• Tout (n’)est (pas du tout) sous contrôle - Sophie Henrionnet

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 392 pages / 8,90 €

     

    Résumé :

    Olympe est une mère célibataire qui vit avec sa fille très mature, et doit malgré tout cependant traiter avec un ex-mari très consciencieux et sa nouvelle femme « adorable » ! Mais Olympe passe une très mauvaise journée lorsqu’en sauvant un homme qui tente pour la énième fois de se suicider, elle se retrouve virée de son boulot de photographe professionnelle spécialisée en cuisine ! Pour joindre les deux bouts, elle supplie son meilleur ami Hugo de l’embaucher pour un temps, et rejoint donc l’équipe de détectives privés de l’agence de ce dernier… Voilà en gros comment Olympe se retrouve devant son premier homicide… Heureusement, elle peut compter sur sa vie amoureuse rocambolesque, entre un ancien camarade de classe devenu policier, et un nouveau voisin de palier pratiquant le même métier, pour la sortir de ce… merdier !


    Avis par Jake :

    Génial ! Je me suis marré du début à la fin ! On adore beaucoup de choses dans ce roman, mais c’est principalement le personnage principal bourré d’auto-dérision (qui nous fait une narration exemplaire et bourrée d’humour) qui empoche la palme ! Les personnages sont drôles, en particulier ceux de la famille d’Olympe (on pensera à sa mère et sa grand-mère). Les multiples petites trames trouvent des réponses, bien que l’on sente qu’une suite serait la bienvenue pour savoir qui saura conquérir le cœur d’Olympe ! Sa fille hyper responsable et maligne apporte une touche en plus au roman. On se prend d’affection pour toute cette petite clique et on adore partager leur quotidien, même s’il leur arrive un paquet d’embrouilles ! Drôle, léger, hyper agréable à lire… C’est tout à fait le genre de Charleston dont on se régale ! On en veut encore !!!

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Ne pas déranger - Mily Black

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format poche : 310 pages / 7,99 €

     

    Résumé :

    Louise est une femme peu portée sur le sexe, qui fait preuve d’une timidité maladive… Elle travaille en binôme avec Francis, un homme dont elle est folle amoureuse. A deux, ils visitent des hôtels à travers le monde afin d’en améliorer les services. Lui, la pousse dans ses retranchements, faisant toujours preuve d’affection et de malice. Pourtant, un jour, Louise récupère la mauvaise valise, pleine de vêtements sexy qui la pousse à tester une nouvelle façon d’être… Quelque chose qui poussera enfin leur relation à évoluer…

     

    Avis par Jake :

    Très sympa, voilà un roman (précédemment paru sous le titre Petits dérapages et autres imprévus) sans prétention qui fait passer un bon moment. Purement féminin, l’ouvrage nous présente un protagoniste très peu sûr de lui – tant que c’en est parfois énervant ! – qui se voit libéré de ses entraves doucement. La relation entre les deux personnages est assez agréable, on sent très rapidement la complicité qui les lie. Lui est sûr de lui, assez marrant et aguicheur. L’écriture est bonne, très fluide et le texte bourré d’humour, notamment grâce à des personnages secondaires assez marrants ! Les scènes de sexe sont légions, et plairont en particulier à la gente féminine par rapport à la façon dont elles sont « tournées »… ^^ Quoi qu’il en soit, c’est un roman idéal qui nous permet de nous évader et de penser aux prochaines vacances, grâce aux nombreux hôtels que visitent Louise et Francis !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La styliste - Rosie Nixon

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 477 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Amber Green est une employée d’une boutique luxueuse de Londres. Mais le jour où Mona Amstrong, styliste des stars, fait son apparition dans la boutique, elle se voit erreur (sur un malentendu !) un poste d’assistante pour deux semaines ! Ni une, ni deux, elle quitte son appartement et sa petite vie tranquille d’Angleterre pour découvrir Hollywood… Mais tout est loin d’être rose, et Amber va bientôt l’apprendre à ses dépends. Que ce soit le tempérament difficile de Mona, ou les requêtes extravagantes des stars… Amber profitera peut-être même du séjour pour trouver un prétendant… ou deux !

     

    Avis par Jake :

    On nous présente cet ouvrage comme une rencontre entre Bridget Jones et Le diable s’habille en Prada. Et effectivement, on retrouve des éléments des deux. Néanmoins, si La styliste comporte beaucoup d’humour, cela n’arrive pas à la cheville de la très maladroite Bridget Jones ! En revanche, on évolue clairement dans un monde de mode qui est très agréable à suivre et qui fait rêver. De plus, le protagoniste principal, Amber, est très attachante. Elle fait de son mieux, en particulier pour réparer les erreurs de sa patronne, et tente de suivre sa morale dans un monde où ce n’est pas évident ! L’écriture est fluide, et on suit avec beaucoup de plaisir les déboires d’Amber, en se demandant dans quelle direction son histoire va partir : intégrera-t-elle définitivement cet univers compliqué, ou préfèrera-t-elle retrouver sa vie tranquille ? On passe donc un très bon moment avec cet ouvrage léger qui régalera également les férus de mode !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Gaza dans la peau - Selma Dabbagh

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 360 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Gaza est bombardée, et Rashid regarde les obus tomber quant au même moment, il reçoit un email lui annonçant qu’il peut enfin partir étudier à Londres. Sa sœur jumelle Iman qui ne supporte plus ni les atrocités faites à son peuple, ni l’inaction, envisage de rejoindre un groupe de résistance islamique. Sabri, leur frère ainé a perdu sa famille et ses deux jambes dans un attentat à la voiture piégée Leur père a fui dans un pays du Golfe, et leur mère semble avoir un passé pour le moins trouble et secret.

     

    Avis par Lolo :

    Une vision du conflit israélo-arabe vue du côté des Palestiniens. C’est finalement une version mal connue et du coup c’est historiquement enrichissant. On suit les membres de cette famille dans leur quotidien et on se rend compte qu’ils sont sans arrêt sous pression. Les bombes, les attentats, les arrestations pour un oui pour un non, bref, la réalité de leurs vies est dramatique. Cependant, l’auteur nous les dépeint de manière normale, presque banale parfois, même si l’on sent bien que l’issue sera terrible. Il y a énormément de détails et ce à chaque page. On sent également que les protagonistes essaient tous à leur manière de participer et de donner un sens à leur vie. Le roman comprend cinq grandes parties qui s’étalent sur quelques mois, avec quelques flash-back pour comprendre la situation actuelle. Mais ce qui est incroyablement bien décrit et latent à la fois est la monté lentement mais sûrement du fondamentalisme. Un roman noir, sur un sujet épineux loin d’être résolu, qui nous captive de bout en bout.

    Lien direct : Editions de L’aube


    votre commentaire
  • Kate Hannigan - Catherine Cookson

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 290 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Alors qu’il pourrait travailler dans les quartiers riches, le Dr Rodney Prince préfère s’occuper des pauvres. Mais lorsqu’il aide Kate Hannigan à accoucher il tombe aussitôt sous le charme de la jeune fille si belle et courageuse. Hélas, pour lui il est marié à une femme froide, calculatrice et manipulatrice qui le tient sous sa coupe. Cependant, ni voyant aucun mal, le bon docteur rend souvent visite à Kate, et à sa ravissante petite Annie qu’il a mise au  monde et qu’il aimerait avoir comme enfant. Mais bien sûr, nous sommes au début des années 1900, et dans les quartiers pauvres, ces rencontres vont vite se transformer en rumeurs malsaines qui vont nuire à la réputation du docteur et gâcher la vie de Kate et de la petite Annie.

     

    Avis par Lolo :

    Je l’ai dévoré, tant l’histoire est passionnante ! On s’attache tout de suite au personnage de Kate qui prouve encore une fois que l’éducation est bien souvent la clé pour lutter contre la misère. Mais là, elle est très en avance sur son temps. Le docteur Rodney est lui aussi attachant mais le fait qu’il n’arrive pas à voir clair dans le jeu de son horrible épouse m’a agacé. Mais ce qui m’a énervé au plus haut point est le poids de la religion et notamment du catholicisme avec le père O’Malley comme porte-parole. J’espère que lui et tous ceux de son espèce qui ont existé et ont pris un malin plaisir à terroriser les gens en les menaçant de l’enfer et autres joyeusetés y sont justement en enfer et qu’ils continuent à y brûler !! Bref, L’auteur a donc excellé à démontrer le pouvoir de la religion (vu comme cela m’a mise hors de moi), la pauvreté, les jalousies, violences et j’en passe tellement la liste est longue afin de nous dresser un tableau de l’époque plus vrai que nature. Les descriptions de la misère et des conditions de vie sont si réelles, tout comme les sentiments des deux héros que l’on voudrait pouvoir les aider…En vain. Une belle histoire d’amour donc malgré un parcours semé d’embûches, un roman prenant impossible à lâcher !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Sous l’aile du concombre - Henri Girard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format Poche : 200 pages / 13,00 €

     

    Résumé :

    Hubert est un jeune quadra célibataire parce qu’il ne sait pas trop quoi faire avec les sentiments. Il faut dire que ses parents ne lui ont pas franchement montré l’exemple surtout son père. Il va participer presque malgré lui à un match de foot qui va opposer les hommes mariés contre les célibataires, dans le village de ses parents justement. Mais encore une fois, il est déçu qu’ils ne viennent pas le voir jouer. Pourtant il a le soutien du Concombre alias Joseph fidèle ami de son père depuis toujours et de sa nièce Marine qui l’adore. Grâce à leur complicité, il va comprendre qu’il n’est pas le seul à ne pas savoir dire « je t’aime ».

     

     Avis par Lolo :

    Agréable à lire, mais j’ai quand même eu du mal à accrocher. Le côté hypochondriaque d’Hubert m’a agacé ainsi que sa façon d’aborder la vie, mais il a un côté touchant car il souffre de non-dits et du fait que ses parents n’étaient pas démonstratifs. De nombreux sentiments sont ici exprimés. L’amour bien sûr mais aussi l’amitié, le pouvoir des mots et la bienveillance de certaines personnes comme le Concombre et la petite Marine. C’est bien écrit et la petite vingtaine de chapitres rythment bien le livre. J’ai trouvé l’histoire assez plate, et il manque selon moi, la petite touche qui nous empêche de nous laisser aller à des sentiments plus profonds, dommage !

    Lien direct : Editions Atelier Mosécu


    votre commentaire
  • Re-vive l’Empereur ! - Romain Puertolas

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 352 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à l’époque actuelle. Un chalutier qui fait route en mer du nord va remonter dans ses filets le très célèbre Napoléon Bonaparte, en parfait état de congélation. Après l’avoir ramené à la vie, ce dernier va tout faire pour sauver le monde, car il arrive pile au moment des terribles attentats djihadistes de Paris…

       

    Avis par Lolo :

    Trop farfelu pour moi, dommage ! J’avais pourtant adoré l’histoire du fakir (mais déjà un peu moins « le nuage grand comme la tour Eiffel »), et je me faisais donc une joie de lire celui-ci. Tout d’abord, les points positifs : C’est bien écrit et j’ai trouvé le sujet passionnant et original. En effet, imaginer le retour de Napoléon au bout de deux siècles promettait de drôles de situations. Mais, je dois dire que dans l’ensemble, il y a des faits qui sont trop gros. Penser que Napoléon puisse venir à bout de Daesh, seul avec les quelques personnages hétéroclites qui composent sa nouvelle Grande Armée, c’est du délire !! Attention tout de même, il y a des moments très comiques et rocambolesques, mais ça part souvent trop loin dans le loufoque. Pourtant le thème est intéressant et tout serait tellement mieux si cela pouvait se terminer comme dans ce roman. Il y a d’ailleurs quelques pistes fascinantes, mais irréelles. Je reste donc sur ma faim, mais on sait tous que chaque personne apprécie l’humour de manière différente. A chacun donc de se faire sa propre opinion.


    votre commentaire
  • Mirage - Douglas Kennedy

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 425 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Robyn et Paul sont mariés depuis peu et s’aiment même s’ils sont vraiment différents. Elle est expert-comptable avec la tête sur les épaules, alors que lui est un artiste farfelu, insouciant et très dépensier. Robyn veut désespérément un enfant, et Paul semble d’accord. Quoi de mieux pour cela qu’un voyage en amoureux…au Maroc ? Loin du quotidien et de la vie américaine si stressante. Sur place, la magie opère, et Paul se remet à peindre plus enthousiaste que jamais. Mais alors que tout était parfait, Robyn apprend l’impensable…et tout part à vau-l’eau. Alors qu’elle veut le quitter, Paul disparaît de manière étrange. Malgré cela, Robyn va partir à sa recherche à travers le désert marocain. 

     

    Avis par Lolo :

    Très décevant. Moi qui adorait me plonger dans un roman de Douglas Kennedy, je me languissais d’arriver à la fin de celui-ci. Même si les thèmes abordés sont fréquents et récurrents chez lui, je n’ai pas reconnu son style. L’histoire ne m’a pas semblée crédible une seconde. Robyn à l’air d’une « cruche », qui s’imagine que tout peut se résoudre grâce à l’argent. Je l’ai trouvé tellement « américaine » ! Elle débarque dans un pays qu’elle ne connaît pas, au diable les coutumes et les façons de vivre, quand on est américain on est partout chez soi ! Bref, elle m’a énervée dès le début. Paul quant à lui est antipathique, faux, fourbe, et artiste en plus !! Tout ce que j’aime !!! Que dire des autres personnages qui gravitent autour du couple ? Ils sont soit intéressés, soit pervers, soit les 2 ! Bien sûr les descriptions (et agissements !!!) des marocains et de leur pays ne donnent absolument pas envie d’y aller, mais alors pas du tout ! La fin m’a semblée « facile ». J’espère que l’auteur va se réveiller et se remettre à écrire de vrais romans comme à ses débuts. 


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 330 pages / 21,50 €

     

    Résumé :

    Quatre histoires autour d’un seul thème : le pardon. Les sœurs Barbarin, l’histoire de deux jumelles physiquement identiques mais moralement différentes, avec l’une qui rivalise de méchanceté et l’autre qui pardonne toujours. Mademoiselle Butterfly, un jeune loup de la finance qui séduit une fille un peu simple qui est éperdue d’amour pour lui. La vengeance du pardon, raconte comment Elise rend régulièrement visite à l’assassin de sa fille unique, elle essaie de l’apprivoiser et de comprendre, mais dans quel but ? Car bien sûr elle lui voue une haine sans borne. Puis, avec Dessine-moi un avion, on découvre comment un vieillard, ancien pilote de guerre s’humanise au contact d’une petite fille à laquelle il lit « Le Petit Prince ». 

    Quoi de la vengeance ou du pardon triomphera-t-il ?

     

    Avis par Lolo :

    Encore une fois, l’auteur nous régale avec ce roman tout simplement fabuleux. A chaque nouvelle histoire, je me disais que c’était ma préférée tellement elles sont toutes géniales. C’est incroyable comme il nous amène à réfléchir à des  thèmes aussi difficiles que la vengeance et le pardon. A travers les destins de ces différents personnages on voit les choses d’une autre manière. On se dit : « Et si c’était possible ? ». Pardonner l’impardonnable ? Et si c’était ça la solution pour être en paix avec soi-même ? L’écriture est comme d’habitude impeccable, majestueuse, fluide et nous entraîne « l’air de rien » vers des pensées à la fois philosophiques mais également psychologiques et physiques ! Un roman magnifique, sensible, un petit bijou de lecture qui ne peut pas laisser indifférent.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Les lionnes de Venise (1/?) - Mireille Calmel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 339 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    1727. La visite d’Isabella Rosselli, espionne renommée de la cité des Doges Vénitiennes, dans la modeste imprimerie de Giuseppe De Seva est bien inhabituelle. Elle est venue faire reproduire une étrange gravure que beaucoup convoitent car elle recèlerait le secret du pouvoir absolu. Cette mystérieuse visite va marquer un tournant définitif dans la vie de la fille de l’imprimeur. En effet, Lucia va, du jour au lendemain, devoir faire preuve de ruse, espièglerie et courage afin de sauver son père enlevé par trois hommes armés. Elle aura pour armes son intelligence, sa beauté et son épée pour déjouer les pièges et les dangers qui se cachent derrière tous les faux semblants des bals masqués de Venise. Elle n’hésitera pas à croiser le fer avec Giorgio Cornaro, homme puissant et corrompu ; à prendre des cours de comédie pour mieux se jouer de ses ennemis ; à se battre et plonger dans des eaux glacés pour secourir son père. Au passage, elle y perdra son insouciance pour découvrir les tourments et les plaisirs d’une vie de femme.

     

    Avis par Jake :

    Comme je suis heureuse que Mireille Calmel se soit enfin lancée dans une nouvelle saga. C’est tout ce que j’espérais de mon auteure favorite, dont j’ai lu tous les romans depuis mes 15 ans ! Avec celui-ci, elle signe le premier tome d’une épopée historique qui a déjà tout pour me plaire : des personnages féminins forts et attachants, un contexte historique dépeint comme un tableau, foisonnant de détails intéressants, une intrigue captivante, et une écriture fluide. J’ai dévoré ce livre où j’ai pu retrouver tous les éléments qui font la qualité des textes de l’auteure. Ce roman est plein de rebondissements. On ne s’ennuie pas une minute ! J’ai hâte de découvrir la suite. En attendant, je ne peux que vous conseiller ce roman ! Bonne lecture !

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • La merveille imparfaite - Andrea de Carlo

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 350 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en Provence et c’est l’automne qui s’annonce. Nick Cruickshank le chanteur du groupe de rock anglais les Bebonkers prépare un concert caritatif à la veille de son troisième mariage. Les préparatifs vont bon train sous l’œil d’Aileen la future mariée. Dans la petite ville à côté, Milena Migliari, jeune italienne, réalise des glaces exceptionnelles de manière artistique. Mais lorsqu’une panne de courant s’annonce catastrophique pour les glaces, Milena reçoit une incroyable commande qui semble venir de la maison des rockers. Elle va donc rencontrer Nick sans même savoir qui il est. Cette  improbable entrevue va tout changer. Chacun se posant des questions sur sa propre vie qu’ils ont l’impression de subir. Nick, qui vit entouré de parasites et Milena qui est dans une relation amoureuse avec Viviane depuis un certain temps.

     

    Avis par Lolo :

    Touchant, sensible et beau ! Voici une belle histoire d’amour émouvante qui se passe dans notre belle Provence. Ce qui est incroyable c’est que les deux héros viennent presque de deux planètes différentes. L’un est une rock star qui cumule les femmes, et l’autre une marchande de glaces, sans chichi qui vit avec une femme. Tout semble donc les séparer…et pourtant, ils ne sont pas si différents au final. Ce qui est magique, c’est ce qui se passe à chaque fois qu’ils se rencontrent. Ce sont de belles personnes, mais très mal entourées, surtout Nick. L’auteur prend un malin plaisir à dépeindre le monde des artistes notamment des rocks stars comme des dépravés, drogués, suffisants et arrogants. Ce que beaucoup d’entre eux sont d’ailleurs…Les descriptions des glaces réalisées par Milena nous mettent l’eau à la bouche, l’auteur semble vraiment maîtriser son sujet ! L’histoire se déroule sur trois jours avec à chaque fois de nombreux chapitres qui nous font avancer rapidement dans l’histoire. L’écriture est fluide, agréable et certaines situations admirablement bien décrites. Mais en toile de fond se posent des questions importantes sur la vie. Quelquefois, nous sommes embrigadés dans des problématiques qu’il est plus facile de laisser telles quelles plutôt que de tout remettre en questions. Un beau roman, à déguster sans modération…

    Lien direct : Editions HC


    votre commentaire
  • Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 170 pages / 16,50 €

     

    Résumé :

    Guide d'aveugle au chômage depuis qu'Alice a recouvré la vue, Jules s'est reconverti en chien d'assistance pour épileptiques. Il est heureux à nouveau et à même rencontrée une amoureuse canine prénommée Victoire, spécialisée dans les explosifs. Mais alors que tout allait pour le mieux, le voici qui est condamné à l’euthanasie parce qu’il se serait soudainement transformé en chien dangereux. Zibal et Alice vont alors tout faire pour sauver leur chien.

     

    Avis par Lolo :

    Cette suite de « Jules » est aussi agréable et divertissante à lire. On retrouve avec bonheur ce chien exceptionnel avec cependant un comportement que les humains ne saisissent pas toujours du premier coup. On l’adore ce Jules et cette fois-ci il a une « fiancée », qui comme lui est un chien de travail. On retrouve également Zibal, et Alice et on apprend pourquoi ils se sont séparés. Le roman est aéré et très court, il se lit en un rien de temps. Bien sûr on tremble pour Jules et sa copine Victoire, et on réalise à quel point ces chiens sont intelligents. Une multitude de sentiments nous assaille tout au long du livre. Beaucoup d’émotions, de peines mais aussi de joies et d’humour jalonnent les pages de cette belle histoire. Un livre qui fait du bien, on en redemande !

     

    Avis par Jake :

    Le retour de Jules nous rapporte auprès de personnages que nous avons adorés ! Le premier volume était clairement un roman feel good, qui redonne foi en l’Humanité. Si évidemment, on garde un peu ce thème, on commence avec un postulat bien plus sombre, puisque tout ce qui a été construit de positif dans le tome un s’est effondré. C’est toujours très bien écrit, fluide et addictif, plongeant le lecteur dans la trame avec brio, néanmoins on se demande pourquoi le livre est aussi court ! On a l’impression qu’il se passe beaucoup de choses en très peu de pages, et c’est dommage ! On a envie que ces sentiments restent, qu’ils s’installent et prennent davantage de temps… Jules reste moins présent derrière l’aventure « humaine ». On est un peu frustrés, mais cela reste un plaisir de retrouver tout le monde.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Le tour de l’Inde en 80 trains - Monisha Rajesh

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 336 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    L’auteur, journaliste pour le Time magazine entre autre, décide de partir à la recherche de ses racines en se lançant dans un incroyable périple. Elle va faire le tour de l’Inde en 80 trains. Elle va vivre pendant plusieurs mois dans ces trains de luxe ou de misère d’un bout à l’autre du continent Indien.

     

    Avis par Lolo :

    La meilleure façon de découvrir l’Inde. Ce livre est à la fois un récit de voyage, un guide touristique loin des clichés traditionnels et un roman d’aventures passionnant. Les descriptions sont magnifiques et on embarque tout de suite dans ce périple aux côtés de l’auteur. On sort des sentiers battus et on côtoie les gens, « les vrais ». On se rend compte qu’en général la plupart va aider l’auteur tout au long de son voyage, mais également que tout n’est pas sans danger. D’ailleurs elle voyage avec un ami photographe car pour une femme seule, ce continent et encore plus les trains sont dangereux. On a vraiment l’impression de faire partie du voyage. On partage tous les moments forts, notamment quand il faut embarquer où les quais ressemblent à une foire d’empoigne. Les visites des temples, les paysages à couper le souffle donnent envie. En revanche, les trains de deuxième et de troisième classe, les repas servis à bord, la promiscuité, l’hygiène plus que douteuse et j’en passe dressent un portrait hyper réaliste de l’Inde aujourd’hui. C’est un continent où les contrastes sont trop importants. Trop de richesses face à une misère qui ne cesse d’augmenter. Une démographie galopante, de nombreuses religions, des castes, du racisme, des maladies, une insalubrité et une insécurité, tout cela n’est pas très vendeur. Et pourtant, à travers ce récit l’auteur réussit à nous faire aimer cette terre pleine de contradictions. Au bout d’une telle expérience on ne peut que sortir grandi et différent et c’est ce qui arrive à nos deux voyageurs. On apprend à relativiser et à faire un travail sur soi-même, l’esprit marqué à tout jamais.

    Lien direct : Editions aux forges de Vulcain 

     


    votre commentaire
  • Si le verre est à moitié vide ajoutez de la vodka - Marion Michau

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 233 pages / 16,00 €

     

    Résumé :

    Des problèmes de cœur, d’amitié, d’âge ? Vous ne tenez plus en soirée comme ce fut le cas ? Vous accumulez les relations désastreuses ? Des problèmes de poids vous tiraillent ? La vie en général vous fait chier ? Pas de problème, Marion est là pour vous assurer que c’est le cas pour tout le monde… ou en tous cas pour elle !

     

    Avis par Jake :

    Hilarant ! Marion Michau est une des deux auteures de la saga jeunesse qui m’arrache littéralement des éclats de rire : Le bloc-notes de Louise. Et bien, voici qu’elle s’attaque aux jeunes (lol) adultes, en partageant nombres de ces mésaventures que vous aurez forcément partagées à un moment ou un autre de vos vies. C’est trop drôle, on se fend la poire, on se rassure également parce que l’on se sent moins seul, on relativise beaucoup avec une prise de conscience sincère sur certains comportements pathologiques, et on retrouve espoir ! Bref, vous l’aurez compris, c’est l’autoroute du rire ! On passe un moment absolument divin, et on accompagnerait Marion jusqu’au bout du monde avec son humour et sa narration très agréable qui vous invite à la promiscuité (surtout quand elle a bu !). Un succès, un roman feel good idéal pour tout le monde !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • La maison aux secrets - Catherine Robertson

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 412 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Lorsqu’April Turner perd son petit garçon dans un accident, elle est bien résolue à renoncer définitivement à l’amour. Après cinq ans de deuil où elle s’est éloignée de tout et tous ceux qui constituaient son ancienne vie, elle reçoit une lettre d’un notaire lui informant qu’elle est désormais l’héritière d’une propriété abandonnée en Angleterre. Fermement décidée à se débarrasser au plus vite de cette maison qu’elle estime ne pas mériter, elle se rend en Angleterre et fera ainsi la connaissance de certaines personnes qui entourent l’histoire de la dite demeure. C’est ainsi qu’elle apprendra à connaître Sunny, qui approche des 90 ans et qui lui révèlera bien des secrets concernant ses défunts ancêtres. A travers l’histoire de ces disparus, April réapprendra-t-elle à vivre et à envisager un avenir plus lumineux ?

     

    Avis par Jake :

    Voici un roman qui me laisse un sentiment assez partagé. D’une part, il a su susciter mon intérêt, notamment grâce à ses retours dans le passé qui apportent au contenu du récit une touche de mystère et de suspense. Il me tenait en effet à cœur de découvrir le destin des protagonistes de l’Empyrée, la demeure abandonnée. En parallèle, le récit concernant la vie et les états d’âme d’April, un personnage assez fade et sans relief selon moi, m’a passablement ennuyé. Voir quelqu’un se complaire dans une souffrance constante n’est pas des plus agréables. Ceci dit, cela pourrait susciter une émotion chez le lecteur : de la peine, de la compassion, or ici, rien de tout cela, le personnage principal n’étant pas suffisamment attachant. Donc, l’ensemble m’a semblé tantôt intéressant, tantôt ennuyeux, sans pour autant d’avoir le qualificatif de plaisant. Donc, comme spécifié dès le départ, je reste mitigée sur cette œuvre !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Celui d’après - Jessica Cymerman

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 192 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Jean et Anna forment un couple parfait. Ils sont jeunes, beaux, terriblement amoureux depuis le premier regard, et ont la vie devant eux. Sauf qu’un mois avant le mariage, Jean meurt d’un accident tout bête. Anna s’effondre et n’arrive pas à faire son deuil. Malgré tout, au bout de plusieurs mois, elle se met en tête de retrouver l’exact sosie de Jean. Jean, l’homme de sa vie, l’homme parfait qu’elle se doit de  recréer pour se persuader de sa mort impossible.

     

    Avis par Lolo :

    Simplement magnifique, touchant et émouvant ! L’histoire est criante de vérité, et nous prouve bien qu’il est très dur de faire le deuil de l’être aimé. Ce qui est original ici, c’est qu’Anna veuille absolument retrouver le sosie de Jean son seul et unique amour, tant physiquement que mentalement. Mais n’est-ce pas notre souhait à tous ? D’ailleurs c’est ce qui nous fait passer du rire aux larmes, quand elle se met en quête du nouveau Jean. J’ai lu le roman d’un trait tellement j’étais embarquée dans la vie d’Anna. En fait, c’est écrit de telle manière qu’il est impossible d’en quitter les personnages. Ils sont tous si attachants, avec un faible pour Frédéric je l’avoue. On rit, on pleure, on passe nous aussi par toutes sortes de sentiments avec ce roman qui est le premier de l’auteur. Eclatant d’authenticité,  avec en plus beaucoup d’humour ce livre est une véritable pépite, et nous donne foi en l’avenir. Une réussite totale, bravo et merci à l’auteur.

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La petite herboristerie de Montmartre - Donatella Rizzati

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 416 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Paris, en novembre 2004, et Viola Consalvi passionnée de naturopathie entre dans une herboristerie d’un autre âge. Elle sympathise alors avec sa propriétaire Gisèle, et décide de consacrer ses études à cette médecine alternative. Ses parents ne sont pas d’accord, mais ils n’ont pas le choix. Son diplôme en poche, elle retourne dans son Italie natale, et vit le parfait amour avec Michel six années durant. Hélas, il décède brutalement, et Viola, complètement anéantie décide de retourner à Paris à la recherche de la petite herboristerie de Montmartre.    

     

    Avis par Lolo :

    Une belle histoire d’amour semée d’embûches ! Mais de nombreux autres thèmes sont abordés ici et plus tragiques, comme la mort, le deuil, la maladie, l’abandon j’en passe et des meilleurs ! D’ailleurs presque tous les protagonistes du roman sont marqués par la vie, avec des blessures au cœur et à l’âme. Mon « préféré » personnage (comme dirait mon petit-fils bilingue français-anglais), est Romain. Je l’ai trouvé franc, entier, plein d’humour et attachant. Quant à Viola, l’héroïne du roman je dois dire que ses réactions m’ont énervé, ainsi que son côté  petite fille gâtée par moment. Gisèle est une personne comme on aimerait rencontrer plus souvent dans la vraie vie. Les thèmes majeurs sont quand même la naturopathie et l’iridologie. D’ailleurs au cours de certains chapitres on trouve des fiches avec de vraies recettes à faire soi-même. Quelquefois, cela prend un peu le pas sur le reste et certains passages sont trop techniques et trop détaillés à mon goût. Cela mis à part, on passe un bon moment de lecture, avec une « happy end ».

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Nous, les déviants - C.J. Skuse

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 381 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Lorsqu’elle avait 16 ans, Ella passait tout son temps avec sa bande. Quatre ans plus tard, après la mort de Jessica, le groupe a implosé : Max est devenu un fils à papa avec qui Ella sort pourtant, Corey déprime et plonge dans ses mondes imaginaires, Fallon est tombée enceinte et ne voit personne d’autre que sa mère, et Zane est devenu un voyou après s’être plongé dans le sport. Ella quant à elle, se pousse physiquement afin de décrocher une médaille olympique, et en profite pour brûler l’énergie terrible qui bout en elle et qui la bloque physiquement dans sa relation avec Max. Mais afin de faire payer Zane, le groupe se reforme et s’inspire des histoires d’horreur que racontait Jessica… Les cinq intrépides sont de retour !

     

    Avis par Jake :

    Bon, si mon résumé semble décousu, il n’en reste pas moins que Nous, les déviants est un roman phénoménal ! Et comme souvent avec La belle colère, un coup de cœur ! L’écriture est parfaite, et ce groupe de copains est tellement spécial qu’il nous colle immédiatement un sentiment de nostalgie bienveillant ! Les histoires des uns et des autres sont terribles, incroyablement dramatiques, mais tout se tient, et leur union est magnifique ! Tous cachent une forte sensibilité qui les rend encore plus humains, et d’autant plus crédibles. Par moments (et notamment dans la trame principale), le livre m’a rappelé la première saison de Veronica Mars. L’intrigue est géniale, même lorsque l’on pense avoir tout compris, le suspense reste omniprésent. La fin est absolument terrible ! C’est le mot, et je peux vous garantir une baffe sans pareille à quelques chapitres de la conclusion : vous ne le verrez pas venir ! C’est beau, drôle, triste, touchant, frustrant… C’est superbe, et c’est destiné à tout le monde. Lisez-le. Merci.

    Lien direct : Editions La belle colère


    votre commentaire
  • Sextoys et bulles de savon - Milly Black

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 217 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Fanny a tout lâché pour réaliser son rêve : elle vient d’ouvrir, dans un petit village, une boutique de produits cosmétiques bio… et de sextoys ! Elle ne tarde pas à se faire une ennemie en la personne de la mère du maire. Mais lorsque cette dernière lui envoie son autre fils, policier dans le village, elle n’imagine pas que les deux auront un coup de foudre terrible, qui les rapprochera de plus en plus ! Alors que Fanny fait son possible au niveau comm pour faire connaître sa boutique, le Sergent Sexy se fera de plus en plus présent, jusqu’à ce que l’un et l’autre ne puissent plus résister ! Mais cela fait maintenant des années que Fanny n’accorde plus sa confiance à qui que ce soit, à cause d’une affaire sordide liée à son enfance qu’elle ne parvient pas à mettre derrière elle…

     

    Avis par Jake :

    On doit ce roman à l’auteure de Petits dérapages et autres imprévus, paru chez le même éditeur, et on reste dans la même veine… en mieux ! Même si le livre explore un sujet grave à un moment donné, le ton reste très léger et agréable durant toute la lecture. On se régale avec cette comédie romantique tranquille, qui pourrait être adaptée sans mal à la télévision ! Les protagonistes sont assez caricaturaux mais bien campés, et le ton est plutôt à la rigolade. Bien sûr, le côté sexy est très présent et permet de donner lieu à certaines scènes légèrement érotiques qui s’inscrivent parfaitement dans l’histoire. Idéal pour l’été, à lire au coin de la piscine, ce roman vous présentera un prince charmant et sa prétendante, abimée par le passé, à l’allure sexy et au caractère plutôt loufoque ! Ca se lit très vite, et s’en est presque dommage… c’est qu’on ne cracherait pas sur une suite !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • L’art de vieillir sans déranger les jeunes - Aurore Py

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 340 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Adèle est en maison de retraite, mais contrairement aux autres pensionnaires, elle y est entrée volontairement… Son histoire n’est pas facile, entre un mari qui a changé du jour au lendemain, et un fils mort bien trop tôt. Heureusement, au second étage de l’établissement, en compagnie de ceux qui n’ont pas encore perdu la boule, elle peut compter sur l’Abécédaire : un groupe de quatre vieilles femmes, dont fait également partie sa meilleure amie de longue date, Beatrix, soudé et touchant. A la fille de la gérante de la maison de retraite, destinée aux études de médecine et qu’Adèle a pris sous son aile, Adèle pourra enfin mettre en lumière une partie sombre de son passé, et tenter par la même de changer la façon dont les vieux évoluent dans ce mouroir !

     

    Avis par Jake :

    Inconditionnel d’Aurore Py depuis la lecture l’an dernière du phénoménal Lavage à froid uniquement, j’ai été évidemment ravi de découvrir son nouveau roman ! Et une nouvelle fois, l’humour est au rendez-vous ! On se dit que les maisons de retraite seraient beaucoup plus folkloriques avec des gens comme Adèle et ses trois copines à l’intérieur ! Mais il y a également du drame, comme on pouvait s’y attendre avec des protagonistes de cet âge là, et c’est avec brio que l’auteure passe d’un genre à l’autre, nous tirant des éclats de rire et des larmes à quelques pages d’intervalles… L’écriture est divine, bourrée de second degré et de cynisme. C’est malin, futé, comme l’est d’ailleurs Adèle. La trame est touchante, et incroyablement triste par moment, comme l’est sûrement chaque vie à son crépuscule. Une chose est certaine, j’aimerais beaucoup pouvoir passer mes dernières années en compagnie d’Aurore Py si je dois finir dans ce genre d’établissement… M’est avis que l’on ne s’ennuierait pas beaucoup !

    Lien direct : Editions L’aube


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique