• La courtisane d'Edo - Tome 04 - Kanoko Sakurakouji

     

    Résumé :

    À l'époque d'Edo, dans le quartier des plaisirs de Yoshiwara. Akane, embauchée de son plein gré par la célèbre maison close, l'Akebonorô, mène son enquête sur l'assassinat de ses parents et la destitution de leur maison. Sôsuke, le fils d'une grande maison de prêt sur gage, est épris d'elle. La jeune fille, qui sait pourtant que leur amour est sans avenir, cède à sa fougue impétueuse et se laisse embrasser. Parallèlement, son investigation la rapproche de la vérité, mais aux prix d'un malheur aussi grave qu'imprévu...

     

    Avis par Jake :

    Chaque volume rapproche un peu plus Akane de Sôsuke, et je pense que c’est principalement pour cette douce (lol) relation que je suis ce shojo ! Alors évidemment, il y a encore et toujours des hauts et des bas car les deux protagonistes ne manquent absolument pas de caractère ! Les personnages secondaires ont beaucoup d’importance, chose qui n’est pas non plus très courante dans les shojos… J’adore tout ce qui se rapporte à cette époque, je trouve que ce manga est incroyablement pittoresque ! La trame avance doucement mais sûrement et on attend de voir dans quelle mesure Akane va partager sa couche avec Sôsuke… Les graphismes sont absolument magnifiques, tellement éloignés des coups de crayon souvent grossiers ou imprécis des shojos. Bref, j’adore !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Real girl - Tome 01 - Mao Nanami

     

    Résumé :

    Tsutsui, alias “Tsutsun”, est un otaku qui s’assume : il préfère les héroïnes virtuelles de ses jeux vidéo aux filles IRL (In Real Life). Un jour où il arrive en retard en classe, une punition va le rapprocher d’Iroha, l’archétype de la “fille en 3D” qu’il déteste : superficielle et désinvolte, elle sèche les cours et enchaîne les conquêtes. Cependant, différents concours de circonstances vont montrer à Tsutsui que cette fille qui a tout d’une dévergondée n’est peut-être pas celle qu’il croyait…

     

    Avis par Jake :

    Alors là, on est en plein dans le shojo. Un genre qui normalement me passe complètement au-dessus… Mais je me suis régalé ! Il y a quelque chose de spécial ici. Tsutsui est l’otaku de base, à l’exception qu’il s’assume complètement (ce qui est déjà pas mal en soi dans un manga !). Mais ce qui fait la différence à mon sens, c’est Iroha ! Elle a beau être très belle, elle ne manque pas de réparties et n’hésite pas à remballer les gens sans se soucier de sa popularité. En fait, tout ce qu’elle fait sort tel quel ! C’est rafraichissant et la romance commence de manière finalement très simple ! Ils sont mignons et leurs efforts l’un pour l’autre sont chouettes. Ils entrent plutôt bien dans la vie l’un de l’autre… Les graphismes sont classiques du shojo avec des personnages aux grands yeux et des portraits à gogo… Mais je le redis : ça marche !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Waiting for Spring - Tome 03 - Anashin

     

    Résumé :

    Tandis que Mitsuki se demande ce qui pourrait encourager Towa avant un match, ce dernier lui donne la réponse en lui demandant de lui prendre la main. Aya décide de l'affronter pour savoir lequel des deux sortira avec Mitsuki. Mais cette dernière les interrompt et refuse de choisir. Cependant depuis qu'il lui a pris la main, Mitsuki n'arrête pas de se demander ce qui a motivé son geste…

     

    Avis par Jake :

    J’avais adoré le premier volume, mais je dois dire qu’en n’ayant pas pu suivre les aventures de l’équipe lors du second, je me suis complètement perdu dans l’histoire. Cela m’en a éloigné : trop de protagonistes, et une trame résolument shojo avec une fille dont le cœur balance entre deux garçons (basketteurs de surcroit ^^). Toute l’intrigue tourne véritablement autour de cela. C’est dommage, on s’ennuie donc un peu par manque d’originalité… Au niveau graphique, si les décors manquent de détails, ce n’est pas le cas des protagonistes. Là justement, le niveau reste très haut. On sort du shojo classique. Les traits sont clairs et définis. C’est très précis.

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Kiss me at midnight - Tome 02 - Rin Mikimoto

     

    Résumé :

    Hinana a le coeur qui bat la chamade ou panique pour un rien quand elle se retrouve face à l'exubérant Kaede. Il n'y a plus de doute, elle est très attirée par lui et la relation amoureuse qu'elle entame avec son bel acteur ne s'annonce pas de tout repos. Il lui faudra du temps pour accepter les visites éclair, les temps morts et, surtout, ne pas parler à ses amis de cette relation qui doit rester secrète. Supportera-t-elle d'être continuellement soumise au bon vouloir de Kaede ?

     

    Avis par Jake :

    Contrairement au premier volume, celui là est beaucoup plus classique. On commence à entrer dans de la romance pure shojo avec un garçon qui distille doucement ses marques d’affection et une fille qui se demande si elle est la seule complètement accro et n’identifie pas les-dites marques d’affection ! ^^ Du coup forcément, le niveau baisse un peu à mon goût et s’enfonce dans les clichés avec le meilleur ami amoureux de l’héroïne depuis toujours et qui annonce la couleur au prétendant actuel (qui se trouve être une star…). Reste qu’en suivant les codes du shojo, ce manga s’en sort très bien et met en avant de très beaux graphismes aux détails réussis. Je reste désireux de découvrir la suite !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Fruits basket another - Tome 02 - Natsuki Takaya

     

    Résumé :

    Sawa Mitoma manque de confiance en elle. Alors qu’un professeur la réprime pour son retard, un charmant jeune homme vient à son secours. C’est Mutsuki Sôma, le vice-président du conseil des élèves ! Il va immédiatement repérer la fragilité de Sawa et lui tendre un piège en la faisant entrer au conseil des élèves. Fini l’anonymat, le repli sur soi, elle est obligée de se révéler !

     

    Avis par Jake :

    C’est clair et net, après deux volumes je peux le dire : je n’aime pas. Si j’avais trouvé des qualités à la série originale ; ce n’est absolument pas le cas ici. Je m’ennuie complètement. Je trouve les protagonistes inintéressants au possible. Ils sont plats, sans consistance. L’héroïne n’a aucune personnalité et aucun répondant. Il y a trop de personnages et on ne parvient à s’attacher à personne. Si les graphismes sont plutôt sympas, ils sont cependant très classiques pour un shojo et ne parviennent absolument pas à relever le niveau de l’œuvre. A mon sens, Fruits basket n’aurait pas du être ressuscité…

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Hana nochi hare - Tome 03 - Yoko Kamio

     

    Résumé :

    En discutant avec Rui Hanazawa, Haruto a pris conscience de ses sentiments pour Oto. Il lui révèle qu’Airi a distribué les posters sans lui en parler et cette dernière, qui est amoureuse de lui, se sent rejetée. Elle va s’excuser auprès d’Oto et lui demande de devenir son amie, mais Haruto est persuadé qu’elle ment une nouvelle fois… Oto ne sait que croire et se rapproche progressivement d’Airi.

     

    Avis par Jake :

    J’ai beaucoup aimé le début de ce shojo pour son esprit un peu décalé, avec notamment une relation entre Oto et Haruto très peu commune. Malheureusement, le « suspense » retombe un petit peu dans ce volume qui reprend une histoire plus conventionnelle. Airi est une sale gosse capricieuse qui a l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle veut sans que quiconque ne lui résiste. Si quelque chose est vraiment intéressant ici, c’est sa relation avec Haruto : clairement il tient à elle, pourtant il est bien conscient de sa nature. On déplore que le lien Haruto / Oto n’évolue pas vraiment dans ce tome. Il y a un peu moins d’humour… Les graphismes ne changent pas, c’est un shojo très propre sur cet aspect. A voir si le rythme change de nouveau par la suite…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • La courtisane d'Edo - Tome 03 - Kanoko Sakurakouji


    Résumé :

    À l'époque d'Edo, les parents d'Akane - des nobles de la caste des guerriers - ont été assassinés. Pour mener sa propre enquête, elle décide d'elle-même de devenir courtisane et s'engage dans l'une des plus grandes maisons closes du quartier des plaisirs de Yoshiwara : l'Akebonorô. Akane est tourmentée par l'attitude brusque de Sôsuke, qui ne sait pas contenir ses sentiments... Son ancien serviteur Riitchi et Sôsuke lui portent secours pour faire la lumière sur les causes de la destitution de sa famille...

     

    Avis par Jake :

    A chaque volume, La courtisane d'Edo confirme sa qualité ! Le milieu est tellement bien décrit que l'on s'y croirait vraiment. On s'immerge dans l'époque et dans les conditions politiques qui régissent les rapports entre les gens. Akane est terriblement attachante depuis le début, mais plus on apprend à le connaître, plus Sôsuke devient agréable pour le lecteur. Les sentiments des uns et des autres sont très clairs, mais on joue sur les règles du shojo en créant des difficultés et des épreuves. La seule différence avec un shojo classique étant qu'ici, c'est fait avec beaucoup de goût et de crédibilité. J'adore également Riitchi, l'ancien serviteur d'Akane, et son rapprochement vers Sôsuke est assez marrant... Les graphismes sont magnifiques : pleins de détails qui viennent agrémenter le charme de ce manga. Une vraie réussite !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • La princesse et la bête - Tome 02 - Yu Tomofuji

     

    Résumé :

    Le coeur de Salifie se serre lorsqu'elle aperçoit une des princesses invitées par le chancelier en compagnie du roi dans sa chambre. Sa première amie dans le monde des démons, la princesse Amito, l'encourage à lui avouer ses sentiments... Pendant ce temps, le chancelier et les sénateurs décident de faire passer des épreuves à Salifie dans le but de l'écarter. Afin de devenir la reine officielle du pays, Salifie va devoir mettre sa vie en jeu pour réussir à invoquer une créature sacrée !

     

    Avis par Jake :

    S’il y avait un petit peu d’action au premier tome qui pouvait nous mettre le doute, ce n’ets plus le cas ici : nous sommes bel et bien dans le shojo ! Mais cela passe plutôt bien… Pour ma part, j’ai beaucoup aimé la relation qui s’est créée avec la princesse Amito, rendant le personnage récurrent (ou en tous cas je l’espère) dans l’univers de La princesse et la bête. Les sentiments des deux protagonistes principaux sont devenus très clairs, mais cela ne les empêche pas de se les prouver très régulièrement à coups de grands actes sacrificiels nobles (ce serait plutôt cette partie là qui est agaçante…). On craint un peu que l’ouvrage ne puisse tourner en rond avec une princesse qui doit sans cesse faire ses preuves en tant qu’humaine, mais après tout le shojo peut également nous surprendre avec de la nouveauté, seul le temps pourra le dire. Les graphismes sont plutôt réussis et parviennent à passer du drame à l’humour sans trop de mal… A suivre pour trancher !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Make me up! - Tome 02 - Kôhei Nagashii

     

    Résumé :

    Misaki Hoshino est une fille ultra-populaire et exubérante. Sauf que son joli visage n'existe que grâce au maquillage, ce qu'elle cache jalousement à tout le monde. Kobayakawa, lui, est un garçon taciturne, limite misanthrope, mais doté d'un grand sens artistique et qui se retrouve à protéger le secret de Misaki en devenant son maquilleur attitré. Hélas, la vie de lycéen n'est pas de tout repos. Entre Riho, la meilleure amie protectrice de Hoshino, et Matsukata, membre du club d'art plastique comme Kobayakawa et souffre-douleur du lycée, le quotidien de nos deux héros est parsemé d'obstacles !

     

    Avis par Jake :

    Le shojo prend un tournant que je ne m’imaginais pas… Si la première partie de ce volume est dans la continuité du premier tome, ce n’est pas le cas de la suite. Kobayakawa prend de l’importance en réussissant enfin à parler par lui-mêmeet à prendre position. Ses sentiments également se développent et sont mis en avant. Hoshino, elle, devient plus que jamais une héroïne à travers sa bravoure. Elle agit véritablement comme un super héros en changeant de physique (maquillage on ou off) et cela est plutôt très marrant. Mais la deuxième partie vise à développer davantage d’autres petites trames, avec de nouveaux personnages qui pourraient prendre de l’importance… Intéressant de voir la direction qui va être prise… Les dessins sont très bons, souvent très marrants. On a pas l’impression de se retrouver dans un shojo classique d’un point de vue graphique, et en ce sens c’est terriblement innovant ! J’aime beaucoup…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Alchimia - Tome 02 - Samantha Bailly & Miya

     

    Résumé :

    Après avoir caché Idan sur l’Atelier, Saë doit maintenant utiliser l’alchimie sur lui enfin de prouver les bonnes intentions du jeune homme. Ce qu’elle découvre laisse présager de grands dangers pour les alchimistes ! Saë va devoir œuvrer pour sauver son royaume, tout en protégeant Idan et ses terribles secrets ! Comment Ethiel va-t-il réagir au rapprochement de la jeune fille et de son ennemi ? 

     

    Avis par Jake :

    La couverture et le titre m’avaient particulièrement interpelé. Quand j’entends Alchimiste, je pense évidemment à l’exceptionnel Fullmetal alchimist ! Ici, il n’en est rie, car nous avons clairement affaire à un shojo, et cela devient évident après quelques pages de lecture, autant dans les dessins que dans le scénario. Si le tout n’est pas trop girly, c’est en revanche assez plat, ou trop peu explosif pour réellement sustenter ma soif d’action ! Les personnages sont assez basiques, et même si la magie est effectivement au rendez-vous, elle n’est pas utilisée dans des combats majestueux, comme cela peut être le cas dans d’autres mangas… Côté graphismes, c’est le shojo classique : des visages en gros plans et justement, des fonds qui sont quasiment inexistants. Le style fait assez vintage, façon 80s ou 90s, dans la veine de Sailor moon, ce qui peut plaire à certains… Une œuvre qui me correspond donc assez peu…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Card captor Sakura - clear card arc - Tome 02 - Clamp

     

    Résumé :

    Akiho, la petite nouvelle du collège Tomoeda, est très vite devenue l'amie de Sakura et de toute la bande. Sakura en est ravie et ne cesse de relever leurs points communs. Tout irait pour le mieux s'il n'y avait pas ces rêves inquiétants, où elle voit une mystérieuse silhouette qui semble vouloir sa clef. Qu'est-ce que cela peut bien vouloir dire ? Pour le moment, Sakura se contente de capturer les unes après les autres les nouvelles cartes qui se présentent à elle. Un dimanche, Akiho l'invite chez elle pour visiter sa bibliothèque. À sa grande surprise, Sakura découvre qu'elle habite dans l'ancienne maison d'Eriol.

     

    Avis par Jake :

    Troisième volet de ce nouvel arc, et on retrouve les personnages comme on les aime. Pour ma part, j’ai adoré voir Shaolan (mon personnage préféré depuis Tsubasa reservoir chronicles) passer enfin à l’action, et son double combat avec Sakura était simplement génial ! Les protagonistes recèlent des surprises, et même si on le sait sans l’ombre d’un doute, on ne comprend pas exactement ce qu’elles sont ! ^^ Akiho a clairement un rôle très important à jouer, mais lequel… ? Les graphismes sont toujours aussi « champêtre », avec des fleurs dans chaque case. C’est très doux, c’est reposant et agréable. Bref, c’est du Card captor Sakura ! C’est la légèreté à l’état pur, avec des protagonistes attachants… La pointe de magie n’enlève rien au succès du shojo. Bref, j’ai dit que j’adorais Clamp ? ^^

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Kiss me at midnight - Tome 01 - Rin Mikimoto

     

    Résumé :

    Elle, c’est  Hinana : une lycéenne sérieuse qui rêve secrètement de vivre une histoire d’amour digne d’un conte de fées. Lui, c’est Kaede : un irrésistible acteur, un peu frivole et aux yeux baladeurs quand il croise de  jolies filles. Lors d’un tournage dans le lycée  de Hinana,  tous deux vont se croiser, se déconcerter puis se chercher…C’est le  début d’une romance loin des attentes de cette Cendrillon des temps modernes !

     

    Avis par Jake :

    La collection shojo addict de Pika ne cesse de m’impressionner ! Vous le savez, je suis loin d’être un inconditionnel du genre, et pourtant je suis complètement accro à cette nouvelle collection qui rafraichit énormément les shojos en les rendant plus originaux, plus vivants et plus… addictifs ! Alors oui, le thème de la romance, c’es évidemment du réchauffé, mais c’est traité d’une telle manière qu’on apprécie vraiment les deux protagonistes, et que Hinana n’est pas traitée comme une banale victime qui attend que son prince charmant la considère enfin ! On a des personnages forts et touchants qui nous sont très rapidement attachants. Les graphismes sont très réussis (mieux que sur la couverture à mon sens ^^) et on s’immerge immédiatement dans la trame… A quand la suite ?

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • La princesse et la bête - Tome 01 - Yu Tomofuji

     

    Résumé :

    Un territoire défendu, plongé dans une atmosphère hostile... C’est là que vit un peuple de créatures étranges qui, autrefois, dominait et dévorait les hommes. Salifie est la 99e sacrifiée offerte à leur terrifiant  roi. Ayant été élevée pour devenir une offrande, la jeune fille ne craint pas ce souverain et attend sagement la nuit de la cérémonie. Lorsque celle-ci découvre les secrets de ce roi qui n’a pas de nom, le destin prend un tournant inattendu pour ces deux êtres que rien ne devait rapprocher...

     

    Avis par Jake :

    C’est le deuxième titre de Pika estampillé « shôjo addict » après La courtisane d’Edo, et je dois dire que jusque là je suis très agréablement surpris. Je m’attendais à moitié à trouver une nouvelle énième romance de La belle et la bête façon manga. Et si évidemment le côté romance est très présent, il parvient à ne pas être gnangnan… L’histoire est intéressante, elle mêle une certaine forme de politique et ne s’arrête pas juste à la relation amoureuse entre Salifie et celui qui est renommé Leonhart ^^. Les graphismes sont extrêmement réussis au niveau des protagonistes, que ce soit le roi ou la jeune femme d’ailleurs. Les monstres sont très bien faits, et on apprécie que de l’humour soit incorporé par moments (notamment avec Anubis qui pète souvent les plombs ^^). Bref, c’est un très bon début. J’espère simplement que le manga saura se renouvelé car avec 7 tomes au compteur au Japon, il ne faudrait pas que la trame revienne redondante…

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • L'académie musicale Alice - Tome 02 - Tachibana Higuchi

     

    Résumé :

    Le rideau se lève sur le tumultueux voyage de classe ! Le voyage de classe de l’école de musique Alice est l’occasion d’organiser un concours de popularité, l’élection de la meilleure travestie, qui concerne les aspirantes otoko-yaku ! Une fois à l’Académie Alice, qui en est la destination, Hikari décide de gagner sans l’aide d’Ema, et dans ce but… C’est alors qu’apparaît un garçon qui veut la mort d’Ema !

     

    Avis par Jake :

    J’ai nettement moins accroché avec ce second volume. Le premier m’avait plu, surtout pour son côté fantastique, avec les Alice, les pouvoirs mystérieux que chaque étudiant semble posséder. Ici, il n’est pas vraiment question de cela. Le tome est surtout consacré aux femmes qui tentent de jouer des rôles d’hommes. Des questions de posture… Et à l’exception de la dernière partie de ce numéro, on n’assiste pas vraiment à un rapprochement entre Hikari et Ema. Les graphismes sont trop simplistes à mon gout, à commencer par les visages des personnages qui ne font pas vraiment réalistes… Bref, une déception pour un shojo qui m’avait interpelé à la base… Dommage.

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Hana nochi hare - Tome 02 - Yoko Kamio

     Résumé :

     Haruto est sous le choc : il vient d’apprendre qu’Oto était fiancée à Tenma Hase, le président de l’association des élèves du lycée Momonozono ! Ses amis lui font remarquer qu’il est amoureux d’elle. Alors qu’il tente de mettre de l’ordre dans ses sentiments, il rencontre un des membres des F4… Mais la rencontre avec Tenma n’est pas du tout ce qu’il imaginait, et il découvrira la véritable nature des sentiments du garçon pour Oto…

     

     Avis par Jake :

     J’aime bien ce shojo… Il y a un côté assez original. Oto est plutôt une fille forte, et Haruto est plein de contrastes ! Il n’est pas classique, il est bourré d’insécurités et donc très réaliste pour un protagoniste de manga (à fortiori de shojo). La relation avec Oto est très spéciale, assez conflictuelle. On sent qu’il y a clairement une alchimie, mais il y a pas mal de barrière, de non dits entre eux… L’irruption de Tenma, qui ressemble un peu au garçon parfait et moral, est très intéressante. Cela risque de compliquer la donne et de créer un triangle amoureux sympathique… Les graphismes sont très classiques et très adaptés à l’histoire. Le trait est précis même si le décor manque un peu de détails à mon goût… Pas mal !

     Lien direct : Editions Glénat 


    votre commentaire
  • La courtisane d'Edo - Tome 02 - Kanoko Sakurakouji

     

    Résumé :

    Les parents d'Akané, des nobles de la caste des guerriers, ont été assassinés. Elle se jette à corps perdu dans sa quête de la vérité, qui l'amène à s'engager dans une des plus grandes maisons closes d'Édo. Riitchirô, l'un de ses anciens serviteurs, a retrouvé sa trace. Il veille sur elle en cachette chez son nouvel employeur. Akané est troublée par sa rencontre avec Sôsuké, le fils d'une grande famille de prêteurs sur gage. Il est censé détester la caste des guerriers, mais fait parfois preuve d'une grande gentillesse envers elle. Son image hante Akané...

     

    Avis par Jake :

    La courtisane d’Edo est vraiment un shojo passionnant ! L’histoire est tellement mature et adulte qu’elle en est captivante ! Les personnages sont très bien conçus. Akané est intelligente, et touchante par sa gentillesse et sa réflexion. Son protecteur l’est aussi, et on préfèrerait la savoir avec… Sôsuke est intéressant… un peu irritant également ! Mais leur relation est complexe, pittoresque. Pareil pour les protagonistes dans la maison des courtisanes… Il y a de la jalousie, peu d’entraide, on reconnaît une image assez politique finalement. Tout a beau avoir lieu dans le passé, il y a de nombreux éléments intemporels. Les graphismes sont absolument superbes. Très travaillés et précis. C’est un succès total !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Make me up! - Tome 01 - Kôhei Nagashii

     

    Résumé :

    Elle, c’est la très populaire Misaki Hoshino. Choyée par ses amis, elle cache en fait un secret inavouable. Lui, c’est Kobayakawa, un garçon des plus ordinaires qui passe son temps à faire semblant de dormir, mais doté d’un réel talent pour la peinture. Un soir, il découvre par hasard son secret. Maintenant, à lui de la protéger, peu importent les péripéties ! Le garçon qui s’ennuie et la fille qui s’amuse vont désormais partager le même quotidien !

     

    Avis par Jake :

    Génial ! Je ne suis pas branché shojo, et j’avais très peur en démarrant celui-ci : cela parle de maquillage, de garçon qui vit presque en autarcie et d’une fille populaire et très maquillée… Jusqu’à ce que ce ne soit plus du tout le cas ! L’histoire est en fait assez hilarante. Misaki est trop drôle, et les phases où elle se fait maquiller ou quand elle se démaquille sont à mourir de rire ! Elle a un tempérament si différent en fonction de la façon dont elle est habillée : on dirait une Supergirl très originale ! Kobayakawa est plus classique, mais donne un bon équilibre au duo. Les dessins sont bons et sortent du shojo traditionnel. Ils se prêtent complètement au ton humoristique de l’œuvre ! Bref : il me tarde vraiment de découvrir la suite de ce shojo qui est déjà à son 11ème volume au Japon !

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Love under arrest - Tome 02 - Maki Miyoshi

     

    Résumé :

    Après avoir obtenu l’accord du père de Kako, Kôta est devenu le mari de cette dernière (même si tout ne sera officiel qu’après l’obtention du diplôme de la jeune femme). Mais les choses ne sont pas aussi simples, puisqu’avec son métier de policier, Kôta fait preuve du plus grand sérieux, et présente énormément de craintes quant à la sûreté de sa future femme. Cette dernière tente de se rapprocher de lui et d’en apprendre plus…

     

    Avis par Jake :

    Si le premier volume m’avait bien plu, en particulier pour un shojo ; je dois admettre que le rythme de cette suite est un peu lente à mon gout. Evidemment, il nous révèle une ou deux surprises, mais ce sont surtout des situations plutôt embarrassantes pour la jeune femme. Le seul point que j’ai trouvé vraiment intéressant ici, c’est le mea culpa d’Ôkami. Le personnage masculin devient très captivant, et plus complexe que Kôta, même si l’on sait d’avance qu’il n’aura toujours que la seconde place (au mieux). Pas de triangle amoureux en vue du coup… Les graphismes sont plutôt bons, ils correspondent bien aux classiques du shojo, mais avec moins de fioritures et donc plus semblables à la réalité. Cela me plait beaucoup… reste à voir comment l’histoire va évoluer !

    Lien direct : Editions Delcourt / Tonkam


    votre commentaire
  • Baby-sitters - Tome 15 - Hari Tokeino

     

    Résumé :

    Kotaro tient absolument à apprendre à manger avec des baguettes. Une nouvelle fois, son frère se plie à cela et tente de lui montrer la méthode, et cela le pousse à se plonger dans de vieux souvenirs qu’il partage avec les enfants du groupe. Puis Kosuke laissé seul avec les jumeaux fait son possible pour être un bon père en tentant de palier l’absence de sa femme, il s’attaque donc à l’omelette, mais ce n’est pas gagné ! Kotaro refuse de jeter des haricots sur son frère déguisé en démon pour célébrer la fin de l’hiver… Isaida s’endort et rêve d’un monde où les adolescents et adultes sont bébés alors que ces derniers sont adultes ! Hayato refuse de jouer à cache-cache avec Taka qui pense que son frère préfère le baseball à lui…

     

    Avis par Jake :

    Retour de mon shojo préféré ! Une bouffée d’air frais, de bonne humeur, d’espoir envers le genre humain ! Et oui, c’est tout cela que Baby-sitters apporte avec ses personnages si touchants et attentifs les uns aux autres. J’adore Kotaro et son grand-frère, et la patience qu’ils ont l’un pour l’autre. Le passage où les âges sont inversés dans le rêve d’Isaida est absolument génial ! Probablement un des meilleurs de toute la saga puisqu’il nous permet ce que les fans attendent depuis longtemps : voir comment les bébés vont grandir. Et le résultat est au rendez-vous ! Les graphismes sont toujours aussi mignons, et je suis étonné de la longévité de ce shojo… Pourtant, tant que la mangaka parviendra à maintenir ce degré de qualité, je continuerai à suivre avec le plus grand plaisir comme c’est le cas depuis plus de 4 ans…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Shinobi quartet - Tome 01 - Tohru Himuka

     

    Résumé :

    Chôko Manaka est l'héritière d'un grand groupe industriel. Elle déteste la vie qu'elle mène, entourée de gardes du corps et préférerait une vie de lycéenne normale. Pour que son père lui laisse sa liberté, Chôko doit tout d'abord trouver son propre shinobi, la personne qui deviendra son bras droit lorsqu'elle prendra la suite des affaires familiales... C'est pourquoi elle intègre l'école Mizonoo, une institution qui forme les "shinobis", qui deviendront les plus proches collaborateurs des personnalités du monde politique et de la finance.

     

    Avis par Jake :

    Je n'ai pas trop accroché. Même si le shojo tente des manoeuvres pour sortir du côté girly avec davantage d'action qu'un shojo classique, il faut bien l'avouer, ça reste trop féminin à mon goût. La relation entre Chôko et son shinobi est un peu cliché avec un garçon trop enthousiaste et une fille récalcitrante. Si les événements s'enchainent bien, la mayonnaise ne prend pas trop car on n'arrive pas à saisir le but véritable... Il n'y a pas de fil rouge captivant. Les dessins sont beaux en revanche, pas trop typés shojo et plutôt clairs, avec des détails. Enfin, pour ma part c'est un bide, surtout qu'il passe juste après la marquante Courtisane d'Edo dans la même collection, et il n'y a pas photo... 

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique