• Kamikaze kaito Jeanne - Tome 06 - Arina Tanemura

    Résumé :

    En passant par dessus le balcon, Maron s'est retrouvée projetée dans le passé face à la réelle Jeanne D'arc ! Et elle est en compagnie de Noin qui y voit plus clair dans ses sentiments... Cette rencontre incroyable et dramatique lui permettra de retrouver des pouvoirs et sa confiance en elle-même ! A son retour, Maron tente de prendre son courage à deux mains pour seulement se rendre compte que Chiaki sort déjà avec une autre fille ! Access et Maron ne comprennent pas ! D'ailleurs, l'ange de Chiaki se rapproche de Finn, l'ange déchu... Enfin, quelqu'un fait une déclaration d'amour à Maron...

     

    Avis par Jake :

    Avec un seul tome avant la fin du shojo, cet avant dernier volume voit beaucoup d'action ! Tout se déroule en même temps et c'est assez agréable ! Le voyage dans le temps vers la vraie Jeanne est quelque chose que l'on aurait aimé voir depuis un moment, une occasion idéale pour relancer le moral de Maron. La trame amoureuse de Chiaki est un peu étrange en revanche, on se demande comment cela arrive exactement... La déclaration d'amour faite à Maron est mignonnette ! Finn est plutôt en retrait et se prépare certainement pour le dernier chapitre de cette saga. Access prend de l'importance et on sent tout de même la fin très fleur bleue du shojo (encore que j'étais très agréablement surprise de la fin de l'histoire du passé de Jeanne...). Bref, tout est en place pour la fin !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Mikado boy - Tome 04 - Riko Miyagi

    Résumé :

    Gin a été kidnappé par son frère jumeau qui le ramène dans un endroit que les deux connaissent bien... C'est suffisant pour replonger Mikado boy n°2 dans son passé : la mère des deux garçons avait réussi à créer un œuf possédant la capacité de créer une énergie propre renouvelable... Ou de devenir une arme de destruction massive ! La deuxième solution est le choix de Kogane qui souhaite tout reconstruire... Heureusement, Hide est la pour aider son ami et partenaire ! La chasse à l'œuf céleste commence, et tous les coups sont permis quand l'enjeu est aussi important ! Les mikado boys sont les seuls espoirs pour le monde...

     

    Avis par Jake :

    Je n'avais pas du tout aimé le premier tome. Parfois, le mélange entre shojo et shonen fait un succès incomparable, comme dans Ranma 1/2 ou la majorité des œuvres de CLAMP... Et dans Mikado boy, j'avais trouvé l'action bien trop légère et les simagrées des personnages trop importantes. J'avais donc décide d'abandonner le manga, bien qu'il ne soit composé que de quatre opus. Par un heureux hasard, j'ai eu l'occasion de découvrir ce dernier tome et je dois dire qu'il était beaucoup plus dynamique que le premier ! La trame devient plus palpitante et la recherche de l'œuf céleste est une intrigue vraiment prenante ! On regrette même que l'arme ultime ne soit pas utilisée pour voir véritablement ce dont il est capable ! Les personnages sont sympas, et les dessins un peu simples... Mais j'ai trouvé ce volume assez sympa !

    Lien direct : Editions Glénat

    votre commentaire
  • My teen love - Tome 01 - Shizuki Fujisawa

    Résumé :

    Miu vit seule avec son père, mais durant son enfance, son voisin et meilleur ami lui a apporté le soutien et l'affection... Seulement, il est parti vivre aux États Unis. Lorsqu'un garçon lui saute dans les bras trois ans plus tard alors qu'elle est au lycée, elle n'arrive pas à réaliser qu'il s'agit de la même personne et le traite de pervers ! Leur amitié se reconstruit très vite, pourtant Miu se rappelle que Keita lui a fait une déclaration d'amour juste avant de quitter le Japon et de ne plus lui donner de nouvelles du tout... Et au fur et à mesure qu'ils se côtoient, Miu se rend compte qu'elle nourrit également des sentiments amoureux pour son ami, mais est-ce toujours réciproque ?

     

    Avis par Jake :

    Le scénario n'est pas vraiment original puisqu'il s'agit encore d'une histoire ou les deux protagonistes sont clairement amoureux l'un de l'autre mais se cherchent encore sous couvert d'une soit disant amitié (le dernier en date que j'avais lu était Shojo relook)... Heureusement, la force de ce manga en huit volumes est un personnage féminin assez fort (même si elle a forcément la larme facile ^^). Et son côté humoristique est assez agréable, le ton est léger et on n'est pas sur une série dramatique : les héros sont des adolescents qui ne se prennent pas au sérieux. Côté dessin, là encore il n'y a pas de grosses surprises : beaucoup de gros plans, des personnages aux traits assez évadés, des yeux énormes (et parfois inexpressif)... Mais le trait est de qualité. Bref, on a une shojo classique qui plaira aux inconditionnels du genre... Et elles sont nombreuses ! ^^

    Lien direct : Editions Pika


    votre commentaire
  • Liselotte et la forêt des sorcières - Tome 04 - Natsuki Takaya

    Résumé :

    Un nouveau familier fait son apparition près de la forêt des sorcières. En parallèle, la maisonnée de Liselotte ne cesse d’abriter plus d’individus ! Les derniers en date sont la sorcière Hilde et son familier Myrte. Engetsu n’a toujours pas de souvenirs de Liselotte, pourtant, il semble s’évertuer à lui faire plaisir, ce qui conforte la jeune femme dans son affection pour lui. Enfin, un combat se prépare pour Engetsu…

     

    Avis par Jake :

    La pression retombe complètement, et c’est bien dommage. On était monté très haut avec la confrontation de Liselotte face à la sorcière, et avec la perte des souvenirs d’Engutsu. Dans ce nouveau tome, les personnages vivent tous ensemble et c’est plutôt la reprise de la vie quotidienne, même si les protagonistes sont un peu plus nombreux… Il n’y a pas de point véritablement mis en avant, et on est plutôt perturbé lorsque le combat d’Engutsu commence (principalement parce que son adversaire lui ressemble vachement physiquement ! :-P). Quelques notes d’humour à noter, mais elles sont également moins présentes que précédemment… Bref, on s’ennuie un peu dans cet opus qui n’a rien de spécial à offrir… C’est bien dommage !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Baby-sitters - Tome 07 - Hari Tokeino

    Résumé :

    Alors que Usaida est malade et que Ryuchi doit aller en cours, c’est M. Saiwaka qui est tout désigné par la directrice pour s’occuper de la crèche en l’absence des deux gérants… Alors que Yuki n’est pas loin de la crèche, elle en profite pour jeter un œil à Ryuchi pour qui elle nourrit des sentiments… mais Maria la pousse à passer la journée avec les petits, car elle sait que la jeune femme n’aime pas trop les bébés ! Kotaro insiste pour planter des fraises dans le jardin de la directrice, qui pense que c’est une bonne idée et va tenter d’aider…Ryuchi a réussi à faire craquer un garçon lorsqu’il portait une perruque ! Quant à Hayato, il se fait enfermer sur la terrasse à l’extérieur en plein hiver sans moyen de prévenir qui que ce soit…

     

    Avis par Jake :

    Dans les différents chapitres de ce tome, deux histoires sortent complètement du lot… La toute première, qui est d’ailleurs en couverture avec M. Saiwaka qui prend soin des petits à lui seul. On adore ce personnage, son flegme et sa bienveillance font de lui un personnage très drôle et résolument positif ! Ses dialogues (si l’on peut dire ainsi puisque Kotara ne fait que des « Mmh ») avec le bébé sont à mourir de rire ! On aimerait le voir davantage d’ailleurs, tout comme la directrice. C’est d’ailleurs sa présence qui permet de faire de l’histoire des fraises de Kotaro une trame particulièrement touchante ! C’est beau, et on retrouve là la complicité des deux frères. C’est la magie Baby-sitters qui officie une nouvelle fois ! Les dessins ne pâtissent pas de la suite des volumes et parviennent toujours à capturer le charme des bébés qui unis, forment une bande charmante ! Après 7 tomes, Baby-sitters reste mon indétrônable gros coup de cœur shojo…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Marine blue - Tome 01 - Ai Yazawa

    Résumé :

    Haruka mène une vie paisible en bord de mer. Elle travaille avec Ippei, son cousin, chez son oncle qui possède une paillote. Puis un jour, un surfeur se confronte avec Ippei… Le nouveau venu n’est autre que l’amour d’enfance d’Haruka, auquel elle avait tourné le dos pour ne pas perdre ses amies jalouses… Les sentiments ne tardent pas à refaire surface, mais la situation est loin d’être simple car Ippei ne semble pas considérer sa cousine comme un simple membre de sa famille… Une belle soirée se prépare, de quoi rapprocher les cœurs…

     

    Avis par Jake :

    Marine blue a été créée par l’auteure de la réputée Nana, toujours en cours à l’heure actuelle. La différence est que Marine blue est un titre traduit avec de nombreuses années de retard, puisqu’il date de 1989 ! Et cela se ressent dès la couverture, dont les traits sont propres à cette époque (il n’y a qu’à voir Kimagure orange road, Saint seiya ou Sailor moon). Le style plait franchement ou pas du tout avec ses traits lâches sur fonds évasés, avec du texte éparpillé sur la page au gré des envies de la mangaka… Ici, cela colle parfaitement avec le genre du shojo ou un triangle amoureux très lent se met en place… Ce n’est pas mon style préféré : les personnages sont un peu mous, Haruka est très fleur bleue et les garçons ont du mal à assumer leurs sentiments. En revanche, l’ouvrage dégage effectivement un effet « bord de mer » assez agréable. C’est d’ailleurs le plus grand attrait de ce shojo : son côté nostalgique…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Library wars - love & war - Tome 11 - Kiiro Yumi

    Résumé :

    La bataille fait rage entre les bibliothécaires et l’armée de la censure avec au centre de l’affaire, l’inauguration de la galerie. Deux membres de la brigade se font lourdement blessés lors de l’affrontement et tombent dans le coma. De son côté, Iku n’a pas le choix et obéit à son instinct naturel de préservation : ainsi, elle tire sur quelqu’un pour la première fois de sa vie. Heureusement, elle est soutenue par Dojo dont les sentiments semblent très clairs…

     

    Avis par Jake :

    Je prends le train en route, mais c’était l’occasion de découvrir ce manga dont le titre m’intriguait depuis un petit moment. Alors, c’est bien sûr difficile de se faire une idée avec un seul volume, surtout pris en cours de route… Mais je peux d’ores et déjà voir que ce manga ne me correspond pas. Le rythme est lent, comme celui d’un shojo, et je trouve que cela contraste trop avec l’histoire qui devrait plutôt être dynamique puisqu’il est question de guerre et de batailles. Les personnages n’ont pas su me convaincre, à l’exception de Genda, qui m’a fait sourire par son aspect « gros dur ». La relation entre Iku et Dojo (en plein milieu d’un conflit) n’est pas très crédible, et le personnage féminin m’a plutôt irrité… Les dessins sont propres au shojo : beaucoup de plans de visages (exaltés, en larmes, etc…) et des décors minimalistes… Bref, je ne réitèrerait pas avec ce manga…

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Kamikaze kaito Jeanne - Tome 05 - Arina Tanemura

    Résumé :

    Maron se remet plutôt bien de l’attaque de son professeur et chevalier démon notoire : Noin… Et c’est principalement grâce à Chiaki, qui fait son possible pour lui prouver son affection et sa dévotion en l’amenant se détendre dans un parc d’attractions. Malheureusement, il sera obligé de lui faire une révélation sur l’ange Finn, confidente de Maron ; qui changera pour toujours la relation des deux jeunes femmes… Chiaki expliquera donc l’histoire d’Access et de Finn, lorsque cette dernière a foulé pour la première fois la planète Terre… Bien que Maron ne puisse toujours pas se transformer en Jeanne depuis que son rosaire s’est transformé en pierre, de nombreux éléments seront remis en question…

     

    Avis par Jake :

    Je dois admettre que celle-là, je ne la voyais pas arriver ! Sachant qu’il n’y avait plus que deux opus avant la fin de ce shojo, je pensais que la mangaka ferait traîner les choses, notamment au niveau de la relation amoureuse entre Maron et Chiaki pour occuper les derniers chapitres… Mais au contraire, il semblerait que la trame s’épaississe seulement maintenant avec les révélations sur l’ange Finn ! Evidemment, cela impose une ambiance plutôt dramatique et triste, ce qui est dommage car Kamikaze kaito Jeanne est surtout fort pour les réactions amusantes de ses personnages, en particulier lorsqu’ils sont dépités. Mais cela est positif vis-à-vis du scénario… Bien sûr, comme tous les mangas traitant de « magical girls », on attend tout de même un final particulièrement fleur bleue… ou serais-je une nouvelle fois surpris ?

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Double je - Tome 01 - Reiko Momochi

    Résumé :

    Nobara et Kotori sont deux sœurs jumelles quasiment impossible à différencier physiquement. En revanche, si la première est plutôt aventurière, la seconde est parfaitement sage... Lorsque leur père meurt, leur mère est comme transformée, alors qu'elle blâme l'une de ses deux filles pour le décès de son mari. Quand finalement un second drame vient ébranler les trois femmes, l'une des jumelles doit se faire passer pour l'autre pour épargner leur mère... Mais peut on vraiment abandonner sa propre personnalité et renoncer à vivre sa propre vie, même par amour ?

     

    Avis par Jake :

    Difficile de classer ce manga ! Evidemment, la couverture, le style, les dessins et la façon dont les dialogues sont insérés font immédiatement penser au shojo... Néanmoins, le thème est tellement dramatique et sombre que l'on ne peut s'empêcher de penser qu'il s'apparente au seinen. Le deuil est évidemment mis en avant, mais la culpabilité est également un élément important de ce manga. Les personnages font vrais, et c'est donc très facile de s'attacher et de s'intégrer à la trame. C'est très original pour un manga d'évoquer de tels drames (plus que l'idée de la duplicité des jumelles). On se demande vraiment ce qu'il va se produire ensuite : le suspense est très bon ! En revanche, il semble dur d'imaginer une fin positive étant donné l'idée de base... Les dessins sont classiques pour un shojo et plutôt réussis ! Certes, les personnages pleurent souvent, mais pour le coup, ils ont des raisons !!! Très sympa à découvrir, principalement pour son thème novateur. À suivre...

    Lien direct : Editions Akata


    votre commentaire
  • The world is still beautiful - Tome 02 - Dai Shiina

    Résumé :

    Le roi Livius et Niki apprennent à se connaître. C’est également le cas pour le peuple qui semble apprécier la nouvelle princesse. Mais ce n’est pas le cas de Lani Artistes et du reste du clergé qui voit la nouvelle venue comme une menace… Ainsi, ils contestent son union avec Livius. Niki insiste donc pour passer des épreuves qui ont par le passé causé la disparition de plusieurs princesses. Mais le tout est truqué et Niki se retrouve bientôt cloîtrée avec plusieurs hommes qui la veulent morte ! Heureusement, le roi Livius ne fait aucune confiance au clergé… Puis l’oncle du roi revient après un long moment d’absence, et la tension entre lui et son neveu est telle que cela causera des désagréments chez le couple royal…

     

    Avis par Jake :

    Dans ce second tome, j’ai trouvé que les choses allaient un peu vite : en fait, c’est surtout la relation entre Livius et Niki qui a passé la seconde ! Je veux bien que les deux s’apprécient, mais c’est d’ores et déjà l’amour fou et inconditionnel, ce qui paraît peu crédible. En revanche, le reste de l’opus est vraiment chouette : cela ne manque pas d’action, et pour un shojo c’est assez novateur ! (On retrouve un peu ce type de rythme dans certains volumes de Spice & wolf.) L’humour est toujours omniprésent, Niki est un personnage en or qui déridera n’importe quel lecteur ! Mais puisqu’elle et Livius se sont rapprochés, c’est un peu moins piquant entre les deux (ce qui est dommage)… L’arrivée de l’oncle du roi pourrait bien remettre en question cet équilibre d’ailleurs ! Bref : un shojo plein d’humour qui bouge !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Six half - Tome 04 - Ricaco Iketani

    Résumé :

    Shiori reçoit finalement une réponse négative du magazine… Pourtant, la suite ne se fait pas attendre très longtemps puisqu’elle est contactée par une agence ! Son premier instinct est d’accepter, pourtant, elle refuse par peur de devenir un fardeau pour son frère qui aurait délaissé ses rêves pour ses jeunes sœurs par le passé…Akio passe de plus en plus de temps avec sa petite amie depuis que leur relation est passé au stade suivant, pourtant, bien que le prenant avec l’humour, cette dernière ne peut réprimer un soupçon de jalousie constant envers Shiori… Le meilleur ami d’Akio débarque dans la région, et il va réveiller un souvenir de la mémoire de Shiori…

     

    Avis par Jake :

    Wahou, je commence par la fin mais attendez-vous à une révélation explosive en dernière page de ce tome ! Sinon, l’évolution des personnages suit son cours, notamment la trame concernant Shiori et le magazine Cookie Style. C’est assez agréable à suivre car on voit le personnage s’ouvrir aux autres et devenir un peu moins réfractaire à sa « sociabilisation » ! Kai est un peu moins présent dans ce numéro, et c’est bien dommage car il porte à lui seul 90 % de l’humour de ce shojo, et il est remplacé par le meilleur ami d’Akio qui risque de bouleverser l’équilibre que Shiori avait trouvé avec sa famille… Il va falloir attendre juin 2015 pour la prochain volume, et c’est assez frustrant, car on s’attache réellement aux personnages, et on a envie de continuer à lire ce manga comme un bon roman…

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Six half - Tome 03 - Ricaco Iketani

    Résumé :

    Shiori décide de trouver un petit boulot pour se faire de l'argent de poche. En parallèle elle est sélectionnée pour un concours auquel elle avait postulé avant de perdre la mémoire. Avec de nombreuses filles, elle doit poser pour un magazine qui publiera selon la popularité les 5 gagnantes. Craignant de causer des soucis à son frère, elle hésite... Mais c'est également une expérience qui lui permettra de retrouver un certain statut à l'école et de sortir de l'image snob qu'elle avait avant... Elle décide également de faire un cadeau à son frère et sa sœur, mais cette dernière est perdue dans ses sentiments contradictoires pour une grande sœur qui l'a beaucoup aimée avant de la mépriser complètement...

     

    Avis par Jake :

    J'aime décidément beaucoup ce shojo qui parle de personnalités et de sentiments sans que ce soit forcément  amoureux. D'ailleurs c'est le conflit sentimental entre Shiori et son frère qui me plait le moins ! En revanche, je suis happé par sa relation conflictuelle avec sa sœur qui a beaucoup souffert par le passé et refuse sa confiance à la nouvelle Shiori. Le personnage de Kai, qui semble de plus en plus épris de la jeune femme, est également génial ! Les dessins sont très spéciaux mais transmettent également beaucoup les émotions, et ce shojo n'a aucun mal à trouver une ligne conductrice... On ne s'ennuie pas et on a très envie de découvrir la suite des péripéties de Shiori afin de savoir si elle réussira à trouver véritablement "sa place"...

    Lien direct : Editions Delcourt

    votre commentaire
  • Liselotte et la forêt des sorcières - Tome 03 - Natsuki Takaya

    Résumé :

    Alors que Liselotte demande de l’aide à Eiche, l’esprit du grand chêne, afin de sauver Engetsu, les deux se font aspirer par l’arbre ! A l’intérieur, Liselotte se retrouve confrontée à la sorcière responsable de la transformation d’Enrich en Engetsu. Elle explique alors comment le garçon a été changé en pantin… Pour sauver Engetsu, Liselotte est obligée de faire un grand sacrifice. Puis, alors qu’ils tentent de retrouver une vie normale après la fuite de l’assassin, deux nouveaux compagnons viennent s’ajouter à Liselotte et ses amis pour vivre dans la maison qui ressemble de plus en plus à un gîte pour réfugiés…

     

    Avis par Jake :

    Encore une fois, l’action ne manque pas dans ce tome, et c’est ce qui me fait accrocher avec ce shojo. On déplore des bulles perdues pour les dialogues, ce qui implique que le lecteur doit véritablement suivre pour deviner qui parle (c’est un peu énervant, parfois…). Mais le scénario est assez sympa, et j’étais agréablement surpris d’apprendre aussi tôt dans l’histoire la vérité sur la transformation d’Enrich en Engetsu. Le tournant de cet opus, c’est le sacrifice de Liselotte qui m’a immédiatement fait penser à Tsubasa, reservoir chronicles ! Puis la vie reprend son cours, et malgré l’arrivée de la maladroite Hilde, le reste du volume est assez plat… Les dessins, eux, ne varient pas, bien que la première partie à l’intérieur du chêne soit un peu floue. Je pense que tant que la mangaka trouvera de nouveaux rebondissements, ce manga restera divertissant… à condition donc qu’il ne s’éternise pas sur la relation entre Liselotte et Engetsu : il a tellement plus à offrir !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • I dream of love - Tome 01 - Arina Tanemura

    Résumé :

    Chikagé Deguchi a 31 ans et est célibataire. Elle regrette ses années de lycée car elle a l’impression de n’avoir jamais rien accompli depuis. D’ailleurs, elle est toujours vierge et n’a jamais même embrassé de garçon. Son grand amour de l’époque s’est mis avec une des filles de son travail, et les gens commencent à se moquer de Chikagé. Mais à l’occasion d’une réunion d’anciens élèves, elle croise Tokita qui lui propose de tester un médicament interdit sur le marché : « l’Idream ». Une pilule qui pour plusieurs heures transforme son corps en celui de l’adolescente qu’elle était à ses 15 ans. Immédiatement, elle se fait repérer par une « idol », et devient modèle… La seconde chance de Chikagé prend enfin vie…

     

    Avis par Jake :

    Un shojo très sympa et original dans son scénario. Le style et les dessins restent en revanche très classique par rapport à ce que l’on a l’habitude de voir dans ce genre de manga. Très rapidement, on se rend compte que le garçon pour Chikagé, c’est sans conteste Tokita ! (Mais d’ici à ce que cette dernière s’en aperçoive, il y a un monde… ^^) Pas mal d’humour, après des débuts un peu dramatique (Chikagé est quand même au bord du suicide, comme quoi cette vie lui pèse beaucoup…). Les personnages sont sympathiques, et le thème parle forcément au lecteur dès lors qu’il a terminé ses études : qui n’a jamais rêvé de retrouver son corps flambant neuf de lycéen ? ^^ Les dessins respectent les règles du genre, mais sont très agréables et le texte est en proportion idéale pour une lecture fluide. J’espère que la mangaka, à qui l’on doit aussi The gentlemen’s alliance cross, saura garder le cap !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  • Liselotte et la forêt des sorcières - Tome 02 - Natsuki Takaya

    Résumé :

    La vie commence à être plutôt belle pour Liselotte qui voit en Engustsu son précieux Enrich, même si elle ne peut lui demander par quel miracle il peut être la même personne… Puis une nuit, une sorcière vient faire une apparition dans le potager qu’est en train de créer Lize. Dès le lendemain, la jeune femme décide de gagner la forêt des sorcières pour faire connaissance avec sa voisine particulière… Ses compagnons la suivent, et tous rencontreront bientôt la sorcière, et une de ses collègues masculine au tempérament plutôt hargneux ! Les choses dégénèrent lorsqu’un individu du passé de Liselotte se présente dans la forêt…

     

    Avis par Jake :

    Ce second tome bouge beaucoup plus que le premier, et de fait, je l’ai forcément trouvé plus palpitant ! Pour un shojo, c’est assez agréable cette forme de dynamisme. Il est un peu dommage que l’histoire soit autant ciblé sur Liselotte (oui, c’est le personnage éponyme, mais ce n’est pas une raison !). J’ai dans l’idée que les personnages secondaires ont beaucoup à offrir, et en particulier ceux avec du caractère, comme le familier de la sorcière, ou la seconde sorcière « homme » qui fait son apparition dans la forêt. Ce sont eux qui rendent le manga drôle et prenant. Bien sûr, on s’interroge sur le passé de Liselotte, qui est plutôt bien inclus dans la trame, mais cela ne fait pas tout et ne pourra pas éternellement garder le lecteur en haleine. L’histoire avance plus vite que prévu, et c’est une très bonne nouvelle : cela épargne de l’ennui. Le mystère Engutsu est (déjà) levé, mais c’est aussi bien car si le personnage est charismatique, il est aussi un peu inintéressant par son stoïcisme… Bref, pas mal de rebondissements dans ce volume, ce qui augure une suite assez prenante !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Ménage à trois - Tome 01 - Yuki Shiraishi

    Résumé :

    Yori, Subaru et Shizuku se sont promis de devenir des super stars lorsqu'ils seraient grands. Mais Yori a déménagé, et lorsqu'il regagne le lycée où se trouvent ses deux anciens amis, les choses ont bien changé... Si Subaru est devenu acteur et Shizuku un mannequin, lui n'a plus aucune envie de devenir une star. Au contraire, il serait plutôt intello sur les bords... Mais ses sentiments pour Shizuku vont le pousser à retrouver sa voie initiale, notamment pour aider son amie à progresser en parallèle. Seulement, si Shizuku ne voit pas d'inconvénient à ce que son ancien ami accède à la gloire, il n'a aucune intention de lui laisser la jeune mannequin... Le talent inné et incroyable de Yori lui permettra-t-il d'accéder à l'amour ?

     

    Avis par Jake :

    Ayant des goûts très spécifiques en shojo, j'étais hésitant à découvrir celui-ci : le thème est tout de même très girly et l'idée du triangle amoureux à été usé jusqu'à la corde... Mais je dois dire que Ménage à trois à des arguments convaincants... Si les garçons sont filiformes comme c'est toujours le cas dans le genre, Shizuku est en revanche magnifique et les talents de dessinatrice de la mangaka sont exploités au maximum avec elle. Les décors sont très légers en revanche et les nombreuses cases et les textes éparpillés sont fidèles au genre (ce qui me plait moins). Dans les innovations, on note que le personnage principal est un garçon, ce qui amène un changement agréable. Yori est un peu le switch boy ! Il a un talent incroyable et passe d'intello à acteur de génie ! Ce qui est vraiment agréable, c'est la légèreté de l'oeuvre : on le lit sans se prendre la tête et les personnages sont sympathiques, surtout Shizuku qui est pleine d'humour ! Pas mal du tout, voyons si l'auteure parvient à garder cette fraîcheur par la suite !

    Lien direct : Editions Tonkam


    votre commentaire
  • The world is still beautiful - Tome 01 - Dai Shiina
    Résumé :

    Niki est l’une des quatre princesses du royaume de la pluie, et c’est en perdant à pierre-feuille-ciseau qu’elle a hérité du rôle de prétendante… Elle va ainsi devenir la femme de Licius Ier, le jeune prince du royaume du soleil. Forte du pouvoir de faire tomber la pluie, Niki ne va pas tarder à se faire harceler par son nouveau fiancé pour utiliser son don… Mais derrière les prétendus caprices du souverain, se cache un jeune garçon épuisé sous les responsabilités laissées par le décès de sa mère… Une intense complicité naîtra rapidement, cachée sous les insanités et les piques que les deux personnages s’envoient mutuellement !

     

    Avis par Jake :

    Pour un shojo, The world is still beautiful ne manque certainement pas d’humour ! C’est tellement agréable de trouver des personnages hauts en couleur mais crédibles, qui n’ont pas peur de s’envoyer des vannes. Niki est directe et n’a que faire du statut de roi de son fiancé (elle se fait d’ailleurs reprendre à plusieurs reprises par le majordome, qui ajoute au comique de l’histoire). La trame reste classique : le très jeune roi victime de l’isolation et du poids des responsabilités, secouru par la fille aux pouvoirs magiques. D’ailleurs, ici la magie est au second plan, et c’est plus la relation entre les deux protagonistes qui est au centre de l’intrigue. Le tout est traité sans niaiserie, et c’est nécessaire pour que j’apprécie vraiment un shojo ! Les dessins, sans fioritures sont réussis, même si la patte du shojo favorise les gros plans et limite les décors. Les visages sont réussis, et la qualité du dessin est parfaitement reflétée par la couverture ! Je suis curieux de voir dans quelle direction va aller la mangaka, en espérant qu’elle ne tombe pas dans le piège de la spirale amoureuse. En tous cas, ce premier tome est réussi !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire
  • Kamikaze kaito Jeanne - Tome 04 - Arina Tanemura

    Résumé :

    Le professeur de Maron a découvert l’identité réelle de Jeanne ! Il lui a d’ailleurs avoué qu’il avait également le pouvoir de détecter les démons, et il lui présente Zen, un jeune garçon hospitalisé entre la vie et la mort. Jeanne est prête à le débarrasser du démon, mais elle se rend rapidement compte qu’il est la dernière force qui le tient en vie… Elle doit faire avec les sentiments d’Hijiri qui lui explique qu’il était déjà amoureux d’elle dans sa vie antérieure, lorsqu’elle était Jeanne d’Arc ! Mais Maron ne parvient pas à tourner la page et nier ses sentiments pour Chiaki. Ce dernier ne voit pas d’un bon œil, mais il a également du mal à concilier son rôle en tant que Simbad le voleur, et son amour pour Maron…

     

    Avis par Jake :

    Un tome un petit peu mou qui fait la part belle à l’aspect shojo du manga, notamment la scène entre Maron et Chiaki et le tonitruant « je te déteste » précédé du câlin… Un petit peu trop cliché à mon goût… L’augmentation du nombre de personnages est sympa, on s’attache à Zen, mais on regrette que cela se fasse au détriment des anciens (aucune trace Miyako dans cet opus, et les anges ne sont pas très présents !). En revanche, j’étais très (agréablement) surpris de la scène entre Maron et son professeur, qui concerne un public plus âgé. C’est un thème assez grave qui est abordé, et c’est assez bien géré… Côté dessin, on déplore qu’il y ait aussi peu de différences entre les personnages. A l’exception de la coupe de cheveux, ils pourraient tous être des sosies, c’est assez peu crédible… Heureusement, les croquis comportent énormément d’humour et cela relève bien la barre : on trouve des mimiques et des réactions qui font bien rire, et c’est très agréable !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Baby-sitters - Tome 06 - Hari Tokeino

    Résumé :

    Ryuichi et Kotaro rencontre un petit garçon coincé dans un buisson, il a fugué sa maison car il ne peut pas avoir le dernier jeu vidéo que ses copains ont tous… Ses frères sont nombreux et doivent faire face à la pauvreté. Heureusement, le grand frère du garçon arrive avec une solution. Puis Ryuichi se retrouve devant une situation inédite : une fille lui a laissé une lettre pour lui dire qu’elle était amoureuse de lui. Le garçon hésite beaucoup mais a peur de ne pas pouvoir tout concilier et son petit frère doit passer avant tout… La directrice souffre du dos, et Ryuichi comprend qu’il ne pourra pas rester éternellement dans sa demeure… Sauf qu’il ne réalise pas à quel point « Mémé » tient à Kotaro et lui… A la crèche, certains des bébés se mettent à vouloir faire des bisous sur la bouche et mettent tout le monde mal à l’aise ! Taka quant à lui, doit jouer le rôle du grand frère et éviter les caprices, quelque chose dont il n’a vraiment pas l’habitude…

     

    Avis par Jake :

    Baby-sitters est sans conteste le plus beau et le plus touchant des shojos actuels ! Il ne cesse de m’émerveiller par la tendresse et la beauté qu’il dégage. Les relations entre les personnages, que ce soit la principale : Kotaro et Ryuichi, ou avec la directrice, ou entre les bébés eux-mêmes (sans oublier le génial majordome), sont simplement magnifiques ! C’est l’essence même de l’humanité qui est mise à nue ! La partie lycée est également très sympathique, et c’est agréable de voir Inomata et Kamitani évoluer avec Ryuichi… Les chapitres spéciaux sont souvent bourrés d’humour, et c’est une autre des forces de ce manga. Capable du meilleur, ce shojo vous redonnera le moral. Fort de dessins « trop mignons », Baby-sitters est une perle rare qui me réjouit un peu plus à chaque tome… J’adore !

    Lien direct : Editions Glénat


    votre commentaire
  • Virgin complex - Natsumi Aida

    Résumé :

    Dans Virgin complex, Izu est une lycéenne qui n'a jamais eu de relations intimes, mais qui prétend le contraire pour éviter toute gène auprès de ses amies... Lorsqu'elle finit par décider de se lancer, c'est avec Haruki, un jeune garçon qui l'a déjà croisée en cours ! Mais les sentiments commencent rapidement à les rattraper... Dans Stalker gogo !, une jeune étudiante montre son amour en suivant comme une psychopathe les garçons qu'elle affectionne ! Dans Fake x fake,  Itsuki décide de trouver un garçon beau gosse pour le faire participer à un concours de beauté ! Mais elle va rapidement s'attacher au fameux beau gosse... Dans Les volants roses deux jeunes se retrouvent ensemble pour tenter d'oublier leur ex respectif, mais ils ne parviennent pas à sauter le pas. Finalement, ils commencent par devenir amis... et de plus en plus proches !

     

    Avis par Jake :

    Virgin complex est la première oeuvre de la célèbre mangaka à qui l'on doit Switch girl ! qui vient de se finir en France... Ici, les quatre histoires sont inégales, autant sur le point des dessins que de la trame. Le moins que l'on puisse dire est que Natsumi Aida a un certain talent pour rendre ses personnages attachants. Virgin complex, la première histoire est la meilleure, selon moi. On compatit pour la jeune fille et la relation entre elle et Haruki est assez touchante. En outre, c'est un problème qui touche de nombreux adolescents... Les dessins sont très réussis dans cette histoire, on retrouve les traits de Switch girl !, un coup de crayon propre au shojo avec des filles aux yeux géants et où bordent les larmes ^^. Les dessins sont moins réussis pour les deux dernières trames. D'ailleurs, j'ai aussi aimé l'histoire des deux perdus amoureux qui se retrouvent pour oublier leur ex, c'était assez marrant ! On ne se prend pas la tête durant toute cette oeuvre. Elle plaira aux novices, et ravira évidemment les fans de cette célèbre mangaka !

    Lien direct : Editions Delcourt


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique