’œuvre lorsqu'il engage la timide Silvia comme assistante. En effet, lassé de son milieu, il a choisi de se tenir en retrait et de l’envoyer suivre à sa place les enchères au 9, rue Drouot, la célèbre salle des ventes. Silvia, novice dans ce domaine, va essayer de s’intégrer dans ce cercle très fermé et très particulier des collectionneurs d’œuvres d’art…

     

    Avis par Lolo :

    Une très belle histoire autour de la relation entre deux êtres complètement différents. Il y a une petite vingtaine de chapitres et c’est Sylvia qui raconte sa vie en grande partie. Malgré tout il y a quelques chapitres où c’est Bernstein qui prend le relais et nous donne sa vision des choses et des gens qui l’entourent. Quoi qu’il en soit, les deux protagonistes sont attachants et touchants, car même si tout les oppose, une grande complicité va finalement les réunir. On découvre également le monde des œuvres d’art, avec leur univers très normé et codifié. On y apprend une foule de choses…et notamment comment certains tableaux se retrouvent trimballé d’un coin à l’autre de Paris comme ça l’air de rien. C’est tendre et émouvant du début à la fin, un roman qui se lit tout seul !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Le choix d’une vie - Alia Cardyn

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 382 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    L'épouse d'Archibald a disparu. Mary s'interroge sur son désir d'enfant. L'assurance du beau Jack est sur le point de vaciller. Et la très discrète Adélaïde aura bientôt plus d'un secret. Ils ont tous un point commun, mais lequel ? Oseront-ils faire le choix qui changera leur vie et leur destin à tout jamais ?

     

     Avis par Lolo :

    Magnifique, émouvant et tellement captivant que je l’ai lu d’une traite ! C’est bien écrit, les personnages sont d’une sensibilité incroyable et terriblement attachants. En fait, il y a quatre personnages principaux qui alternent au fil des chapitres. Du coup, on ne peut jamais s’arrêter de lire et on passe de l’un à l’autre en comprenant qu’ils sont liés mais sans forcément deviner leur véritable lien. A partir d’un sujet délicat, à savoir faire un enfant seule, l’auteur décrit des sentiments très forts entre une mère et son enfant. Mais il y a aussi beaucoup de tristesse dans la vie de certains, heureusement souvent compensée par l’amour de l’entourage et aussi beaucoup d’humour malgré tout. C’est superbe, criant de vérité, écrit de manière originale, et plein de douceur. C’est un hymne admirable à l’Amour et à la vie, un roman intense qui fait du bien.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La fille qui aimait les abeilles - Santa Montefiore

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 350 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en 1973, sur une petite île du Massachusetts et Trixie Valentine est amoureuse du leader d’un groupe de rock anglais qui passe l’été là. Elle veut partir à la conquête du monde avec sa rock star, et ne veut pas finir comme sa mère, Grace qui s’occupe de l’aménagement et de la conception des jardins des grands propriétaires terriens depuis qu’elle a quitté l’Angleterre avec son mari Freddie. Elle est également apicultrice et adore les abeilles depuis toujours. Parallèlement à cela, nous reculons dans le temps, et nous retrouvons en 1937, en Angleterre, époque ou la jeune Grace Hamblin est sur le point d’épouser Freddie Valentine. Cependant, elle est tiraillée entre Freddie, et le beau Rufus, l’aristocrate qui fut son amour de jeunesse. Quel destin sera donc celui de cette mère et de sa fille, toutes deux aux prises avec un amour débordant ? 


    Avis par Lolo :

    Une magnifique et passionnante histoire d’amour. Ce roman alterne entre le passé et le présent, et l’histoire de Grace et de sa fille Trixie à des époques différentes. Même si leurs histoires sont un peu similaires, on n’a jamais l’impression ni de s’ennuyer, ni que l’auteur se répète. Ce que j’ai aimé par-dessus tout, c’est la place que prend la nature tout au long du roman et les extraordinaires descriptions qu’en fait l’auteur. Que ce soit au sujet des abeilles, ou des jardins resplendissants, tous les détails rendent l’histoire si vivante que l’on s’imagine être aux côtés des protagonistes. De nombreux sentiments sont présents et les différents personnages nous les font ressentir à merveille. Il y a aussi beaucoup de secrets et de non-dits qui sont déterminants dans le destin des héroïnes. C’est très bien écrit et l’auteur sait nous captiver dès les premières pages. L’alternance des chapitres, des époques et des lieux, nous pousse à ne pas arrêter la lecture et le tout est parfaitement rythmé. Un beau roman, une belle saga, de la passion le tout sur fond d’Histoire, bref, de quoi s’évader pendant quelques heures bien agréables.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La brume en août - Robert Domes

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 304 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Ernst Lossa est issu d’une famille de Tziganes, même s’il déteste entendre ce « vilain mot en T ». Et il ne fait pas bon être Tzigane en Allemagne en 1933. Alors que sa mère tombe malade après lui avoir donné un petit frère, il est arraché à sa famille et placé dans un orphelinat. La vie y est très difficile alors qu’il est immédiatement catalogué de voleur et menteur à cause de ses origines. Pourtant, il se plait à rêver que son père arrive et l’emmène en Amérique avec lui… Mais à cette époque, la vie est particulièrement cruelle, même lorsque l’on est un enfant innocent et gentil.

     

    Avis par Jake :

    L’écriture est très bonne, et en adorateur de cette collection, il me fallait bien découvrir ce dernier titre… Mais il m’a tué le moral. C’est une histoire absolument atroce. Une descente aux enfers qui est rendue encore pire par le fait qu’il s’agisse là d’une forme de témoignage, d’un récit réaliste. Il est un parfait compte rendu d’une des époques les plus noires de notre Histoire. C’est triste, dramatique et démoralisant. N’attendez pas une fin heureuse : elle est terrible. On ne s’attache pas vraiment à qui que ce soit, de l’instant où Ernst est placé en orphelinat… Et heureusement, car le sort des uns et des autres n’est franchement pas à envier. J’imagine que c’est un très bon livre en soit, mais le contexte historique et l’aspect tragique de cette trame en font une œuvre absolument pas compatible avec mes goûts et mes espoirs quand je lis…

    Lien direct : Editions La belle colère


    votre commentaire
  • Une fois dans ma vie - Gilles Legardinier

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 430 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Eugénie est gardienne dans un théâtre, Céline élève seule son fils Ulysse et se bat pour obtenir de son ex la pension à laquelle elle a droit. Quant à Juliette, elle est célibataire et pense avoir trouvé le grand amour en la personne de son mécanicien. Alors qu’elle traverse un passage à vide, Eugénie va se reprendre, et œuvrer pour que tous ceux qu’elle aime et qui l’entoure soient heureux.

     

    Avis par Lolo :

    Agréable à lire, mais j’ai mis quelques pages avant de rentrer dans le roman. Ensuite, forcément on s’attache à ces trois femmes exceptionnelles qui vont nous faire partager un grand nombre d’émotions. Ma préférée est sans conteste Juliette…qui a une façon bien particulière d’aborder son mécanicien. C’est toujours très bien écrit et l’on a souvent l’impression de vivre les événements avec les personnages. C’est très vivant. Toutefois, il y a des situations qui m’ont paru un peu « too much », pour ne pas dire ridicules. Mais heureusement compensées par certaines drôles et réalistes. Quoi qu’il en soit on passe un bon moment de lecture même si je m’attendais à mieux, Monsieur Legardinier ayant placé la barre très haut avec ses premiers romans.

    Lien direct : Editions Flammarion


    votre commentaire
  • Frère et sœur - Esther Gerritsen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 170 pages / 15,00 €

     

    Résumé :

    Olivia n’a pas revu Marcus, son frère depuis de nombreuses années. Elle est carriériste et lui finalement vit de manière un peu marginale avec ses joies et ses risques. Mais, lorsqu’un événement tragique survient dans la vie de Marcus, Olivia se surprend à vouloir s’occuper de lui. Cette soudaine empathie va provoquer une remise en question de ses choix de vie pour Olivia, vis-à-vis de son mari et enfants, mais aussi et surtout vis-à-vis de son frère.

     

    Avis par Lolo :

    Prenant et bouleversant. On est tout de suite dans le vif du sujet, et ce, dès les premières lignes. L’auteur décrit à merveille les rapports entre frère et sœur qui ne sont jamais simples. Du coup l’histoire est criante de vérité. Même si Marcus nous semble plus sympathique que sa sœur, c’est elle qui a la tête sur les épaules et qui est la plus responsable des deux. On suit la transformation psychique de ces deux personnages principaux du début à la fin du livre. Le ton est souvent ironique, pour cacher des faits vraiment tragiques. La famille est le grand thème du roman qu’il s’agisse directement des liens entre Marcus et Olivia, mais aussi là où travaille Olivia. En effet, il s’agit d’une entreprise familiale. L’écriture est belle, soignée, et l’ensemble donne un roman émouvant et très fort qui nous laissera longtemps son empreinte. Magique !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Aux livres exquis - Fanny Vandermeersch

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 178 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Chloé, mère d’un jeune garçon, vit mariée à un homme qu’elle ne voit jamais, et qui lui montre de moins en moins d’affection et de considération. Mais lorsqu’elle lit une annonce d’emploi dans le journal, elle se précipite au café littéraire Aux livres exquis, afin de postuler. Elle est forcée de mentir sur sa situation familiale à l’embauche, lorsqu’elle se retrouve face à un patron très désagréable, quoi que séduisant. Elle s’entendra en revanche à merveille avec le comptable et frère du patron, ainsi qu’avec la serveuse qu’elle s’apprête à remplacer. Bientôt, c’est tout son univers qui s’effondre, la poussant à rechercher ses origines…

     

    Avis par Jake :

    Le roman feelgood par excellence ! Et d’ailleurs, il est arrivé à point nommé pour moi puisque je l’ai commencé et fini dans le train alors qu’une grosse baisse de moral me taraudait ! Et le format est idéal : il est très court (moins de 200 pages !) et ne ment absolument pas sur ce qu’il s’apprête à délivrer ! Le ton est relativement léger malgré la gravité de certains événements. Et bien que le suspense soit complètement absent : on sait exactement qui va finir avec qui etc… c’est tout à fait ce dont on a besoin parfois ! Les protagonistes sont relativement attachants, et l’écriture est très fluide et sans prise de tête ! Ce n’est pas un roman qui marque complètement les esprits, mais il garantit en revanche de passer un bon moment pour se détendre et se sentir mieux !

    Lien direct : Editions Charleston 


    2 commentaires
  • Tout (n’)est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 392 pages / 8,90 €

     

    Résumé :

    Olympe est une mère célibataire qui vit avec sa fille très mature, et doit malgré tout cependant traiter avec un ex-mari très consciencieux et sa nouvelle femme « adorable » ! Mais Olympe passe une très mauvaise journée lorsqu’en sauvant un homme qui tente pour la énième fois de se suicider, elle se retrouve virée de son boulot de photographe professionnelle spécialisée en cuisine ! Pour joindre les deux bouts, elle supplie son meilleur ami Hugo de l’embaucher pour un temps, et rejoint donc l’équipe de détectives privés de l’agence de ce dernier… Voilà en gros comment Olympe se retrouve devant son premier homicide… Heureusement, elle peut compter sur sa vie amoureuse rocambolesque, entre un ancien camarade de classe devenu policier, et un nouveau voisin de palier pratiquant le même métier, pour la sortir de ce… merdier !


    Avis par Jake :

    Génial ! Je me suis marré du début à la fin ! On adore beaucoup de choses dans ce roman, mais c’est principalement le personnage principal bourré d’auto-dérision (qui nous fait une narration exemplaire et bourrée d’humour) qui empoche la palme ! Les personnages sont drôles, en particulier ceux de la famille d’Olympe (on pensera à sa mère et sa grand-mère). Les multiples petites trames trouvent des réponses, bien que l’on sente qu’une suite serait la bienvenue pour savoir qui saura conquérir le cœur d’Olympe ! Sa fille hyper responsable et maligne apporte une touche en plus au roman. On se prend d’affection pour toute cette petite clique et on adore partager leur quotidien, même s’il leur arrive un paquet d’embrouilles ! Drôle, léger, hyper agréable à lire… C’est tout à fait le genre de Charleston dont on se régale ! On en veut encore !!!

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Ne pas déranger - Mily Black

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 310 pages / 7,99 €

     

    Résumé :

    Louise est une femme peu portée sur le sexe, qui fait preuve d’une timidité maladive… Elle travaille en binôme avec Francis, un homme dont elle est folle amoureuse. A deux, ils visitent des hôtels à travers le monde afin d’en améliorer les services. Lui, la pousse dans ses retranchements, faisant toujours preuve d’affection et de malice. Pourtant, un jour, Louise récupère la mauvaise valise, pleine de vêtements sexy qui la pousse à tester une nouvelle façon d’être… Quelque chose qui poussera enfin leur relation à évoluer…

     

    Avis par Jake :

    Très sympa, voilà un roman (précédemment paru sous le titre Petits dérapages et autres imprévus) sans prétention qui fait passer un bon moment. Purement féminin, l’ouvrage nous présente un protagoniste très peu sûr de lui – tant que c’en est parfois énervant ! – qui se voit libéré de ses entraves doucement. La relation entre les deux personnages est assez agréable, on sent très rapidement la complicité qui les lie. Lui est sûr de lui, assez marrant et aguicheur. L’écriture est bonne, très fluide et le texte bourré d’humour, notamment grâce à des personnages secondaires assez marrants ! Les scènes de sexe sont légions, et plairont en particulier à la gente féminine par rapport à la façon dont elles sont « tournées »… ^^ Quoi qu’il en soit, c’est un roman idéal qui nous permet de nous évader et de penser aux prochaines vacances, grâce aux nombreux hôtels que visitent Louise et Francis !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La styliste - Rosie Nixon

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 477 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Amber Green est une employée d’une boutique luxueuse de Londres. Mais le jour où Mona Amstrong, styliste des stars, fait son apparition dans la boutique, elle se voit erreur (sur un malentendu !) un poste d’assistante pour deux semaines ! Ni une, ni deux, elle quitte son appartement et sa petite vie tranquille d’Angleterre pour découvrir Hollywood… Mais tout est loin d’être rose, et Amber va bientôt l’apprendre à ses dépends. Que ce soit le tempérament difficile de Mona, ou les requêtes extravagantes des stars… Amber profitera peut-être même du séjour pour trouver un prétendant… ou deux !

     

    Avis par Jake :

    On nous présente cet ouvrage comme une rencontre entre Bridget Jones et Le diable s’habille en Prada. Et effectivement, on retrouve des éléments des deux. Néanmoins, si La styliste comporte beaucoup d’humour, cela n’arrive pas à la cheville de la très maladroite Bridget Jones ! En revanche, on évolue clairement dans un monde de mode qui est très agréable à suivre et qui fait rêver. De plus, le protagoniste principal, Amber, est très attachante. Elle fait de son mieux, en particulier pour réparer les erreurs de sa patronne, et tente de suivre sa morale dans un monde où ce n’est pas évident ! L’écriture est fluide, et on suit avec beaucoup de plaisir les déboires d’Amber, en se demandant dans quelle direction son histoire va partir : intégrera-t-elle définitivement cet univers compliqué, ou préfèrera-t-elle retrouver sa vie tranquille ? On passe donc un très bon moment avec cet ouvrage léger qui régalera également les férus de mode !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Gaza dans la peau - Selma Dabbagh

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 360 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Gaza est bombardée, et Rashid regarde les obus tomber quant au même moment, il reçoit un email lui annonçant qu’il peut enfin partir étudier à Londres. Sa sœur jumelle Iman qui ne supporte plus ni les atrocités faites à son peuple, ni l’inaction, envisage de rejoindre un groupe de résistance islamique. Sabri, leur frère ainé a perdu sa famille et ses deux jambes dans un attentat à la voiture piégée Leur père a fui dans un pays du Golfe, et leur mère semble avoir un passé pour le moins trouble et secret.

     

    Avis par Lolo :

    Une vision du conflit israélo-arabe vue du côté des Palestiniens. C’est finalement une version mal connue et du coup c’est historiquement enrichissant. On suit les membres de cette famille dans leur quotidien et on se rend compte qu’ils sont sans arrêt sous pression. Les bombes, les attentats, les arrestations pour un oui pour un non, bref, la réalité de leurs vies est dramatique. Cependant, l’auteur nous les dépeint de manière normale, presque banale parfois, même si l’on sent bien que l’issue sera terrible. Il y a énormément de détails et ce à chaque page. On sent également que les protagonistes essaient tous à leur manière de participer et de donner un sens à leur vie. Le roman comprend cinq grandes parties qui s’étalent sur quelques mois, avec quelques flash-back pour comprendre la situation actuelle. Mais ce qui est incroyablement bien décrit et latent à la fois est la monté lentement mais sûrement du fondamentalisme. Un roman noir, sur un sujet épineux loin d’être résolu, qui nous captive de bout en bout.

    Lien direct : Editions de L’aube


    votre commentaire
  • Kate Hannigan - Catherine Cookson

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 290 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Alors qu’il pourrait travailler dans les quartiers riches, le Dr Rodney Prince préfère s’occuper des pauvres. Mais lorsqu’il aide Kate Hannigan à accoucher il tombe aussitôt sous le charme de la jeune fille si belle et courageuse. Hélas, pour lui il est marié à une femme froide, calculatrice et manipulatrice qui le tient sous sa coupe. Cependant, ni voyant aucun mal, le bon docteur rend souvent visite à Kate, et à sa ravissante petite Annie qu’il a mise au  monde et qu’il aimerait avoir comme enfant. Mais bien sûr, nous sommes au début des années 1900, et dans les quartiers pauvres, ces rencontres vont vite se transformer en rumeurs malsaines qui vont nuire à la réputation du docteur et gâcher la vie de Kate et de la petite Annie.

     

    Avis par Lolo :

    Je l’ai dévoré, tant l’histoire est passionnante ! On s’attache tout de suite au personnage de Kate qui prouve encore une fois que l’éducation est bien souvent la clé pour lutter contre la misère. Mais là, elle est très en avance sur son temps. Le docteur Rodney est lui aussi attachant mais le fait qu’il n’arrive pas à voir clair dans le jeu de son horrible épouse m’a agacé. Mais ce qui m’a énervé au plus haut point est le poids de la religion et notamment du catholicisme avec le père O’Malley comme porte-parole. J’espère que lui et tous ceux de son espèce qui ont existé et ont pris un malin plaisir à terroriser les gens en les menaçant de l’enfer et autres joyeusetés y sont justement en enfer et qu’ils continuent à y brûler !! Bref, L’auteur a donc excellé à démontrer le pouvoir de la religion (vu comme cela m’a mise hors de moi), la pauvreté, les jalousies, violences et j’en passe tellement la liste est longue afin de nous dresser un tableau de l’époque plus vrai que nature. Les descriptions de la misère et des conditions de vie sont si réelles, tout comme les sentiments des deux héros que l’on voudrait pouvoir les aider…En vain. Une belle histoire d’amour donc malgré un parcours semé d’embûches, un roman prenant impossible à lâcher !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Sous l’aile du concombre - Henri Girard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format Poche : 200 pages / 13,00 €

     

    Résumé :

    Hubert est un jeune quadra célibataire parce qu’il ne sait pas trop quoi faire avec les sentiments. Il faut dire que ses parents ne lui ont pas franchement montré l’exemple surtout son père. Il va participer presque malgré lui à un match de foot qui va opposer les hommes mariés contre les célibataires, dans le village de ses parents justement. Mais encore une fois, il est déçu qu’ils ne viennent pas le voir jouer. Pourtant il a le soutien du Concombre alias Joseph fidèle ami de son père depuis toujours et de sa nièce Marine qui l’adore. Grâce à leur complicité, il va comprendre qu’il n’est pas le seul à ne pas savoir dire « je t’aime ».

     

     Avis par Lolo :

    Agréable à lire, mais j’ai quand même eu du mal à accrocher. Le côté hypochondriaque d’Hubert m’a agacé ainsi que sa façon d’aborder la vie, mais il a un côté touchant car il souffre de non-dits et du fait que ses parents n’étaient pas démonstratifs. De nombreux sentiments sont ici exprimés. L’amour bien sûr mais aussi l’amitié, le pouvoir des mots et la bienveillance de certaines personnes comme le Concombre et la petite Marine. C’est bien écrit et la petite vingtaine de chapitres rythment bien le livre. J’ai trouvé l’histoire assez plate, et il manque selon moi, la petite touche qui nous empêche de nous laisser aller à des sentiments plus profonds, dommage !

    Lien direct : Editions Atelier Mosécu


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique