• Le shamisen en peau de serpent - Naomi Hirahara

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 325 pages / 21,00 €

     

    Résumé :

    Mas Arai, est un jardinier septuagénaire d’origine japonaise vivant à Los Angeles. Il a pas mal d’amis de son âge, mais il fréquente aussi des personnes plus jeunes comme l’avocat George Hasuike surnommé G.I. D’ailleurs un ami de G.I. nommé Randy Yamashiro, vient de gagner un demi-million de dollars grâce à une machine à sous. Une grande fête est alors organisée pour célébrer l’événement. Mais cela tourne mal, et dans la soirée, on retrouve Randy assassiné avec une baïonnette. Les coupables potentiels, sont nombreux et G.I. l’avocat en fait partie. Il va demander de l’aide à Mas car ce dernier est un peu détective sur les bords. Un des éléments clé, est la découverte d’un shamisen en peau de serpent, un instrument de musique originaire d’Okinawa, retrouvé abîmé sur les lieux du crime. Mas et Juanita la compagne de l’avocat, vont mener l’enquête…

     

    Avis par Lolo :

    Original et intéressant. Ce livre est en fait la troisième aventure du jardinier Mas Arai, mais il peut se lire indépendamment des deux autres, ce qui fût mon cas. Ce qui m’a frappé, ce sont les innombrables et incroyables descriptions de la nourriture qu’ingurgite le jardinier. Il y a également un grand nombre de mots écrits en japonais, ce qui fait qu’au final on commence à retenir quelques mots. Cependant, il n’y a qu’une quinzaine de chapitres ce qui les rend très longs. Sinon, une fois familiarisé avec le vocabulaire, on arrive à bien différencier les personnages, ce qui n’est pas évident au premier abord. Le jardinier héros nous est d’emblée sympathique et sous ses airs bourrus, il se débrouille pas mal comme détective. J’ai bien aimé aussi la description de son vieux pick-up et le fait qu’il soit si humble. De plus son approche pour résoudre une enquête est très intelligente et analytique. D’ailleurs on en apprend beaucoup sur la communauté nippo-américaine et la façon dont les uns et les autres se sont comportés après la seconde guerre mondiale. Bref, un roman policier bien mené et pas banal.

    Lien direct : Editions de l’aube


    votre commentaire
  • Coiffeur pour dames - M.C. Beaton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 288 pages / 14,00 €

     

    Résumé :

    Selon les dires de la plupart des femmes des environs de Carsely, le nouveau coiffeur d’Eresham, monsieur John, ferait des miracles. C’est comme ça, qu’Agatha Raisin lasse d’attendre l’improbable retour de James son voisin et amoureux, se retrouve avec une nouvelle coupe de cheveux. Elle réalise que le coiffeur agit comme un psy sur les femmes qui lui confient tous leurs secrets. Aussi, quand ce dernier meurt sous les yeux d’Agatha, elle se sent obligée de mener l’investigation…

     

    Avis par Lolo :

    J’ai adoré, et je pense que c’est parce que l’horrible James n’est pas dans ce tome. On retrouve avec joie Agatha qui semble s’arranger physiquement, mais qui est toujours aussi brute de décoiffage dans sa façon d’agir. J’ai bien aimé le duo qu’elle forme avec Charles, même s’il reste extrêmement égocentrique. L’enquête est selon moi, mieux ficelée et plus agréable que dans le tome précédent. Bien sûr son histoire d’amour avec James n’avance pas, et la voir s’accrocher ainsi à lui est désolant. L’ambiance du roman est agréable et malgré quelques personnages vraiment horribles, certains comme Mrs Bloxby sont très attachants. Il y a encore une bonne dose d’humour au rendez-vous, et les descriptions d’Agatha notamment, sont géniales, car on se l’imagine sans peine. Bref, une enquête sympa, qui se lit en un rien de temps. Très agréable !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • A la claire fontaine - M.C. Beaton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 283 pages / 14,00 €

     

    Résumé :

    Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s'enrichir ou renoncer à la paix ? Aussi, quand le président du conseil municipal est retrouvé assassiné, Agatha décide d’accepter l’offre de la société qui veut commercialiser l’eau de la source et se fait embaucher…

     

    Avis par Lolo :

    Bof et bof ! Ce tome est de loin le moins intéressant de tous. Il n’y a rien de nouveau. Au niveau des personnages, c’est le statut quo. Agatha et James jouent continuellement au jeu du chat et de la souris, sauf que là, ça devient énervant. L’enquête est bidon et peu crédible. Heureusement que j’ai lu le tome huit avant celui-ci ! Je dirais donc, un coup pour rien, ça arrive même chez les plus grands auteurs.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • La reine du bal - Mary Higgins Clark & Alafair Burke

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 400 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Virginia Wakeling était sans conteste la reine du bal ce soir du gala du Met Museum dont elle était une généreuse donatrice. Hélas, il semblerait qu’elle ait été précipitée de la terrasse, mais par qui ? Trois ans plus tard, Laurie Moran, l’enquêtrice phare de l’émission « suspicion » ré-ouvre l’enquête. Qui de son amant bien plus jeune qu’elle désigné comme principal suspect, un membre de sa famille, ou une personnalité en vue à l’époque est coupable ?

     

    Avis par Lolo :

    Même si c’est léger, et toujours pareil, je suis et reste une fan inconditionnelle de l’auteur. On retrouve avec joie toute l’équipe de « Suspicion », avec Laurie Moran à sa tête. Elle progresse dans sa vie privée et prend toujours autant de risques dans sa vie professionnelle. C’est bien écrit, et il y a inlassablement un nombre important de coupables potentiels. Bien entendu, l’auteur arrive à brouiller les pistes de façon à ce que tout le monde passe inévitablement une fois dans notre esprit par la case « coupable ». Un polar sans prise de tête, qui ravira les fans !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • La disparue du Venezuela - Diane Kanbalz

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 272 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Philippe Larcoeur est un policier attaché à l’ambassade de France à Caracas. Alors qu’il n’est qu’à quelques jours de son retour à Paris, il est appelé sur une affaire d’enlèvement. Une ressortissante française a disparu dans une des villes les plus dangereuses du Venezuela. Alors que les différents gouvernements tardent à déployer les grands moyens, Larcoeur aidé de deux négociateurs dépêchés sur l’affaire, vont tout mettre en œuvre pour essayer de sauver la jeune Cécile et trouver ses ravisseurs.  

     

    Avis par Lolo 

    Passionnant, ce roman m’a tenu en haleine d’un bout à l’autre. On est tout de suite dans le vif du sujet et il n’est pas facile de découvrir qu’elle sera l’issue finale. Il s’agit d’un polar vraiment bien mené, mais également d’une histoire tirée d’un fait réel, comme presque toujours pour ces romans dont l’éditeur est engagé. C’est à la fois passionnant et terrible et ça ne donne pas envie d’aller passer ses vacances au Venezuela ! L’auteur nous dresse le tableau d’un pays rongé par la corruption, la drogue, les gangs et où policiers et malfrats sont souvent de mèche. Quoi qu’il en soit le dépaysement est total, tellement les descriptions sonnent justes. Les chapitres s’étirent sur les quinze derniers jours du mois de décembre 2012, qui correspondent à la période où Cécile est portée disparue. L’écriture est captivante, les sentiments des uns et des autres sont poignants et bien décrits. On tremble, on espère, bref, on vit au rythme des coups de fils des ravisseurs…Pour un premier roman, c’est très réussi et ce à tous niveaux. Un excellent polar donc, à découvrir de toute urgence !

    Lien direct : Editions de L’aube


    votre commentaire
  • Urgence absolue - Christian Jacq

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 440 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    La Machine règne sur la terre, et contrôle tout et tout le monde. C’est l’intelligence artificielle qui réduit les humains à l’état de robots. Une sorte de monde à l’envers quoi ! Seule une poignée d’alchimistes, héritiers de la sagesse des anciens d’Egypte, ont essayé de l’affronter, mais ils se sont fait tués les uns après les autres. Tous, sauf un : John Patmos, seul survivant à pouvoir vaincre cette effroyable machine. Le défi que doit relever le journaliste Bruce Reuchlin est de partir à sa recherche, car il représente le dernier et seul espoir de l’humanité telle qu’on la connaît. Il va devoir parcourir la moitié du monde et essayer d’arriver avant les méchants afin de sauver Patmos.

    Avis par Lolo :

    A mi-chemin entre le thriller et la science-fiction, ce roman nous tient en haleine d’un bout à l’autre. L’auteur mêle avec brio des événements qui se passent actuellement dans notre monde, et une fiction qui n’est finalement pas si lointaine que cela. Il nous sensibilise à travers cette œuvre aux dangers du monde virtuel né du développement informatique et à ses dérives possibles. Mais un roman de Christian Jacq ne serait pas complet si l’Egypte ni tenait pas une grande place, ce qui est toujours un bonheur car son savoir dans le domaine est impressionnant. Il aborde aussi des sujets brûlants d’actualité comme la radicalisation de l’Islam, et le pouvoir que les machines prennent sur l’homme. Le héros de l’histoire, Bruce n’est pas banal et à un franc parler que j’ai moyennement apprécié. Les chapitres sont très courts et le rythme est haletant, tant les rebondissements et les déplacements de Bruce et ses amis sont nombreux à travers le monde. On vit avec eux à cent à l’heure, et la fin laisse présager d’une suite que l’on attendra avec impatience.

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • La petite amie - Michelle Frances

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 396 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Quand Daniel, 23 ans, jeune, beau, riche et talentueux étudiant en médecine, tombe fou amoureux de Cherry, une superbe jeune femme issue d’un milieu modeste, ses parents l’accueillent à bras ouverts. Cependant, lors d’un séjour commun dans leur villa de Saint-Tropez, Laura, la mère de Daniel commence à voir la vraie nature de Cherry. Et si cette dernière était en fait intéressée par l’argent de Daniel et la situation plus que confortable de ses parents ? Les deux femmes vont se livrer une guerre sans merci, dont l’enjeu final sera la conquête de David coûte que coûte… 

     

    Avis par Lolo :

    Extraordinaire, époustouflant ! Et dire que c’est un premier roman, il est tout bonnement génial ! Les personnages sont parfaits. C’est un affrontement psychologique tellement bien mené, que l’on est tantôt du côté de Cherry, tantôt de celui de Laura. Il est parfois difficile de juger laquelle est vraiment « la méchante ». Daniel quant à lui est top en fils parfait comme en petit ami. L’ensemble est vraiment réaliste. Le roman commence assez normalement mais on sent vite la tension monter et alors on va de rebondissements en rebondissements et là on ne peut plus lâcher le livre. On est pris dans une spirale et on se demande quelle en sera l’issue. L’histoire se déroule sur une période de neuf mois, et les nombreux chapitres rythment bien le suspense. C’est bien écrit, et l’intrigue était si insoutenable par moment que j’ai dû me faire violence pour ne pas consulter la fin avant. Un thriller qui sort du lot, bravo !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Echange fatal - Siobhan MacDonald

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 350 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Kate, l’Irlandaise et sa petite famille ayant besoin de vacances et de changer d’air, cette dernière va s’inscrire sur un site d’échange de maison. Ce sera donc les O’Brien riches newyorkais et leurs deux enfants qui seront les heureux élus…Si l’on peut dire…En effet, Hazel O’Brien a passé son enfance là où vit Kate et sa famille et souhaite depuis longtemps y retourner. Mais on est loin des vacances de rêve pour les uns comme pour les autres. Le mari de Kate, Mannix se comporte bizarrement, Hazel a l'impression qu’on l’observe sans cesse, et son mari apparaît comme un pervers volage…L’échange sera comme l’annonce si justement le titre : fatal !

     

    Avis par Lolo :

    Pas mal pour un premier roman. J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, car le début est un peu long et du coup il ne faut pas décrocher. Mais il faut bien camper le décor. D’ailleurs l’auteur s’y prend à merveille pour faire passer ses personnages principaux comme n’étant pas clairs du tout, avec de nombreux secrets et trahisons. Le roman commence très fort, avec ce qui semble en fait le dénouement de l’histoire. L’auteur joue au chat et à la souris avec ses lecteurs en distillant des informations lentement sur les uns et les autres de façon à nous embrouiller  complètement. Je dois dire que je m’y suis bien laissé prendre en changeant sans arrêt de coupable. L’intrigue est donc réussie et l’on dévore les deux derniers tiers du roman sans s’en rendre compte. Je regrette juste que certains personnages disparaissent des écrans sans que l’on sache ce qu’ils vont devenir, c’est toujours un peu frustrant et cela fait penser à une fin un peu rapide. Mais c’est bien écrit, bien décrit aussi et finalement on passe un bon moment. A essayer donc !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • En sacrifice à Moloch - Asa Larsson

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 450 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Un ours est abattu en Laponie Suédoise avec dans sa panse, des restes humains. Peu de temps après et dans la même région, une femme est découverte assassinée à coups de fourche.  

     Chargée de l'enquête, la procureur Rebecka Martinsson ne tarde pas à recouper ces faits a priori sans rapport : les deux victimes avaient un lien de parenté ; ils étaient père et fille. Mais ils ne sont ni les premiers ni les derniers à disparaître, comme si une étrange malédiction frappait leur famille...

     

    Avis par Lolo :

    Encore une fois, l’auteur nous régale avec ce nouveau polar en pleine froideur suédoise. On retrouve avec joie les principaux personnages comme Rebecka, bien sûr, mais aussi Anna-Maria, Mans, Krister et bien d’autres encore. Du coup on avance toujours plus en ce qui concerne leur vie privée pour notre grand plaisir. Les descriptions des paysages et l’ambiance qui règne dans certains villages reculés de ces régions sont magnifiquement décrites  par l’auteur. Comme d’habitude, il y a quelques personnages horribles et détestables qui semblent se reproduire au fil des générations. Mais heureusement l’auteur fait toujours la balance entre les bons et les mauvais. L’intrigue est passionnante car nous avons d’un côté, les enquêtes en cours, et de l’autre des faits qui se sont déroulés un siècle auparavant. Bien entendu on ne voit pas le lien tout de suite et ce grâce à la subtilité qu’à l’auteur à nous emmener là où elle veut. On trouve dans le roman, de nombreux sentiments comme la haine, la jalousie et l’amour,  mais aussi de l’amitié entre par exemple Elina et Flisan. Difficile d’imaginer le dénouement tant certains faits sont compliqués. La fin est pleine de rebondissements et prometteuse  pour la suite. Un excellent polar donc dans la lignée des précédents.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Vacances tous risques - M.C. Beaton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 290 pages / 14,00 €

     

    Résumé :

    Une fois le meurtre de son ex-mari résolu, Agatha décide de partir à la reconquête de James qui s’est enfui à Chypre. Ils se retrouvent parmi une bande de touristes anglais, mais très vite l’un d’eux va se faire assassiner. Alors qu’Agatha va tout faire pour identifier le coupable, James va de nouveau fuir et la laisser tomber.

     

    Avis par Lolo :

    Un peu décevant par rapport aux précédents romans. Le personnage d’Agatha si fort dans les premiers tomes devient de plus en plus fragile. Quant à James que j’avais mis du temps à trouver un peu sympathique, m’est apparu fort désagréable et antipathique au possible, dans celui-ci. Les touristes anglais cachent tous bien leur jeu. Dans cette enquête, Agatha est la cible du meurtrier et doit se débrouiller sans James. Heureusement un personnage déjà présent précédemment va refaire son apparition, mais à vous de le découvrir ! Les descriptions de l’île sont intéressantes, mais l’enquête assez plate malgré tout. Le rythme et l’humour cèdent la place à quelque chose de plutôt pathétique. J’espère que l’auteur va se ressaisir pour nous donner dans les prochains tomes le peps et l’originalité qu’il y avait auparavant.

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Pour le meilleur et pour le pire - M.C. Beaton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 290 pages / 14,00 €

     

    Résumé :

    Après bien des tergiversations, Agatha Raisin va finir par épouser son séduisant voisin à savoir James Lacey. Mais comme rien ne se passe jamais comme prévu avec ces deux-là, le jour du mariage débarque l’ancien mari d’Agatha qu’elle croyait mort. Furieux, James s’enfuit. Le lendemain, Jimmy est retrouvé assassiné et bien sûr les principaux coupables sont nos deux enquêteurs en herbe.

     

    Avis par Lolo :

    Toujours très drôle et « so british », pour ne pas dire complètement déjanté parfois ! Agatha est toujours parfaite dans son rôle d’ancienne femme d’affaires transformée en Miss Marple depuis qu’elle a élu domicile dans les Costwolds. D’ailleurs dans ce cinquième tome, James et elle font le tour de tous les villages de cette charmante région, dont les descriptions font que l’on s’y croirait. Les meurtres s’enchaînent, les suspects nombreux, et l’on a quelquefois du mal à suivre. Mais le plus amusant, dans toute cette enquête, c’est la façon de vivre de James et Agatha dans leur vie quotidienne réelle ou simulée. Ils font souvent tout et n’importe quoi en essayant de se substituer à la police. Le tome se dévore, c’est léger, et poignant par certains aspects, car au fil des romans les personnages se dévoilent un peu plus et c’est ce qui les rend aussi attachants. La fin est pleine de rebondissements…Vivement la suite !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • La villa rouge - James Patterson & David Ellis

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 484 pages / 22,00 €

     

    Résumé :

    Nous sommes dans les Hamptons, ce paradis estival des Américains fortunés, avec de magnifiques villas en bord de mer. La plus imposante est sûrement celle située au 7 Ocean Drive avec ses façades gothiques et son allure de château. Mais elle est à l’abandon depuis plusieurs années, et on la dit maudite. Il paraît en effet, que l’on n’en ressorte jamais vivant...

    Aussi quand un double homicide se produit dans cette villa rouge tout le monde crie à la malédiction. Jenna Murphy doit mener l’enquête aidée de son oncle qui est également son patron. Mais cette dernière va devoir faire face à ses propres démons, à travers d’horribles cauchemars. Que lui est-il donc arrivé quand elle était jeune ? Quels sont donc les secrets que cache cette terrible Villa rouge ?

    .
    Avis par Lolo :

    Impossible à lâcher, un thriller de haut vol ! Comment fait donc cet auteur pour sortir des romans plus extraordinaires les uns que les autres ? On est tout de suite dans l’histoire, on ne peut pas décrocher et il y a tellement de coupables potentiels qu’on n’arrive pas à deviner le vrai du faux. Bref, c’est génial, Jenna est à la fois attachante et agaçante, les différents protagonistes sont excellents dans leurs rôles respectifs, et l’intrigue passionnante. Les chapitres sont courts ce qui nous conduit à aller jusqu’au bout du roman sans s’arrêter ! C’est remarquablement bien écrit, l’angoisse et les frissons sont au rendez-vous, et les rebondissements tellement nombreux qu’on ne sait plus où donner de la tête ! Il y a aussi une alternance d’époques avec des crimes non élucidés et bien sûr tout se recoupe à la fin. Quoi qu’il en soit on est tenu en haleine jusqu’au bout dans un rythme effréné. D’ailleurs bien malin qui pourra deviner l’issue finale de ce thriller génialissime ! Du grand art, un régal pour les amateurs !

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • Et vous trouvez ça drôle ? - Donald Westlake

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 432 pages / 8,50 €

     

    Résumé :

    John Dortmunder se voit obligé d’accepter un marché sous peine de retourner en prison. Et c’est bien sûr un flic à la retraite (nommé Eppick) qui le fait chanter. Il faudrait que John et sa bande (of course !) réussisse à voler un jeu d’échecs d’une demi-tonne en or et pierreries, confiné au fin fond d’un coffre d’une banque qui ressemble à Fort Knox ! Autrement dire une mission suicide. Mais bon, puisque de toute façon c’est ça ou la prison Dortmunder n’a pas vraiment le choix. C’est donc la mort dans l’âme, qu’avec son gang, il va mettre sur pied un plan pas possible …

     

    Avis par Lolo :

    Encore et toujours une réussite que cette nouvelle aventure de John Dortmunder, mon cambrioleur préféré. C’est drôle, jubilatoire, plein d’humour et de situations incroyables. Quand on retrouve Dortmunder et sa bande on a l’impression de revoir des amis tellement on les connaît bien ! John est parfait en porte-poisse. De plus, on dirait qu’il porte toute la misère du monde tant il est fataliste. Mon personnage préféré après lui bien sûr, est son meilleur ami qui est d’ailleurs tout son contraire, à savoir Andy Kelp. Il y a aussi toute une foule de personnages secondaires tous plus truculents les uns que les autres. Evidemment ils vont tous à un moment ou un autre interférer avec le « casse », de nos sympathiques voleurs. Et oui, on voudrait tellement qu’ils s’en tirent bien, car tout se fait toujours sans violence et c’est génial. Les dialogues sont subtils et l’on rit d’un bout à l’autre du roman. C’est souvent grand guignolesque mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Un bonheur tout simple, un excellent moment de lecture !


    votre commentaire
  • Les flammes de Whidbey - Elizabeth George

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 398 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Cela fait déjà un an que Becca est arrivée sur l’île de Whidbey, fuyant son dangereux beau-père. En attendant des nouvelles de sa mère, elle mène une vie quasi-normale avec ses copains de lycée. Sauf que, depuis quelques semaines, une vague d’incendies criminels sévit sur l’île. Becca a bien une petite idée, mais sans preuve cela n’est pas suffisant. Elle va essayer de mettre à profit son « don », qui consiste à lire dans les pensées des autres et qui s’accentue car elle a maintenant des visions, pour découvrir la vérité.

     

    Avis par Lolo :

    Voilà enfin la suite de « l’île de Néra », et l’on retrouve avec joie notre sympathique bande d’adolescents. Becca, qui a mûri, a malgré tout toujours beaucoup de mal avec son « don ». Sa relation avec son petit ami Derric est également plus sereine. D’ailleurs ce dernier qui m’était apparu assez antipathique dans le précédent roman, a retrouvé grâce à mes yeux. Il a lui-même de gros problèmes à régler, ce qui le tourmente forcément. Il est énormément question d’Hayley et de sa famille dans ce tome. Cette jeune fille est courageuse, pleine d’empathie et a vraiment le sens du sacrifice. De nouveaux venus débarquent sur l’île. Un musicien canadien, ainsi qu’un frère et sa sœur. Quoi qu’il en soit, tous ces jeunes ont des choses à cacher, ce qui fait qu’il est difficile de savoir qui est coupable de quoi. L’auteur connaît bien son sujet, car on est confronté à de vrais problèmes d’ados, en crise avec leur famille et entourage. Quant à l’enquête elle-même, eh, bien avec Elisabeth George, c’est tout en finesse et pas à pas qu’elle se déroule. La psychologie des personnages est complexe pour mieux nous perturber, et nous embarquer sur de fausses pistes. On sent que le dénouement est proche, concernant Becca, mais il faudra encore patienter jusqu’au prochain tome de cette surprenante et passionnante série… Dur, dur !


    votre commentaire
  • T... comme traîtrise - Sue Grafton

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 408 pages / 22,30 €

     

    Résumé :

    La célèbre Kinsey Millhone détective privée vivant sur la côte californienne poursuit ses enquêtes dans la routine. C’est alors qu’un de ses voisins âgés, Gus, fait une chute et se retrouve à l’hôpital. Etant ensuite trop faible pour se débrouiller seul à la maison, il doit faire appel à une infirmière à domicile. Mauvaise pioche ! L’heureuse élue nommée Solana Rojas, a en fait usurpé l’identité et les diplômes d’une autre, et est une véritable tortionnaire. Elle va tout faire pour que Gus soit à sa merci afin de lui soutirer son argent et tous ses biens. Kinsey va s’en apercevoir et va essayer de sauver son voisin des griffes de son bourreau. Seulement cela va s’avérer terriblement difficile car Solana est non seulement maligne et dangereuse, mais également assez psychologue, pour toujours avoir un coup d’avance sur Kinsey.

     

    Avis par Lolo :

    Je retrouve avec joie l’ambiance et l'intrigue des premiers romans de l’auteur. Attention, c’est toujours : « plus détaillé, tu meurs », car l’on connaît la couleur de ses vêtements, ainsi que le contenu de son assiette de manière ultra précise. (Du coup on visionne tout parfaitement). Mais je n’ai pas trouvé ça pesant du tout. En revanche les précédents étaient un peu longuets. Donc c’est une Kinsey toujours au top avec sa clique de voisins/amis qui doit faire face à de drôles de clients. Il faut savoir que ses enquêtes se déroulent dans les années 1980, et qu’il n’y a pas toutes les dernières technologies. Elle est vraiment attachante, et proche de nous. Il y a énormément d’humour dans les dialogues même si certaines situations sont pourtant dramatiques. Le suspense monte lentement et de façon psychologique. On se croirait par moment dans un roman de Ruth Rendell qui est une référence en la matière ! Un bon polar, qui aborde des sujets difficiles, avec en toile de fond la société américaine dont les rouages ont souvent des couacs. 


    votre commentaire
  • Pandémia - Franck Thilliez

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 644 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Une menace terrible sous la forme d’un virus grippal non identifié s’abat sur la capitale parisienne. Une sorte de grippe aviaire qui va vite traverser les frontières. En parallèle, des cadavres sont retrouvés, qui ne sont pas sans rappeler les méthodes sataniques de l’Homme en noir. L’équipe de Franck Sharko et Lucie Henebelle va devoir à nouveau se battre contre l’innommable d’un côté, et un virus implacable de l’autre. 

     

    Avis par Lolo :

    Terrifiant, noir, réaliste, implacable, tels sont les mots qui me viennent à l’esprit après la lecture de Pandémia. L’auteur nous emmène toujours plus loin dans l’horreur, la peur et la mégalomanie de certains individus. On retrouve une partie des protagonistes de ses deux romans précédents, Atomka, et Angor. Le mystérieux Homme en noir que l’on croyait pourtant mort et qui revient en force ici. Du côté des flics, le couple Sharko/Henebelle déjà éprouvé dans leur vie personnelle se retrouve encore en première ligne. Heureusement ils peuvent compter sur leurs collègues notamment, Nicolas et Camille qui vont eux aussi tout faire pour combattre ce virus tellement contagieux. L’auteur s’est hyper documenté sur le sujet, en travaillant avec l’Institut Pasteur de Lille. Ce qui ajoute une dimension encore plus effrayante quand on réalise que cela pourrait malheureusement arriver ! J’ai moins aimé certaines descriptions trop « gores » à mon goût, mais bon, n’oublions pas que nous sommes en présence des pires forces du Mal. Cette pandémie nous prend aux tripes et après avoir fini le livre on y pense encore.


    votre commentaire
  • Le baiser de Pandore - Patrick Ferrer

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 560 pages / 19,00 €

     

    Résumé :

    Lorsque Paul Heyland, flic à la Crim’ est en charge du meurtre de Julien Delatour personnage politique, assassiné dans une chambre d’hôtel il pense qu’il s’agit d’une enquête de plus. Mais quand il rencontre la suspecte, une belle Ukrainienne aux yeux gris, et qu’il l’interroge il sent que tout ne va pas se passer comme prévu, et que cette histoire pourrait bien l’emmener bien au-delà de nos frontières…En effet, une terrible course poursuite parsemée de cadavres va l’entraîner aux confins d’une Russie encore hantée par les fantômes de son passé.

     

    Avis par Lolo :

    Excellent, original et très prenant. C’est à la fois un roman policier, et d’espionnage teinté de mysticisme et bourré de sentiments. On est sur plusieurs époques et lieux différents ce qui nous oblige à toujours aller plus loin dans notre lecture. Le roman se compose en fait de trois livres avec un prologue qui situe un peu l’ambiance. Ensuite le premier livre se déroule à Paris au milieu des années 1990, puis on file à Moscou dans le deuxième livre, pour revenir à Paris dans le dernier. Paul Heyland nous est tout de suite sympathique, et, est d’ailleurs doté d’étranges pouvoirs…Délia et sa sœur sont très mystérieuses, et jusqu’au bout, on ne sait pas qui est qui. On se laisse emporter par l’écriture qui est remarquable, ainsi que les descriptions des lieux notamment en Russie qui sont magnifiques. Il y a pas mal de personnages secondaires et la liste des personnages en fin de roman est bien utile. J’ai vraiment été captivé à la fois par l’enquête mais aussi par la façon dont c’est écrit et les émotions suscitées. Un polar certes, mais très beau, unique en son genre. Un auteur à découvrir, un roman à dévorer !

    Lien direct : Editions Incartades


    votre commentaire
  • Ashram drame - Francis Ryck

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 260 pages / 9,50 €

     

    Résumé :

    Ce n’est pas parce qu’on est un espion que l’on n’a pas le droit de prendre des vacances. C’est ce qu’essaye de faire Laurent quand il décide d’aller dans cet ashram du sud de la France. Il va rencontrer des gens plein de spiritualité, de gentillesse genre « peace and love ». Mais voilà, il semblerait que tous soient constamment surveillés et peut-être même drogués afin de devenir de gentils robots incapables de penser par eux-mêmes. Dans quoi Laurent a-t-il mis les pieds ?  Est-ce une sorte de secte, où bien pire encore ?

     

    Avis par Lolo :

    Paranoïaquement drôle ! Même si c’est un néologisme, mais bon il s’agit d’espionnage tout de même ! Cet auteur me rappelle un peu Donald Westlake car il utilise beaucoup la dérision. Bien sûr, Laurent n’est pas Dortmunder, mais pour un espion, il lui arrive pas mal de choses cocasses. Il est souvent au mauvais endroit au mauvais moment. En fait, les ashrams ne sont-ils pas là pour apporter sérénité, joie et bonheur à travers un état d’esprit bien spécifique ? Yoga, méditation, travaux collectifs… La vie à bord si je puis utiliser l’expression semble idyllique. Les descriptions et l’écriture sont telles que l’on s’imagine bien la transposition du livre en film. Pour un roman paru en 1966, on peut dire qu’il n’a pas pris une ride. Je ne sais pas pourquoi, mais le titre m’a fait penser à cette petite comptine enfantine Am stram gram… Jeu de mot de l’auteur... ou pas ?

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • La fracture de Coxyde - Maxime Gillio

     

     Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 225 pages / 8,95 €

     

    Résumé :

    Ils sont jeunes, se disent artistes sont fanas de peinture et se nomment les Reculistes. Ils admirent Paul Delvaux mais eux non pas vraiment de talent et refont le monde autour d’une bière, pas de quoi fouetter un chat. Sauf que des années plus tard, l’un d’entre eux est retrouvé mort dans une éplucheuse à patates. Vous me direz, normal on est en Belgique ! Et parallèlement un autre et pas des moindres car c’était le plus médiocre, connaît un succès foudroyant. Y aurait-il un lien et que sont devenus les autres membres du groupe ? C’est ce que Jacques dit le Goret détective free-lance va essayer de découvrir.

     

    Avis par Lolo :

    Très drôle et bourré d’humour ! Voilà un polar qui délasse, sans prise de tête mais original et dépaysant. Déjà il se passe en Belgique ce qui n’est pas courant et nous entraîne chez les Wallons et les Flamands. La nature des crimes est peu banale et même ça nous fait sourire. Le Goret est vraiment atypique et n’a pas froid aux yeux. Les Reculistes sont des hurluberlus farfelus, c’est dire ! L’enquête avance aussi rapidement que le Goret descend les bières. On apprend quand même que le plat pays a lui aussi ses nationalistes, aussi radicaux dans leurs propos que dans leurs actes. Il y a de l’amour de l’humour des jalousies des secrets de l’action et des meurtres. Bref tous les ingrédients pour réussir un bon polar. Outre le Goret, les personnages sont extras et la façon dont le roman est écrit géniale. D’ailleurs J’ai dévoré le livre en un rien de temps, tellement c’est fluide et marrant. Mention spéciale pour la sonnerie du téléphone du Goret, j’en ris encore !!!

    Lien direct : Atelir Mosécu


    votre commentaire
  • Compte à rebours - Martin Holmen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 352 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Stockholm en 1935 et l’ex boxeur Harry Kvist vient à nouveau de sortir de prison. Seulement, cette fois-ci, il espère ouvrir une boutique, afin de vivre tranquillement, surtout qu’il a peut-être trouvé l’amour en la personne du jeune Gusten. Mais, le meurtre de son amie Beda va le pousser à chercher la vérité. D’autant plus que le fils de cette dernière, sourd muet en plus, est accusé du méfait. Kvist sait que cela est impossible, et va se lancer à corps perdu contre le plus puissant et le plus redoutable adversaire qui soit.

     

    Avis par Lolo :

    Deuxième volet de cette trilogie, dans la même veine que le précédent. A savoir, très noir, très cru, très réaliste ! L’histoire commence sur les chapeaux de roues, et encore une fois, il n’y a que très peu de répit pour Kvist. Il m’est toujours aussi antipathique car il a tendance à frapper d’abord et questionner ensuite. Mais bon ça reste quand même un boxeur ! En revanche il est fiable en amitié, car quand il fait une promesse, il la tient coûte que coûte. Certaines descriptions de bagarres sont  horribles et sans concession mais bien dans le style du roman. Les descriptions de la ville, des bas-fonds, de ce qui se passe en prison et des conditions de vie des plus pauvres à l’époque sont magistrales. En toile de fond, on assiste à la montée du nazisme dans une Suède qui finira par afficher clairement ses opinions politiques. On perçoit très bien que c’est une époque trouble, car les flics donnent l’impression de se régaler à tabasser à tout va. Ce « Compte à rebours » se déroule sur une semaine, pendant laquelle Kvist va vraiment croire en l’amour. Mais je n’en dirai pas plus ! Juste que l’on attend le dernier tome avec impatience.

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique