• La fin - Mats Strandberg

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 490 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Vous avez dix-sept ans, c’est l’été. En apparence, la vie suit son cours. Sauf que tout le monde sait. Dans un peu plus d’un mois, une comète va percuter la Terre, et ce sera la fin. Comment passerez-vous les dernières semaines ? Que voulez-vous dire à ceux que vous aimez ? Qu’est-ce que cela change de connaître la date de sa mort ? Puisque tout le monde va mourir bientôt, est-ce qu’une vie de plus ou de moins a de l’importance ? La Fin est une histoire d’amour aux accents de thriller. Le roman raconte l’histoire de deux adolescents solitaires privés de futur. Une tragédie les unit et ils décident de résoudre ensemble un mystère. Trouveront-ils les réponses qu’ils poursuivent avant que le ciel ne s’enflamme et que les océans ne s’évaporent ?

     

    Avis par Jake :

    Ô surprise : un nouvel ouvrage de La belle colère que j’ai adoré ! ^^ Comme d’habitude, cette collection parvient à trouver des livres qui nous touchent sans mal. Et ici, bien que le synopsis soit très sympa (il rappellera sans mal la majorité des films catastrophes), c’est bien aux protagonistes que l’on doit  cette incroyable connexion… La narration est très agréable, très complice. Forcément, c’est surtout le cas lorsque Lucinda se confie à TellUs, qui agit un peu comme un journal intime. Simon est terriblement émouvant, dans la pureté de ses sentiments. On adore également son environnement familial. En fait, ça marche très bien car tout est loin d’être parfait… C’est d’autant plus pittoresque parce qu’on se sent proche de ces défauts, de ces failles… C’est très beau, incroyablement triste également, et cela pousse à se demander comment on réagirait dans de pareilles circonstances… Il faut également noté que l’écriture Suédoise est bien différente de celles plus occidentales que nous avons l’habitude de découvrir… C’est un plaisir. On ne décroche pas. On veut absolument connaître La fin

    Lien direct : Editions La belle colère

    http://www.labellecolere.com/# 


    votre commentaire
  • Et après, qu’est-ce qu’on devient ? - Hémin Parc

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 118 pages / 13,90 €

     

    Résumé :

    Il s’agit d’un roman autobiographique, dans lequel l’auteur nous raconte l’enfance terrible qu’il a eu. En effet, maltraité, humilié et abusé par ses deux parents, complètement invisible aux yeux des enseignants, le jeune garçon apprend très tôt à ne compter que sur lui-même. Malgré ce, il arrive à s’en sortir et alors qu’il croise le chemin de celle qui deviendra sa femme, il est bien décidé à montrer ce qu’il vaut vraiment. Malheureusement, comme s’il n’avait pas assez souffert étant enfant, les médecins lui apprennent qu’il est atteint d’une maladie inflammatoire chronique particulièrement invalidante. Alors qu’il commençait à entrevoir le bonheur, son monde s’écroule à nouveau… 

     

    Avis par Lolo :

    Emouvant, courageux et plein d’espoir. J’ai rarement lu un livre aussi poignant et aussi touchant. Avoir ainsi les deux parents qui s’acharnent autant avec une telle méchanceté et perversion sans jamais ressentir une seule once de culpabilité envers leur enfant en plus, c’est tout bonnement monstrueux ! Ils méritaient non seulement la prison, mais bien plus encore. Et pourtant, le jeune Hémin subi tout cela sans se plaindre, et même devenu adulte, il espère toujours un miracle de la part de ses parents. Le roman comprend douze chapitres qui nous amènent de l’enfance à l’âge adulte de l’auteur. Quand enfin on est soulagé parce qu’il rencontre une femme formidable et qu’en plus il a réussi à sortir du terrible cauchemar que sont ses parents, on lui découvre une monstrueuse maladie chronique. Et pourtant il trouve malgré tout la force et le courage d’avancer. C’est magistralement écrit, car sans s’épancher ni s’apitoyer sur son sort, l’auteur prend une magnifique revanche sur la vie et  nous enseigne que l’amour et toujours plus fort que la haine. Son parcours force le respect et son témoignage  un exemple tellement valeureux !

    Lien direct : Editions Librinova

    https://www.librinova.com/


    votre commentaire
  • Le voyage de toute une vie - Priya Kumar

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 220 pages / 15,95€

     

    Résumé :

    Durant les six heures de vol, Paul Thomas, le milliardaire qui ne sait plus faire la part de la fortune et du bonheur, Sarah Jones, écrivain hésitante à la vie amoureuse incertaine et chaotique, Jim, une star du foot trop mature pour son âge, Muttuswamy, un as de l'astrologie et de la divination qui s'interroge sur la réalité de la mort, et enfin le commandant de bord Robert, qui a beaucoup de mal à affronter les pressions et la tourmente émotionnelle de sa vie, vont vivre un voyage pas comme les autres, celui de la rencontre avec leur destinée.

     

    Avis par Lolo :

    Un petit bijou de lecture ! Je n’ai d’ailleurs pas pu poser le livre, tellement j’étais fasciné par l’histoire. Le sujet d’abord : faire se rencontrer à bord d’un airbus, plusieurs personnes qui a priori n’ont aucun lien ni rapport les unes avec les autres. Puis, tout le temps que va durer le vol, ils vont finalement partager une expérience incroyable. L’intrigue du roman est très rythmée, et même si quelque chose de terrible est en train de se passer, les personnages principaux semblent sereins. De plus, ils sont terriblement attachants, ce qui est d’autant plus angoissant quand on pense à ce qui semble les attendre. L’auteur crée un véritable contraste entre la situation dramatique d’une part et l’état d’esprit des principaux protagonistes d’autre part. L’écriture est remarquable, et on espère à chaque nouveau chapitre un revirement de la situation. Cependant, je ne dévoilerai pas la fin qui m’a surprise et qui continue encore à m’interpeller. A travers ce roman, on est obligé de se poser tout un tas de questions, qu’elles soient existentialistes, spirituelles ou matérielles. Le roman est puissant, à la fois tendre et très dur et le titre est excellent car il le résume à la perfection. Merci à l’auteur pour ce voyage à la recherche de moi-même.

    Lien direct : Editions Hugo

    http://www.hugoetcie.fr/livres/le-voyage-de-toute-une-vie/ 


    votre commentaire
  • Tout quitter - Anaïs Vanel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 190 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

     Un jour, j'ai acheté un Berlingo. J'ai mis quelques cartons dans le coffre et je suis partie. J'ai pris la route comme ça. Après ma journée de boulot, comme on part en week-end. J'ai avalé les kilomètres, en écoutant King of the Road, de Roger Miller. Et enfin. Les pins. Les dunes. Les embruns. L'appartement. J'ai éventré les cartons. Trouvé mon maillot de bain. Et je suis allée me jeter dans les vagues. » Voici comment débute l’histoire d’Anaïs…

     

    Avis par Lolo :

    Original et courageux ! En effet, L’auteur et héroïne fait ce que beaucoup d’entre nous ont souvent rêvé de faire sans toutefois aller jusqu’au bout : changer de vie, partir et tout laisser (ou presque) derrière soi. Le roman se déroule au rythme des saisons et des vagues, car Anaïs est une surfeuse. Chaque page comprend un petit paragraphe et le livre très court se lit rapidement. Le style de l’auteur est du coup assez particulier, car en plus elle mêle des faits de son enfance au milieu de sa vie actuelle, ce qui donne une subtilité à l’histoire. Il faut savoir lire entre les lignes. Quoi qu’il en soit, c’est agréable à lire et cela nous donne à réfléchir. Etcomme le dit si justement Julien Clerc : « Partir, partir…Partir avant qu’on meure… ».

    Lien direct : Editions Flammarion

    https://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/litterature-francaise/tout-quitter 


    votre commentaire
  • Les simples - Yannick Grannec

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 446 pages / 22,00 €

     

    Résumé : 

    1584, en Provence. L’abbaye de Notre-Dame du Loup est un havre de paix pour la petite communauté de bénédictines qui y mène une existence vouée à Dieu et à soulager les douleurs de Ses enfants. Ces religieuses doivent leur indépendance inhabituelle à la faveur d’un roi, et leur autonomie au don de leur doyenne, sœur Clémence, une herboriste dont certaines préparations de simples sont prisées jusqu’à la Cour. Le nouvel évêque de Vence, Jean de Solines, compte s’accaparer cette manne financière. Il dépêche deux vicaires dévoués, dont le jeune et sensible Léon, pour inspecter l’abbaye. À charge pour eux d’y trouver matière à scandale ou, à défaut... d’en provoquer un. Mais l’évêque, vite dépassé par ses propres intrigues, va allumer un brasier dont il est loin d’imaginer l’ampleur.

     

    Avis par Lolo :

    Un roman à mi-chemin entre le polar et le récit historique. J’ai bien aimé, cependant, il m’a fallu un peu de temps pour apprécier l’histoire. En effet, le début où il est question de rigueur, de discipline et de punitions le tout bien sûr lié à la religion m’a passablement énervée, même si malheureusement c’était l’exacte vérité. Ensuite, les personnages nous captivent littéralement. Il y a sœur Clémence, sœur Mathilde, mais aussi Renée, Jean et Léon, qui portent le roman à bout de bras. C’est très descriptif, du coup on est complètement immergé dans cette fin de moyen-âge. Soit dit en passant époque horrible à vivre. Cela m’a rappelé les romans d’Ellis Peters avec le célèbre Frère Cadfaël qui s’occupait lui aussi des simples. En tous cas, plus on avance dans le roman, plus on il nous captive et plus le suspense monte. D’ailleurs l’auteur nous réserve quelques rebondissements excellents, mais je n’en dirai pas plus ! A vous de les découvrir !   

    Lien direct : Anne Carrière

    http://www.anne-carriere.fr/ouvrage_les-simples-yannick-grannec-374.html


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 272 pages / 14,90 €

     

    Résumé :

    Juliette est DRH dans une entreprise de logistique le jour... et auteur érotique la nuit ! Une double vie juste assez sulfureuse pour ajouter un peu de piment à son quotidien de mère divorcée, jusqu'au moment où l'entreprise qui l'emploie est revendue à un groupe américain, dont le patron veut imposer sa morale puritaine, à tous les salariés. Plus question de faire le moindre écart et encore moins d’écrire des romans érotiques ! Alors, quand Juliette est surprise, en pleine dédicace, par le très troublant bras droit du nouveau patron, elle ment et s'invente une sœur jumelle : Justine... mais ce qu'elle n'a pas prévu, c'est que le beau Sébastien Marvel, ne semble pas insensible au charme de cette fameuse Justine !

     

    Avis par Lolo :

    Léger, très agréable à lire, une belle romance pour l’été. Les personnages sont d’emblée attachants, surtout Juliette, mais aussi son entourage. Elle mène sa vie professionnelle de main de maître, mais est plutôt réservée en privée. D’où l’idée d’une jumelle Justine, beaucoup plus sûre d’elle et délurée. Cela engendre de nombreuses situations cocasses, et on rit souvent de bon cœur au fil des pages. Il y a aussi beaucoup d’humour ce qui rend la lecture vraiment sympa. Le roman est entrecoupé d’extraits des contes « érotiques » écrits par Juliette/Justine qui viennent pimenter l’histoire. Le ton est assez descriptif mais juste ce qu’il faut, les rebondissements nous tiennent en haleine, et finalement on se rend compte qu’on n’a lu le bouquin d’une traite ! Un roman sans chichi, qui fait du bien, bravo !

    Lien direct : Editions Charleston

    https://www.editionsleduc.com/produit/1927/9782368124031/justine-ou-juliette


    votre commentaire
  • Les actes - Cécile Guidot

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 444 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Claire Castaigne ne ressemble guère à l’image qu’on se fait d’une notaire à Paris de surcroît : elle a trente-deux ans, ses parents ont une ferme en Bourgogne, elle circule à moto dans Paris, porte des tatouages, vit seule, et est inscrite sur des sites de rencontre. Mais dans son travail à l’office notarial  rien ne transparait de cette vie solitaire. Elle se consacre à ses clients, et ressent pour eux de l’empathie. Car dans un office notarial, les vies se nouent, se croisent et se déchirent. Chacun y passe un jour pour acter, signer, formaliser des engagements : l’achat d’un appartement, un mariage, un pacs, un divorce, faire face à un décès et à la succession. Claire est le témoin de ces actes et le lien entre des parties opposées, tout en subissant l’énorme pression des trois notaires associés.

     

    Avis par Lolo :

    Agréable à lire, mais beaucoup de remplissage. D’abord je vais commencer par ce que j’ai moins apprécié dans le roman. Premièrement j’ai eu du mal à me repérer entre les trois notaires associés et ensuite avec certaines des secrétaires de l’étude. Je pense que le style est assez confus, ceci expliquant cela. Ensuite, les nombreuses répétitions concernant les tatouages de Claire, les descriptions de ses « coups d’un soir »…qui selon moi font plus remplissage qu’autre chose, car cela n’apporte rien de plus à l’histoire. Sur le fond, je dois dire que connaissant le milieu notarial, certaines anecdotes m’ont bien fait rigoler. En effet que les notaires ou leurs clercs se déplacent pour aller trier des papiers chez leur client ou chez la mémé qui laisse tout au « sdf » de sa rue, ça n’arrive jamais !!! Bien heureux quand vous arrivez à avoir votre notaire en personne au téléphone, ah ! Ah ! (et surtout pas dans un cabinet situé rue de la Paix à Paris). D’autre part je n’ai pas bien compris ou l’auteur voulait en venir car la plupart des histoires sont inachevées ? Exemple, on ne découvre jamais qui a donné des renseignements à la presse, ou comment tel ou tel « acte » se termine ? Passons au positif : La lecture est plaisante, Claire l’héroïne est sympathique, et le sujet est intéressant. J’ai bien aimé Alice Santa Mala, elle met du piment dans l’Etude ! J’ajoute que les noms des autres protagonistes sont assez farfelus et poussent à la confusion. Mais au final on a l’impression de quelque chose d’inachevé, dommage !

    Lien direct : Editions Lattès

    https://www.editions-jclattes.fr/les-actes-9782709663892


    votre commentaire
  • La vie rêvée des chaussettes orphelines - Marie Vareille

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 400 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface. Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins... étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie. Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

     

    Avis par Lolo :

    Un roman magnifique, original, riche en émotions, vraiment somptueux ! C’est un véritable coup de cœur que ce roman, qui m’a fait passer du rire aux larmes du début à la fin. L’histoire est géniale. On a en parallèle, la vie d’Alice actuelle, et son journal qui date de plusieurs années en arrière, pour que l’on comprenne l’histoire. On a donc une alternance de chapitres allant de l’un à l’autre et bien entendu il est impossible de lâcher le livre ! Que dire des personnages principaux, à savoir les deux sœurs, Alice et Scarlett. Elles sont très proches, et font face à l’adversité en bloc, et pourtant Scarlett est une artiste, alors qu’Alice est très cartésienne. Les personnages qui gravitent autour des deux sœurs sont tous excellents, et pourtant atypiques parfois. Le thème est inédit et loufoque : essayer de réunir les chaussettes dépareillées, mais en fait on réalise que c’est subliminal. Le roman se partage entre les Etats-Unis et Paris, les sentiments et les émotions des protagonistes, sont nombreux et toujours subtilement dosés. L’écriture est parfaite, bref, un roman vibrant, poignant, qui fait du bien ! Un moment précieux de lecture !

    Lien direct : Editions Charleston

    https://www.editionsleduc.com/produit/1925/9782368124222/la-vie-revee-des-chaussettes-orphelines

     


    votre commentaire
  • Un parfum de rose et d’oubli - Martha Hall Kelly

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 560 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à l’été 1914, l’Europe est au seuil de la guerre tandis que la monarchie russe vacille chaque jour un peu plus. En ces temps troublés où le destin de chacun est plus que jamais incertain, trois femmes hors du commun verront leurs vies se mêler pour le meilleur et le pire. Sofya, l’aristocrate russe, qui va bien sûr tout perdre, mais se battra sans relâche pour ce qu’elle a de plus cher, à savoir son fils. Eliza, son amie, mondaine américaine, pour qui cette guerre menace ses amis russes mais aussi l’Amérique. Et Varinka, la jeune paysanne russe, qui va se retrouver à cause de ses mauvais choix, au cœur de la tourmente…

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, impossible à lâcher, j’ai dévoré le roman quasiment d’une traite ! Tout d’abord il faut savoir qu’il s’agit du deuxième volume d’une trilogie, et que sans avoir lu le premier cela ne m’a pas gêné pour sa compréhension. Il y a quatre grandes parties et de nombreux chapitres. Ces derniers alternent les trois principales héroïnes du roman ce qui fait qu’il est difficile de poser le livre. Mêlant le réel et la romance, l’auteur nous entraîne dans cette guerre vécue d’un côté par les russes qui étaient en première ligne, et les américains un peu plus en retrait. Les trois femmes sont impressionnantes de détermination et de courage, mais aussi et surtout avec la faculté qu’elles ont à s’adapter. Surtout Sofya, issue de la haute aristocratie russe qui va devoir se débrouiller pour survivre et se battre seule, alors qu’avant, elle n’avait qu’à se laisser vivre sans souci aucun. C’est véritablement elle qui porte le roman. Il y a aussi beaucoup de personnages secondaires excellents. Sa sœur Luba et Mamka par exemple. Les descriptions sont hyper réalistes et m’ont transportée à la fois en Russie et en Amérique. Bref, j’ai adoré, c’est juste magnifique !

    Lien direct : Editions Charleston

    https://www.editionsleduc.com/produit/1932/9782368124161/un-parfum-de-rose-et-d-oubli

     


    votre commentaire
  • Les sept soeurs (5/7) La soeur de la lune - Lucinda Riley

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 214 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    2007, Écosse. À la mort de son père adoptif, Tiggy d'Aplièse se réfugie dans les Highlands écossais où elle se consacre à sa passion : s'occuper des animaux du domaine de Kinnaird, dirigé par l'énigmatique Charlie. Là, au coeur de la nature, elle retrouve une sorte de paix intérieure. Mais sur le domaine vit aussi Chilly, un vieux gitan, porteur d'un troublant message : Tiggy est l'héritière d'une célèbre lignée de voyants andalous, et il était écrit qu'il serait celui qui la ramènerait chez elle… à Grenade.

    1936, Espagne. Lucía Amaya Albaycín, mieux connue sous le nom de scène de La Candela, s'apprête à fuir le pays ravagé par la guerre civile. Un exil qui conduira la plus grande danseuse de flamenco de sa génération bien loin de sa Grenade natale et de la communauté gitane où elle a grandi. De l'Amérique latine à New York, elle poursuivra son destin… au risque de perdre l'homme qu'elle aime. Séparées par les années et les continents, ces deux femmes sont pourtant unies par un lien indéfectible… et la volonté farouche de découvrir qui elles sont.

     

    Avis par Jake :

    On l’attend toute l’année, voici enfin la suite des aventures des Sept sœurs ! Un volume qui, une nouvelle fois, ne déçoit pas ! Si Tiggy n’est pas du tout ma « sœur » préférée, étant donné qu’elle a un côté mystique très développé (qui est loin d’être ma tasse de thé…). Mais son aspect non cartésien colle plutôt bien avec le personnage, et cela est contrebalancé par un aspect pro-animaux qui n’est pas pour me déplaire. Je ne suis pas complètement fan du côté gitan développé dans l’histoire de Lucia, mais c’est très instructif et l’immersion dans cet univers est totale ! L’écriture est toujours aussi bonne, c’est un plaisir de découvrir autant de choses à travers la plume de Lucinda Riley. On sent également que la trame principale avance à travers les divers tomes, et on se pose de plus en plus de questions finalement sur la mort de Pa… Plus que deux romans avant la fin de cette grande épopée… Vivement l’année prochaine pour la suite !

    Lien direct : Editions Charleston 


    votre commentaire
  • Très chère Valentine - Adriana Trigiani

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 400 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    New York, 2007. De génération en génération, les Roncalli ont mis tout leur amour dans la confection d’exquises chaussures de mariage, façonnées dans les cuirs les plus tendres et les satins les plus chatoyants. Une passion qui a permis à la petite entreprise familiale de perdurer, en plein cœur d’un Manhattan envahi par les grandes enseignes. Aujourd’hui, c’est à Valentine qu’il revient de poursuivre cet héritage. Mais prise dans les tumultes de la vie new-yorkaise et son histoire d’amour compliquée avec un jeune chef cuisinier en vogue, l’inspiration lui manque. Et si un voyage en Italie sur les traces de son histoire familiale l’aidait à découvrir sa voix artistique ? Et peut-être beaucoup d’autres choses sur elle-même…

     

    Avis par Lolo :

    Drôle et sensible ! Il s’agit d’une famille Italienne typique (j’en sais quelque chose, car je suis la pièce rapportée d’une !!), et l’auteur nous décrit avec brio (avec qui ? ah ! ah !) ces personnages exubérants, toujours en conflit les uns avec les autres mais s’aimant pourtant beaucoup. C’est donc avec délice que je me suis plongée dans ce roman. Tout d’abord le style est hyper descriptif pour notre plus grand plaisir, car du coup on visualise les lieux ou les chaussures puisque c’est de cela dont il s’agit ici, à la perfection. L’héroïne, Valentine est très proche de sa grand-mère qui lui a transmis sa passion des belles chaussures, à travers son commerce. Les deux sont des femmes exceptionnelles, pleines de courage, de passion et de ténacité. Les relations familiales sont compliquées, mais l’amour et l’humour sont au rendez-vous. Quant à la vie amoureuse de Valentine et bien …vous la découvrirez en lisant le roman ! Bonne lecture !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Vivre tout simplement - Julie Léal

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 176 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Antonin, trente-quatre ans, est un jeune homme ordinaire, qui exerce un métier tout sauf ordinaire. Un métier qu’il aime, mais qui l’isole et lui pèse. Un métier humain, qui le déshumanise : Antonin est employé des pompes funèbres. Croque-mort. Seul, enfermé dans le quotidien de son magasin, il observe le monde avec lassitude et ennui. Jusqu’au jour où la belle Camille, joyeuse et pleine de vie, pousse la porte de sa boutique, avec une requête très particulière qui va bouleverser sa vie… Leurs vies. Deux personnages à la croisée des chemins, qui vont apprendre à se découvrir l’un l’autre, et à se découvrir eux-mêmes.

     

    Avis par Lolo :

    Agréable à lire. J’ai bien aimé le sujet qui est original. En effet, ce n’est pas fréquent d’avoir un croque-mort pour personnage principal, et je l’ai trouvé fort sympathique. En revanche, j’ai moins accroché avec Camille. Sa joie de vivre au seuil de sa mort ne m’a pas convaincue. Pourtant le thème est intéressant, à la fois parce qu’il nous pousse à apprécier la vie et à ne pas avoir peur de la mort. Cependant, il y a trop de questions sans réponse dans le livre. Dès que cela devient un peu plus sérieux, l’auteur semble éluder le sujet. En revanche, c’est bien écrit, et très court. Cela aurait été parfait avec un peu plus de profondeur à certains moments, mais n’oublions pas qu’il s’agit là d’un premier roman. 

    Lien direct : Editions Anne Carrière


    votre commentaire
  • L'odeur de la colle en pot - Adèle Bréau

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 319 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Septembre 1991. Caroline a treize ans et intègre son nouveau collège. Avec ses parents et sa sœur Charlotte, ils ont quitté la banlieue pour s’installer à Paris, dans un appartement trop grand où les liens se distendent chaque jour. S’il voulait se rapprocher de ce travail qui le dévore, le père est pourtant de plus en plus absent. Quand il est là, c’est vêtu de ce blouson qu’il ne quitte plus, et de cet air qui semble dire son désir de partir loin. Autour de l’unique téléphone fixe de la maison se chuchotent les secrets d’une famille en plein chaos : le chagrin de la mère, la fuite du père et les tourments adolescents de l’héroïne, qui déroule le fil de cette année si particulière où l’enfance s’éloigne.

     

    Avis par Jake :

    Je savais bien qu’en commençant ce roman, je m’en mordrais autant les doigts que ce que je prendrais de plaisir… Et ça n’a pas manqué : c’est le risque avec le côté nostalgique. Une partie se souvient des douces années, tellement simples à côté de nos vies d’adultes complexes et pleines d’impératifs… Et l’autre saisit justement que ces années sont derrière nous et que le plus doux est passé. Reste que l’immersion est totale et le retour dans les années 90 est garanti ! On prend beaucoup de plaisir à suivre Caroline et ses aventures qui sonnent forcément familières. La narration est très bonne, l’écriture très intimiste. La lecture est donc aisée et rapide. Le roman file tellement le retour dans le passé est facile. Après sa trilogie La cour des grandes (que j’avais déjà beaucoup aimée ^^), Adèle Bréau nous offre ici un roman plus doux et jeune… Un très bon moment !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Toi, Pauline - Janine Boissard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 256 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

     

    Et revoilà Pauline, dont on fête aujourd'hui les dix-neuf ans. Son rêve de toujours ? Ecrire. Mais où trouvera-t-elle la confiance qui lui manque pour se lancer ? Peut-être auprès de son nouvel ami Paul ? Quant au thème de son roman, et bien, entre ses trois sœurs et ses parents, elle saura trouver l’inspiration nécessaire. Mais en attendant, une nouvelle aventure commence avec son début d’année à la Sorbonne…

     

    Avis par Lolo :

    J’ai adoré, vraiment très agréable à lire ! L’auteur avec ce roman signe la suite et la fin des « Quatre filles du docteur Moreau ». On retrouve une nouvelle fois cette famille, mais ici il est vraiment question de Pauline, même si forcément les autres sœurs sont présentes. D’ailleurs l’auteur en profite pour parler de thèmes d’actualité comme le harcèlement à l’école et sur les réseaux sociaux et aussi l’indifférence totale dans le métro quand une vieille dame se fait agressée. C’est encore une fois Pauline la narratrice et son style est naturel et plein d’entrain. Il y a quarante-sept chapitres très courts qui font qu’on ne voit pas le temps passer. On est pris par l’histoire et on a l’impression d’y être. Il y a de nombreuses références à la peinture ce qui rend l’ensemble encore plus passionnant. Un très bon cru je trouve qui me rappelle les premiers romans de Janine Boissard.

    Lien direct : Editions Fayard


    votre commentaire
  • Travelling - Christian Garcin & Tanguy Viel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 288 pages / 18,90 €

     

    Résumé :

    Cent jours autour du monde, en 2018, cela relève presque de l'ordinaire, sauf que les deux écrivains vont faire ce périple sans jamais prendre l’avion. Partant de Marseille dans un porte-container, traversant l’Atlantique, les Etats-Unis, puis le Pacifique dans un autre porte container, arrivant au Japon, puis en Chine et en Russie pour finalement terminer le voyage là où il a commencé, à Paris, une sorte de voyage à la Phileas Fogg mais à l’envers et un peu plus long.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, superbement écrit, lu d’une traite ! Dès le départ (c’est le cas de le dire !) on embarque avec les deux protagonistes dans leur périple. C’est tellement bien raconté que je me suis complètement sentie immergée dans ce voyage et j’ai passé ces trois heures de lecture à faire moi aussi ce tour du monde. C’est hyper intéressant, ils nous racontent leur voyage sans que l’on s’ennuie une seule minute. Ils vont à l’essentiel et de plus c’est assez atypique comme circuit. Cela donne envie de voyager comme eux, en prenant son temps…Encore faut-il en avoir évidemment ! Mais ils nous font rêver, et leur pari est déjà d’une certaine manière une réussite. Le livre comprend une grande partie par périple, à savoir les deux traversées dans les portes-containers, avec le côté Atlantique avec les Etats-Unis, le Mexique et le côté Pacifique avec le Japon, la Chine, la Russie, puis l’Europe et le retour en France. Le tout agrémenté de quelques jolies photos en noir et blanc qui invitent à la rêverie. Un beau roman qui donne envie de partir à la découverte du monde en voyageant d’une autre façon, plus contemplative plus réfléchie, avec des souvenirs ancrés à jamais. Magnifique !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Sur les ailes de la chance - Georgia Hunter

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 592 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Si la vie était une question de probabilité, la famille Kurc n’aurait pas dû survivre à la Seconde Guerre mondiale. Seul 1% des juifs de leur ville de Radom, en Pologne, a survécu et 90% des juifs du pays ont été massacrés. Ce roman, raconte l’extraordinaire histoire de cette famille. Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 30 au Rio de Janeiro de l’après-guerre en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les héros de ce roman sont poussés par la même rage de survivre et l’espoir, immense, qu’un jour, ils seront à nouveau réunis.

     

    Avis par Lolo :

    Extraordinaire, bouleversant, impossible à lâcher ! Décidément les éditions Charleston publient des romans formidables et je les en remercie vivement ! Quand on pense qu’il s’agit là du premier roman de l’auteur franchement cela force l’admiration. Il s’agit d’ailleurs d’une partie de sa famille et le travail qu’elle a accompli afin de « remonter le temps » à la recherche de leur histoire est titanesque ! Ce roman commence en mars 1939 et se termine dans les années 1947. A chaque chapitre correspond un personnage ou un couple de la famille Kurc, ce qui fait qu’encore une fois, le roman est impossible à lâcher. Ce qui est remarquable, c’est que l’auteur ne sombre ni dans le pathos, ni dans l’excès. Tout est raconté avec justesse et on suit les différents membres de cette famille persécutée d’un bout à l’autre du livre. Bien sûr ce qui est horrible c’est qu’il s’agit de faits réels, mais nous sommes toujours dans le constat et pas dans le jugement. Malgré tout l’histoire est magnifiquement bien racontée, pleine de sentiments, d’amour (de haine aussi de la part des nazis et autres collabos), mais surtout porteuse d’espoir. Les Kurc, nous donne là une incroyable leçon de vie, mais surtout de survie, portée par l’amour des leurs et une formidable envie de vivre. C’est magistral ! Encore bravo à l’auteur !   

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Les gratitudes - Delphine De Vigan

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 192 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Michka est une femme attachante, qui vit avec un regret lié à la gratitude : elle n'a jamais réussi à retrouver le couple qui l'avait cachée alors qu'elle était une petite fille juive en fuite sous l'Occupation, et n'avait donc jamais pu les remercier de lui avoir permis de survivre aux horreurs de l'Occupation. Mais, elle est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole, et doit être placée en EHPAD. Autour d’elle, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre.

     

    Avis par Lolo :

    Bouleversant et terriblement touchant ! Les trois personnages principaux du roman sont exceptionnels. D’abord Michka, cette vieille femme remarquable qui se voit diminuer et régresser de jour en jour, puis Marie qu’elle considère comme sa « fille de cœur », puis Jérôme, l’orthophoniste, qui essaie de ralentir les effets de la maladie. Il fait preuve avec Michka d’une empathie et d’une tendresse incroyables. Le roman est très court, et au fil des pages on a la gorge qui se noue car la fin est inéluctable. Mais c’est écrit avec une telle douceur et justesse qu’on rit et pleure à la fois. On est tous concernés et cette phrase terrible : « vieillir, c’est apprendre à perdre », prend tout son sens à mesure qu’on approche de la fin. Un roman émouvant qui ne nous laisse pas indemne. Un bijou, une merveille !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Le diamant de Saint-Pétersbourg - Kate Furnivall

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 496 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en Russie en 1910, la jeune Valentina Ivanova fille aînée du ministre des Finances du Tsar, est non seulement magnifique mais également une pianiste hors pair. Elle et sa jeune sœur Katia sont très proches. Mais, alors que ses parents ont l’intention de la marier avec un militaire, comte de surcroit, Valentina est déjà tombée amoureuse d’un ingénieur Danois, nommé Jens Friis. Dans une Russie à l’aube de la révolution Bolchévique, elle va devoir se battre pour son indépendance et ses choix de vie.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, magnifique, j’y ai passé la nuit car je n’ai pas pu le lâcher ! Dès le début, l’auteur, nous fait vivre à cent à l’heure à travers la vie incroyable de Valentina. On est tout de suite dans le vif du sujet. D’ailleurs il m’a fallu presque la moitié du roman pour trouver notre héroïne sympathique. Il est vrai qu’elle fait enfant gâtée sans aucun souci pour la « vraie vie » qui l’entoure. Mais ça n’est rien en comparaison de ses parents et notamment son père. Un « abruti fini », mais hélas comme la plupart des nantis de l’époque ! En revanche, on adore d’emblée Jens. C’est extrêmement bien écrit et les courts chapitres font que l’on dévore littéralement le bouquin ! On est complètement transporté en Russie, on vibre et tremble avec les personnages, car l’intrigue est géniale. Tout en suivant la famille Ivanov et tous ceux qui gravitent autour, on est plongé dans un contexte historique réel, c’est captivant. On retient son souffle jusqu’à la toute fin… C’est magistral, un vrai bijou de lecture ! A découvrir sans tarder !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Mon Père - Grégoire Delacourt

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 220 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Un homme affronte le prêtre qui a violé son fils. Il s’agit d’un huis clos étouffant : deux hommes sont face à face pendant trois jours. La parole se libère, les lâchetés apparaissent, les rancœurs et les blessures éclatent de plus belle. Et si ce fils, comme jadis celui d’Abraham, était un enfant sacrifié ? Au bout du compte, une seule chose persiste : l’amour.

     

     Avis par Lolo :

    Sombre, dérangeant mais nécessaire, et terriblement d’actualité ! En effet, l’auteur s’attaque ici à un sujet tabou, à savoir la pédophilie dans le milieu ecclésiastique. L’atmosphère du roman est terrible, étouffante,  le lecteur n’est pas épargné, tout comme ces enfants abusés, violés par ce « Père », ce curé abjecte. L’auteur dénonce ce que l’Eglise cache depuis toujours, ces religieux qui détruisent à tout jamais des vies innocentes et qui moralisent à tour de bras. Ce roman m’a profondément dérangé et m’a conforté dans mon athéisme, toutes ses bondieuseries alors que la plupart de leurs représentants sont des monstres. Grégoire Delacourt trouve les mots justes, sans jamais tombé dans les clichés. C’est net, précis, tranchant comme le couteau à désosser que son père lui a offert étant jeune. Le rebondissement final est comme le sujet…monstrueux ! Un auteur résolument courageux, encore bravo !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Si tu m'oublies - Tonie Behar

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 347 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

     « Vingt ans plus tard, tu en es toujours là : te perdre à retrouver Joachim ! » Il suffit parfois d'un simple coup de sonnette pour que tout s'emballe.Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d'ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu'au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d'absence, pour lui demander de cacher cinq millions d'euros en petites coupures. D'où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d'adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l'aider. Et les ennuis commencent. Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d'adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi !

     

    Avis par Jake :

    J'ai adoré ! Tonie Behar est aussi belle que ce qu'elle écrit bien ! (Pas ma faute, y a sa photo sur la jaquette ^^). On lui devait déjà Grands boulevards que j'avais beaucoup aimé... Et bien elle tape encore plus haut avec cette belle comédie. Pour moi, ce qui fait la réussite incontestée de cette oeuvre, c'est son alternance de chapitres qui retrace la vie de Violette via un journal intime. De ce fait, on la suit de l'adolescence à l'heure actuelle. Cela donne énormément de profondeur, et cela nous permet de mieux connaître et comprendre les différents protagonistes et leurs liens. L'intrigue policière est sympa, mais c'est clairement la romance qui est la plus captivante. L'écriture est très fluide. Les courts chapitres donnent le ton : c'est léger et très agréable à suivre. Chaque personnage a une importance, et j'ai aimé que ce ne soit pas seulement la relation Joachim / Violette qui  soit traitée. C'est drôle et très émouvant... Bref, j'ai adoré.

    Lien direct : Editions Charleston  


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique