• Les sept soeurs (5/7) La soeur de la lune - Lucinda Riley

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 214 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    2007, Écosse. À la mort de son père adoptif, Tiggy d'Aplièse se réfugie dans les Highlands écossais où elle se consacre à sa passion : s'occuper des animaux du domaine de Kinnaird, dirigé par l'énigmatique Charlie. Là, au coeur de la nature, elle retrouve une sorte de paix intérieure. Mais sur le domaine vit aussi Chilly, un vieux gitan, porteur d'un troublant message : Tiggy est l'héritière d'une célèbre lignée de voyants andalous, et il était écrit qu'il serait celui qui la ramènerait chez elle… à Grenade.

    1936, Espagne. Lucía Amaya Albaycín, mieux connue sous le nom de scène de La Candela, s'apprête à fuir le pays ravagé par la guerre civile. Un exil qui conduira la plus grande danseuse de flamenco de sa génération bien loin de sa Grenade natale et de la communauté gitane où elle a grandi. De l'Amérique latine à New York, elle poursuivra son destin… au risque de perdre l'homme qu'elle aime. Séparées par les années et les continents, ces deux femmes sont pourtant unies par un lien indéfectible… et la volonté farouche de découvrir qui elles sont.

     

    Avis par Jake :

    On l’attend toute l’année, voici enfin la suite des aventures des Sept sœurs ! Un volume qui, une nouvelle fois, ne déçoit pas ! Si Tiggy n’est pas du tout ma « sœur » préférée, étant donné qu’elle a un côté mystique très développé (qui est loin d’être ma tasse de thé…). Mais son aspect non cartésien colle plutôt bien avec le personnage, et cela est contrebalancé par un aspect pro-animaux qui n’est pas pour me déplaire. Je ne suis pas complètement fan du côté gitan développé dans l’histoire de Lucia, mais c’est très instructif et l’immersion dans cet univers est totale ! L’écriture est toujours aussi bonne, c’est un plaisir de découvrir autant de choses à travers la plume de Lucinda Riley. On sent également que la trame principale avance à travers les divers tomes, et on se pose de plus en plus de questions finalement sur la mort de Pa… Plus que deux romans avant la fin de cette grande épopée… Vivement l’année prochaine pour la suite !

    Lien direct : Editions Charleston 


    votre commentaire
  • Très chère Valentine - Adriana Trigiani

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 400 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    New York, 2007. De génération en génération, les Roncalli ont mis tout leur amour dans la confection d’exquises chaussures de mariage, façonnées dans les cuirs les plus tendres et les satins les plus chatoyants. Une passion qui a permis à la petite entreprise familiale de perdurer, en plein cœur d’un Manhattan envahi par les grandes enseignes. Aujourd’hui, c’est à Valentine qu’il revient de poursuivre cet héritage. Mais prise dans les tumultes de la vie new-yorkaise et son histoire d’amour compliquée avec un jeune chef cuisinier en vogue, l’inspiration lui manque. Et si un voyage en Italie sur les traces de son histoire familiale l’aidait à découvrir sa voix artistique ? Et peut-être beaucoup d’autres choses sur elle-même…

     

    Avis par Lolo :

    Drôle et sensible ! Il s’agit d’une famille Italienne typique (j’en sais quelque chose, car je suis la pièce rapportée d’une !!), et l’auteur nous décrit avec brio (avec qui ? ah ! ah !) ces personnages exubérants, toujours en conflit les uns avec les autres mais s’aimant pourtant beaucoup. C’est donc avec délice que je me suis plongée dans ce roman. Tout d’abord le style est hyper descriptif pour notre plus grand plaisir, car du coup on visualise les lieux ou les chaussures puisque c’est de cela dont il s’agit ici, à la perfection. L’héroïne, Valentine est très proche de sa grand-mère qui lui a transmis sa passion des belles chaussures, à travers son commerce. Les deux sont des femmes exceptionnelles, pleines de courage, de passion et de ténacité. Les relations familiales sont compliquées, mais l’amour et l’humour sont au rendez-vous. Quant à la vie amoureuse de Valentine et bien …vous la découvrirez en lisant le roman ! Bonne lecture !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Vivre tout simplement - Julie Léal

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 176 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Antonin, trente-quatre ans, est un jeune homme ordinaire, qui exerce un métier tout sauf ordinaire. Un métier qu’il aime, mais qui l’isole et lui pèse. Un métier humain, qui le déshumanise : Antonin est employé des pompes funèbres. Croque-mort. Seul, enfermé dans le quotidien de son magasin, il observe le monde avec lassitude et ennui. Jusqu’au jour où la belle Camille, joyeuse et pleine de vie, pousse la porte de sa boutique, avec une requête très particulière qui va bouleverser sa vie… Leurs vies. Deux personnages à la croisée des chemins, qui vont apprendre à se découvrir l’un l’autre, et à se découvrir eux-mêmes.

     

    Avis par Lolo :

    Agréable à lire. J’ai bien aimé le sujet qui est original. En effet, ce n’est pas fréquent d’avoir un croque-mort pour personnage principal, et je l’ai trouvé fort sympathique. En revanche, j’ai moins accroché avec Camille. Sa joie de vivre au seuil de sa mort ne m’a pas convaincue. Pourtant le thème est intéressant, à la fois parce qu’il nous pousse à apprécier la vie et à ne pas avoir peur de la mort. Cependant, il y a trop de questions sans réponse dans le livre. Dès que cela devient un peu plus sérieux, l’auteur semble éluder le sujet. En revanche, c’est bien écrit, et très court. Cela aurait été parfait avec un peu plus de profondeur à certains moments, mais n’oublions pas qu’il s’agit là d’un premier roman. 

    Lien direct : Editions Anne Carrière


    votre commentaire
  • L'odeur de la colle en pot - Adèle Bréau

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 319 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Septembre 1991. Caroline a treize ans et intègre son nouveau collège. Avec ses parents et sa sœur Charlotte, ils ont quitté la banlieue pour s’installer à Paris, dans un appartement trop grand où les liens se distendent chaque jour. S’il voulait se rapprocher de ce travail qui le dévore, le père est pourtant de plus en plus absent. Quand il est là, c’est vêtu de ce blouson qu’il ne quitte plus, et de cet air qui semble dire son désir de partir loin. Autour de l’unique téléphone fixe de la maison se chuchotent les secrets d’une famille en plein chaos : le chagrin de la mère, la fuite du père et les tourments adolescents de l’héroïne, qui déroule le fil de cette année si particulière où l’enfance s’éloigne.

     

    Avis par Jake :

    Je savais bien qu’en commençant ce roman, je m’en mordrais autant les doigts que ce que je prendrais de plaisir… Et ça n’a pas manqué : c’est le risque avec le côté nostalgique. Une partie se souvient des douces années, tellement simples à côté de nos vies d’adultes complexes et pleines d’impératifs… Et l’autre saisit justement que ces années sont derrière nous et que le plus doux est passé. Reste que l’immersion est totale et le retour dans les années 90 est garanti ! On prend beaucoup de plaisir à suivre Caroline et ses aventures qui sonnent forcément familières. La narration est très bonne, l’écriture très intimiste. La lecture est donc aisée et rapide. Le roman file tellement le retour dans le passé est facile. Après sa trilogie La cour des grandes (que j’avais déjà beaucoup aimée ^^), Adèle Bréau nous offre ici un roman plus doux et jeune… Un très bon moment !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Toi, Pauline - Janine Boissard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 256 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

     

    Et revoilà Pauline, dont on fête aujourd'hui les dix-neuf ans. Son rêve de toujours ? Ecrire. Mais où trouvera-t-elle la confiance qui lui manque pour se lancer ? Peut-être auprès de son nouvel ami Paul ? Quant au thème de son roman, et bien, entre ses trois sœurs et ses parents, elle saura trouver l’inspiration nécessaire. Mais en attendant, une nouvelle aventure commence avec son début d’année à la Sorbonne…

     

    Avis par Lolo :

    J’ai adoré, vraiment très agréable à lire ! L’auteur avec ce roman signe la suite et la fin des « Quatre filles du docteur Moreau ». On retrouve une nouvelle fois cette famille, mais ici il est vraiment question de Pauline, même si forcément les autres sœurs sont présentes. D’ailleurs l’auteur en profite pour parler de thèmes d’actualité comme le harcèlement à l’école et sur les réseaux sociaux et aussi l’indifférence totale dans le métro quand une vieille dame se fait agressée. C’est encore une fois Pauline la narratrice et son style est naturel et plein d’entrain. Il y a quarante-sept chapitres très courts qui font qu’on ne voit pas le temps passer. On est pris par l’histoire et on a l’impression d’y être. Il y a de nombreuses références à la peinture ce qui rend l’ensemble encore plus passionnant. Un très bon cru je trouve qui me rappelle les premiers romans de Janine Boissard.

    Lien direct : Editions Fayard


    votre commentaire
  • Travelling - Christian Garcin & Tanguy Viel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 288 pages / 18,90 €

     

    Résumé :

    Cent jours autour du monde, en 2018, cela relève presque de l'ordinaire, sauf que les deux écrivains vont faire ce périple sans jamais prendre l’avion. Partant de Marseille dans un porte-container, traversant l’Atlantique, les Etats-Unis, puis le Pacifique dans un autre porte container, arrivant au Japon, puis en Chine et en Russie pour finalement terminer le voyage là où il a commencé, à Paris, une sorte de voyage à la Phileas Fogg mais à l’envers et un peu plus long.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, superbement écrit, lu d’une traite ! Dès le départ (c’est le cas de le dire !) on embarque avec les deux protagonistes dans leur périple. C’est tellement bien raconté que je me suis complètement sentie immergée dans ce voyage et j’ai passé ces trois heures de lecture à faire moi aussi ce tour du monde. C’est hyper intéressant, ils nous racontent leur voyage sans que l’on s’ennuie une seule minute. Ils vont à l’essentiel et de plus c’est assez atypique comme circuit. Cela donne envie de voyager comme eux, en prenant son temps…Encore faut-il en avoir évidemment ! Mais ils nous font rêver, et leur pari est déjà d’une certaine manière une réussite. Le livre comprend une grande partie par périple, à savoir les deux traversées dans les portes-containers, avec le côté Atlantique avec les Etats-Unis, le Mexique et le côté Pacifique avec le Japon, la Chine, la Russie, puis l’Europe et le retour en France. Le tout agrémenté de quelques jolies photos en noir et blanc qui invitent à la rêverie. Un beau roman qui donne envie de partir à la découverte du monde en voyageant d’une autre façon, plus contemplative plus réfléchie, avec des souvenirs ancrés à jamais. Magnifique !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Sur les ailes de la chance - Georgia Hunter

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 592 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Si la vie était une question de probabilité, la famille Kurc n’aurait pas dû survivre à la Seconde Guerre mondiale. Seul 1% des juifs de leur ville de Radom, en Pologne, a survécu et 90% des juifs du pays ont été massacrés. Ce roman, raconte l’extraordinaire histoire de cette famille. Séparés par six années de guerre et cinq continents, des jazz clubs du Paris des années 30 au Rio de Janeiro de l’après-guerre en passant par le goulag sibérien et le ghetto de Varsovie, les héros de ce roman sont poussés par la même rage de survivre et l’espoir, immense, qu’un jour, ils seront à nouveau réunis.

     

    Avis par Lolo :

    Extraordinaire, bouleversant, impossible à lâcher ! Décidément les éditions Charleston publient des romans formidables et je les en remercie vivement ! Quand on pense qu’il s’agit là du premier roman de l’auteur franchement cela force l’admiration. Il s’agit d’ailleurs d’une partie de sa famille et le travail qu’elle a accompli afin de « remonter le temps » à la recherche de leur histoire est titanesque ! Ce roman commence en mars 1939 et se termine dans les années 1947. A chaque chapitre correspond un personnage ou un couple de la famille Kurc, ce qui fait qu’encore une fois, le roman est impossible à lâcher. Ce qui est remarquable, c’est que l’auteur ne sombre ni dans le pathos, ni dans l’excès. Tout est raconté avec justesse et on suit les différents membres de cette famille persécutée d’un bout à l’autre du livre. Bien sûr ce qui est horrible c’est qu’il s’agit de faits réels, mais nous sommes toujours dans le constat et pas dans le jugement. Malgré tout l’histoire est magnifiquement bien racontée, pleine de sentiments, d’amour (de haine aussi de la part des nazis et autres collabos), mais surtout porteuse d’espoir. Les Kurc, nous donne là une incroyable leçon de vie, mais surtout de survie, portée par l’amour des leurs et une formidable envie de vivre. C’est magistral ! Encore bravo à l’auteur !   

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Les gratitudes - Delphine De Vigan

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 192 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Michka est une femme attachante, qui vit avec un regret lié à la gratitude : elle n'a jamais réussi à retrouver le couple qui l'avait cachée alors qu'elle était une petite fille juive en fuite sous l'Occupation, et n'avait donc jamais pu les remercier de lui avoir permis de survivre aux horreurs de l'Occupation. Mais, elle est en train de perdre peu à peu l’usage de la parole, et doit être placée en EHPAD. Autour d’elle, deux personnes se retrouvent : Marie, une jeune femme dont elle est très proche, et Jérôme, l’orthophoniste chargé de la suivre.

     

    Avis par Lolo :

    Bouleversant et terriblement touchant ! Les trois personnages principaux du roman sont exceptionnels. D’abord Michka, cette vieille femme remarquable qui se voit diminuer et régresser de jour en jour, puis Marie qu’elle considère comme sa « fille de cœur », puis Jérôme, l’orthophoniste, qui essaie de ralentir les effets de la maladie. Il fait preuve avec Michka d’une empathie et d’une tendresse incroyables. Le roman est très court, et au fil des pages on a la gorge qui se noue car la fin est inéluctable. Mais c’est écrit avec une telle douceur et justesse qu’on rit et pleure à la fois. On est tous concernés et cette phrase terrible : « vieillir, c’est apprendre à perdre », prend tout son sens à mesure qu’on approche de la fin. Un roman émouvant qui ne nous laisse pas indemne. Un bijou, une merveille !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Le diamant de Saint-Pétersbourg - Kate Furnivall

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 496 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Nous sommes en Russie en 1910, la jeune Valentina Ivanova fille aînée du ministre des Finances du Tsar, est non seulement magnifique mais également une pianiste hors pair. Elle et sa jeune sœur Katia sont très proches. Mais, alors que ses parents ont l’intention de la marier avec un militaire, comte de surcroit, Valentina est déjà tombée amoureuse d’un ingénieur Danois, nommé Jens Friis. Dans une Russie à l’aube de la révolution Bolchévique, elle va devoir se battre pour son indépendance et ses choix de vie.

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, magnifique, j’y ai passé la nuit car je n’ai pas pu le lâcher ! Dès le début, l’auteur, nous fait vivre à cent à l’heure à travers la vie incroyable de Valentina. On est tout de suite dans le vif du sujet. D’ailleurs il m’a fallu presque la moitié du roman pour trouver notre héroïne sympathique. Il est vrai qu’elle fait enfant gâtée sans aucun souci pour la « vraie vie » qui l’entoure. Mais ça n’est rien en comparaison de ses parents et notamment son père. Un « abruti fini », mais hélas comme la plupart des nantis de l’époque ! En revanche, on adore d’emblée Jens. C’est extrêmement bien écrit et les courts chapitres font que l’on dévore littéralement le bouquin ! On est complètement transporté en Russie, on vibre et tremble avec les personnages, car l’intrigue est géniale. Tout en suivant la famille Ivanov et tous ceux qui gravitent autour, on est plongé dans un contexte historique réel, c’est captivant. On retient son souffle jusqu’à la toute fin… C’est magistral, un vrai bijou de lecture ! A découvrir sans tarder !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • Mon Père - Grégoire Delacourt

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 220 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Un homme affronte le prêtre qui a violé son fils. Il s’agit d’un huis clos étouffant : deux hommes sont face à face pendant trois jours. La parole se libère, les lâchetés apparaissent, les rancœurs et les blessures éclatent de plus belle. Et si ce fils, comme jadis celui d’Abraham, était un enfant sacrifié ? Au bout du compte, une seule chose persiste : l’amour.

     

     Avis par Lolo :

    Sombre, dérangeant mais nécessaire, et terriblement d’actualité ! En effet, l’auteur s’attaque ici à un sujet tabou, à savoir la pédophilie dans le milieu ecclésiastique. L’atmosphère du roman est terrible, étouffante,  le lecteur n’est pas épargné, tout comme ces enfants abusés, violés par ce « Père », ce curé abjecte. L’auteur dénonce ce que l’Eglise cache depuis toujours, ces religieux qui détruisent à tout jamais des vies innocentes et qui moralisent à tour de bras. Ce roman m’a profondément dérangé et m’a conforté dans mon athéisme, toutes ses bondieuseries alors que la plupart de leurs représentants sont des monstres. Grégoire Delacourt trouve les mots justes, sans jamais tombé dans les clichés. C’est net, précis, tranchant comme le couteau à désosser que son père lui a offert étant jeune. Le rebondissement final est comme le sujet…monstrueux ! Un auteur résolument courageux, encore bravo !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Si tu m'oublies - Tonie Behar

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 347 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

     « Vingt ans plus tard, tu en es toujours là : te perdre à retrouver Joachim ! » Il suffit parfois d'un simple coup de sonnette pour que tout s'emballe.Violette mène une vie calme et rangée entre son métier d'ophtalmologue et ses jumeaux. Elle a soigneusement posé un couvercle hermétique sur son passé, les blessures, la passion. Jusqu'au jour où Joachim Calderon sonne à sa porte, après de longues années d'absence, pour lui demander de cacher cinq millions d'euros en petites coupures. D'où vient cet argent ? Dans quel jeu dangereux son grand amour d'adolescence est-il impliqué ? Contre toute raison, Violette accepte de l'aider. Et les ennuis commencent. Quand elle comprend, quelques jours plus tard, que Joachim a de nouveau disparu sans laisser d'adresse, Violette décide de partir à sa recherche. Car si Joachim cache un secret… elle aussi !

     

    Avis par Jake :

    J'ai adoré ! Tonie Behar est aussi belle que ce qu'elle écrit bien ! (Pas ma faute, y a sa photo sur la jaquette ^^). On lui devait déjà Grands boulevards que j'avais beaucoup aimé... Et bien elle tape encore plus haut avec cette belle comédie. Pour moi, ce qui fait la réussite incontestée de cette oeuvre, c'est son alternance de chapitres qui retrace la vie de Violette via un journal intime. De ce fait, on la suit de l'adolescence à l'heure actuelle. Cela donne énormément de profondeur, et cela nous permet de mieux connaître et comprendre les différents protagonistes et leurs liens. L'intrigue policière est sympa, mais c'est clairement la romance qui est la plus captivante. L'écriture est très fluide. Les courts chapitres donnent le ton : c'est léger et très agréable à suivre. Chaque personnage a une importance, et j'ai aimé que ce ne soit pas seulement la relation Joachim / Violette qui  soit traitée. C'est drôle et très émouvant... Bref, j'ai adoré.

    Lien direct : Editions Charleston  


    votre commentaire
  • La fille des Templiers (2/2) - Mireille Calmel

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 400 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Après la terrible malédiction lancée pour éteindre la dynastie des Capétiens, Flore Dupin, protectrice du Baume sacré à l'origine du couronnement des Rois de France, est toujours en fuite. Charles IV tente tout pour le retrouver afin d'éliminer avec elle la malédiction qui l'accable et découvrir le secret des Templiers. Dans un périple qui mènera Flore de Paris jusqu'à Londres, elle découvrira quels secrets divins renferme sa mission et surtout de nombreux éléments sur ses origines, qu'elle ignorait jusqu'alors...

     

    Avis par Jake :

    Avec ce tome 2 de La fille des Templiers, Mireille Calmel nous plonge de nouveau au coeur des intrigues royales et divines du royaume de France. Au rendez-vous, mystères, ésotérisme, et aventures : les ingrédients préférés de l'auteure. Dans cette splendide fresque historique, nous prenons plaisir à suivre les péripéties de Flore Dupon, une jeune femme courageuse au destin extraordinaire. Un roman d'aventures au dénouement stupéfiant !

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Peine perdue - Kent

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Format e pub : 192 pages / 8,49 €

     

    Résumé :

    Vincent Delporte, musicien entre deux âges sur le point de partir en tournée, apprend le décès soudain de sa femme, Karen. Il s’étonne de n’éprouver aucun chagrin. Tandis qu’il prend la route, il cherche à comprendre la raison de son indifférence en se remémorant les années passées. Mais les souvenirs ne sont qu’une part de la vérité et l’amour n’est pas toujours, ce que l’on croit.

     

    Avis par Lolo :

    Un beau roman touchant et sensible. Incroyable, j’apprends grâce à ce livre que Kent, l’auteur est aussi écrivain ! En effet, il faisait partie de mes idoles, à l’époque où il était chanteur du groupe punk « Starshooter ». Bref, il a vraiment plusieurs cordes à son arc, car ce roman est un petit bijou sur l’amour et le temps qui passe. Cela m’a fait penser à « La modification » de Michel Butor qui soit dit en passant est un des livres qui m’a le plus marqué, c’est dire ! Les personnages sont très réalistes, et je pense qu’il y a un peu d’autobiographie à travers le principal, à savoir, Vincent. Le titre est parfait, car tout au long de l’histoire, Vincent essaie de trouver sa peine, car il pense ne plus aimer Karen. Au fil du temps, ses sentiments vont se transformer  car il va passer par toutes sortes de stades. L’auteur  décrit cela avec pudeur et émotion, à tel point qu’on ne sait parfois plus que penser. Finalement on se fait souvent de fausses idées sur notre conjoint, d’ailleurs, le rebondissement final est là pour nous le rappeler. Superbe ! A lire, à méditer !

    Lien direct : Le Dilettante


    votre commentaire
  • L’heure d’été - Prune Antoine

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 272 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Après avoir rencontré Mir, un photographe indépendant, lors d'un reportage à Kiev, Violette décide de quitter Paris pour le rejoindre et s'installer à Berlin. Violette et Mir, qui n'ont qu'un mot à la bouche : "Liberté !", vont se chercher, se trouver, se perdre jusqu'à vivre une véritable histoire d'amour. "Pas d'attaches, pas de sentiment", semble être leur mantra. Mais avec l'âge, les questions existentielles se décalent...

     

    Avis par Lolo :

    Très bien écrit, pour un roman sur un sujet d’actualité. Si j’avais lu le livre un mois plus tôt, j’aurais peut-être fait l’économie d’un voyage à Berlin. (Ah ! Ah !). Mais en fait non, car du coup il m’était facile de visualiser les lieux où se déroule l’action. Bien que l’auteur semble quand même être assez critique sur cette ville et ses habitants (ce à quoi j’adhère totalement), c’est froid et austère, je trouve bizarre qu’elle en ait fait sa résidence principale ?? Quoi qu’il en soit la trame de son roman est plausible et on retrouve assez bien l’état d’esprit des jeunes trentenaires de maintenant. Ils veulent la liberté, pas de contraintes, mais finalement quand l’horloge biologique tourne, alors là, ce n’est plus pareil. J’ai trouvé Violette insupportable, à ne jamais savoir ce qu’elle veut, le genre enfant gâtée qui m’exaspère, alors que Mir même s’il n’est guère mieux (à mon sens, bien sûr !), est malgré tout plus mature. A travers son roman, l’auteur nous fait passer de nombreux messages sur les diverses crises qui touchent l’Europe, à travers les personnages secondaires. Un bon premier roman qui mérite d’être lu.

    Lien direct : Editions Anne Carrière


    votre commentaire
  • Le ciel de Darjeeling - Nicole Vosseler

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 440 pages / 23,00 €

     

    Résumé :

    Cornouailles, 1876. Après la mort de leur père, Helen, 16 ans, et son frère sont au bord de la ruine. Ian, un mystérieux étranger aussi riche que séduisant, lui fait alors une offre. Si elle l’épouse et le suit en Inde, elle ne manquera plus jamais de rien. Helen, d’abord réticente, n’a d’autre choix que d’accepter cette proposition. Très vite, les couleurs et les odeurs exotiques de l’Inde ensorcellent la jeune femme. Mais pourra-t-elle rester heureuse aux côtés d’un homme au passé si trouble ? Cessera-t-il un jour d’être un étranger, si mystérieux à ses yeux ?

     

    Avis par Lolo :

    Impossible à lâcher, une histoire magnifique ! C’est vraiment un roman d’amour mais avec de nombreux rebondissements étant donné le caractère impulsif, fier et altier des deux principaux héros à savoir Helena et Ian. De plus ça commence mal entre eux et leur relation est tumultueuse. Le roman se passe en grande partie en Inde et pour notre plus grand plaisir, les descriptions des paysages, de la façon de vivre de l’époque, des couleurs si particulières, des étoffes, ainsi que la culture du thé sont telles que l’on est complètement immergé dans ce fascinant pays. Rien ne nous est épargné ni l’Histoire terrible de ces colons sous la domination britannique, ni la condition des femmes, ni les castes qui composent la diversité du peuple Indien. Le roman comprend trois grandes parties et une cinquantaine de chapitres relativement courts qui nous poussent à toujours aller plus loin dans notre lecture. Il y a de nombreux personnages secondaires tout aussi importants que les principaux et on vibre avec eux, au fur et à mesure du récit. On est scotché jusqu’à la toute fin qui est …surprenante ! Un roman passionnant, passionnel, superbe quoi !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Mes très chers amis - François Rantrua

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 210 pages / 17,00 €

     

    Résumé :

    Contraint par son mystérieux interlocuteur d’expliquer les évènements qui ont « fait basculer son existence », Guillaume Einaudi doit se mettre à table. Il voit défiler devant ses yeux le film de sa vie, dans un suspense qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’au dernier coup de théâtre. Même s’il ne dit pas toujours toute la vérité, notre personnage raconte de nombreuses péripéties, que ce soit avec sa ravissante épouse Mathilde, avec son beau-frère, le flamboyant et sulfureux baron Alexandre de Naurley, dit ADN, ou encore avec d’autres «amis» plus ou moins recommandables...

     

    Avis par Lolo :

    Mitigée, car même si j’ai pris plaisir à lire ce roman, il est vraiment trop « politique »  à mon goût. En revanche, les personnages sont intéressants et mystérieux à la fois car baignant dans la sphère des hauts dirigeants de notre monde. On entre dans des lieux comme l’Elysée, les gros cabinets d’avocats, et bien sûr qui dit politique dit forcément Afrique ! On ne sait pas trop pourquoi le héros de l’histoire (Guillaume Einaudi) est interrogé, ni par qui…Est-ce la DGSE ?  La police ? Bref, ça vous le saurez en lisant le livre (ah, ah !). Au fil des pages on se rend compte que l’intrigue et le suspense augmentent et combien le monde des puissants est une longue suite de corruption et que chacun cherche à se remplir les poches le plus possible. L’auteur colle assez bien à la réalité des dernières « affaires politiques » qui ont marqué notre pays ces dernières années. La fin est surprenante, bref les amateurs du genre apprécieront, j’en suis sûre !

    Lien direct : Editions Presses du midi


    votre commentaire
  • D’une vie à l’autre - Martine Delomme

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 384 pages / 20,00 €

     

    Résumé :

    Diane a cinquante ans, est styliste à Paris dans le prêt-à-porter haut de gamme. Rémy, son mari, agent immobilier s’occupe beaucoup de leur fille Aude née miraculeusement cinq ans plus tôt. Aude et Rémy jouaient ensemble, pendant que Diane était au marché, quad ce dernier fit une rupture d’anévrisme. Bien entendu, la fillette se sent immédiatement responsable, ainsi que Diane mais pour différentes raisons. Comment vont-elles pouvoir survivre à ce drame ?  Comment Diane va-t-elle présenter la chose à ses beaux-parents ? D’ailleurs Guy, son beau-père patron d’une filature de tissus dans le Béarn, comptait sur Rémy pour reprendre un jour l’affaire. Comment chacun va-t-il réagir ?

     

    Avis par Lolo :

    Passionnant, impossible à lâcher ! J’avais déjà adoré le précédent roman de l’auteur (Après les Ténèbres) et j’avoue que celui-ci m’a littéralement captivé ! C’est à mi-chemin entre l’histoire d’amour et le roman policier. On a toute une palette de sentiments divers et variés, tout comme les différents personnages. D’ailleurs l’auteur nous tient en haleine car on finit par ne plus savoir quels sont les amis ou les ennemis de Diane notamment. C’est vraiment une femme forte, et elle ne cesse de nous surprendre tout au long du roman. Il y a de nombreux protagonistes et tous ont un rôle bien particulier à jouer, et je vous laisse le soin de les découvrir… On rit et on pleure, on vibre avec Diane qui ne cesse de rebondir. On passe du tragique à un optimisme débordant, bref, c’est beau, poignant, touchant, une vraie pépite que ce roman. Bravo !  

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • La surprise de Noël - Debbie Macomber

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 254 pages / 15,90 €

     

    Résumé :

    Noël, la neige, les illuminations, les chocolats chauds au coin du feu... une invitation à l'amour ? Pas pour Merry. En ce moment, c'est même le cadet de ses soucis. Entre une famille très (trop ?) présente, les préparations de cette fête qu'elle adore et un patron exigeant (autoritaire ?), elle n'a pas le temps de chercher l'âme soeur. Alors, quand sa mère et son frère lui créent un profil sur un site de rencontre, c'en est trop : elle entre dans une colère folle ! Mais bientôt, malgré elle, Merry se laisse prendre au jeu. Surtout quand elle fait la connaissance d'un charmant inconnu, un homme qui partage ses goûts et centres d'intérêt… Et si c'était lui, enfin, l'homme idéal ? Hélas, celui qui se présente au café où ils se sont donné rendez-vous est bien le dernier qu'elle aurait imaginé pour le rôle…

     

    Avis par Jake :

    J’avais déjà lu un roman de Debbie Macombe qui tournait déjà avec la période de Noël, et ma femme est fan de cette auteure à la plume résolument positive ! Quoi de mieux effectivement en cette période de fêtes que de se plonger dans une petite romance très Humaine où l’on sait que tout va bien se terminer ? Et bien rien ! Je me suis régalé ! Le roman est court, fait énormément penser au film Vous avez un message (il y fait d’ailleurs volontairement référence). Merry est évidemment très humaine, un peu plus et ce serait un ange pur et dur. C’est l’Amérique pieuse comme on l’aime en cette période ! ^^ Les personnages sont mignons, la romance est jolie. L’atmosphère est très pittoresque. L’écriture est fluide, tellement agréable : on se laisse complètement porter par les protagonistes de Debbie Macomber ! Idéal en cette saison !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • La vie est belle et drôle à la fois - Clarisse Sabard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 294 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    « Il me reste quelques rêves à réaliser et le moment est venu de m'y atteler. Je vous aime très fort. À très bientôt ! Maman. » Léna n'en revient pas. Comment sa mère, qui l'a convoquée pour passer Noël dans la maison de son enfance, a-t-elle pu disparaître en ne lui laissant que ce message sibyllin ? La voilà donc coincée dans le petit village de Vallenot au coeur des Alpes de Haute-Provence et condamnée à passer la fête qu'elle hait plus que tout, entourée de sa famille pour le moins… haute en couleur ! Mais les fêtes de famille ont le don de faire rejaillir les secrets enfouis. Les douloureux, ceux qu'on voudrait oublier, mais aussi ceux qui permettent d'avancer…

     

    Avis par Jake :

    Femme et mère m’avaient déjà conseillé cette auteure grâce à son écriture touchante… Forcément, l’approche des fêtes, une des périodes que je préfère dans l’année, était donc l’occasion idéale de la découvrir via son nouveau roman de circonstances ! Et je dois dire que j’ai effectivement passé un très bon moment ! L’ambiance y est très chaleureuse et familiale. Ce n’est pas vraiment l’histoire de flashbacks de Léna qui m’a plu, mais plutôt ses rapports à sa famille, et évidemment sa quête d’un petit ami potable ! La narration est bonne : pleine d’humour et très intimiste. Les protagonistes qui entourent Léna sont pittoresques. On accroche avec tantôt le frère, l’oncle ou la nièce. La grand-mère ne manque pas de piquants non plus ! C’est effectivement un cadeau que l’on glissera bien volontiers sous le sapin et qui permet de passer de délicieuses heures de lecture près de la cheminée !

    Lien direct : Editions Charleston


    votre commentaire
  • iRachel - Cass Hunter

     

    Caractéristiques :

    Genre : Roman

    Grand Format : 363 pages / 19,90 €

     

    Résumé :

    Rachel est une  ingénieure  surdouée et Aidan un mari aimant et compréhensif. Hélas, à la mort prématurée de Rachel, Aidan doit faire front pour continuer à élever seul leur fille unique. Mais Rachel a laissé derrière elle le projet de sa vie, un cadeau d’amour pour leur permettre de continuer à se voir même après sa mort. Un cadeau nommé iRachel.

     

    Avis par Jake :

    OMG, sortez les mouchoirs. Superbe. Une pépite. En tout premier, l’idée. Elle est géniale, c’est un thème super. Cela frise la SF mais reste très crédible pour être imaginable de nos jours. Ensuite, la narration. Parfaite ! Très intimiste, elle permet de se prendre d’affection pour tous les protagonistes à mesure que nous les suivons personnellement, sans jamais subir de redondance. Ils sont vrais. Leurs sentiments sont à vif. Il y a une telle complexité à la trame. D’abord iRachel associée à Rachel. Puis sa propre personnalité qui émerge et qui se met à être appréciée pour ses propres caractéristiques… C’est vraiment beau. Et c’est tellement bien écrit que chaque sentiment transparaît avec brio. On est ému aux larmes, quand les paroles de Rachel rejaillissent après sa mort via iRachel. On est touché quand Aidan se remémore sa femme. Quand iRachel risque sa vie pour sa nouvelle famille. C’est un ouvrage magique. Une plume superbe. Un vrai coup de cœur !

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique