• La belle italienne - Lucinda Riley

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 510 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Rosanna n'a que 11 ans lorsqu'elle rencontre Roberto Rossini, un brillant ténor, pour la première fois. Pourtant, à cette seconde, elle sait qu'elle l'aimera toute sa vie. Ce dernier est d'ailleurs la personne qui la poussera à prendre des cours de chant, payé en secret par le frère de Rosanna. A travers les années, Rosanna et son frère Luca parviendront à sortir du destin prédéfini de leur famille, contrairement à leur soeur aînée, qui se retrouvera rapidement à devoir reprendre le commerce familial avec une fille à sa charge seule... Rosanna, elle, va être très rapidement repérée pour son incroyable talent... Un don pour le chant qui la conduira à travers le monde, où sa route croisera inexorablement celle de Roberto Rossini, véritable homme à femme. Lorsqu'elle finit par lui faire confiance, leur amour est tel qu'il détruit tout autour d'eux... Mais le futur dira si oui ou non Rosanna a eu raison d'accorder sa confiance à l'incroyable ténor...

     

    Avis par Jake :

    Avec un roman de Lucinda Riley, il est difficile de faire un résumé qui soit concis et exhaustif à la fois ! Car je ne parle pas de la meilleure amie de Rosanna, de l'histoire très complexe et superbe de cette dernière avec Luca, qui souhaite rentrer dans les ordres. Je n'explique pas vraiment non plus le drame qu'elle la vie de la soeur de Luca et Rosanna. Ou l'être atroce qu'est Roberto, à mon sens. Ce qu'il faut retenir, c'est que c'est l'histoire de toute une vie - plusieurs même, puisque l'on suit divers personnages. Il faut rappeler également que l'écriture de Lucinda Riley est parfaite, avec un rythme idéal et un mélange de récit et de dialogues qui rendent ses protagonistes aussi vivants que vous et moi. On est pris aux tripes, se languissant de connaître la fin de ces vies incroyables. C'est le quatrième roman de l'auteur que j'ai la chance de découvrir, et c'est clairement : le meilleur roman de Lucinda Riley ! Un chef d'oeuvre qui marque les esprits ! Beau et tragique. En un mot : superbe !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 355 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Quand Cody apprend le suicide préparé de sa meilleure amie Meg, elle ne comprend pas. Bien que la fac les ait éloignées géographiquement, les deux filles sont amies depuis des années. En fait, Cody qui vit avec une mère qui change de mecs régulièrement voit en Meg et ses parents sa propre famille ! Alors quand celle qui semblait tout avoir met fin à ses jours sans que quiconque ait pu découvrir un quelconque signe avant-courreur, Cody tombe de haut… Mais c’est quand les parents de Meg lui demande de se rendre sur le campus de leur fille, pour récupérer ses affaires, qu’elle va commencer à réaliser que tout un pan de sa vie lui était caché… et que son suicide n’était pas un choix si personnel que cela…

     

    Avis par Jake :

    J’avais trouvé absolument superbe Si je reste, du même auteur, et tout aussi juste (ce qui est incroyablement rare !) son adaptation cinématographique ! C’était donc une évidence pour moi de me plonger dans J’étais là, dès sa sortie… Et je n’ai pas été déçu ! Le livre est touchant, le ton est parfaitement juste. Le deuil est joué comme on s’attendrait à le vivre… Le mystère entourant le suicide de Meg est très prenant, et l’histoire dédramatise énormément de tabous, en mettant à jours des problèmes qui ne sont peut-être pas si évidents pour tout le monde. L’écriture est en or, on tourne les pages sans même s’en rendre compte, tant on est happé par l’intrigue et par ses personnages. Cody est une fille géniale, mais c’est également le cas des parents de Meg, et de son petit-frère, qui sont autant de victimes du geste de la jeune femme… Gayle Forman a beau traiter d’un sujet très dur, elle le fait avec brio et avec justesse, en nous offrant une œuvre superbe qui reste dans les esprits…

     Lien direct : Editions Le livre de poche jeunesse


    votre commentaire
  • Le garçon d'honneur - Meg Cabot

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 308 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Holly et Marc ont décidé de tout quitter pour partir se marier en secret en Italie, accompagnés simplement de leur meilleur ami respectif. C'est ainsi que Jane, la BFF de Holly, décide de commencer un journal pour l'heureux couple... Un cahier qui se retrouve vite transformé en journal intime ! Cal, le garçon d'honneur, est beaucoup plus terre à terre, et après avoir divorcé d'un top model, il ne croit plus en l'amour qui dure toujours et préfère voler de courte relation en courte relation ! Dès lors qu'ils se rencontrent, avant même de connaître leur identité, c'est le clash ! Et cela se confirme lorsque Cal ignore Super chat, l'oeuvre qui a fait de Holly une dessinatrice reconnue... Toute une virée en Italie est-elle possible sans que les deux-là ne s'entretuent ? Ou est-ce plutôt que les contraires s'attirent ?

     

    Avis par Jake :

    Meg Cabot revient avec un ouvrage qui se déroule dans le même univers que Le garçon d'à côté et Garçon cherche fille... et suit dans le même ton. Ainsi, les personnages sont attachants, et toute la narration est rapportée, à coup de mails, d'écrits dans des journaux intimes. C'est assez innovant, et j'avais beaucoup aimé déjà les premières fois. Seules quelques répétitions (auteur ou traducteur ?) sont à déplorer sur une écriture très agréable et simple à suivre. La trame est évidemment sans surprise, mais c'est un roman que l'on abordera pour se détendre et passer un bon moment... comme c'est très souvent le cas avec Meg Cabot !

    Lien direct : Editions Hachette


    votre commentaire
  • Petits dérapages et autres imprévus - Mily Black

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 268 pages / 14,99 €

     

    Résumé :

    Louise est une femme peu portée sur le sexe, qui fait preuve d’une timidité maladive… Elle travaille en binôme avec Francis, un homme dont elle est folle amoureuse. A deux, ils visitent des hôtels à travers le monde afin d’en améliorer les services. Lui, la pousse dans ses retranchements, faisant toujours preuve d’affection et de malice. Pourtant, un jour, Louise récupère la mauvaise valise, pleine de vêtements sexy qui la pousse à tester une nouvelle façon d’être… Quelque chose qui poussera enfin leur relation à évoluer…

     

    Avis par Jake :

    Très sympa, voilà un roman sans prétention qui fait passer un bon moment. Purement féminin, l’ouvrage nous présente un protagoniste très peu sûr de lui – tant que c’en est parfois énervant ! – qui se voit libéré de ses entraves doucement. La relation entre les deux personnages est assez agréable, on sent très rapidement la complicité qui les lie. Lui est sûr de lui, assez marrant et aguicheur. L’écriture est bonne, très fluide et le texte bourré d’humour, notamment grâce à des personnages secondaires assez marrants ! Les scènes de sexe sont légions, et plairont en particulier à la gente féminine par rapport à la façon dont elles sont « tournées »… ^^ Quoi qu’il en soit, c’est un roman idéal qui nous permet de nous évader et de penser aux prochaines vacances, grâce aux nombreux hôtels que visitent Louise et Francis !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • L’homme qui voyait à travers les visages - Eric-Emmanuel Schmitt

    Caractéristiques :

    Genre : Roman 

    Grand Format : 430 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Une vague d’attentats qui fait de nombreux morts et blessés s’abat sur Charleroi. Bien entendu le terrorisme religieux et radical est derrière tout cela. Augustin, jeune stagiaire au journal local, exploité et non rémunéré, se retrouve malgré lui au milieu du premier attentat. Repéré par la police, il va mener son enquête pour essayer de prouver qu’il n’y est pour rien. Il faut dire qu’Augustin a le don de voir les morts, sauf que quelquefois les morts et les vivants se confondent. Qui est vraiment Augustin ? Un fou, un sage ? Comment savoir…

     

    Avis par Lolo :

    Je n’ai pas accroché notamment au niveau du sujet lui-même qui m’a fortement perturbée. Je reconnais que j’ai lu le roman à une période difficile et que cela a sûrement joué. Le terrorisme est dramatique et j’ai trouvé le roman très pessimiste. Pourtant, je suis une lectrice assidue des romans d’EES, d’ailleurs c’est toujours très bien écrit et le thème est abordé de manière assez originale. Mais, je n’ai pas aimé les personnages non plus. Augustin, est faible, limite « simple d’esprit », et ceux qui gravitent autour ne sont pas vraiment sympas, à une exception près toutefois. L’histoire de la rencontre avec Dieu m’a paru trop abstraite, et beaucoup d’autres faits m’ont également dérangé. Une fois encore, ce n’est pas un roman anodin car il incite à la réflexion. A lire donc, mais… l’esprit en paix.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Le secret du château de Fraisac - Patrick Valette

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 272 pages / 17,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à l’automne 1855 dans un petit village d’Auvergne. Joseph Matheron est ce que l’on appelle un « doleur », un ouvrier du bois. Sa réputation le précédant, il va recevoir une offre d’embauche du châtelain de Fraisac. Le salaire est énorme, et Joseph hésite, car il se demande ce que cela peut bien cacher. Malgré tout, ne pouvant refuser, il accepte sans savoir que ce choix va radicalement changer sa vie…

     

    Avis par Lolo :

    Je me suis régalée à la lecture de ce roman. C’est agréable à lire, on se laisse porter par l’histoire et surtout l’époque. Il arrive plein de choses nouvelles à Joseph que l’on adore d’emblée. Il est entier et d’une loyauté indéfectible. Les différentes femmes du roman ne sont pas en reste. Qu’il s’agisse de Célina, de Jeanne, de Louise ou de la petite Hélène, elles ont toutes des personnalités et des caractères bien trempés. De nombreux mystères et secrets entourent les lieux et les personnages du roman. Jean en est l’exemple type. Les descriptions des villages, des forêts, du dur labeur des différents corps de métier nous plongent directement presque deux siècles en arrière. Mais ce qui domine, ce sont les sentiments. Cela passe par l’amour bien sûr, mais aussi l’amitié, la fraternité, et souvent de manière très pudique. Evidemment, le tableau ne serait pas complet, s’il ne comportait pas son lot de « sales types ». Une belle saga historique, dépaysante et tellement attachante que j’attends le deuxième tome avec impatience.     

    Lien direct : Editions Terre d’histoires


    votre commentaire
  • Demain n’attend pas - Céline Rouillé

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 412 pages / 18,50 €

     

    Résumé :

    Cela fait cinq ans que Sarah a tout quitté pour réaliser son rêve : ouvrir une maison d’hôtes sur la côte normande. Depuis, elle savoure chaque instant de sa vie. Alors, quand une menace risque de tout remettre en question, elle remonte ses manches pour protéger son havre de paix. A quelques kilomètres de là, un autre destin se joue. Celui de Pierre, employé dans une luxueuse résidence médicale. Accusé d’un forfait qu’il n’a pas commis, sa vie est sur le point de basculer. Armés d’une farouche volonté, Sarah et Pierre dont les chemins vont se croiser, partent à la reconquête de leurs existences. Bousculés par des rencontres inattendues et des secrets, ils vont découvrir que derrière les problèmes, des bonheurs peuvent naître alors qu'on ne les attend pas...

     

    Avis par Jake :

    C’est très rare, mais je n’ai pas fini ce roman. Après plus d’une centaine de pages, j’ai simplement abandonné ! L’histoire est très lente, met du temps à se mettre en place et m'a franchement ennuyé. Les personnages ne sont pas franchement attachants, et comme je n’étais pas happé par la trame, j’ai rapidement oublié qui était qui… L’écriture est assez lourde, indigeste. Les dialogues sont plutôt rares face à des parcelles de récits trop importantes à mon goût. Peut-être que ce livre très féminin réussira à trouver son public, prêt à s’investir véritablement dans une histoire longue et lente, mais je n’ai pas été conquis du tout…

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • Riquet à la houppe - Amélie Nothomb

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 198 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Déodat est un enfant très laid mais supérieurement intelligent. Trémière est extrêmement belle mais plutôt stupide. L’un est adoré de ses parents qui ne l’espéraient plus, et l’autre est confiée aux bons soins de sa grand-mère. Vont-ils se rencontrer ? That is the question !!

     

    Avis par Lolo :

    Amélie Nothomb nous donne ici sa version personnelle du Riquet à la houppe de Charles Perrault. Comme d’habitude les prénoms sont plus farfelus les uns que les autres et certaines situations rocambolesques. Mais c’est ce qui fait son charme depuis le début. Quoi qu’il en soit, la façon de raconter est plaisante et c’est une belle leçon d’optimisme. On retrouve toujours les thèmes chers à l’auteur, comme la beauté, l’intelligence et cette société dans laquelle nous vivons qui juge trop vite sur les apparences. Ses connaissances en ornithologie m’ont bluffé. Les personnages sont tous très originaux. J’ai trouvé l’histoire des bijoux de la grand-mère un peu limite, mais sinon on lit le roman en un rien de temps et on passe un bon moment. Dommage quand même qu’il soit si court !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Et la vie nous emportera - David Treuer

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 336 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en août 1942 dans le Minnesota, et Frankie Washburn vient de s’engager dans l’armée de l’air. Cependant, il rend une dernière visite à ses parents et retrouve également, Félix le vieil Indien sorte de régisseur du domaine et Billy le jeune métis avec lequel il a grandi. Ils vont organiser une battue, pour retrouver un prisonnier de guerre allemand échappé du camp voisin. Malheureusement, les choses vont déraper, et un drame terrible va bouleverser pour toujours le destin de tous les participants…

     

    Avis par Lolo :

    Original et dérangeant. La première phrase du roman est mystérieuse et nous donne vraiment envie de connaître la suite. De nombreux thèmes sont abordés ici mais sans que l’auteur ne s’étende dessus. Notamment l’homosexualité masculine, la condition des Indiens d’Amérique, les jeunes envoyés au front en Europe, les Juifs et bien plus encore. Il y a plusieurs personnages principaux, mais ils sont atypiques et n’attirent pas la sympathie. Ils subissent car ils sont enfermés dans une époque pleine de drames, personnels et mondiaux. L’intrigue est constante tout au long du roman et on comprend pas mal de choses à la fin. Il y a quatre grandes parties qui s’étalent sur une période de dix ans, de 1942 à 1952. J’ai trouvé certaines descriptions trop détaillées mais je pense qu’elles sont volontaires. Le titre est trompeur et il est dommage que les traducteurs n’aient pas gardé l’original qui est « Prudence », car c’est elle la clé du roman. Une incroyable tragédie écrite de façon  magistrale !

    Lien direct : Editions Albin Michel

     


    votre commentaire
  • La danse des vivants - Antoine Rault

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 491 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en août 1918 et dans un hôpital militaire, un jeune soldat se réveille amnésique. Il a complètement oublié son passé, mais parle aussi bien l’allemand que le français. Le gouvernement français et les services secrets, sait qui il est, mais ne lui révèle pas. En fait ils vont profiter de cette aubaine, pour l’utiliser comme espion et l’envoyer à Berlin, sous l’identité d’un officier allemand mort en France. Commence alors pour celui devenu Gustav Lerner une vie étrange et compliquée pour le jeune homme qui n’aspire qu’à une chose, que tout cela lui rende sa mémoire…

     

    Avis par Lolo :

    Triste, mais tellement beau ! C’est à la fois un roman historique et d’aventures, à travers la France et l’Allemagne de l’après première guerre. Gustav, qui s’appelle en fait Charles est un personnage touchant et poignant. Il est victime d’une monstrueuse manipulation, et pourtant il fait entièrement confiance à ceux qui l’utilisent. Il y a pléthore de sentiments dans ce roman et on s’identifie aisément au héros qui nous fait voir les choses des deux côtés de la guerre, et ses absurdités. Mêlant à la fois l’Histoire et la vie de Charles au milieu, cela nous scotche littéralement et je n’ai pas pu lâcher le livre.  On se pose pas mal de questions existentielles et fondamentales, pendant et après la lecture du roman.  C’est remarquablement écrit, captivant et passionnant à la fois, et la fin est émouvante. Une très belle prise de conscience, et l’histoire bouleversante d’un tragique destin. Magnifique !

    Lien direct : Albin Michel


    votre commentaire
  • Un enfant plein d’angoisse et très sage - Stéphane Hoffmann

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 263 pages / 18,50 €

     

    Résumé :

    Antoine n’a que 13 ans, mais est très mature pour so n âge. Ses parents très riches et très égoïstes ne le calculent même pas. Quand il n’est pas en pension, il passe ses vacances chez sa grand-mère, une ex chanteuse qui vit tranquille auprès de ses nombreux chiens. Antoine va essayer le temps d’un été de réunir son père dandy londonien et sa mère qui veut devenir ministre. Il ne sera pas au bout de ses surprises, et de ses peines face à ces adultes manipulateurs et calculateurs.

     

    Avis par Lolo :

    C’est à la fois poignant et émouvant. Mais, ce qui est magnifique, c’est que l’auteur traite des sujets très durs sur le ton de l’humour. Le jeune Antoine porte le livre à bout de bras, tant sa vision des adultes, et notamment celle de sa famille est juste. Il ne se sent ni désiré, ni aimé de ses parents, et cherche à se préserver. Ces derniers sont horribles dans leur façon de se comporter avec lui, mais aussi avec leur entourage. Sa grand-mère maternelle lui apporte l'amour et certains repères. Elle paraît sympathique, mais on constate qu’elle a élevé sa fille comme celle-ci agit avec Antoine…L’écriture est géniale, car les répliques et les pensées d’Antoine sont drôles et percutantes. Un roman plein de tendresse, dans lequel on se demande souvent qui est vraiment « adulte ».

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Les devoirs de vacances - Adèle Bréau

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 481 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Mathilde, Alice, Lucie et Eva ont traversé les tempêtes de l'année scolaire écoulée avec courage et passion. De leur côté, Christophe, Max, Jacques, Fred, Vincent et Adrien ont fait leur mue, subi ou décidé de grands changements qui ont bouleversé leur vie. Finalement, tous semblent avoir recouvré un équilibre professionnel et amoureux. Les vacances tombent à point, elles viendront fermer la parenthèse de la crise que notre petite bande de pré-quarantenaires a dû affronter. Et pourtant... Alors que tous se réjouissent de ces congés ensoleillés partagés dans une immense bâtisse bretonne, ponctués de joyeuses parties de pêche, d'après-midis à somnoler sur les plages de sable fin pendant que les enfants s'amusent, de soirées à refaire le monde sous le ciel étoilé de cet été tant attendu, la mort subite de l'un d'entre eux va venir bouleverser ce bel équilibre retrouvé. 

     

    Avis par Jake :

    Il s’agit du dernier volume de cette trilogie entamée avec La cour des grandes… Si la suite Les jeux de garçons était en fait la même histoire revisitée côté homme, et n’avait pas réussi à me convaincre, c’est un retour aux sources qu’opère ce dernier tome ! Les vacances arrivent et avec elles un nouveau rythme, qui voient de nouvelles (més)aventures tomber sur la petite bande de quarantenaires… Certains événements sont criants de vérité, et touchent énormément le lecteur, même si d’autres tombent plus dans l’incroyable soap opera (test de paternité, adoption cachée et tromperies révélées ^^). Mais on se détend, et on passe un bon moment car si certains de ces protagonistes sont plus émouvants que d’autres, ils sont tous bourrés de qualités et de défauts, ce qui en fait réellement des êtres humains… L’écriture est très bonne, même si je la préfère habituellement un peu plus aérée par des dialogues, et une nouvelle fois, les narrations alternent, suivant tour à tour les personnages. Voici la conclusion des quarantenaires que l’on espère ne jamais devenir ! ^^

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • La valse des arbres et du ciel - Jean-Michel Guénassia

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 300 pages / 19,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Auvers-sur-Oise, l’été 1890 et Marguerite Gachet étouffe sous l’autorité de son père et de la condition des femmes en cette fin de siècle. Elle s’adonne mollement à la peinture cherchant désespérément sa voie sans y parvenir réellement. Son père, alors ami des impressionnistes se fait souvent payer en tableaux. C’est alors qu’un nouveau peintre débarque au village, et va bouleverser la vie de cette famille notamment la jeune Marguerite. Elle va rapidement tombée amoureuse et de son art et de cet homme qui voit les choses d’un œil nouveau, nommé Vincent Van Gogh…

     

    Avis par Lolo :

    Ah, quel superbe roman ! C’est écrit de manière fluide et on se laisse porter par l’histoire d’amour entre Marguerite et Vincent. Bien sûr, c’est romancé et basé sur des suppositions, mais et si c’était vrai ? Si l’auteur avait réellement deviné ce qui s’était passé le dernier été de Van Gogh ? J’ai beaucoup apprécié le fait que ce soit Marguerite Gachet la narratrice du roman car elle décrit magnifiquement ce nouveau courant de peinture, incroyable et magique qu’est l’impressionnisme. Les descriptions du peintre en action et en totale communion avec la nature, nous révèlent sa vision des paysages sous un angle incroyable. On est transporté dans cette campagne d’Auvers-sur-Oise qui devient magique grâce aux toiles de Van Gogh. D’ailleurs Marguerite est avant-gardiste. Elle rêve de liberté, d’Amérique, de faire les Beaux-Arts, alors interdit aux femmes, et souffre de l’attitude de son père à son égard. Van Gogh apparaît ici comme un homme fort, aimant son art plus que tout et ayant des projets plein la tête. On apprend une foule de choses sur son état d’esprit de l’époque et ce qui fut son dernier environnement. L’auteur met en parallèle, l’accent sur la condition de la femme en cette fin de dix-neuvième siècle. La conclusion est surprenante et finalement, si certaines vérités étaient fausses ? A méditer !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Les heures les plus sombres de notre histoire - Hugues Serraf

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 160 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Il a 50 ans, et a refait sa vie après un divorce très difficile. Il est cool, mais pas très responsable. En plus, il est chauve – enfin se rase le crâne – et ronfle, ce qu’elle lui reproche constamment. Elle a 10 ans de moins, est américaine, belle et en pleine forme. En revanche, il faut manger sans gluten, pas parce qu’elle est allergique mais « parce que c’est mieux ». Mais plus que tout, elle voudrait un enfant de lui… A part quelques éléments à corriger, c’est l’amour fou ! Cette drôle de relation amoureuse peut elle fonctionner ?

     

    Avis par Jake :

    Bon, on ne vous spoilera pas sur la relation, en revanche on peut vous dire que ce roman fonctionne parfaitement ! On rigole du début à la fin, principalement grâce aux rapports entre ces deux protagonistes si différents qui se chamaillent gentiment tout le long de l’œuvre ! L’écriture est hyper fluide, et cela rend l’ironie des personnages encore plus agréable à lire. On dévore les pages parce que c’est léger, et que l’on retrouve forcément des gens de nos vies dans ces protagonistes. Les situations suivent souvent la vie de tous les jours, et c’est pour cette même raison que le lecteur est touché. Bien que la conclusion – quoi que facile à anticiper – m’ait déplu, j’ai trouvé que c’était un roman très plaisant, très drôle et qui fait passer un vrai bon moment… contrairement à ce qu’indique son titre ! N’hésitez pas !

    Lien direct : Editions L’aube


    votre commentaire
  • Quelqu’un pour qui trembler - Gilles Legardinier

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 429 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Après avoir sauvé des vies en Afrique, Thomas est désormais dans un petit village en Inde. Il est médecin dans l’humanitaire, et apprend après tout ce temps qu’il est père d’une jeune fille d’une vingtaine d’années. Il décide alors de rentrer en France, pour essayer de faire connaissance avec elle. Comment va-t-elle réagir ? Et lui, pourra t-il s’acclimater à une vie si différente de celle qu’il mène depuis tant d’années ?

     

    Avis par Lolo :

    Encore une merveilleuse histoire que nous raconte ici Gilles Legardinier. C’est beau, touchant, émouvant et cela nous met du baume au cœur. Les personnages sont tellement attachants qu’il est impossible de ne pas tous les aimer. Chacun va apporter plein de choses positives aux autres et ils forment une belle et grande famille. Bien sûr, Thomas et le lien entre tout ce petit monde, mais que ce soit Pauline l’infirmière ou les quelques retraités dont il s’occupe, tous on un rôle important dans l’histoire. Il y a une humanité, une philosophie de la vie et une réflexion très belles tout au long du roman. C’est réel et les personnages sont proches de nous. En fait, on aimerait vraiment croiser plus souvent ce genre de personnes sur notre route. On passe du rire aux larmes, on voudrait que l’histoire ne s’arrête jamais ! Un roman qui fait du bien. Merci monsieur Legardinier, pour votre capacité à démontrer que finalement il reste encore des personnes admirables en ce bas monde !


    votre commentaire
  • Buzz ! - Anne-Gaëlle Huon

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 204 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Buzz est le grand jeu en vogue à la télévision ! La cagnotte actuelle s’élève à 5 millions d’euros, une coquette somme que convoitent plusieurs personnes… Marie-Belle tient un salon de coiffure et rêve de richesse : elle établit chaque jour une liste de ce qu’elle souhaiterait s’acheter… C’est ainsi qu’elle pousse sa fille, Bérangère, une bibliothécaire un peu farfelue à participer à tous les jeux télévisuels… Et Bérangère arrive finalement sur le plateau, face à l’animateur vedette « K », pour lequel elle a un gros faible ! Mais rien ne se passe comme prévu…

     

    Avis par Jake :

    Très marrant, très léger, c’est un roman idéal pour les vacances ! On ne s’intéresse pas vraiment à un seul personnage, mais plutôt à une myriade de protagonistes assez décalés. Le point commun qui va tous les rassembler est évidemment le show TV, mais j’ai adoré l’ambiance qui règne au sein du salon de coiffure de Marie-Belle… Cette dernière est un personnage des plus farfelus ! C’est très marrant de la suivre car elle incarne à merveille l’idée de la coiffeuse un peu âgée qui connaît tout et tout le monde, et qui a la folie des grandeurs… La narration est très bonne, complètement intimiste, et nous plonge dans cet univers où tout finit bien. Et franchement, ça met du baume au cœur ! Bref : un roman « feelgood » parfait pour un aprèm tranquille !

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • De si jolis mensonges… - Léa Laurent

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 251 pages / 16,90 €

     

    Résumé :

    Lizzy n’a pas une vie simple : elle est sans le sou et a pourtant des idées de grandeur – avec comme objectif final un bon mari et un sac Vuitton… Elle souffre d’une mère qui lui fait toujours des petits reproches et d’un frère parfait sur le point de se marier à une fille à quoi tout sourit ! Ayant démissionné pour la énième fois – après avoir couché avec son patron – Lizzy postule avec un CV complètement bidon et devient designer pour une célèbre marque de chaussures… « Un petit mensonge n’a jamais fait de mal à personne » se dit-elle avant de s’embourber de plus en plus dans ses inventions ! Heureusement, elle peut compter sur une meilleure amie / colocataire en or, et commence à sortir avec un homme modeste qui semble parfait sous tout rapport…

     

    Avis par Jake :

    Un livre idéal pour l’été ! Sans prétention, De si jolis mensonges… est un roman de chicklit qui vous emmènera donc dans un univers purement féminin où la logique masculine n’a pas sa place ! ^^ L’écriture est assez simple et intimiste, et le personnage principal assez foufou. Lizzy est sympathique, mais a parfois l’impression que le monde s’écroule autour d’elle alors qu’elle contribue à ses propres péripéties… Sa meilleure amie est un personnage en or, foncièrement bon que l’on aimerait connaître davantage. J’ai beaucoup aimé sa relation avec sa famille qui sonne très juste (vous le savez si vous avez des frères ou sœurs !). La narration n’est pas mauvaise, souffrant malgré tout de quelques répétitions par moment. Le comique de situation est souvent au rendez-vous ! Le roman n’est pas hilarant, mais on passe un bon moment avec une histoire qui se lit pratiquement seule ! Assez sympa…

    Lien direct : Editions City


    votre commentaire
  • La promeneuse - Didier Fourmy

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 300 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Frédérique dit Fred, a l’incroyable don de comprendre les animaux et ils le sentent. Quand Victor son ami d’enfance devenu comportementaliste animalier, lui propose de le remplacer quelques mois, elle accepte. Le job consiste en fait à promener les amis à quatre pattes de maîtres assez fantaisiste, mais également de rétablir l’harmonie entre eux. Fred, qui affirme parler « chien et chat », va assister à des confidences assez drôles sur ce que les animaux pensent de leurs maîtres.

     

    Avis par Lolo :

    Drôle, tendre, positif, un agréable moment de lecture ! C’est relativement court, bien écrit et ça se lit d’un trait. L’auteur se met carrément dans la tête des chiens et des chats et leur prête la parole pour notre plus grande joie. Fred va servir d’interprète entre ces derniers et leurs maîtres car elle comprend leur langage et leur comportement. Elle va également découvrir des affinités entre certains de ses clients. Les personnages sont tous plus originaux les uns que les autres, mais ma préférée reste Anita qui est une femme vraiment incroyable. D’ailleurs qui a un animal de compagnie se reconnaîtra sûrement à certains moments. Les animaux sont au top et leurs dialogues trop drôles ! L’auteur soulève à travers ce roman la question de la solitude et aussi l’intérêt de se tourner vers les animaux qui ne sont jamais décevants. Un bon roman qui fait du bien au moral.  

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire
  • Les michetonneuses - Rose Emilien

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 360 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Le monde selon Heaven Alighieri se résume à trouver un « pigeon » bien riche de préférence pour l’entretenir. Elle est d’ailleurs stripteaseuse la nuit et baby-sitter le jour. Pour essayer de trouver l’oiseau rare, elle va avec trois copines, de soirées branchées en boîte de nuit prête à tout pour se faire offrir un sac Chanel ou une paire de Louboutin. 

     

    Avis par Lolo :

    La couverture rose flashy m’a séduite quand j’ai choisi le roman… Mais « that’s all ». En effet je n’ai pas accroché avec ces quatre filles tellement superficielles, désœuvrées, ne sachant même pas faire une phrase correctement. Ne parlons pas de Heaven l’héroïne et de son état d’esprit. L’écriture et le langage utilisés sont à la fois vulgaires, parlés et vides de sens. L’auteur est très calée en grandes marques c’est indéniable, mais trop c’est trop ! J’ai eu un mal fou à aller jusqu’au bout du roman, c’est dire. C’est sûrement parce que ce n’est absolument pas mon genre d’histoire. Les fans du parler « d’jeuns, dans le vent » devraient apprécier…

    Lien direct : Editions Don Quichotte


    votre commentaire
  • The end of the world running club - Adrian Walker

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 560 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Edgar Hill, dit Ed, est à 35 ans, un père et un mari absent. Il boit d’ailleurs pas mal et ne fait plus de sport depuis longtemps. Pourtant, le jour où un cataclysme terrible fait basculer l’univers tout entier, il va devoir faire face pour sauver sa famille, et leur prouver qu’il est encore digne de confiance. Hélas ! Un malheur n’arrivant jamais seul, quand ils vont être séparés, Ed va traverser le Royaume-Uni en courant afin d’essayer de les rejoindre pour ne pas les perdre à tout jamais. Mais dans ce monde apocalyptique il va devoir se battre pour survivre, et trouver en lui des ressources jusqu’alors insoupçonnables…

     

    Avis par Lolo :

    Incroyablement réaliste, prenant, une belle leçon de courage. C’est très bien écrit et c’est Ed qui raconte son périple. L’auteur campe les personnages au début, mais très vite on se retrouve dans un monde post-apocalyptique. J’ai trouvé les descriptions des paysages, des personnages et surtout de leurs réactions, que l’on se place du côté des bons ou des méchants d’une réalité effrayante. Ed, qui est un héros sans l’être, va finalement avec quatre autres personnes se dépasser complètement. Il est prêt à tout pour retrouver les siens avant qu’il ne soit trop tard et va avec ses amis d’infortune viser l’impossible. Leur petit groupe est très uni, c’est un bel exemple de solidarité, et d’amitié bien qu’ils soient tous très différents.  Ils vont affronter des dangers réels et permanents, mais aussi faire de belles rencontres malgré tout. C’est donc un roman porteur d’espoir malgré les difficultés d’un environnement devenu des plus hostiles. On les accompagne dans leur périple de fin du monde, on ressent les émotions avec eux car c’est admirablement décrit. Le roman est riche en sentiments et au fil des pages on se pose des tas de questions que soulève cette aventure de l’extrême. A lire, et à méditer !

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique