• Crush on you! - Tome 01 - Chiro kawakami

     

    Résumé :

    Otowa Tatsushi sort d’une triste rupture. Alors qu’elle s’était beaucoup investie émotionnellement, son petit-ami a préféré mettre fin à leur relation afin de garder sa liberté. Depuis, elle se tient à l’écart des garçons. Mais le destin joue parfois des tours inattendus. Elle va se rapprocher de Narazaki, plutôt beau garçon, mais très franc et manquant un peu de finesse. Les ennuis peuvent commencer…

     

    Avis par Jake :

    Un shojo classique, mais plutôt positif. Pour une fois, il n’y a pas vraiment de « victime » au sein du couple. Il n’y en n’a pas un qui vit mal les choses ou qui passe sont temps à pleurer. Il s’agit d’un garçon non conventionnel, qui se met à sortir avec une fille plutôt banale. Lui n’a pas peur d’être différent, de suivre ses sentiments et ses instincts. Elle accepte plutôt bien la chose, malgré sa surprise initiale. Du coup, ça marche plutôt pas mal : les deux ont une bonne dynamique et le lecteur les suit sans problèmes dans les débuts d’une relation, qui n’est certes, pas follement passionnelle, mais qui tient la route… Cela manque peut-être d’un peu de piment, au niveau de l’intrigue, justement pour sortir du lot. Côté graphisme, malgré une couverture kitchissime, on est sur du shojo classique, avec des protagonistes qui ont souvent le regard fuyant et du rouge aux joues…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Lovely hair - Tome 03 - Ema Toyama

     

    Résumé :

    Le maître des lames et une mystérieuse miko noire attaquent Mashiro, mais la déesse Sakuya apparaît soudainement pour la protéger. Cette dernière connaissait Aoï, la mère de Mashiro. La fillette découvre que sa mère était une miko très aimée des dieux. Douée et indépendante d'esprit, elle refusait de se soumettre aux désirs implacables des Kamitsuka et de servir leurs intérêts... Cela pousse Mashiro à découvrir où se trouve sa mère… Mais pour se faire, elle met en danger Hayate…

     

    Avis par Jake :

    Je ne suis pas branché shojo, mais j’avais au moins trouvé de l’originalité à ce manga dans ses deux premiers volumes. Ici, non seulement le côté original de la trame est passé, mais on se perd même au milieu de ses retours dans le temps. En effet, les flashbacks sont orchestrés de telle manière que l’on a davantage de mal à suivre la trame. On sent également que l’histoire part dans une direction différente en créant des genres de trames secondaires : on nous parle désormais de trois artefacts magiques… Les dessins sont fidèles à eux même, mais sont parfois un peu déroutant car les personnages sont relativement tous androgynes. Un peu trop « magical girl, rien de mauvais peut arriver » à mon goût !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Coffee & vanilla - Tome 01 - Takara Akegami

     

    Résumé :

    Risa est une étudiante qui a énormément de succès auprès des garçons et s’affiche comme inaccessible. Pourtant, lorsqu’un homme plus vieux, classe dans un costume, fait son apparition. L’aisance avec laquelle il parle, son charme et sa gentillesse l’interpelle immédiatement. Elle se laisse tenter par un premier repas et boit trop, se retrouvant à se réveiller le lendemain chez l’homme. Ce dernier, très mystérieux, lui assure qu’il souhaite qu’elle fasse partie de sa vie… Conquise en un rien de temps, Risa va apprendre à découvrir son premier amour…

     

    Avis par Jake :

    Là, on est complètement dans le shojo classique… Donc très peu pour moi, mais voici pour les fans du genre : une jeune femme qui est très courtisée mais ne s’est jamais vraiment intéressée au genre masculin va se retrouver à faire une exception lorsqu’elle rencontre un homme plus vieux qu’elle qui a une confiance en lui incroyable. Cette aura, ce charisme lui fait tout oublier et elle devient accro. Voilà l’intégralité de la trame à ce niveau. Progressivement, Risa va se poser davantage de questions et découvrir de nouvelles facettes de son nouvel amoureux qui lui est sûr de son amour pour la jeune femme… Côté graphisme, idem, on suit le genre à fond avec des traits évasés, des personnages androgynes, des gros plans et des yeux pleins de larmes… Vous êtes fixés ;-)

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • My brother - Tome 02 - Rize Shinba

     

    Résumé :

    Kotono sort enfin avec son meilleur ami Haru, et tout est fantastique avec lui. Elle adore leur complicité qui n’a pas pâti lors de leur changement de relation… En revanche, elle craint énormément le retour de son frère. Après des années à l’étranger, celui pour qui elle nourrit un complexe d’infériorité depuis toute petite est revenu au Japon. Bisexuel assumé, il ne cache pas son intérêt pour Haru, et sa sœur vit comme une menace l’omniprésence de son frère dans sa vie !

     

    Avis par Jake :

    Deuxième volume plutôt court qui vient clore le diptyque (la seconde partie du tome est consacrée à une histoire bonus). Mais c’est très bien fait, j’ai beaucoup aimé le fait d’avoir des réponses claires sur l’évolution des protagonistes à travers les années. En effet, on peut voir ce qu’il advient des trois personnages après le lycée. Le thème est toujours le même, et l’ambiance aussi légère et agréable que dans le premier numéro. Il y a bien un passage où l’on pourrait penser que tout va basculer avec le choix de Haru, mais la mangaka n’avait pas le temps de le traiter (ou ne voulait pas emprunter ce chemin ^^). Les dessins sont classiques et modernes, en respectant le code du shojo… Quoi qu’il en soit, cette œuvre en deux volumes est chouette à lire, sans prise de tête et originale !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • My brother - Tome 01 - Rize Shinba

     

    Résumé :

    Kotono est une jeune lycéenne qui a vécu pendant des années dans l’ombre de son incroyable frère Yûga, qui est finalement parti à l’étranger pendant cinq ans. Kotono est amoureuse de Haru, son meilleur ami, et espère bien que leur relation privilégiée change pour devenir plus intime. Mais lorsque Yûga rentre, il donne un coup de main à Kotono afin de booster sa relation avec Haru… Mais très rapidement, il devient clair que Yûga s’intéresse également au jeune homme. Et quand Kotono apprend que son grand frère est bisexuel, elle commence à s’affoler !

     

    Avis par Jake :

    Je ne suis pas trop branché shojo… Mais j’ai passé un super moment avec celui-ci ! Je pense que cela vient majoritairement de son originalité. La bisexualité est complètement dédramatisé, et il y a un sacré aspect cocasse au fait de voir Kotono flipper à l’idée de perdre son petit-ami au profit de son grand-frère ! La relation qui l’unit à Haru n’est pas trop fleur bleue et plutôt touchante au contraire : des amis qui ressentent plus et tentent leur chance… C’est vraiment chouette ! L’humour et la légèreté sont au rendez-vous. Quant au fait qu’il ne s’agisse que d’un diptyque, cela nous garantit que la trame ne trainera pas trop en longueur. Au niveau des graphismes, on retrouve les grandes caractéristiques du shojo moderne. Le coup de crayon est bon et les traits sont particulièrement doux. Vraiment très agréable !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Be-twin you & me - Tome 01 - Saki Aikawa

     

    Résumé :

    Shizuku est une jeune fille qui préfère éviter les garçons populaires, pour toutes les histoires qu’ils peuvent créer. Pourtant, pour faire plaisir à une copine pendant la cérémonie de rentrée, elle va adresser la parole au très populaire Yagami… Mais elle se trompe et parle à son frère jumeau Kaede qui fait preuve de beaucoup d’agressivité et lui demande pourtant de devenir sa fausse petite amie ! Shizuku refuse immédiatement… Mais elle est très vite impliquée dans une histoire avec Yagami, transformée par toutes les messes basses des filles de son lycée. Forcée d’accepter la proposition de Kaede, Shizuku devient sa fausse petite amie pour calmer le jeu…

     

    Avis par Jake :

    Je m’y connais assez peu en matière de shojos, car ce n’est pas du tout mon genre de mangas préférés… et pourtant je connais Saki Aikawa qui est très prolifique et a beaucoup marqué les lectrices, notamment avec sa série He is a beast !. On se retrouve donc comme prévu dans un shojo pur et dur, où le garçon principal est un faux méchant qui cache un grand cœur et fait son possible pour protéger Shizuku (gageons qu’elle ne tardera pas à tomber complètement sous le charme ! ^^). Il y a donc très peu de suspense et les personnages sont assez caricaturaux, il n’empêche que l’on apprécie que les filles ne soient pas de pauvres midinettes qui pleurent pour un rien ! Ca se lit bien, plutôt vite parce que les textes ne sont pas trop présents, et soyons honnêtes : les dessins sont de bonnes qualité. Les graphismes sont clairs et précis. Les filles adoreront ;-)

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Lovely hair - Tome 02 - Ema Toyama

     

    Résumé :

    Mashiro a réussi à fuir la pièce qu’elle ne quittait jamais grâce à Hayate, ainsi qu’à Hinokagu, le dieu du feu. Mais le cousin de la jeune fille, Midori, « le maître des lames » se lance à sa poursuite et se confronte au Dieu ! Alors que ce dernier est en mauvaise posture, une nouvelle divinité sort de la chevelure de Mashiro pour prêter assistance à Hinokagu ! Puis il est temps pour la jeune fille de découvrir la réalité en allant pour la première fois à l’école… Mais une nouvelle fois, elle se retrouve prise pour cible. La nouvelle divinité qui sort de ses cheveux compte sur Mashiro pour se battre elle-même…

     

    Avis par Jake :

    Deuxième volume un peu plus captivant. Si le premier m’avait pratiquement endormi avec un protagoniste principal assez niais (la pauvre n’étant jamais sorti de chez elle), et des divinités aux traits exagérés (frimeurs, classes avec beaucoup de pouvoirs). Ce nouveau tome voit davantage de combats, ce qui est certainement la grande force de ce shojo ! En effet, les conflits se multiplient, et comme les dessins sont assez bons, surtout dans l’action, cela donne lieu à de belles scènes. Malgré tout, on s’ennuie par moments, notamment avec les débuts à l’école de Mashiro. Le problème étant à mon sens qu’il n’y a pas réellement d’enjeux ou de suspense… Plutôt un shojo à réserver aux plus jeunes…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Cheeky love - Tome 03 - Mitsubachi Miyuki

     

    Résumé :

    Les sentiments de Naruse pour Yuki sont très clairs depuis le début : il est vraiment amoureux d’elle ! Mais alors que celle-ci avait des sentiments très forts pour le président du club de basket, elle se voit tomber progressivement amoureuse de celui qui ne cesse de l’embêter. Les marques claires d’affections de Naruse arrivent à bout des barrières de la jeune femme qui accepte finalement de lui donner son numéro de téléphone…

     

    Avis par Jake :

    J’avais découvert le premier volume, et sauté le second. Je n’ai pas l’impression d’avoir raté grand-chose car la trame avance très doucement avec une love story évidente mais qui sort un peu de l’ordinaire. En effet, c’est le garçon qui est désespérément amoureux de la fille, et qui malgré un tempérament plutôt embêtant, arrive à la pousser à bout jusqu’à ce qu’elle aussi développe des sentiments ! Yuki est forte, marrante et déterminée. C’est amusant de la voir confrontée à ces nouvelles émotions et malgré tout lui tenir tête ! En revanche, le texte est beaucoup trop présent, notamment en fin de numéro. Cela change clairement des shojos larmoyants, mais c’est un poil lourd pour un manga… Les dessins sont très réussis, ils me rappellent l'excellent J'aime les sushis, avec en plus des scènes très marrantes et des expressions à retenir !

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Kiss me host club - Tome 01 - Nachi Yuki

     

    Résumé :

    Mako a quinze ans, et sa vie merveilleuse de lycéenne s’apprête à commencer… Enfin c’est ce qu’elle croyait ! Car elle intègre un lycée qui bénéficie d’un « club d’hôtes », soit des garçons qui donnent l’impression de draguer toutes les filles, et qui ont pour but de se faire aduler ! Cela permet au lycée de bénéficier d’une sacrée renommée. Ils n’ont cependant pas le droit d’embrasser les filles, sous peine d’exclusion. Et Mako va vite retrouver sous les projecteurs en tant que bonne à tout faire, après s’être mise à dos Go, le choucou des hôtes ! Pourtant, lorsqu’ils se retrouvent à deux, Go va aller jusqu’à l’embrasser, risquant par la même l’exclusion si Mako en parle à qui que ce soit… Alors est-ce vraiment un rôle que le garçon joue, ou a-t-il des sentiments pour la jeune femme ?

     

    Avis par Jake :

    C’est donc l’histoire d’un groupe de garçons dans un lycée qui surfe sur le thème des idols en faisant frémir chaque fille de l’établissement, et de la seule fille qui leur résiste (mais en fait pas vraiment) et qui commence à tomber amoureuse de leur leader, se retrouvant par la même forcée de jouer les bonnes pour le groupe de garçons. Bref, c’est du réchauffé et ce n’est pas crédible pour un sous. Si le thème n’est franchement pas captivant, c’est également le cas de Go, le leader du groupe qui n’est pas plus intéressant ! Mako a un peu de tempérament au départ, mais elle suit vite la vague en tombant amoureuse du bad-boy, et en piégeant les autres hôtes afin d’assurer la première place à Go. Côté graphismes, c’est du shojo classique avec de grands yeux, des coupes de cheveux incroyables, des protagonistes hyper androgynes et des larmes aux coins de chaque oeil. Bref, c’est du shojo pur et dur et ce n’est pas pour moi !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • La maison du soleil - Tome 03 - Taamo

     

    Résumé :

    Hiro tente par tous les moyens de donner à Mao et son père une chance de reconnecter, afin que la jeune fille ne manque pas d’attention de la part de sa famille… Mais après avoir organisé un tête à tête entre les deux, il se rend bien compte de l’absence d’intérêt évident du paternel pour sa propre fille… De son côté, Mao a de plus en plus de mal à ne pas avouer à Melle Sugimoto qu’elle vit avec Hiro, pour laquelle cette dernière nourrit des sentiments ! Enfin, Mao essaie de garder son amitié avec Oda malgré la déclaration que lui a faite le garçon…

     

    Avis par Jake :

    Troisième volume de ce shojo assez spécial… On est assez loin des amourettes banales de ce type de manga. Si effectivement, on a la jeune fille amoureuse du garçon plus vieux qui joue aussi le rôle de grand frère (burk ^^), on a une ambiance qui est très dur, et finalement des thèmes qui frôle très souvent le pathétique. En effet, on a beaucoup de peine pour le personnage principal, avec le sentiment que tout le monde se fiche d’elle (en particulier son père évidemment), et que Mao fait cela presque par pitié, parce qu’il a conscience qu’elle n’a personne d’autre pour prendre soin d’elle. La relation délicate entre les deux ne me passionne pas véritablement, car malgré quelques faux pas, les sentiments de la jeune fille pour le garçon sont loin d’être réciproques ! Les graphismes sont plutôt bons et classiques pour un shojo, mais comme c’est souvent le cas, les décors manquent cruellement…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Lovely hair - Tome 01 - Ema Toyama

     

    Résumé :

    Mashiro vit depuis treize ans dans une pièce, calfeutrée par des sceaux, et incapable de voir le monde extérieur, autrement que grâce à des romans… Elle est séquestrée, utilisée par sa famille, car dans ses cheveux se reposent des divinités. Ces dernières reprennent des forces avant de pouvoir prendre une nouvelle fois une forme tangible. Mais lorsqu’un jour, elle sort finalement de sa pièce pour évoluer au grand air, elle devient la cible de certains des membres de sa famille. Heureusement, Hinogagu, Dieu du feu, se libère et la sauve in extremis… Le début d’une aventure bien différente pour la jeune femme…

     

    Avis par Jake :

    Je n’ai pas accroché avec ce shojo… Le thème est un petit peu singulier avec l’idée de permettre aux Dieux de se reposer dans les cheveux d’une héroïne, mais on connaît tout de même quelques mangas qui associent les divinités (la plupart espiègles !) avec des jeunes femmes pures et innocentes (pour ne pas dire niaises ^^). Aussi, il n’y a pas beaucoup de suspense. Les protagonistes ne sont pas vraiment mémorables et on lit le manga sans vraiment s’y intéresser. Reste que la couverture de l’ouvrage est magnifique ! Les dessins sont plutôt réussis, avec des coups de crayon propres au shojo : des grands yeux pour les filles, des coupes de cheveux aérées pour les garçons et des fonds floutés… Un manga en 8 volumes qui n’est pas pour moi…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Romantic memories - Tome 01 - Yukimo Hoshimori

     

    Résumé :

    Sora est une jeune fille qui aime profiter de la vie ! Elle passe son temps avec ses amis et se délecte de leurs relations et de leurs jeux. Pourtant, elle n’est pas insensible à Hacchi, son meilleur ami. Il fut un temps, où les deux sortaient ensemble, avant qu’elle ne se sente devenir différente, et qu’elle ait trop peur de perdre son ami. Ainsi, ils sont redevenus juste cela : amis… Mais Sora ne peut s’empêcher d’y repenser avec nostalgie, et de se demander si les choses se passeraient différemment maintenant qu’ils sont plus vieux…

     

    Avis par Jake :

    Un shojo pur et dur ! Ce n’est pas mon genre préféré, et pourtant celui-ci n’est pas mal ! Le thème est incroyablement léger, à tel point qu’on se demande parfois s’il y en a vraiment un ! ^^ Ce tome est le premier d’une saga en 4 volumes déjà terminée au Japon. Les protagonistes sont agréables, mais assez caricaturaux. Ce n’est pas que l’on s’attache à proprement parler, mais l’ambiance est telle qu’elle permet de rêver et de s’évader avec beaucoup de facilité ! Les dialogues et les textes sont très peu nombreux, aussi l’ouvrage se lit très vite. Quant aux dessins, c’est classique shojo avec de grandes images, des paysages épurés, des traits non précis qui donnent plus l’impression d’avoir des peintures que des dessins… Bref, si vous aimez le genre vous allez adorer Romantic memories !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • A fleur de peau - Tome 17 - George Asakura

     

    Résumé :

    À douze ans, Natsume, jeune fille populaire et un brin superficielle, quitte Tokyo ainsi que son travail de jeune mannequin pour suivre ses parents à la campagne. D’abord déprimée, elle finit par faire la connaissance de Kôichiro, un garçon envoûtant qu’entoure une aura de mystères. À son contact, elle commence à prendre conscience de sa propre singularité. Débute alors une étrange parade, mêlant séduction et domination, entre ces deux êtres à fleur de peau…

     

    Avis par Jake :

    Parfois, on découvre par hasard le dernier volume d’une série, et on sait simplement qu’il faut reprendre du tout début pour ne pas passer à côté de quelque chose de magique ! Et bien ici, c’est à peu près l’inverse ! Il s’agit du dernier tome d’un shojo que j’ai trouvé très complexe, assez évasif, avec des personnages aux caractères très spéciaux, assez peu sûrs d’eux et parfois trop irréalistes. Les protagonistes en eux-mêmes ne m’ont pas marqué. Les relations semblent très compliquées, et pour la plupart conflictuelles… Quant aux dessins, on est dans le genre shojo complet avec des esquisses, des visages larmoyants, des gros plans… Bref, autant par le fond que par la forme, ce n’est pas une œuvre pour moi !

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Baby-sitters - Tome 13 - Hari Tokeino

     

    Résumé :

    La maman de Taku et Kazu est partie pour les amener chez le coiffeur, mais la dernière fois, il leur a fait peur… Elle prend alors les choses en main, mais la frange obtenue n’est pas goût de tous… Puis Mika utilise Ryuichi pour obtenir plus d’informations sur Hayato, dont elle est amoureuse. Des camarades de classe de Ryuichi et Hayato font semblant de les kidnapper pour voir jusqu’où sont prêts à aller les enfants de la crèche pour les récupérer… M. Saikawa tombe malade, et c’est au tour de Ryuichi et de Kotaro de veiller sur lui… Un cours de cuisine est organisé pour tous les petits de la crèche… Enfin, l’enfer du brossage des dents de Taka mène à une carie…

     

    Avis par Jake :

    Le succès du plus beau shojo du moment ne dément pas, et cela depuis plusieurs années ! Cela fait trois ans, et bien que mon propre bébé en ait 4, je suis toujours autant touché par les aventures de Kotaro et ses amis… C’est intemporel : les relations des protagonistes ne sont pas forcées, elles sont émouvantes car elles sont criantes de vérité. J’ai adoré les chapitres sur la maladie de M. Saikawa et celui où Kotaro cuisine un cœur en biscuit pour ceux qu’il aime… Les diverses personnalités que l’on peut retrouver chez les bébés sont très bien retranscrites, et cela rapporte obligatoirement à des expériences personnelles… Les graphismes ne varient pas et les chérubins sont toujours aussi mignons ! Peu importe combien de temps ces enfants resteront au même âge, tant que la qualité sera aussi bonne, je continuerai à suivre avec le plus grand des plaisirs !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • La maison du soleil - Tome 02 - Taamo

     

    Résumé :

    Mao vit de mieux en mieux, depuis qu’elle a emménagé avec son ami et voisin d’enfance Hiro. Cela lui permet d’oublier un peu le manque d’intérêt dont font preuve ses deux parents séparés… Mais alors qu’elle a avoué ses sentiments au garçon, elle se voit forcée de prétendre qu’il ne s’agissait que d’une mauvaise blague, après avoir reçu l’attitude gênée de Hiro… En parallèle, Mao rencontre finalement une des fans dont elle peut compter grâce à ses histoires anonymes publiées sur internet… Mais elle se rend compte rapidement que cette dernière fait déjà partie de la vie de Hiro ! Puis c’est le frère du garçon qui débarque dans son ancienne maison et constate plutôt froidement que la voisine s’est mise à y habiter…

     

    Avis par Jake :

    Je n’avais pas été passionné par le premier volume, dont j’avais trouvé le rythme bien trop lent pour être prenant… Ce n’est toujours pas une flopée de péripéties qui s’enchaînent ici, néanmoins on note plusieurs changements qui rendent le shojo un peu plus captivant… Je ne suis pas franchement passionné par les protagonistes, mais ils commencent à me devenir sympathiques ! Mao est gentille et elle cherche simplement à être heureuse avec une enfance très difficile. Finalement, le lecteur la prend un peu en pitié. Hiro est très attentionné envers elle, mais ses sentiments semblent flous… L’ajout de personnages secondaires permet d’étoffer l’intrigue. Quant aux dessins, ils jouent avec les « flouttages », tout en gardant un coup de crayon plutôt féminin. Les décors sont souvent en reste, et c’est un peu dommage…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Be my slave - Tome 01 - Mika Sakurano

     

    Résumé :

    Azuna Yano est une fille en retrait, plutôt intellectuelle, qui s’occupe notamment de la bibliothèque du lycée. Pourtant, son goût pour l’érotisme dans littérature n’échappe pas à Kaoru, le garçon dont elle est amoureuse et beau gosse notoire… Les deux vont entamer une relation secrète, basée sur le simple fait qu’Azuna va accepter toutes les requêtes érotiques de Kaoru… comme arriver au lycée sans culotte… Mais leur relation gagnera-t-elle profondeur ou restera-t-elle superficielle ? Kaoru peut-il développer de vrais sentiments pour Azuna ?

     

    Avis par Jake :

    Je n’ai pas vraiment accroché… Si la composante érotique est bien plus intrigante et intéressante qu’une énième romance à l’eau de rose avec une lycéenne pleurnicharde et un beau gosse ; il manque tout de même de la profondeur à toute cette histoire. Azuna est trop effacée, et se laisse mener par le bout du nez. Quant à Kaoru, il n’a franchement rien d’attrayant ! Bref, l’alchimie n’est pas présente entre les personnages, et bien que le shojo se laisse lire rapidement, je ne me suis pas du tout passionné pour la trame. Les graphismes sont propres aux shojos, à savoir beaucoup de gros plans de visages, de réactions, mais des décors inexistants. Pas vraiment mémorable…

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • Cheeky love - Tome 01 - Mitsubachi Miyuki

     

    Résumé :

    Yuki est devenue le manager du club de basket de son lycée pour une seule raison : pouvoir se rapprocher du  beau brun, capitaine de l’équipe : Kido. Un jour, l’irrévérencieux Naruse, nouveau membre du club s’en aperçoit. Pourtant, il tente de faire sortir Yuki de ses gonds par plein d’autres moyens, comme simplement lui mettre la main sur la poitrine avec un banal « pas mal ». Progressivement, Naruse parviendra à rendre Yuki furieuse, cette dernière ne parvenant pas à réfréner sa colère en la présence du garçon. Pourtant, Naruse va rapidement se confesser : il est amoureux de Yuki et souhaiterait sortir avec elle ! Les sentiments que Yuki nourrit à l’encontre de Naruse pourraient-ils être autre chose que de la rancoeur ?

     

    Avis par Jake :

    Le début de ce shojo ne m’a pas particulièrement emballé, principalement parce que j’ai trouvé qu’il y avait pas mal de texte pour un manga de ce genre… Finalement, je pense que c’est ce qui m’a le plus plu sur la longueur ! On ne se focalise pas sur des scènes fleur bleue, ou sur des filles larmoyantes. Non. Ici, l’héroïne est une jeune femme forte et qui s’emporte de manière très régulière. Ici, le bad boy est d’entrée de jeu amoureux d’elle, et la pousse pourtant dans ses retranchements. Evidemment, on voit de suite où la mangaka veut en venir, mais on s’y rend avec plaisir. Il y a un tempo plutôt chouette entre Naruse et Yuki. Les dessins, quant à eux, m’ont beaucoup plu car on sort justement des habituels gros plans de jeunes filles innocentes ! Ici, on voit Yuki s’énerver et adopter des grimaces plutôt marrantes. Un shojo à son 8ème numéro au Japon qui fait donc un bon début ici !

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Black prince & white prince - Tome 01 - Makino

     

    Résumé :

    Arrivée au lycée, Yû se retrouve obligée d’intégrer l’internat… Mais cela lui va très bien, car cela lui donne un excuse pour tenter d’approcher celui que tout le lycée a renommé White prince, un garçon tellement charmant et gentil que Yû a subi un relooking exprès pour lui plaire ! Malheureusement, le meilleur ami du lycéen a lui aussi un surnom… Depuis sa coupe de cheveux, il est passé du Black demon au Black prince ! Mais s’il a beau faire son petit effet grâce à son physique, sa personnalité est telle qu’elle effraie tout le monde ! Ses rapports avec Yû sont d’ailleurs conflictuels, pourtant, il y a comme une étincelle entre ces deux… Et ne dit-on pas que les opposés s’attirent ?

     

    Avis par Jake :

    Vous le savez maintenant, je suis assez dur en shojo… Et pourtant celui-ci a su retenir mon attention ! J’ai adoré le fait que le personnage principal ne soit pas une pauvre fille sans défense, au contraire, elle aurait des aspects rebelles bien sympathiques que l’on peut apprécier face au Black prince ; ainsi qu’un côté gaffeuse qui n’est pas pour me déplaire. Pas énormément de suspense, évidemment, mais ça va avec le genre ! J’ai également apprécié l’ambiance qui est principalement due à l’internat et au fait que les mêmes personnages doivent se côtoyer très fréquemment. Les graphismes respectent le genre mais sont très réussis, pas de fausse note de ce côté-là. Bref, pour l’instant c’est une réussite !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire
  • La maison du soleil - Tome 01 - Taamo

     

    Résumé :

    Lorsqu’elle était petite, Mao passait tout son temps dans la famille d’Hiro, le voisin d’en face où la vie lui semblait tellement belle, alors que ses parents lui assuraient qu’ils faisaient tout pour elle bien qu’étant toujours absents… Plusieurs années plus tard, les parents de Mao ont divorcé et elle est restée vivre avec son père qui ne lui accorde que peu d’attention. Tellement peu qu’il propose à Hiro de le payer pour que sa fille aille vivre chez lui ! C’est ainsi que la jeune femme va vivre dans la maison d’en face, seule avec Hiro puisque ses parents sont morts et que sa sœur est partie vivre ailleurs…

     

    Avis par Jake :

    Un shojo au rythme particulièrement lent. C’est vraiment dommage car l’histoire aurait pu être agréable, malheureusement il se passe trop peu de choses ! Il y a un clivage entre la vie d’enfant, où on nous présente Mao et son amitié pour la sœur d’Hiro, ainsi que la connivence qu’elle avait avec ce dernier. Et on est propulsé beaucoup plus tard, au moment où elle va vivre chez lui… Jusque là, on s’attache et on découvre l’univers de ces enfants. Mais dès qu’elle commence à vivre chez Hiro, le rythme ralentit énormément. On se focalise sur les sentiments de Mao qui commence à vivre dans un endroit où il y a des règles et où elle se sent appréciée et valorisée. Elle réalise qu’elle a une importance pour celui avec qui elle vit… Mais le lien est trop ténu pour passionner réellement le lecteur. L’élément perturbateur qui pourrait rendre la chose intéressante n’arrive qu’avec la toute dernière page de ce volume, aussi est-il peut-être trop tôt pour se faire une idée ?

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Orgueil & préjugés - Jane Austen

     

    Résumé :

    Elisabeth vit avec ses quatre sœurs, et est particulièrement proche de son aînée Jane. Elles vivent toutes avec un père très compréhensif et réfléchi, et une mère qui ne pense qu’à leur obtenir des mariages avec des hommes riches de bonnes familles… Lorsqu’Elisabeth rencontre Darcy, c’est l’explosion, d’autant qu’elle apprend rapidement qu’il a un passé parsemé de mauvaises actions. Pourtant, leurs chemins ne cessent de se recroiser, et l’alchimie est là, que ce soit en bien ou en mal… En parallèle, les sœurs commencent à s’intéresser aux hommes présentés par leur mère, et certains n’ont d’autres qualités que leur argent…

     

    Avis par Jake :

    Il s’agit là d’une des histoires / films préféré(e)s de ma femme ! Pourtant, je ne suis pas branché du tout classique, et je dois admettre que Jane Austen ne m’a jamais vraiment emballé. Alors quand j’apprends qu’on sort un manga adapté du roman… Forcément, c’est le format idéal pour découvrir cette œuvre ! Et je dois dire que le shojo se marrie parfaitement à cette histoire ! Le côté historique passe beaucoup mieux avec des images, même si parfois les expressions choquées des personnages ne ressortaient pas vraiment bien… Sinon, les graphismes sont assez réussis, très crédibles au niveau de l’époque, et bénéficient d’un format majestueux pour un manga ! La complicité de Jane et Elisabeth est touchante. Quant à Darcy, on se demande comment l’auteure de Bridget Jones n’a pas été poursuive pour plagiat avec son personnage de Marc Darcy ! ^^ L’œuvre est d’une belle épaisseur et on suit la trame avec plaisir ! Cela m’a même donné envie de découvrir l’adaptation cinématographique !

    Lien direct : Editions Soleil


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique