• Compte à rebours - Martin Holmen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 352 pages / 19,95 €

     

    Résumé :

    Nous sommes à Stockholm en 1935 et l’ex boxeur Harry Kvist vient à nouveau de sortir de prison. Seulement, cette fois-ci, il espère ouvrir une boutique, afin de vivre tranquillement, surtout qu’il a peut-être trouvé l’amour en la personne du jeune Gusten. Mais, le meurtre de son amie Beda va le pousser à chercher la vérité. D’autant plus que le fils de cette dernière, sourd muet en plus, est accusé du méfait. Kvist sait que cela est impossible, et va se lancer à corps perdu contre le plus puissant et le plus redoutable adversaire qui soit.

     

    Avis par Lolo :

    Deuxième volet de cette trilogie, dans la même veine que le précédent. A savoir, très noir, très cru, très réaliste ! L’histoire commence sur les chapeaux de roues, et encore une fois, il n’y a que très peu de répit pour Kvist. Il m’est toujours aussi antipathique car il a tendance à frapper d’abord et questionner ensuite. Mais bon ça reste quand même un boxeur ! En revanche il est fiable en amitié, car quand il fait une promesse, il la tient coûte que coûte. Certaines descriptions de bagarres sont  horribles et sans concession mais bien dans le style du roman. Les descriptions de la ville, des bas-fonds, de ce qui se passe en prison et des conditions de vie des plus pauvres à l’époque sont magistrales. En toile de fond, on assiste à la montée du nazisme dans une Suède qui finira par afficher clairement ses opinions politiques. On perçoit très bien que c’est une époque trouble, car les flics donnent l’impression de se régaler à tabasser à tout va. Ce « Compte à rebours » se déroule sur une semaine, pendant laquelle Kvist va vraiment croire en l’amour. Mais je n’en dirai pas plus ! Juste que l’on attend le dernier tome avec impatience.

    Lien direct : Editions Hugo


    votre commentaire
  • Naija - Thierry Berlanda

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 435 pages /20,50 €

     

    Résumé :

    Un riche industriel de l’agroalimentaire est retrouvé blessé et traumatisé à vie dans une bétaillère bondée de génisses. A quoi correspond ce crime d’un genre nouveau ? Deux supers flics qui forment l’unité spéciale Titan sont dépêchés sur l’affaire. Jacques Salmon et sa jeune recrue Justine Barcella ont les pleins pouvoirs pour enquêter. Tout commence à Paris, mais très vite ils sont sur la piste de trois tueuses qui vont les conduire à Lagos au Nigéria. Là-bas, ils vont être confrontés à un groupe scientifique et industriel tentaculaire du nom de « Histal ». Quels trafics se cachent à l’intérieur de ces laboratoires ? Qui sont ces êtres parfaits qui forment le personnel de « Histal » ? A quoi servent ces techniques futuristes dans un tel pays ?

     

    Avis par Lolo :

    Tout simplement génial ! Un thriller qui sort de l’ordinaire. C’est remarquablement bien écrit, avec trois grandes parties qui nous entraînent d’un bout à l’autre du roman. La première débute avec ce crime bizarre et une explication de l’unité Titan. Puis, petit à petit et une fois que l’on arrive en Afrique, tout s’accélère. On va de rebondissements en rebondissements, l’enquête n’en finit pas de nous surprendre et l’action file à cent à l’heure. Justine est d’emblée attachante et possède une force de caractère hors du commun. J’ai trouvé Salmon original mais très pro et tous les deux forment un duo de choc. Les méchants qu’ils combattent sont redoutables et sans scrupules. Ce que l’on découvre au fil des pages est hallucinant, et même si certaines choses ressemblent à de la science-fiction, le pas vers le réel est tout proche. L’auteur soulève des questions fondamentales sur la morale et les valeurs du bien et du mal. Que ferions-nous à la place des enquêteurs ? Pas facile à dire en tous cas. La fin, que dis-je, les fins sont absolument grandioses… Un thriller à lire de toute urgence, un auteur qui ne cesse de nous surprendre… Bravo et encore merci !

    Lien direct : Editions du Rocher


    1 commentaire
  • Ceux qui savent - Julien Messemackers

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 320 pages / 20,50 €

     

    Résumé :

    Alexandre est un jeune veuf au bout du rouleau car il n’a plus que sa fille Hélène qui souffre d’une maladie rare depuis son enfance. Lorsque le grand ponte spécialisé dans les thérapies génétiques lui propose de sauver sa fille, Alexandre croit au miracle. De plus, tout sera pris en charge. Ils devront juste se rendre en Suisse à l’institut Stern (du nom du généticien), où Hélène suivra un traitement révolutionnaire. Tout semble parfait. Hélène rencontre Simon, un jeune adolescent qui comme elle a une maladie orpheline. Ils vont rapidement sympathiser.

    Tout se complique, quand Alexandre découvre qu’en fait sa fille sert de cobaye au scientifique. Ils vont devoir prendre la fuite avant qu’il ne soit trop tard…

     

    Avis par Lolo :

    Génial, à couper le souffle ! Pourquoi ? Eh bien parce qu’on a à peine le temps de respirer tellement l’action s’enchaîne. Quand on s’imagine que les protagonistes semblent tiré d’affaire, un truc encore plus énorme leur arrive, du coup on est à fond dans cette course contre la montre avec eux. Le sujet est original, mais terriblement crédible, ce qui rend  le thriller si prenant. On se rend compte qu’Hélène et Simon sont plus matures et perspicaces qu’Alexandre à de nombreuses reprises. Ce dernier a quelques comportements irresponsables qui nous énervent mais que l’on comprend. Les rebondissements sont légions et pas faciles à anticiper, et la fin encore moins ! On pourrait en faire un film, car on visualise absolument tout tellement c’est bien décrit et bien écrit. Un thriller digne des plus grands, à découvrir de toute urgence !

    Lien direct : Editions Anne Carrière


    votre commentaire
  •  

    Phrom Thep - Marc Lasnier

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 500 pages / 23,21 €

     

    Résumé :

    Quand il s’est envolé pour la Thaïlande, Alain n’imaginait pas rencontrer Wannapa. Petit à petit il va tomber amoureux, mais la jolie thaïe, a un lourd passé dont elle-même n’arrive pas vraiment à se souvenir de tous les détails. Pourquoi a-t-elle de nombreuses cicatrices ? Pourquoi au fil du temps ses comportements sont-ils de plus en plus bizarres et violents ? C’est ce qu’Alain va essayer de découvrir en passant du temple de Phrom Thep aux frontières du Myanmar. La vérité va lui faire froid dans le dos…

     

    Avis par Lolo :

    Epoustouflant, effrayant, pas banal et dépaysant ! La plus grande partie du roman se passe en Thaïlande du côté de Phuket, haut lieu touristique paradisiaque en général…mais pas ici. En effet, ce thriller basé sur certains faits réels nous montre l’envers du décor qui est souvent horrible pour ceux qui y résident : Trafic de drogues, prostitution, viols, j’en passe…Quoi qu’il en soit les descriptions des paysages, des temples et des odeurs nous transportent directement là-bas. Les personnages principaux sont très attachants, surtout Alain qui est pire que Caliméro, tant il cumule la malchance. Les sentiments entre Alain et Wannapa sont multiples et complexes, et on sent bien que le choc des cultures se fait sentir. Bref, c’est une course poursuite pour essayer d’arriver avant que le passé de Wannapa et ses tortionnaires la rattrapent. C’est angoissant, plein de rebondissements et on se demande vraiment s’il y aura des survivants dans l’histoire. Certaines horreurs auraient pu ne pas être décrites malgré tout, car cela rend certains faits peu crédibles. Toutefois, les méchants dans l’histoire sont de véritables monstres et le mot est faible ! Il y a aussi de nombreuses fautes de français dans la traduction ce qui est toujours dommage. Ce qui est sûr, c’est qu’après cette lecture on regarde la Thaïlande et ses habitants d’une autre manière.

    Lien


    2 commentaires
  • Terreur terminus - Chris Anthem

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 216 pages / 10,00 €

     

    Résumé :

    Lors d’une grève surprise à la SNCF, une poignée de voyageurs va quand même pouvoir prendre le train, mais pas n’importe lequel. En effet, ils vont monter à bord du TGV 666, et ils ne le savent pas encore, mais vont être embarqués vers l’inconnu. Qu’est ce qui les attend au terminus ? Ont-ils été choisis au hasard ?

     

    Avis par Lolo :

    Angoissant à souhait, pas banal et très prenant. Voilà un livre plutôt du genre horreur que policier, mais qui se lit d’un trait. Bien sûr, il y a quelques passages « gore », mais ça va avec le style du roman. Il s’agit en fait d’un huis-clos qui se déroule dans un TGV très spécial. Les quelques voyageurs nous paraissent de plus en plus sympathiques, au fur et à mesure qu’ils se dévoilent. Ils vont faire une sorte d’introspection et se poser des questions existentielles. Il y a selon moi, une vraie philosophie de la vie et de la mort à travers les réflexions des personnages. Ils ne savent ni ce qui les attend, ni s’ils vont s’en sortir, ni même pourquoi ils sont réunis dans ce train maudit, mais ils vont chercher à comprendre. Le roman se lit très vite car on veut savoir comment tout cela va se terminer, et l’atmosphère stressante est bien  rendue. On se voit nous aussi dans ce TGV et on frissonne au fil des pages. Une belle réussite et un auteur au talent prometteur.  

    Lien direct : Editions L’atelier Mosécu


    votre commentaire
  • Le gang des honnêtes gens - Pierre Nemours

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 250 pages / 9,50 €

     

    Résumé :

    Dans ce braquage, ils ont tous une bonne raison d'agir. En premier lieu, il y a Francis, et sa petite fille malade, qui a besoin de soins dispendieux. Ensuite, il y a Norbert, dont la femme  le prend pour un minable, et lui rabâche sans cesse. Puis, il y a Paul, la  cinquantaine qui vient de se faire remercier alors qu’il était ancien directeur d’une grosse boîte. Donc, dans ce braquage, il n'y a que des honnêtes gens, ils ont donc tous les atouts pour réussir…

     

    Avis par Lolo :

    Un bon polar noir, mais terrible en fait ! Parce que bien sûr on s’attache à ces braqueurs qui ont tous une bonne raison et parce qu’ils sont honnêtes…au départ. Il faut dire que le livre est sorti pour la première fois dans les années 1970 et que l’ambiance reflète bien l’époque. Le livre est court, et comprend une vingtaine de chapitres. Le casse est vraiment génial et semble parfait. De plus toute violence y est quasiment exclue. On avance avec ces braqueurs « honnêtes » qui refusent la fatalité d’une vie minable. C’est bien sûr triste et moralisateur et je n’en dirai pas plus pour ne pas tout révéler, mais la trame est parfaite. La psychologie des personnages est géniale ainsi que la fin du polar. A lire, et à méditer !

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • La lanterne des morts - Janine Boissard

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 352 pages / 20,90 €

     

    Résumé :

    Adèle et Lila sont sœurs et habitent avec leurs parents dans le Périgord noir, pays célèbre pour sa truffe. Lila, l’aînée ne rêve que de faste de luxe et de bijoux, bref elle veut mener la grande vie. Hélas, elle est atteinte de bipolarité, et doit se battre contre ses mauvais penchants. Adèle est tout le contraire. Douce, attachante et sans chichis, elle rêve de reprendre la suite de son père récoltant de truffes. Les années passent et de terribles choses arrivent autour de cette famille. Lila, est maintes fois soupçonnée, mais sans jamais qu’il y ait de preuve formelle. Alors qu’elle décide de s’en prendre à Vivien, le fiancé de sa sœur, Adèle va mener son enquête, et ce qu’elle va découvrir sur Lila la plongera dans l’effroi. 

     

    Avis par Lolo :

    Absolument passionnant, entre le roman et le polar. On est pris par l’histoire de cette famille, et plus particulièrement des deux sœurs, dès les premières lignes. Qui plus est, on s’attache d’emblée à cette jeune Adèle si mignonne, mais également à presque tous les autre personnages du roman. Chacun ayant une personnalité propre. Evidemment Lila nous exaspère, et on se dit que sa maladie a bon dos. On voit les deux sœurs de leur enfance à l’âge adulte, et l’évolution de chacune d’entre elle. Vivien aussi, le voisin et ami de la famille qui est exceptionnel de gentillesse avec les deux sœurs. Il y a aussi pas mal de suspense, et parfois, on se croirait dans un bon polar. Mais on voit bien encore une fois, que le thème de prédilection de l’auteur est la famille. Elle cerne avec justesse le comportement bipolaire de Lila et traite à merveille ce sujet tabou et épineux. L’écriture est agréable, tout en douceur et on a l’impression que le temps s’étire en longueur dans cette belle région truffière et vinicole. Je n’avais pas deviné la fin, mais je l’ai trouvé parfaite comme le roman dans son ensemble. C’est charmant, envoutant, prenant, un excellent roman que l’on quitte avec tristesse.

    Lien direct : Editions Fayard


    votre commentaire
  • Parodie à la mort - Peter Randa

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format poche : 200 pages / 9,50 €

     

    Résumé :

    Qu’est ce qui est pire que la mort ? Etre conscient quand on vous annonce qu’on va vous enfermer dans un cercueil et vous enterrer ! C’est ce qui attend Charles Daivremont s’il ne trouve pas rapidement une solution à cette horreur. En effet, sa femme avec la complicité de leur médecin ont imaginé un plan diabolique pour toucher le pactole…

     

    Avis par Lolo :

    Trop bien ! Décidément, la collection French Pulp n’a pas fini de nous surprendre avec ses romans. C’est angoissant à souhait doublé d’un plan tellement machiavélique qu’il en serait presque parfait. C’est un huis-clos par moment, car il y n’y a que quelques protagonistes presque toujours dans la même pièce. C’est écrit de telle façon que nous sommes nous aussi en catalepsie comme Charles. C’est terrifiant et encore une fois le roman se lit d’une traite. La psychologie des personnages est géniale, le style d’écriture est rapide, incisif et les quelques rebondissements nous stressent de plus en plus. Un polar bien ficelé, effrayant rien qu’à la pensée de se mettre à la place du pauvre Charles !

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • Une femme de ménage - Jérémy Bouquin

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 260 pages / 18,99 €

     

    Résumé :

    Sandra est une femme de ménage d’un genre un peu spécial. On pourrait même dire que dans son genre c’est une perle. En effet, son job consiste à nettoyer les scènes de crime en quelques heures. Pour quelques milliers d’euros, certes, elle fait place nette, tout est nickel et indécelable après son passage. Mais quand les meurtres se succèdent à un rythme infernal, Sandra se dit qu’elle devrait prendre des vacances. Mais voilà, étant donné qu’elle seule peut faire le job, comment faire quand on devient indispensable ?

     

    Avis par Lolo :

    Incroyablement original, décapant et déjanté ! Voilà un polar qui sort de l’ordinaire ! Je l’ai lu d’un trait, tant on est pris dans l’invraisemblable tourbillon de ménage que doit faire Sandra. Bien entendu, tout cela se fait avant l’arrivée de la police, c’est là que réside tout le travail. Sandra nous est tout de suite attachante malgré son manque d’empathie envers les cadavres. Mais bon, elle fait son job et ce n’est pas elle qui les tue. Bien sûr elle n’est pas très conventionnelle, mais rassurez-vous tous ceux qui l’entoure non plus ! D’ailleurs le roman dérive vers le surnaturel, mais de telle manière que ça peut presque paraître crédible. L’écriture est fluide, les chapitres bien aérés, l’histoire vraiment excellente. Bref, un polar bien ficelé et unique en son genre qui vous fera passer un agréable moment… plein de frissons ! Mention spéciale à la couverture qui est superbe !

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • Drôle de pistolet - Francis Ryck

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 250 pages / 9,50 €

     

    Résumé :

    Alors qu’il allait récupérer un document très important, Yako se fait avoir. On lui propose un deal : Il raconte ce qu’il sait et en échange il retrouve sa liberté. Mais pour combien de temps ? En effet, trahir sa patrie et le KGB, cela ne se fait pas. Alors il ne s’agit que d’une question de temps avant qu’il lance leurs fins limiers à la poursuite de Yako…

     

    Avis par Lolo :

    Sorti pour la première fois en 1969, ce roman d’espionnage n’a pas pris une ride. C’est court, bien écrit et presque couru d’avance, tant on s’attend à ce qu’il va arriver. Et pourtant, on est surpris en fait, et les nombreux rebondissements sont là pour en attester. J’ai beaucoup aimé la rencontre de Yako et du chien qui va devenir son ami et même son gardien. Ensemble, ils vont entamer un road trip plein de surprises. Le roman a été adapté à l’écran et cela n’est pas étonnant, car on visualise bien les scènes en le lisant. On est dans la peau d’un espion russe et on se demande comment il va faire pour échapper à son destin. De l’espionnage donc, mais pas mal de psychologie des différents personnages qui font de ce roman un excellent moment de lecture.

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • Le doulos - Pierre Lesou

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Format Poche : 220 pages / 9,50 €

     

    Résumé :

    Quand il apprend que sa femme a été abattue quand il était en prison, Maurice Faugel dit Maur, n’a qu’une idée en tête : se venger. C’est  ce qu’il fait à peine sorti de prison, il tue, récupère un magot et s’apprête à en faire un autre. Seulement il se confie à son ami Silien sans savoir que ce dernier est une « balance », un « doulos ». L’engrenage infernal recommence…

     

    Avis par Lolo :

    Je n’ai pas du tout accroché, mais je vais bien sûr expliquer pourquoi.  Premièrement c’est écrit de façon trop « brut de forme » et le langage, n’est pas assez littéraire pour moi. Du coup, il y a des tas de mots que je n’ai pas compris du tout, et certains dont j’ai même eu du mal à deviner le sens…c’est dire ! De plus ils ont tous des surnoms genre le gros Kern, le Corse,  Bobo…bref, le tout fait trop langage de la rue, trop argot pour moi. D’autre part, c’est un polar très noir (avec peu de survivants à la fin !), avec des truands qui flinguent à tour de bras, mentent, se vengent et ne savent faire qu’une seule chose dès qu’ils sortent de prison, c’est y retourner illico, presto ! Que dire des flics qui sont antipathiques, au possible ! Mais, il ne faut pas oublier que le roman est sorti pour la première fois en 1962, a été adapté au cinéma, et qu’il reflète bien la mentalité des truands et des « casses » de l’époque. Un « monument » donc, mais pour les amateurs du genre. 

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • Noir sanctuaire - Preston & Child

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 440 pages / 24,00 €

     

    Résumé :

    Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu. Le croyant mort, sa jeune protégée Constance Greene se retire à nouveau dans les souterrains du manoir de Pendergast à New York. Hélas, les choses ne vont pas en rester là. Proctor le fidèle majordome voit le frère de Pendergast que l’on croyait mort, kidnapper Constance. Il se lance alors dans une course poursuite qui va l’emmener aux quatre coins du globe.  

    Avis par Lolo :

    La suite de Mortel Sabbat, que j’ai plus appréciée d’ailleurs. J’ai bien aimé que les chapitres alternent avec les mésaventures des différents protagonistes. Bien sûr il y a beaucoup de personnes qui reviennent d’entre les morts, mais ça reste crédible. L’alternance  de ce qui se passe à bord d’un bateau, dans le désert, et au manoir de Pendergast fait que l’on ne s’ennuie pas et que l’on veut toujours avancer plus loin dans le roman. Je ne l’ai pas lâché d’ailleurs, c’est dire ! J’ai trouvé Constance beaucoup plus vivante et agréable cette fois-ci. Pendergast est à nouveau « en selle », si je puis dire, quant au fidèle Proctor il laisse les émotions prendre le pas sur la réflexion. Mais c’est ce qui fait leur charme à tous. C’est fluide, bien aéré avec de nombreux chapitres et la trame est bien ficelée. Il y a de nombreux rebondissements et même si on est toujours limite fantastique à certains moments, l’ensemble donne un bon thriller. D’ailleurs la fin nous laisse encore une fois présagé d’une suite, que j’attends cette fois, avec impatience ! 

    Lien direct : Editions L’archipel


    votre commentaire
  • L’informateur - John Grisham

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 430 pages / 22,90 €

     

    Résumé :

    Lacy Stoltz est avocate et travaille pour le bureau de l’Inspection Judiciaire. C’est-à-dire qu’elle doit vérifier l’intégrité des juges. En général, la plupart des écarts de conduite sont dus

    à de l’incompétence et non à de la corruption. Alors, quand un avocat anciennement radié du barreau la contacte en lui assurant qu’une juge extrêmement influente de l’état de Floride est en cheville avec la mafia locale, (la Coast mafia), elle se lance avec son ami et coéquipier Hugo Hatch en quête de la vérité. Mais ils ont peu de moyen et de pouvoir et ils vont avoir en face d’eux des mafieux prêts à tout pour garder leurs acquis. L’argent viendrait en grande partie d’un casino monstrueux construit sur une réserve indienne et régit par eux. La juge Claudia qui a autorisé sa construction et qui reçoit une grosse part du butin ferme les yeux sur ces activités illicites. Lacy Stoltz comprend alors que l’affaire risque d’être très dangereuse et se demande s’ils sont de taille à affronter ces requins.

     

    Avis par Lolo :

    Encore un excellent Grisham ! L’auteur est fidèle à lui-même et n’a pas son pareil pour dénoncer les abus et les magouilles de la justice américaine. Ici, il s’agit d’une juge et en général ces personnes sont quasi intouchables, car ce sont elles qui font la pluie et le beau temps en matière de justice. Comme d’habitude dans ses romans nous avons David et Goliath qui s’affrontent, et le combat toujours très inégal semble perdu d’avance. C’est sans compter sur la ténacité de ses protagonistes. Ici, c’est notamment Lacy qui fait un travail de titan, mais il faut dire qu’elle est bien entourée. Les embûches sont nombreuses et dangereuses, mais la vérité doit triompher coûte que coûte. Dès les premières pages on est pris par l’histoire et les rebondissements sont nombreux. Il y a une petite quarantaine de chapitres qui nous emmènent toujours plus loin dans l’enquête et vers l’identité de ce mystérieux informateur qui doit tout faire pour se protéger. C’est bien écrit et l’auteur sait se mettre à notre portée concernant un jargon juridique pourtant rébarbatif au départ. C’est prenant, captivant, intéressant et en plus un remarquable thriller, du grand art, du grand Grisham quoi ! 

    Lien direct : Editions JC Lattès


    votre commentaire
  • Un appartement à Paris - Guillaume Musso

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 464 pages / 21,90 €

     

    Résumé :

    Madeline est une ancienne flic qui a vu trop d’horreur, et s’est prise au jeu de coincer les coupables… Mais elle veut désormais une nouvelle vie, quelque chose pour la retenir de faire une grosse bêtise. C’est ainsi qu’elle loue à Paris un atelier d’artiste avant de tenter de se faire inséminer en Espagne. Mais à la suite d’une erreur, elle y voit débarquer Gaspard, un écrivain alcoolique qui souhaite écrire sa prochaine pièce. Forcés de cohabiter durant quelques temps, les deux vont réaliser que l’appartement appartenait à Sean Lorenz, mort un an auparavant. Fascinés par son génie, les deux colocataires de fortune vont tenter de retrouver les trois dernières toiles du peintre, avant de tomber sur une affaire bien plus grosse encore…

     

    Avis par Jake :

    Nul ! Je suis Musso depuis des années et j’ai lu tous ses romans… Certains se sont avérés passionnants, touchants et particulièrement prenants… Celui-ci m’a profondément déçu, et il m’a fallu me forcer à le finir. Pourquoi ? Premièrement, les deux personnages ne sont pas du tout attachants : bourrés de défauts, ils n’attirent pas la sympathie, et ne parviennent pas même à émouvoir le lecteurs par leur triste sort. Deuxièmement, l’intrigue est cousue de fil blanc ! La trame n’étant pas un brin crédible, il est difficile de prétendre y croire et donc de s’y intéresser. Enfin, si par le passé, l’écriture de Musso a su me captiver indépendamment du fond, je l’ai trouvé ici plutôt pédant et hautain. Les tournures paraissent forcées. Bref, j’ai été franchement déçu. J’espère largement que le prochain titre de l’auteur saura relever le niveau…

    Lien direct : Editions XO


    votre commentaire
  • Noir comme la mer - Mary Higgins Clark

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 360 pages / 22,50 €

     

    Résumé :

    Une croisière de rêve pour quelques personnes triées sur le volet, voilà ce que s’apprête à vivre le couple Meehan devenus très riches depuis qu’ils ont gagné au loto. Parmi les heureux élus se trouve notamment Lady Emily détentrice d’un somptueux collier d’émeraudes ayant appartenu à Cléopâtre en personne, mais qui attise la convoitise. Celia Kilbride experte en pierres précieuses amie de la vieille dame, est aussi sur le Queen Charlotte ainsi que de nombreuses autre personnes chacune avec  des raisons de convoiter l’inestimable joyau. Mais quand au bout de quelques jours des meurtres se succèdent sur le paquebot dont Lady Emily, la liste des suspects ne cesse de s’allonger. Alvirah Meehan détective à ses heures va mener sa petite enquête, aidée dans sa tâche de son fidèle et dévoué mari Willy.

     

    Avis par Lolo :

    Je l’avoue, je suis une fan inconditionnelle de l’auteur et se me suis encore une fois régalée ! Ah, le monde des nantis, comme il doit être agréable !! Bref, c’est le monde dans lequel l’auteur nous embarque une fois encore, mais cette fois-ci c’est sur un paquebot d’un luxe inouï, genre Titanic, le naufrage en moins. Comme toujours Mary Higgins Clark nous fait rêver, mais finalement nous montre aussi que ces gens-là ont aussi des problèmes (et pas des moindres !!!). Les personnages font tous des coupables potentiels, of course ! Mis à part le couple Meehan. Mais je dois dire qu’une fois n’est pas coutume, j’ai deviné d’emblée, quel était le coupable. Comme toujours c’est clair, aéré avec de courts chapitres, bien écrit avec des rebondissements en veux-tu en voilà et une histoire d’amour qui se profile à l’horizon. Certains diront que c’est toujours un peu pareil, mais je ne m’en lasse pas. N’est pas « la reine du crime » qui veut !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  • Bronx la petite morgue - Laurent Guillaume

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 245 pages / 18,99 €

     

    Résumé :

    Mike et Ritchie Dolan sont deux frères, dans le New York des années 50. Mais voilà, Ritchie est flic et Mike sort de prison au bout de huit ans pour un braquage qui a mal tourné. Seulement, pendant qu’il était en prison, son frère a mystérieusement disparu de la circulation. Etant donné que c’était un flic exemplaire, Mike se demande  si son frère n’a pas été victime d’un collègue ripoux. Il va donc se rendre directement dans son ancien quartier le Bronx, à la recherche de la vérité.

     

    Avis par Lolo :

    Magnifique roman noir, prenant et émouvant. On est tout de suite dans l’histoire et on tremble bien sûr pour Mike qui fonce tête baissée à la recherche de la vérité, mais aussi et surtout des ennuis. Les nombreux personnages qui gravitent autour sont pour la plupart des truands, des flics véreux et sadiques, et des femmes de petites vertus. Malgré tout il y a aussi de belles personnes qui vont lui tendre la main. L’ambiance du roman est noire et glauque et on s’imagine vraiment le Bronx de l’époque, c’est très réel. D’ailleurs l’auteur lui-même ex-flic connaît bien l’environnement policiers/malfrats et le décrit avec brio. C’est bien écrit, avec des rebondissements et un dénouement qui m’a scotchée. En plus, le livre se lit d’un trait. Un vrai bon polar à l’ancienne, avec une excellente connaissance des sentiments humains qu’ils soient bons ou mauvais. Un écrivain à découvrir de toute urgence !

    Lien direct : Editions French pulp


    votre commentaire
  • Selfies - Jussi Adler Olsen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 650 pages / 22,90 €

     

    Résumé :

    Malgré de très bons résultats sur la résolution des cold case, l'existence du département V est toutefois  menacée. Le trio de choc formé par l’inspecteur Carl Morck, Assad et Rose (auquel s’ajoute maintenant Gordon), va devoir réagir au plus vite. Cela tombe bien, car une vague de crimes a lieu à Copenhague. Il semblerait que les cibles soient des jeunes femmes vivant des aides sociales, ne voulant surtout pas travailler et rêvant de devenir des stars dans les reality-shows. Mais, les policiers vont devoir faire sans Rose, qui se retrouve internée en proie à des démons de son passé. 

    Avis par Lolo :

    Encore meilleur que les précédents ! Ce Jussi Adler Olsen est génial. On est dans le roman dès les premières pages. L’intrigue est originale, pleine de rebondissements, mais ce qui fait la force du thriller, ce sont ses personnages. Je crois que ma préférée dans  ce roman, est Anneli. Elle est au top, et je n’en dirai pas plus ! Les personnages principaux à savoir les flics sont terriblement attachants et on a hâte de les retrouver à chaque nouveau roman. D’ailleurs cette fois-ci on a en parallèle ce qu’a été la vie et surtout l’enfance de Rose. On rit toujours avec Assad, ses métaphores et ses proverbes sur les chameaux.  L’enquête est complexe et part dans de nombreuses directions. C’est impeccablement mené d’un bout à l’autre et on ne souffle qu’à la toute fin. Encore une fois, l’auteur se penche sur les problèmes de société que rencontre son pays (le Danemark) de manière réelle. Un polar sans aucune longueur, que l’on dévore et que l’on quitte à regret. Vivement le prochain !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire
  •  

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 200 pages / 18,00 €

     

    Résumé :

    Esteban Lehydeux dit Requiem est de retour. Cette fois –ci, il va enquêter au Havre. En effet, il y a une entreprise appelée Ody-Art qui avec plusieurs cas de suicides, plus quelques disparitions de stagiaires et un employé assassiné, mérite une petite visite interne.  De plus le patron de ladite boîte est associé à des groupuscules ultra-nationalistes pour ne pas dire néo-nazis. Requiem va donc tout faire pour être embaucher , sachant qu’il dispose de contacts féminins dans cette ville et que l’on connaît son penchant pour les belles dames et demoiselles…

     

    Avis par Lolo :

    Polar déjanté que ce deuxième tome des aventures de Requiem, et encore plus drôle que le précédent. J’ai adoré l’humour noir…mais pas que…et sa façon de faire participer les lecteurs en s’adressant à eux, avec de nombreuses références en bas des pages. Ce Requiem a vraiment un franc parlé qui nous fait bien rigoler. C’est amusant, mais il n’empêche qu’il y a aussi pas mal de suspense, de l’action et quelques passages un peu olé-olé. L’intrigue est intéressante et crédible et j’adore que notre bon curé fasse justice lui- même ! La façon qu’a l’auteur d’introduire les chapitres est super originale, et on lit le roman en un rien de temps. Le format du livre est top lui aussi et la couverture très belle, bref, il a tout pour plaire ce polar !

    Lien direct : Editions Lajouanie


    votre commentaire
  • Brothers - Sylvie Allouche

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 180 pages / 15,20 €

     

    Résumé :

    Ben et Bruno sont jumeaux et vivent avec leur mère à la Cité des Fleurs. Mais, comme ils en ont marre de la voir se démener pour leur offrir une vie décente, ils vont tremper dans une sale affaire. En effet, ils vont devoir voler une voiture de luxe pour le caïd de la ville. Quand finalement ils trouvent une Jaguar sur un terrain vague, ils ne savent pas quoi faire lorsqu’ils réalisent qu’un homme à moitié nu est séquestré dans le coffre…

     

    Avis par Lolo :

    Ce roman est un polar destiné à un public de jeunes adolescents, mais pas que. En effet, je me suis régalé à le lire. Il est prenant, l’enquête est bien menée avec des rebondissements en pagaille, et une réalité finalement sur ce qui se passe dans beaucoup de cités. Les méchants sont de vrais sales types et les gentils sont malheureusement souvent opprimés. Il y a beaucoup de suspects, des trafics en tous genres, et Ben et Bruno un peu perdus au milieu de tout cela. Malgré tout, l’auteur nous démontre ici que chacun peut prendre son destin en mains, et que l’on a toujours le choix. L’argent facile se fait forcément au détriment d’autres personnes et c’est là que la conscience de chacun entre en jeu. On découvre une belle solidarité entre les gens de cette cité. On voit aussi que l’éducation ne fait pas tout et que souvent un petit « coup de pouce » des autorités peut faire toute la différence chez des jeunes, et qu’une erreur est possible. Un roman mené de façon magistrale, un auteur à découvrir et à faire découvrir à nos ados.

    Lien direct : Editions Syros


    votre commentaire
  • Le jour du chien - Patrick Bauwen

     

    Caractéristiques :

    Genre : Policier

    Grand Format : 430 pages / 21,50 €

     

    Résumé :

    Djeen, jeune femme spécialisée dans les décors de jeux vidéo est morte  trois ans auparavant, parce qu’un psychopathe l’a poussé sous une rame de métro. Mais, lorsque son mari le séduisant docteur Kovak est victime d’une agression dans le métro, et que la vidéo est filmée par ses agresseurs, tout bascule. En effet,  il semblerait que Djeen soit revenue d’entre les morts et qu’elle cherche à se venger de son meurtrier. Un certain Carter Clay qui se prend pour le grand Inquisiteur, et se fait appeler : le Chien. Une hallucinante course poursuite va alors débuter entre Clay et Kovak pour retrouver Djeen…

     

    Avis par Lolo :

    A couper le souffle ! C’est tout simplement génial ! Dès les premières lignes on est dans le roman, et on angoisse tout de suite. L’ambiance est  effrayante, glauque même à certains moments et terriblement prenante. Le thriller est impossible à lâcher. Commencé tard hier soir, je n’ai pas pu fermer l’œil avant de l’avoir terminé ! On est dans l’incertitude la plus totale, et quand on croit avoir deviné on se rend compte qu’on a tout faux ! C’est redoutable de précision, de fluidité et de rebondissements. La psychologie des personnages est impeccable et nous embrouille à souhait. Djeen est-elle morte ou pas ? Son mari est-il coupable ou innocent ? Et que dire du Chien !!! C’est du grand art, vraiment ! C’est bien écrit, fluide, et le roman comporte quatre grandes parties. Un thriller exceptionnel par un auteur exceptionnel ! Bravo, merci et vivement le prochain Bauwen !

    Lien direct : Editions Albin Michel


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique